SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  17
Initié par :
CHABANE Rabah Hamza - 191931084619
BELAID Souhil – 191932055009
CHABANE Yanis Hamza Adnane – 191931069287
Section A – Groupe 1
MARS 2022
*Les risques naturels
TD Environnement
Résumé
Dans notre projet de TD, nous avons fait une étude sur les diffèrent risques naturelles que le monde a connue.
Premièrement, on a fait l’étude sur une petite échelle (échelle mondiale) des ensembles risques et
catastrophes possible avec des histogrammes explicatifs, puis de la sècheresse et l’érosion dans leur globalité
avec leurs types et origines. Apres cela, on a rapidement survolé le tsunami, avalanche et volcan … etc.
Deuxièmes, on a refait la même étude mais sur une moyenne échelle (échelle locale).En dernier, On a fini
notre projet avec une conclusion proposant différente solutions pour alléger et diminuer l’impact de ces
risques et catastrophes.
Par CHABANE Hamza
Les risques naturels existent depuis l'Antiquité et sont indissociables de l'histoire du globe. On peut les classer
en trois catégories : les risque climatiques, sismiques et volcaniques qui se situent aux limites des plaques
tectoniques, tous ces risques entraînent des conséquences graves pour la région dans laquelle ils surviennent,
en termes de pertes humaines et matérielles, et de détérioration de la situation économique et sociale. La
sécheresse, elle, est un danger climatique qui existe dans plusieurs pays, dont l'Algérie, ils en existent
différents types dont la sécheresse agricole, hydrologique et météorologique, cette sécheresse provoque aussi
les incendies dans les forêts dont l'Algérie souffre énormément, surtout ces dernières années, comme aussi les
inondations qui se sont propagées dans la plupart des régions du monde, qui sont causées par les fortes pluies,
telles que les inondations de Bab El-Wad : 10 novembre 2001, Ici, nous pouvons dire que les conséquences
terribles de ces dangers doivent être réduites en, par exemple, résidant dans des endroits sûrs et éloignez-des
zones sujettes aux catastrophes, ainsi que gérez facilement et efficacement les zones exposées aux risques
naturels en réalisant diverses cartes des différents risques naturels et en les utilisant si nécessaire.
Par BELAID Souhil
Notre sujet de TD s’est porté sur les risques naturels, notion qui recouvre l’ensemble des menaces que certains
phénomènes et aléas naturels font peser sur des populations, des ouvrages et des équipements. Dans un 1er
temps, nous avons abordé l’échelle mondiale avec les définitions/origines, types, causes et conséquences pour
chacun des risques, nous avons dans un second temps également utilisé la même thématique mais à l’échelle
nationale (locale). Enfin, plus ou moins violent, ces évènements naturels sont toujours susceptibles d’être
dangereux aux plans humain, économique ou environnemental d’où les solutions proposées afin de réduire et
limiter les conséquences de ces risques.
Par CHABANE Rabah
La problématique
Notre sujet de recherche consiste aux risques naturels, le but recherché à travers cette étude est la
connaissance des différents types de risques naturels, identifier leurs caractéristiques aux niveaux
mondial, national et local, et proposer des solutions appropriées pour réduire et limiter leurs
conséquences graves.
Pour ce faire on a établi le plan de travail suivant :
1. INTRODUCTION
2. LES RISQUE NATUREL DANS LE MONDE (petite échelle) :
- Les risques naturels sont sismiques, climatiques ou volcaniques.
- Catastrophes naturelles et croissance de l’urbanisation.
- Catastrophes naturelles et inégalités économiques.
- Historicité (catastrophes naturelles de 2001 à 2016).
- Sécheresse (définition, types, causes, conséquences, solutions).
- Les feux de forêts (connaissance, définition, conséquences).
- Erosion côtière (définition, causes, conséquences, solutions).
- Inondation (définition, causes, conséquences, solutions).
- séisme (définition, origine, mesure d’un tremblement de Terre, types, conséquences).
- Tsunami (définition, relation entre tsunami et séisme, causes, conséquences).
- Avalanche (connaissance, définition, types, niveaux de risque).
- Canicule (connaissance, définition).
- Mouvement de terrain (définition, comment se produisent-ils ?).
- Grand froid (connaissance, définition).
- Les volcans (définition, types, conséquences).
3. Les risques naturels dans L’Algérie (moyenne échelle) :
- Les séismes en Algérie.
- Les inondations.
- Sécheresse en Algérie : une étude de cas de la ville de Cherchell (grand échelle).
- Feux de forêts en Algérie (causes, conséquences et solutions).
4. CONCLUSION
INTRODUCTION
Les risques naturels sont indissociables de l’histoire de notre planète. Tempêtes, cyclones, crues et
inondations, canicules, éruptions volcaniques, séismes, tsunamis, mouvements de terrain, chutes de
météorites, … sont autant de phénomènes naturels qui participent à l’évolution incessante de la Terre.
Le concept de risque naturel se définit comme l’attribut d’une manifestation naturelle (aléa), dont les
conséquences avec le patrimoine humain peuvent être dommageables (vulnérabilité). Dans cet exposé,
nous revisitons les notions fondamentales attachées au concept de risque naturel,. Nous terminerons en
évoquant les approches et outils actuellement développés afin d’assurer la gestion des risques naturels.
LES RISQUE NATUREL DANS LE MONDE (petite échelle)
 Les risques naturels sont sismiques, climatiques ou volcaniques :
• les risques sismiques
- Les tsunamis (énormes vagues provoquées par un séisme sous-marin).
• les risques climatiques
- Les cyclones (zones de mauvais temps au-dessus des mers chaudes, le vent peut souffler jusqu'à 250
km/h).
- Les tornades (tourbillons de vents très violents).
- Les inondations (pluies torrentielles qui provoquent le débordement des rivières, lacs, etc.).
• les risques volcaniques
- Les éruptions (sorties violentes de lave, gaz, fumée et rochers par le cratère d'un volcan).
Les victimes des risques naturels sont de plus en plus nombreuses car la population augmente
beaucoup dans les zones à risques (zone intertropicale, littoraux, vallées inondables).
 Catastrophes naturelles et croissance de l’urbanisation : Le réchauffement
climatique, l’accroissement démographique et l’urbanisation rapide ont aggravé l’ampleur
des catastrophes naturelles.
 Catastrophes naturelles et inégalités économiques : La cartographie des risques
naturels souligne les inégalités économiques et sociales entre les pays. C’est dans les pays pauvres
que l’on enregistre le nombre le plus élevé de victimes et d’habitations détruites par les
catastrophes.
 Historicité (Catastrophes naturelles de 2001 à 2016) :
Tab : Swiss Re, Sigma 2017 - Graphe : travail étudiant Nb : Dommages en milliers (x1000).
Commentaire : Cet histogramme représente les catastrophes naturelles les plus couteuses de 2001 à
2016 . Un jour de mars 2011, il Ya eu l’une des catastrophe avec le plus de dommage civil et matériel au japon
causé par un séisme déclenchant un tsunami. Causant plus de 18451 morts et 210 000 millions USD
Graphe : travail étudiant Nb : Montants en milliards (USD) et Victimes en milliers (x1000).
Commentaire : Cet histogramme représente les catastrophes naturelles de 2001 à 2016 (nombre et cout des
évènements) Les nombre d’évènement (de catastrophe) dans le monde pendant la période de 2001 a2016 est
restez constant dans une moyenne de 150 par an, cependant un grand nombre de victimes a étais enregistré dans
les années 2004/2008/2010 jusqu’à 297 127 victimes en 2010.Concernant les dommages économique, les années
2005/2008/2011 ont étais très difficile pour le monde. Pour les dommages assurés elles sont proportionnelles aux
dommages économiques, plus les dommages économique sont élevé plus les dommages sont assuré, elle est à son
pics en 2011, Les années 2001/2002/2006/2007/2009 ont étais assez faible en dommage économique et civiles
malgré le grand nombre d’évènement.
 Sécheresse :
o Définition : absence de précipitations sur une zone pendant une longue période.
o Les types de la sécheresse:
1) la sécheresse météorologique.
2) la sécheresse agricole.
3) la sécheresse hydrologique.
4) La sécheresse édaphique.
o Causes : manque d'eau / températures élevées/ surpâturage /grands incendies.
o Ces conséquences: niveau des nappes superficielles et souterraines se baisse / rareté de
l’eau pour la consommation humaine et animale /ressources en eau peu abondante.
o Solutions : constructions de puits, aqueducs ou barrages /épurations des eaux usées,
surexploitation des aquifères. / dessalage de l'eau de mer ou saumâtres continentales.
 Les feux de forêts :
On dénombre chaque année plus de 60 000 feux de forêt dans le monde. Près de 350 millions
d’hectares partent annuellement en fumée. Malgré le renforcement des mesures de prévention et de
lutte contre les feux de forêt, les surfaces incendiées ont doublé durant les trente dernières années.
source : Les incendies du futur : la sécheresse chronique et l’augmentation des populations à ses lisières» Irstea (Institut national de
recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture.
o Conséquence : les feux de forêt engendrent la pollution de l’air, le réchauffement
climatique, la disparition de la biodiversité et également la perte de vies humaines.
 Erosion côtière :
o Définition : arrachement des matériaux , Ces matériaux sont ensuite transportés vers la mer où, généralement, ils se
déposent sur le plateau continental.
o Causes : action des vagues / mouvement des glaces ; L’alternance des périodes de gel et de dégel / vent.
o Conséquence : les conséquences peuvent être lourdes pour la biodiversité comme pour la sécurité de tous à proximité
directe des milieux. L'érosion entraîne également une dégradation de la qualité de l'eau, provoquée par les matières
en suspension.
o Solutions : Mur de soutènement ou enrochement.
 Inondation :
 séisme :
Définition et origine : La surface du globe terrestre est composé d’une douzaine de gros morceaux, on
les appelle les plaques tectoniques, elle forme l’enveloppe supérieur de la terre ; épaisse de 100km en
moyenne ; la lithosphère. ou un tremblement de terre se traduit en surface par des vibrations du sol.
Les types : on distingue trois classes de séismes selon la profondeur de leur foyer :
o Les séismes superficiels : moins de 60km de profondeur.
o Les séismes intermédiaires : entre 60 et 300km de profondeur.
o Les séismes profonds : supérieurs à 300 km de profondeur.
Mesure d’un tremblement de Terre : L’importance d’un séisme est caractérisé par :
o Son intensité : exprimée par l’échelle MSK
o Sa magnitude : exprimée par l’échelle de Richter.
 Tsunami :
o Définition : Un tsunami signifie aussi vague de port est une série de vagues, issue d’un mouvement
immédiat et brusque d’une grande quantité d’eau, provoqué par un choque sismique à moins de
50km de profondeur et d’une magnitude d’au moins 6.5 sur l’échelle de Richter et pouvant se
transformer, en atteignant les cote en vagues destructrices déferlantes de très grandes hauteur.
o Relation entre tsunami et séisme :
- Un énorme séisme provoque un effondrement du font de la mère
- Cette effondrement provoque/entraine la remontée puis le déplacement brusque d’une importante masse d’eau.
- Il y a alors de grosses vagues qui apparaissent et qui se mettent ensuite à se déplacer à une grande vitesse (500et
800km/h). Elles peuvent atteindre de très grandes distances.
o Les causes : Un tremblement de terre /-Glissement de terrain / -Une éruption volcanique / -Les
activités entropique.
 AVALANCHE :
La source : https://www.gouvernement.fr/risques/avalanche
Une avalanche correspond à un
déplacement rapide d’une masse de neige
sur une pente, provoqué par une rupture
d’équilibre du manteau neigeux.
Sur un versant, la neige accumulée forme
une couche hétérogène dont l’équilibre est
plus ou moins précaire.
o QUELS SONT LES DIFFÉRENTS TYPES D’AVALANCHE ?
- Les avalanches en aérosol /- Les avalanches coulantes ou denses./ - Les avalanches mixtes
o QUELS SONT LES DIFFÉRENTS NIVEAUX DE RISQUE D’AVALANCHES ?
 CANICULE : La canicule est définie comme un niveau de très fortes chaleurs le jour et la
nuit pendant au moins trois jours consécutifs. La définition de la canicule repose donc sur
deux paramètres : la chaleur et la durée.
 MOUVEMENT DE TERRAIN :
La source : https://www.gouvernement.fr/risques/ MOUVEMENT DE TERRAIN
Selon la vitesse de
déplacement, on peut
distinguer :
 Les mouvements
lents.
 Les mouvements
rapides.
COMMENT SE PRODUISENT LES MOUVEMENTS DE TERRAIN ?
o Les mouvements lents :
- Les tassements et les affaissements.
- Le retrait-gonflement des argiles.
- Les glissements de terrain.
- Les mouvements rapides :
- Les effondrements de cavités souterraines.
- Les écroulements et les chutes de blocs.
- Les coulées boueuses et laves torrentielles.
 GRAND FROID :
Un mouvement de terrain est un déplacement, plus ou moins brutal, du sol ou du sous-sol.
La source : https://www.gouvernement.fr/risques/ GRAND FROID
C’est un épisode de temps froid caractérisé
par sa persistance, son intensité et son
étendue géographique.
L’épisode dure au moins deux jours. Les
températures atteignent des valeurs
nettement inférieures aux normales
saisonnières de la région concernée.
 Les volcans :
o Définition : sont généralement une montagne (dôme ou cône) qui émet ou a émis des matières
en fusion (lave : volcan de type hawaïen) ou solides (cendres et scories : volcan de type strombolien).
o Les types des volcans :
o Les conséquences d’un volcan :
 des forêts, des villes et des villages détruits, brûlés, ensevelis par la lave ou les cendres;
 des centaines de personnes et des milliers d’animaux tués par les gaz et les fragments volcaniques;
 d’importants changements climatiques s’échelonnant sur plusieurs années dus à la quantité de
poussières volcaniques circulant dans la haute atmosphère;
 la perturbation des vols internationaux.
Les risques naturels dans L’Algérie ( moyenne échelle)
 Dans la typologie des risques naturels, on peut citer:
- le séisme ou tremblement de terre ;/ - les inondations ;/ - les mouvements de terrains qui comprennent
les glissements de terrains,/- les sols gonflants,/ -les tassements de sols , /-le recul de falaises, /-les avancées
de dunes… ; /- les vents violents ;/ - la sécheresse ; /- les feux de forêts ;/ - le risque acridien.
 Les séismes en Algérie :
L’Algérie connaît une activité sismique permanente résultant de la nature géologique de la région et de ses
caractéristiques techniques. C’est un territoire en proie à l’aléa sismique dans sa partie la plus peuplée .
Parmi les séismes les plus récents et les plus dommageables citons, entre autres :
 El Asnam (Chlef) : survenu le 10 Octobre 1980, d’une magnitude de 7,5 sur l’échelle de Richter . Le séisme
a touché l’ensemble de la région et notamment le chef-lieu de la wilaya .
 Constantine : survenu le 25 Octobre 1985, d’une magnitude de 5,9 ; il a occasionné 5 morts et 300 blessés.
 Les inondations :
L’Algérie est confrontée aux phénomènes de crues et d’inondations qui sont plus fréquents que les séismes.
Il y a lieu de noter, ici, quelques cas significatifs des inondations survenues à :
 Azazga(Tizi Ouzou) , le 12 octobre 1971 et qui ont occasionné 40 morts et des centaines d’habitations
détruites.
 Tizi Ouzou , du 28 au 31 mars 1974 et qui ont provoqué 52 décès dans la Wilaya, 18000 sinistrés et des
dégâts évalués à l’époque à 27 millions de DA.
 El Eulma(Sétif) , le 1er septembre 1980 qui ont fait 44 décès,
 Sécheresse en Algérie : une étude de cas de la ville de Cherchell (grand échelle)
Commentaire : Cherchell, est une commune de la wilaya de Tipaza en Algérie, située à 100 km à l'ouest
d'Alger. Ville antique sur la côte méditerranéenne appelée Yol puis Césarée de Maurétanie, elle était l'une des
plus importantes cités du littoral de l'Afrique du Nord et capitale de la Maurétanie césarienne . Ce Diagramme
représente l'évolution des températures et des quantités de précipitations au cours de l'année sur la station de
Cherchell .Ces données sont extraites de l'ouvrage : Climat de l'Algérie ( SELTZER ) pour la période 1913-1938.
Nous notons que la plus grande valeur de précipitations au cours de l'année a été estimée à environ 105 mm
au cours du mois de janvier ;Comme nous le constatons, à partir de ce mois, les quantités de précipitations
commencent à diminuer jusqu'à atteindre 1 millilitres au cours du mois de juillet, puis les quantités de
précipitations remontent jusqu'à la forêt de décembre pour atteindre un pic de 104 mm. La courbe de
température est opposée à celle des précipitations, car plus les quantités de précipitations sont élevées, plus la
température est basse . Où l'on note que le mois de juillet est le mois le plus sec car il a la température la plus
élevée et la quantité de précipitations le plus faible au cours de l'année, contrairement aux mois de janvier et
décembre. Enfin, comme nous notons que les courbes de température et de précipitations se croisent aux
mois de mars et d'octobre, nous en concluons que la période sèche dans cette station s'étend à octobre.
 Feux de forêts en Algérie: (causes, conséquences et solutions)
En Algérie, un bilan très lourd a été enregistré. Les feux de forêt ont ravagé plus 89.000 hectares à travers
35 wilayas du pays où un total de 1.186 foyers d'incendie a été enregistré causant la mort d’au moins 90
personnes, parmi lesquels 33 militaires, selon divers bilans des autorités locales.
o La Méditerranée « un point chaud » du réchauffement :
Alors que notre monde observe à l’heure actuelle des bouleversements climatiques très importants,
l’augmentation de la température moyenne de la planète ne cesse de grimper. La Méditerranée ne fait
pas exception, d’autant plus que, d’après un nouveau rapport de l’ONU, cette région devient « un point
chaud » du réchauffement climatique.
o L’impact des feux de forêts :
Les feux de forêts entraînent d’autres impacts sur l’environnement et la santé, notamment les effets sur la
composition et la structure du sol, les micro-organismes, la dynamique de la végétation, la faune, les
paysages, le cycle de l’eau, la qualité de l’eau, etc. Il y a aussi le risque d’érosion. La mise à nu des sols et la
modification de leur structure par les incendies augmentent ce risque, particulièrement au niveau des
terrains à forte pente comme c’est le cas dans les montagnes.
o Que faire alors pour prévenir les feux de forêts ?
Afin de s’adapter à des feux qui seront éventuellement plus fréquents et intenses, il faut mettre en place
une stratégie de prévention contre les incendies. Cette stratégie doit être pensée comme un système
intégrant différent secteurs. La sensibilisation à travers l’intégration de la société civile est primordiale.
Des cartographies des zones sensibles aux feux de forêts aideront à prévoir les risques. Les nettoyages
saisonniers et les coupes forestières linéaires (coupe-feu) sont des interventions importantes avant le
début de la saison de sécheresse.
CONCLUSION
La connaissance des risques et des catastrophes est inégale. Des systèmes d’alerte peuvent être mis en place pour
ce type de risque. Pour les tremblements de terre, si la localisation des zones à haut risque est bien connue elle
aussi, il est pour l’instant quasi impossible de prévoir exactement quand et où ils se produiront. Par contre, des
parades existent, comme les constructions parasismiques.
Un clivage Nord-Sud existe réellement tant sur le plan des pertes en vies humaines que sur le plan des pertes
financières. Les pays en voie de développement sont beaucoup plus sensibles aux catastrophes essentiellement car
les moyens ne sont pas mis en œuvre pour diminuer la vulnérabilité des populations et des infrastructures face à
certains risques naturels.
Les liens étroits existants entre les types de risques (naturels – techniques, naturels – sociaux politiques, et naturels
– relevant du vivant) doivent être pris en compte dans les politiques futures pour atténuer les impacts des
différentes catastrophes.
Différentes politiques doivent être rendues effectives dès à présent pour prévenir les risques à venir dérivant du
réchauffement climatique, de la dégradation environnementale, de l’élévation du niveau de la mer, etc.
Références bibliographiques :
- Les risques naturels, Encyclopédie de l’Environnement, [en ligne ISSN 2555-0950] url :
https://www.encyclopedie-environnement.org/sol/les-risques-naturels/.
- atlas-mag.net/article/la-cartographie-des-risques-cle-de-voute-de-l-activite-d-assurance
- Swiss Re, Sigma 2017
- Canicule et sécheresse au jardin - (sleepyneko / flickr.com)
- © Oxfam East Africa, CC BY 2.0
- La Loire à Orléans, en période de sécheresse (étiage) - (Joël Aubry / flickr.com)

Contenu connexe

Tendances

Agence urbaine : Carte d’aptitude à l’urbanisation Taounate
Agence urbaine : Carte d’aptitude à l’urbanisation TaounateAgence urbaine : Carte d’aptitude à l’urbanisation Taounate
Agence urbaine : Carte d’aptitude à l’urbanisation TaounateOECD Governance
 
DRPE : Evaluation du risque d’inondation
DRPE : Evaluation du risque d’inondationDRPE : Evaluation du risque d’inondation
DRPE : Evaluation du risque d’inondationOECD Governance
 
Etude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnementEtude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnementjabbouriyassir01
 
Ader Fès - Risques dans la médina de fès
Ader Fès - Risques dans la médina de fèsAder Fès - Risques dans la médina de fès
Ader Fès - Risques dans la médina de fèsOECD Governance
 
corrigé T.D hydrologie générale N°1.pdf
corrigé T.D hydrologie générale N°1.pdfcorrigé T.D hydrologie générale N°1.pdf
corrigé T.D hydrologie générale N°1.pdfLamiiaDouiri
 
Utilisation d’un SIG pour l’évaluation des caractéristiques physiques du bass...
Utilisation d’un SIG pour l’évaluation des caractéristiques physiques du bass...Utilisation d’un SIG pour l’évaluation des caractéristiques physiques du bass...
Utilisation d’un SIG pour l’évaluation des caractéristiques physiques du bass...Hassan NAIT-SI
 
MEMOIRE DE FIN D’ETUDE Pour L’obtention du Diplôme de Master en Géologie : Et...
MEMOIRE DE FIN D’ETUDE Pour L’obtention du Diplôme de Master en Géologie : Et...MEMOIRE DE FIN D’ETUDE Pour L’obtention du Diplôme de Master en Géologie : Et...
MEMOIRE DE FIN D’ETUDE Pour L’obtention du Diplôme de Master en Géologie : Et...Abdelkader Bafdil Archi
 
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...OECD Governance
 
Mouvment de terrain sur le pente
Mouvment de terrain sur le penteMouvment de terrain sur le pente
Mouvment de terrain sur le penteZEMOUR Youcef
 
Ministère de l'intérieur : Eléments du contexte
Ministère de l'intérieur : Eléments du contexteMinistère de l'intérieur : Eléments du contexte
Ministère de l'intérieur : Eléments du contexteOECD Governance
 
Glissement de terrain.pdf
Glissement de terrain.pdfGlissement de terrain.pdf
Glissement de terrain.pdfssuser414185
 
Rapport d'immersion de géologie au nord de la tunisie
Rapport d'immersion de géologie au nord de la tunisieRapport d'immersion de géologie au nord de la tunisie
Rapport d'immersion de géologie au nord de la tunisiemohamedkarimslama
 
L’apport du SIG pour la gestion des séismes final
L’apport du SIG pour la gestion des séismes finalL’apport du SIG pour la gestion des séismes final
L’apport du SIG pour la gestion des séismes finalMeryam ID
 

Tendances (20)

Gestion des inondations. Cas de Martil
Gestion des inondations. Cas de MartilGestion des inondations. Cas de Martil
Gestion des inondations. Cas de Martil
 
Agence urbaine : Carte d’aptitude à l’urbanisation Taounate
Agence urbaine : Carte d’aptitude à l’urbanisation TaounateAgence urbaine : Carte d’aptitude à l’urbanisation Taounate
Agence urbaine : Carte d’aptitude à l’urbanisation Taounate
 
Réseaux d'assainissement
Réseaux d'assainissementRéseaux d'assainissement
Réseaux d'assainissement
 
DRPE : Evaluation du risque d’inondation
DRPE : Evaluation du risque d’inondationDRPE : Evaluation du risque d’inondation
DRPE : Evaluation du risque d’inondation
 
Etude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnementEtude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnement
 
Ader Fès - Risques dans la médina de fès
Ader Fès - Risques dans la médina de fèsAder Fès - Risques dans la médina de fès
Ader Fès - Risques dans la médina de fès
 
corrigé T.D hydrologie générale N°1.pdf
corrigé T.D hydrologie générale N°1.pdfcorrigé T.D hydrologie générale N°1.pdf
corrigé T.D hydrologie générale N°1.pdf
 
Utilisation d’un SIG pour l’évaluation des caractéristiques physiques du bass...
Utilisation d’un SIG pour l’évaluation des caractéristiques physiques du bass...Utilisation d’un SIG pour l’évaluation des caractéristiques physiques du bass...
Utilisation d’un SIG pour l’évaluation des caractéristiques physiques du bass...
 
Rapport de sortie d'hydrologie
Rapport de sortie d'hydrologieRapport de sortie d'hydrologie
Rapport de sortie d'hydrologie
 
MEMOIRE DE FIN D’ETUDE Pour L’obtention du Diplôme de Master en Géologie : Et...
MEMOIRE DE FIN D’ETUDE Pour L’obtention du Diplôme de Master en Géologie : Et...MEMOIRE DE FIN D’ETUDE Pour L’obtention du Diplôme de Master en Géologie : Et...
MEMOIRE DE FIN D’ETUDE Pour L’obtention du Diplôme de Master en Géologie : Et...
 
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...
Projet d’appui de l’OCDE pour la gestion des risques au Maroc - Marrakech, 2-...
 
Hydrologie Des Bassins
Hydrologie Des BassinsHydrologie Des Bassins
Hydrologie Des Bassins
 
Assainissement
AssainissementAssainissement
Assainissement
 
PDAU sétif 2010
PDAU sétif 2010PDAU sétif 2010
PDAU sétif 2010
 
Mouvment de terrain sur le pente
Mouvment de terrain sur le penteMouvment de terrain sur le pente
Mouvment de terrain sur le pente
 
Ministère de l'intérieur : Eléments du contexte
Ministère de l'intérieur : Eléments du contexteMinistère de l'intérieur : Eléments du contexte
Ministère de l'intérieur : Eléments du contexte
 
Glissement de terrain.pdf
Glissement de terrain.pdfGlissement de terrain.pdf
Glissement de terrain.pdf
 
Rapport d'immersion de géologie au nord de la tunisie
Rapport d'immersion de géologie au nord de la tunisieRapport d'immersion de géologie au nord de la tunisie
Rapport d'immersion de géologie au nord de la tunisie
 
L’apport du SIG pour la gestion des séismes final
L’apport du SIG pour la gestion des séismes finalL’apport du SIG pour la gestion des séismes final
L’apport du SIG pour la gestion des séismes final
 
Rapport de sortie d'hydrogéologie
Rapport de sortie d'hydrogéologieRapport de sortie d'hydrogéologie
Rapport de sortie d'hydrogéologie
 

Similaire à Les risques naturels.pptx

Les espaces exposés aux risques majeurs
Les espaces exposés aux risques majeursLes espaces exposés aux risques majeurs
Les espaces exposés aux risques majeursXavier Monty
 
Comprendre et connaitre les catastrophes environnementales
Comprendre et connaitre les catastrophes environnementalesComprendre et connaitre les catastrophes environnementales
Comprendre et connaitre les catastrophes environnementalesUSIGGENEVE
 
Les îles face au défi climatique
Les îles face au défi climatiqueLes îles face au défi climatique
Les îles face au défi climatiqueSPATPortToamasina
 
Formation sur la resilience partie 1
Formation sur la resilience partie 1Formation sur la resilience partie 1
Formation sur la resilience partie 1impactjeunes
 
Les Risques Majeurs à Sainte-Anastasie-Sur-Issole
Les Risques Majeurs à Sainte-Anastasie-Sur-IssoleLes Risques Majeurs à Sainte-Anastasie-Sur-Issole
Les Risques Majeurs à Sainte-Anastasie-Sur-IssoleDRAMAIS
 
catastrophe de l'eau et consiquence
catastrophe de l'eau et consiquence catastrophe de l'eau et consiquence
catastrophe de l'eau et consiquence AbdullkarimAbass
 
Des inégalités devant les risques ii
Des inégalités devant les risques iiDes inégalités devant les risques ii
Des inégalités devant les risques iiSalle218
 
Riches ou pauvres, tous concernés par le changement climatique
Riches ou pauvres, tous concernés par le changement climatiqueRiches ou pauvres, tous concernés par le changement climatique
Riches ou pauvres, tous concernés par le changement climatiqueFatoumata Chérif
 
Livret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatique
Livret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatiqueLivret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatique
Livret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatiquedavid zentao
 
Séisme au Teil : L'histoire d'une comune au centre de tous les radars - Anne ...
Séisme au Teil : L'histoire d'une comune au centre de tous les radars - Anne ...Séisme au Teil : L'histoire d'une comune au centre de tous les radars - Anne ...
Séisme au Teil : L'histoire d'une comune au centre de tous les radars - Anne ...BlogGES
 
ROSKO14 - Territorial resilience as a new heuristic of adaptation to threats:...
ROSKO14 - Territorial resilience as a new heuristic of adaptation to threats:...ROSKO14 - Territorial resilience as a new heuristic of adaptation to threats:...
ROSKO14 - Territorial resilience as a new heuristic of adaptation to threats:...Territorial Intelligence
 
recherche ecologie - ahmed.docx
recherche ecologie - ahmed.docxrecherche ecologie - ahmed.docx
recherche ecologie - ahmed.docxBohmid1
 
DMN : Risques métérologiques & climatiques
DMN : Risques métérologiques & climatiquesDMN : Risques métérologiques & climatiques
DMN : Risques métérologiques & climatiquesOECD Governance
 
Pollution Texte informatif
 Pollution Texte informatif Pollution Texte informatif
Pollution Texte informatifmoniatallah
 
la pollution (le type informatif)
la  pollution (le type informatif)la  pollution (le type informatif)
la pollution (le type informatif)moniatallah
 
projet pollution by:fourat jbira
projet pollution by:fourat jbiraprojet pollution by:fourat jbira
projet pollution by:fourat jbiraFourat Jbira
 

Similaire à Les risques naturels.pptx (20)

Les espaces exposés aux risques majeurs
Les espaces exposés aux risques majeursLes espaces exposés aux risques majeurs
Les espaces exposés aux risques majeurs
 
Comprendre et connaitre les catastrophes environnementales
Comprendre et connaitre les catastrophes environnementalesComprendre et connaitre les catastrophes environnementales
Comprendre et connaitre les catastrophes environnementales
 
Les îles face au défi climatique
Les îles face au défi climatiqueLes îles face au défi climatique
Les îles face au défi climatique
 
Formation sur la resilience partie 1
Formation sur la resilience partie 1Formation sur la resilience partie 1
Formation sur la resilience partie 1
 
Les Risques Majeurs à Sainte-Anastasie-Sur-Issole
Les Risques Majeurs à Sainte-Anastasie-Sur-IssoleLes Risques Majeurs à Sainte-Anastasie-Sur-Issole
Les Risques Majeurs à Sainte-Anastasie-Sur-Issole
 
catastrophe de l'eau et consiquence
catastrophe de l'eau et consiquence catastrophe de l'eau et consiquence
catastrophe de l'eau et consiquence
 
Des inégalités devant les risques ii
Des inégalités devant les risques iiDes inégalités devant les risques ii
Des inégalités devant les risques ii
 
Riches ou pauvres, tous concernés par le changement climatique
Riches ou pauvres, tous concernés par le changement climatiqueRiches ou pauvres, tous concernés par le changement climatique
Riches ou pauvres, tous concernés par le changement climatique
 
Livret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatique
Livret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatiqueLivret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatique
Livret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatique
 
Séisme au Teil : L'histoire d'une comune au centre de tous les radars - Anne ...
Séisme au Teil : L'histoire d'une comune au centre de tous les radars - Anne ...Séisme au Teil : L'histoire d'une comune au centre de tous les radars - Anne ...
Séisme au Teil : L'histoire d'une comune au centre de tous les radars - Anne ...
 
ROSKO14 - Territorial resilience as a new heuristic of adaptation to threats:...
ROSKO14 - Territorial resilience as a new heuristic of adaptation to threats:...ROSKO14 - Territorial resilience as a new heuristic of adaptation to threats:...
ROSKO14 - Territorial resilience as a new heuristic of adaptation to threats:...
 
recherche ecologie - ahmed.docx
recherche ecologie - ahmed.docxrecherche ecologie - ahmed.docx
recherche ecologie - ahmed.docx
 
DMN : Risques métérologiques & climatiques
DMN : Risques métérologiques & climatiquesDMN : Risques métérologiques & climatiques
DMN : Risques métérologiques & climatiques
 
Pollution
PollutionPollution
Pollution
 
Pollution Texte informatif
 Pollution Texte informatif Pollution Texte informatif
Pollution Texte informatif
 
pollution
 pollution pollution
pollution
 
la pollution (le type informatif)
la  pollution (le type informatif)la  pollution (le type informatif)
la pollution (le type informatif)
 
projet pollution by:fourat jbira
projet pollution by:fourat jbiraprojet pollution by:fourat jbira
projet pollution by:fourat jbira
 
Manar pollution
Manar pollutionManar pollution
Manar pollution
 
Les territoires face aux catastrophes naturelles : le CESE a rendu son étude
Les territoires face aux catastrophes naturelles : le CESE a rendu son étude Les territoires face aux catastrophes naturelles : le CESE a rendu son étude
Les territoires face aux catastrophes naturelles : le CESE a rendu son étude
 

Les risques naturels.pptx

  • 1. Initié par : CHABANE Rabah Hamza - 191931084619 BELAID Souhil – 191932055009 CHABANE Yanis Hamza Adnane – 191931069287 Section A – Groupe 1 MARS 2022 *Les risques naturels TD Environnement
  • 2. Résumé Dans notre projet de TD, nous avons fait une étude sur les diffèrent risques naturelles que le monde a connue. Premièrement, on a fait l’étude sur une petite échelle (échelle mondiale) des ensembles risques et catastrophes possible avec des histogrammes explicatifs, puis de la sècheresse et l’érosion dans leur globalité avec leurs types et origines. Apres cela, on a rapidement survolé le tsunami, avalanche et volcan … etc. Deuxièmes, on a refait la même étude mais sur une moyenne échelle (échelle locale).En dernier, On a fini notre projet avec une conclusion proposant différente solutions pour alléger et diminuer l’impact de ces risques et catastrophes. Par CHABANE Hamza Les risques naturels existent depuis l'Antiquité et sont indissociables de l'histoire du globe. On peut les classer en trois catégories : les risque climatiques, sismiques et volcaniques qui se situent aux limites des plaques tectoniques, tous ces risques entraînent des conséquences graves pour la région dans laquelle ils surviennent, en termes de pertes humaines et matérielles, et de détérioration de la situation économique et sociale. La sécheresse, elle, est un danger climatique qui existe dans plusieurs pays, dont l'Algérie, ils en existent différents types dont la sécheresse agricole, hydrologique et météorologique, cette sécheresse provoque aussi les incendies dans les forêts dont l'Algérie souffre énormément, surtout ces dernières années, comme aussi les inondations qui se sont propagées dans la plupart des régions du monde, qui sont causées par les fortes pluies, telles que les inondations de Bab El-Wad : 10 novembre 2001, Ici, nous pouvons dire que les conséquences terribles de ces dangers doivent être réduites en, par exemple, résidant dans des endroits sûrs et éloignez-des zones sujettes aux catastrophes, ainsi que gérez facilement et efficacement les zones exposées aux risques naturels en réalisant diverses cartes des différents risques naturels et en les utilisant si nécessaire. Par BELAID Souhil Notre sujet de TD s’est porté sur les risques naturels, notion qui recouvre l’ensemble des menaces que certains phénomènes et aléas naturels font peser sur des populations, des ouvrages et des équipements. Dans un 1er temps, nous avons abordé l’échelle mondiale avec les définitions/origines, types, causes et conséquences pour chacun des risques, nous avons dans un second temps également utilisé la même thématique mais à l’échelle nationale (locale). Enfin, plus ou moins violent, ces évènements naturels sont toujours susceptibles d’être dangereux aux plans humain, économique ou environnemental d’où les solutions proposées afin de réduire et limiter les conséquences de ces risques. Par CHABANE Rabah
  • 3. La problématique Notre sujet de recherche consiste aux risques naturels, le but recherché à travers cette étude est la connaissance des différents types de risques naturels, identifier leurs caractéristiques aux niveaux mondial, national et local, et proposer des solutions appropriées pour réduire et limiter leurs conséquences graves. Pour ce faire on a établi le plan de travail suivant : 1. INTRODUCTION 2. LES RISQUE NATUREL DANS LE MONDE (petite échelle) : - Les risques naturels sont sismiques, climatiques ou volcaniques. - Catastrophes naturelles et croissance de l’urbanisation. - Catastrophes naturelles et inégalités économiques. - Historicité (catastrophes naturelles de 2001 à 2016). - Sécheresse (définition, types, causes, conséquences, solutions). - Les feux de forêts (connaissance, définition, conséquences). - Erosion côtière (définition, causes, conséquences, solutions). - Inondation (définition, causes, conséquences, solutions). - séisme (définition, origine, mesure d’un tremblement de Terre, types, conséquences). - Tsunami (définition, relation entre tsunami et séisme, causes, conséquences). - Avalanche (connaissance, définition, types, niveaux de risque). - Canicule (connaissance, définition). - Mouvement de terrain (définition, comment se produisent-ils ?). - Grand froid (connaissance, définition). - Les volcans (définition, types, conséquences). 3. Les risques naturels dans L’Algérie (moyenne échelle) : - Les séismes en Algérie. - Les inondations. - Sécheresse en Algérie : une étude de cas de la ville de Cherchell (grand échelle). - Feux de forêts en Algérie (causes, conséquences et solutions). 4. CONCLUSION
  • 4. INTRODUCTION Les risques naturels sont indissociables de l’histoire de notre planète. Tempêtes, cyclones, crues et inondations, canicules, éruptions volcaniques, séismes, tsunamis, mouvements de terrain, chutes de météorites, … sont autant de phénomènes naturels qui participent à l’évolution incessante de la Terre. Le concept de risque naturel se définit comme l’attribut d’une manifestation naturelle (aléa), dont les conséquences avec le patrimoine humain peuvent être dommageables (vulnérabilité). Dans cet exposé, nous revisitons les notions fondamentales attachées au concept de risque naturel,. Nous terminerons en évoquant les approches et outils actuellement développés afin d’assurer la gestion des risques naturels. LES RISQUE NATUREL DANS LE MONDE (petite échelle)  Les risques naturels sont sismiques, climatiques ou volcaniques : • les risques sismiques - Les tsunamis (énormes vagues provoquées par un séisme sous-marin). • les risques climatiques - Les cyclones (zones de mauvais temps au-dessus des mers chaudes, le vent peut souffler jusqu'à 250 km/h). - Les tornades (tourbillons de vents très violents). - Les inondations (pluies torrentielles qui provoquent le débordement des rivières, lacs, etc.). • les risques volcaniques - Les éruptions (sorties violentes de lave, gaz, fumée et rochers par le cratère d'un volcan). Les victimes des risques naturels sont de plus en plus nombreuses car la population augmente beaucoup dans les zones à risques (zone intertropicale, littoraux, vallées inondables).
  • 5.
  • 6.  Catastrophes naturelles et croissance de l’urbanisation : Le réchauffement climatique, l’accroissement démographique et l’urbanisation rapide ont aggravé l’ampleur des catastrophes naturelles.  Catastrophes naturelles et inégalités économiques : La cartographie des risques naturels souligne les inégalités économiques et sociales entre les pays. C’est dans les pays pauvres que l’on enregistre le nombre le plus élevé de victimes et d’habitations détruites par les catastrophes.  Historicité (Catastrophes naturelles de 2001 à 2016) : Tab : Swiss Re, Sigma 2017 - Graphe : travail étudiant Nb : Dommages en milliers (x1000). Commentaire : Cet histogramme représente les catastrophes naturelles les plus couteuses de 2001 à 2016 . Un jour de mars 2011, il Ya eu l’une des catastrophe avec le plus de dommage civil et matériel au japon causé par un séisme déclenchant un tsunami. Causant plus de 18451 morts et 210 000 millions USD
  • 7. Graphe : travail étudiant Nb : Montants en milliards (USD) et Victimes en milliers (x1000). Commentaire : Cet histogramme représente les catastrophes naturelles de 2001 à 2016 (nombre et cout des évènements) Les nombre d’évènement (de catastrophe) dans le monde pendant la période de 2001 a2016 est restez constant dans une moyenne de 150 par an, cependant un grand nombre de victimes a étais enregistré dans les années 2004/2008/2010 jusqu’à 297 127 victimes en 2010.Concernant les dommages économique, les années 2005/2008/2011 ont étais très difficile pour le monde. Pour les dommages assurés elles sont proportionnelles aux dommages économiques, plus les dommages économique sont élevé plus les dommages sont assuré, elle est à son pics en 2011, Les années 2001/2002/2006/2007/2009 ont étais assez faible en dommage économique et civiles malgré le grand nombre d’évènement.
  • 8.  Sécheresse : o Définition : absence de précipitations sur une zone pendant une longue période. o Les types de la sécheresse: 1) la sécheresse météorologique. 2) la sécheresse agricole. 3) la sécheresse hydrologique. 4) La sécheresse édaphique. o Causes : manque d'eau / températures élevées/ surpâturage /grands incendies. o Ces conséquences: niveau des nappes superficielles et souterraines se baisse / rareté de l’eau pour la consommation humaine et animale /ressources en eau peu abondante. o Solutions : constructions de puits, aqueducs ou barrages /épurations des eaux usées, surexploitation des aquifères. / dessalage de l'eau de mer ou saumâtres continentales.  Les feux de forêts : On dénombre chaque année plus de 60 000 feux de forêt dans le monde. Près de 350 millions d’hectares partent annuellement en fumée. Malgré le renforcement des mesures de prévention et de lutte contre les feux de forêt, les surfaces incendiées ont doublé durant les trente dernières années. source : Les incendies du futur : la sécheresse chronique et l’augmentation des populations à ses lisières» Irstea (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture. o Conséquence : les feux de forêt engendrent la pollution de l’air, le réchauffement climatique, la disparition de la biodiversité et également la perte de vies humaines.
  • 9.  Erosion côtière : o Définition : arrachement des matériaux , Ces matériaux sont ensuite transportés vers la mer où, généralement, ils se déposent sur le plateau continental. o Causes : action des vagues / mouvement des glaces ; L’alternance des périodes de gel et de dégel / vent. o Conséquence : les conséquences peuvent être lourdes pour la biodiversité comme pour la sécurité de tous à proximité directe des milieux. L'érosion entraîne également une dégradation de la qualité de l'eau, provoquée par les matières en suspension. o Solutions : Mur de soutènement ou enrochement.  Inondation :
  • 10.  séisme : Définition et origine : La surface du globe terrestre est composé d’une douzaine de gros morceaux, on les appelle les plaques tectoniques, elle forme l’enveloppe supérieur de la terre ; épaisse de 100km en moyenne ; la lithosphère. ou un tremblement de terre se traduit en surface par des vibrations du sol. Les types : on distingue trois classes de séismes selon la profondeur de leur foyer : o Les séismes superficiels : moins de 60km de profondeur. o Les séismes intermédiaires : entre 60 et 300km de profondeur. o Les séismes profonds : supérieurs à 300 km de profondeur. Mesure d’un tremblement de Terre : L’importance d’un séisme est caractérisé par : o Son intensité : exprimée par l’échelle MSK o Sa magnitude : exprimée par l’échelle de Richter.  Tsunami : o Définition : Un tsunami signifie aussi vague de port est une série de vagues, issue d’un mouvement immédiat et brusque d’une grande quantité d’eau, provoqué par un choque sismique à moins de 50km de profondeur et d’une magnitude d’au moins 6.5 sur l’échelle de Richter et pouvant se transformer, en atteignant les cote en vagues destructrices déferlantes de très grandes hauteur. o Relation entre tsunami et séisme : - Un énorme séisme provoque un effondrement du font de la mère - Cette effondrement provoque/entraine la remontée puis le déplacement brusque d’une importante masse d’eau. - Il y a alors de grosses vagues qui apparaissent et qui se mettent ensuite à se déplacer à une grande vitesse (500et 800km/h). Elles peuvent atteindre de très grandes distances. o Les causes : Un tremblement de terre /-Glissement de terrain / -Une éruption volcanique / -Les activités entropique.
  • 11.  AVALANCHE : La source : https://www.gouvernement.fr/risques/avalanche Une avalanche correspond à un déplacement rapide d’une masse de neige sur une pente, provoqué par une rupture d’équilibre du manteau neigeux. Sur un versant, la neige accumulée forme une couche hétérogène dont l’équilibre est plus ou moins précaire. o QUELS SONT LES DIFFÉRENTS TYPES D’AVALANCHE ? - Les avalanches en aérosol /- Les avalanches coulantes ou denses./ - Les avalanches mixtes o QUELS SONT LES DIFFÉRENTS NIVEAUX DE RISQUE D’AVALANCHES ?  CANICULE : La canicule est définie comme un niveau de très fortes chaleurs le jour et la nuit pendant au moins trois jours consécutifs. La définition de la canicule repose donc sur deux paramètres : la chaleur et la durée.
  • 12.  MOUVEMENT DE TERRAIN : La source : https://www.gouvernement.fr/risques/ MOUVEMENT DE TERRAIN Selon la vitesse de déplacement, on peut distinguer :  Les mouvements lents.  Les mouvements rapides. COMMENT SE PRODUISENT LES MOUVEMENTS DE TERRAIN ? o Les mouvements lents : - Les tassements et les affaissements. - Le retrait-gonflement des argiles. - Les glissements de terrain. - Les mouvements rapides : - Les effondrements de cavités souterraines. - Les écroulements et les chutes de blocs. - Les coulées boueuses et laves torrentielles.  GRAND FROID : Un mouvement de terrain est un déplacement, plus ou moins brutal, du sol ou du sous-sol. La source : https://www.gouvernement.fr/risques/ GRAND FROID C’est un épisode de temps froid caractérisé par sa persistance, son intensité et son étendue géographique. L’épisode dure au moins deux jours. Les températures atteignent des valeurs nettement inférieures aux normales saisonnières de la région concernée.
  • 13.  Les volcans : o Définition : sont généralement une montagne (dôme ou cône) qui émet ou a émis des matières en fusion (lave : volcan de type hawaïen) ou solides (cendres et scories : volcan de type strombolien). o Les types des volcans : o Les conséquences d’un volcan :  des forêts, des villes et des villages détruits, brûlés, ensevelis par la lave ou les cendres;  des centaines de personnes et des milliers d’animaux tués par les gaz et les fragments volcaniques;  d’importants changements climatiques s’échelonnant sur plusieurs années dus à la quantité de poussières volcaniques circulant dans la haute atmosphère;  la perturbation des vols internationaux.
  • 14. Les risques naturels dans L’Algérie ( moyenne échelle)  Dans la typologie des risques naturels, on peut citer: - le séisme ou tremblement de terre ;/ - les inondations ;/ - les mouvements de terrains qui comprennent les glissements de terrains,/- les sols gonflants,/ -les tassements de sols , /-le recul de falaises, /-les avancées de dunes… ; /- les vents violents ;/ - la sécheresse ; /- les feux de forêts ;/ - le risque acridien.  Les séismes en Algérie : L’Algérie connaît une activité sismique permanente résultant de la nature géologique de la région et de ses caractéristiques techniques. C’est un territoire en proie à l’aléa sismique dans sa partie la plus peuplée . Parmi les séismes les plus récents et les plus dommageables citons, entre autres :  El Asnam (Chlef) : survenu le 10 Octobre 1980, d’une magnitude de 7,5 sur l’échelle de Richter . Le séisme a touché l’ensemble de la région et notamment le chef-lieu de la wilaya .  Constantine : survenu le 25 Octobre 1985, d’une magnitude de 5,9 ; il a occasionné 5 morts et 300 blessés.  Les inondations : L’Algérie est confrontée aux phénomènes de crues et d’inondations qui sont plus fréquents que les séismes. Il y a lieu de noter, ici, quelques cas significatifs des inondations survenues à :  Azazga(Tizi Ouzou) , le 12 octobre 1971 et qui ont occasionné 40 morts et des centaines d’habitations détruites.  Tizi Ouzou , du 28 au 31 mars 1974 et qui ont provoqué 52 décès dans la Wilaya, 18000 sinistrés et des dégâts évalués à l’époque à 27 millions de DA.  El Eulma(Sétif) , le 1er septembre 1980 qui ont fait 44 décès,
  • 15.  Sécheresse en Algérie : une étude de cas de la ville de Cherchell (grand échelle) Commentaire : Cherchell, est une commune de la wilaya de Tipaza en Algérie, située à 100 km à l'ouest d'Alger. Ville antique sur la côte méditerranéenne appelée Yol puis Césarée de Maurétanie, elle était l'une des plus importantes cités du littoral de l'Afrique du Nord et capitale de la Maurétanie césarienne . Ce Diagramme représente l'évolution des températures et des quantités de précipitations au cours de l'année sur la station de Cherchell .Ces données sont extraites de l'ouvrage : Climat de l'Algérie ( SELTZER ) pour la période 1913-1938. Nous notons que la plus grande valeur de précipitations au cours de l'année a été estimée à environ 105 mm au cours du mois de janvier ;Comme nous le constatons, à partir de ce mois, les quantités de précipitations commencent à diminuer jusqu'à atteindre 1 millilitres au cours du mois de juillet, puis les quantités de précipitations remontent jusqu'à la forêt de décembre pour atteindre un pic de 104 mm. La courbe de température est opposée à celle des précipitations, car plus les quantités de précipitations sont élevées, plus la température est basse . Où l'on note que le mois de juillet est le mois le plus sec car il a la température la plus élevée et la quantité de précipitations le plus faible au cours de l'année, contrairement aux mois de janvier et décembre. Enfin, comme nous notons que les courbes de température et de précipitations se croisent aux mois de mars et d'octobre, nous en concluons que la période sèche dans cette station s'étend à octobre.
  • 16.  Feux de forêts en Algérie: (causes, conséquences et solutions) En Algérie, un bilan très lourd a été enregistré. Les feux de forêt ont ravagé plus 89.000 hectares à travers 35 wilayas du pays où un total de 1.186 foyers d'incendie a été enregistré causant la mort d’au moins 90 personnes, parmi lesquels 33 militaires, selon divers bilans des autorités locales. o La Méditerranée « un point chaud » du réchauffement : Alors que notre monde observe à l’heure actuelle des bouleversements climatiques très importants, l’augmentation de la température moyenne de la planète ne cesse de grimper. La Méditerranée ne fait pas exception, d’autant plus que, d’après un nouveau rapport de l’ONU, cette région devient « un point chaud » du réchauffement climatique. o L’impact des feux de forêts : Les feux de forêts entraînent d’autres impacts sur l’environnement et la santé, notamment les effets sur la composition et la structure du sol, les micro-organismes, la dynamique de la végétation, la faune, les paysages, le cycle de l’eau, la qualité de l’eau, etc. Il y a aussi le risque d’érosion. La mise à nu des sols et la modification de leur structure par les incendies augmentent ce risque, particulièrement au niveau des terrains à forte pente comme c’est le cas dans les montagnes. o Que faire alors pour prévenir les feux de forêts ? Afin de s’adapter à des feux qui seront éventuellement plus fréquents et intenses, il faut mettre en place une stratégie de prévention contre les incendies. Cette stratégie doit être pensée comme un système intégrant différent secteurs. La sensibilisation à travers l’intégration de la société civile est primordiale. Des cartographies des zones sensibles aux feux de forêts aideront à prévoir les risques. Les nettoyages saisonniers et les coupes forestières linéaires (coupe-feu) sont des interventions importantes avant le début de la saison de sécheresse.
  • 17. CONCLUSION La connaissance des risques et des catastrophes est inégale. Des systèmes d’alerte peuvent être mis en place pour ce type de risque. Pour les tremblements de terre, si la localisation des zones à haut risque est bien connue elle aussi, il est pour l’instant quasi impossible de prévoir exactement quand et où ils se produiront. Par contre, des parades existent, comme les constructions parasismiques. Un clivage Nord-Sud existe réellement tant sur le plan des pertes en vies humaines que sur le plan des pertes financières. Les pays en voie de développement sont beaucoup plus sensibles aux catastrophes essentiellement car les moyens ne sont pas mis en œuvre pour diminuer la vulnérabilité des populations et des infrastructures face à certains risques naturels. Les liens étroits existants entre les types de risques (naturels – techniques, naturels – sociaux politiques, et naturels – relevant du vivant) doivent être pris en compte dans les politiques futures pour atténuer les impacts des différentes catastrophes. Différentes politiques doivent être rendues effectives dès à présent pour prévenir les risques à venir dérivant du réchauffement climatique, de la dégradation environnementale, de l’élévation du niveau de la mer, etc. Références bibliographiques : - Les risques naturels, Encyclopédie de l’Environnement, [en ligne ISSN 2555-0950] url : https://www.encyclopedie-environnement.org/sol/les-risques-naturels/. - atlas-mag.net/article/la-cartographie-des-risques-cle-de-voute-de-l-activite-d-assurance - Swiss Re, Sigma 2017 - Canicule et sécheresse au jardin - (sleepyneko / flickr.com) - © Oxfam East Africa, CC BY 2.0 - La Loire à Orléans, en période de sécheresse (étiage) - (Joël Aubry / flickr.com)