SlideShare une entreprise Scribd logo
Regard sur les enjeux de la sous-traitance industrielle &
les nouveaux modèles de collaboration B2B
Conférence organisée par l’ADRIQ et le RIE
Ville de Québec
Sabine Kerner, iFact inc.
Le 21 avril 2015
Agenda:
- Mise à jour sur les dernières tendances en sous-traitance et les
nouveaux modèles de fabrication
- Discussion sur l’importance de la collaboration B2B dans le contexte
des enjeux liés à la sous-traitance et la gestion des chaînes
d’approvisionnement
2
Pourquoi la sous-traitance?
Quelles sont les prérequis pour devenir sous-traitant?
La sous-traitance comme axe stratégique de la
compétitivité mondiale:
Gestion de la chaîne
d’approvisionnement
Stabilité
financière et
accès au capital
Innovation et
technologie
Relation client et
diversification
Leadership et
management
Productivité et
efficacité
Compétences
clés et
différentiateur
Compétitivité
mondiale
http://aeromontreal.ca/content/uploads/files
/09062011/brochure_devenir_fournisseur.pdf
LES 7 AXES DE LA COMPÉTIVITÉ À L’ÉCHELLE
MONDIALE (P&WC)
 Réduction des coûts de production
 Réduction des prix de logistique et de transport
 Augmentation de la qualité des produits ou des services
 Augmentation de la vitesse d’accès au marché
 Réduction des engagements de capitaux
 Concentration sur ses propres compétences-clés
 Utilisation de l’expertise spécifique/pointue externe
 Partage de risque, externalisation de risques
 Flexibilité des fournisseurs externes
Il existe de multiples raisons pour utiliser
la sous-traitance:
Voir aussi: https://www.quebeccommerce.com/cms/index.php?page=dans-la-mesure-du-possible-
utilisez-la-sous-traitance 5
Les prérequis pour devenir fournisseur sont les
mêmes pour tous les donneurs d’ordre(*)
- Coûts
- Capacité
- Code d’éthique
- Stabilité (financière et opérationnelle)
- Fiabilité (qualité, normes, certifications)
- Performance.
6
(*) Source: Devenir fournisseur de classe mondiale en aérospatiale: prérequis et meilleures pratiques, Aeromontréal
Comment se qualifier en
tant que sous-traitant
auprès des donneurs
d’ordre ? Exemple:
tableau sommaire des
exigences générales en
aéronautique
https://www.stiq.com/docs/default-source/etude-
manufacturieres/devenir-fournisseur-en-aero/2009/devenir-
fournisseur-de-classe-mondiale-en-a%C3%A9ro.pdf?sfvrsn=2
7
Comment se qualifier en
tant que sous-traitant
auprès des donneurs
d’ordre ? Exemple:
tableau sommaire des
exigences générales en
aéronautique
8
Tendances en sous-traitance et
fabrication industrielle
Agilité accrue
Convergence de
design
et production
L’Internet des objets fait
partie de la chaîne
d’approvisionnement
Big Data Reporter pour
mieux performer
La chaîne d'approvisionnement
passe au numérique
Demande pour des
partenaires globaux
Approvisionnement durable
Produits sur mesure
Cycles de vie
raccourcis
Plateformes de
collaboration
Reshoring
Plus de complexité
Augmentation importante
du nombre de fournisseurs
10
Gestion des risques
Québec: Les défis de la sous-traitance comprennent la consolidation des
fournisseurs et une tendance vers des partenariats basés sur un partage de
risques. L’innovation est clé.
Les fournisseurs possédant le profil suivant sont priorisés : Ceux qui
 offrent des solutions intégrées;
 peuvent gérer la complexité de la chaîne d’approvisionnement;
 sont prêts à partager des risques techniques;
 sont prêts à partager des risques financiers.
Voir presentation de Desjardins Capital Market, mai 2013,
site web d’Aeromontreal 11
2015 Top10 - Prévisions concernant la future chaîne d’approvisionnement et
la future fabrication
1. L'Internet des objets (IdO) permettra l'innovation industrielle extrême.
2. L'adoption accrue de l'automatisation aidera les fabricants (et leurs fournisseurs) à créer de
nouvelles sources de revenus et à générer des coûts inférieurs.
3. La demande en temps réel nécessitera une étroite intégration de la chaîne
d'approvisionnement, de la production, de la logistique et du marketing.
4. Le Re-shoring se poursuivra, mais les chaînes d'approvisionnement resteront mondiales,
vastes et complexes.
5. Les marchés émergents innoveront et s'amélioreront afin de rivaliser avec la tendance de Re-
shoring.
6. «L'économie du projet" se développera en raison des exigences des clients qui cherchent
des solutions sur mesure.
7. L'impression 3D deviendra le cœur de la stratégie de fabrication.
8. La résilience de la chaîne d'approvisionnement et des opérations apporteront de la certitude
face au risque.
9. De hauts talents en chaîne d'approvisionnement et en opération continueront d'être très
recherchés et leur nombre sera insuffisant.
10. Le financement du gouvernement stimulera la création de la collaboration et des normes,
même entre concurrents.
http://www.slideshare.net/SoftwareAG/2015-supply-chain-trends-final12
L'Internet des objets (IdO) permettra l'innovation industrielle extrême.
Des capteurs intégrés transmettent en
continuité des données permettant des
résultats jamais atteints auparavant:
 De la visibilité de la chaîne
d'approvisionnement
 Du soutien à la production
 De l’optimisation de l’expérience client
.. lorsque des fabricants novateurs
embrassent les possibilités permises par
l’Internet des objets.
13
L'adoption accrue de l'automatisation aidera les fabricants (et leurs
fournisseurs) à créer de nouvelles sources de revenus et à réduire les coûts.
 Plus de demande pour des services de
maintenance d'équipement automatisé
spécialisé.
 Les fabricants d'équipements spécialisés
et leurs fournisseurs seront bien
positionnés pour créer des flux de
revenus supplémentaires en offrant des
services de maintenance prédictive grâce
à l'utilisation de capteurs.
14
Le Re-shoring continuera .. mais les chaînes d’approvisionnement restent
globales, vastes et complexes.
 Les raisons pour le re-shoring:
o Améliorer la qualité (49% )
o Améliorer les délais de livraison (49%)
o Assurer les délais et la ponctualité de
livraison (44%)
 Les défis liés au re-shoring
o L’effort de gestion requis (34%)
o Perturbation de la production (37%)
o Ressources humaines qualifiées (33%)
Source: sondage auprès des manufacturiers anglais;
http://www.eef.org.uk/campaigning/campaigns-and-issues/manufacturing-facts-and-
figures/benefits-of-reshoring 15
« L'économie du projet » gagnera en importance en raison des exigences
des clients plus exigeants.
 Des délais réduits de commercialisation
des produits avec des cycles de vie plus
spécifiques et plus courts se traduiront
par des déplacements court terme et de
l'externalisation de la logistique et de la
production.
 Convergence de design et production
(imprimerie 3D); inclusion rapide de
fournisseurs et partenaires pour réaliser
le développement rapide de produits.
16
Le financement du gouvernement stimulera la création de la collaboration
et des normes, même entre concurrents.
 Collaborations de recherche industrielle dans
plusieurs secteurs industriels
Exemples de programmes:
o dans le cadre des programmes CNRC-PARI
o TDDC (Technologies du développement durable
Canada)
o Appel de proposition CRIBIQ (valorisation de la
biomasse forestière), printemps 2015
o Appel de proposition Medtech, printemps 2015
 Ces programmes reposent sur un partenariat
entre au moins deux entreprises et un centre de
recherche.
17
Modèles de collaboration
Évolution du modèle d’affaires: d’une approche compétitive vers un
modèle inclusif; la collaboration gagne en importance et croît de 2.5 à 7.1
(sur une échelle de 1 à 10), entre les années 2000 et 2013.
Source: University of Tennessee, EY, Game-Changing Trends in supply chain,
spring 2013
http://www.ey.com/Publication/vwLUAssets/Game-
Changing_Trends_in_Supply_Chain/$FILE/UT%20Game%20Changing%20Trends%
20in%20SC_FINAL%20Online.pdf
Développer des plans collaboratifs en
utilisant de l’information provenant des
partenaires de la chaîne
d’approvisionnement
Développer des plans basés sur de
l’information historique et des estimés de
l’offre et de la demande
Tendances chaîne d’approvisionnement
19
LES FORMES DE COLLABORATION
Open innovation - Obtenir l’accès à des procédés ou à la propriété intellectuelle d’autres entreprises afin
de les utiliser, les améliorer ou les intégrer dans ses propres procédés
Intégration de processus – Coordonner des processus avec des clients ou fournisseurs pour augmenter la
productivité, réduire les coûts, etc.
Partenariat complémentaire – Partager des actifs (savoir, clientèles, produits, services) avec des
entreprises/partenaires qui servent des marches similaires mais offrent des produits et services différents
Alliance – Partage de risques et revenus afin de conjointement augmenter l’avantage compétitif de
chacun
Co-option – rejoindre un compétiteur pour atteindre un objectif commun
20
Exemples de collaboration B2B
http://ecotechquebec.com/ecominute/article/2014/08/cercle-vertueux-de-la-symbiose-industrielle-pour-
brome-missisquoi/#sthash.HP01F7HB.dpuf
Cercle vertueux de la symbiose industrielle pour Brome-Missisquoi
Aux prises avec des résidus de production dont elles doivent se défaire à
grands frais, 18 des 208 entreprises manufacturières et agroalimentaires
de la MRC de Brome-Missisquoi participent à un projet-pilote de
symbiose industrielle visant à donner une seconde vie à ces matières
tout en réduisant leurs coûts d’approvisionnement. L’expérience n’en est
qu’à ses débuts, mais semble vouée à un bel avenir. «Des initiatives
similaires, réalisées dans d’autres municipalités avec le soutien du Centre
de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI), donnent déjà
des résultats probants. La symbiose industrielle consiste à mailler des
entreprises par des échanges de sous-produits provenant de leurs
activités industrielles (eau, énergie, ressources et matières résiduelles).
On fait ici le pari que les résidus (extrants) des uns peuvent devenir des
matières premières (intrants) pour d’autres», explique Oriana Familiar
Ferrer, conseillère en développement durable au CLD de Brome-
Missisquoi.
22
Six grandes entreprises ont lancé une alliance
pour promouvoir l’approvisionnement
durable dans la chaîne globale
d’approvisionnement ferroviaire.
Alstom Transport, Bombardier Transport,
Deutsche Bahn, Knorr-Bremse, Nederlandse
Spoorwegen et SNCF ont fondé
Railsponsible, qui vise a assurer que tous les
fournisseurs en transport ferroviaire ont
implanté des pratiques d’affaires éthiques,
sociales et environnementales.
La priorité est la promotion d’une évaluation
des fournisseurs par une agence externe
(EcoVadis). L’analyse peut ensuite être
partagée avec les membres de Railsponsible
qui sont leurs clients.
http://www.supplymanagement.com/news/2015/european-rail-companies-
collaborate-to-drive-supply-chain-sustainability
23
« Nous collaborons très étroitement avec Bombardier à la
création de produits et à l’éco-conception. Le client final
accorde de plus en plus d’importance à cette dernière notion.
Le fait de participer au développement du produit dès le
début nous permet de réagir aux attentes rapidement, et
efficacement, et de nous y conformer. »
-Alexander Tiez, Responsable des grands comptes, Knorr-
Bremse AG
http://csr.bombardier.com/fr/execution-impeccable/chaine-
dapprovisionnement/collaboration-avec-les-fournisseurs
Bombardier-Knorr-
BremseAG:
Co-création de produits
et éco-conception.
24
Mobilia-Harricana:
Co-création d’une
nouvelle ligne de produits
entre un importateur de
meubles et un designer
de vêtements de fourrure
recyclée.
Sous-traitance pour la
production de la ligne de
meubles.
25
Bonnes pratiques et conclusions
1) Évaluez votre partenaire en fonction de votre stratégie d’affaires:
clientèle et marchés (géographiques) visés, stratégie produit, stratégie de
différenciation.
2) Évaluez aussi vos collaborateurs existants au niveau opérationnel
3) Définissez la profondeur de la relation d’affaires souhaitée
4) Prenez en compte les facteurs clés des nouveaux modèles de collaboration
27
Définissez, où se situe votre place dans les nouveaux modèles d’affaires !
28
Merci beaucoup!
Sabine Kerner
iFact inc.
www.iFact-Consult.com

Contenu connexe

En vedette

CONTRAT AGENT COMMERCIAL INTERNATIONAL - Modèle de Contrat et Exemple
CONTRAT AGENT COMMERCIAL INTERNATIONAL - Modèle de Contrat et ExempleCONTRAT AGENT COMMERCIAL INTERNATIONAL - Modèle de Contrat et Exemple
CONTRAT AGENT COMMERCIAL INTERNATIONAL - Modèle de Contrat et Exemple
Global Negotiator
 
La filière electronique
La filière electroniqueLa filière electronique
La filière electronique
SILKAN
 
Exploration de données : un environnement juridique en évolution
Exploration de données : un environnement juridique en évolutionExploration de données : un environnement juridique en évolution
Exploration de données : un environnement juridique en évolution
Calimaq S.I.Lex
 
Recours à la sous-traitance : vigilance ! - Les Entreprenariales 2014
Recours à la sous-traitance : vigilance !� - Les Entreprenariales 2014Recours à la sous-traitance : vigilance !� - Les Entreprenariales 2014
Recours à la sous-traitance : vigilance ! - Les Entreprenariales 2014
CEEI NCA
 
Intervention CNIL : droit des internautes et obligations des e-marchands
Intervention CNIL : droit des internautes et obligations des e-marchandsIntervention CNIL : droit des internautes et obligations des e-marchands
Intervention CNIL : droit des internautes et obligations des e-marchands
Net Design
 

En vedette (6)

Note de conjoncture industries mécaniques mai 2012
Note de conjoncture industries mécaniques   mai 2012Note de conjoncture industries mécaniques   mai 2012
Note de conjoncture industries mécaniques mai 2012
 
CONTRAT AGENT COMMERCIAL INTERNATIONAL - Modèle de Contrat et Exemple
CONTRAT AGENT COMMERCIAL INTERNATIONAL - Modèle de Contrat et ExempleCONTRAT AGENT COMMERCIAL INTERNATIONAL - Modèle de Contrat et Exemple
CONTRAT AGENT COMMERCIAL INTERNATIONAL - Modèle de Contrat et Exemple
 
La filière electronique
La filière electroniqueLa filière electronique
La filière electronique
 
Exploration de données : un environnement juridique en évolution
Exploration de données : un environnement juridique en évolutionExploration de données : un environnement juridique en évolution
Exploration de données : un environnement juridique en évolution
 
Recours à la sous-traitance : vigilance ! - Les Entreprenariales 2014
Recours à la sous-traitance : vigilance !� - Les Entreprenariales 2014Recours à la sous-traitance : vigilance !� - Les Entreprenariales 2014
Recours à la sous-traitance : vigilance ! - Les Entreprenariales 2014
 
Intervention CNIL : droit des internautes et obligations des e-marchands
Intervention CNIL : droit des internautes et obligations des e-marchandsIntervention CNIL : droit des internautes et obligations des e-marchands
Intervention CNIL : droit des internautes et obligations des e-marchands
 

Similaire à Enjeux sous-traitance industrielle et collaboration B2B, avril 2015

Appel à Projet DGCIS : TIC & PME 2015 - Cahier des charges appel à projets TI...
Appel à Projet DGCIS : TIC & PME 2015 - Cahier des charges appel à projets TI...Appel à Projet DGCIS : TIC & PME 2015 - Cahier des charges appel à projets TI...
Appel à Projet DGCIS : TIC & PME 2015 - Cahier des charges appel à projets TI...
Silicon Village
 
Introduction Au Plm
Introduction Au PlmIntroduction Au Plm
Introduction Au Plm
pistesil
 
BlockIN
BlockINBlockIN
BlockIN
Axel Leclercq
 
Benchmark des solutions IoT et intégration d'une plateforme à un progiciel de...
Benchmark des solutions IoT et intégration d'une plateforme à un progiciel de...Benchmark des solutions IoT et intégration d'une plateforme à un progiciel de...
Benchmark des solutions IoT et intégration d'une plateforme à un progiciel de...
Karim Gmir
 
Pilotage & Performance 2012
Pilotage & Performance 2012Pilotage & Performance 2012
Pilotage & Performance 2012
Business & Decision
 
Solutions As A Service Du Club Alliances pour la Plasturgie
Solutions As A Service Du Club Alliances pour la PlasturgieSolutions As A Service Du Club Alliances pour la Plasturgie
Solutions As A Service Du Club Alliances pour la Plasturgie
Club Alliances
 
Industrie manufacturière : créez un écosystème connecté autour de vos clients
Industrie manufacturière : créez un écosystème connecté autour de vos clientsIndustrie manufacturière : créez un écosystème connecté autour de vos clients
Industrie manufacturière : créez un écosystème connecté autour de vos clients
Salesforce France
 
t_vonfelt_ADC-Digitalisation_des_entreprises-sensibilis.pptx
t_vonfelt_ADC-Digitalisation_des_entreprises-sensibilis.pptxt_vonfelt_ADC-Digitalisation_des_entreprises-sensibilis.pptx
t_vonfelt_ADC-Digitalisation_des_entreprises-sensibilis.pptx
moinahousna
 
Point de vue n°28
Point de vue n°28 Point de vue n°28
Point de vue n°28
Business & Decision
 
Cci Nouvelle Aquitaine - journée fabrication additive - importance du volet s...
Cci Nouvelle Aquitaine - journée fabrication additive - importance du volet s...Cci Nouvelle Aquitaine - journée fabrication additive - importance du volet s...
Cci Nouvelle Aquitaine - journée fabrication additive - importance du volet s...
polenumerique33
 
Élaboration d'une stratégie de modernisation par Chris Koppe
Élaboration d'une stratégie de modernisation par Chris KoppeÉlaboration d'une stratégie de modernisation par Chris Koppe
Élaboration d'une stratégie de modernisation par Chris Koppe
Fresche Solutions
 
Profluid infos Numéro 78 - Janvier 2017
Profluid infos Numéro 78 - Janvier 2017Profluid infos Numéro 78 - Janvier 2017
Profluid infos Numéro 78 - Janvier 2017
PROFLUID
 
Cci 92 - Club Nelson - Alten - Big data et usages numériques
Cci 92 - Club Nelson - Alten - Big data et usages numériquesCci 92 - Club Nelson - Alten - Big data et usages numériques
Cci 92 - Club Nelson - Alten - Big data et usages numériques
Club Nelson - CCI des Hauts-de-Seine
 
Forum Bimo 2016
Forum Bimo 2016Forum Bimo 2016
Forum Bimo 2016
Artionet Web Agency
 
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activitéLivre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
TDF
 
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activitéLivre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
TDF
 
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activitéLivre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
TDF
 
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activitéLivre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
TDF
 
Le cloud au service de la performance et de l'innovation. Un livre blanc d'IBM.
Le cloud au service de la performance et de l'innovation. Un livre blanc d'IBM.Le cloud au service de la performance et de l'innovation. Un livre blanc d'IBM.
Le cloud au service de la performance et de l'innovation. Un livre blanc d'IBM.
Exodata
 
06/07/17 Table ronde Data Transformation Program
06/07/17 Table ronde Data Transformation Program06/07/17 Table ronde Data Transformation Program
06/07/17 Table ronde Data Transformation Program
Soft Computing
 

Similaire à Enjeux sous-traitance industrielle et collaboration B2B, avril 2015 (20)

Appel à Projet DGCIS : TIC & PME 2015 - Cahier des charges appel à projets TI...
Appel à Projet DGCIS : TIC & PME 2015 - Cahier des charges appel à projets TI...Appel à Projet DGCIS : TIC & PME 2015 - Cahier des charges appel à projets TI...
Appel à Projet DGCIS : TIC & PME 2015 - Cahier des charges appel à projets TI...
 
Introduction Au Plm
Introduction Au PlmIntroduction Au Plm
Introduction Au Plm
 
BlockIN
BlockINBlockIN
BlockIN
 
Benchmark des solutions IoT et intégration d'une plateforme à un progiciel de...
Benchmark des solutions IoT et intégration d'une plateforme à un progiciel de...Benchmark des solutions IoT et intégration d'une plateforme à un progiciel de...
Benchmark des solutions IoT et intégration d'une plateforme à un progiciel de...
 
Pilotage & Performance 2012
Pilotage & Performance 2012Pilotage & Performance 2012
Pilotage & Performance 2012
 
Solutions As A Service Du Club Alliances pour la Plasturgie
Solutions As A Service Du Club Alliances pour la PlasturgieSolutions As A Service Du Club Alliances pour la Plasturgie
Solutions As A Service Du Club Alliances pour la Plasturgie
 
Industrie manufacturière : créez un écosystème connecté autour de vos clients
Industrie manufacturière : créez un écosystème connecté autour de vos clientsIndustrie manufacturière : créez un écosystème connecté autour de vos clients
Industrie manufacturière : créez un écosystème connecté autour de vos clients
 
t_vonfelt_ADC-Digitalisation_des_entreprises-sensibilis.pptx
t_vonfelt_ADC-Digitalisation_des_entreprises-sensibilis.pptxt_vonfelt_ADC-Digitalisation_des_entreprises-sensibilis.pptx
t_vonfelt_ADC-Digitalisation_des_entreprises-sensibilis.pptx
 
Point de vue n°28
Point de vue n°28 Point de vue n°28
Point de vue n°28
 
Cci Nouvelle Aquitaine - journée fabrication additive - importance du volet s...
Cci Nouvelle Aquitaine - journée fabrication additive - importance du volet s...Cci Nouvelle Aquitaine - journée fabrication additive - importance du volet s...
Cci Nouvelle Aquitaine - journée fabrication additive - importance du volet s...
 
Élaboration d'une stratégie de modernisation par Chris Koppe
Élaboration d'une stratégie de modernisation par Chris KoppeÉlaboration d'une stratégie de modernisation par Chris Koppe
Élaboration d'une stratégie de modernisation par Chris Koppe
 
Profluid infos Numéro 78 - Janvier 2017
Profluid infos Numéro 78 - Janvier 2017Profluid infos Numéro 78 - Janvier 2017
Profluid infos Numéro 78 - Janvier 2017
 
Cci 92 - Club Nelson - Alten - Big data et usages numériques
Cci 92 - Club Nelson - Alten - Big data et usages numériquesCci 92 - Club Nelson - Alten - Big data et usages numériques
Cci 92 - Club Nelson - Alten - Big data et usages numériques
 
Forum Bimo 2016
Forum Bimo 2016Forum Bimo 2016
Forum Bimo 2016
 
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activitéLivre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
 
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activitéLivre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
 
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activitéLivre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
 
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activitéLivre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
Livre blanc TDF : plans de continuité et de reprise d'activité
 
Le cloud au service de la performance et de l'innovation. Un livre blanc d'IBM.
Le cloud au service de la performance et de l'innovation. Un livre blanc d'IBM.Le cloud au service de la performance et de l'innovation. Un livre blanc d'IBM.
Le cloud au service de la performance et de l'innovation. Un livre blanc d'IBM.
 
06/07/17 Table ronde Data Transformation Program
06/07/17 Table ronde Data Transformation Program06/07/17 Table ronde Data Transformation Program
06/07/17 Table ronde Data Transformation Program
 

Enjeux sous-traitance industrielle et collaboration B2B, avril 2015

  • 1. Regard sur les enjeux de la sous-traitance industrielle & les nouveaux modèles de collaboration B2B Conférence organisée par l’ADRIQ et le RIE Ville de Québec Sabine Kerner, iFact inc. Le 21 avril 2015
  • 2. Agenda: - Mise à jour sur les dernières tendances en sous-traitance et les nouveaux modèles de fabrication - Discussion sur l’importance de la collaboration B2B dans le contexte des enjeux liés à la sous-traitance et la gestion des chaînes d’approvisionnement 2
  • 3. Pourquoi la sous-traitance? Quelles sont les prérequis pour devenir sous-traitant?
  • 4. La sous-traitance comme axe stratégique de la compétitivité mondiale: Gestion de la chaîne d’approvisionnement Stabilité financière et accès au capital Innovation et technologie Relation client et diversification Leadership et management Productivité et efficacité Compétences clés et différentiateur Compétitivité mondiale http://aeromontreal.ca/content/uploads/files /09062011/brochure_devenir_fournisseur.pdf LES 7 AXES DE LA COMPÉTIVITÉ À L’ÉCHELLE MONDIALE (P&WC)
  • 5.  Réduction des coûts de production  Réduction des prix de logistique et de transport  Augmentation de la qualité des produits ou des services  Augmentation de la vitesse d’accès au marché  Réduction des engagements de capitaux  Concentration sur ses propres compétences-clés  Utilisation de l’expertise spécifique/pointue externe  Partage de risque, externalisation de risques  Flexibilité des fournisseurs externes Il existe de multiples raisons pour utiliser la sous-traitance: Voir aussi: https://www.quebeccommerce.com/cms/index.php?page=dans-la-mesure-du-possible- utilisez-la-sous-traitance 5
  • 6. Les prérequis pour devenir fournisseur sont les mêmes pour tous les donneurs d’ordre(*) - Coûts - Capacité - Code d’éthique - Stabilité (financière et opérationnelle) - Fiabilité (qualité, normes, certifications) - Performance. 6 (*) Source: Devenir fournisseur de classe mondiale en aérospatiale: prérequis et meilleures pratiques, Aeromontréal
  • 7. Comment se qualifier en tant que sous-traitant auprès des donneurs d’ordre ? Exemple: tableau sommaire des exigences générales en aéronautique https://www.stiq.com/docs/default-source/etude- manufacturieres/devenir-fournisseur-en-aero/2009/devenir- fournisseur-de-classe-mondiale-en-a%C3%A9ro.pdf?sfvrsn=2 7
  • 8. Comment se qualifier en tant que sous-traitant auprès des donneurs d’ordre ? Exemple: tableau sommaire des exigences générales en aéronautique 8
  • 9. Tendances en sous-traitance et fabrication industrielle
  • 10. Agilité accrue Convergence de design et production L’Internet des objets fait partie de la chaîne d’approvisionnement Big Data Reporter pour mieux performer La chaîne d'approvisionnement passe au numérique Demande pour des partenaires globaux Approvisionnement durable Produits sur mesure Cycles de vie raccourcis Plateformes de collaboration Reshoring Plus de complexité Augmentation importante du nombre de fournisseurs 10 Gestion des risques
  • 11. Québec: Les défis de la sous-traitance comprennent la consolidation des fournisseurs et une tendance vers des partenariats basés sur un partage de risques. L’innovation est clé. Les fournisseurs possédant le profil suivant sont priorisés : Ceux qui  offrent des solutions intégrées;  peuvent gérer la complexité de la chaîne d’approvisionnement;  sont prêts à partager des risques techniques;  sont prêts à partager des risques financiers. Voir presentation de Desjardins Capital Market, mai 2013, site web d’Aeromontreal 11
  • 12. 2015 Top10 - Prévisions concernant la future chaîne d’approvisionnement et la future fabrication 1. L'Internet des objets (IdO) permettra l'innovation industrielle extrême. 2. L'adoption accrue de l'automatisation aidera les fabricants (et leurs fournisseurs) à créer de nouvelles sources de revenus et à générer des coûts inférieurs. 3. La demande en temps réel nécessitera une étroite intégration de la chaîne d'approvisionnement, de la production, de la logistique et du marketing. 4. Le Re-shoring se poursuivra, mais les chaînes d'approvisionnement resteront mondiales, vastes et complexes. 5. Les marchés émergents innoveront et s'amélioreront afin de rivaliser avec la tendance de Re- shoring. 6. «L'économie du projet" se développera en raison des exigences des clients qui cherchent des solutions sur mesure. 7. L'impression 3D deviendra le cœur de la stratégie de fabrication. 8. La résilience de la chaîne d'approvisionnement et des opérations apporteront de la certitude face au risque. 9. De hauts talents en chaîne d'approvisionnement et en opération continueront d'être très recherchés et leur nombre sera insuffisant. 10. Le financement du gouvernement stimulera la création de la collaboration et des normes, même entre concurrents. http://www.slideshare.net/SoftwareAG/2015-supply-chain-trends-final12
  • 13. L'Internet des objets (IdO) permettra l'innovation industrielle extrême. Des capteurs intégrés transmettent en continuité des données permettant des résultats jamais atteints auparavant:  De la visibilité de la chaîne d'approvisionnement  Du soutien à la production  De l’optimisation de l’expérience client .. lorsque des fabricants novateurs embrassent les possibilités permises par l’Internet des objets. 13
  • 14. L'adoption accrue de l'automatisation aidera les fabricants (et leurs fournisseurs) à créer de nouvelles sources de revenus et à réduire les coûts.  Plus de demande pour des services de maintenance d'équipement automatisé spécialisé.  Les fabricants d'équipements spécialisés et leurs fournisseurs seront bien positionnés pour créer des flux de revenus supplémentaires en offrant des services de maintenance prédictive grâce à l'utilisation de capteurs. 14
  • 15. Le Re-shoring continuera .. mais les chaînes d’approvisionnement restent globales, vastes et complexes.  Les raisons pour le re-shoring: o Améliorer la qualité (49% ) o Améliorer les délais de livraison (49%) o Assurer les délais et la ponctualité de livraison (44%)  Les défis liés au re-shoring o L’effort de gestion requis (34%) o Perturbation de la production (37%) o Ressources humaines qualifiées (33%) Source: sondage auprès des manufacturiers anglais; http://www.eef.org.uk/campaigning/campaigns-and-issues/manufacturing-facts-and- figures/benefits-of-reshoring 15
  • 16. « L'économie du projet » gagnera en importance en raison des exigences des clients plus exigeants.  Des délais réduits de commercialisation des produits avec des cycles de vie plus spécifiques et plus courts se traduiront par des déplacements court terme et de l'externalisation de la logistique et de la production.  Convergence de design et production (imprimerie 3D); inclusion rapide de fournisseurs et partenaires pour réaliser le développement rapide de produits. 16
  • 17. Le financement du gouvernement stimulera la création de la collaboration et des normes, même entre concurrents.  Collaborations de recherche industrielle dans plusieurs secteurs industriels Exemples de programmes: o dans le cadre des programmes CNRC-PARI o TDDC (Technologies du développement durable Canada) o Appel de proposition CRIBIQ (valorisation de la biomasse forestière), printemps 2015 o Appel de proposition Medtech, printemps 2015  Ces programmes reposent sur un partenariat entre au moins deux entreprises et un centre de recherche. 17
  • 19. Évolution du modèle d’affaires: d’une approche compétitive vers un modèle inclusif; la collaboration gagne en importance et croît de 2.5 à 7.1 (sur une échelle de 1 à 10), entre les années 2000 et 2013. Source: University of Tennessee, EY, Game-Changing Trends in supply chain, spring 2013 http://www.ey.com/Publication/vwLUAssets/Game- Changing_Trends_in_Supply_Chain/$FILE/UT%20Game%20Changing%20Trends% 20in%20SC_FINAL%20Online.pdf Développer des plans collaboratifs en utilisant de l’information provenant des partenaires de la chaîne d’approvisionnement Développer des plans basés sur de l’information historique et des estimés de l’offre et de la demande Tendances chaîne d’approvisionnement 19
  • 20. LES FORMES DE COLLABORATION Open innovation - Obtenir l’accès à des procédés ou à la propriété intellectuelle d’autres entreprises afin de les utiliser, les améliorer ou les intégrer dans ses propres procédés Intégration de processus – Coordonner des processus avec des clients ou fournisseurs pour augmenter la productivité, réduire les coûts, etc. Partenariat complémentaire – Partager des actifs (savoir, clientèles, produits, services) avec des entreprises/partenaires qui servent des marches similaires mais offrent des produits et services différents Alliance – Partage de risques et revenus afin de conjointement augmenter l’avantage compétitif de chacun Co-option – rejoindre un compétiteur pour atteindre un objectif commun 20
  • 22. http://ecotechquebec.com/ecominute/article/2014/08/cercle-vertueux-de-la-symbiose-industrielle-pour- brome-missisquoi/#sthash.HP01F7HB.dpuf Cercle vertueux de la symbiose industrielle pour Brome-Missisquoi Aux prises avec des résidus de production dont elles doivent se défaire à grands frais, 18 des 208 entreprises manufacturières et agroalimentaires de la MRC de Brome-Missisquoi participent à un projet-pilote de symbiose industrielle visant à donner une seconde vie à ces matières tout en réduisant leurs coûts d’approvisionnement. L’expérience n’en est qu’à ses débuts, mais semble vouée à un bel avenir. «Des initiatives similaires, réalisées dans d’autres municipalités avec le soutien du Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI), donnent déjà des résultats probants. La symbiose industrielle consiste à mailler des entreprises par des échanges de sous-produits provenant de leurs activités industrielles (eau, énergie, ressources et matières résiduelles). On fait ici le pari que les résidus (extrants) des uns peuvent devenir des matières premières (intrants) pour d’autres», explique Oriana Familiar Ferrer, conseillère en développement durable au CLD de Brome- Missisquoi. 22
  • 23. Six grandes entreprises ont lancé une alliance pour promouvoir l’approvisionnement durable dans la chaîne globale d’approvisionnement ferroviaire. Alstom Transport, Bombardier Transport, Deutsche Bahn, Knorr-Bremse, Nederlandse Spoorwegen et SNCF ont fondé Railsponsible, qui vise a assurer que tous les fournisseurs en transport ferroviaire ont implanté des pratiques d’affaires éthiques, sociales et environnementales. La priorité est la promotion d’une évaluation des fournisseurs par une agence externe (EcoVadis). L’analyse peut ensuite être partagée avec les membres de Railsponsible qui sont leurs clients. http://www.supplymanagement.com/news/2015/european-rail-companies- collaborate-to-drive-supply-chain-sustainability 23
  • 24. « Nous collaborons très étroitement avec Bombardier à la création de produits et à l’éco-conception. Le client final accorde de plus en plus d’importance à cette dernière notion. Le fait de participer au développement du produit dès le début nous permet de réagir aux attentes rapidement, et efficacement, et de nous y conformer. » -Alexander Tiez, Responsable des grands comptes, Knorr- Bremse AG http://csr.bombardier.com/fr/execution-impeccable/chaine- dapprovisionnement/collaboration-avec-les-fournisseurs Bombardier-Knorr- BremseAG: Co-création de produits et éco-conception. 24
  • 25. Mobilia-Harricana: Co-création d’une nouvelle ligne de produits entre un importateur de meubles et un designer de vêtements de fourrure recyclée. Sous-traitance pour la production de la ligne de meubles. 25
  • 26. Bonnes pratiques et conclusions
  • 27. 1) Évaluez votre partenaire en fonction de votre stratégie d’affaires: clientèle et marchés (géographiques) visés, stratégie produit, stratégie de différenciation. 2) Évaluez aussi vos collaborateurs existants au niveau opérationnel 3) Définissez la profondeur de la relation d’affaires souhaitée 4) Prenez en compte les facteurs clés des nouveaux modèles de collaboration 27
  • 28. Définissez, où se situe votre place dans les nouveaux modèles d’affaires ! 28
  • 29. Merci beaucoup! Sabine Kerner iFact inc. www.iFact-Consult.com