SlideShare une entreprise Scribd logo
PRÉSENTATION
Fernando PINTO da SILVA
Association Valentin Haüy
5 rue Duroc
75007 Paris
certam@avh.asso.fr
2005 – 2008 : Responsable Imprimerie Braille et Gros Caractères
2008 – … : Responsable du CERTAM
2010 – 2012 : Président Groupe NTIC de l’Observatoire
Interministériel de l’Accessibilité et de la Conception Universelle
CERTAM : CENTRE D’ÉVALUATION ET DE
RECHERCHE SUR LES TECHNOLOGIES POUR LES
AVEUGLES ET LES MALVOYANTS
Création : 2008
7 salariés, 30 bénévoles
Juin 2010 : www.certam-avh.com
2 pôles distincts:
 Évaluation = pôle historique (2008)
 Production numérique = loi dite DADVSI (juillet 2010)
Twitter : @certam
Facebook : http://www.facebook.com/certam
Les NOUVELLES technologies :
comment accéder à l’information
quand on est non ou malvoyant ?
1. Historique : les modalités « traditionnelles »
d’accès à l’information
2. L’informatique : une révolution pour les
déficients visuels
3. Des formats pour une lecture adaptée et
structurée
4. Penser l’accessibilité en amont
QUELQUES « CHIFFRES »
• 5 millions de personnes handicapées recensées en France (MDPH)
• 3 millions de personnes ont une atteinte visuelle (INSEE)
• 1 700 000 déficients visuels (Plan Déficience Visuelle, 2008-2011)
• 1 200 000 personnes très malvoyantes = malvoyance profonde ou moyenne
• 500 000 malvoyants légers
• 3% de la population est déficiente visuelle
• C’est une population vieillissante :
 Moins d’enfants DV : progrès médicaux
 La DMLA est la maladie qui cause le plus de cécité, incurable aujourd’hui
• Personnes aveugles : 65 000, dont 18 000 âgées de 18 à 60 ans, dont 7 000
ont une activité professionnelle (taux de chômage supérieur à la moyenne)
• 1/1000 personne est aveugle
Braille :
• 15% des aveugles ont appris le braille, 7000 le pratiquent
• -> le braille n’est pas une solution pour tout le monde
QUELQUES DÉFINITIONS
• Cécité = moins d’un vingtième à l’oeil qui voit le mieux. Voir
très peu, mais voir quelque chose : un peu de lumière, il
fait beau ou pas, se diriger dans l’environnement.
• Amblyope = baisse notable de l’acuité visuelle. Les
situations de déficit visuel sont très diverses : vision
tubulaire, atteinte centrale de la rétine, zones altérées,
daltonisme, percevoir l’image globalement mais avec des
déformations.
 Malvoyants profonds : vision résiduelle limitée à la
distinction des silhouettes,
 Malvoyants moyens : incapacité à reconnaître un visage à
4 mètres, incapacité à lire et écrire,
 Malvoyants légers : quelques difficultés à reconnaître un
visage à 4 mètres, quelques difficultés à lire et écrire.
LES MODALITÉS « TRADITIONNELLES »
1. Le Gros Caractères
2. Le sonore
3. Le braille
4. Le relief
LE GROS CARACTÈRE
Impression en modifiant la taille des caractères
• Entre un corps taille 16 à 20 (éditions
commerciales)
• Bien au-delà (éditions spécialisées)
Exemple de texte agrandi Arial 20, caractères jaunes sur fond bleu
LE SONORE : UN MODE D’ACCÈS
POUR TOUS
• Lecture à haute voix : souvent unique modalité d’accès
(éducation passant par l’oral)
• Enregistrements bénévoles sur bandes, cassettes, puis CD
Perte d’informations :
censure de passages
commentaires du « donneur de voix »
• Majorité des collections spécialisées dans le monde en
cassettes audio mais passage progressif au CD
• Collections aussi bien de « loisir » que pour étudiants
LE SONORE : UN MARCHÉ, OUI MAIS…
• Gallimard collection Écouter Lire
• Audiolib
• Prix www.liredanslenoir.com
• Versions intégrales ou abrégées
• Mises en scène sonores (ajouts de bruitages, jingles…)
• Marché trop petit : on ne peut s’appuyer sur le
commerce pour constituer des collections précises
• On continue donc à procéder à l’enregistrement de
beaucoup d’ouvrages
LE SONORE : UNE ACTIVITÉ ASSOCIATIVE
• En France, plusieurs associations enregistrent des
contenus audio selon différentes modalités :
• Une commission d’acquisition choisit, pour l’AVH, les
titres à enregistrer (en studio ou à domicile)
• Pour d’autres associations, ce sont les adhérents qui
choisissent les titres à enregistrer (souvent à domicile)
• Situation insatisfaisante : on est dans la situation des
personnes valides à la sortie de la seconde guerre
mondiale
La synthèse vocale : une nouvelle
piste pour le livre sonore
•Voix de bonne qualité
•Niveau sonore constant
•Défauts constants
•En 2013, 750 titres produits en TTS (TextToSpeech)
•Taux d’acceptation très bon, y compris pour la
fiction
•Enquête de satisfaction
LE BRAILLE : PETIT HISTORIQUE
• Écriture en relief qui se lit avec la pulpe des
deux index.
• Création au XVIIIème
de l'IRJA par Valentin Haüy.
• Écriture Valentin Haüy : écriture traditionnelle
en relief : très difficile et très lente à lire.
• Louis Braille élève de l’IRJA invente le braille
au XIXème
siècle.
LE BRAILLE : QUELQUES CONSTATS
• Livres volumineux, plein d’air au milieu, on peut
facilement effacer les points : écriture fragile.
• Système alphabétique : façon d’écrire une langue, pas
une langue propre.
• Vitesse de lecture inférieure à la vitesse de lecture
traditionnelle.
• On ne peut pas lire en diagonale : on prend
connaissance du sommaire et on se déplace dans le
livre.
• AVH : autant de volumes qu’à la BPI, mais beaucoup
moins de titres.
LE BRAILLE PAPIER : DONNÉES DE
PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION
• Utilisation de logiciels de transcription.
• Embosser = imprimer du braille.
• Papier plus épais, points saillants.
• Le braille papier ne peut pas concentrer beaucoup de
temps de lecture en peu de volumes.
• Braille = onéreux. Transcrire un livre « ordinaire » en
braille peut coûter jusqu’à 500 €.
• Franchise postale : l’État prend en charge
l’acheminement des documents braille et sonores
• Perpétuelle pénurie de documents.
Le braille numérique (BRF)
• Tout comme pour le sonore avec le TTS,
évolution majeure avec BRF
• Appareils portables : permettent de lire le
braille n’importe où
• Plus de problèmes d’encombrement
Braille Sense U2 Mini Pronto 18
L’INFORMATIQUE : UNE RÉVOLUTION DANS
L’ACCÈS À L’INFORMATION
• Logiciels de revue d’écran (ou lecteurs d’écran) : récupèrent
l’information pour l’agrandir, la vocaliser et/ou la transmettre à un
périphérique braille
• Sous Windows
 ZoomText (niveau 1 et 2, BV)
 JAWS (NV)
 NVDA (OpenSource, NV)
• Sous Mac OS X
 VisioVoice (BV)
 VoiceOver (NV)
• Sous Linux
 ORCA (NV)
LA SYNTHÈSE VOCALE
• Deux acteurs prépondérants en France
Nuance (Virginie, plus récemment Thomas, Audrey,
Aurélie)
Acapela (Claire, Alice, Bruno, plus récemment Margot et
Antoine)
• Accords avec certains fabricants de lecteurs d’écran
• Autres synthèses disponibles sur certains lecteurs
d’écran :
Éloquence (JAWS)
EA Speak (NVDA)
LE BRAILLE ÉPHÉMÈRE
• Avantage du code alphabétique : maîtriser
l’accès au texte (orthographe).
• Discrétion lors de prises de notes, d’exposés…
• Nombre de caractères restreint : de 12 à 88.
• Exemple spécifique : les sourds-aveugles.
• Modalité parfois complémentaire à la
synthèse vocale.
QUELQUES AFFICHEURS BRAILLE
L’INFORMATIQUE : QUELQUES
USAGES « SIMPLES »
• Utilisation des outils de bureautique : Word
• Gestion du courrier électronique
• Possibilité de scanner des livres et de les lire.
Équivalent : machines à lire.
L’INFORMATIQUE : ACCÈS À LA PRESSE
Consultation de la presse quotidienne
•Par les sites des journaux
•Par des solutions dédiées comme Vocale Presse de
la société Akompas. Par abonnement
Installation d’un logiciel auto vocalisé. Les
journaux sont téléchargés à chaque nouveau
numéro. Avantage de l’instantanéité
Interface destinée à des usagers mal à l’aise avec
l’informatique. Tout se manipule avec les flèches,
tout est vocalisé
L’INFORMATIQUE : ACCÈS AUX
BIBLIOTHÈQUES NUMÉRIQUES
Consultation bibliothèques ou librairies
numériques en ligne
•Standard :
Gallica : http://gallica.bnf.fr
Epagine : http://www.epagine.fr
•Adaptées :
Éole : http://eole.avh.asso.fr
BNFA : http://www.bnfa.fr
ACCÈS À L’INFORMATION EN MOBILITÉ :
LA TÉLÉPHONIE MOBILE
• Androïd (Nexus, Galaxy…)
TalkBack (natif)
Telorion (adaptation)
• IOS (iPhone, iPad, iPod touch)
VoiceOver (natif)
DAISY : UN FORMAT POUR UNE
LECTURE ADAPTÉE ET STRUCTURÉE
• Consortium DAISY : www.daisy.org
• Digital Audio Integrated System = Digital
accessible information system
• Format tous les publics empêchés
DAISY France
• Actuellement 8 membres
 AVH
 BrailleNet
 CFPSAA
 FAF
 GIAA
 Handicap Zéro
 INJA
 INS HEA
• representant@cfpsaa.daisy-france.org
DAISY : PETIT HISTORIQUE
• Consortium créé en 1996 par un groupe de
bibliothèques sonores offrant des services aux
personnes déficientes visuelles
• Transition du livre audio analogique
(cassettes) au livre audio numérique (CD)
DAISY : DIFFERENTS TYPES DE LIVRES
• Norme reposant sur le XML (smil)
• Structure permettant une navigation aisée à l’intérieur du texte
• Trois grandes catégories de livres Daisy
 Livres Daisy audio : avec fichiers audio et un fichier de contrôle de
navigation permettant à l’utilisateur de naviguer facilement dans le
document
 Livres Daisy audio synchronisé texte : livres avec fichiers audio +
fichier structuré contenant le texte numérique complet + fichier de
synchronisation reliant des points dans les fichiers audio à des
points dans le texte numérique + le fichier de contrôle de la
navigation
 Livre Daisy texte : livres sans fichier audio, avec le fichier structuré
contenant le texte numérique complet et le fichier de contrôle de la
navigation = restitution par synthèse vocale, afficheur braille ou
écran
DAISY : QUELS SUPPORTS ?
• Support le plus courant : CD (contient jusqu’à
40 heures d’enregistrement)
• Autres supports : carte SD, téléchargement…
DAISY : DES MATERIELS DE LECTURE
• Norme implémentée dans la fabrication de
matériel spécifique : lecteurs MP3
« classique » difficile à utiliser par les
déficients visuels
Lecteurs de table
Lecteurs nomades
DAISY : QUELQUES MODELES DE LECTEURS
DAISY : QUELQUES LOGICIELS DE LECTURE
• Sous windows : Amis, Easy Reader, Fs Reader
• Sous Mac OSX : Olearia
• Sous Symbian : Mobile Daisy Player , Daisy2Go
• Sous IOS : Daisy Worm, VoiceDream, Voice of
Daisy, Read2Go
DAISY : QUELQUES FONCTIONALITES DE
CES LECTEURS
• Vitesse de lecture
• Capacité de déposer des signets
• Sauvegarde du point d’arrêt de la lecture
• Des lecteurs adaptés à tous les besoins
DAISY DANS LE MONDE
• Une implantation mondiale
• A l’étranger : des services dans les
bibliothèques publiques
• 2 millions de documents par an en Angleterre
• Vers la « global library »
DAISY : UN FORMAT « MAIN
STREAM » ?
• Vers un format de production pivot : XML
DTBOOK
• Epub 3 = Daisy 4
DAISY et EPUB : QUELQUES OUTILS DE
PRODUCTION
Solution promue par le consortium
Pipeline (1 et 2)
Tobi
OBI (3.0.1 en Français)
Solution commerciale
Dolphin Easy Producer
Dolphin Easy Converter
Dolphin Easy Publisher
My studio PC
EPUB : enfin l’accès pour tous ?
• Aujourd’hui : distribution=EPUB2
• Exemple vertueux : iBooks (Apple)
• Contre-exemple : Kindle (Amazon, plainte
NFB, soutenu par DAISY)
Penser l’accessibilité EN AMONT !!!
• Rendre le web accessible à tous
• Rendre ses contenus accessibles à tous
QUELQUES EXEMPLES SIMPLES DE
MISES EN ACCESSIBILITE
• Chaque élément graphique doit comporter une
alternative textuelle
• Les pages doivent être structurées avec des
niveaux de titres
• Les cadres doivent être nommés
• Les contenus multimédia doivent pouvoir être
interrompus
• Les liens doivent être explicites : on doit pouvoir
les comprendre en dehors du texte de la page
WCAG 2.0 : un standard ISO à
respecter
• Les WCAG 2.0 (standard ISO/IEC 40500:2012 depuis le 15/10/2012 ) disponibles à l’adresse :
 En anglais : http://www.w3.org/TR/WCAG20/
 En français : http://www.braillenet.org/accessibilite/wcag20/wcag20_fr/fr_WCAG20_24avr09.htm
• Comprendre les WCAG 2.0 :
 En français : http://www.w3.org/Translations/NOTE-UNDERSTANDING-WCAG20-fr/
 En anglais : http://www.w3.org/TR/2010/NOTE-UNDERSTANDING-WCAG20-20101014/
 Pour aider les développeurs à produire des contenus accessibles conformes aux recommandations (anglais) : http://www.w3.org/TR/ATAG20/
 Comment appliquer les WCAG à ce qui n’est pas basé sur du HTML (anglais) : http://www.w3.org/TR/wcag2ict/
 Concernant la mise en accessibilité de l’univers mobile, reportez-vous à la page (anglais) : http://www.w3.org/WAI/mobile/Overview.html
• Les référentiels (ou méthodes d’application) découlant de la norme des WCAG 2.0
 Le référentiel AccessiWeb (une des méthodes d’application des WCAG 2.0, compatible RGAA), dans sa version 2.2, est disponible à l’adresse :
 http://www.accessiweb.org/index.php/accessiweb_2.2_liste_generale.html
 Documents AccessiWeb sur HTML et ARIA :
 http://www.accessiweb.org/index.php/accessiweb-html5aria-liste-deployee.html
 Le RGAA, référentiel pour les services de communication en ligne de l’Etat et des collectivités qui en dépendent (sites publiques) :
 https://references.modernisation.gouv.fr/le-wcag-20
Comment créer des documents
accessibles
• Comment appliquer les WCAG à ce qui n’est pas basé sur du HTML (anglais) :
http://www.w3.org/TR/wcag2ict/
• Comment créer un PDF accessible : http://www.pdf-accessible.com/fr/
• Comment créer un document Word accessible : http://office.microsoft.com/fr-
fr/word-help/creation-de-documents-word-accessibles-HA101999993.aspx
• Comment rendre des présentations accessibles :
 En français : http://www.braillenet.org/accessibilite/wcag20/accessible_fr.html
 En anglais : http://www.w3.org/WAI/training/accessible.php

Contenu connexe

En vedette

Tic, Power Point, Vacas
Tic, Power Point, VacasTic, Power Point, Vacas
Tic, Power Point, Vacas
ari
 
3novias
3novias3novias
3novias
guest22ad5c
 
Taller de Gestión de Proyectos Web de clase mundial
Taller de Gestión de Proyectos Web de clase mundialTaller de Gestión de Proyectos Web de clase mundial
Taller de Gestión de Proyectos Web de clase mundial
UA WEB, A.C.
 
Política Habitacional
Política HabitacionalPolítica Habitacional
Política Habitacional
aricordoba
 
Tarea Semestral (Dhp)
Tarea Semestral (Dhp)Tarea Semestral (Dhp)
Tarea Semestral (Dhp)
guest0d5608
 
Rédiger un blogue institutionnel
Rédiger un blogue institutionnelRédiger un blogue institutionnel
Rédiger un blogue institutionnelleclercconseil
 
Ejemplo
EjemploEjemplo
Rapport d'activité lfe 2014
Rapport d'activité lfe 2014Rapport d'activité lfe 2014
Rapport d'activité lfe 2014
lafabriqueecolo
 
No Dejes De So Ar
No Dejes De So ArNo Dejes De So Ar
No Dejes De So Ar
zyanya5
 
Guerrero
GuerreroGuerrero
Guerrero
guest22ad5c
 
Scribus projet perso.sla 3 copie
Scribus projet perso.sla 3   copieScribus projet perso.sla 3   copie
Scribus projet perso.sla 3 copiecamilllou
 
Arranging to go out- les sorties
Arranging to go out- les sortiesArranging to go out- les sorties
Arranging to go out- les sorties
alice ayel
 
Etat, politique et mondialisation
Etat, politique et mondialisationEtat, politique et mondialisation
Etat, politique et mondialisation
Omar EL Fakir
 
Référencement Mobile Brioude Internet - Formation VLC
Référencement Mobile Brioude Internet - Formation VLCRéférencement Mobile Brioude Internet - Formation VLC
Référencement Mobile Brioude Internet - Formation VLC
Brioude Internet
 
Presentation C N W
Presentation  C N WPresentation  C N W
Presentation C N W
emm-ess consultants
 
Catalogue poeles a bois design cashin 2015
Catalogue poeles a bois design cashin 2015Catalogue poeles a bois design cashin 2015
Catalogue poeles a bois design cashin 2015
PoelesaboisCASHIN
 
Prg c
Prg cPrg c

En vedette (20)

ORDRE DE MALTE FRANCE Rapport 2014
ORDRE DE MALTE FRANCE Rapport 2014ORDRE DE MALTE FRANCE Rapport 2014
ORDRE DE MALTE FRANCE Rapport 2014
 
Tic, Power Point, Vacas
Tic, Power Point, VacasTic, Power Point, Vacas
Tic, Power Point, Vacas
 
Présentation1 hta ccc
Présentation1 hta cccPrésentation1 hta ccc
Présentation1 hta ccc
 
3novias
3novias3novias
3novias
 
Taller de Gestión de Proyectos Web de clase mundial
Taller de Gestión de Proyectos Web de clase mundialTaller de Gestión de Proyectos Web de clase mundial
Taller de Gestión de Proyectos Web de clase mundial
 
Política Habitacional
Política HabitacionalPolítica Habitacional
Política Habitacional
 
Tarea Semestral (Dhp)
Tarea Semestral (Dhp)Tarea Semestral (Dhp)
Tarea Semestral (Dhp)
 
Rédiger un blogue institutionnel
Rédiger un blogue institutionnelRédiger un blogue institutionnel
Rédiger un blogue institutionnel
 
Ejemplo
EjemploEjemplo
Ejemplo
 
Rapport d'activité lfe 2014
Rapport d'activité lfe 2014Rapport d'activité lfe 2014
Rapport d'activité lfe 2014
 
No Dejes De So Ar
No Dejes De So ArNo Dejes De So Ar
No Dejes De So Ar
 
Guerrero
GuerreroGuerrero
Guerrero
 
Scribus projet perso.sla 3 copie
Scribus projet perso.sla 3   copieScribus projet perso.sla 3   copie
Scribus projet perso.sla 3 copie
 
Arranging to go out- les sorties
Arranging to go out- les sortiesArranging to go out- les sorties
Arranging to go out- les sorties
 
Etat, politique et mondialisation
Etat, politique et mondialisationEtat, politique et mondialisation
Etat, politique et mondialisation
 
Référencement Mobile Brioude Internet - Formation VLC
Référencement Mobile Brioude Internet - Formation VLCRéférencement Mobile Brioude Internet - Formation VLC
Référencement Mobile Brioude Internet - Formation VLC
 
ChallengeDD2006_Imerys Award
ChallengeDD2006_Imerys AwardChallengeDD2006_Imerys Award
ChallengeDD2006_Imerys Award
 
Presentation C N W
Presentation  C N WPresentation  C N W
Presentation C N W
 
Catalogue poeles a bois design cashin 2015
Catalogue poeles a bois design cashin 2015Catalogue poeles a bois design cashin 2015
Catalogue poeles a bois design cashin 2015
 
Prg c
Prg cPrg c
Prg c
 

Similaire à Présentation nouvelles technologies ec nantes

Produire des documents d'information accessibles en bibliothèque
Produire des documents d'information accessibles en bibliothèqueProduire des documents d'information accessibles en bibliothèque
Produire des documents d'information accessibles en bibliothèque
Laurette Uzan
 
13 octobre 2015 ENSSIB FIBE
13 octobre 2015 ENSSIB FIBE13 octobre 2015 ENSSIB FIBE
13 octobre 2015 ENSSIB FIBE
lucmaumet
 
EPUB et publics handicapés empêchés de lire : vers une édition nativement acc...
EPUB et publics handicapés empêchés de lire : vers une édition nativement acc...EPUB et publics handicapés empêchés de lire : vers une édition nativement acc...
EPUB et publics handicapés empêchés de lire : vers une édition nativement acc...
Laurette Uzan
 
Luc maumet dll gard nîmes 6 décembre 2012
Luc maumet dll gard nîmes 6 décembre 2012Luc maumet dll gard nîmes 6 décembre 2012
Luc maumet dll gard nîmes 6 décembre 2012bibliogard
 
L'outil Milestone en bibliothèque : l'exemple toulousain - Jean-Michel Ramos
L'outil Milestone en bibliothèque : l'exemple toulousain - Jean-Michel RamosL'outil Milestone en bibliothèque : l'exemple toulousain - Jean-Michel Ramos
L'outil Milestone en bibliothèque : l'exemple toulousain - Jean-Michel Ramos
Association des Bibliothécaires de France
 
Prêter des livres numériques en bibliothèque : pourquoi ? comment ?
Prêter des livres numériques en bibliothèque : pourquoi ? comment ?Prêter des livres numériques en bibliothèque : pourquoi ? comment ?
Prêter des livres numériques en bibliothèque : pourquoi ? comment ?
Céline MEYER
 
Bibliothèque hors les murs : desservir les publics handicapés
Bibliothèque hors les murs : desservir les publics handicapésBibliothèque hors les murs : desservir les publics handicapés
Bibliothèque hors les murs : desservir les publics handicapés
Laurette Uzan
 
Le prêt de liseuses électroniques en bibliothèque
Le prêt de liseuses électroniques en bibliothèqueLe prêt de liseuses électroniques en bibliothèque
Le prêt de liseuses électroniques en bibliothèque
Céline MEYER
 
Handicapetnumeriqueppt
HandicapetnumeriquepptHandicapetnumeriqueppt
Handicapetnumeriquepptthomas cholvy
 
16/09/14 : Mettre en oeuvre une offre Daisy dans vos bibliothèques
16/09/14 : Mettre en oeuvre une offre Daisy dans vos bibliothèques16/09/14 : Mettre en oeuvre une offre Daisy dans vos bibliothèques
16/09/14 : Mettre en oeuvre une offre Daisy dans vos bibliothèquesLaurette Uzan
 
Epn Camp Table 2
Epn Camp Table 2Epn Camp Table 2
Epn Camp Table 2
CoRAIA
 
Mardis de l'AIGx - décembre 2014 - Pierre DAGNELIE
Mardis de l'AIGx - décembre 2014 - Pierre DAGNELIEMardis de l'AIGx - décembre 2014 - Pierre DAGNELIE
Mardis de l'AIGx - décembre 2014 - Pierre DAGNELIE
Alain Krafft
 
Présentation clubs informatiques
Présentation clubs informatiquesPrésentation clubs informatiques
Présentation clubs informatiques
Laurette Uzan
 
Soirée Informed juin 2013 : Livre électronique
Soirée Informed juin 2013 : Livre électroniqueSoirée Informed juin 2013 : Livre électronique
Soirée Informed juin 2013 : Livre électronique
Reseau Informed
 
Atelier lecture numérique : tablettes
Atelier lecture numérique : tablettesAtelier lecture numérique : tablettes
Atelier lecture numérique : tablettes
Bibliothèque de l'enssib
 
La politique documentaire à l'heure du numérique 2/3
La politique documentaire à l'heure du numérique 2/3La politique documentaire à l'heure du numérique 2/3
La politique documentaire à l'heure du numérique 2/3
cspirin
 
E2. Travailler des contenus accessibles
E2. Travailler des contenus accessiblesE2. Travailler des contenus accessibles
E2. Travailler des contenus accessibles
Cap'Com
 
Aménagement d'une bibliothèque
Aménagement d'une bibliothèqueAménagement d'une bibliothèque
Aménagement d'une bibliothèque
bdp12
 
Les Français et le livre audio
Les Français et le livre audioLes Français et le livre audio
Les Français et le livre audio
Ipsos France
 

Similaire à Présentation nouvelles technologies ec nantes (20)

Produire des documents d'information accessibles en bibliothèque
Produire des documents d'information accessibles en bibliothèqueProduire des documents d'information accessibles en bibliothèque
Produire des documents d'information accessibles en bibliothèque
 
13 octobre 2015 ENSSIB FIBE
13 octobre 2015 ENSSIB FIBE13 octobre 2015 ENSSIB FIBE
13 octobre 2015 ENSSIB FIBE
 
EPUB et publics handicapés empêchés de lire : vers une édition nativement acc...
EPUB et publics handicapés empêchés de lire : vers une édition nativement acc...EPUB et publics handicapés empêchés de lire : vers une édition nativement acc...
EPUB et publics handicapés empêchés de lire : vers une édition nativement acc...
 
Luc maumet dll gard nîmes 6 décembre 2012
Luc maumet dll gard nîmes 6 décembre 2012Luc maumet dll gard nîmes 6 décembre 2012
Luc maumet dll gard nîmes 6 décembre 2012
 
L'outil Milestone en bibliothèque : l'exemple toulousain - Jean-Michel Ramos
L'outil Milestone en bibliothèque : l'exemple toulousain - Jean-Michel RamosL'outil Milestone en bibliothèque : l'exemple toulousain - Jean-Michel Ramos
L'outil Milestone en bibliothèque : l'exemple toulousain - Jean-Michel Ramos
 
Prêter des livres numériques en bibliothèque : pourquoi ? comment ?
Prêter des livres numériques en bibliothèque : pourquoi ? comment ?Prêter des livres numériques en bibliothèque : pourquoi ? comment ?
Prêter des livres numériques en bibliothèque : pourquoi ? comment ?
 
Bibliothèque hors les murs : desservir les publics handicapés
Bibliothèque hors les murs : desservir les publics handicapésBibliothèque hors les murs : desservir les publics handicapés
Bibliothèque hors les murs : desservir les publics handicapés
 
Le prêt de liseuses électroniques en bibliothèque
Le prêt de liseuses électroniques en bibliothèqueLe prêt de liseuses électroniques en bibliothèque
Le prêt de liseuses électroniques en bibliothèque
 
Handicapetnumeriqueppt
HandicapetnumeriquepptHandicapetnumeriqueppt
Handicapetnumeriqueppt
 
16/09/14 : Mettre en oeuvre une offre Daisy dans vos bibliothèques
16/09/14 : Mettre en oeuvre une offre Daisy dans vos bibliothèques16/09/14 : Mettre en oeuvre une offre Daisy dans vos bibliothèques
16/09/14 : Mettre en oeuvre une offre Daisy dans vos bibliothèques
 
Epn Camp Table 2
Epn Camp Table 2Epn Camp Table 2
Epn Camp Table 2
 
Mardis de l'AIGx - décembre 2014 - Pierre DAGNELIE
Mardis de l'AIGx - décembre 2014 - Pierre DAGNELIEMardis de l'AIGx - décembre 2014 - Pierre DAGNELIE
Mardis de l'AIGx - décembre 2014 - Pierre DAGNELIE
 
Présentation clubs informatiques
Présentation clubs informatiquesPrésentation clubs informatiques
Présentation clubs informatiques
 
Dictionnaires
DictionnairesDictionnaires
Dictionnaires
 
Soirée Informed juin 2013 : Livre électronique
Soirée Informed juin 2013 : Livre électroniqueSoirée Informed juin 2013 : Livre électronique
Soirée Informed juin 2013 : Livre électronique
 
Atelier lecture numérique : tablettes
Atelier lecture numérique : tablettesAtelier lecture numérique : tablettes
Atelier lecture numérique : tablettes
 
La politique documentaire à l'heure du numérique 2/3
La politique documentaire à l'heure du numérique 2/3La politique documentaire à l'heure du numérique 2/3
La politique documentaire à l'heure du numérique 2/3
 
E2. Travailler des contenus accessibles
E2. Travailler des contenus accessiblesE2. Travailler des contenus accessibles
E2. Travailler des contenus accessibles
 
Aménagement d'une bibliothèque
Aménagement d'une bibliothèqueAménagement d'une bibliothèque
Aménagement d'une bibliothèque
 
Les Français et le livre audio
Les Français et le livre audioLes Français et le livre audio
Les Français et le livre audio
 

Présentation nouvelles technologies ec nantes

  • 1. PRÉSENTATION Fernando PINTO da SILVA Association Valentin Haüy 5 rue Duroc 75007 Paris certam@avh.asso.fr 2005 – 2008 : Responsable Imprimerie Braille et Gros Caractères 2008 – … : Responsable du CERTAM 2010 – 2012 : Président Groupe NTIC de l’Observatoire Interministériel de l’Accessibilité et de la Conception Universelle
  • 2. CERTAM : CENTRE D’ÉVALUATION ET DE RECHERCHE SUR LES TECHNOLOGIES POUR LES AVEUGLES ET LES MALVOYANTS Création : 2008 7 salariés, 30 bénévoles Juin 2010 : www.certam-avh.com 2 pôles distincts:  Évaluation = pôle historique (2008)  Production numérique = loi dite DADVSI (juillet 2010) Twitter : @certam Facebook : http://www.facebook.com/certam
  • 3. Les NOUVELLES technologies : comment accéder à l’information quand on est non ou malvoyant ? 1. Historique : les modalités « traditionnelles » d’accès à l’information 2. L’informatique : une révolution pour les déficients visuels 3. Des formats pour une lecture adaptée et structurée 4. Penser l’accessibilité en amont
  • 4. QUELQUES « CHIFFRES » • 5 millions de personnes handicapées recensées en France (MDPH) • 3 millions de personnes ont une atteinte visuelle (INSEE) • 1 700 000 déficients visuels (Plan Déficience Visuelle, 2008-2011) • 1 200 000 personnes très malvoyantes = malvoyance profonde ou moyenne • 500 000 malvoyants légers • 3% de la population est déficiente visuelle • C’est une population vieillissante :  Moins d’enfants DV : progrès médicaux  La DMLA est la maladie qui cause le plus de cécité, incurable aujourd’hui • Personnes aveugles : 65 000, dont 18 000 âgées de 18 à 60 ans, dont 7 000 ont une activité professionnelle (taux de chômage supérieur à la moyenne) • 1/1000 personne est aveugle Braille : • 15% des aveugles ont appris le braille, 7000 le pratiquent • -> le braille n’est pas une solution pour tout le monde
  • 5. QUELQUES DÉFINITIONS • Cécité = moins d’un vingtième à l’oeil qui voit le mieux. Voir très peu, mais voir quelque chose : un peu de lumière, il fait beau ou pas, se diriger dans l’environnement. • Amblyope = baisse notable de l’acuité visuelle. Les situations de déficit visuel sont très diverses : vision tubulaire, atteinte centrale de la rétine, zones altérées, daltonisme, percevoir l’image globalement mais avec des déformations.  Malvoyants profonds : vision résiduelle limitée à la distinction des silhouettes,  Malvoyants moyens : incapacité à reconnaître un visage à 4 mètres, incapacité à lire et écrire,  Malvoyants légers : quelques difficultés à reconnaître un visage à 4 mètres, quelques difficultés à lire et écrire.
  • 6. LES MODALITÉS « TRADITIONNELLES » 1. Le Gros Caractères 2. Le sonore 3. Le braille 4. Le relief
  • 7. LE GROS CARACTÈRE Impression en modifiant la taille des caractères • Entre un corps taille 16 à 20 (éditions commerciales) • Bien au-delà (éditions spécialisées) Exemple de texte agrandi Arial 20, caractères jaunes sur fond bleu
  • 8. LE SONORE : UN MODE D’ACCÈS POUR TOUS • Lecture à haute voix : souvent unique modalité d’accès (éducation passant par l’oral) • Enregistrements bénévoles sur bandes, cassettes, puis CD Perte d’informations : censure de passages commentaires du « donneur de voix » • Majorité des collections spécialisées dans le monde en cassettes audio mais passage progressif au CD • Collections aussi bien de « loisir » que pour étudiants
  • 9. LE SONORE : UN MARCHÉ, OUI MAIS… • Gallimard collection Écouter Lire • Audiolib • Prix www.liredanslenoir.com • Versions intégrales ou abrégées • Mises en scène sonores (ajouts de bruitages, jingles…) • Marché trop petit : on ne peut s’appuyer sur le commerce pour constituer des collections précises • On continue donc à procéder à l’enregistrement de beaucoup d’ouvrages
  • 10. LE SONORE : UNE ACTIVITÉ ASSOCIATIVE • En France, plusieurs associations enregistrent des contenus audio selon différentes modalités : • Une commission d’acquisition choisit, pour l’AVH, les titres à enregistrer (en studio ou à domicile) • Pour d’autres associations, ce sont les adhérents qui choisissent les titres à enregistrer (souvent à domicile) • Situation insatisfaisante : on est dans la situation des personnes valides à la sortie de la seconde guerre mondiale
  • 11. La synthèse vocale : une nouvelle piste pour le livre sonore •Voix de bonne qualité •Niveau sonore constant •Défauts constants •En 2013, 750 titres produits en TTS (TextToSpeech) •Taux d’acceptation très bon, y compris pour la fiction •Enquête de satisfaction
  • 12. LE BRAILLE : PETIT HISTORIQUE • Écriture en relief qui se lit avec la pulpe des deux index. • Création au XVIIIème de l'IRJA par Valentin Haüy. • Écriture Valentin Haüy : écriture traditionnelle en relief : très difficile et très lente à lire. • Louis Braille élève de l’IRJA invente le braille au XIXème siècle.
  • 13. LE BRAILLE : QUELQUES CONSTATS • Livres volumineux, plein d’air au milieu, on peut facilement effacer les points : écriture fragile. • Système alphabétique : façon d’écrire une langue, pas une langue propre. • Vitesse de lecture inférieure à la vitesse de lecture traditionnelle. • On ne peut pas lire en diagonale : on prend connaissance du sommaire et on se déplace dans le livre. • AVH : autant de volumes qu’à la BPI, mais beaucoup moins de titres.
  • 14. LE BRAILLE PAPIER : DONNÉES DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION • Utilisation de logiciels de transcription. • Embosser = imprimer du braille. • Papier plus épais, points saillants. • Le braille papier ne peut pas concentrer beaucoup de temps de lecture en peu de volumes. • Braille = onéreux. Transcrire un livre « ordinaire » en braille peut coûter jusqu’à 500 €. • Franchise postale : l’État prend en charge l’acheminement des documents braille et sonores • Perpétuelle pénurie de documents.
  • 15. Le braille numérique (BRF) • Tout comme pour le sonore avec le TTS, évolution majeure avec BRF • Appareils portables : permettent de lire le braille n’importe où • Plus de problèmes d’encombrement Braille Sense U2 Mini Pronto 18
  • 16. L’INFORMATIQUE : UNE RÉVOLUTION DANS L’ACCÈS À L’INFORMATION • Logiciels de revue d’écran (ou lecteurs d’écran) : récupèrent l’information pour l’agrandir, la vocaliser et/ou la transmettre à un périphérique braille • Sous Windows  ZoomText (niveau 1 et 2, BV)  JAWS (NV)  NVDA (OpenSource, NV) • Sous Mac OS X  VisioVoice (BV)  VoiceOver (NV) • Sous Linux  ORCA (NV)
  • 17. LA SYNTHÈSE VOCALE • Deux acteurs prépondérants en France Nuance (Virginie, plus récemment Thomas, Audrey, Aurélie) Acapela (Claire, Alice, Bruno, plus récemment Margot et Antoine) • Accords avec certains fabricants de lecteurs d’écran • Autres synthèses disponibles sur certains lecteurs d’écran : Éloquence (JAWS) EA Speak (NVDA)
  • 18. LE BRAILLE ÉPHÉMÈRE • Avantage du code alphabétique : maîtriser l’accès au texte (orthographe). • Discrétion lors de prises de notes, d’exposés… • Nombre de caractères restreint : de 12 à 88. • Exemple spécifique : les sourds-aveugles. • Modalité parfois complémentaire à la synthèse vocale.
  • 20. L’INFORMATIQUE : QUELQUES USAGES « SIMPLES » • Utilisation des outils de bureautique : Word • Gestion du courrier électronique • Possibilité de scanner des livres et de les lire. Équivalent : machines à lire.
  • 21. L’INFORMATIQUE : ACCÈS À LA PRESSE Consultation de la presse quotidienne •Par les sites des journaux •Par des solutions dédiées comme Vocale Presse de la société Akompas. Par abonnement Installation d’un logiciel auto vocalisé. Les journaux sont téléchargés à chaque nouveau numéro. Avantage de l’instantanéité Interface destinée à des usagers mal à l’aise avec l’informatique. Tout se manipule avec les flèches, tout est vocalisé
  • 22. L’INFORMATIQUE : ACCÈS AUX BIBLIOTHÈQUES NUMÉRIQUES Consultation bibliothèques ou librairies numériques en ligne •Standard : Gallica : http://gallica.bnf.fr Epagine : http://www.epagine.fr •Adaptées : Éole : http://eole.avh.asso.fr BNFA : http://www.bnfa.fr
  • 23. ACCÈS À L’INFORMATION EN MOBILITÉ : LA TÉLÉPHONIE MOBILE • Androïd (Nexus, Galaxy…) TalkBack (natif) Telorion (adaptation) • IOS (iPhone, iPad, iPod touch) VoiceOver (natif)
  • 24. DAISY : UN FORMAT POUR UNE LECTURE ADAPTÉE ET STRUCTURÉE • Consortium DAISY : www.daisy.org • Digital Audio Integrated System = Digital accessible information system • Format tous les publics empêchés
  • 25. DAISY France • Actuellement 8 membres  AVH  BrailleNet  CFPSAA  FAF  GIAA  Handicap Zéro  INJA  INS HEA • representant@cfpsaa.daisy-france.org
  • 26. DAISY : PETIT HISTORIQUE • Consortium créé en 1996 par un groupe de bibliothèques sonores offrant des services aux personnes déficientes visuelles • Transition du livre audio analogique (cassettes) au livre audio numérique (CD)
  • 27. DAISY : DIFFERENTS TYPES DE LIVRES • Norme reposant sur le XML (smil) • Structure permettant une navigation aisée à l’intérieur du texte • Trois grandes catégories de livres Daisy  Livres Daisy audio : avec fichiers audio et un fichier de contrôle de navigation permettant à l’utilisateur de naviguer facilement dans le document  Livres Daisy audio synchronisé texte : livres avec fichiers audio + fichier structuré contenant le texte numérique complet + fichier de synchronisation reliant des points dans les fichiers audio à des points dans le texte numérique + le fichier de contrôle de la navigation  Livre Daisy texte : livres sans fichier audio, avec le fichier structuré contenant le texte numérique complet et le fichier de contrôle de la navigation = restitution par synthèse vocale, afficheur braille ou écran
  • 28. DAISY : QUELS SUPPORTS ? • Support le plus courant : CD (contient jusqu’à 40 heures d’enregistrement) • Autres supports : carte SD, téléchargement…
  • 29. DAISY : DES MATERIELS DE LECTURE • Norme implémentée dans la fabrication de matériel spécifique : lecteurs MP3 « classique » difficile à utiliser par les déficients visuels Lecteurs de table Lecteurs nomades
  • 30. DAISY : QUELQUES MODELES DE LECTEURS
  • 31. DAISY : QUELQUES LOGICIELS DE LECTURE • Sous windows : Amis, Easy Reader, Fs Reader • Sous Mac OSX : Olearia • Sous Symbian : Mobile Daisy Player , Daisy2Go • Sous IOS : Daisy Worm, VoiceDream, Voice of Daisy, Read2Go
  • 32. DAISY : QUELQUES FONCTIONALITES DE CES LECTEURS • Vitesse de lecture • Capacité de déposer des signets • Sauvegarde du point d’arrêt de la lecture • Des lecteurs adaptés à tous les besoins
  • 33. DAISY DANS LE MONDE • Une implantation mondiale • A l’étranger : des services dans les bibliothèques publiques • 2 millions de documents par an en Angleterre • Vers la « global library »
  • 34. DAISY : UN FORMAT « MAIN STREAM » ? • Vers un format de production pivot : XML DTBOOK • Epub 3 = Daisy 4
  • 35. DAISY et EPUB : QUELQUES OUTILS DE PRODUCTION Solution promue par le consortium Pipeline (1 et 2) Tobi OBI (3.0.1 en Français) Solution commerciale Dolphin Easy Producer Dolphin Easy Converter Dolphin Easy Publisher My studio PC
  • 36. EPUB : enfin l’accès pour tous ? • Aujourd’hui : distribution=EPUB2 • Exemple vertueux : iBooks (Apple) • Contre-exemple : Kindle (Amazon, plainte NFB, soutenu par DAISY)
  • 37. Penser l’accessibilité EN AMONT !!! • Rendre le web accessible à tous • Rendre ses contenus accessibles à tous
  • 38. QUELQUES EXEMPLES SIMPLES DE MISES EN ACCESSIBILITE • Chaque élément graphique doit comporter une alternative textuelle • Les pages doivent être structurées avec des niveaux de titres • Les cadres doivent être nommés • Les contenus multimédia doivent pouvoir être interrompus • Les liens doivent être explicites : on doit pouvoir les comprendre en dehors du texte de la page
  • 39. WCAG 2.0 : un standard ISO à respecter • Les WCAG 2.0 (standard ISO/IEC 40500:2012 depuis le 15/10/2012 ) disponibles à l’adresse :  En anglais : http://www.w3.org/TR/WCAG20/  En français : http://www.braillenet.org/accessibilite/wcag20/wcag20_fr/fr_WCAG20_24avr09.htm • Comprendre les WCAG 2.0 :  En français : http://www.w3.org/Translations/NOTE-UNDERSTANDING-WCAG20-fr/  En anglais : http://www.w3.org/TR/2010/NOTE-UNDERSTANDING-WCAG20-20101014/  Pour aider les développeurs à produire des contenus accessibles conformes aux recommandations (anglais) : http://www.w3.org/TR/ATAG20/  Comment appliquer les WCAG à ce qui n’est pas basé sur du HTML (anglais) : http://www.w3.org/TR/wcag2ict/  Concernant la mise en accessibilité de l’univers mobile, reportez-vous à la page (anglais) : http://www.w3.org/WAI/mobile/Overview.html • Les référentiels (ou méthodes d’application) découlant de la norme des WCAG 2.0  Le référentiel AccessiWeb (une des méthodes d’application des WCAG 2.0, compatible RGAA), dans sa version 2.2, est disponible à l’adresse :  http://www.accessiweb.org/index.php/accessiweb_2.2_liste_generale.html  Documents AccessiWeb sur HTML et ARIA :  http://www.accessiweb.org/index.php/accessiweb-html5aria-liste-deployee.html  Le RGAA, référentiel pour les services de communication en ligne de l’Etat et des collectivités qui en dépendent (sites publiques) :  https://references.modernisation.gouv.fr/le-wcag-20
  • 40. Comment créer des documents accessibles • Comment appliquer les WCAG à ce qui n’est pas basé sur du HTML (anglais) : http://www.w3.org/TR/wcag2ict/ • Comment créer un PDF accessible : http://www.pdf-accessible.com/fr/ • Comment créer un document Word accessible : http://office.microsoft.com/fr- fr/word-help/creation-de-documents-word-accessibles-HA101999993.aspx • Comment rendre des présentations accessibles :  En français : http://www.braillenet.org/accessibilite/wcag20/accessible_fr.html  En anglais : http://www.w3.org/WAI/training/accessible.php