SlideShare une entreprise Scribd logo
Web conférence 2014
En finir avec les idées reçues sur
l’assurance-crédit
1
5 idées reçues
2
1- Ce n’est pas pour moi
2- Ça ne sert à rien
3- Ça va freiner mon business
4- En cas de sinistre on n’est pas sûr d’être indemnisé
5- C’est trop cher
Ce n’est pas pour moi1
3
Ce n’est que pour les grosses entreprises
1
4
Ce n’est que pour les grosses
entreprises
Ce n’est pas pour moi
SECURISER les PME-PMI
Défaillance d’un client, PREMIERE cause de défaillance des entreprises
Faire une ETUDE pour DECIDER
MODULARITE pour s’adapter à toutes les entreprises
Les clients des sociétés d’assurance crédit
MAJORITAIREMENT sont des PME-PMI et des TPE
1
5
C’est trop lourd à gérer et compliqué
Ce n’est pas pour moi
1
6
Ce n’est pas pour moi
C’est trop lourd à gérer et
compliqué
FACILITATEUR de gestion du poste clients
GESTION EN LIGNE
Votre COURTIER est votre CONSEIL au quotidien
Une nouveauté CREDIT POWER pour une GESTION AUTOMATIQUE
Un contrat d’assurance crédit se gère SANS DIFFICULTE.
Les outils et le savoir faire de votre assureur crédit vous permettent de vous CONCENTRER
sur le développement de VOS AFFAIRES
1
7
Je connais bien mes clients
Ce n’est pas pour moi
1
8
Ce n’est pas pour moi
Je connais bien mes
clients
 L’EFFET DOMINO
 DEGRADATION d’un acheteur de plus en PLUS RAPIDE
 Absence de MARGES de manœuvre
 L’ANCIENNETE de votre relation ne vous prémunit pas de votre client
 La NOTORIETE de votre acheteur ne vous PROTEGE PAS
Bien connaître ses clients est capital pour une entreprise.
Mais PROTEGER SA MARGE face à des scénarios inattendus
est encore plus important
Ça ne sert à rien2
9
Ça ne couvre que les bons clients
2
10
Ça ne sert à rien
Ça ne couvre que les bons
clients
SELECTION de la clientèle pour une CROISSANCE RENTABLE
Plusieurs MILLIARDS d’€ INDEMNISES chaque année
Pas de COUVERTURES, pas de PRIMES
Un assureur crédit doit PRENDRE DES RISQUES
La durée de vie des contrats chez A.U. Group est de +10 ANS
L’assurance crédit est UN OUTIL DE CREDIT MANAGEMENT
qui vous aide à développer vos affaires.
2
11
Ils ne prennent en compte que les aspects
financiers des clients
Ça ne sert à rien
2
12
Ça ne sert à rien
Ils ne prennent en compte que les aspects financiers des clients
Une approche GLOBALE de la situation de l’acheteur
Une information PROPRIETAIRE issue de rencontres REGULIERES
Une surveillance INDIVIDUALISEE et en TEMPS REEL
Intégration d’INDICATEURS métier et du CONTEXTE de chaque acheteur
ACCOMPAGNER votre développement tout en SECURISANT les
règlements de vos clients
Si l’évolution des comptes et le fonctionnement de la trésorerie sont
des INDICATEURS CLES de la prise de décision,
ils s’inscrivent toujours dans le contexte propre au risque étudié.
Cette entreprise sera-t-elle en mesure de vous payer ces 6 prochains mois ?
2
13
Ils suppriment leurs couvertures trop rapidement
Ça ne sert à rien
2
14
Ça ne sert à rien
Ils suppriment leurs couvertures trop
rapidement
PRESERVER la relation commerciale
Mécanismes d’AMORTISSEMENT de la décision :
 PALIERS
 PREAVIS 1 mois
 Couverture PROLONGEE
 Contact en cas de REPRISE DE COUVERTURE
Des MECANISMES CONTRACTUELS permettent d’amortir dans le temps les effets d’une
décision de réduction ou d’annulation de limite de crédit
2
15
C’est moi qui fournis les données sur mes clients
Ils ne font pas suffisamment leur travail de collecte
d’information
Ça ne sert à rien
2
16
Ça ne sert à rien
C’est moi qui fournis les données sur mes clients
ils ne font pas suffisamment leur travail de collecte d’information
Une richesse qui s’appuie sur la QUALITE DE LA BASE D’INFORMATION
Des équipes SUR LE TERRAIN à la RENCONTRE de vos acheteurs
Une INFORMATION PROPRIETAIRE à forte VALEUR AJOUTEE
Un PARTENARIAT inscrit dans la DUREE, gagnant-gagnant
Votre RELATION DE CONFIANCE peut lever les réticences
Vos informations viennent en COMPLEMENT de l’analyse
Des moyens considérables sont déployés par les assureurs crédit pour COLLECTER et
TRAITER l’information PARTOUT DANS LE MONDE
2
17
Les décisions d’arbitrage ne sont pas assez motivées.
Ils ne communiquent pas assez avec moi
Je ne sais pas ce qu’ils font exactement.
Ça ne sert à rien
2
18
Les décisions d’arbitrage ne sont pas assez motivées.
Ils ne communiquent pas assez avec moi.
Je ne sais pas ce qu’ils font exactement.
Ça ne sert à rien
Les décisions sont accompagnées de CODES et LIBELLES
Des INFORMATIONS DETAILLEES accessibles au quotidien
Des REUNIONS avec l’arbitrage pour OPTIMISER vos couvertures
Au-delà des codifications usuelles,
vous avez toujours la possibilité d’accéder
à une INFORMATION PLUS DETAILLEE en fonction de vos besoins
Ça va freiner mon business3
19
Prospection :
Mes commerciaux vont devoir interroger en amont
et je vais devoir être plus sélectif
3
20
Ça va freiner mon business
Prospection : mes commerciaux vont devoir interroger en amont
et je vais devoir être plus sélectif
PROSPECTION plus QUALIFIEE et EFFICACE
DECIDER en connaissance de cause
La SERENITE pour vous consacrer à VOTRE DEVELOPPEMENT
Zone d’AUTO ARBITRAGE
L’assureur-crédit vous aide à développer un business RENTABLE en toute sérénité
3
21
Cela va abîmer ma relation avec mes clients
Je vais devoir être plus sélectif
Transfert du recouvrement
Ça va freiner mon business
3
22
Ça va freiner mon business
Cela va abîmer ma relation avec mes clients
Je vais devoir être plus sélectif
Transfert du recouvrement
PAS D’INTERVENTION dans votre RELATION commerciale
C’EST PAS MOI, C’EST LUI
Le RECOUVREMENT, un excellent LEVIER POUR LE REGLEMENT
Vous gérez le PRE CONTENTIEUX
L’assureur crédit intervient A VOTRE DEMANDE
L ’assurance crédit est un OUTIL CENTRAL de votre credit management
L’assureur n’intervient jamais sans que vous l’ayez MANDATE.
3
23
Cela va me désorganiser
Ça va freiner mon business
3
24
Ça va freiner mon business
Cela va me
désorganiser
Une solution STRUCTURANTE et SECURISANTE
Des OUTILS de gestion SIMPLES et ONLINE
La culture CASH PARTAGEE
L’assurance crédit est un outil de STRUCTURATION
de votre organisation commerciale
En cas de sinistre on n’est pas sûr d’être indemnisé4
25
L’indemnisation est incertaine,
L’assureur crédit cherche toujours une raison de ne pas payer
4
26
En cas de sinistre on n’est pas sûr d’être indemnisé
L’indemnisation est incertaine,
L’assureur crédit cherche toujours une raison de ne pas payer
Des règles TRANSPARENTES
Des ALERTES AUTOMATISEES dans Credit Power
Une information IMMEDIATE sur VOTRE INDEMNITE
Votre COURTIER, garant de vos intérêts
Le respect des REGLES CONTRACTUELLES vous garantit l’indemnisation
L’assurance-crédit vous permet de faire du business en ayant la CERTITUDE d’être payés
C’est trop cher5
27
C’est trop cher
5
28
C’est trop cher
Un service COMPLET: prévention, surveillance, recouvrement, indemnisation
Prix fixé SELON LES SPECIFICITES de votre entreprise et clientèle
ADAPTE A L’EVOLUTION des performances de votre contrat
Un PRIX JUSTE pour une relation DANS LA DUREE
Votre Courtier VOUS GARANTIT les meilleures conditions
BAISSE DU DSO et ACCES FACILITE au financement court terme
L’assurance crédit permet d’OPTIMISER votre organisation, de gagner en REACTIVITE, de
MINIMISER vos coûts.
5 idées reçues
29
1- Ce n’est pas pour moi
2- Ça ne sert à rien
3- Ça va freiner mon business
4- En cas de sinistre on n’est pas sûr d’être indemnisé
5- C’est trop cher
Questions des participants
30
31
Réponses des sondages en direct
1- Qu’avez-vous pensé du contenu de cette web conférence ?
Mettez une note de 1 (très intéressant) à 5 (pas intéressant)
2- Est-ce que la durée, l’horaire et le jour sont adaptés ?
Mettez une note de 1 (très intéressant) à 5 (pas intéressant)
3- Vos suggestions pour les prochaines conférences.
32
Nous vous remercions et à bientôt

Contenu connexe

En vedette

Turning Big Data into Better Business Outcomes
Turning Big Data into Better Business OutcomesTurning Big Data into Better Business Outcomes
Turning Big Data into Better Business Outcomes
Cisco Canada
 
#BigDataBx 1 - Présentation de la BI au BigData - Solocal Group
#BigDataBx 1 - Présentation de la BI au BigData - Solocal Group#BigDataBx 1 - Présentation de la BI au BigData - Solocal Group
#BigDataBx 1 - Présentation de la BI au BigData - Solocal Group
Excelerate Systems
 
Guide pas a-pas a l'internationalisation
Guide pas a-pas a l'internationalisationGuide pas a-pas a l'internationalisation
Guide pas a-pas a l'internationalisation
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
Big Data Business Transformation - Big Picture and Blueprints
Big Data Business Transformation - Big Picture and BlueprintsBig Data Business Transformation - Big Picture and Blueprints
Big Data Business Transformation - Big Picture and Blueprints
Ashnikbiz
 
Marketing international
Marketing internationalMarketing international
Marketing international
sadmaximus
 
Arenor assurence
Arenor assurenceArenor assurence
Arenor assurenceHamza Med
 
Etude de cas label artisanat
Etude de cas label artisanatEtude de cas label artisanat
Etude de cas label artisanat
Houria2
 
Assurance credit pour le site
Assurance credit pour le siteAssurance credit pour le site
Assurance credit pour le siteFSARE
 
Marketing international
Marketing internationalMarketing international
Marketing international
Philippe Dancause
 
Etude Marketing McDonald's
Etude Marketing McDonald'sEtude Marketing McDonald's
Etude Marketing McDonald's
Emeric Chanthapanya
 
Cours marketing international
Cours marketing internationalCours marketing international
Cours marketing international
BONAVENTURE GUILLAUM NGORAN
 
Le mix marketing international
Le mix marketing internationalLe mix marketing international
Le mix marketing internationalImàn El
 
A Primer on Big Data for Business
A Primer on Big Data for BusinessA Primer on Big Data for Business
A Primer on Big Data for Business
Leslie Bradshaw
 
Turning Big Data to Business Advantage
Turning Big Data to Business AdvantageTurning Big Data to Business Advantage
Turning Big Data to Business Advantage
Teradata Aster
 
Marketing international
Marketing internationalMarketing international
Marketing international
sohaylaba
 
Mobile banking
Mobile bankingMobile banking
Mobile banking
vaibhav kubadia
 
Gafa economics
Gafa economicsGafa economics
Gafa economics
Colvin Consulting Group
 
Marketing International
Marketing InternationalMarketing International
Marketing International
N.A Commercial Enterprise
 

En vedette (20)

Le pain quotidien marketing
Le pain quotidien marketing Le pain quotidien marketing
Le pain quotidien marketing
 
Comm
CommComm
Comm
 
Turning Big Data into Better Business Outcomes
Turning Big Data into Better Business OutcomesTurning Big Data into Better Business Outcomes
Turning Big Data into Better Business Outcomes
 
#BigDataBx 1 - Présentation de la BI au BigData - Solocal Group
#BigDataBx 1 - Présentation de la BI au BigData - Solocal Group#BigDataBx 1 - Présentation de la BI au BigData - Solocal Group
#BigDataBx 1 - Présentation de la BI au BigData - Solocal Group
 
Guide pas a-pas a l'internationalisation
Guide pas a-pas a l'internationalisationGuide pas a-pas a l'internationalisation
Guide pas a-pas a l'internationalisation
 
Big Data Business Transformation - Big Picture and Blueprints
Big Data Business Transformation - Big Picture and BlueprintsBig Data Business Transformation - Big Picture and Blueprints
Big Data Business Transformation - Big Picture and Blueprints
 
Marketing international
Marketing internationalMarketing international
Marketing international
 
Arenor assurence
Arenor assurenceArenor assurence
Arenor assurence
 
Etude de cas label artisanat
Etude de cas label artisanatEtude de cas label artisanat
Etude de cas label artisanat
 
Assurance credit pour le site
Assurance credit pour le siteAssurance credit pour le site
Assurance credit pour le site
 
Marketing international
Marketing internationalMarketing international
Marketing international
 
Etude Marketing McDonald's
Etude Marketing McDonald'sEtude Marketing McDonald's
Etude Marketing McDonald's
 
Cours marketing international
Cours marketing internationalCours marketing international
Cours marketing international
 
Le mix marketing international
Le mix marketing internationalLe mix marketing international
Le mix marketing international
 
A Primer on Big Data for Business
A Primer on Big Data for BusinessA Primer on Big Data for Business
A Primer on Big Data for Business
 
Turning Big Data to Business Advantage
Turning Big Data to Business AdvantageTurning Big Data to Business Advantage
Turning Big Data to Business Advantage
 
Marketing international
Marketing internationalMarketing international
Marketing international
 
Mobile banking
Mobile bankingMobile banking
Mobile banking
 
Gafa economics
Gafa economicsGafa economics
Gafa economics
 
Marketing International
Marketing InternationalMarketing International
Marketing International
 

Similaire à Les 8 idées reçues sur l'assurance-crédit

S'assurer quand on est entrepreneur! par Jean-François Chanu @Pontet-Guyot
S'assurer quand on est entrepreneur! par Jean-François Chanu @Pontet-GuyotS'assurer quand on est entrepreneur! par Jean-François Chanu @Pontet-Guyot
S'assurer quand on est entrepreneur! par Jean-François Chanu @Pontet-Guyot
Le Camping by Silicon Sentier
 
Guide du credit aux entreprises : faciliter les relations des PME avec les ba...
Guide du credit aux entreprises : faciliter les relations des PME avec les ba...Guide du credit aux entreprises : faciliter les relations des PME avec les ba...
Guide du credit aux entreprises : faciliter les relations des PME avec les ba...
Avocat Paris Reiter
 
Web pguide mediation credit_chef entreprise_2011
Web pguide mediation credit_chef entreprise_2011Web pguide mediation credit_chef entreprise_2011
Web pguide mediation credit_chef entreprise_2011
Ministère de l'Économie et des Finances
 
Guide je cree mon cabinet de courtage
Guide je cree mon cabinet de courtageGuide je cree mon cabinet de courtage
Guide je cree mon cabinet de courtage
Nathalie RAVET
 
GUIDE PRATIQUE : je crée mon cabinet de courtage
GUIDE PRATIQUE : je crée mon cabinet de courtageGUIDE PRATIQUE : je crée mon cabinet de courtage
GUIDE PRATIQUE : je crée mon cabinet de courtage
Nathalie RAVET
 
Csp pour vip business
Csp pour vip businessCsp pour vip business
Csp pour vip business
mcperthuis
 
Extrait Livre Blanc : Comment mesurer le retour sur investissement de l'assur...
Extrait Livre Blanc : Comment mesurer le retour sur investissement de l'assur...Extrait Livre Blanc : Comment mesurer le retour sur investissement de l'assur...
Extrait Livre Blanc : Comment mesurer le retour sur investissement de l'assur...
Pénélope Cardera
 
Guide Facilitez vos relations avec vos banques
Guide Facilitez vos relations avec vos banquesGuide Facilitez vos relations avec vos banques
Guide Facilitez vos relations avec vos banques
Stephanie Dardenne
 
Les clés de la retention
Les clés de la retentionLes clés de la retention
Les clés de la retention
arnaudblandin
 
Guide web Médiation du crédit Chef d'entreprise/banques
Guide web Médiation du crédit Chef d'entreprise/banquesGuide web Médiation du crédit Chef d'entreprise/banques
Guide web Médiation du crédit Chef d'entreprise/banquesechosentrepreneurs
 
Guide du financement des entreprises - Médiation du crédit
Guide du financement des entreprises - Médiation du créditGuide du financement des entreprises - Médiation du crédit
Guide Médiation du crédit banques pdf
Guide Médiation du crédit banques pdfGuide Médiation du crédit banques pdf
Guide Médiation du crédit banques pdfechosentrepreneurs
 
Le rapport assurance et relation clients version définitive (vp)
Le rapport assurance et relation clients version définitive (vp)Le rapport assurance et relation clients version définitive (vp)
Le rapport assurance et relation clients version définitive (vp)
Molitor Consult
 
PROGRAMME ET PLANNING DES FORMATIONS DDA ASSURANCES
PROGRAMME ET PLANNING DES FORMATIONS DDA ASSURANCESPROGRAMME ET PLANNING DES FORMATIONS DDA ASSURANCES
PROGRAMME ET PLANNING DES FORMATIONS DDA ASSURANCES
✅ Floriane DEBORD
 
Guide pratique APRIL Je crée mon cabinet de courtage
Guide pratique APRIL Je crée mon cabinet de courtageGuide pratique APRIL Je crée mon cabinet de courtage
Guide pratique APRIL Je crée mon cabinet de courtage
Anne Metzinger
 
ITW vice président ACPR sur le courtage
ITW vice président ACPR sur le courtageITW vice président ACPR sur le courtage
ITW vice président ACPR sur le courtage
Léo Guittet
 
2.2 moyens de_financement
2.2 moyens de_financement2.2 moyens de_financement
2.2 moyens de_financement
Mohammed Ayedi
 

Similaire à Les 8 idées reçues sur l'assurance-crédit (20)

S'assurer quand on est entrepreneur! par Jean-François Chanu @Pontet-Guyot
S'assurer quand on est entrepreneur! par Jean-François Chanu @Pontet-GuyotS'assurer quand on est entrepreneur! par Jean-François Chanu @Pontet-Guyot
S'assurer quand on est entrepreneur! par Jean-François Chanu @Pontet-Guyot
 
5 c du crédit
5 c du crédit5 c du crédit
5 c du crédit
 
Guide du credit aux entreprises : faciliter les relations des PME avec les ba...
Guide du credit aux entreprises : faciliter les relations des PME avec les ba...Guide du credit aux entreprises : faciliter les relations des PME avec les ba...
Guide du credit aux entreprises : faciliter les relations des PME avec les ba...
 
Web pguide mediation credit_chef entreprise_2011
Web pguide mediation credit_chef entreprise_2011Web pguide mediation credit_chef entreprise_2011
Web pguide mediation credit_chef entreprise_2011
 
Guide je cree mon cabinet de courtage
Guide je cree mon cabinet de courtageGuide je cree mon cabinet de courtage
Guide je cree mon cabinet de courtage
 
GUIDE PRATIQUE : je crée mon cabinet de courtage
GUIDE PRATIQUE : je crée mon cabinet de courtageGUIDE PRATIQUE : je crée mon cabinet de courtage
GUIDE PRATIQUE : je crée mon cabinet de courtage
 
Csp pour vip business
Csp pour vip businessCsp pour vip business
Csp pour vip business
 
Extrait Livre Blanc : Comment mesurer le retour sur investissement de l'assur...
Extrait Livre Blanc : Comment mesurer le retour sur investissement de l'assur...Extrait Livre Blanc : Comment mesurer le retour sur investissement de l'assur...
Extrait Livre Blanc : Comment mesurer le retour sur investissement de l'assur...
 
Guide Facilitez vos relations avec vos banques
Guide Facilitez vos relations avec vos banquesGuide Facilitez vos relations avec vos banques
Guide Facilitez vos relations avec vos banques
 
Les clés de la retention
Les clés de la retentionLes clés de la retention
Les clés de la retention
 
Guide web Médiation du crédit Chef d'entreprise/banques
Guide web Médiation du crédit Chef d'entreprise/banquesGuide web Médiation du crédit Chef d'entreprise/banques
Guide web Médiation du crédit Chef d'entreprise/banques
 
Guide du financement des entreprises - Médiation du crédit
Guide du financement des entreprises - Médiation du créditGuide du financement des entreprises - Médiation du crédit
Guide du financement des entreprises - Médiation du crédit
 
Guide Médiation du crédit banques pdf
Guide Médiation du crédit banques pdfGuide Médiation du crédit banques pdf
Guide Médiation du crédit banques pdf
 
Le rapport assurance et relation clients version définitive (vp)
Le rapport assurance et relation clients version définitive (vp)Le rapport assurance et relation clients version définitive (vp)
Le rapport assurance et relation clients version définitive (vp)
 
PROGRAMME ET PLANNING DES FORMATIONS DDA ASSURANCES
PROGRAMME ET PLANNING DES FORMATIONS DDA ASSURANCESPROGRAMME ET PLANNING DES FORMATIONS DDA ASSURANCES
PROGRAMME ET PLANNING DES FORMATIONS DDA ASSURANCES
 
Lv2
Lv2Lv2
Lv2
 
Lv
LvLv
Lv
 
Guide pratique APRIL Je crée mon cabinet de courtage
Guide pratique APRIL Je crée mon cabinet de courtageGuide pratique APRIL Je crée mon cabinet de courtage
Guide pratique APRIL Je crée mon cabinet de courtage
 
ITW vice président ACPR sur le courtage
ITW vice président ACPR sur le courtageITW vice président ACPR sur le courtage
ITW vice président ACPR sur le courtage
 
2.2 moyens de_financement
2.2 moyens de_financement2.2 moyens de_financement
2.2 moyens de_financement
 

Les 8 idées reçues sur l'assurance-crédit

  • 1. Web conférence 2014 En finir avec les idées reçues sur l’assurance-crédit 1
  • 2. 5 idées reçues 2 1- Ce n’est pas pour moi 2- Ça ne sert à rien 3- Ça va freiner mon business 4- En cas de sinistre on n’est pas sûr d’être indemnisé 5- C’est trop cher
  • 3. Ce n’est pas pour moi1 3 Ce n’est que pour les grosses entreprises
  • 4. 1 4 Ce n’est que pour les grosses entreprises Ce n’est pas pour moi SECURISER les PME-PMI Défaillance d’un client, PREMIERE cause de défaillance des entreprises Faire une ETUDE pour DECIDER MODULARITE pour s’adapter à toutes les entreprises Les clients des sociétés d’assurance crédit MAJORITAIREMENT sont des PME-PMI et des TPE
  • 5. 1 5 C’est trop lourd à gérer et compliqué Ce n’est pas pour moi
  • 6. 1 6 Ce n’est pas pour moi C’est trop lourd à gérer et compliqué FACILITATEUR de gestion du poste clients GESTION EN LIGNE Votre COURTIER est votre CONSEIL au quotidien Une nouveauté CREDIT POWER pour une GESTION AUTOMATIQUE Un contrat d’assurance crédit se gère SANS DIFFICULTE. Les outils et le savoir faire de votre assureur crédit vous permettent de vous CONCENTRER sur le développement de VOS AFFAIRES
  • 7. 1 7 Je connais bien mes clients Ce n’est pas pour moi
  • 8. 1 8 Ce n’est pas pour moi Je connais bien mes clients  L’EFFET DOMINO  DEGRADATION d’un acheteur de plus en PLUS RAPIDE  Absence de MARGES de manœuvre  L’ANCIENNETE de votre relation ne vous prémunit pas de votre client  La NOTORIETE de votre acheteur ne vous PROTEGE PAS Bien connaître ses clients est capital pour une entreprise. Mais PROTEGER SA MARGE face à des scénarios inattendus est encore plus important
  • 9. Ça ne sert à rien2 9 Ça ne couvre que les bons clients
  • 10. 2 10 Ça ne sert à rien Ça ne couvre que les bons clients SELECTION de la clientèle pour une CROISSANCE RENTABLE Plusieurs MILLIARDS d’€ INDEMNISES chaque année Pas de COUVERTURES, pas de PRIMES Un assureur crédit doit PRENDRE DES RISQUES La durée de vie des contrats chez A.U. Group est de +10 ANS L’assurance crédit est UN OUTIL DE CREDIT MANAGEMENT qui vous aide à développer vos affaires.
  • 11. 2 11 Ils ne prennent en compte que les aspects financiers des clients Ça ne sert à rien
  • 12. 2 12 Ça ne sert à rien Ils ne prennent en compte que les aspects financiers des clients Une approche GLOBALE de la situation de l’acheteur Une information PROPRIETAIRE issue de rencontres REGULIERES Une surveillance INDIVIDUALISEE et en TEMPS REEL Intégration d’INDICATEURS métier et du CONTEXTE de chaque acheteur ACCOMPAGNER votre développement tout en SECURISANT les règlements de vos clients Si l’évolution des comptes et le fonctionnement de la trésorerie sont des INDICATEURS CLES de la prise de décision, ils s’inscrivent toujours dans le contexte propre au risque étudié. Cette entreprise sera-t-elle en mesure de vous payer ces 6 prochains mois ?
  • 13. 2 13 Ils suppriment leurs couvertures trop rapidement Ça ne sert à rien
  • 14. 2 14 Ça ne sert à rien Ils suppriment leurs couvertures trop rapidement PRESERVER la relation commerciale Mécanismes d’AMORTISSEMENT de la décision :  PALIERS  PREAVIS 1 mois  Couverture PROLONGEE  Contact en cas de REPRISE DE COUVERTURE Des MECANISMES CONTRACTUELS permettent d’amortir dans le temps les effets d’une décision de réduction ou d’annulation de limite de crédit
  • 15. 2 15 C’est moi qui fournis les données sur mes clients Ils ne font pas suffisamment leur travail de collecte d’information Ça ne sert à rien
  • 16. 2 16 Ça ne sert à rien C’est moi qui fournis les données sur mes clients ils ne font pas suffisamment leur travail de collecte d’information Une richesse qui s’appuie sur la QUALITE DE LA BASE D’INFORMATION Des équipes SUR LE TERRAIN à la RENCONTRE de vos acheteurs Une INFORMATION PROPRIETAIRE à forte VALEUR AJOUTEE Un PARTENARIAT inscrit dans la DUREE, gagnant-gagnant Votre RELATION DE CONFIANCE peut lever les réticences Vos informations viennent en COMPLEMENT de l’analyse Des moyens considérables sont déployés par les assureurs crédit pour COLLECTER et TRAITER l’information PARTOUT DANS LE MONDE
  • 17. 2 17 Les décisions d’arbitrage ne sont pas assez motivées. Ils ne communiquent pas assez avec moi Je ne sais pas ce qu’ils font exactement. Ça ne sert à rien
  • 18. 2 18 Les décisions d’arbitrage ne sont pas assez motivées. Ils ne communiquent pas assez avec moi. Je ne sais pas ce qu’ils font exactement. Ça ne sert à rien Les décisions sont accompagnées de CODES et LIBELLES Des INFORMATIONS DETAILLEES accessibles au quotidien Des REUNIONS avec l’arbitrage pour OPTIMISER vos couvertures Au-delà des codifications usuelles, vous avez toujours la possibilité d’accéder à une INFORMATION PLUS DETAILLEE en fonction de vos besoins
  • 19. Ça va freiner mon business3 19 Prospection : Mes commerciaux vont devoir interroger en amont et je vais devoir être plus sélectif
  • 20. 3 20 Ça va freiner mon business Prospection : mes commerciaux vont devoir interroger en amont et je vais devoir être plus sélectif PROSPECTION plus QUALIFIEE et EFFICACE DECIDER en connaissance de cause La SERENITE pour vous consacrer à VOTRE DEVELOPPEMENT Zone d’AUTO ARBITRAGE L’assureur-crédit vous aide à développer un business RENTABLE en toute sérénité
  • 21. 3 21 Cela va abîmer ma relation avec mes clients Je vais devoir être plus sélectif Transfert du recouvrement Ça va freiner mon business
  • 22. 3 22 Ça va freiner mon business Cela va abîmer ma relation avec mes clients Je vais devoir être plus sélectif Transfert du recouvrement PAS D’INTERVENTION dans votre RELATION commerciale C’EST PAS MOI, C’EST LUI Le RECOUVREMENT, un excellent LEVIER POUR LE REGLEMENT Vous gérez le PRE CONTENTIEUX L’assureur crédit intervient A VOTRE DEMANDE L ’assurance crédit est un OUTIL CENTRAL de votre credit management L’assureur n’intervient jamais sans que vous l’ayez MANDATE.
  • 23. 3 23 Cela va me désorganiser Ça va freiner mon business
  • 24. 3 24 Ça va freiner mon business Cela va me désorganiser Une solution STRUCTURANTE et SECURISANTE Des OUTILS de gestion SIMPLES et ONLINE La culture CASH PARTAGEE L’assurance crédit est un outil de STRUCTURATION de votre organisation commerciale
  • 25. En cas de sinistre on n’est pas sûr d’être indemnisé4 25 L’indemnisation est incertaine, L’assureur crédit cherche toujours une raison de ne pas payer
  • 26. 4 26 En cas de sinistre on n’est pas sûr d’être indemnisé L’indemnisation est incertaine, L’assureur crédit cherche toujours une raison de ne pas payer Des règles TRANSPARENTES Des ALERTES AUTOMATISEES dans Credit Power Une information IMMEDIATE sur VOTRE INDEMNITE Votre COURTIER, garant de vos intérêts Le respect des REGLES CONTRACTUELLES vous garantit l’indemnisation L’assurance-crédit vous permet de faire du business en ayant la CERTITUDE d’être payés
  • 28. 5 28 C’est trop cher Un service COMPLET: prévention, surveillance, recouvrement, indemnisation Prix fixé SELON LES SPECIFICITES de votre entreprise et clientèle ADAPTE A L’EVOLUTION des performances de votre contrat Un PRIX JUSTE pour une relation DANS LA DUREE Votre Courtier VOUS GARANTIT les meilleures conditions BAISSE DU DSO et ACCES FACILITE au financement court terme L’assurance crédit permet d’OPTIMISER votre organisation, de gagner en REACTIVITE, de MINIMISER vos coûts.
  • 29. 5 idées reçues 29 1- Ce n’est pas pour moi 2- Ça ne sert à rien 3- Ça va freiner mon business 4- En cas de sinistre on n’est pas sûr d’être indemnisé 5- C’est trop cher
  • 31. 31 Réponses des sondages en direct 1- Qu’avez-vous pensé du contenu de cette web conférence ? Mettez une note de 1 (très intéressant) à 5 (pas intéressant) 2- Est-ce que la durée, l’horaire et le jour sont adaptés ? Mettez une note de 1 (très intéressant) à 5 (pas intéressant) 3- Vos suggestions pour les prochaines conférences.
  • 32. 32 Nous vous remercions et à bientôt