SlideShare une entreprise Scribd logo
Journée 
Mécénat 
& Partenariats 
21 novembre 2014 
Le Voltaire 
-------------- 
DREAL ET DRAC Bourgogne 
Animation : Nadège Hubert
2 
Programme 
9h30 
Ouverture et présentation du contexte 
et des enjeux nationaux et régionaux 
et des partenariats « entreprises et associations ». 
Pourquoi et comment s’orienter vers le mécénat 
pour une association ou une entreprise ? 
11h00 Ateliers participatifs 
12h00 Restitution des ateliers 
12h30 déjeuner 
14h30 
Tables rondes et témoignages de mécènes et porteurs 
de projet 
17h30 Clôture 
17h45 
Remise du prix du lauréat du fonds de dotation 
« Entreprises et Mécénat en Bourgogne » suivi d’un cocktail
Introduction 
Madame Corinne Etaix, 
directrice de la DREAL Bourgogne 
3 
Contexte et enjeux
Présentation du Pôle 
Mécénat en Bourgogne 
Fabienne Hébrard, 
DREAL Bourgogne 
Isabelle Boucher-Doigneau, 
DRAC Bourgogne 
4 
Contexte et enjeux
Le Pôle Mécénat en Bourgogne 
 en 2013 a été célébré le dixième anniversaire de 
la loi du 1er août 2003 relative au mécénat, aux 
associations et aux fondations, dite « loi Aillagon ». 
5 
Contexte et enjeux
Le Pôle Mécénat en Bourgogne 
Le mécénat est désormais valorisé par le ministère de la 
culture et de la communication mais aussi par le ministère 
de l'Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, 
 Des "missions" mécénat, déclinées en région par des 
correspondants. 
Leur rôle : 
 coordonner et professionnaliser l'action du ministère et des 
acteurs en matière de mécénat, 
 diffuser les nouvelles dispositions législatives et réglementaires 
auprès de ses partenaires, 
 développer et d'animer des clubs de mécènes, 
 susciter et aider à la création de fondations et de fonds de 
dotation 
6 
Contexte et enjeux
Le Mécénat en Bourgogne 
 2005 : avec un partenariat DRAC / CCI, a donné lieu à de 
nombreuses initiatives tant en direction des entreprises que 
des porteurs de projets. 
 2005 : date des premières conventions signées avec la 
Chambre Régionale de Commerce et d'Industrie et l'Ordre 
régional des Experts Comptables 
 Depuis 2007, la DRAC, en collaboration avec CoAlliance*, 
effectue un travail de fonds sur la formation des porteurs 
de projets, en lien avec les Dispositifs locaux 
d'accompagnement (DLA), les opérateurs paritaires 
collecteurs agréés (OPCA : Uniformation…) et le LAB. 
7 
Contexte et enjeux 
* Co-Alliance : cabinet de conseil en accompagnement 
dans le secteur de l’économie sociale et solidaire, pour les 
associations, sociétés coopératives, mutuelles, fondations, 
collectivités et institutions, sur le Grand Est
Le Mécénat en Bourgogne 
 En 2009, le Club Entreprises & Mécénat Bourgogne 
est créé, à l'initiative de la CCI Dijon, dans le cadre 
de la convention signée avec la DRAC, réunissant 
des chefs d'entreprise et des partenaires historiques : 
CCI, Experts-Comptables et diverses fondations et 
grands mécènes. 
 Il regroupe à ce jour une quinzaine d'adhérents dont 
EDF, GDF, AG2R LA MONDIALE, la Caisse d’Épargne, 
et des PME. 
8 
Contexte et enjeux
Le Mécénat en Bourgogne 
 En 2013, L'État et ses partenaires, ont unanimement décidé 
la création d’un guichet unique, plate-forme/centre de 
ressources du mécénat et des financements alternatifs de 
projets. 
 Le 4 octobre 2013, à l'occasion de l'assemblée générale de 
l'Ordre des Experts comptables à Dijon, l’État (DRAC / 
DREAL via le préfet de région), l'OEC, la CRESS et la CCIR 
ont signé une convention qui a donné naissance au pôle 
interministériel mécénat en Bourgogne. 
 D'autres partenaires rejoindront prochainement ce pôle, 
co-piloté par la DRAC et la DREAL Bourgogne, avec la 
collaboration de Co-Alliance 
9 
Contexte et enjeux
Les objectifs du pôle 
 Maintenir et développer le nombre et la qualité des projets 
en fédérant tous les acteurs du mécénat et des financements 
alternatifs 
 Mettre en place un observatoire et un centre de ressources 
des pratiques et des actions : 
 Recenser et valoriser toutes les actions de mécénat sur le 
territoire par la contribution des acteurs. 
 Récupérer des chiffres et des données (nombre 
d'associations, d'entreprises mécènes, de fonds de 
dotation, évolution du nombre de demandes de rescrits, 
montant de projets, influence sur l'économie locale, etc…) 
10 
Contexte et enjeux
Les objectifs du pôle 
 Informer, sensibiliser et inciter à la pratique du mécénat : 
 porteurs de projets : les informer, pré-valider leurs projets et les 
orienter vers les bons interlocuteurs (notamment sur le choix du 
bon mode de financement) et les valoriser. 
 Entreprises et fondations/fonds de dotation : faire connaître le 
dispositif aux chefs d'entreprise, leur proposer une base de projets 
"prêts à mécéner", créer un réseau pour faciliter la levée de fonds, 
valoriser les clubs de mécènes et favoriser leur création, et diffuser 
les appels à projets des fondations et fonds de dotation. 
 particuliers : donner une base d'informations sur le sujet et 
des projets à financer la plate-forme de financement participatif 
mise en place par le DLA (graines de start) 
Le pôle traitera également des autres formes 
de financement possibles pour les structures. 
11 
Contexte et enjeux
12 
Contexte et enjeux
13 
Contexte et enjeux
14 
Contexte et enjeux
15 
Contexte et enjeux
Pourquoi et comment 
s’orienter vers le mécénat 
pour une association 
ou une entreprise ? 
16 
Le mécénat : quoi , 
pourquoi, pour qui ?
Motivations, craintes 
et points de vigilance vis à vis 
d’un engagement dans le mécénat 
Janick Louise-Adèle, 
chargée de mission Mécénat, 
Ministère de l’Écologie, 
du Développement durable et de l’Énergie 
17 
Le mécénat : quoi , 
pourquoi, pour qui ?
Focus sur le Mécénat d’entreprise pour 
l’environnement et le développement durable 
le développement durable est l’affaire de tous ! 
Quelques dates : 
 1992 , Sommet de Rio : le DD au coeur 
de la conscience collective et des 
préoccupations des acteurs de la société 
 2004, la Charte de l’environnement 
est adossée à la Constitution française 
et responsabilise tous les citoyens 
 2007, le Grenelle Environnement renforce les démarches de 
responsabilité sociétale des entreprises : obligation de 
prendre en compte les impacts = facteur d’évolution rapide 
du comportement des entreprises et levier du mécénat 
18 
Le mécénat : quoi , 
pourquoi, pour qui ?
Un vaste périmètre ! 
 « la défense de l’environnement naturel » (CGI) 
 La sauvegarde de la biodiversité 
 La protection des milieux et des équilibres naturels 
 La lutte contre les pollutions, les nuisances 
 La prévention des risques naturels et technologiques 
 Le soutien à des acquisitions de terrains, l'entretien des sites 
 L'amélioration du cadre de vie en milieu urbain ou rural 
 La diffusion de la connaissance, la recherche 
Auxquels s’ajoutent : 
 La lutte contre le changement climatique et la transition énergétique 
 L’éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD) 
Les actions de croisement avec : 
 la solidarité et le social (santé, logement, accessibilité, handicap...) 
 la culture (diversité, intégration, art, éducation et sensibilisation, 
patrimoine bâti...) 
19 
Le mécénat : quoi , 
pourquoi, pour qui ?
le mécénat d’entreprise, pour quoi faire ? 
….Au delà des indéniables avantages fiscaux, 
 Réputation 
 Apport de sens et d’éthique 
 Horizon renouvelé et décloisonnement 
 Investissement dans une mission citoyenne 
 Ancrage local 
 Implication des salariés, fierté d’appartenance 
 Fidélisation, recrutement 
 Création de nouveaux réseaux et enrichissement 
par l’altérité 
20 
Le mécénat : quoi , 
pourquoi, pour qui ?
Les motivations des entreprises mécènes 
21 
Le mécénat : quoi , 
pourquoi, pour qui ?
Quelques chiffres 
Une grande marge de progression 
Le mécénat tous secteurs 
confondus : 1,8 milliard d'euros en 
2013 
(enquête Admical CSA 2014 ; entreprises interrogées dès 1 salarié) 
22 
Le mécénat : quoi , 
pourquoi, pour qui ?
Quelques chiffres 
23 
Le mécénat : quoi , 
pourquoi, pour qui ? 
(enquête Admical CSA 2014 ; entreprises interrogées dès 1 salarié)
(enquête 
Admical CSA 
2014 ; 
entreprises 
interrogées 
dès 1 salarié) 
24 
Le mécénat : quoi , 
pourquoi, pour qui ? 
Les pratiques du Mécénat d’entreprise 
(enquête Admical CSA 2014 ; entreprises interrogées dès 1 salarié)
25 
Le mécénat : quoi , 
pourquoi, pour qui ? 
Sous-domaines environnementaux 
(enquête 
Admical CSA 
2014 ; 
entreprises 
interrogées 
dès 1 salarié)
Quelles difficultés ? 
 Un problème d’échelle géographique et temporelle, et de 
gouvernance : l’environnement pose question aux niveaux 
planétaire et local 
 Un domaine nécessitant des compétences spécialisées 
 Une nécessaire mais difficile vision partagée 
 méfiance (défiance?) des entreprises pour les porteurs de 
projets et...réciprocité 
 manque de connaissance, de reconnaissance et de mise en 
valeur 
 capacité des entreprises à accepter questionnements et 
critiques sur les impacts 
 confusion entre responsabilité environnementale (réparation) et 
mécénat 
 capacité des associations à se regrouper pour atteindre la taille 
critique et développer des stratégies commune 
26 
Le mécénat : quoi , 
pourquoi, pour qui ?
Comment les dépasser ? 
Des atouts 
 Un cadre législatif très favorable et unique 
 Volonté politique affirmée 
 Large marge de progression 
 Forte attente et intérêt des entreprises et porteurs 
de projet 
 Sensibilisation croissante des entreprises aux enjeux 
du développement durable suite au Grenelle 
Environnement 
 Environnement et DD, créateur de valeurs 
(économie verte) 
27 
Le mécénat : quoi , 
pourquoi, pour qui ?
Pour développer la part de mécénat 
environnemental 
Rapprocher les entreprises des porteurs de projet 
 Rechercher des lieux de dialogue 
 Renforçant l’ancrage local 
et créer des réseaux 
 Donner à voir les bonnes pratiques 
 Proposer des projets de mécénats croisés 
 Accepter de co-construire les projets 
 Viser une évaluation concertée 
28 
Le mécénat : quoi , 
pourquoi, pour qui ?
Votre appui au MEDDE-CGDD : 
la mission mécénat 
4 axes stratégiques 
 promotion du mécénat 
 mise en relation des partenaires potentiels 
 soutien aux projets entrant dans les thématiques 
prioritaires 
 mise à disposition d’outils : sur internet 
Contact : mecenat@developpement-durable.gouv.fr 
29 
Le mécénat : quoi , 
pourquoi, pour qui ?
Merci 
30 
Le mécénat : quoi , 
pourquoi, pour qui ?
Présentation du cadre légal 
du mécénat 
et des financements alternatifs 
Virginie Taupenot, 
Cabinet Co-Alliance 
Eric Corret, 
Ordre des Experts-Comptables 
de Bourgogne-Franche-Comté 
31 
Le mécénat : quoi , 
pourquoi, pour qui ?
Le mécénat et les financements 
alternatifs
LE MECENAT 
02/12/2014 
33
Le Mécénat : c’est un don en numéraire, 
en nature, en compétences fait par une 
entreprise ou un particulier, à un 
organisme habilité à recevoir des dons 
et à émettre des reçus fiscaux, 
sans contrepartie équivalente 
(articles 238 bis et 200 du CGI) 
MECENAT 
02/12/2014 
34
Le parrainage ou sponsoring : soutien 
matériel apporté à une manifestation, une 
personne, un produit en vue d’en retirer un 
bénéfice direct  prestation publicitaire 
 Les dépenses de parrainage sont 
déductibles du résultat au titre de charges 
d’exploitation (article 39-1 7° Code Général des Impôts) 
 Toute dépense de parrainage correspond à 
une opération de nature commerciale et fait 
donc l’objet d’une facturation assujettie à la TVA 
Mécénat ≠ Parrainage 
02/12/2014 
35
 Mécénat direct : 
 Soutien direct à un organisme habilité 
à recevoir des dons et à émettre 
des reçus fiscaux 
 Mécénat indirect : 
 Soutien indirect à un organisme 
par le biais d’une fondation, 
d’un fonds de dotation 
Mécénat direct ≠ indirect 
02/12/2014 
36
Mécénat direct 
02/12/2014 
37
La loi du 1er août 2003, dite « loi Aillagon », relative au mécénat, 
aux associations et aux fondations, permet d’encourager, 
par des mesures fiscales avantageuses, les initiatives privées 
qu’il s’agisse de celles des entreprises ou de celles des citoyens. 
Cette loi s’applique à toutes les causes d’intérêt général. 
La loi Aillagon 
20/11/2014 
38
 Il doit exister une disproportion marquée entre : 
les sommes données et les avantages rendus au donateur 
par l’organisme bénéficiaire des dons 
 Les contreparties en terme de communication : 
 Admises à hauteur de 25% du montant du don (jurisprudence) 
 Concrétisées par : 
o La diffusion de l’image de l’entreprise sur les supports de 
communication (mention du nom) 
o L’accès privilégié aux manifestations (entrées offertes,..) 
o La mise à disposition d’espaces 
 Promouvoir la notoriété de l’entreprise en terme d’image à 
l’exception de tout message publicitaire 
Contrepartie ou non ? 
02/12/2014 
39
o Invitation gratuite au spectacle dont l’entreprise est mécène : 
02/12/2014 
40 
 Exemple : 
 Une PME dont le CA HT est de 2 000 000 € 
o Plafond (0,5% du CA) soit 10 000 € 
o Réduction impôt 60% soit 6 000 € 
o Coût réel de 4 000 € 
 Contrepartie : 
o 25% maximum de 10 000 € soit 2 500 €. 
Contrepartie ou non ?
Qui est concerné ? 
02/12/2014 
41 
Principalement (liste non exhaustive) : 
 Les organismes (association loi 1901…) 
 Les organismes publics ou privés 
 Les collectivités publiques 
 Les établissements publics 
 Les fondations
 Les grands secteurs bénéficiant du mécénat : 
 Philanthropique 
 Educatif 
 Scientifique 
 Social 
 Humanitaire 
 Culturel ou concourant à la mise en valeur du patrimoine 
artistique 
 Défense de l’environnement naturel 
 Sportif 
 Santé 
Domaines d’intervention 
02/12/2014 
42
Différentes formes 
02/12/2014 
43
 L’organisme bénéficiaire (association loi 1901) doit en 
général être d’intérêt général et éligible (cas particulier des 
associations de bienfaisance et reconnues d’utilité publique) 
 L’éligibilité repose sur 5 critères : 
 Ne doit pas entretenir de relations privilégiées avec des 
entreprises qui en tirent un avantage concurrentiel 
 Gestion désintéressée 
 Activités non lucratives (règle des 4 P) 
 Ne fonctionne pas au profit d’un cercle restreint de 
personnes 
 Exerce une activité entrant dans les domaines d’activités 
cités par les articles 200 (mécénat des particuliers)et 238 
bis du CGI (mécénat des entreprises) 
Eligibilité et intérêt général 
02/12/2014 
44
• l’activité qui tend à satisfaire un besoin 
qui n’est pas pris en compte par le marché 
ou qui l’est de façon peu satisfaisante. 
Produit 
• les actes payants réalisés au profit de 
personnes justifiant l’octroi d’avantages 
particuliers au vu de leur situation 
économique et sociale 
Public 
• doit être nettement inférieur à ceux 
pratiqués sur le marché ou être modulé en 
fonction des revenus 
Prix 
• peut être utilisée pour faire appel à la 
générosité du public. Message informatif Publicité 
Eligibilité et intérêt général 
02/12/2014 
45
 Le contrôle de l'administration fiscale n'interviendra 
qu'a posteriori pour vérifier la capacité de l'association 
à émettre des reçus de dons aux oeuvres. 
 Si l'association n'est pas reconnue d'intérêt général et/ou 
 Si l'action ne relève pas du mécénat 
 Risque d'une amende fiscale payée par l'association d'un 
montant égal à 25% du montant du don. 
 Requalification possible du don en charge pour 
l'entreprise (soit perte de la réduction fiscale de 60%) 
Contrôles 
02/12/2014 
46
02/12/2014 
47 
 Il est préconisé de vérifier, en amont, son éligibilité à 
recevoir des dons et à émettre des reçus fiscaux 
 Il est préconisé de réaliser la procédure de rescrit fiscal 
 Procédure à effectuer par les organismes qui souhaiteraient 
bénéficier de dons auprès du correspondant « association » de 
la Direction Générale des Finances publiques de leur 
département qui répondra sur l’éligibilité ou non de 
l’organisme à émettre des reçus fiscaux pour les dons des 
entreprises et/ou des particuliers 
Procédure de rescrit fiscal
Mécénat indirect 
02/12/2014 
48
02/12/2014 
49 
 Fondations : fondations d’entreprises ou fondations 
sous égide (essentiellement Fondation de France) 
 Fonds de dotation : par exemple celui du Club 
Entreprises & Mécénat en Bourgogne 
(présentation à 17h du club et de son fonds de dotation 
et remise du prix au lauréat à 17h45) 
MECENAT INDIRECT
Les autres financements 
02/12/2014 
50
02/12/2014 
51 
 Les clubs services : Rotary, Lions, 
Kiwanis, Zonta … 
 Présentation lors de l’atelier de 
11h 
Les clubs services
02/12/2014 
52 
 Le crowdfunding (levée de fonds) 
Présentation de la plateforme 
bourguignonne Graines de Start 
lors de l’atelier de 11h 
Le crowdfunding (levée de fonds)
02/12/2014 
53 
 9 organismes bourguignons de l’ESS se sont fédérés 
à ce jour pour : 
Informer et sensibiliser le public, particuliers 
et entreprises, à l’épargne citoyenne 
 Présentation de la plateforme de la finance 
solidaire en Bourgogne lors de l’atelier de 11h 
Les plateformes de finances solidaires
 Rapprochement association–entreprise : 
bonnes pratiques & témoignages 
Amphi 
 Les financements alternatifs : 
mode d’emploi & témoignages 
Salle Colette 
54 
Ateliers participatifs
Rapprochement association – entreprise : 
les bonnes pratiques 
Témoins 
Hervé Besserer, 
Délégation régionale EDF en Bourgogne 
Nadège Hubert, 
Radio Dijon Campus 
55 
Ateliers participatifs
Rapprochement association – entreprise : 
pourquoi ce partenariat ? 
EDF : 
 Priorité au mécénat de solidarité et soutien aux projets locaux 
par des acteurs engagés 
 Originalité du projet 
 Connaissance du professionnalisme de Radio Dijon Campus 
 Proposition d’enrichir le partenariat et de candidater aux 
trophées des associations de la Fondation EDF 
Radio Dijon Campus : 
 Baisse des financements publics et orientation vers le mécénat 
auprès d’entreprises locales 
 Craintes préalables des contreparties à donner mais doutes levés, 
56 
Ateliers participatifs
Rapprochement association – entreprise : 
quels critères de sélection ? 
EDF : 
 Adéquation avec les axes du mécénat d’EDF 
 Professionnalisme et sérieux des interlocuteurs 
 Actions à destination des jeunes et leur accès au monde 
du travail 
 Originalité du projet 
Radio Dijon Campus : 
 Entreprise locale, engagée au niveau du mécénat 
 Interlocuteur concerné et curieux 
 Valeurs communes et partagées entre l’association et 
l’entreprise 
57 
Ateliers participatifs
Rapprochement association – entreprise : 
quels résultats ? 
EDF : 
 Contribuer à la pérennisation de l’action 
 Offrir la possibilité aux jeunes de la mission locale de dialoguer 
avec des professionnels 
 Valoriser nos engagements sociétaux en externe et en interne 
(notamment vis-à-vis de la Fondation EDF 
Radio Dijon Campus : 
 Lauréate du trophée des associations d’EDF 
 Soutien financier mais pas que … 
 Temps consacré par EDF pour faire découvrir les sites et les 
métiers aux jeunes 
58 
Ateliers participatifs
Rapprochement association – entreprise : 
Les bonnes pratiques 
EDF : 
 Avoir une bonne connaissance des uns et des autres 
 Travailler en concertation et dans un climat de confiance 
 Etre patient 
 Avoir des axes de mécénat bien définis, s’y tenir et être ouvert 
 Apporter bien sûr un soutien financier mais aussi être un 
partenaire du projet 
Radio Dijon Campus : 
 Confiance réciproque nécessaire 
 Communication entre les deux parties 
 Pour l’association informer l’entreprise de l’avancement de 
l’action, l’inviter à s’investir au-delà de l’aspect financier 
59 
Ateliers participatifs
60 
Ateliers participatifs
Rapprochement association – entreprise : 
les bonnes pratiques 
Témoins 
Arnaud Sabatier, 
Les salaisons dijonnaises 
Alain Gerbet, 
Fonds de dotation FONDALIM 
61 
Ateliers participatifs
Rapprochement association – entreprise : 
pourquoi ce partenariat ? 
Salaison Dijonnaises : 
 Appréhender différemment une problématique 
d’entreprise (la gestion des surproductions) 
 La transformer en action « sociétale locale » 
Fondalim : 
 La Banque alimentaire cherchait des dons alimentaires 
 2 freins mentionnés par les industriels alimentaires 
bourguignons 
 Solution avec la création d’un fonds de dotation en 2009 
qui connaît immédiatement un succès 
62 
Ateliers participatifs
Rapprochement association – entreprise : 
quels critères de sélection ? 
Salaisons Dijonnaises : 
 Adéquation recherchée avec notre métier 
 Facilité de mise en oeuvre 
Fondalim : 
 Sollicitation de tous les fabricants de produits 
alimentaires bourguignons 
 Ce sont eux qui font le choix de nous donner ou pas 
63 
Ateliers participatifs
Rapprochement association – entreprise : 
quels résultats ? 
Salaisons Dijonnaises : 
 Pas de résultats au sens économique du terme 
 Satisfaction d’agir contre le gaspillage industriel et 
au profit des plus démunis 
Fondalim : 
 Aujourd’hui 13 entreprises donatrices pour une 
valeur annuelle des dons entre 120 K€ à 300 K€ 
 Les entreprises nous donnent environ 1% de leur 
production annuelle 
 Contribuer à réduire les invendus 
64 
Ateliers participatifs
Rapprochement association – entreprise : 
bonnes pratiques 
Salaisons Dijonnaises : 
 Des échanges réguliers 
 Bien comprendre la finalité de l’action 
Fondalim : 
 Chacun y trouve son compte 
 Travailler en confiance et en totale transparence 
 Lorsqu’une difficulté surgit contacter rapidement 
son partenaire 
65 
Ateliers participatifs
Les financements alternatifs : 
mode d’emploi 
Témoins 
Véronique Pavelot, 
Pôle d’économie solidaire de l’agglomération 
dijonnaise, 
Romain Bazin, 
plate-forme de financement participatif 
« Graines de Start », 
Christian Guffroy, 
plate-forme bourguignonne de Finances Solidaires 
Alain Mouillon, 
Rotary Club Dijon Toison d'Or 
66 
Ateliers participatifs
Les financements alternatifs : 
mode d’emploi 
Témoins 
Véronique Pavelot, 
Pôle d’économie solidaire de 
l’agglomération dijonnaise, 
Romain Bazin, 
plate-forme de financement participatif 
« Graines de Start », 
67 
Ateliers participatifs
Les financements alternatifs : 
mode d’emploi 
Témoin 
Christian Guffroy, 
plate-forme bourguignonne de Finances 
Solidaires 
68 
Ateliers participatifs
Plateforme bourguignonne de 
financement participatif dédiée aux 
projets d’utilité sociale 
12 avenue Eiffel - 21000 DIJON 
Tel : 03.80.50.90.47 
contact@pole-economie-solidaire21.org 
Site web : www. pole-economie-solidaire21.org 
Projet financé par : 
Union européenne 
Ce projet est cofinancé 
par le Fonds social 
européen
Ordre du jour 
1. Définition et fonctionnement du financement participatif 
2. Tendances du financement participatif en 2013 
3. GRAINES DE START, une plateforme bourguignonne pour les projets 
d’utilité sociale 
4. Quelques conseils pour faire financer son projet via une plateforme 
de financement participatif
LE FINANCEMENT PARTICIPATIF : définition 
« Approche permettant le financement de projets en faisant appel à un grand nombre 
de personnes pour faire de petits investissements »
LE FINANCEMENT PARTICIPATIF – pourquoi ? 
 financer un projet 
 se constituer un apport en vue de faire appel à un prêt bancaire, à une subvention… 
 s’entraîner à présenter son projet 
 tester son impact, vérifier le marché 
 mobiliser autour de son projet 
 communiquer
GRAINES DE START - définition 
Graines de Start est une plateforme web de financement participatif 
basée sur le don avec ou sans contrepartie. 
Elle permet aux particuliers de soutenir financièrement des projets 
bourguignons d’utilité sociale portés par : 
• des associations bourguignonnes ou qui ont un projet en Bourgogne, 
• des entreprises sociales bourguignonnes ou celles qui ont un projet en 
Bourgogne, 
• des porteurs de projets d’utilité sociale bourguignons.
GRAINES DE START - comment ça marche ?
GRAINES DE START - comment ça marche ? 
• Un porteur de projet (association, entreprise sociale ou particulier) dépose 
son projet sur le site web Graines de Start et bénéficie ainsi d’une page 
dédiée avec une présentation du projet, l’objet du financement, la période 
de collecte (deux mois) et l’objectif financier à atteindre. 
• Dès que le projet est en ligne, le porteur sollicite ses réseaux pour les 
inciter à participer financièrement au projet. Chaque soutien financier 
donne droit à une contrepartie matérielle dont la valeur est inférieure au 
montant donné. 
• Lorsque le porteur de projet ne parvient pas à collecter le montant qu’il 
avait initialement fixé, les donateurs sont remboursés. Lorsque l’objectif est 
atteint (ou dépassé) à l’issue de la période de collecte, le porteur de projet 
perçoit la somme collectée (moins un pourcentage de 8% dédié au 
fonctionnement de la plateforme) et envoie aux donateurs les contreparties 
correspondant aux montants versés.
GRAINES DE START - comment ça marche ?
Les + de GRAINES DE START 
• Proximité : Graines de Start ne s’adresse qu’aux porteurs de projets 
bourguignons ou aux projets ayant lieu en bourgogne. 
• Utilité Sociale : Projets d’utilité sociale répondant à des besoins non 
couverts sur les territoires, ayant un intérêt social, sociétal ou 
environnemental. 
• Accompagnement : Un accompagnement personnalisé des porteurs de 
projet sur le projet et la collecte de fonds. 
• Complémentarité : Cette plateforme est un outil complémentaire aux 
offres existantes de soutien financier. 
• Visibilité : La plateforme permet aux projets d’être visible au niveau 
régional et national.
LE FINANCEMENT PARTICIPATIF – des astuces pour une 
campagne réussie 
•Un réseau mobilisable 
• Du temps à consacrer à la collecte (avant, pendant et après) 
• Le projet doit être partagé par les membres de l’association, du 
collectif ou de l’entreprise 
• Une bonne dose d’énergie communicative 
• Une maîtrise d’internet et des réseaux sociaux 
• Etre créatif, imaginatif, et varier les outils de communication.
LE FINANCEMENT PARTICIPATIF – les structures 
accompagnatrices 
12 Av. Gustave Eiffel 21000 DIJON 
www.pole-economie-21.org 
12D Av. du Général Leclerc 71100 CHALON SUR SAONE 
www.eco-solidaire71.org 
62 Av. du 4° régiment d’infanterie 89000 AUXERRE 
www.fdfr89.org
Contact : 
Pôle d’Economie Solidaire 
12 avenue Eiffel – 21000 DIJON 
03 80 50 90 47 
contact@pole-economie-solidaire21.org
PLATEFORME DE LA FINANCE SOLIDAIRE EN 
BOURGOGNE 
Avec le soutien de
L’épargne solidaire, c’est quoi ? 
L’épargne solidaire se caractérise par le choix de 
l’épargnant de placer son épargne au bénéfice 
d’activités ayant une forte utilité sociale, 
environnementale ou culturelle 
Contrairement à l’économie de marché et sa globalisation, la finance 
solidaire: 
- ne connait pas la spéculation 
- ne finance pas une économie délocalisable 
- finance l'économie du réel, celle de vrais besoins 
- favorise une vraie solidarité dans une chaine épargnants-emprunteurs 
- éduque à savoir ce que devient notre argent... ! 
Plateforme de la Finance Solidaire en Bourgogne
L’épargne solidaire favorise une vraie solidarité 
dans une chaine épargnant-emprunteur 
Epargnants 
solidaires 
Produits 
d’épargne 
solidaire 
, 
Acteurs 
financiers 
solidaires 
Entreprises ou associations 
bénéficiaires rendent 
compte de leur projets 
Porteurs de 
projets 
Placement d’argent pour 
soutenir une cause choisie: 
- Emploi 
- Logement 
- Écologie 
- Entreprenariat pays en 
développement 
Investissement ou partage: 
- livret bancaire 
- SICAV, FCP 
- Actionnariat solidaire 
- Assurance-vie, … 
Les acteurs de terrain 
(associations, foncières, clubs 
d’investisseurs, la Nef…) financent 
et accompagnent les porteurs 
de projets. 
Banques et gestionnaires de fond 
jouent un rôle d’intermédiaire 
Plateforme de la Finance Solidaire en Bourgogne
L’épargne solidaire en quelques chiffres 
Fin 2013 en France : 
 6,02 milliards € placés par 1 million d’épargnants 
solidaires 
 1,02 milliards € investis directement dans le capital 
d’entreprises solidaires 
 + 6 millions € de dons issus de l’épargne de partage 
reversés à + 100 associations 
En 2013, l’épargne solidaire a permis: 
De créer ou de consolider 
22000 emplois sur 2300 
entreprises 
De reloger 3500 personnes 
en situation d’exclusion 
d’approvisionner en 
électricité renouvelable 
8500 foyers 
De soutenir 1,1 million de petits entrepreneurs dans les 
pays en développement, notamment de petits 
entrepreneurs exclus des circuits bancaires classiques 
Source: 
Plateforme de la Finance Solidaire en Bourgogne
La finance solidaire ne connait pas la crise 
Une progression forte et constante de l’encours de 
l’épargne solidaire (k€) 
309 536 613 888 1229 
1626 1630 
2400 
3082 
3548 
4690 
6018 
2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 
 Une progression de 28,3 % en 2013 contre 4,9 % pour l’épargne 
financière 
 Mais seulement 0,15 % des 4000 milliards € du patrimoine financier 
hors immobilier des français ! 
 Un objectif de 1 % à l’horizon 2025 
Source: 
Plateforme de la Finance Solidaire en Bourgogne
Partager ses intérêts ou investir solidaire ? 
Epargne de partage 
Tout ou partie de la rémunération tirée 
d’un produit d’épargne est reversée sous 
forme de don à un organisme menant 
des activités à forte utilité sociale et/ou 
environnementale et habilité à recevoir 
des dons (associations, fondations) 
 Livrets solidaires, assurances-vie, FCP, 
SICAV, cartes bancaires solidaires, … 
 Au moins 25 % de la rémunération 
(intérêts ou dividendes) sont reversés 
à une association de votre choix 
 Fiscalité appliquée aux dons: 66 ou 
75 % de la somme versée peut être 
déduite de l’impôt sur le revenu 
Investissement solidaire 
Tout ou partie de l’argent placé par 
l’épargnant est investi dans des projets à 
forte utilité sociale et/ou 
environnementale 
 Actions non cotées d'entreprises 
solidaires, comptes courants 
d'associé, obligations, micro-prêts 
solidaires, dépôts à terme, clubs 
d'investisseurs 
 Fiscalité pour un investissement dans 
le capital d’une société: réduction sur 
l’IR équivalent à 18% du montant de 
souscription ou réduction de l’ISF de 
50% du montant de la souscription 
Plateforme de la Finance Solidaire en Bourgogne
Comment devenir épargnant solidaire 
3 possibilités pour devenir épargnant solidaire 
Auprès de votre banque 
ou mutuelle d’assurance 
Auprès de votre entreprise 
31,5 % des encours 
Auprès d’une 
entreprise solidaire 
en souscrivant à son capital 
en plaçant votre épargne d’entreprise (intéressement, abondement, participation…) 
sur un Fonds Commun de Placement Solidaire (FCPES) 
① 
② 
③ 
En souscrivant un produit de partage: livrets, 
FCP, OPCVM solidaires. 
25 à 100 % de votre rémunération (intérêts ou 
dividendes) sont reversés à une association de 
votre choix 
En souscrivant un produit d’investissement 
solidaire (FCP, SICAV, assurance-vie,.. 
Tout ou partie est investie dans une entreprise 
solidaire 
7,1 % des encours 
61,4 % des encours 
Plateforme de la Finance Solidaire en Bourgogne
Pourquoi une Plateforme de la Finance Solidaire 
en Bourgogne ? 
QUI ? Collectif de 9 acteurs régionaux de la Finance Solidaire, structures 
associatives ou coopératives, ainsi que leurs sociétés filiales qui investissent 
exclusivement au service des actions de ces structures, qui ont en commun : 
 leur ancrage dans le courant de l’Economie Sociale et Solidaire 
 la collecte de l'épargne solidaire et son emploi 
 une implantation en Bourgogne 
 la volonté de faire réfléchir le citoyen sur son rapport à l'argent 
QUOI ? Mutualiser leur moyens pour : 
 informer et sensibiliser le public pour promouvoir la collecte de l'épargne solidaire 
 permettre le financement et le développement d’initiatives à forte plus-value 
sociale et environnemental 
COMMENT ? Animation ou participation tout au long de l’année à des 
manifestations et formations grand public en Bourgogne(salons, projections débats, 
conférences ...) , interventions dans les médias régionaux, …
Les acteurs de la Plateforme de la Finance 
Solidaire en Bourgogne vous permettent de 
donner du sens à votre épargne en favorisant 
L’accès à un logement décent avec 
un accompagnement pour les 
personnes en difficultés La production d’énergies 
renouvelables 
L’achat collectif du foncier agricole 
pour y installer des agriculteurs bios Le financement de projets 
bourguignons d’utilité sociale 
Le financement d’actions de lutte contre 
la faim et pour le développement 
La création locale ou internationale d’emplois 
ou d’activités à des fins d’utilité sociale et 
environnementale
PLATEFORME DE LA FINANCE SOLIDAIRE EN BOURGOGNE 
Pour en savoir plus : 
- www.cress-bourgogne.org/finance-solidaire 
- www.finansol.org 
Finansol délivre un label distinguant plus de 
130 produits d’épargne solidaire des autres 
produits. 
Voir la liste des produits labélisés sur son site
Les financements alternatifs : 
mode d’emploi 
Témoin 
Alain Mouillon, 
Rotary Club Dijon Toison d'Or 
94 
Ateliers participatifs
DES FINANCEMENTS PARTICIPATIFS 
UNE EXPERIENCE 
Rotary Dijon Toison d’Or – Alain Mouillon – Novembre 2014 95
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Les clubs service 
Le rotary 
Les clubs de la région 
Les actions des clubs 
L’action du ROTARY DIJON TOISON D’OR : 
TOMBOLA DE PRINTEMPS 2014 
Histoire d’un financement participatif 
La naissance de l’idée 
La constitution d’une équipe 
La mobilisation de tout le club 
Les bénéficiaires 
Les partenaires 96
Rotary Dijon Fifty-One International Toison d’Or - novembre 2014 
Inner Wheel 
Interact club 
Jeune Chambre Internationale 
Sénateurs de la Jeune Chambre Internationale 
Kiwanis 
Ladies' Circle 
Leo Club 
Lions Clubs 
Richelieu international 
Rotaract 
Rotary International 
Soroptimist 
Table Ronde 
Club 41 
Zonta International 97
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Les clubs service, les points communs : 
Les membres partagent les mêmes valeurs. 
Ils se rencontrent régulièrement. 
Ils mènent des actions caritatives et éducatives, 
soit par eux-mêmes, 
soit en finançant d'autres associations. 
98
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
LE ROTARY INTERNATIONAL : 
La roue rotarienne : 
la civilisation, le moteur, 
la puissance des dents, 
l’engrenage 
La devise : 
99
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
LE ROTARY INTERNATIONAL : 
une organisation apolitique 
encourage une haute éthique civique et 
professionnelle 
oeuvre pour faire progresser l’entente 
et la paix dans le monde. 
100
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
LE ROTARY INTERNATIONAL : 
financé 
par la cotisation annuelle de ses membres 
et par des dons pour la Fondation. 
101
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
LE ROTARY INTERNATIONAL : 
Le Rotary International 
Association de professionnels 
Qui oeuvrent ensemble dans un but 
humanitaire 
Organisation mondiale : 200 pays, 34 000 clubs 
1 200 000 membres 
102
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
LE ROTARY INTERNATIONAL : 
En France : 1050 clubs, 36 000 rotariens 
LE ROTARACT 
permet aux jeunes de 18 à 30 ans d’agir dans 
le respect de l’éthique rotarienne 
INNER-WHEEL : 
épouses de rotariens, une des plus importantes 
ONG féminines dans le monde 
plus de 102 000 bénévoles 
102 pays 
3 745 clubs service 103
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Les actions des clubs 
104
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Action du ROTARY DIJON TOISON D’OR : TOMBOLA DE PRINTEMPS 2014 
LA TOMBOLA DE PRINTEMPS DU 
ROTARY VOTRE VOITURE POUR 1 € 
105
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Les clés de la TWINGO ont été remise à la gagnante, Madame Jacqueline 
FOURIER, le 25 avril à la succursale RENAULT TOISON D’OR, par Jean-Claude 
PETAMENT. 
106
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Action du ROTARY DIJON TOISON D’OR : TOMBOLA DE PRINTEMPS 2014 
C'ETAIT DU MERCREDI 26 MARS AU SAMEDI 5 AVRIL 2014 
AU MAGASIN CARREFOUR DE LA TOISON D'OR 
au profit intégral des associations 
FRANCE ALZHEIMER COTE D'OR 
LES CHOUETTES DU COEUR 
107
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
108
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
109
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
La naissance de l’idée 
Les bonnes idées sont copiées. 
L’un de nos membres apprend que le 
club de Chaumont a réussi une belle 
action solidaire. 
Prise de contact, échange de savoir-faire, 
c’est l’amitié rotarienne qui se 
met en marche. 
Le club adhère de suite 
110
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Constitution d’une équipe 
Histoire d’un financement participatif 
Le leadership du Président est efficace : 
La solidarité joue : un jeune membre, Nicolas 
VADOT se dévoue pour diriger le petit groupe de 
travail, 
Nous sommes en novembre, et le temps presse 
Pour l’organisation d’une tombola, les contraintes 
sont nombreuses 
Un grand professionnalisme est requis, les 
compétences sont au sein du club : avocat, 
communiquant, expert-comptable , financier… 
111
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Mobilisation du club 
35 membres, mais tous animés du désir de SERVIR 
Et aussi les conjoints, embarqués dans le projet. 
112 
Histoire d’un financement participatif
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Histoire d’un financement participatif 
Le choix des associations bénéficiaires 
France-ALZHEIMER Côte d’Or, association que nous 
connaissons bien, proche de nous. 
113
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Nous avons soutenu France Alzheimer Côte d’Or à plusieurs 
reprises notamment avec les SPORTS DE L’ESPRIT et nous avons 
pu vérifier la bonne utilisation des sommes recueillies. 
114
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Histoire d’un financement participatif 
Le choix des associations bénéficiaires 
Une deuxième association est proposée par un membre : 
115
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Le choix des associations bénéficiaires 
Plus petite, mais originale dans sa démarche, et très active 
Hubert et Catherine JOSSELIN 
116
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
117
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
118 
Offrir aux handicapés, aux personnes âgées et 
fragilisées une aide thérapeutique par la 
découverte et le contact des oiseaux de proie. 
Faire voler les oiseaux, les caresser ou tout simplement 
les admirer en plein vol c’est faire partager un rêve 
à ceux qui sont prisonniers de leur maladie ou de leur 
parcours de vie. 
Les Chouettes du Coeur c’est 
200 jours d’actions 
plus de 22 000 kms parcourus pour se rendre dans les 
différentes structures (Handicap et personnes âgées) 
POUR 
« Donner ailes à chacun d’entre nous »
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Convaincre les partenaires 
La force du Rotary 
Mécénat ? 
Sponsoring ? 
Histoire d’un financement participatif 
119
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
La recherche de partenaires 
L’équilibre financier et la réussite ne peut s’envisager sans des 
partenaires fortement impliqués 
Partenaire n° 1 : une grande surface 
Décision de contacter CARREFOUR TOISON D’OR 
Accueil positif et très professionnel 
Nous pourrons exposer la voiture et vendre les tickets de 
tombola pendant 10 jours à l’entrée du magasin 
120 
Histoire d’un financement participatif
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
La recherche de partenaires 
Partenaire financiers : pour assurer l’achat de la voiture 
Environ 8 000 € 
Choix de limiter le nombre 
Relationnel 
121 
Histoire d’un financement participatif
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Histoire d’un financement participatif 
La recherche de partenaires 
122
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Histoire d’un financement participatif 
La recherche de partenaires 
Carrefour : 
L’emplacement 
Le passage 
(pas besoin d’affiches 
en ville) 
L’aide publicitaire 
(signalisation) 
123
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Histoire d’un financement participatif 
La recherche de partenaires 
Renault : 
Un constructeur 
français 
Une voiture sympa, 
customisée 
Une aide sur le prix 
d’achat 
124
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Histoire d’un financement participatif 
La recherche de partenaires 
I.C.O. : 
Imprimeur des billets 
de tombola 
125
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Histoire d’un financement participatif 
La recherche de partenaires 
Harmonie mutuelle : 
Une mutuelle santé 
dynamique 
126
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Histoire d’un financement participatif 
La recherche de partenaires 
CREDIT MUTUEL : 
Une banque ouverte 
au mécénat 
127
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Histoire d’un financement participatif 
La recherche de partenaires 
L’E.S.C. DIJON : 
Des étudiants 
bénévoles mobilisés 
pour la vente des 
tickets 
128
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Histoire d’un financement participatif 
LE SUCCES : 10 000 tickets vendus 
Une voiture d’une valeur de 11 000 € 
offerte à l’heureuse gagnante 
10 000 € versés aux associations bénéficiaires 
Un engagement fort des membres du club 
service pour une action mobilisatrice 
La volonté de reconduire l’action 
129
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Histoire d’un financement participatif 
LE SUCCES : 
Des bénéficiaires heureux 
130
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
Histoire d’un financement participatif 
LE SUCCES : 
Des partenaires heureux d’avoir participé 
et prêts à recommencer 
131
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
132
Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 
133
Rapprochement association – entreprise : 
les bonnes pratiques 
Les financements alternatifs : 
mode d’emploi 
134 
Ateliers participatifs 
Restitutions
Reprise à 14h30 précises …! 
135 
Ateliers participatifs 
Déjeuner – échanges 
Bon appétit !
Mécénat de compétence 
Francis Jacqueray, 
Fondation Orange, 
Patrice Lacenaire, 
Orange / Habitat et Humanisme 21 
Jacques Reumaux 
Habitat et Humanisme 21 
136 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet
Mécénat de compétence : pourquoi ? 
137 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet 
Orange : 
 H & H structure partenaire de la fondation Orange sur le 
territoire national 
Salarié d’Orange : 
 Intérêt pour le projet de mécénat de compétences 
d’Orange et préparer progressivement un départ à la 
retraite 
Habitat et Humanisme 21: 
 opportunité de disposer d’un cadre à ½ temps qualifié 
et motivé
Mécénat de compétence : critères ? 
138 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet 
Orange : 
 validation de la structure par la fondation et conforme 
à ses critères, notamment capacité à délivrer un reçu 
fiscal 
Salarié d’Orange : 
 identifier les associations partenaires de la fondation 
Orange, les contacter et les rencontrer pour effectuer 
mon choix 
Habitat et Humanisme 21: 
 motivation, envie de travailler ensemble et partage de 
valeurs communes
Mécénat de compétence : résultats 
139 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet 
Orange : 
 engagement de la fondation depuis plusieurs années 
au côté d’H&H 21et 800 salariés en France concernés 
Salarié d’Orange : 
 dans un 1er temps, bénévolat avant l’engagement 
dans un mécénat de compétences à H&H21. 
Redeviendra bénévole à l’issue de son engagement, 
Habitat et Humanisme 21: 
 un regard neuf et éclairé sur notre fonctionnement et la 
possibilité d’élargir notre champ d’activité
Mécénat de compétence : bonnes pratiques 
140 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet 
Orange : 
 définir des règles précises, associer les partenaires 
sociaux et tout mettre en oeuvre pour la satisfaction de 
tous 
Salarié d’Orange : 
 bien identifier la structure et la mission et définir sa 
place 
Habitat et Humanisme 21: 
 s’assurer de la conjonction des deux attentes « salarié 
en mécénat de compétences » et « association», bien 
préparer l’arrivée de cette nouvelle personne et lui 
proposer un cadre de travail défini mais en restant 
ouvert
Mécénat direct 
et partenariat entreprise-association 
Gwenaël Guermeur, 
Holcim granulats, 
& Romain Gamelon, 
Conservatoire des espaces naturels de Bourgogne 
Pierre-Antoine Kern, 
Options Télécom, 
& Alain Chobert, 
Ici et Ailleurs 
Catherine Minaux, 
Délégation régionale Bourgogne GDF Suez & Club Face 
141 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet
Mécénat direct 
et partenariat entreprise-association 
Gwenaël Guermeur, 
Holcim granulats, 
Romain Gamelon, 
Conservatoire des espaces naturels 
de Bourgogne 
142 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet
Mécénat direct et partenariat 
entreprise-association : pourquoi ? 
143 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet 
Holcim granulats: 
 Nos activités nous amènent à côtoyer la biodiversité au quotidien. 
 Nos champs de partenariat avec le CENB sont variés et résultent de 
motivations diverses : réglementaires (compensation d’impacts) ou 
volontaires résultant d’un engagement de l’entreprise en faveur de 
l’environnement et de l’ancrage local. 
Conservatoire des espaces naturels de Bourgogne : 
 La rencontre entre le CENB et Holcim, s’est d’abord faite par le prisme de 
l’obligation règlementaire, et notamment celui de l’obligation de 
compensation de l’impact de ses activités sur la nature. 
 Doute : le fait d’accompagner un acteur de l’économie industrielle dans 
le déploiement d’une compensation n’est ce pas cautionner la 
destruction de la nature ? 
 Choix : relever le défi de sortir d’une posture de défiance et nous inscrire 
dans une démarche de compréhension mutuelle pour progresser 
mutuellement.
Mécénat direct et partenariat 
entreprise-association : critères de choix ? 
144 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet 
Holcim granulats : 
 recherche d’une structure environnementale capable de s’impliquer 
dans toutes les étapes d’une gestion d’espace naturel. 
 volonté de travailler avec une structure locale reconnue et 
compétente dans les domaines souhaités, 
 Le CENB dispose également d’un savoir-faire dans la transmission des 
connaissances et le développement d’outils pédagogiques 
Conservatoire des espaces naturels de Bourgogne : 
 le choix de nous engager dans un partenariat dépend 
essentiellement de ce « pressentiment » à pouvoir collaborer 
durablement » 
 Construction d’une collaboration ayant une dimension humaine, 
emprunte de dialogue et d’écoute
Mécénat direct et partenariat 
entreprise-association 
145 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet
146 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet
Mécénat direct et partenariat 
entreprise-association 
147 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet
Mécénat direct et partenariat 
entreprise-association : résultats ? 
148 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet 
Holcim granulats: 
 qualité des travaux réalisés ensemble 
 légitimité sur le plan scientifique 
 Sensibilité accrue aux thématiques biodiversité et milieux 
naturels, connaissances et savoir-faire 
 permettre au CENB de se faire connaître auprès de certaines 
collectivités locales. 
Conservatoire des espaces naturels de Bourgogne : 
 sortir d’une posture de défiance 
 apprécier de travailler ensemble et de concrétiser des 
projets .
Mécénat direct et partenariat 
entreprise-association : bonnes pratiques 
149 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet 
Holcim granulats : 
 l’importance d’associer, au sein des deux structures, le maximum de 
personnes à la démarche (notamment pour la pérennité du partenariat) 
 respect des engagements pris ; 
 partenariat fondé sur une approche gagnant/gagnant ; 
 disponibilité, contacts faciles et réguliers ; 
 les deux acteurs doivent être moteur et force de propositions – ce ne doit 
pas être une simple approche financière ; 
 renouvellement des actions, innovations et savoir se remettre en question 
 retour d’expérience sur les actions menées. 
Conservatoire des espaces naturels de Bourgogne : 
 Développer un véritable lien de travail entre collaborateurs, 
 Installer un véritable dialogue pour comprendre les objectifs, les attendus 
et les contingences des deux parties : 
 Dans ce cadre, aboutir à une relation de confiance « ce qui est dit est fait 
et ce qui est fait est dit et expliqué »
Mécénat direct 
et partenariat entreprise-association 
Pierre-Antoine Kern, 
Options Télécom, 
Alain Chobert, 
Ici et Ailleurs 
150 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet
Mécénat direct et partenariat 
entreprise-association : pourquoi ? 
151 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet 
Options Télécom : 
 Connaissance depuis longtemps du porteur de projet et 
partage de beaux moments de musique 
 Le choix de soutenir la musique qui s’adresse à nos sens, un 
chef d’entreprise s’intéresse aussi à son environnement 
Ici et Ailleurs : 
 Fruit d’une rencontre et d’échanges mutuels dans la durée 
 Intérêt commun pour la musique 
 Désir de promouvoir et valoriser notre action 
 Besoin de soutien financier
Mécénat direct et partenariat 
entreprise-association : critères de choix ? 
152 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet 
Options Télécom : 
 La confiance dans le porteur de projet 
 La connaissance du porteur de projet 
Ici et Ailleurs : 
 Adéquation avec les valeurs et les missions de 
l’association 
 Respect du projet artistique et des réalisations 
proposées 
 Confiance dans les modalités d’engagement 
du partenariat
Mécénat direct et partenariat 
entreprise-association : résultats ? 
153 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet 
Options Télécom : 
 Le retour sur investissement ne se mesure pas comme 
d’autres investissements 
 Résultats en terme d’image et de notoriété 
 Le public est sensible à l’engagement des entreprises dans 
leur environnement 
Ici et Ailleurs : 
 Contribution au lancement du projet artistique 
 Soutien moral, logistique et financier ayant permis de réaliser 
avec succès plusieurs manifestations 
 Encouragement pour l’avenir des actions engagées
Mécénat direct et partenariat 
entreprise-association : bonnes pratiques 
154 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet 
Options Télécom : 
 Se connaître et connaître « l’autre » 
 Envisager le partenariat à moyen ou long terme, ne pas avoir 
d’exigence immédiate 
Ici et Ailleurs : 
 Relation de confiance reste l’atout majeur d’un partenariat 
réussi 
 Transparence au niveau de la réalisation et du financement 
des projets 
 Formalisation du partenariat : modalités, contreparties et 
durée de l’engagement
Mécénat direct 
et partenariat entreprise-association 
Catherine Minaux, 
Délégation régionale Bourgogne GDF Suez 
& Club Face 
155 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet
PRESENTATION FACE 
Journée Mécénat 
156 12/09/2013 Titre de la présentation
PRESENTATION DE LA FONDATION AGIR CONTRE 
L’EXCLUSION (FACE) 
 La Fondation Agir Contre l’Exclusion à pour but de prévenir et lutter 
contre toutes les formes d’exclusion, de discrimination et de pauvreté. 
 Création d’un Club FACE GRAND CHALON, c’est un club d’entreprise. 
Nos commissions au Club Grand Chalon : 
— Le projet ATHENA : son but est de promouvoir le goût de la culture technique 
et industrielle auprès des jeunes et les outiller en phase d’orientation scolaire 
sur les questions d’entreprise, les filières et les métiers liés, dans un objectif 
d’égalité des chances. 
— Économie d’énergie, d’eau et de bien courant : sensibilisation des gestes sur 
la maîtrise de l’énergie, habiter mieux avec l’ANHA. « Education Budgétaire » 
en accompagnement des familles. 
— Mise en place d’un véhicule (Don de GRDF) pour les chercheurs d’emploi 
avec l’intervention du PLIE (PLAN LOCAL POUR L’INSERTION ET L’EMPLOI ). 
— 
12/11/2014 
157 
Journée Mécénat du 21.11.2014
12/11/2014 — 
158 
Journée Mécénat du 21.11.2014
12/11/2014 — 
159 
Journée Mécénat du 21.11.2014
12/11/2014 — 
160 
Journée Mécénat du 21.11.2014
12/11/2014 — 
161 
Journée Mécénat du 21.11.2014
Quelques exemples d’actions menées par le Club 
 Création de la 1ère plateforme numérique nationale de CV vidéo et de 
pré-recrutement en faveur de l’emploi des jeunes issus des quartiers 
prioritaires. 
 Aide les collectifs locaux à contribuer au développement territorial. 
 Facilite la vie des personnes vulnérables et en difficulté. 
 Aide les scolaires et les étudiants à mieux appréhender 
le monde de l’entreprise. 
Spécifie ses interventions auprès des personnes éloignées de l’emploi 
et exclues. 
 Favorise le développement, le management et la mise en oeuvre de la 
Responsabilité Sociale des Entreprises adhérentes et partenaires. 
— 
12/11/2014 
162 
Journée Mécénat du 21.11.2014
QU’EST-CE QUE LE MECENAT? 
Le mécénat est un intérêt général publique. 
L’entreprise entreprend un projet parce qu’elle en a envie. 
C’est la différence avec le lobbying. 
 L’entreprise mécène s’occupe de la satisfaction de toutes les 
personnes, que ce soit le salarié, le client ou bien même pour le 
citoyen lambda. Elle ne demande aucune contrepartie. 
 Le mécénat dit de solidarité intéresse tout particulièrement la 
Fondation Agir Contre l’Exclusion. En effet, il dessert plusieurs 
activités comme le secteur social, l’éducation, l’environnement, la 
formation. Celles-ci sont justement les missions de FACE. 
 De plus, la Fondation est soutenu par treize grandes entreprise. 
— 
12/11/2014 
163 
Journée Mécénat du 21.11.2014
Mécénat indirect 
Stéphane Bauw, 
Fondation AG2R-La Mondiale BFC, 
Hubert Josselin, 
Les chouettes du coeur 
Pascal Tournier, 
Club Entreprises et mécénat en Bourgogne 
164 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet
Mécénat indirect 
Stéphane Bauw, 
Fondation AG2R-La Mondiale BFC, 
Hubert Josselin, 
Les chouettes du coeur 
165 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet
Mécénat indirect : pourquoi ? 
166 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet 
AG2R – La Mondiale : 
 Les trophées régionaux de l’innovation sociale sont le 
prolongement direct des valeurs du groupe : proximité, 
solidarité et innovation qui sont affirmées de façon concrète 
 D’année en année, travail pour bien communiquer sur 
l’événement, travailler l’instruction des dossiers de 
candidature au regard des règles établies et permettre au 
jury de fiabiliser et d’objectiver leurs décisions 
Les Chouettes du Coeur : 
 Persuadé que nos actions correspondaient aux trophées 
 Candidaté 3 fois avant d’être lauréat – nécessité de bien 
argumenter et d’expliciter notre action au regard des critères 
de sélection
Mécénat indirect : quels critères de choix ? 
167 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet 
AG2R – La Mondiale : 
 Les critères de notation sont : caractère innovant / caractère 
intergénérationnel / implication des bénévoles / pérennité du 
projet / aide aux aidants, auxquels sont associés des critères 
de sélection. 
 Ces critères sont appelés à évoluer 
Les Chouettes du Coeur : 
 Ciblage de ces trophées régionaux de l’innovation sociale 
de l’AG2R La Mondiale car les critères de sélection 
correspondaient à notre action 
 Candidature ciblée pour éviter une perte de temps, des 
désillusions et du découragement
Mécénat indirect : résultats 
168 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet 
AG2R – La Mondiale : 
 En interne : créer un maillage territorial / donner corps et sens aux 
valeurs du groupe / impliquer les équipes d’Action Sociale autour 
d’une même action / Mobiliser le Comité Régional d’Action Sociale 
 En externe : promouvoir les valeurs du groupe / soutenir 
régionalement des actions / permettre l’émergence de structures ou 
de projets / engagement social du groupe 
Les Chouettes du Coeur : 
 Faire perdurer notre action 
 Les Trophées ont permis d’asseoir notre crédibilité et d’obtenir 
d’autres prix et trophées 
 Poursuivre nos échanges et diversifier nos activités vers les personnes 
âgées
Mécénat indirect : bonnes pratiques 
169 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet 
AG2R – La Mondiale : 
 Bien écouter les associations pour les comprendre 
 Faire appréhender aux associations qu’il y a des règles pour 
que les deux parties puissent réussir 
 Mobiliser les collaborateurs en interne 
Les Chouettes du Coeur : 
 Une bonne compréhension des attentes réciproques 
 Une bonne connaissance les uns des autres 
 Etre clair et concis au niveau de la rédaction des dossiers
Mécénat indirect 
Pascal Tournier, 
Stéphane Bauw 
administrateurs 
du Club entreprises et mécénat en Bourgogne 
170 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet
Pourquoi un « club Entreprises et 
Mécénat en Bourgogne » ? 
Le club Entreprises et Mécénat en Bourgogne a été créé en 2009 et exerce 
ses compétences territoriales sur la région bourgogne auprès des 
entreprises. 
Il a pour objectif de : 
• favoriser et promouvoir le mécénat auprès des entreprises de la région Bourgogne, 
• fédérer les chefs d’entreprise autour de cette pratique, 
• conseiller les chefs d’entreprise, 
• battre en brèche les idées reçues sur le mécénat, 
• favoriser le partage d’expériences. 
Pour parvenir à ces objectifs, le club : 
• informe, sensibilise et associe les acteurs de la vie économique et sociale à ses 
actions, 
• affiche des valeurs d’intégrité et de qualité de services, 
• met en oeuvre des actions ciblées permettant de répondre à son objet : mailings, 
organisation de réunions thématiques dédiées, soutien et hébergement du site 
www.mecenat-bourgogne.org 
171 
) 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet
Pourquoi créer un fond de dotation ? 
Le club Entreprises et Mécénat en Bourgogne développe la pratique du 
mécénat en favorisant le partage d’expérience et en fédérant les énergies 
autour de ses valeurs. 
 Pour promouvoir toujours plus le mécénat auprès des entreprises de son 
territoire, le club a décidé de lancer en juin 2014, un fonds de dotation « 
Entreprises et Mécénat en Bourgogne ». 
 « Vivre ensemble en Bourgogne : un fonds de dotation pour agir » 
 Il permet aux associations bourguignonnes reconnues d’intérêt général, 
d’agir et de créer de nouveaux programmes pour le développement 
du territoire. 
 Il vise à récompenser des projets portant sur la thématique 
du « vivre ensemble » sans exclusion de domaine 
d’intervention (humanitaire, culturel, éducatif, 
environnementaux, etc.). 
 Il procédera par appels à projets une fois par an. 
172 
Témoignages : 
mécènes et porteurs de projet
Clôture 
Madame Florence Laubier 
Directrice adjointe de la DREAL Bourgogne 
Remise du prix au lauréat 
du fonds de dotation entreprises et mécénat 
en Bourgogne 
173 
perspectives
Remise du prix 
au lauréat 
du fonds de dotation 
entreprises & mécénat 
en Bourgogne 
Daniel Exartier , 
secrétaire,du club 
entreprises et 
mécénat en 
Bourgogne 
& les administrateurs 
174 
perspectives
Lauréat ! 
Association Rempart 
Bourgogne 
2 
Photos © Association Rempart
Merci à tous 
pour votre participation 
et votre attention ! 
Animation : Nadège HUBERT

Contenu connexe

Tendances

Vers une nouvelle conception de l'immobilier, à votre service ! | LIEGE CREAT...
Vers une nouvelle conception de l'immobilier, à votre service ! | LIEGE CREAT...Vers une nouvelle conception de l'immobilier, à votre service ! | LIEGE CREAT...
Vers une nouvelle conception de l'immobilier, à votre service ! | LIEGE CREAT...
LIEGE CREATIVE
 
Ca la responsabilite sociale iut bayonne
Ca la responsabilite sociale iut bayonneCa la responsabilite sociale iut bayonne
Ca la responsabilite sociale iut bayonneconferencedd
 
Présentation sur financement participatif
Présentation sur financement participatifPrésentation sur financement participatif
Présentation sur financement participatif
Cyriac Gbogou
 
Appel à projet fondation de france 2015
Appel à projet fondation de france 2015Appel à projet fondation de france 2015
Appel à projet fondation de france 2015
Martine Promess
 
Ca présentation initiative_tookets
Ca présentation initiative_tooketsCa présentation initiative_tookets
Ca présentation initiative_tooketsconferencedd
 
Développement durable et responsabilité sociétale des acteurs de l'ess cress ...
Développement durable et responsabilité sociétale des acteurs de l'ess cress ...Développement durable et responsabilité sociétale des acteurs de l'ess cress ...
Développement durable et responsabilité sociétale des acteurs de l'ess cress ...ALGuiheneuf
 
Auvergne Nouveau Monde, JAL
Auvergne Nouveau Monde, JALAuvergne Nouveau Monde, JAL
Auvergne Nouveau Monde, JAL
Adrian Koss
 
Crowdfunding 2015, un nouveau produit financier ?
Crowdfunding 2015, un nouveau produit financier ?Crowdfunding 2015, un nouveau produit financier ?
Crowdfunding 2015, un nouveau produit financier ?
Nicolas Guillaume
 
Le crowdfunding de A à Z - Adrien Aumont, kisskissbankbank
Le crowdfunding de A à Z - Adrien Aumont, kisskissbankbankLe crowdfunding de A à Z - Adrien Aumont, kisskissbankbank
Le crowdfunding de A à Z - Adrien Aumont, kisskissbankbank
Rezonance
 
Présentation financer une ees 14 nov 2011
Présentation financer une ees 14 nov 2011Présentation financer une ees 14 nov 2011
Présentation financer une ees 14 nov 2011
Rachad Lawani
 
Ide c franchisesociale
Ide c franchisesocialeIde c franchisesociale
Ide c franchisesocialeInstitut-idec
 
Les principes du crowdfunding - 14 juin 2014
Les principes du crowdfunding - 14 juin 2014Les principes du crowdfunding - 14 juin 2014
Les principes du crowdfunding - 14 juin 2014
webassoc .fr
 
Éducation financière, protection du consommateur et expérience de la MS-PAMECAS
Éducation financière, protection du consommateur et expérience de la MS-PAMECASÉducation financière, protection du consommateur et expérience de la MS-PAMECAS
Éducation financière, protection du consommateur et expérience de la MS-PAMECAS
Impact Insurance Facility
 
Alter'incub ESS 2014
Alter'incub ESS 2014Alter'incub ESS 2014
Alter'incub ESS 2014
avitrolles
 
Présentation des Cigales
Présentation des CigalesPrésentation des Cigales
Présentation des Cigales
Networking Morbihan
 
le financement participatif
le financement participatifle financement participatif
le financement participatif
Communauté de communes du Pays de Lunel
 
Séance d'information CDEC Saint-Léonard présentée par Rama Camara
Séance d'information CDEC Saint-Léonard présentée par Rama CamaraSéance d'information CDEC Saint-Léonard présentée par Rama Camara
Séance d'information CDEC Saint-Léonard présentée par Rama Camara
CDEC Saint-Léonard
 
Qu'est-ce que le crowdfunding ou financement participatif ?
Qu'est-ce que le crowdfunding ou financement participatif ?Qu'est-ce que le crowdfunding ou financement participatif ?
Qu'est-ce que le crowdfunding ou financement participatif ?
Pôle Mécénat Bourgogne
 
Présentation Cités Unies France
Présentation Cités Unies FrancePrésentation Cités Unies France
Présentation Cités Unies France
Margaux Lizano
 

Tendances (19)

Vers une nouvelle conception de l'immobilier, à votre service ! | LIEGE CREAT...
Vers une nouvelle conception de l'immobilier, à votre service ! | LIEGE CREAT...Vers une nouvelle conception de l'immobilier, à votre service ! | LIEGE CREAT...
Vers une nouvelle conception de l'immobilier, à votre service ! | LIEGE CREAT...
 
Ca la responsabilite sociale iut bayonne
Ca la responsabilite sociale iut bayonneCa la responsabilite sociale iut bayonne
Ca la responsabilite sociale iut bayonne
 
Présentation sur financement participatif
Présentation sur financement participatifPrésentation sur financement participatif
Présentation sur financement participatif
 
Appel à projet fondation de france 2015
Appel à projet fondation de france 2015Appel à projet fondation de france 2015
Appel à projet fondation de france 2015
 
Ca présentation initiative_tookets
Ca présentation initiative_tooketsCa présentation initiative_tookets
Ca présentation initiative_tookets
 
Développement durable et responsabilité sociétale des acteurs de l'ess cress ...
Développement durable et responsabilité sociétale des acteurs de l'ess cress ...Développement durable et responsabilité sociétale des acteurs de l'ess cress ...
Développement durable et responsabilité sociétale des acteurs de l'ess cress ...
 
Auvergne Nouveau Monde, JAL
Auvergne Nouveau Monde, JALAuvergne Nouveau Monde, JAL
Auvergne Nouveau Monde, JAL
 
Crowdfunding 2015, un nouveau produit financier ?
Crowdfunding 2015, un nouveau produit financier ?Crowdfunding 2015, un nouveau produit financier ?
Crowdfunding 2015, un nouveau produit financier ?
 
Le crowdfunding de A à Z - Adrien Aumont, kisskissbankbank
Le crowdfunding de A à Z - Adrien Aumont, kisskissbankbankLe crowdfunding de A à Z - Adrien Aumont, kisskissbankbank
Le crowdfunding de A à Z - Adrien Aumont, kisskissbankbank
 
Présentation financer une ees 14 nov 2011
Présentation financer une ees 14 nov 2011Présentation financer une ees 14 nov 2011
Présentation financer une ees 14 nov 2011
 
Ide c franchisesociale
Ide c franchisesocialeIde c franchisesociale
Ide c franchisesociale
 
Les principes du crowdfunding - 14 juin 2014
Les principes du crowdfunding - 14 juin 2014Les principes du crowdfunding - 14 juin 2014
Les principes du crowdfunding - 14 juin 2014
 
Éducation financière, protection du consommateur et expérience de la MS-PAMECAS
Éducation financière, protection du consommateur et expérience de la MS-PAMECASÉducation financière, protection du consommateur et expérience de la MS-PAMECAS
Éducation financière, protection du consommateur et expérience de la MS-PAMECAS
 
Alter'incub ESS 2014
Alter'incub ESS 2014Alter'incub ESS 2014
Alter'incub ESS 2014
 
Présentation des Cigales
Présentation des CigalesPrésentation des Cigales
Présentation des Cigales
 
le financement participatif
le financement participatifle financement participatif
le financement participatif
 
Séance d'information CDEC Saint-Léonard présentée par Rama Camara
Séance d'information CDEC Saint-Léonard présentée par Rama CamaraSéance d'information CDEC Saint-Léonard présentée par Rama Camara
Séance d'information CDEC Saint-Léonard présentée par Rama Camara
 
Qu'est-ce que le crowdfunding ou financement participatif ?
Qu'est-ce que le crowdfunding ou financement participatif ?Qu'est-ce que le crowdfunding ou financement participatif ?
Qu'est-ce que le crowdfunding ou financement participatif ?
 
Présentation Cités Unies France
Présentation Cités Unies FrancePrésentation Cités Unies France
Présentation Cités Unies France
 

Similaire à Journée "mécénat, partenariats et financements alternatifs " 21/11/14 - DREAL Bourgogne

Le Pôle mécénat Grand Est : se fédérer en faveur de l'intérêt général pour pr...
Le Pôle mécénat Grand Est : se fédérer en faveur de l'intérêt général pour pr...Le Pôle mécénat Grand Est : se fédérer en faveur de l'intérêt général pour pr...
Le Pôle mécénat Grand Est : se fédérer en faveur de l'intérêt général pour pr...
Pôle Mécénat Grand Est
 
Presentation_RTES_JML_rev_1.pptx
Presentation_RTES_JML_rev_1.pptxPresentation_RTES_JML_rev_1.pptx
Presentation_RTES_JML_rev_1.pptx
dsironie
 
Rapport de Responsabilité Sociale d'Entreprise 2013-2014
Rapport de Responsabilité Sociale d'Entreprise 2013-2014Rapport de Responsabilité Sociale d'Entreprise 2013-2014
Rapport de Responsabilité Sociale d'Entreprise 2013-2014
Groupe Crédit Agricole
 
Idec_franchise_sociale
Idec_franchise_socialeIdec_franchise_sociale
Idec_franchise_sociale
Institut-idec
 
Benchmark valorisation des bonnes pratiques énergétiques
Benchmark valorisation des bonnes pratiques énergétiquesBenchmark valorisation des bonnes pratiques énergétiques
Benchmark valorisation des bonnes pratiques énergétiquesGeraldineBal
 
Villes et territoires en partage - L'économie collaborative au service des te...
Villes et territoires en partage - L'économie collaborative au service des te...Villes et territoires en partage - L'économie collaborative au service des te...
Villes et territoires en partage - L'économie collaborative au service des te...
lafabriqueecolo
 
L'économie collaborative au service des territoires
L'économie collaborative au service des territoiresL'économie collaborative au service des territoires
L'économie collaborative au service des territoires
Frédéric GASNIER
 
Guide financement ecoentreprises2014
Guide financement ecoentreprises2014Guide financement ecoentreprises2014
Guide financement ecoentreprises2014
PEXE
 
Guide financement ecoentreprises2014
Guide financement ecoentreprises2014Guide financement ecoentreprises2014
Guide financement ecoentreprises2014
PEXE
 
ISO 26000 / RSE : 14 PME témoignent de leur démarche en responsabilité sociét...
ISO 26000 / RSE : 14 PME témoignent de leur démarche en responsabilité sociét...ISO 26000 / RSE : 14 PME témoignent de leur démarche en responsabilité sociét...
ISO 26000 / RSE : 14 PME témoignent de leur démarche en responsabilité sociét...
Groupe AFNOR
 
Journées nationales 2020 UPFP
Journées nationales 2020 UPFPJournées nationales 2020 UPFP
Journées nationales 2020 UPFP
Francois Cazals
 
Synthese etude-crowdfunding -fr
Synthese etude-crowdfunding -frSynthese etude-crowdfunding -fr
Synthese etude-crowdfunding -fr
Jamaity
 
Financer les projets d'entreprises durables | LIEGE CREATIVE, 19.03.2021
Financer les projets d'entreprises durables | LIEGE CREATIVE, 19.03.2021Financer les projets d'entreprises durables | LIEGE CREATIVE, 19.03.2021
Financer les projets d'entreprises durables | LIEGE CREATIVE, 19.03.2021
Nancy BOVY
 
Travailler avec mécènes et partenaires
Travailler avec mécènes et partenairesTravailler avec mécènes et partenaires
Travailler avec mécènes et partenaires
Cap'Com
 
Keolis : avancer en acteur responsable
Keolis : avancer en acteur responsableKeolis : avancer en acteur responsable
Keolis : avancer en acteur responsable
Keolis
 
Décryptage et potentiel du marché du financement participatif par ADN'Co
Décryptage et potentiel du marché du financement participatif par ADN'CoDécryptage et potentiel du marché du financement participatif par ADN'Co
Décryptage et potentiel du marché du financement participatif par ADN'Co
Antoine Wintrebert
 
L'innovation territoriale : les 6 tendances à anticiper
L'innovation territoriale : les 6 tendances à anticiperL'innovation territoriale : les 6 tendances à anticiper
L'innovation territoriale : les 6 tendances à anticiper
Maxime Barbier
 
Visons vert une vision verte
Visons vert une vision verteVisons vert une vision verte
Visons vert une vision verte
Bonnie Jean-Louis
 
Accenture-Rapport-Engagement-Accenture-France-2015
Accenture-Rapport-Engagement-Accenture-France-2015Accenture-Rapport-Engagement-Accenture-France-2015
Accenture-Rapport-Engagement-Accenture-France-2015Ludovic Tran
 
Mecenat KangouRoux_formation_du_24_avril_2012
Mecenat KangouRoux_formation_du_24_avril_2012Mecenat KangouRoux_formation_du_24_avril_2012
Mecenat KangouRoux_formation_du_24_avril_2012
Delphine Souffre-Lajus
 

Similaire à Journée "mécénat, partenariats et financements alternatifs " 21/11/14 - DREAL Bourgogne (20)

Le Pôle mécénat Grand Est : se fédérer en faveur de l'intérêt général pour pr...
Le Pôle mécénat Grand Est : se fédérer en faveur de l'intérêt général pour pr...Le Pôle mécénat Grand Est : se fédérer en faveur de l'intérêt général pour pr...
Le Pôle mécénat Grand Est : se fédérer en faveur de l'intérêt général pour pr...
 
Presentation_RTES_JML_rev_1.pptx
Presentation_RTES_JML_rev_1.pptxPresentation_RTES_JML_rev_1.pptx
Presentation_RTES_JML_rev_1.pptx
 
Rapport de Responsabilité Sociale d'Entreprise 2013-2014
Rapport de Responsabilité Sociale d'Entreprise 2013-2014Rapport de Responsabilité Sociale d'Entreprise 2013-2014
Rapport de Responsabilité Sociale d'Entreprise 2013-2014
 
Idec_franchise_sociale
Idec_franchise_socialeIdec_franchise_sociale
Idec_franchise_sociale
 
Benchmark valorisation des bonnes pratiques énergétiques
Benchmark valorisation des bonnes pratiques énergétiquesBenchmark valorisation des bonnes pratiques énergétiques
Benchmark valorisation des bonnes pratiques énergétiques
 
Villes et territoires en partage - L'économie collaborative au service des te...
Villes et territoires en partage - L'économie collaborative au service des te...Villes et territoires en partage - L'économie collaborative au service des te...
Villes et territoires en partage - L'économie collaborative au service des te...
 
L'économie collaborative au service des territoires
L'économie collaborative au service des territoiresL'économie collaborative au service des territoires
L'économie collaborative au service des territoires
 
Guide financement ecoentreprises2014
Guide financement ecoentreprises2014Guide financement ecoentreprises2014
Guide financement ecoentreprises2014
 
Guide financement ecoentreprises2014
Guide financement ecoentreprises2014Guide financement ecoentreprises2014
Guide financement ecoentreprises2014
 
ISO 26000 / RSE : 14 PME témoignent de leur démarche en responsabilité sociét...
ISO 26000 / RSE : 14 PME témoignent de leur démarche en responsabilité sociét...ISO 26000 / RSE : 14 PME témoignent de leur démarche en responsabilité sociét...
ISO 26000 / RSE : 14 PME témoignent de leur démarche en responsabilité sociét...
 
Journées nationales 2020 UPFP
Journées nationales 2020 UPFPJournées nationales 2020 UPFP
Journées nationales 2020 UPFP
 
Synthese etude-crowdfunding -fr
Synthese etude-crowdfunding -frSynthese etude-crowdfunding -fr
Synthese etude-crowdfunding -fr
 
Financer les projets d'entreprises durables | LIEGE CREATIVE, 19.03.2021
Financer les projets d'entreprises durables | LIEGE CREATIVE, 19.03.2021Financer les projets d'entreprises durables | LIEGE CREATIVE, 19.03.2021
Financer les projets d'entreprises durables | LIEGE CREATIVE, 19.03.2021
 
Travailler avec mécènes et partenaires
Travailler avec mécènes et partenairesTravailler avec mécènes et partenaires
Travailler avec mécènes et partenaires
 
Keolis : avancer en acteur responsable
Keolis : avancer en acteur responsableKeolis : avancer en acteur responsable
Keolis : avancer en acteur responsable
 
Décryptage et potentiel du marché du financement participatif par ADN'Co
Décryptage et potentiel du marché du financement participatif par ADN'CoDécryptage et potentiel du marché du financement participatif par ADN'Co
Décryptage et potentiel du marché du financement participatif par ADN'Co
 
L'innovation territoriale : les 6 tendances à anticiper
L'innovation territoriale : les 6 tendances à anticiperL'innovation territoriale : les 6 tendances à anticiper
L'innovation territoriale : les 6 tendances à anticiper
 
Visons vert une vision verte
Visons vert une vision verteVisons vert une vision verte
Visons vert une vision verte
 
Accenture-Rapport-Engagement-Accenture-France-2015
Accenture-Rapport-Engagement-Accenture-France-2015Accenture-Rapport-Engagement-Accenture-France-2015
Accenture-Rapport-Engagement-Accenture-France-2015
 
Mecenat KangouRoux_formation_du_24_avril_2012
Mecenat KangouRoux_formation_du_24_avril_2012Mecenat KangouRoux_formation_du_24_avril_2012
Mecenat KangouRoux_formation_du_24_avril_2012
 

Dernier

Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Guy Boulianne
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdfLe-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
lecourrierdesstrateg
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUINPETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
MAIRIEORGERUS
 
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juinAnimations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Philippe Villette
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024
Philippe Villette
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 

Dernier (16)

Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
 
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdfLe-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUINPETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
 
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juinAnimations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 

Journée "mécénat, partenariats et financements alternatifs " 21/11/14 - DREAL Bourgogne

  • 1. Journée Mécénat & Partenariats 21 novembre 2014 Le Voltaire -------------- DREAL ET DRAC Bourgogne Animation : Nadège Hubert
  • 2. 2 Programme 9h30 Ouverture et présentation du contexte et des enjeux nationaux et régionaux et des partenariats « entreprises et associations ». Pourquoi et comment s’orienter vers le mécénat pour une association ou une entreprise ? 11h00 Ateliers participatifs 12h00 Restitution des ateliers 12h30 déjeuner 14h30 Tables rondes et témoignages de mécènes et porteurs de projet 17h30 Clôture 17h45 Remise du prix du lauréat du fonds de dotation « Entreprises et Mécénat en Bourgogne » suivi d’un cocktail
  • 3. Introduction Madame Corinne Etaix, directrice de la DREAL Bourgogne 3 Contexte et enjeux
  • 4. Présentation du Pôle Mécénat en Bourgogne Fabienne Hébrard, DREAL Bourgogne Isabelle Boucher-Doigneau, DRAC Bourgogne 4 Contexte et enjeux
  • 5. Le Pôle Mécénat en Bourgogne  en 2013 a été célébré le dixième anniversaire de la loi du 1er août 2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations, dite « loi Aillagon ». 5 Contexte et enjeux
  • 6. Le Pôle Mécénat en Bourgogne Le mécénat est désormais valorisé par le ministère de la culture et de la communication mais aussi par le ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l’Énergie,  Des "missions" mécénat, déclinées en région par des correspondants. Leur rôle :  coordonner et professionnaliser l'action du ministère et des acteurs en matière de mécénat,  diffuser les nouvelles dispositions législatives et réglementaires auprès de ses partenaires,  développer et d'animer des clubs de mécènes,  susciter et aider à la création de fondations et de fonds de dotation 6 Contexte et enjeux
  • 7. Le Mécénat en Bourgogne  2005 : avec un partenariat DRAC / CCI, a donné lieu à de nombreuses initiatives tant en direction des entreprises que des porteurs de projets.  2005 : date des premières conventions signées avec la Chambre Régionale de Commerce et d'Industrie et l'Ordre régional des Experts Comptables  Depuis 2007, la DRAC, en collaboration avec CoAlliance*, effectue un travail de fonds sur la formation des porteurs de projets, en lien avec les Dispositifs locaux d'accompagnement (DLA), les opérateurs paritaires collecteurs agréés (OPCA : Uniformation…) et le LAB. 7 Contexte et enjeux * Co-Alliance : cabinet de conseil en accompagnement dans le secteur de l’économie sociale et solidaire, pour les associations, sociétés coopératives, mutuelles, fondations, collectivités et institutions, sur le Grand Est
  • 8. Le Mécénat en Bourgogne  En 2009, le Club Entreprises & Mécénat Bourgogne est créé, à l'initiative de la CCI Dijon, dans le cadre de la convention signée avec la DRAC, réunissant des chefs d'entreprise et des partenaires historiques : CCI, Experts-Comptables et diverses fondations et grands mécènes.  Il regroupe à ce jour une quinzaine d'adhérents dont EDF, GDF, AG2R LA MONDIALE, la Caisse d’Épargne, et des PME. 8 Contexte et enjeux
  • 9. Le Mécénat en Bourgogne  En 2013, L'État et ses partenaires, ont unanimement décidé la création d’un guichet unique, plate-forme/centre de ressources du mécénat et des financements alternatifs de projets.  Le 4 octobre 2013, à l'occasion de l'assemblée générale de l'Ordre des Experts comptables à Dijon, l’État (DRAC / DREAL via le préfet de région), l'OEC, la CRESS et la CCIR ont signé une convention qui a donné naissance au pôle interministériel mécénat en Bourgogne.  D'autres partenaires rejoindront prochainement ce pôle, co-piloté par la DRAC et la DREAL Bourgogne, avec la collaboration de Co-Alliance 9 Contexte et enjeux
  • 10. Les objectifs du pôle  Maintenir et développer le nombre et la qualité des projets en fédérant tous les acteurs du mécénat et des financements alternatifs  Mettre en place un observatoire et un centre de ressources des pratiques et des actions :  Recenser et valoriser toutes les actions de mécénat sur le territoire par la contribution des acteurs.  Récupérer des chiffres et des données (nombre d'associations, d'entreprises mécènes, de fonds de dotation, évolution du nombre de demandes de rescrits, montant de projets, influence sur l'économie locale, etc…) 10 Contexte et enjeux
  • 11. Les objectifs du pôle  Informer, sensibiliser et inciter à la pratique du mécénat :  porteurs de projets : les informer, pré-valider leurs projets et les orienter vers les bons interlocuteurs (notamment sur le choix du bon mode de financement) et les valoriser.  Entreprises et fondations/fonds de dotation : faire connaître le dispositif aux chefs d'entreprise, leur proposer une base de projets "prêts à mécéner", créer un réseau pour faciliter la levée de fonds, valoriser les clubs de mécènes et favoriser leur création, et diffuser les appels à projets des fondations et fonds de dotation.  particuliers : donner une base d'informations sur le sujet et des projets à financer la plate-forme de financement participatif mise en place par le DLA (graines de start) Le pôle traitera également des autres formes de financement possibles pour les structures. 11 Contexte et enjeux
  • 12. 12 Contexte et enjeux
  • 13. 13 Contexte et enjeux
  • 14. 14 Contexte et enjeux
  • 15. 15 Contexte et enjeux
  • 16. Pourquoi et comment s’orienter vers le mécénat pour une association ou une entreprise ? 16 Le mécénat : quoi , pourquoi, pour qui ?
  • 17. Motivations, craintes et points de vigilance vis à vis d’un engagement dans le mécénat Janick Louise-Adèle, chargée de mission Mécénat, Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie 17 Le mécénat : quoi , pourquoi, pour qui ?
  • 18. Focus sur le Mécénat d’entreprise pour l’environnement et le développement durable le développement durable est l’affaire de tous ! Quelques dates :  1992 , Sommet de Rio : le DD au coeur de la conscience collective et des préoccupations des acteurs de la société  2004, la Charte de l’environnement est adossée à la Constitution française et responsabilise tous les citoyens  2007, le Grenelle Environnement renforce les démarches de responsabilité sociétale des entreprises : obligation de prendre en compte les impacts = facteur d’évolution rapide du comportement des entreprises et levier du mécénat 18 Le mécénat : quoi , pourquoi, pour qui ?
  • 19. Un vaste périmètre !  « la défense de l’environnement naturel » (CGI)  La sauvegarde de la biodiversité  La protection des milieux et des équilibres naturels  La lutte contre les pollutions, les nuisances  La prévention des risques naturels et technologiques  Le soutien à des acquisitions de terrains, l'entretien des sites  L'amélioration du cadre de vie en milieu urbain ou rural  La diffusion de la connaissance, la recherche Auxquels s’ajoutent :  La lutte contre le changement climatique et la transition énergétique  L’éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD) Les actions de croisement avec :  la solidarité et le social (santé, logement, accessibilité, handicap...)  la culture (diversité, intégration, art, éducation et sensibilisation, patrimoine bâti...) 19 Le mécénat : quoi , pourquoi, pour qui ?
  • 20. le mécénat d’entreprise, pour quoi faire ? ….Au delà des indéniables avantages fiscaux,  Réputation  Apport de sens et d’éthique  Horizon renouvelé et décloisonnement  Investissement dans une mission citoyenne  Ancrage local  Implication des salariés, fierté d’appartenance  Fidélisation, recrutement  Création de nouveaux réseaux et enrichissement par l’altérité 20 Le mécénat : quoi , pourquoi, pour qui ?
  • 21. Les motivations des entreprises mécènes 21 Le mécénat : quoi , pourquoi, pour qui ?
  • 22. Quelques chiffres Une grande marge de progression Le mécénat tous secteurs confondus : 1,8 milliard d'euros en 2013 (enquête Admical CSA 2014 ; entreprises interrogées dès 1 salarié) 22 Le mécénat : quoi , pourquoi, pour qui ?
  • 23. Quelques chiffres 23 Le mécénat : quoi , pourquoi, pour qui ? (enquête Admical CSA 2014 ; entreprises interrogées dès 1 salarié)
  • 24. (enquête Admical CSA 2014 ; entreprises interrogées dès 1 salarié) 24 Le mécénat : quoi , pourquoi, pour qui ? Les pratiques du Mécénat d’entreprise (enquête Admical CSA 2014 ; entreprises interrogées dès 1 salarié)
  • 25. 25 Le mécénat : quoi , pourquoi, pour qui ? Sous-domaines environnementaux (enquête Admical CSA 2014 ; entreprises interrogées dès 1 salarié)
  • 26. Quelles difficultés ?  Un problème d’échelle géographique et temporelle, et de gouvernance : l’environnement pose question aux niveaux planétaire et local  Un domaine nécessitant des compétences spécialisées  Une nécessaire mais difficile vision partagée  méfiance (défiance?) des entreprises pour les porteurs de projets et...réciprocité  manque de connaissance, de reconnaissance et de mise en valeur  capacité des entreprises à accepter questionnements et critiques sur les impacts  confusion entre responsabilité environnementale (réparation) et mécénat  capacité des associations à se regrouper pour atteindre la taille critique et développer des stratégies commune 26 Le mécénat : quoi , pourquoi, pour qui ?
  • 27. Comment les dépasser ? Des atouts  Un cadre législatif très favorable et unique  Volonté politique affirmée  Large marge de progression  Forte attente et intérêt des entreprises et porteurs de projet  Sensibilisation croissante des entreprises aux enjeux du développement durable suite au Grenelle Environnement  Environnement et DD, créateur de valeurs (économie verte) 27 Le mécénat : quoi , pourquoi, pour qui ?
  • 28. Pour développer la part de mécénat environnemental Rapprocher les entreprises des porteurs de projet  Rechercher des lieux de dialogue  Renforçant l’ancrage local et créer des réseaux  Donner à voir les bonnes pratiques  Proposer des projets de mécénats croisés  Accepter de co-construire les projets  Viser une évaluation concertée 28 Le mécénat : quoi , pourquoi, pour qui ?
  • 29. Votre appui au MEDDE-CGDD : la mission mécénat 4 axes stratégiques  promotion du mécénat  mise en relation des partenaires potentiels  soutien aux projets entrant dans les thématiques prioritaires  mise à disposition d’outils : sur internet Contact : mecenat@developpement-durable.gouv.fr 29 Le mécénat : quoi , pourquoi, pour qui ?
  • 30. Merci 30 Le mécénat : quoi , pourquoi, pour qui ?
  • 31. Présentation du cadre légal du mécénat et des financements alternatifs Virginie Taupenot, Cabinet Co-Alliance Eric Corret, Ordre des Experts-Comptables de Bourgogne-Franche-Comté 31 Le mécénat : quoi , pourquoi, pour qui ?
  • 32. Le mécénat et les financements alternatifs
  • 34. Le Mécénat : c’est un don en numéraire, en nature, en compétences fait par une entreprise ou un particulier, à un organisme habilité à recevoir des dons et à émettre des reçus fiscaux, sans contrepartie équivalente (articles 238 bis et 200 du CGI) MECENAT 02/12/2014 34
  • 35. Le parrainage ou sponsoring : soutien matériel apporté à une manifestation, une personne, un produit en vue d’en retirer un bénéfice direct  prestation publicitaire  Les dépenses de parrainage sont déductibles du résultat au titre de charges d’exploitation (article 39-1 7° Code Général des Impôts)  Toute dépense de parrainage correspond à une opération de nature commerciale et fait donc l’objet d’une facturation assujettie à la TVA Mécénat ≠ Parrainage 02/12/2014 35
  • 36.  Mécénat direct :  Soutien direct à un organisme habilité à recevoir des dons et à émettre des reçus fiscaux  Mécénat indirect :  Soutien indirect à un organisme par le biais d’une fondation, d’un fonds de dotation Mécénat direct ≠ indirect 02/12/2014 36
  • 38. La loi du 1er août 2003, dite « loi Aillagon », relative au mécénat, aux associations et aux fondations, permet d’encourager, par des mesures fiscales avantageuses, les initiatives privées qu’il s’agisse de celles des entreprises ou de celles des citoyens. Cette loi s’applique à toutes les causes d’intérêt général. La loi Aillagon 20/11/2014 38
  • 39.  Il doit exister une disproportion marquée entre : les sommes données et les avantages rendus au donateur par l’organisme bénéficiaire des dons  Les contreparties en terme de communication :  Admises à hauteur de 25% du montant du don (jurisprudence)  Concrétisées par : o La diffusion de l’image de l’entreprise sur les supports de communication (mention du nom) o L’accès privilégié aux manifestations (entrées offertes,..) o La mise à disposition d’espaces  Promouvoir la notoriété de l’entreprise en terme d’image à l’exception de tout message publicitaire Contrepartie ou non ? 02/12/2014 39
  • 40. o Invitation gratuite au spectacle dont l’entreprise est mécène : 02/12/2014 40  Exemple :  Une PME dont le CA HT est de 2 000 000 € o Plafond (0,5% du CA) soit 10 000 € o Réduction impôt 60% soit 6 000 € o Coût réel de 4 000 €  Contrepartie : o 25% maximum de 10 000 € soit 2 500 €. Contrepartie ou non ?
  • 41. Qui est concerné ? 02/12/2014 41 Principalement (liste non exhaustive) :  Les organismes (association loi 1901…)  Les organismes publics ou privés  Les collectivités publiques  Les établissements publics  Les fondations
  • 42.  Les grands secteurs bénéficiant du mécénat :  Philanthropique  Educatif  Scientifique  Social  Humanitaire  Culturel ou concourant à la mise en valeur du patrimoine artistique  Défense de l’environnement naturel  Sportif  Santé Domaines d’intervention 02/12/2014 42
  • 44.  L’organisme bénéficiaire (association loi 1901) doit en général être d’intérêt général et éligible (cas particulier des associations de bienfaisance et reconnues d’utilité publique)  L’éligibilité repose sur 5 critères :  Ne doit pas entretenir de relations privilégiées avec des entreprises qui en tirent un avantage concurrentiel  Gestion désintéressée  Activités non lucratives (règle des 4 P)  Ne fonctionne pas au profit d’un cercle restreint de personnes  Exerce une activité entrant dans les domaines d’activités cités par les articles 200 (mécénat des particuliers)et 238 bis du CGI (mécénat des entreprises) Eligibilité et intérêt général 02/12/2014 44
  • 45. • l’activité qui tend à satisfaire un besoin qui n’est pas pris en compte par le marché ou qui l’est de façon peu satisfaisante. Produit • les actes payants réalisés au profit de personnes justifiant l’octroi d’avantages particuliers au vu de leur situation économique et sociale Public • doit être nettement inférieur à ceux pratiqués sur le marché ou être modulé en fonction des revenus Prix • peut être utilisée pour faire appel à la générosité du public. Message informatif Publicité Eligibilité et intérêt général 02/12/2014 45
  • 46.  Le contrôle de l'administration fiscale n'interviendra qu'a posteriori pour vérifier la capacité de l'association à émettre des reçus de dons aux oeuvres.  Si l'association n'est pas reconnue d'intérêt général et/ou  Si l'action ne relève pas du mécénat  Risque d'une amende fiscale payée par l'association d'un montant égal à 25% du montant du don.  Requalification possible du don en charge pour l'entreprise (soit perte de la réduction fiscale de 60%) Contrôles 02/12/2014 46
  • 47. 02/12/2014 47  Il est préconisé de vérifier, en amont, son éligibilité à recevoir des dons et à émettre des reçus fiscaux  Il est préconisé de réaliser la procédure de rescrit fiscal  Procédure à effectuer par les organismes qui souhaiteraient bénéficier de dons auprès du correspondant « association » de la Direction Générale des Finances publiques de leur département qui répondra sur l’éligibilité ou non de l’organisme à émettre des reçus fiscaux pour les dons des entreprises et/ou des particuliers Procédure de rescrit fiscal
  • 49. 02/12/2014 49  Fondations : fondations d’entreprises ou fondations sous égide (essentiellement Fondation de France)  Fonds de dotation : par exemple celui du Club Entreprises & Mécénat en Bourgogne (présentation à 17h du club et de son fonds de dotation et remise du prix au lauréat à 17h45) MECENAT INDIRECT
  • 50. Les autres financements 02/12/2014 50
  • 51. 02/12/2014 51  Les clubs services : Rotary, Lions, Kiwanis, Zonta …  Présentation lors de l’atelier de 11h Les clubs services
  • 52. 02/12/2014 52  Le crowdfunding (levée de fonds) Présentation de la plateforme bourguignonne Graines de Start lors de l’atelier de 11h Le crowdfunding (levée de fonds)
  • 53. 02/12/2014 53  9 organismes bourguignons de l’ESS se sont fédérés à ce jour pour : Informer et sensibiliser le public, particuliers et entreprises, à l’épargne citoyenne  Présentation de la plateforme de la finance solidaire en Bourgogne lors de l’atelier de 11h Les plateformes de finances solidaires
  • 54.  Rapprochement association–entreprise : bonnes pratiques & témoignages Amphi  Les financements alternatifs : mode d’emploi & témoignages Salle Colette 54 Ateliers participatifs
  • 55. Rapprochement association – entreprise : les bonnes pratiques Témoins Hervé Besserer, Délégation régionale EDF en Bourgogne Nadège Hubert, Radio Dijon Campus 55 Ateliers participatifs
  • 56. Rapprochement association – entreprise : pourquoi ce partenariat ? EDF :  Priorité au mécénat de solidarité et soutien aux projets locaux par des acteurs engagés  Originalité du projet  Connaissance du professionnalisme de Radio Dijon Campus  Proposition d’enrichir le partenariat et de candidater aux trophées des associations de la Fondation EDF Radio Dijon Campus :  Baisse des financements publics et orientation vers le mécénat auprès d’entreprises locales  Craintes préalables des contreparties à donner mais doutes levés, 56 Ateliers participatifs
  • 57. Rapprochement association – entreprise : quels critères de sélection ? EDF :  Adéquation avec les axes du mécénat d’EDF  Professionnalisme et sérieux des interlocuteurs  Actions à destination des jeunes et leur accès au monde du travail  Originalité du projet Radio Dijon Campus :  Entreprise locale, engagée au niveau du mécénat  Interlocuteur concerné et curieux  Valeurs communes et partagées entre l’association et l’entreprise 57 Ateliers participatifs
  • 58. Rapprochement association – entreprise : quels résultats ? EDF :  Contribuer à la pérennisation de l’action  Offrir la possibilité aux jeunes de la mission locale de dialoguer avec des professionnels  Valoriser nos engagements sociétaux en externe et en interne (notamment vis-à-vis de la Fondation EDF Radio Dijon Campus :  Lauréate du trophée des associations d’EDF  Soutien financier mais pas que …  Temps consacré par EDF pour faire découvrir les sites et les métiers aux jeunes 58 Ateliers participatifs
  • 59. Rapprochement association – entreprise : Les bonnes pratiques EDF :  Avoir une bonne connaissance des uns et des autres  Travailler en concertation et dans un climat de confiance  Etre patient  Avoir des axes de mécénat bien définis, s’y tenir et être ouvert  Apporter bien sûr un soutien financier mais aussi être un partenaire du projet Radio Dijon Campus :  Confiance réciproque nécessaire  Communication entre les deux parties  Pour l’association informer l’entreprise de l’avancement de l’action, l’inviter à s’investir au-delà de l’aspect financier 59 Ateliers participatifs
  • 61. Rapprochement association – entreprise : les bonnes pratiques Témoins Arnaud Sabatier, Les salaisons dijonnaises Alain Gerbet, Fonds de dotation FONDALIM 61 Ateliers participatifs
  • 62. Rapprochement association – entreprise : pourquoi ce partenariat ? Salaison Dijonnaises :  Appréhender différemment une problématique d’entreprise (la gestion des surproductions)  La transformer en action « sociétale locale » Fondalim :  La Banque alimentaire cherchait des dons alimentaires  2 freins mentionnés par les industriels alimentaires bourguignons  Solution avec la création d’un fonds de dotation en 2009 qui connaît immédiatement un succès 62 Ateliers participatifs
  • 63. Rapprochement association – entreprise : quels critères de sélection ? Salaisons Dijonnaises :  Adéquation recherchée avec notre métier  Facilité de mise en oeuvre Fondalim :  Sollicitation de tous les fabricants de produits alimentaires bourguignons  Ce sont eux qui font le choix de nous donner ou pas 63 Ateliers participatifs
  • 64. Rapprochement association – entreprise : quels résultats ? Salaisons Dijonnaises :  Pas de résultats au sens économique du terme  Satisfaction d’agir contre le gaspillage industriel et au profit des plus démunis Fondalim :  Aujourd’hui 13 entreprises donatrices pour une valeur annuelle des dons entre 120 K€ à 300 K€  Les entreprises nous donnent environ 1% de leur production annuelle  Contribuer à réduire les invendus 64 Ateliers participatifs
  • 65. Rapprochement association – entreprise : bonnes pratiques Salaisons Dijonnaises :  Des échanges réguliers  Bien comprendre la finalité de l’action Fondalim :  Chacun y trouve son compte  Travailler en confiance et en totale transparence  Lorsqu’une difficulté surgit contacter rapidement son partenaire 65 Ateliers participatifs
  • 66. Les financements alternatifs : mode d’emploi Témoins Véronique Pavelot, Pôle d’économie solidaire de l’agglomération dijonnaise, Romain Bazin, plate-forme de financement participatif « Graines de Start », Christian Guffroy, plate-forme bourguignonne de Finances Solidaires Alain Mouillon, Rotary Club Dijon Toison d'Or 66 Ateliers participatifs
  • 67. Les financements alternatifs : mode d’emploi Témoins Véronique Pavelot, Pôle d’économie solidaire de l’agglomération dijonnaise, Romain Bazin, plate-forme de financement participatif « Graines de Start », 67 Ateliers participatifs
  • 68. Les financements alternatifs : mode d’emploi Témoin Christian Guffroy, plate-forme bourguignonne de Finances Solidaires 68 Ateliers participatifs
  • 69. Plateforme bourguignonne de financement participatif dédiée aux projets d’utilité sociale 12 avenue Eiffel - 21000 DIJON Tel : 03.80.50.90.47 contact@pole-economie-solidaire21.org Site web : www. pole-economie-solidaire21.org Projet financé par : Union européenne Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen
  • 70. Ordre du jour 1. Définition et fonctionnement du financement participatif 2. Tendances du financement participatif en 2013 3. GRAINES DE START, une plateforme bourguignonne pour les projets d’utilité sociale 4. Quelques conseils pour faire financer son projet via une plateforme de financement participatif
  • 71. LE FINANCEMENT PARTICIPATIF : définition « Approche permettant le financement de projets en faisant appel à un grand nombre de personnes pour faire de petits investissements »
  • 72. LE FINANCEMENT PARTICIPATIF – pourquoi ?  financer un projet  se constituer un apport en vue de faire appel à un prêt bancaire, à une subvention…  s’entraîner à présenter son projet  tester son impact, vérifier le marché  mobiliser autour de son projet  communiquer
  • 73. GRAINES DE START - définition Graines de Start est une plateforme web de financement participatif basée sur le don avec ou sans contrepartie. Elle permet aux particuliers de soutenir financièrement des projets bourguignons d’utilité sociale portés par : • des associations bourguignonnes ou qui ont un projet en Bourgogne, • des entreprises sociales bourguignonnes ou celles qui ont un projet en Bourgogne, • des porteurs de projets d’utilité sociale bourguignons.
  • 74. GRAINES DE START - comment ça marche ?
  • 75. GRAINES DE START - comment ça marche ? • Un porteur de projet (association, entreprise sociale ou particulier) dépose son projet sur le site web Graines de Start et bénéficie ainsi d’une page dédiée avec une présentation du projet, l’objet du financement, la période de collecte (deux mois) et l’objectif financier à atteindre. • Dès que le projet est en ligne, le porteur sollicite ses réseaux pour les inciter à participer financièrement au projet. Chaque soutien financier donne droit à une contrepartie matérielle dont la valeur est inférieure au montant donné. • Lorsque le porteur de projet ne parvient pas à collecter le montant qu’il avait initialement fixé, les donateurs sont remboursés. Lorsque l’objectif est atteint (ou dépassé) à l’issue de la période de collecte, le porteur de projet perçoit la somme collectée (moins un pourcentage de 8% dédié au fonctionnement de la plateforme) et envoie aux donateurs les contreparties correspondant aux montants versés.
  • 76. GRAINES DE START - comment ça marche ?
  • 77.
  • 78.
  • 79.
  • 80. Les + de GRAINES DE START • Proximité : Graines de Start ne s’adresse qu’aux porteurs de projets bourguignons ou aux projets ayant lieu en bourgogne. • Utilité Sociale : Projets d’utilité sociale répondant à des besoins non couverts sur les territoires, ayant un intérêt social, sociétal ou environnemental. • Accompagnement : Un accompagnement personnalisé des porteurs de projet sur le projet et la collecte de fonds. • Complémentarité : Cette plateforme est un outil complémentaire aux offres existantes de soutien financier. • Visibilité : La plateforme permet aux projets d’être visible au niveau régional et national.
  • 81. LE FINANCEMENT PARTICIPATIF – des astuces pour une campagne réussie •Un réseau mobilisable • Du temps à consacrer à la collecte (avant, pendant et après) • Le projet doit être partagé par les membres de l’association, du collectif ou de l’entreprise • Une bonne dose d’énergie communicative • Une maîtrise d’internet et des réseaux sociaux • Etre créatif, imaginatif, et varier les outils de communication.
  • 82. LE FINANCEMENT PARTICIPATIF – les structures accompagnatrices 12 Av. Gustave Eiffel 21000 DIJON www.pole-economie-21.org 12D Av. du Général Leclerc 71100 CHALON SUR SAONE www.eco-solidaire71.org 62 Av. du 4° régiment d’infanterie 89000 AUXERRE www.fdfr89.org
  • 83. Contact : Pôle d’Economie Solidaire 12 avenue Eiffel – 21000 DIJON 03 80 50 90 47 contact@pole-economie-solidaire21.org
  • 84. PLATEFORME DE LA FINANCE SOLIDAIRE EN BOURGOGNE Avec le soutien de
  • 85. L’épargne solidaire, c’est quoi ? L’épargne solidaire se caractérise par le choix de l’épargnant de placer son épargne au bénéfice d’activités ayant une forte utilité sociale, environnementale ou culturelle Contrairement à l’économie de marché et sa globalisation, la finance solidaire: - ne connait pas la spéculation - ne finance pas une économie délocalisable - finance l'économie du réel, celle de vrais besoins - favorise une vraie solidarité dans une chaine épargnants-emprunteurs - éduque à savoir ce que devient notre argent... ! Plateforme de la Finance Solidaire en Bourgogne
  • 86. L’épargne solidaire favorise une vraie solidarité dans une chaine épargnant-emprunteur Epargnants solidaires Produits d’épargne solidaire , Acteurs financiers solidaires Entreprises ou associations bénéficiaires rendent compte de leur projets Porteurs de projets Placement d’argent pour soutenir une cause choisie: - Emploi - Logement - Écologie - Entreprenariat pays en développement Investissement ou partage: - livret bancaire - SICAV, FCP - Actionnariat solidaire - Assurance-vie, … Les acteurs de terrain (associations, foncières, clubs d’investisseurs, la Nef…) financent et accompagnent les porteurs de projets. Banques et gestionnaires de fond jouent un rôle d’intermédiaire Plateforme de la Finance Solidaire en Bourgogne
  • 87. L’épargne solidaire en quelques chiffres Fin 2013 en France :  6,02 milliards € placés par 1 million d’épargnants solidaires  1,02 milliards € investis directement dans le capital d’entreprises solidaires  + 6 millions € de dons issus de l’épargne de partage reversés à + 100 associations En 2013, l’épargne solidaire a permis: De créer ou de consolider 22000 emplois sur 2300 entreprises De reloger 3500 personnes en situation d’exclusion d’approvisionner en électricité renouvelable 8500 foyers De soutenir 1,1 million de petits entrepreneurs dans les pays en développement, notamment de petits entrepreneurs exclus des circuits bancaires classiques Source: Plateforme de la Finance Solidaire en Bourgogne
  • 88. La finance solidaire ne connait pas la crise Une progression forte et constante de l’encours de l’épargne solidaire (k€) 309 536 613 888 1229 1626 1630 2400 3082 3548 4690 6018 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013  Une progression de 28,3 % en 2013 contre 4,9 % pour l’épargne financière  Mais seulement 0,15 % des 4000 milliards € du patrimoine financier hors immobilier des français !  Un objectif de 1 % à l’horizon 2025 Source: Plateforme de la Finance Solidaire en Bourgogne
  • 89. Partager ses intérêts ou investir solidaire ? Epargne de partage Tout ou partie de la rémunération tirée d’un produit d’épargne est reversée sous forme de don à un organisme menant des activités à forte utilité sociale et/ou environnementale et habilité à recevoir des dons (associations, fondations)  Livrets solidaires, assurances-vie, FCP, SICAV, cartes bancaires solidaires, …  Au moins 25 % de la rémunération (intérêts ou dividendes) sont reversés à une association de votre choix  Fiscalité appliquée aux dons: 66 ou 75 % de la somme versée peut être déduite de l’impôt sur le revenu Investissement solidaire Tout ou partie de l’argent placé par l’épargnant est investi dans des projets à forte utilité sociale et/ou environnementale  Actions non cotées d'entreprises solidaires, comptes courants d'associé, obligations, micro-prêts solidaires, dépôts à terme, clubs d'investisseurs  Fiscalité pour un investissement dans le capital d’une société: réduction sur l’IR équivalent à 18% du montant de souscription ou réduction de l’ISF de 50% du montant de la souscription Plateforme de la Finance Solidaire en Bourgogne
  • 90. Comment devenir épargnant solidaire 3 possibilités pour devenir épargnant solidaire Auprès de votre banque ou mutuelle d’assurance Auprès de votre entreprise 31,5 % des encours Auprès d’une entreprise solidaire en souscrivant à son capital en plaçant votre épargne d’entreprise (intéressement, abondement, participation…) sur un Fonds Commun de Placement Solidaire (FCPES) ① ② ③ En souscrivant un produit de partage: livrets, FCP, OPCVM solidaires. 25 à 100 % de votre rémunération (intérêts ou dividendes) sont reversés à une association de votre choix En souscrivant un produit d’investissement solidaire (FCP, SICAV, assurance-vie,.. Tout ou partie est investie dans une entreprise solidaire 7,1 % des encours 61,4 % des encours Plateforme de la Finance Solidaire en Bourgogne
  • 91. Pourquoi une Plateforme de la Finance Solidaire en Bourgogne ? QUI ? Collectif de 9 acteurs régionaux de la Finance Solidaire, structures associatives ou coopératives, ainsi que leurs sociétés filiales qui investissent exclusivement au service des actions de ces structures, qui ont en commun :  leur ancrage dans le courant de l’Economie Sociale et Solidaire  la collecte de l'épargne solidaire et son emploi  une implantation en Bourgogne  la volonté de faire réfléchir le citoyen sur son rapport à l'argent QUOI ? Mutualiser leur moyens pour :  informer et sensibiliser le public pour promouvoir la collecte de l'épargne solidaire  permettre le financement et le développement d’initiatives à forte plus-value sociale et environnemental COMMENT ? Animation ou participation tout au long de l’année à des manifestations et formations grand public en Bourgogne(salons, projections débats, conférences ...) , interventions dans les médias régionaux, …
  • 92. Les acteurs de la Plateforme de la Finance Solidaire en Bourgogne vous permettent de donner du sens à votre épargne en favorisant L’accès à un logement décent avec un accompagnement pour les personnes en difficultés La production d’énergies renouvelables L’achat collectif du foncier agricole pour y installer des agriculteurs bios Le financement de projets bourguignons d’utilité sociale Le financement d’actions de lutte contre la faim et pour le développement La création locale ou internationale d’emplois ou d’activités à des fins d’utilité sociale et environnementale
  • 93. PLATEFORME DE LA FINANCE SOLIDAIRE EN BOURGOGNE Pour en savoir plus : - www.cress-bourgogne.org/finance-solidaire - www.finansol.org Finansol délivre un label distinguant plus de 130 produits d’épargne solidaire des autres produits. Voir la liste des produits labélisés sur son site
  • 94. Les financements alternatifs : mode d’emploi Témoin Alain Mouillon, Rotary Club Dijon Toison d'Or 94 Ateliers participatifs
  • 95. DES FINANCEMENTS PARTICIPATIFS UNE EXPERIENCE Rotary Dijon Toison d’Or – Alain Mouillon – Novembre 2014 95
  • 96. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Les clubs service Le rotary Les clubs de la région Les actions des clubs L’action du ROTARY DIJON TOISON D’OR : TOMBOLA DE PRINTEMPS 2014 Histoire d’un financement participatif La naissance de l’idée La constitution d’une équipe La mobilisation de tout le club Les bénéficiaires Les partenaires 96
  • 97. Rotary Dijon Fifty-One International Toison d’Or - novembre 2014 Inner Wheel Interact club Jeune Chambre Internationale Sénateurs de la Jeune Chambre Internationale Kiwanis Ladies' Circle Leo Club Lions Clubs Richelieu international Rotaract Rotary International Soroptimist Table Ronde Club 41 Zonta International 97
  • 98. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Les clubs service, les points communs : Les membres partagent les mêmes valeurs. Ils se rencontrent régulièrement. Ils mènent des actions caritatives et éducatives, soit par eux-mêmes, soit en finançant d'autres associations. 98
  • 99. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 LE ROTARY INTERNATIONAL : La roue rotarienne : la civilisation, le moteur, la puissance des dents, l’engrenage La devise : 99
  • 100. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 LE ROTARY INTERNATIONAL : une organisation apolitique encourage une haute éthique civique et professionnelle oeuvre pour faire progresser l’entente et la paix dans le monde. 100
  • 101. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 LE ROTARY INTERNATIONAL : financé par la cotisation annuelle de ses membres et par des dons pour la Fondation. 101
  • 102. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 LE ROTARY INTERNATIONAL : Le Rotary International Association de professionnels Qui oeuvrent ensemble dans un but humanitaire Organisation mondiale : 200 pays, 34 000 clubs 1 200 000 membres 102
  • 103. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 LE ROTARY INTERNATIONAL : En France : 1050 clubs, 36 000 rotariens LE ROTARACT permet aux jeunes de 18 à 30 ans d’agir dans le respect de l’éthique rotarienne INNER-WHEEL : épouses de rotariens, une des plus importantes ONG féminines dans le monde plus de 102 000 bénévoles 102 pays 3 745 clubs service 103
  • 104. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Les actions des clubs 104
  • 105. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Action du ROTARY DIJON TOISON D’OR : TOMBOLA DE PRINTEMPS 2014 LA TOMBOLA DE PRINTEMPS DU ROTARY VOTRE VOITURE POUR 1 € 105
  • 106. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Les clés de la TWINGO ont été remise à la gagnante, Madame Jacqueline FOURIER, le 25 avril à la succursale RENAULT TOISON D’OR, par Jean-Claude PETAMENT. 106
  • 107. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Action du ROTARY DIJON TOISON D’OR : TOMBOLA DE PRINTEMPS 2014 C'ETAIT DU MERCREDI 26 MARS AU SAMEDI 5 AVRIL 2014 AU MAGASIN CARREFOUR DE LA TOISON D'OR au profit intégral des associations FRANCE ALZHEIMER COTE D'OR LES CHOUETTES DU COEUR 107
  • 108. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 108
  • 109. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 109
  • 110. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 La naissance de l’idée Les bonnes idées sont copiées. L’un de nos membres apprend que le club de Chaumont a réussi une belle action solidaire. Prise de contact, échange de savoir-faire, c’est l’amitié rotarienne qui se met en marche. Le club adhère de suite 110
  • 111. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Constitution d’une équipe Histoire d’un financement participatif Le leadership du Président est efficace : La solidarité joue : un jeune membre, Nicolas VADOT se dévoue pour diriger le petit groupe de travail, Nous sommes en novembre, et le temps presse Pour l’organisation d’une tombola, les contraintes sont nombreuses Un grand professionnalisme est requis, les compétences sont au sein du club : avocat, communiquant, expert-comptable , financier… 111
  • 112. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Mobilisation du club 35 membres, mais tous animés du désir de SERVIR Et aussi les conjoints, embarqués dans le projet. 112 Histoire d’un financement participatif
  • 113. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Histoire d’un financement participatif Le choix des associations bénéficiaires France-ALZHEIMER Côte d’Or, association que nous connaissons bien, proche de nous. 113
  • 114. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Nous avons soutenu France Alzheimer Côte d’Or à plusieurs reprises notamment avec les SPORTS DE L’ESPRIT et nous avons pu vérifier la bonne utilisation des sommes recueillies. 114
  • 115. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Histoire d’un financement participatif Le choix des associations bénéficiaires Une deuxième association est proposée par un membre : 115
  • 116. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Le choix des associations bénéficiaires Plus petite, mais originale dans sa démarche, et très active Hubert et Catherine JOSSELIN 116
  • 117. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 117
  • 118. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 118 Offrir aux handicapés, aux personnes âgées et fragilisées une aide thérapeutique par la découverte et le contact des oiseaux de proie. Faire voler les oiseaux, les caresser ou tout simplement les admirer en plein vol c’est faire partager un rêve à ceux qui sont prisonniers de leur maladie ou de leur parcours de vie. Les Chouettes du Coeur c’est 200 jours d’actions plus de 22 000 kms parcourus pour se rendre dans les différentes structures (Handicap et personnes âgées) POUR « Donner ailes à chacun d’entre nous »
  • 119. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Convaincre les partenaires La force du Rotary Mécénat ? Sponsoring ? Histoire d’un financement participatif 119
  • 120. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 La recherche de partenaires L’équilibre financier et la réussite ne peut s’envisager sans des partenaires fortement impliqués Partenaire n° 1 : une grande surface Décision de contacter CARREFOUR TOISON D’OR Accueil positif et très professionnel Nous pourrons exposer la voiture et vendre les tickets de tombola pendant 10 jours à l’entrée du magasin 120 Histoire d’un financement participatif
  • 121. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 La recherche de partenaires Partenaire financiers : pour assurer l’achat de la voiture Environ 8 000 € Choix de limiter le nombre Relationnel 121 Histoire d’un financement participatif
  • 122. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Histoire d’un financement participatif La recherche de partenaires 122
  • 123. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Histoire d’un financement participatif La recherche de partenaires Carrefour : L’emplacement Le passage (pas besoin d’affiches en ville) L’aide publicitaire (signalisation) 123
  • 124. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Histoire d’un financement participatif La recherche de partenaires Renault : Un constructeur français Une voiture sympa, customisée Une aide sur le prix d’achat 124
  • 125. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Histoire d’un financement participatif La recherche de partenaires I.C.O. : Imprimeur des billets de tombola 125
  • 126. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Histoire d’un financement participatif La recherche de partenaires Harmonie mutuelle : Une mutuelle santé dynamique 126
  • 127. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Histoire d’un financement participatif La recherche de partenaires CREDIT MUTUEL : Une banque ouverte au mécénat 127
  • 128. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Histoire d’un financement participatif La recherche de partenaires L’E.S.C. DIJON : Des étudiants bénévoles mobilisés pour la vente des tickets 128
  • 129. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Histoire d’un financement participatif LE SUCCES : 10 000 tickets vendus Une voiture d’une valeur de 11 000 € offerte à l’heureuse gagnante 10 000 € versés aux associations bénéficiaires Un engagement fort des membres du club service pour une action mobilisatrice La volonté de reconduire l’action 129
  • 130. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Histoire d’un financement participatif LE SUCCES : Des bénéficiaires heureux 130
  • 131. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 Histoire d’un financement participatif LE SUCCES : Des partenaires heureux d’avoir participé et prêts à recommencer 131
  • 132. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 132
  • 133. Rotary Dijon Toison d’Or - novembre 2014 133
  • 134. Rapprochement association – entreprise : les bonnes pratiques Les financements alternatifs : mode d’emploi 134 Ateliers participatifs Restitutions
  • 135. Reprise à 14h30 précises …! 135 Ateliers participatifs Déjeuner – échanges Bon appétit !
  • 136. Mécénat de compétence Francis Jacqueray, Fondation Orange, Patrice Lacenaire, Orange / Habitat et Humanisme 21 Jacques Reumaux Habitat et Humanisme 21 136 Témoignages : mécènes et porteurs de projet
  • 137. Mécénat de compétence : pourquoi ? 137 Témoignages : mécènes et porteurs de projet Orange :  H & H structure partenaire de la fondation Orange sur le territoire national Salarié d’Orange :  Intérêt pour le projet de mécénat de compétences d’Orange et préparer progressivement un départ à la retraite Habitat et Humanisme 21:  opportunité de disposer d’un cadre à ½ temps qualifié et motivé
  • 138. Mécénat de compétence : critères ? 138 Témoignages : mécènes et porteurs de projet Orange :  validation de la structure par la fondation et conforme à ses critères, notamment capacité à délivrer un reçu fiscal Salarié d’Orange :  identifier les associations partenaires de la fondation Orange, les contacter et les rencontrer pour effectuer mon choix Habitat et Humanisme 21:  motivation, envie de travailler ensemble et partage de valeurs communes
  • 139. Mécénat de compétence : résultats 139 Témoignages : mécènes et porteurs de projet Orange :  engagement de la fondation depuis plusieurs années au côté d’H&H 21et 800 salariés en France concernés Salarié d’Orange :  dans un 1er temps, bénévolat avant l’engagement dans un mécénat de compétences à H&H21. Redeviendra bénévole à l’issue de son engagement, Habitat et Humanisme 21:  un regard neuf et éclairé sur notre fonctionnement et la possibilité d’élargir notre champ d’activité
  • 140. Mécénat de compétence : bonnes pratiques 140 Témoignages : mécènes et porteurs de projet Orange :  définir des règles précises, associer les partenaires sociaux et tout mettre en oeuvre pour la satisfaction de tous Salarié d’Orange :  bien identifier la structure et la mission et définir sa place Habitat et Humanisme 21:  s’assurer de la conjonction des deux attentes « salarié en mécénat de compétences » et « association», bien préparer l’arrivée de cette nouvelle personne et lui proposer un cadre de travail défini mais en restant ouvert
  • 141. Mécénat direct et partenariat entreprise-association Gwenaël Guermeur, Holcim granulats, & Romain Gamelon, Conservatoire des espaces naturels de Bourgogne Pierre-Antoine Kern, Options Télécom, & Alain Chobert, Ici et Ailleurs Catherine Minaux, Délégation régionale Bourgogne GDF Suez & Club Face 141 Témoignages : mécènes et porteurs de projet
  • 142. Mécénat direct et partenariat entreprise-association Gwenaël Guermeur, Holcim granulats, Romain Gamelon, Conservatoire des espaces naturels de Bourgogne 142 Témoignages : mécènes et porteurs de projet
  • 143. Mécénat direct et partenariat entreprise-association : pourquoi ? 143 Témoignages : mécènes et porteurs de projet Holcim granulats:  Nos activités nous amènent à côtoyer la biodiversité au quotidien.  Nos champs de partenariat avec le CENB sont variés et résultent de motivations diverses : réglementaires (compensation d’impacts) ou volontaires résultant d’un engagement de l’entreprise en faveur de l’environnement et de l’ancrage local. Conservatoire des espaces naturels de Bourgogne :  La rencontre entre le CENB et Holcim, s’est d’abord faite par le prisme de l’obligation règlementaire, et notamment celui de l’obligation de compensation de l’impact de ses activités sur la nature.  Doute : le fait d’accompagner un acteur de l’économie industrielle dans le déploiement d’une compensation n’est ce pas cautionner la destruction de la nature ?  Choix : relever le défi de sortir d’une posture de défiance et nous inscrire dans une démarche de compréhension mutuelle pour progresser mutuellement.
  • 144. Mécénat direct et partenariat entreprise-association : critères de choix ? 144 Témoignages : mécènes et porteurs de projet Holcim granulats :  recherche d’une structure environnementale capable de s’impliquer dans toutes les étapes d’une gestion d’espace naturel.  volonté de travailler avec une structure locale reconnue et compétente dans les domaines souhaités,  Le CENB dispose également d’un savoir-faire dans la transmission des connaissances et le développement d’outils pédagogiques Conservatoire des espaces naturels de Bourgogne :  le choix de nous engager dans un partenariat dépend essentiellement de ce « pressentiment » à pouvoir collaborer durablement »  Construction d’une collaboration ayant une dimension humaine, emprunte de dialogue et d’écoute
  • 145. Mécénat direct et partenariat entreprise-association 145 Témoignages : mécènes et porteurs de projet
  • 146. 146 Témoignages : mécènes et porteurs de projet
  • 147. Mécénat direct et partenariat entreprise-association 147 Témoignages : mécènes et porteurs de projet
  • 148. Mécénat direct et partenariat entreprise-association : résultats ? 148 Témoignages : mécènes et porteurs de projet Holcim granulats:  qualité des travaux réalisés ensemble  légitimité sur le plan scientifique  Sensibilité accrue aux thématiques biodiversité et milieux naturels, connaissances et savoir-faire  permettre au CENB de se faire connaître auprès de certaines collectivités locales. Conservatoire des espaces naturels de Bourgogne :  sortir d’une posture de défiance  apprécier de travailler ensemble et de concrétiser des projets .
  • 149. Mécénat direct et partenariat entreprise-association : bonnes pratiques 149 Témoignages : mécènes et porteurs de projet Holcim granulats :  l’importance d’associer, au sein des deux structures, le maximum de personnes à la démarche (notamment pour la pérennité du partenariat)  respect des engagements pris ;  partenariat fondé sur une approche gagnant/gagnant ;  disponibilité, contacts faciles et réguliers ;  les deux acteurs doivent être moteur et force de propositions – ce ne doit pas être une simple approche financière ;  renouvellement des actions, innovations et savoir se remettre en question  retour d’expérience sur les actions menées. Conservatoire des espaces naturels de Bourgogne :  Développer un véritable lien de travail entre collaborateurs,  Installer un véritable dialogue pour comprendre les objectifs, les attendus et les contingences des deux parties :  Dans ce cadre, aboutir à une relation de confiance « ce qui est dit est fait et ce qui est fait est dit et expliqué »
  • 150. Mécénat direct et partenariat entreprise-association Pierre-Antoine Kern, Options Télécom, Alain Chobert, Ici et Ailleurs 150 Témoignages : mécènes et porteurs de projet
  • 151. Mécénat direct et partenariat entreprise-association : pourquoi ? 151 Témoignages : mécènes et porteurs de projet Options Télécom :  Connaissance depuis longtemps du porteur de projet et partage de beaux moments de musique  Le choix de soutenir la musique qui s’adresse à nos sens, un chef d’entreprise s’intéresse aussi à son environnement Ici et Ailleurs :  Fruit d’une rencontre et d’échanges mutuels dans la durée  Intérêt commun pour la musique  Désir de promouvoir et valoriser notre action  Besoin de soutien financier
  • 152. Mécénat direct et partenariat entreprise-association : critères de choix ? 152 Témoignages : mécènes et porteurs de projet Options Télécom :  La confiance dans le porteur de projet  La connaissance du porteur de projet Ici et Ailleurs :  Adéquation avec les valeurs et les missions de l’association  Respect du projet artistique et des réalisations proposées  Confiance dans les modalités d’engagement du partenariat
  • 153. Mécénat direct et partenariat entreprise-association : résultats ? 153 Témoignages : mécènes et porteurs de projet Options Télécom :  Le retour sur investissement ne se mesure pas comme d’autres investissements  Résultats en terme d’image et de notoriété  Le public est sensible à l’engagement des entreprises dans leur environnement Ici et Ailleurs :  Contribution au lancement du projet artistique  Soutien moral, logistique et financier ayant permis de réaliser avec succès plusieurs manifestations  Encouragement pour l’avenir des actions engagées
  • 154. Mécénat direct et partenariat entreprise-association : bonnes pratiques 154 Témoignages : mécènes et porteurs de projet Options Télécom :  Se connaître et connaître « l’autre »  Envisager le partenariat à moyen ou long terme, ne pas avoir d’exigence immédiate Ici et Ailleurs :  Relation de confiance reste l’atout majeur d’un partenariat réussi  Transparence au niveau de la réalisation et du financement des projets  Formalisation du partenariat : modalités, contreparties et durée de l’engagement
  • 155. Mécénat direct et partenariat entreprise-association Catherine Minaux, Délégation régionale Bourgogne GDF Suez & Club Face 155 Témoignages : mécènes et porteurs de projet
  • 156. PRESENTATION FACE Journée Mécénat 156 12/09/2013 Titre de la présentation
  • 157. PRESENTATION DE LA FONDATION AGIR CONTRE L’EXCLUSION (FACE)  La Fondation Agir Contre l’Exclusion à pour but de prévenir et lutter contre toutes les formes d’exclusion, de discrimination et de pauvreté.  Création d’un Club FACE GRAND CHALON, c’est un club d’entreprise. Nos commissions au Club Grand Chalon : — Le projet ATHENA : son but est de promouvoir le goût de la culture technique et industrielle auprès des jeunes et les outiller en phase d’orientation scolaire sur les questions d’entreprise, les filières et les métiers liés, dans un objectif d’égalité des chances. — Économie d’énergie, d’eau et de bien courant : sensibilisation des gestes sur la maîtrise de l’énergie, habiter mieux avec l’ANHA. « Education Budgétaire » en accompagnement des familles. — Mise en place d’un véhicule (Don de GRDF) pour les chercheurs d’emploi avec l’intervention du PLIE (PLAN LOCAL POUR L’INSERTION ET L’EMPLOI ). — 12/11/2014 157 Journée Mécénat du 21.11.2014
  • 158. 12/11/2014 — 158 Journée Mécénat du 21.11.2014
  • 159. 12/11/2014 — 159 Journée Mécénat du 21.11.2014
  • 160. 12/11/2014 — 160 Journée Mécénat du 21.11.2014
  • 161. 12/11/2014 — 161 Journée Mécénat du 21.11.2014
  • 162. Quelques exemples d’actions menées par le Club  Création de la 1ère plateforme numérique nationale de CV vidéo et de pré-recrutement en faveur de l’emploi des jeunes issus des quartiers prioritaires.  Aide les collectifs locaux à contribuer au développement territorial.  Facilite la vie des personnes vulnérables et en difficulté.  Aide les scolaires et les étudiants à mieux appréhender le monde de l’entreprise. Spécifie ses interventions auprès des personnes éloignées de l’emploi et exclues.  Favorise le développement, le management et la mise en oeuvre de la Responsabilité Sociale des Entreprises adhérentes et partenaires. — 12/11/2014 162 Journée Mécénat du 21.11.2014
  • 163. QU’EST-CE QUE LE MECENAT? Le mécénat est un intérêt général publique. L’entreprise entreprend un projet parce qu’elle en a envie. C’est la différence avec le lobbying.  L’entreprise mécène s’occupe de la satisfaction de toutes les personnes, que ce soit le salarié, le client ou bien même pour le citoyen lambda. Elle ne demande aucune contrepartie.  Le mécénat dit de solidarité intéresse tout particulièrement la Fondation Agir Contre l’Exclusion. En effet, il dessert plusieurs activités comme le secteur social, l’éducation, l’environnement, la formation. Celles-ci sont justement les missions de FACE.  De plus, la Fondation est soutenu par treize grandes entreprise. — 12/11/2014 163 Journée Mécénat du 21.11.2014
  • 164. Mécénat indirect Stéphane Bauw, Fondation AG2R-La Mondiale BFC, Hubert Josselin, Les chouettes du coeur Pascal Tournier, Club Entreprises et mécénat en Bourgogne 164 Témoignages : mécènes et porteurs de projet
  • 165. Mécénat indirect Stéphane Bauw, Fondation AG2R-La Mondiale BFC, Hubert Josselin, Les chouettes du coeur 165 Témoignages : mécènes et porteurs de projet
  • 166. Mécénat indirect : pourquoi ? 166 Témoignages : mécènes et porteurs de projet AG2R – La Mondiale :  Les trophées régionaux de l’innovation sociale sont le prolongement direct des valeurs du groupe : proximité, solidarité et innovation qui sont affirmées de façon concrète  D’année en année, travail pour bien communiquer sur l’événement, travailler l’instruction des dossiers de candidature au regard des règles établies et permettre au jury de fiabiliser et d’objectiver leurs décisions Les Chouettes du Coeur :  Persuadé que nos actions correspondaient aux trophées  Candidaté 3 fois avant d’être lauréat – nécessité de bien argumenter et d’expliciter notre action au regard des critères de sélection
  • 167. Mécénat indirect : quels critères de choix ? 167 Témoignages : mécènes et porteurs de projet AG2R – La Mondiale :  Les critères de notation sont : caractère innovant / caractère intergénérationnel / implication des bénévoles / pérennité du projet / aide aux aidants, auxquels sont associés des critères de sélection.  Ces critères sont appelés à évoluer Les Chouettes du Coeur :  Ciblage de ces trophées régionaux de l’innovation sociale de l’AG2R La Mondiale car les critères de sélection correspondaient à notre action  Candidature ciblée pour éviter une perte de temps, des désillusions et du découragement
  • 168. Mécénat indirect : résultats 168 Témoignages : mécènes et porteurs de projet AG2R – La Mondiale :  En interne : créer un maillage territorial / donner corps et sens aux valeurs du groupe / impliquer les équipes d’Action Sociale autour d’une même action / Mobiliser le Comité Régional d’Action Sociale  En externe : promouvoir les valeurs du groupe / soutenir régionalement des actions / permettre l’émergence de structures ou de projets / engagement social du groupe Les Chouettes du Coeur :  Faire perdurer notre action  Les Trophées ont permis d’asseoir notre crédibilité et d’obtenir d’autres prix et trophées  Poursuivre nos échanges et diversifier nos activités vers les personnes âgées
  • 169. Mécénat indirect : bonnes pratiques 169 Témoignages : mécènes et porteurs de projet AG2R – La Mondiale :  Bien écouter les associations pour les comprendre  Faire appréhender aux associations qu’il y a des règles pour que les deux parties puissent réussir  Mobiliser les collaborateurs en interne Les Chouettes du Coeur :  Une bonne compréhension des attentes réciproques  Une bonne connaissance les uns des autres  Etre clair et concis au niveau de la rédaction des dossiers
  • 170. Mécénat indirect Pascal Tournier, Stéphane Bauw administrateurs du Club entreprises et mécénat en Bourgogne 170 Témoignages : mécènes et porteurs de projet
  • 171. Pourquoi un « club Entreprises et Mécénat en Bourgogne » ? Le club Entreprises et Mécénat en Bourgogne a été créé en 2009 et exerce ses compétences territoriales sur la région bourgogne auprès des entreprises. Il a pour objectif de : • favoriser et promouvoir le mécénat auprès des entreprises de la région Bourgogne, • fédérer les chefs d’entreprise autour de cette pratique, • conseiller les chefs d’entreprise, • battre en brèche les idées reçues sur le mécénat, • favoriser le partage d’expériences. Pour parvenir à ces objectifs, le club : • informe, sensibilise et associe les acteurs de la vie économique et sociale à ses actions, • affiche des valeurs d’intégrité et de qualité de services, • met en oeuvre des actions ciblées permettant de répondre à son objet : mailings, organisation de réunions thématiques dédiées, soutien et hébergement du site www.mecenat-bourgogne.org 171 ) Témoignages : mécènes et porteurs de projet
  • 172. Pourquoi créer un fond de dotation ? Le club Entreprises et Mécénat en Bourgogne développe la pratique du mécénat en favorisant le partage d’expérience et en fédérant les énergies autour de ses valeurs.  Pour promouvoir toujours plus le mécénat auprès des entreprises de son territoire, le club a décidé de lancer en juin 2014, un fonds de dotation « Entreprises et Mécénat en Bourgogne ».  « Vivre ensemble en Bourgogne : un fonds de dotation pour agir »  Il permet aux associations bourguignonnes reconnues d’intérêt général, d’agir et de créer de nouveaux programmes pour le développement du territoire.  Il vise à récompenser des projets portant sur la thématique du « vivre ensemble » sans exclusion de domaine d’intervention (humanitaire, culturel, éducatif, environnementaux, etc.).  Il procédera par appels à projets une fois par an. 172 Témoignages : mécènes et porteurs de projet
  • 173. Clôture Madame Florence Laubier Directrice adjointe de la DREAL Bourgogne Remise du prix au lauréat du fonds de dotation entreprises et mécénat en Bourgogne 173 perspectives
  • 174. Remise du prix au lauréat du fonds de dotation entreprises & mécénat en Bourgogne Daniel Exartier , secrétaire,du club entreprises et mécénat en Bourgogne & les administrateurs 174 perspectives
  • 175. Lauréat ! Association Rempart Bourgogne 2 Photos © Association Rempart
  • 176. Merci à tous pour votre participation et votre attention ! Animation : Nadège HUBERT