SlideShare une entreprise Scribd logo
POUR UN VIRAGE SANTÉ À L’ÉCOLE
Politique-cadre pour une saine alimentation
et un mode de vie physiquement actif
Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport
Avec l’étroite collaboration du ministère de la Santé et des Services sociaux
et du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec
Septembre 2007
BUT DE LA RENCONTRE
• Présenter le contenu de la Politique-
cadre, Pour un virage santé à l’école
• Discuter de sa mise en œuvre
PLAN DE LA RENCONTRE
Bienvenue
• Partie 1 : Présentation de la Politique-cadre (1h25)
• Introduction
– État de la situation
– Plan d’action gouvernemental
• Politique-cadre
– Objectifs et destinataires
– Orientations
– Fiches thématiques
• Période de questions
• Pause (15 minutes)
PLAN DE LA RENCONTRE (Suite)
• Partie 2 : Implantation de la Politique-cadre (1h45)
• Présentation DVD virage santé
• Une façon de faire
 Approche École en santé
• Mise en œuvre,
– Priorités et échéancier
– Suivi
– Rôles et soutien
– Financement
• Période de Questions
• Fin de la rencontre
Partie 1
Présentation de la Politique-cadre
Consensus social au Québec
• Le développement, la santé et la réussite des jeunes
constituent des défis primordiaux.
• L’alimentation et l’activité physique sont au cœur de
l’épanouissement des jeunes.
• Une saine alimentation influe positivement sur la
croissance des jeunes et leur sentiment de bien-être tout
autant qu’elle les dispose à de meilleurs apprentissages.
CONSENSUS SOCIAL
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
- La pratique régulière d’activités physiques favorise la
concentration, un facteur lié à la réussite scolaire.
- L’amélioration de la santé et du bien-être des jeunes est un
facteur favorable à l’accroissement de leurs chances de
réussite.
- L’alimentation et l’activité physique doivent être une
réelle préoccupation pour le réseau scolaire.
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
CONSENSUS SOCIAL (suite)
Milieu scolaire
Plusieurs organismes de santé (l’OMS, l’American Heart
Association, la Fondation des maladies du coeur, l’American Dietetic
Association, les diététistes de Canada) s’entendent pour dire que
le milieu scolaire est le lieu par excellence pour rejoindre
le plus grand nombre de jeunes et les sensibiliser à
l’importance d’un mode de vie sain.
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
CONSENSUS SOCIAL (suite)
Un mode de vie sain?
La fréquence de l’obésité est en augmentation un peu partout
dans le monde, tant chez les adultes que chez les enfants, à un
point tel que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a
qualifié la situation d’épidémique.
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
Trois recommandations (OMS):
• Modifier l’environnement dans le but de favoriser de
saines habitudes de vie en milieu scolaire et
communautaire
• Favoriser l’acquisition de connaissances et de savoir-
faire pour permettre aux individus de faire des choix
sains
• Limiter et réglementer la publicité destinée aux enfants
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
ENGAGEMENT GOUVERNEMENTAL
•Stratégie d’action jeunesse 2006-2009 : Le gouvernement s’engage
à élaborer une politique-cadre en matière d’alimentation à l’intention
du réseau scolaire.
Mesure : Éliminer la malbouffe dans les écoles.
•Plan d’action gouvernemental: INVESTIR POUR L’AVENIR
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
Améliorer la qualité de vie des Québécoises
et des Québécois en leur permettant de
vivre dans des environnements
favorisant l’adoption de saines
habitudes de vie, soit un mode de vie
physiquement actif et une saine
alimentation.
Un but commun
Les premiers visés par les mesures :
–Les jeunes de 0 à 25 ans ;
–Leur famille.
Répercussion sur l’ensemble de la
population étant donné les actions qui
touchent les milieux de vie et les
environnements.
Une clientèle visée
7 Ministères :
• Santé et des Services sociaux
• Éducation du Loisir et du Sport
• Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec
• Famille, des Aînés et de la Condition féminine
• Affaires municipales et des Régions
• Emploi et de la Solidarité sociale
• Transports
3 organismes :
• Secrétariat à la jeunesse
• Office de protection du consommateur
• Institut national de santé publique du Québec
Partenaires
1. Favoriser une saine alimentation
2. Favoriser un mode de vie
physiquement actif
3. Promouvoir des normes sociales
favorables
4. Améliorer les services aux personnes
aux prises avec un problème de poids
5. Favoriser la recherche et le transfert
des connaissances
Axes d’intervention (5)
 Sensibiliser les municipalités aux mesures
qu’elles peuvent prendre pour favoriser une saine
alimentation.
Soutenir les établissements de santé et les
milieux de travail qui souhaitent implanter une
politique alimentaire.
Favoriser la saine alimentation : 21 actions
 Faire connaître les ententes de concertation
scolaire-municipal relatives au partage des
plateaux sportifs, afin d’encourager une
augmentation de ce type d’ententes
 Élaborer un guide technique destiné aux
municipalités pour les soutenir dans
l’aménagement de trajets sécuritaires vers
l’école
 Encourager l’aménagement, l’animation et
l’embellissement de cours d’école qui
facilitent la pratique d’activé physique.
Favoriser un mode de vie physiquement actif :
26 actions
 Assurer la pérennité d’une campagne
sociétale de promotion des saines habitudes
de vie.
 Mettre en valeur les bons coups, les bonnes
pratiques en matière de promotions des
saines habitudes de vie.
 Élaborer une norme consensuelle pour les
entreprises qui désirent améliorer la santé de
leurs employés, et qui soutiendra la mise en
place d’actions visant la création
d’environnements favorables aux saines
habitudes de vie.
Favoriser des normes sociales favorables : 10
actions
Pour en savoir plus: www.msss.gouv.qc.ca/documentation/investir
ENGAGEMENT GOUVERNEMENTAL
Investir pour l'avenir – Le gouvernement adopte le Plan d'action
gouvernemental de promotion des saines habitudes de vie et de
prévention des problèmes reliés au poids 2006-2012.
Engagement du MELS : Publier une politique-cadre liée à
l’alimentation et à l’activité physique à l’intention du réseau scolaire.
Engagement des milieux scolaires : En faisant sa part pour
favoriser de saines habitudes de vie chez les jeunes, l’école
contribue à la réalisation des priorités gouvernementales.
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
SOUTIEN AUX INITIATIVES EXISTANTES ET
MOBILISATION
- à poursuivre ces actions (par exemple, dans le secteur
francophone, 45 commissions scolaires possèdent une
politique locale relative à l’alimentation)
- ou à en entreprendre de nouvelles
Reconnaissant les actions qui ont déjà cours dans plusieurs
milieux, la Politique-cadre constitue un encouragement
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
Politique-cadre pour
une saine alimentation
et un mode de vie
physiquement actif
DESTINATAIRES
- de l’éducation préscolaire
- de l’enseignement primaire et secondaire
- en formation professionnelle et en formation des adultes
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
Commissions scolaires, écoles publiques et établissements
d’enseignement privés recevant des élèves
BUT
Soutenir les milieux scolaires
- dans l’offre d’un environnement favorable à l’adoption et
au maintien de saines habitudes alimentaires et d’un mode
de vie physiquement actif
- dans le développement des compétences personnelles des
élèves à cet égard
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
OBJECTIFS
- S’assurer que l’offre alimentaire sous la responsabilité des milieux scolaires
favorise l’adoption de saines habitudes alimentaires
- Augmenter les occasions d’être physiquement actif à l’école pour l’ensemble
des jeunes
- Susciter des initiatives d’éducation, de communication et de promotion
favorisant l’acquisition de saines habitudes de vie à long terme
- Mobiliser les différents partenaires scolaires et communautaires pour
entreprendre des actions globales et concertées visant l’adoption d’une saine
alimentation et d’un mode de vie physiquement actif
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
ORIENTATIONS DE LA POLITIQUE-CADRE
Neuf orientations réunies autour de trois thèmes :
1. Environnement scolaire (saine alimentation, mode de vie
physiquement actif)
2. Éducation, promotion et communication
3. Mobilisation avec des partenaires
Les orientations sont illustrées d’une trentaine d’exemples recueillis
dans le milieu scolaire.
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
SAINE ALIMENTATION
Orientation 1 : Offrir une alimentation variée et privilégier les
aliments de bonne valeur nutritive
Neuf composantes prioritaires :
1. Offrir des repas composés d’aliments des quatre groupes du
Guide alimentaire canadien : légumes et fruits; produits
céréaliers; lait et substituts; viande et substituts
2. Composer une assiette principale comprenant au moins un
légume d’accompagnement
3. Faire place à une variété de fruits et de légumes
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
SAINE ALIMENTATION
Orientation 1 : Offrir une alimentation variée et privilégier les
aliments de bonne valeur nutritive (Suite)
Composantes prioritaires :
4. Faire place à une variété de jus de fruits purs à 100 % (non
sucrés) et de jus de légumes, en plus du lait et de l’eau
5. Privilégier les produits céréaliers à grains entiers
6. Offrir des desserts et collations à base de fruits, de produits
laitiers et de produits céréaliers à grains entiers, et éviter ceux qui
sont riches en matières grasses et en sucres
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
SAINE ALIMENTATION
Orientation 1 : Offrir une alimentation variée et privilégier les
aliments de bonne valeur nutritive (Suite)
Composantes prioritaires :
7. Diminuer le contenu en gras de la viande
8. Privilégier les types de cuisson n’utilisant pas ou que très peu de
matières grasses, c’est-à-dire à la vapeur, au four, braisé, poché,
grillé ou rôti
9. Éviter les produits contenant des gras saturés ou hydrogénés
(gras trans)
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
SAINE ALIMENTATION
Orientation 2 : Éliminer les aliments à faible valeur nutritive
de l’offre alimentaire
Cinq composantes prioritaires :
10. Éliminer les boissons gazeuses sucrées, celles avec substitut de
sucre (boissons diètes) ainsi que les boissons avec sucre ajouté
11. Éliminer les produits dont la liste des ingrédients débute par le
terme « sucre » ou un équivalent
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
SAINE ALIMENTATION
Orientation 2 : Éliminer les aliments à faible valeur nutritive de
l’offre alimentaire (Suite)
Composantes prioritaires:
12. Éliminer l’offre de pommes de terre frites
13. Éliminer la friture et les aliments panés commerciaux ou
préalablement frits
14. Vendre ou offrir des aliments et boissons conformes aux principes
d’une saine alimentation à l’occasion des campagnes de financement,
d’évènements spéciaux, de voyages, de sorties éducatives, etc.
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
SAINE ALIMENTATION
Orientation 3 : Offrir des lieux adéquats et des conditions
favorables lors des repas
Deux composantes prioritaires :
15. S’assurer que les lieux utilisés pour les repas sont sécuritaires en
tout temps
16. Faire du repas un moment agréable de la journée scolaire,
notamment en s’assurant que les endroits où les jeunes mangent
sont accueillants et conviviaux
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
FICHES THÉMATIQUES
Fiche 1 : Menus santé en milieu scolaire
S’adresse aux fournisseurs de services alimentaires, aux services de traiteurs,
et de cafétéria, aux commissions scolaires et établissements d’enseignement
privés
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
Fiche 2 : Machines distributrices et saine alimentation
S’adresse au milieu scolaire ainsi qu’aux responsables des
machines distributrices
Fiche 3 : Collations santé
S’adresse autant aux parents qu’au milieu scolaire dans l’élaboration
de politique relative aux collations
Fiche 4 : Boîtes à lunch santé
S’adresse principalement aux parents
MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF
Orientation 1 : Augmenter les occasions d’être actif physiquement
Actions jugées efficaces et prometteuses :
- Offrir une gamme élargie d’activités récréatives
- Former et soutenir de jeunes leaders
- Former et soutenir le personnel des services de garde
- Intégrer dans la grille horaire diverses possibilités d’activités
physiques
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF
Orientation 2 : Offrir des activités qui tiennent compte des intérêts
variés des jeunes et adaptées à leurs capacités
Actions jugées efficaces et prometteuses :
- Associer les jeunes à la détermination de l’offre de service
- Prévoir des activités répondant de façon particulière aux intérêts
des filles
- Offrir aux élèves du primaire davantage d’activités qui
développent la condition motrice
- Offrir des activités qui misent sur le jeu et le plaisir d’être actif
physiquement
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF
Orientation 3 : Aménager et animer les aires intérieures et extérieures
pour optimiser les occasions d’être actif physiquement
Actions jugées efficaces et prometteuses :
- Mettre à la disposition des jeunes du matériel en bon état,
sécuritaire et en quantité suffisante
- Aménager la cour d’école afin d’inciter à bouger davantage
- Profiter des temps de pauses pour animer les lieux où les jeunes se
retrouvent
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
FICHES THÉMATIQUES
Fiche 5 : Aménagement et animation de la cour d’école au primaire
S’adresse aux différents intervenants qui ont une responsabilité en lien
avec les jeux dans la cour d’école
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
Fiche 6 : Aménagement et animation de la cour d’école au secondaire
S’adresse aux différents intervenants qui ont une responsabilité des installations
et des activités parascolaires
Fiche 7 : Programmation d’activités physiques parascolaires au primaire et au
secondaire
S’adresse aux intervenants du primaire et du secondaire qui souhaitent mettre en
place des activités physiques parascolaires diversifiées ou encore bonifier l’offre
existante
ÉDUCATION, PROMOTION ET COMMUNICATION
Orientation 1 : Mettre en place différentes activités d’éducation et de
promotion qui favorisent une saine alimentation et
un mode de vie physiquement actif
Actions présentées à titre d’inspiration :
- Sensibiliser l'ensemble des éducateurs à l’importance de
promouvoir des attitudes et des comportements essentiels à
l’adoption de saines habitudes de vie
- Offrir aux jeunes de nouveaux aliments et mets pour leur permettre
de développer leur goût
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
ÉDUCATION, PROMOTION ET COMMUNICATION
Orientation 1 : Mettre en place différentes activités d’éducation et de
promotion qui favorisent une saine alimentation et
un mode de vie physiquement actif (Suite)
Actions présentées à titre d’inspiration :
- Organiser des activités parascolaires qui permettent de développer
des habiletés culinaires
- Réaliser régulièrement des activités de promotion qui encouragent
l’adoption de saines habitudes de vie (Mois de l’activité physique
et du sport étudiant; Marchons vers l’école; Mois de la nutrition;
Moi, j’croque 5 fruits et légumes, etc.)
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
ÉDUCATION, PROMOTION ET COMMUNICATION
Orientation 2 : Informer périodiquement les parents et la communauté
des différentes actions mises en place afin qu’ils
soutiennent les efforts du milieu scolaire et assurent une
continuité
Actions présentées à titre d’inspiration :
- Diffuser des messages, des vidéos, etc. sur le site Internet de l’école
- Publier des articles dans un journal local ou celui de l’école
- Distribuer des brochures publiées par des ministères ou d’autres organismes
- Tenir des stands à l’occasion de visites de parents à l’école
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
MOBILISATION AVEC DES PARTENAIRES
Orientation : Établir ou consolider des partenariats avec
la communauté
Actions présentées à titre d’inspiration :
- Partager ou utiliser les infrastructures ainsi que les ressources humaines
disponibles dans la communauté (municipalité, centre communautaire,
club privé, etc.)
- Établir avec la municipalité des corridors sécuritaires vers l’école
(signalisation adéquate, accès sécuritaires, réglementation routière, etc.)
- Mettre en place des projets intégrateurs mettant en scène différents
groupes du milieu
- Faire place à la participation de bénévoles venant des familles et du
milieu
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
CONDITIONS FAVORABLES
Commissions scolaires:
• Rôle décisionnel déterminant dans la prise de décisions
favorables à la saine alimentation et au mode de vie
physiquement actif
• Élaborer une politique locale qui traduit les orientations de
la Politique-cadre (ou mettre à jour)
• S’assurer de la collaboration d’une équipe porteuse de la
démarche.
• Conclure avec les sous-traitants des ententes cohérentes
• Évaluer l’application et les progrès réalisés
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
CONDITIONS FAVORABLES (suite)
Écoles :
• Traduire la politique locale par des actions concrètes
adaptées au milieu
• S’assurer de la collaboration d’une équipe porteuse de
la démarche
• S’associer les jeunes et leurs parents (faire confiance
aux jeunes)
• Impliquer le personnel scolaire
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
CONDITIONS FAVORABLES (suite)
Écoles :
• Créer des partenariats
• Déterminer des périodes stratégiques pour l’implantation
des changements
• Certaines actions vont demander une planification, une
progression selon la réalité des milieux
• Évaluer les actions et les progrès
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
QUESTIONS ?
Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
Partie 2
Implantation de la Politique-cadre
Vidéo
Virage santé
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
Une façon de faire: l’approche École en santé
 Entente de complémentarité de services entre
les MELS et le MSSS et les deux réseaux
 Vise le développement des jeunes
 En misant sur la réussite éducative, la santé et le bien-être
 Une priorité au niveau de la promotion :
Approche École en santé
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
Une façon de faire: l’approche École en santé
(suite)
• Inspirée des rapports d’experts internationaux (OMS)
• Prends en compte les orientations et les principes
sous-jacents au renouveau pédagogique
• Soutient le déploiement et l’implantation d’une intervention
globale et concertée en promotion de la santé et du bien-être
• Propose d’accompagner l’école et ses partenaires en vue
• d’accroître l’efficacité des interventions de promotion de la santé et
de prévention.
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
MISE EN OEUVRE
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
La Politique-cadre vise également la promotion de la santé
et le bien-être des jeunes.
Elle interpelle les commissions scolaires et les écoles.
Les commissions scolaires devraient traduire la Politique-cadre
en une politique locale.
La politique locale viendra guider les écoles dans le choix
d’actions qu’elles peuvent s’inscrire dans leur projet éducatif ou
leur plan de réussite.
Les écoles peuvent profiter des comités en place, tel que
le comité École en santé, pour travailler en concertation.
MISE EN ŒUVRE EN DEUX ÉTAPES
Première étape: 2007-2008
1.1 Préparation à l’action
1.2 Agir rapidement au niveau de certaines composantes liées aux
orientations en alimentation
Deuxième étape: 2008-2009 et 2009-2010
2.1 Agir plus rapidement pour l’ensemble des composantes liées aux
orientations en alimentation
2.2 Actions pour l’ensemble des orientations
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
Première étape: 2007-2008
1.1 Préparation à l’action Octobre 2007 à janvier 2008
- Établissement d’un portrait de la situation dans les milieux
- Préparation des milieux aux changements prévus pour janvier 2008
- Élaboration ou mise à jour des politiques locales par les
commissions scolaires
- Choix des stratégies d’implantation par les écoles
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
Première étape: 2007-2008
1.2 Agir rapidement au niveau de certaines
composantes liées aux orientations en alimentation
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
Mise en œuvre en janvier 2008 de 4 composantes
2 Composer une assiette principale comprenant au
moins un légume d’accompagnement.
10 Éliminer les boissons gazeuses sucrées, celles avec
substitut de sucre (boissons diètes) ainsi que les
boissons avec sucre ajouté.
12 Éliminer l’offre de pommes de terre frites.
13 Éviter la friture et les aliments panés commerciaux ou
préalablement frits.
Deuxième étape: 2008-2009 et 2009-2010
2.1 Agir plus rapidement pour l’ensemble des composantes
liées aux orientations en alimentation
Mise en œuvre en septembre 2008 des 12 autres
composantes
1,3,4,5,6,7,8,9,11,14,15,16
Septembre 2008
16 composantes
prioritaires
Deuxième étape: 2008-2009 et 2009-2010
2.2 Actions pour l’ensemble des orientations
• Thème 1 Environnement scolaire en matière
Mode de vie physiquement actif (3 orientations)
Saine alimentation (seize composantes déjà en place)
• Thème 2 Éducation, promotion et communication
(2 orientations)
• Thème 3 Mobilisation avec des partenaires
(1 orientation)
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
Priorités pour le déploiement
Première étape 1.1 Préparation à l’action
Priorités Indicateurs Cibles et
échéancier
Commissions
scolaires
Portrait de
situation
% des C.S. 100 %
Novembre 2007
Politique
locale
% des C.S. 100 %
Novembre 2007
Écoles Stratégie
d’implantation
% écoles 100%
Janvier 2008
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
Priorités pour le déploiement(suite)
Première étape
1.2 Agir rapidement au niveau de certaines composantes
liées aux orientations en alimentation
Priorités Indicateurs Cibles et
échéancier
Écoles Composantes
2,10,12,13
100% des
écoles
Janvier
2008
Priorités pour le déploiement (suite)
Deuxième étape: 2008-2009 et 2009-2010
2.1 Agir plus rapidement pour l’ensemble des composantes
liées aux orientations en alimentation
Priorités Indicateurs Cibles et
échéancier
Écoles Les 12 autres
composantes
1,3,4,5,6,7,8,9,11,
14,15,16
100% des
écoles
Septembre
2008
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
Priorités pour le déploiement (suite)
Deuxième étape: 2008-2009 et 2009-2010
2.2 Actions pour l’ensemble des orientations
Priorités Indicateurs Cibles et échéancier
Écoles Actions mode
de vie actif
% des
écoles
2008 2009 2010
50 % 75 % 100 %
Écoles Actions
Éducation,
promotion et
communication
% des
écoles
2008 2009 2010
50 % 75 % 100 %
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
Priorités pour le déploiement (suite)
Deuxième étape: 2008-2009 et 2009-2010
2.2 Actions pour l’ensemble des orientations
Priorités Indicateurs Cibles et échéancier
Écoles et
C.S.
Établir des
partenariats
avec la
communauté
% des
écoles
2008 2009 2010
50 % 75 % 100 %
C.S. Bilan de
l’implantation
100 % des
C.S.
En janvier de
chaque année
(2009 à 2011)
SUIVI ET ÉVALUATION
• À l’automne 2007, le MELS mettre sur pied un comité pour
suivre la mise en œuvre de la Politique-cadre
• Le MELS procédera à l’évaluation de la Politique-cadre en
deux étapes :
- 2009 : évaluation du processus de mise en œuvre
(fournir une rétroaction, aider à améliorer)
- 2011 : évaluation de l’atteinte des objectifs et des
effets
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
MISE EN ŒUVRE
Les rôles et le soutien du MELS
- Effectuer une tournée régionale d’information
- Fournir une grille permettant de dresser un portrait de la situation
- Diffusion d’un DVD Virage santé
- Publier des outils d’information et d’animation à l’intention des parents, des
élèves et du personnel
- Mettre à la disposition des milieux scolaires un site Internet
- Campagne promotionnelle sur les saines habitudes de vie, en janvier 2008,
dans le cadre du Programme Bouger plus, Manger mieux (Anciennement Vas-y!
Fais-le pour toi!)
- S’assurer que les campagnes gouvernementales de promotion de saines
habitudes de vie comprennent un volet destiné aux jeunes et à leurs parents.
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
Les milieux scolaires pourront compter sur la collaboration :
- Du réseau des répondants régionaux et des accompagnateurs
territoriaux à la mise en œuvre de l’approche École en santé
- Des directions régionales du MELS
MISE EN ŒUVRE
Les rôles et le soutien du MELS (Suite)
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
- Développer un guide d’application pour le volet alimentation de la politique-
cadre pour les répondants du réseau de santé publique.
- Former des répondants du réseau de santé publique qui seront en interaction
directe avec les milieux scolaires pour les soutenir dans l’implantation de leur
politique locale.
- Assurer les arrimages entres les autres actions du Plan d’action
gouvernemental, l’approche École en santé, les cibles d’action Kino-Québec
- Assurer la pérennité des campagnes sociétales
- Participer au comité de suivi de la Politique-cadre
MISE EN ŒUVRE
Les rôles et le soutien du MSSS
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
Au niveau régional :
les intervenants des directions de santé publique en promotion des saines
habitudes de vie notamment en nutrition et en activité physique (Kino-
Québec) et les répondants École en santé.
Rôles possibles :
- Soutien aux commissions scolaires (politique locale, stratégies d’implantation,
communication, partenariats)
- Soutien et formation des répondants des CSSS
- Fournir un rôle conseil et d’expertise
- Production et diffusion d’outils
MISE EN ŒUVRE
Les rôles du réseau de santé publique
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
Au niveau local :
les intervenants des CSSS en promotion de saines habitudes de
vie en milieu scolaire et les répondants École en santé.
Rôles possibles :
- Soutenir les écoles dans la mise en œuvre des actions reliées à
l’application de la politique locale (participation au comité)
- Fournir un rôle conseil et d’expertise
MISE EN ŒUVRE
Les rôles du réseau de santé publique (suite)
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
• Produire des outils et des documents de sensibilisation et d’information
portant sur l’hygiène et la salubrité alimentaires.
• Développer et offrir de la formation à l’intention du personnel des services
alimentaires et des gestionnaires (en collaboration avec MSSS)
• Poursuivre le développement de la trousse éducative Mes aliments, j’en prends
soin!
• Établir des partenariats entre les groupes impliqués dans la production et la
distribution locale et les cafétérias d’établissements scolaires
MISE EN ŒUVRE
Les rôles et le soutien du MAPAQ
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
Fonds de promotion
des saines habitudes de vie
• 40 M $ par année pour 10 ans
• Société de gestion du fonds (OSBL)
• Répartition du 40 M $ :
– 30 M $ Québec en forme : pour des projets de
mobilisation des communautés locales
– 10 M $ Pour des projets nationaux ou supra-
régionaux
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
FINANCEMENT
• 1,5 M$ : pour aider à l’élaboration de politiques locales
• 6,5 M$ : pour aider à l’achat d’appareils (cuisinières, micro-
ondes, etc.)
• 3 M$ : pour doubler une allocation existante pour
l’aménagement des cours d’école
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
FINANCEMENT (Suite)
De plus :
• 400 000 $ : pour produire des outils (sites Internet, documents
d’information pour les parents et les élèves, grilles de suivi,
etc.).
• 5 M$ : pour le renouvellement du programme Écoles en forme
et en santé
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
QUESTIONS ?
Partie 2: Implantation de la Politique-cadre

Contenu connexe

Similaire à Virage santé

Unite 1_Obesite en Irlande
Unite 1_Obesite en IrlandeUnite 1_Obesite en Irlande
Unite 1_Obesite en Irlande
Amélie Baillargeon
 
Unite 1 ppt obesite-fr
Unite 1   ppt obesite-frUnite 1   ppt obesite-fr
Unite 1 ppt obesite-fr
Amélie Baillargeon
 
Plan obesite 2010_2013
Plan obesite 2010_2013Plan obesite 2010_2013
Plan obesite 2010_2013Vincent Ducrey
 
Plan obesite 2010_2013
Plan obesite 2010_2013Plan obesite 2010_2013
Plan obesite 2010_2013Vincent Ducrey
 
Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...
Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...
Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...
Ireps
 
Pourquoi nous mangeons ce que nous mangeons
Pourquoi nous mangeons ce que nous mangeonsPourquoi nous mangeons ce que nous mangeons
Pourquoi nous mangeons ce que nous mangeons
Maria José Martinez
 
Module 2. Évaluation de la croissance des enfants Partie II : Explications dé...
Module 2. Évaluation de la croissance des enfants Partie II : Explications dé...Module 2. Évaluation de la croissance des enfants Partie II : Explications dé...
Module 2. Évaluation de la croissance des enfants Partie II : Explications dé...
Nutrition Resource Centre
 
PNNS 1, 2 puis 3 Programmes National Nutrition Santé
PNNS 1, 2 puis 3 Programmes National Nutrition SantéPNNS 1, 2 puis 3 Programmes National Nutrition Santé
PNNS 1, 2 puis 3 Programmes National Nutrition Santé
Virginie Masdoua
 
SUN Movement 43 Countries October 2013 FR
SUN Movement 43 Countries October 2013 FRSUN Movement 43 Countries October 2013 FR
SUN Movement 43 Countries October 2013 FRdigitalregister
 
La place de l’a li mentation en sante publique vf
La place de l’a li mentation en sante publique vfLa place de l’a li mentation en sante publique vf
La place de l’a li mentation en sante publique vf
Virginie Masdoua
 
Sun movement presentation fr may 2013
Sun movement presentation fr may 2013Sun movement presentation fr may 2013
Sun movement presentation fr may 2013SUNMovementSS
 
Le guide nutrition pendant et après la grossesse
Le guide nutrition pendant et après la grossesseLe guide nutrition pendant et après la grossesse
Le guide nutrition pendant et après la grossesse
loubnayacoubi
 
Le poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunesLe poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunesQuébec en Forme
 
Sun movement-presentation fr-september_2013_42_countries
Sun movement-presentation fr-september_2013_42_countriesSun movement-presentation fr-september_2013_42_countries
Sun movement-presentation fr-september_2013_42_countriesdigitalregister
 
Stratégies Novatrices pour développer des aliments plus sains
Stratégies Novatrices pour développer des aliments plus sainsStratégies Novatrices pour développer des aliments plus sains
Stratégies Novatrices pour développer des aliments plus sainsIrta
 
Le pouvoir d’achat : 10 leçons sur la manière d’augmenter l’approvisionnement...
Le pouvoir d’achat : 10 leçons sur la manière d’augmenter l’approvisionnement...Le pouvoir d’achat : 10 leçons sur la manière d’augmenter l’approvisionnement...
Le pouvoir d’achat : 10 leçons sur la manière d’augmenter l’approvisionnement...
Rad Fsc
 
Burkina Faso : bonne pratique de nutrition (BPN)
Burkina Faso : bonne pratique de nutrition (BPN) Burkina Faso : bonne pratique de nutrition (BPN)
Burkina Faso : bonne pratique de nutrition (BPN)
Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA)
 

Similaire à Virage santé (20)

Unité 1 - Obésité
Unité 1 - ObésitéUnité 1 - Obésité
Unité 1 - Obésité
 
Unite 1_Obesite en Irlande
Unite 1_Obesite en IrlandeUnite 1_Obesite en Irlande
Unite 1_Obesite en Irlande
 
Unite 1 ppt obesite-fr
Unite 1   ppt obesite-frUnite 1   ppt obesite-fr
Unite 1 ppt obesite-fr
 
Unite 1 ppt obesite-fr
Unite 1   ppt obesite-frUnite 1   ppt obesite-fr
Unite 1 ppt obesite-fr
 
Plan obesite 2010_2013
Plan obesite 2010_2013Plan obesite 2010_2013
Plan obesite 2010_2013
 
Plan obesite 2010_2013
Plan obesite 2010_2013Plan obesite 2010_2013
Plan obesite 2010_2013
 
Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...
Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...
Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...
 
La santé au menu
La santé au menuLa santé au menu
La santé au menu
 
Pourquoi nous mangeons ce que nous mangeons
Pourquoi nous mangeons ce que nous mangeonsPourquoi nous mangeons ce que nous mangeons
Pourquoi nous mangeons ce que nous mangeons
 
Module 2. Évaluation de la croissance des enfants Partie II : Explications dé...
Module 2. Évaluation de la croissance des enfants Partie II : Explications dé...Module 2. Évaluation de la croissance des enfants Partie II : Explications dé...
Module 2. Évaluation de la croissance des enfants Partie II : Explications dé...
 
PNNS 1, 2 puis 3 Programmes National Nutrition Santé
PNNS 1, 2 puis 3 Programmes National Nutrition SantéPNNS 1, 2 puis 3 Programmes National Nutrition Santé
PNNS 1, 2 puis 3 Programmes National Nutrition Santé
 
SUN Movement 43 Countries October 2013 FR
SUN Movement 43 Countries October 2013 FRSUN Movement 43 Countries October 2013 FR
SUN Movement 43 Countries October 2013 FR
 
La place de l’a li mentation en sante publique vf
La place de l’a li mentation en sante publique vfLa place de l’a li mentation en sante publique vf
La place de l’a li mentation en sante publique vf
 
Sun movement presentation fr may 2013
Sun movement presentation fr may 2013Sun movement presentation fr may 2013
Sun movement presentation fr may 2013
 
Le guide nutrition pendant et après la grossesse
Le guide nutrition pendant et après la grossesseLe guide nutrition pendant et après la grossesse
Le guide nutrition pendant et après la grossesse
 
Le poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunesLe poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunes
 
Sun movement-presentation fr-september_2013_42_countries
Sun movement-presentation fr-september_2013_42_countriesSun movement-presentation fr-september_2013_42_countries
Sun movement-presentation fr-september_2013_42_countries
 
Stratégies Novatrices pour développer des aliments plus sains
Stratégies Novatrices pour développer des aliments plus sainsStratégies Novatrices pour développer des aliments plus sains
Stratégies Novatrices pour développer des aliments plus sains
 
Le pouvoir d’achat : 10 leçons sur la manière d’augmenter l’approvisionnement...
Le pouvoir d’achat : 10 leçons sur la manière d’augmenter l’approvisionnement...Le pouvoir d’achat : 10 leçons sur la manière d’augmenter l’approvisionnement...
Le pouvoir d’achat : 10 leçons sur la manière d’augmenter l’approvisionnement...
 
Burkina Faso : bonne pratique de nutrition (BPN)
Burkina Faso : bonne pratique de nutrition (BPN) Burkina Faso : bonne pratique de nutrition (BPN)
Burkina Faso : bonne pratique de nutrition (BPN)
 

Virage santé

  • 1. POUR UN VIRAGE SANTÉ À L’ÉCOLE Politique-cadre pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport Avec l’étroite collaboration du ministère de la Santé et des Services sociaux et du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec Septembre 2007
  • 2. BUT DE LA RENCONTRE • Présenter le contenu de la Politique- cadre, Pour un virage santé à l’école • Discuter de sa mise en œuvre
  • 3. PLAN DE LA RENCONTRE Bienvenue • Partie 1 : Présentation de la Politique-cadre (1h25) • Introduction – État de la situation – Plan d’action gouvernemental • Politique-cadre – Objectifs et destinataires – Orientations – Fiches thématiques • Période de questions • Pause (15 minutes)
  • 4. PLAN DE LA RENCONTRE (Suite) • Partie 2 : Implantation de la Politique-cadre (1h45) • Présentation DVD virage santé • Une façon de faire  Approche École en santé • Mise en œuvre, – Priorités et échéancier – Suivi – Rôles et soutien – Financement • Période de Questions • Fin de la rencontre
  • 5. Partie 1 Présentation de la Politique-cadre
  • 6. Consensus social au Québec • Le développement, la santé et la réussite des jeunes constituent des défis primordiaux. • L’alimentation et l’activité physique sont au cœur de l’épanouissement des jeunes. • Une saine alimentation influe positivement sur la croissance des jeunes et leur sentiment de bien-être tout autant qu’elle les dispose à de meilleurs apprentissages. CONSENSUS SOCIAL Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 7. - La pratique régulière d’activités physiques favorise la concentration, un facteur lié à la réussite scolaire. - L’amélioration de la santé et du bien-être des jeunes est un facteur favorable à l’accroissement de leurs chances de réussite. - L’alimentation et l’activité physique doivent être une réelle préoccupation pour le réseau scolaire. Partie 1: Présentation de la Politique-cadre CONSENSUS SOCIAL (suite)
  • 8. Milieu scolaire Plusieurs organismes de santé (l’OMS, l’American Heart Association, la Fondation des maladies du coeur, l’American Dietetic Association, les diététistes de Canada) s’entendent pour dire que le milieu scolaire est le lieu par excellence pour rejoindre le plus grand nombre de jeunes et les sensibiliser à l’importance d’un mode de vie sain. Partie 1: Présentation de la Politique-cadre CONSENSUS SOCIAL (suite)
  • 9. Un mode de vie sain? La fréquence de l’obésité est en augmentation un peu partout dans le monde, tant chez les adultes que chez les enfants, à un point tel que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié la situation d’épidémique. Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 10. Trois recommandations (OMS): • Modifier l’environnement dans le but de favoriser de saines habitudes de vie en milieu scolaire et communautaire • Favoriser l’acquisition de connaissances et de savoir- faire pour permettre aux individus de faire des choix sains • Limiter et réglementer la publicité destinée aux enfants Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 11. ENGAGEMENT GOUVERNEMENTAL •Stratégie d’action jeunesse 2006-2009 : Le gouvernement s’engage à élaborer une politique-cadre en matière d’alimentation à l’intention du réseau scolaire. Mesure : Éliminer la malbouffe dans les écoles. •Plan d’action gouvernemental: INVESTIR POUR L’AVENIR Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 12.
  • 13. Améliorer la qualité de vie des Québécoises et des Québécois en leur permettant de vivre dans des environnements favorisant l’adoption de saines habitudes de vie, soit un mode de vie physiquement actif et une saine alimentation. Un but commun
  • 14. Les premiers visés par les mesures : –Les jeunes de 0 à 25 ans ; –Leur famille. Répercussion sur l’ensemble de la population étant donné les actions qui touchent les milieux de vie et les environnements. Une clientèle visée
  • 15. 7 Ministères : • Santé et des Services sociaux • Éducation du Loisir et du Sport • Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec • Famille, des Aînés et de la Condition féminine • Affaires municipales et des Régions • Emploi et de la Solidarité sociale • Transports 3 organismes : • Secrétariat à la jeunesse • Office de protection du consommateur • Institut national de santé publique du Québec Partenaires
  • 16. 1. Favoriser une saine alimentation 2. Favoriser un mode de vie physiquement actif 3. Promouvoir des normes sociales favorables 4. Améliorer les services aux personnes aux prises avec un problème de poids 5. Favoriser la recherche et le transfert des connaissances Axes d’intervention (5)
  • 17.  Sensibiliser les municipalités aux mesures qu’elles peuvent prendre pour favoriser une saine alimentation. Soutenir les établissements de santé et les milieux de travail qui souhaitent implanter une politique alimentaire. Favoriser la saine alimentation : 21 actions
  • 18.  Faire connaître les ententes de concertation scolaire-municipal relatives au partage des plateaux sportifs, afin d’encourager une augmentation de ce type d’ententes  Élaborer un guide technique destiné aux municipalités pour les soutenir dans l’aménagement de trajets sécuritaires vers l’école  Encourager l’aménagement, l’animation et l’embellissement de cours d’école qui facilitent la pratique d’activé physique. Favoriser un mode de vie physiquement actif : 26 actions
  • 19.  Assurer la pérennité d’une campagne sociétale de promotion des saines habitudes de vie.  Mettre en valeur les bons coups, les bonnes pratiques en matière de promotions des saines habitudes de vie.  Élaborer une norme consensuelle pour les entreprises qui désirent améliorer la santé de leurs employés, et qui soutiendra la mise en place d’actions visant la création d’environnements favorables aux saines habitudes de vie. Favoriser des normes sociales favorables : 10 actions Pour en savoir plus: www.msss.gouv.qc.ca/documentation/investir
  • 20. ENGAGEMENT GOUVERNEMENTAL Investir pour l'avenir – Le gouvernement adopte le Plan d'action gouvernemental de promotion des saines habitudes de vie et de prévention des problèmes reliés au poids 2006-2012. Engagement du MELS : Publier une politique-cadre liée à l’alimentation et à l’activité physique à l’intention du réseau scolaire. Engagement des milieux scolaires : En faisant sa part pour favoriser de saines habitudes de vie chez les jeunes, l’école contribue à la réalisation des priorités gouvernementales. Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 21. SOUTIEN AUX INITIATIVES EXISTANTES ET MOBILISATION - à poursuivre ces actions (par exemple, dans le secteur francophone, 45 commissions scolaires possèdent une politique locale relative à l’alimentation) - ou à en entreprendre de nouvelles Reconnaissant les actions qui ont déjà cours dans plusieurs milieux, la Politique-cadre constitue un encouragement Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 22. Politique-cadre pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif
  • 23. DESTINATAIRES - de l’éducation préscolaire - de l’enseignement primaire et secondaire - en formation professionnelle et en formation des adultes Partie 1: Présentation de la Politique-cadre Commissions scolaires, écoles publiques et établissements d’enseignement privés recevant des élèves
  • 24. BUT Soutenir les milieux scolaires - dans l’offre d’un environnement favorable à l’adoption et au maintien de saines habitudes alimentaires et d’un mode de vie physiquement actif - dans le développement des compétences personnelles des élèves à cet égard Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 25. OBJECTIFS - S’assurer que l’offre alimentaire sous la responsabilité des milieux scolaires favorise l’adoption de saines habitudes alimentaires - Augmenter les occasions d’être physiquement actif à l’école pour l’ensemble des jeunes - Susciter des initiatives d’éducation, de communication et de promotion favorisant l’acquisition de saines habitudes de vie à long terme - Mobiliser les différents partenaires scolaires et communautaires pour entreprendre des actions globales et concertées visant l’adoption d’une saine alimentation et d’un mode de vie physiquement actif Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 26. ORIENTATIONS DE LA POLITIQUE-CADRE Neuf orientations réunies autour de trois thèmes : 1. Environnement scolaire (saine alimentation, mode de vie physiquement actif) 2. Éducation, promotion et communication 3. Mobilisation avec des partenaires Les orientations sont illustrées d’une trentaine d’exemples recueillis dans le milieu scolaire. Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 27. SAINE ALIMENTATION Orientation 1 : Offrir une alimentation variée et privilégier les aliments de bonne valeur nutritive Neuf composantes prioritaires : 1. Offrir des repas composés d’aliments des quatre groupes du Guide alimentaire canadien : légumes et fruits; produits céréaliers; lait et substituts; viande et substituts 2. Composer une assiette principale comprenant au moins un légume d’accompagnement 3. Faire place à une variété de fruits et de légumes Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 28. SAINE ALIMENTATION Orientation 1 : Offrir une alimentation variée et privilégier les aliments de bonne valeur nutritive (Suite) Composantes prioritaires : 4. Faire place à une variété de jus de fruits purs à 100 % (non sucrés) et de jus de légumes, en plus du lait et de l’eau 5. Privilégier les produits céréaliers à grains entiers 6. Offrir des desserts et collations à base de fruits, de produits laitiers et de produits céréaliers à grains entiers, et éviter ceux qui sont riches en matières grasses et en sucres Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 29. SAINE ALIMENTATION Orientation 1 : Offrir une alimentation variée et privilégier les aliments de bonne valeur nutritive (Suite) Composantes prioritaires : 7. Diminuer le contenu en gras de la viande 8. Privilégier les types de cuisson n’utilisant pas ou que très peu de matières grasses, c’est-à-dire à la vapeur, au four, braisé, poché, grillé ou rôti 9. Éviter les produits contenant des gras saturés ou hydrogénés (gras trans) Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 30. SAINE ALIMENTATION Orientation 2 : Éliminer les aliments à faible valeur nutritive de l’offre alimentaire Cinq composantes prioritaires : 10. Éliminer les boissons gazeuses sucrées, celles avec substitut de sucre (boissons diètes) ainsi que les boissons avec sucre ajouté 11. Éliminer les produits dont la liste des ingrédients débute par le terme « sucre » ou un équivalent Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 31. SAINE ALIMENTATION Orientation 2 : Éliminer les aliments à faible valeur nutritive de l’offre alimentaire (Suite) Composantes prioritaires: 12. Éliminer l’offre de pommes de terre frites 13. Éliminer la friture et les aliments panés commerciaux ou préalablement frits 14. Vendre ou offrir des aliments et boissons conformes aux principes d’une saine alimentation à l’occasion des campagnes de financement, d’évènements spéciaux, de voyages, de sorties éducatives, etc. Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 32. SAINE ALIMENTATION Orientation 3 : Offrir des lieux adéquats et des conditions favorables lors des repas Deux composantes prioritaires : 15. S’assurer que les lieux utilisés pour les repas sont sécuritaires en tout temps 16. Faire du repas un moment agréable de la journée scolaire, notamment en s’assurant que les endroits où les jeunes mangent sont accueillants et conviviaux Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 33. FICHES THÉMATIQUES Fiche 1 : Menus santé en milieu scolaire S’adresse aux fournisseurs de services alimentaires, aux services de traiteurs, et de cafétéria, aux commissions scolaires et établissements d’enseignement privés Partie 1: Présentation de la Politique-cadre Fiche 2 : Machines distributrices et saine alimentation S’adresse au milieu scolaire ainsi qu’aux responsables des machines distributrices Fiche 3 : Collations santé S’adresse autant aux parents qu’au milieu scolaire dans l’élaboration de politique relative aux collations Fiche 4 : Boîtes à lunch santé S’adresse principalement aux parents
  • 34. MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF Orientation 1 : Augmenter les occasions d’être actif physiquement Actions jugées efficaces et prometteuses : - Offrir une gamme élargie d’activités récréatives - Former et soutenir de jeunes leaders - Former et soutenir le personnel des services de garde - Intégrer dans la grille horaire diverses possibilités d’activités physiques Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 35. MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF Orientation 2 : Offrir des activités qui tiennent compte des intérêts variés des jeunes et adaptées à leurs capacités Actions jugées efficaces et prometteuses : - Associer les jeunes à la détermination de l’offre de service - Prévoir des activités répondant de façon particulière aux intérêts des filles - Offrir aux élèves du primaire davantage d’activités qui développent la condition motrice - Offrir des activités qui misent sur le jeu et le plaisir d’être actif physiquement Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 36. MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF Orientation 3 : Aménager et animer les aires intérieures et extérieures pour optimiser les occasions d’être actif physiquement Actions jugées efficaces et prometteuses : - Mettre à la disposition des jeunes du matériel en bon état, sécuritaire et en quantité suffisante - Aménager la cour d’école afin d’inciter à bouger davantage - Profiter des temps de pauses pour animer les lieux où les jeunes se retrouvent Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 37. FICHES THÉMATIQUES Fiche 5 : Aménagement et animation de la cour d’école au primaire S’adresse aux différents intervenants qui ont une responsabilité en lien avec les jeux dans la cour d’école Partie 1: Présentation de la Politique-cadre Fiche 6 : Aménagement et animation de la cour d’école au secondaire S’adresse aux différents intervenants qui ont une responsabilité des installations et des activités parascolaires Fiche 7 : Programmation d’activités physiques parascolaires au primaire et au secondaire S’adresse aux intervenants du primaire et du secondaire qui souhaitent mettre en place des activités physiques parascolaires diversifiées ou encore bonifier l’offre existante
  • 38. ÉDUCATION, PROMOTION ET COMMUNICATION Orientation 1 : Mettre en place différentes activités d’éducation et de promotion qui favorisent une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif Actions présentées à titre d’inspiration : - Sensibiliser l'ensemble des éducateurs à l’importance de promouvoir des attitudes et des comportements essentiels à l’adoption de saines habitudes de vie - Offrir aux jeunes de nouveaux aliments et mets pour leur permettre de développer leur goût Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 39. ÉDUCATION, PROMOTION ET COMMUNICATION Orientation 1 : Mettre en place différentes activités d’éducation et de promotion qui favorisent une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif (Suite) Actions présentées à titre d’inspiration : - Organiser des activités parascolaires qui permettent de développer des habiletés culinaires - Réaliser régulièrement des activités de promotion qui encouragent l’adoption de saines habitudes de vie (Mois de l’activité physique et du sport étudiant; Marchons vers l’école; Mois de la nutrition; Moi, j’croque 5 fruits et légumes, etc.) Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 40. ÉDUCATION, PROMOTION ET COMMUNICATION Orientation 2 : Informer périodiquement les parents et la communauté des différentes actions mises en place afin qu’ils soutiennent les efforts du milieu scolaire et assurent une continuité Actions présentées à titre d’inspiration : - Diffuser des messages, des vidéos, etc. sur le site Internet de l’école - Publier des articles dans un journal local ou celui de l’école - Distribuer des brochures publiées par des ministères ou d’autres organismes - Tenir des stands à l’occasion de visites de parents à l’école Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 41. MOBILISATION AVEC DES PARTENAIRES Orientation : Établir ou consolider des partenariats avec la communauté Actions présentées à titre d’inspiration : - Partager ou utiliser les infrastructures ainsi que les ressources humaines disponibles dans la communauté (municipalité, centre communautaire, club privé, etc.) - Établir avec la municipalité des corridors sécuritaires vers l’école (signalisation adéquate, accès sécuritaires, réglementation routière, etc.) - Mettre en place des projets intégrateurs mettant en scène différents groupes du milieu - Faire place à la participation de bénévoles venant des familles et du milieu Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 42. CONDITIONS FAVORABLES Commissions scolaires: • Rôle décisionnel déterminant dans la prise de décisions favorables à la saine alimentation et au mode de vie physiquement actif • Élaborer une politique locale qui traduit les orientations de la Politique-cadre (ou mettre à jour) • S’assurer de la collaboration d’une équipe porteuse de la démarche. • Conclure avec les sous-traitants des ententes cohérentes • Évaluer l’application et les progrès réalisés Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 43. CONDITIONS FAVORABLES (suite) Écoles : • Traduire la politique locale par des actions concrètes adaptées au milieu • S’assurer de la collaboration d’une équipe porteuse de la démarche • S’associer les jeunes et leurs parents (faire confiance aux jeunes) • Impliquer le personnel scolaire Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 44. CONDITIONS FAVORABLES (suite) Écoles : • Créer des partenariats • Déterminer des périodes stratégiques pour l’implantation des changements • Certaines actions vont demander une planification, une progression selon la réalité des milieux • Évaluer les actions et les progrès Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 45. QUESTIONS ? Partie 1: Présentation de la Politique-cadre
  • 46. Partie 2 Implantation de la Politique-cadre
  • 47. Vidéo Virage santé Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
  • 48. Une façon de faire: l’approche École en santé  Entente de complémentarité de services entre les MELS et le MSSS et les deux réseaux  Vise le développement des jeunes  En misant sur la réussite éducative, la santé et le bien-être  Une priorité au niveau de la promotion : Approche École en santé Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
  • 49. Une façon de faire: l’approche École en santé (suite) • Inspirée des rapports d’experts internationaux (OMS) • Prends en compte les orientations et les principes sous-jacents au renouveau pédagogique • Soutient le déploiement et l’implantation d’une intervention globale et concertée en promotion de la santé et du bien-être • Propose d’accompagner l’école et ses partenaires en vue • d’accroître l’efficacité des interventions de promotion de la santé et de prévention. Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
  • 50. MISE EN OEUVRE Partie 2: Implantation de la Politique-cadre La Politique-cadre vise également la promotion de la santé et le bien-être des jeunes. Elle interpelle les commissions scolaires et les écoles. Les commissions scolaires devraient traduire la Politique-cadre en une politique locale. La politique locale viendra guider les écoles dans le choix d’actions qu’elles peuvent s’inscrire dans leur projet éducatif ou leur plan de réussite. Les écoles peuvent profiter des comités en place, tel que le comité École en santé, pour travailler en concertation.
  • 51. MISE EN ŒUVRE EN DEUX ÉTAPES Première étape: 2007-2008 1.1 Préparation à l’action 1.2 Agir rapidement au niveau de certaines composantes liées aux orientations en alimentation Deuxième étape: 2008-2009 et 2009-2010 2.1 Agir plus rapidement pour l’ensemble des composantes liées aux orientations en alimentation 2.2 Actions pour l’ensemble des orientations Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
  • 52. Première étape: 2007-2008 1.1 Préparation à l’action Octobre 2007 à janvier 2008 - Établissement d’un portrait de la situation dans les milieux - Préparation des milieux aux changements prévus pour janvier 2008 - Élaboration ou mise à jour des politiques locales par les commissions scolaires - Choix des stratégies d’implantation par les écoles Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
  • 53. Première étape: 2007-2008 1.2 Agir rapidement au niveau de certaines composantes liées aux orientations en alimentation Partie 2: Implantation de la Politique-cadre Mise en œuvre en janvier 2008 de 4 composantes 2 Composer une assiette principale comprenant au moins un légume d’accompagnement. 10 Éliminer les boissons gazeuses sucrées, celles avec substitut de sucre (boissons diètes) ainsi que les boissons avec sucre ajouté. 12 Éliminer l’offre de pommes de terre frites. 13 Éviter la friture et les aliments panés commerciaux ou préalablement frits.
  • 54. Deuxième étape: 2008-2009 et 2009-2010 2.1 Agir plus rapidement pour l’ensemble des composantes liées aux orientations en alimentation Mise en œuvre en septembre 2008 des 12 autres composantes 1,3,4,5,6,7,8,9,11,14,15,16
  • 56. Deuxième étape: 2008-2009 et 2009-2010 2.2 Actions pour l’ensemble des orientations • Thème 1 Environnement scolaire en matière Mode de vie physiquement actif (3 orientations) Saine alimentation (seize composantes déjà en place) • Thème 2 Éducation, promotion et communication (2 orientations) • Thème 3 Mobilisation avec des partenaires (1 orientation)
  • 57. Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
  • 58. Priorités pour le déploiement Première étape 1.1 Préparation à l’action Priorités Indicateurs Cibles et échéancier Commissions scolaires Portrait de situation % des C.S. 100 % Novembre 2007 Politique locale % des C.S. 100 % Novembre 2007 Écoles Stratégie d’implantation % écoles 100% Janvier 2008
  • 59. Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
  • 60. Priorités pour le déploiement(suite) Première étape 1.2 Agir rapidement au niveau de certaines composantes liées aux orientations en alimentation Priorités Indicateurs Cibles et échéancier Écoles Composantes 2,10,12,13 100% des écoles Janvier 2008
  • 61. Priorités pour le déploiement (suite) Deuxième étape: 2008-2009 et 2009-2010 2.1 Agir plus rapidement pour l’ensemble des composantes liées aux orientations en alimentation Priorités Indicateurs Cibles et échéancier Écoles Les 12 autres composantes 1,3,4,5,6,7,8,9,11, 14,15,16 100% des écoles Septembre 2008
  • 62. Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
  • 63. Priorités pour le déploiement (suite) Deuxième étape: 2008-2009 et 2009-2010 2.2 Actions pour l’ensemble des orientations Priorités Indicateurs Cibles et échéancier Écoles Actions mode de vie actif % des écoles 2008 2009 2010 50 % 75 % 100 % Écoles Actions Éducation, promotion et communication % des écoles 2008 2009 2010 50 % 75 % 100 %
  • 64. Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
  • 65. Priorités pour le déploiement (suite) Deuxième étape: 2008-2009 et 2009-2010 2.2 Actions pour l’ensemble des orientations Priorités Indicateurs Cibles et échéancier Écoles et C.S. Établir des partenariats avec la communauté % des écoles 2008 2009 2010 50 % 75 % 100 % C.S. Bilan de l’implantation 100 % des C.S. En janvier de chaque année (2009 à 2011)
  • 66. SUIVI ET ÉVALUATION • À l’automne 2007, le MELS mettre sur pied un comité pour suivre la mise en œuvre de la Politique-cadre • Le MELS procédera à l’évaluation de la Politique-cadre en deux étapes : - 2009 : évaluation du processus de mise en œuvre (fournir une rétroaction, aider à améliorer) - 2011 : évaluation de l’atteinte des objectifs et des effets Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
  • 67. MISE EN ŒUVRE Les rôles et le soutien du MELS - Effectuer une tournée régionale d’information - Fournir une grille permettant de dresser un portrait de la situation - Diffusion d’un DVD Virage santé - Publier des outils d’information et d’animation à l’intention des parents, des élèves et du personnel - Mettre à la disposition des milieux scolaires un site Internet - Campagne promotionnelle sur les saines habitudes de vie, en janvier 2008, dans le cadre du Programme Bouger plus, Manger mieux (Anciennement Vas-y! Fais-le pour toi!) - S’assurer que les campagnes gouvernementales de promotion de saines habitudes de vie comprennent un volet destiné aux jeunes et à leurs parents. Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
  • 68. Les milieux scolaires pourront compter sur la collaboration : - Du réseau des répondants régionaux et des accompagnateurs territoriaux à la mise en œuvre de l’approche École en santé - Des directions régionales du MELS MISE EN ŒUVRE Les rôles et le soutien du MELS (Suite) Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
  • 69. - Développer un guide d’application pour le volet alimentation de la politique- cadre pour les répondants du réseau de santé publique. - Former des répondants du réseau de santé publique qui seront en interaction directe avec les milieux scolaires pour les soutenir dans l’implantation de leur politique locale. - Assurer les arrimages entres les autres actions du Plan d’action gouvernemental, l’approche École en santé, les cibles d’action Kino-Québec - Assurer la pérennité des campagnes sociétales - Participer au comité de suivi de la Politique-cadre MISE EN ŒUVRE Les rôles et le soutien du MSSS Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
  • 70. Au niveau régional : les intervenants des directions de santé publique en promotion des saines habitudes de vie notamment en nutrition et en activité physique (Kino- Québec) et les répondants École en santé. Rôles possibles : - Soutien aux commissions scolaires (politique locale, stratégies d’implantation, communication, partenariats) - Soutien et formation des répondants des CSSS - Fournir un rôle conseil et d’expertise - Production et diffusion d’outils MISE EN ŒUVRE Les rôles du réseau de santé publique Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
  • 71. Au niveau local : les intervenants des CSSS en promotion de saines habitudes de vie en milieu scolaire et les répondants École en santé. Rôles possibles : - Soutenir les écoles dans la mise en œuvre des actions reliées à l’application de la politique locale (participation au comité) - Fournir un rôle conseil et d’expertise MISE EN ŒUVRE Les rôles du réseau de santé publique (suite) Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
  • 72. • Produire des outils et des documents de sensibilisation et d’information portant sur l’hygiène et la salubrité alimentaires. • Développer et offrir de la formation à l’intention du personnel des services alimentaires et des gestionnaires (en collaboration avec MSSS) • Poursuivre le développement de la trousse éducative Mes aliments, j’en prends soin! • Établir des partenariats entre les groupes impliqués dans la production et la distribution locale et les cafétérias d’établissements scolaires MISE EN ŒUVRE Les rôles et le soutien du MAPAQ Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
  • 73. Fonds de promotion des saines habitudes de vie • 40 M $ par année pour 10 ans • Société de gestion du fonds (OSBL) • Répartition du 40 M $ : – 30 M $ Québec en forme : pour des projets de mobilisation des communautés locales – 10 M $ Pour des projets nationaux ou supra- régionaux Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
  • 74. FINANCEMENT • 1,5 M$ : pour aider à l’élaboration de politiques locales • 6,5 M$ : pour aider à l’achat d’appareils (cuisinières, micro- ondes, etc.) • 3 M$ : pour doubler une allocation existante pour l’aménagement des cours d’école Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
  • 75. FINANCEMENT (Suite) De plus : • 400 000 $ : pour produire des outils (sites Internet, documents d’information pour les parents et les élèves, grilles de suivi, etc.). • 5 M$ : pour le renouvellement du programme Écoles en forme et en santé Partie 2: Implantation de la Politique-cadre
  • 76. QUESTIONS ? Partie 2: Implantation de la Politique-cadre

Notes de l'éditeur

  1. Remerciements du MELS au
  2. Une saine alimentation influe positivement sur la croissance des jeunes et leur sentiment de bien-être tout autant qu’elle les dispose à de meilleurs apprentissages. La pratique régulière d’activités physiques favorise la concentration, un facteur lié à la réussite scolaire. L’amélioration de la santé et du bien-être des jeunes est un facteur favorable à l’accroissement de leurs chances de réussite.
  3. En lien avec les cibles, facteurs et acteurs majeurs à influencer.
  4. Ont collaboré aux travaux des chantiers en plus des professionnels du MSSS, des représentants de l’Institut national de santé publique du Québec et des directions de santé publique de toutes les régions. L’objectif était de proposer des actions à mettre en œuvre par le réseau de la santé publique. Les travaux et rapports ont été déposés en septembre 2005 au sous-ministre adjoint en santé publique.
  5. Ont collaboré aux travaux des chantiers en plus des professionnels du MSSS, des représentants de l’Institut national de santé publique du Québec et des directions de santé publique de toutes les régions. L’objectif était de proposer des actions à mettre en œuvre par le réseau de la santé publique. Les travaux et rapports ont été déposés en septembre 2005 au sous-ministre adjoint en santé publique.
  6. Ont collaboré aux travaux des chantiers en plus des professionnels du MSSS, des représentants de l’Institut national de santé publique du Québec et des directions de santé publique de toutes les régions. L’objectif était de proposer des actions à mettre en œuvre par le réseau de la santé publique. Les travaux et rapports ont été déposés en septembre 2005 au sous-ministre adjoint en santé publique.
  7. Le soutien aux commissions scolaires de la part de la DSP peut être de plusieurs ordres : Soutien au développement de la politique locale Identifier des stratégies d’implantation : information aux écoles, informations aux élèves, stratégie de communication Susciter des partenariats : chefs, producteurs, municipalités Diffusion d’information en lien avec ce qui est développé ailleurs et les outils développés au national
  8. Il serait souhaitable qu’une offre de service soit développée par les CSSS avec les écoles concernant le soutien à l’application de la politique locale.