SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  3
Télécharger pour lire hors ligne
Parmi les tendances lourdes qui dessinent un futur
du travail, la montée du travail indépendant fait
couler beaucoup d’encre. D’un côté, la flexibilité et
l’horizontalité, si attirantes. De l’autre, l’ubérisation et
ses dérives, avec manager algorithme et protections
sociales inexistantes. Les avis sont mitigés, le doute
plane. Pourtant, la perspective d’un travail libéré de
la relation de subordination gravée dans le marbre
du contrat de travail est enthousiasmante1
.
Ne dessine-t-elle pas une sorte d’âge adulte
du travail, de transition démocratique ultime de
l’entreprise, d’affirmation de travailleurs-personnes
dont la force de travail épouserait la singularité, et
non une entité désincarnée ?
La perspective d’un travail sans subordination
chasse l’arbitraire de l’un de ses refuges, avec à
la clé la souffrance humaine que l’on connaît. Elle
évite l’écueil de substituer à la tyrannie du chef celle
du groupe, bien connu de ceux qui ont pu tester
l’entreprise libérée. Elle est la clé d’un avènement
réel d’une « entreprise à mission » puisque,
CAMILLE
RABINEAU
Fondatrice COMME ON TRAVAILLE
Camille repense les lieux de travail pour en faire des
incarnations de nos nouvelles façons de travailler. A
la croisée de l’architecture et du futur du travail, son
travail m’a interpellée : enfin un levier d’action concret
et palpable pour transformer de manière efficace notre
rapport au travail. Voici sa vision des choses.
1- Comme le rappelle Alain Supiot à l’occasion de la sortie de son ouvrage
consacré au travail du 21e
siècle et publié pour le centenaire de l’OIT, la
subordination à l’origine du salariat trouve sa racine juridique dans le droit
romain en filiation directe avec l’esclavage... 24
indépendant, chacun a la main pour faire advenir ce
qu’il estime être sa mission dans la société.
Attendez-une minute… le boom des travailleurs
indépendants pour futur du travail : consécration de
l’individualisme ? Renoncement au collectif et ses
intelligences ? Abandon du souci du bien commun ?
C’est vrai, la vision de « l’indépendant » comme ce
loup un peu esseulé est tenace. Je ne compte plus
les fois où, depuis que je me suis lancée à la tête
de mon activité, on me demande comment va ma
vie sociale, si je ne souffre pas trop de la solitude.
Pourtant, jamais je ne me suis sentie plus entourée,
nourrie de l’énergie des autres, autant en quête de
rencontres qu’à l’écoute des rencontres qui viennent
vers moi. Autant avide d’apprendre de nouvelles
compétences, sans autre agenda que celui de me
développer là où je m’épanouis (et non pas là où
l’autorité de mon manager s’épanouit.)
LES SOCIABILITÉS CHOISIES ONT
REMPLACÉ LES SOCIABILITÉS
SUBIES. L’INTERDÉPENDANCE A
REMPLACÉ LA COEXISTENCE.
Le faire ensemble a remplacé les process qui «
ferrent » ensemble. De cette expérience organique
de l’entraide et de l’émulation, il reste à inventer les
régulations et les cadres protecteurs pour empêcher
le scénario d’une indépendance prédatrice et rendre
ce mode de travail accessible à tous ceux qui le
souhaitent, peu importe leur métier ou leur niveau
de diplôme. Le défi est immense...
Moi qui ai fait de travailler sur la force des lieux
mon métier, quels seront les lieux de ces nouvelles
communautés de travailleurs libres ? Il en faudra,
25
des lieux de rencontre, des lieux de vie, des lieux
de création partagée. Débarrassés des oripeaux
du corporate et du systématisme du siège social
forteresse, ces lieux s’ouvrent sur l’extérieur, font
corps avec leur quartier et accueillent le monde du
non-travail : enfants, retraités, activités bénévoles.
Grâce à eux, les frontières du travail se floutent
pour embrasser d’un même geste ce qui rémunère
matériellement et ce qui élève spirituellement.
Il existe quelques (tiers)-lieux bien cachés qui
laissent entrevoir que ce futur peut éclore.
Allez-y : ils sont radieux !
26

Contenu connexe

Similaire à Edito Lundis Radieux Camille Rabineau

Colligencelivreblancic 150520044743-lva1-app6892
Colligencelivreblancic 150520044743-lva1-app6892Colligencelivreblancic 150520044743-lva1-app6892
Colligencelivreblancic 150520044743-lva1-app6892Eric POCHER
 
Bilan Ticket for Change 2014
Bilan Ticket for Change 2014Bilan Ticket for Change 2014
Bilan Ticket for Change 2014Ticket for Change
 
La souffrance au travail générée par des ressorts subjectifs de domination ? ...
La souffrance au travail générée par des ressorts subjectifs de domination ? ...La souffrance au travail générée par des ressorts subjectifs de domination ? ...
La souffrance au travail générée par des ressorts subjectifs de domination ? ...Persoonlijke studie teksten
 
Youmeo lab n°4
Youmeo lab n°4 Youmeo lab n°4
Youmeo lab n°4 YouMeO
 
Bilan du tour Ticket for change 2014
Bilan du tour Ticket for change 2014 Bilan du tour Ticket for change 2014
Bilan du tour Ticket for change 2014 Boris Marcel
 
Les futurs du travail - Les tendances qui révolutionnent les nouvelles formes...
Les futurs du travail - Les tendances qui révolutionnent les nouvelles formes...Les futurs du travail - Les tendances qui révolutionnent les nouvelles formes...
Les futurs du travail - Les tendances qui révolutionnent les nouvelles formes...Leonard
 
Les futurs du travail - Leonard
Les futurs du travail - LeonardLes futurs du travail - Leonard
Les futurs du travail - LeonardLeonard
 
Theorie des-organisations
Theorie des-organisationsTheorie des-organisations
Theorie des-organisationsJarrosson Bruno
 
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - coryne nicq
Livre blanc   information reseaux sociaux et innovation - coryne nicqLivre blanc   information reseaux sociaux et innovation - coryne nicq
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - coryne nicqAlban Jarry
 
Débat - Le revenu de base
Débat - Le revenu de baseDébat - Le revenu de base
Débat - Le revenu de baseboprat
 
« Et pendant ce temps-là, la Gen Z trace sa voie » (Supplément Echos START, 2...
« Et pendant ce temps-là, la Gen Z trace sa voie » (Supplément Echos START, 2...« Et pendant ce temps-là, la Gen Z trace sa voie » (Supplément Echos START, 2...
« Et pendant ce temps-là, la Gen Z trace sa voie » (Supplément Echos START, 2...Julia Lemarchand
 

Similaire à Edito Lundis Radieux Camille Rabineau (20)

Intelligence collective livre_blanc_ic
Intelligence collective livre_blanc_icIntelligence collective livre_blanc_ic
Intelligence collective livre_blanc_ic
 
Colligencelivreblancic 150520044743-lva1-app6892
Colligencelivreblancic 150520044743-lva1-app6892Colligencelivreblancic 150520044743-lva1-app6892
Colligencelivreblancic 150520044743-lva1-app6892
 
Bilan Ticket for Change 2014
Bilan Ticket for Change 2014Bilan Ticket for Change 2014
Bilan Ticket for Change 2014
 
La souffrance au travail générée par des ressorts subjectifs de domination ? ...
La souffrance au travail générée par des ressorts subjectifs de domination ? ...La souffrance au travail générée par des ressorts subjectifs de domination ? ...
La souffrance au travail générée par des ressorts subjectifs de domination ? ...
 
Youmeo lab n°4
Youmeo lab n°4 Youmeo lab n°4
Youmeo lab n°4
 
Bilan du tour Ticket for change 2014
Bilan du tour Ticket for change 2014 Bilan du tour Ticket for change 2014
Bilan du tour Ticket for change 2014
 
Les futurs du travail - Les tendances qui révolutionnent les nouvelles formes...
Les futurs du travail - Les tendances qui révolutionnent les nouvelles formes...Les futurs du travail - Les tendances qui révolutionnent les nouvelles formes...
Les futurs du travail - Les tendances qui révolutionnent les nouvelles formes...
 
Les futurs du travail - Leonard
Les futurs du travail - LeonardLes futurs du travail - Leonard
Les futurs du travail - Leonard
 
Theorie des-organisations
Theorie des-organisationsTheorie des-organisations
Theorie des-organisations
 
La vague du siècle s'amplifie - Institut Esprit Service - Juin 2016
La vague du siècle s'amplifie  -  Institut Esprit Service - Juin 2016La vague du siècle s'amplifie  -  Institut Esprit Service - Juin 2016
La vague du siècle s'amplifie - Institut Esprit Service - Juin 2016
 
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - coryne nicq
Livre blanc   information reseaux sociaux et innovation - coryne nicqLivre blanc   information reseaux sociaux et innovation - coryne nicq
Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - coryne nicq
 
Débat - Le revenu de base
Débat - Le revenu de baseDébat - Le revenu de base
Débat - Le revenu de base
 
Lien chsct janvier2012
Lien chsct janvier2012Lien chsct janvier2012
Lien chsct janvier2012
 
Bioéthique version profane
Bioéthique version profaneBioéthique version profane
Bioéthique version profane
 
Edito Lundis Radieux
Edito Lundis RadieuxEdito Lundis Radieux
Edito Lundis Radieux
 
« Et pendant ce temps-là, la Gen Z trace sa voie » (Supplément Echos START, 2...
« Et pendant ce temps-là, la Gen Z trace sa voie » (Supplément Echos START, 2...« Et pendant ce temps-là, la Gen Z trace sa voie » (Supplément Echos START, 2...
« Et pendant ce temps-là, la Gen Z trace sa voie » (Supplément Echos START, 2...
 
Pablo -audeladuvotedemocratique
Pablo  -audeladuvotedemocratiquePablo  -audeladuvotedemocratique
Pablo -audeladuvotedemocratique
 
Cours chapitre 8 lien social
Cours chapitre 8 lien socialCours chapitre 8 lien social
Cours chapitre 8 lien social
 
Cours chapitre 8 lien social
Cours chapitre 8 lien socialCours chapitre 8 lien social
Cours chapitre 8 lien social
 
Relations intenationales
Relations intenationales Relations intenationales
Relations intenationales
 

Edito Lundis Radieux Camille Rabineau

  • 1. Parmi les tendances lourdes qui dessinent un futur du travail, la montée du travail indépendant fait couler beaucoup d’encre. D’un côté, la flexibilité et l’horizontalité, si attirantes. De l’autre, l’ubérisation et ses dérives, avec manager algorithme et protections sociales inexistantes. Les avis sont mitigés, le doute plane. Pourtant, la perspective d’un travail libéré de la relation de subordination gravée dans le marbre du contrat de travail est enthousiasmante1 . Ne dessine-t-elle pas une sorte d’âge adulte du travail, de transition démocratique ultime de l’entreprise, d’affirmation de travailleurs-personnes dont la force de travail épouserait la singularité, et non une entité désincarnée ? La perspective d’un travail sans subordination chasse l’arbitraire de l’un de ses refuges, avec à la clé la souffrance humaine que l’on connaît. Elle évite l’écueil de substituer à la tyrannie du chef celle du groupe, bien connu de ceux qui ont pu tester l’entreprise libérée. Elle est la clé d’un avènement réel d’une « entreprise à mission » puisque, CAMILLE RABINEAU Fondatrice COMME ON TRAVAILLE Camille repense les lieux de travail pour en faire des incarnations de nos nouvelles façons de travailler. A la croisée de l’architecture et du futur du travail, son travail m’a interpellée : enfin un levier d’action concret et palpable pour transformer de manière efficace notre rapport au travail. Voici sa vision des choses. 1- Comme le rappelle Alain Supiot à l’occasion de la sortie de son ouvrage consacré au travail du 21e siècle et publié pour le centenaire de l’OIT, la subordination à l’origine du salariat trouve sa racine juridique dans le droit romain en filiation directe avec l’esclavage... 24
  • 2. indépendant, chacun a la main pour faire advenir ce qu’il estime être sa mission dans la société. Attendez-une minute… le boom des travailleurs indépendants pour futur du travail : consécration de l’individualisme ? Renoncement au collectif et ses intelligences ? Abandon du souci du bien commun ? C’est vrai, la vision de « l’indépendant » comme ce loup un peu esseulé est tenace. Je ne compte plus les fois où, depuis que je me suis lancée à la tête de mon activité, on me demande comment va ma vie sociale, si je ne souffre pas trop de la solitude. Pourtant, jamais je ne me suis sentie plus entourée, nourrie de l’énergie des autres, autant en quête de rencontres qu’à l’écoute des rencontres qui viennent vers moi. Autant avide d’apprendre de nouvelles compétences, sans autre agenda que celui de me développer là où je m’épanouis (et non pas là où l’autorité de mon manager s’épanouit.) LES SOCIABILITÉS CHOISIES ONT REMPLACÉ LES SOCIABILITÉS SUBIES. L’INTERDÉPENDANCE A REMPLACÉ LA COEXISTENCE. Le faire ensemble a remplacé les process qui « ferrent » ensemble. De cette expérience organique de l’entraide et de l’émulation, il reste à inventer les régulations et les cadres protecteurs pour empêcher le scénario d’une indépendance prédatrice et rendre ce mode de travail accessible à tous ceux qui le souhaitent, peu importe leur métier ou leur niveau de diplôme. Le défi est immense... Moi qui ai fait de travailler sur la force des lieux mon métier, quels seront les lieux de ces nouvelles communautés de travailleurs libres ? Il en faudra, 25
  • 3. des lieux de rencontre, des lieux de vie, des lieux de création partagée. Débarrassés des oripeaux du corporate et du systématisme du siège social forteresse, ces lieux s’ouvrent sur l’extérieur, font corps avec leur quartier et accueillent le monde du non-travail : enfants, retraités, activités bénévoles. Grâce à eux, les frontières du travail se floutent pour embrasser d’un même geste ce qui rémunère matériellement et ce qui élève spirituellement. Il existe quelques (tiers)-lieux bien cachés qui laissent entrevoir que ce futur peut éclore. Allez-y : ils sont radieux ! 26