SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  64
Télécharger pour lire hors ligne
La Fibre Optique
J BLANC
Plan
LES FONDAMENTAUX :
LA FIBRE OPTIQUE :
LES CARACTÉRISTIQUES D’UNE FIBRE :
TYPES DE FIBRES OPTIQUES:
LES AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DE LA
Lycée Antoine Bourdelle 2
LES AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DE LA
FIBRE :
QUELQUES EXEMPLES DE CÂBLES :
LES COMPOSANTS D’EXTRÉMITÉS:
RÈGLES D’INGÉNIERIE :
RÈGLES DE POSE :
LES MESURES:
Bibliographie
• Le C.R.E.D.O: cercle de Réflexion et d’Etude
pour le Développement de le fibre Optique.
Web: http://www.cercle-credo.com
• Documents Pouyet 3M, Legrand et Alcatel
Lycée Antoine Bourdelle 3
• Documents Pouyet 3M, Legrand et Alcatel
• Réseaux d’A.Tanenbaum
Introduction
• Nombreuses applications pour le VDI:
– câblage vertical,
– liaison inter bâtiment,
– distances importantes.
Lycée Antoine Bourdelle 4
– distances importantes.
Schéma général d’une liaison
optique
Emetteur
opto-
electrique
Récepteur
opto-
electrique
Transporte des signaux
optiques d’un point à l’autre
Lycée Antoine Bourdelle 5
electrique electrique
Convertit les signaux
électriques en signaux
lumineux
Convertit les signaux
lumineux en signaux
électriques
Connecteurs fibre optique
La propagation de la lumière:
)
/
(
'
)
(
s
m
onde
vitessedel
m =
λ
• Dans un milieu homogène et transparent (tel que l’eau, l’air … ) la
lumière se propage toujours en ligne droite.
– Un rayon lumineux est un trajet rectiligne suivi par la lumière.
– Un faisceau lumineux est un ensemble de rayons lumineux.
• La longueur d’onde : mesure de l’oscillation d’une onde
Lycée Antoine Bourdelle 6
)
(
)
(
Hz
fréquence
m =
λ
• La vitesse de propagation de la lumière ds le vide
• La vitesse de propagation de la lumière ds le milieu transparent est:
n
s
m
c
s
m
v
)
/
(
)
/
( =
n : indice du milieu
c : vitesse de la lumière dans le vide
v : vitesse de la lumière dans le milieu
étudié
c = 3.108
m /s (célérité de la lumière)
Lois de Descartes - Réflexion
θ
θ
θ
θi = θ
θ
θ
θr
n n
θi
θr
S R
N
Lycée Antoine Bourdelle 7
ni = nr
nr
ni
Air
Mirroir
I
REFLEXION
AIR d’indice n1
Principe de réfraction
Lycée Antoine Bourdelle 8
EAU d’indice n2
Lois de Descartes - Réfraction
θ1
θ1 ≠ θ2
n1 ≠ n2
n1
Air
S R’
N
• 2 cas possibles
θ1
n1
Silice
Lycée Antoine Bourdelle 9
θ2
n2
Silice
O
R
n1 sin θ
θ
θ
θ1 = n2 sin θ
θ
θ
θ2
θ1 > θ2
n1 < n2
θ2
θ1 < θ2
n1 > n2
n2
Air
Réfraction limite – Réflexion totale
θ1
n1 Silice
θ1
θ1
Soit un rayon lumineux passant d’un milieu 1 à un milieu 2, moins réfringent
(qui réfracte moins).
λ
Lycée Antoine Bourdelle 10
θ2
θ1 < θ2
n1 > n2
n2
n1
Air
Silice
θ2
θ2
1
2
sin
n
n
=
λ
3
2
Constitution de la fibre
Lycée Antoine Bourdelle 11
3 = REVETEMENT PRIMAIRE = ACRYLATE
2
2 = GAINE OPTIQUE = silice ou plastique
1
1 = CŒUR OPTIQUE = silice ou plastique
Principe
θi
Gaine optique
Cœur optique
n2
n1
θ1
Energie réfractée
θ1
θ2
θr
Axe de
la fibre
Lycée Antoine Bourdelle 12
Réfraction
silice / Air
Réfraction
Air / silice
Réflexion totale
Cœur / gaine
Principe
• Le principe est le même
qu’une fontaine illuminée
lorsque le rayon lumineux
accompagne le jet d’eau
dans sa courbure, rebondit
sur les parois que forme le
contact du jet avec l’air, et se
Lycée Antoine Bourdelle 13
contact du jet avec l’air, et se
retrouve à l’autre extrémité.
– Eau = cœur
– Air = gaine
Il n’y a pas réflexion totale il y a
aussi des pertes par réfraction
Ouverture numérique (ON)
θ
ng
nc
Lycée Antoine Bourdelle 14
θ
sin
.
. 2
2
=
−
= g
c n
n
N
O
Le spectre lumineux
• La longueur d’onde caractérise la couleur de la
lumière
• L’homme voit les couleurs avec les longueurs
d’onde comprises entre 750 nm (Rouge) et 420
nm (Violet)
Lycée Antoine Bourdelle 15
nm (Violet)
ROUGE
VIOLET
ULTRA
VIOLET
420 nm 1550 nm
INFRA
ROUGE
850 nm
L’utilisation de matériaux spécifiques permet seulement à
certaines couleurs de passer.
Les autres couleurs sont absorbées par le matériau
Introduction aux fenêtres
d’opération
Lycée Antoine Bourdelle 16
Source
Lumineuse
La silice utilisée pour la fibre est transparente pour 3 couleurs’
seulement, et ces couleurs sont dans le domaine des Infra Rouges
(non visibles)
Attenuation
(dB/km)
LED LASER DIODE
MM FIBRES SM FIBRES
Fenêtres de transmission
Lycée Antoine Bourdelle 17
Attenuation
(dB/km)
850 1310 1550
Longueur d’onde (nm)
Fenêtres de transmission
 850 nm
– Atténuation typique: 3 db/km
 1300 nm
– Atténuation typique: 0,5 dB/km pour une fibre
Lycée Antoine Bourdelle 18
– Atténuation typique: 0,5 dB/km pour une fibre
monomode et 1 dB/km pour une fibre
multimode
 1550 nm
– Atténuation typique: 0,2 db/km
La bande passante
Coeur
Gaine
RAYON 3
RAYON 2
RAYON 1 t2
t1
t3
RAYON 0
t0
Lycée Antoine Bourdelle 19
Pulse Entrant Pulse Sortant
t0
Signal lumineux qui
s’élargie au fur et à mesure
de sa propagation
Mélange des informations
t0
Gaine
SAUT D’INDICE MONOMODE
Source
Pulse Entrant
Types de fibres optiques:
monomode
Lycée Antoine Bourdelle 20
Coeur
Pulse Sortant
Raie de
lumière
Types de fibres optiques:
multimode
Gaine
GRADIENT D’INDICE MULTIMODE
Pulse Entrant
Source
Lycée Antoine Bourdelle 21
Coeur
Pulse Sortant
Raie de
lumière
GRADIENT D’INDICE = BANDE PASSANTE AUGMENTEE
Bande passante
• L’apparition des fibres à gradient d’indice a permis,
de part leur constitution, d’augmenter
considérablement la bande passante. En effet on
concentre davantage l’intensité de la lumière sur
l’axe du cœur.
Lycée Antoine Bourdelle 22
l’axe du cœur.
– Fibre multimode à saut d’indice : 20 à 100 MHz/km
– Fibre multimode à gradient d’indice 150 à 5000 MHz/km
– Fibre monomode:  10 GHz/km
Dimensions des fibres optiques
MONOMODE
62.5 µm 125 µm
62.5/125
MULTIMODE
Coeur
Gaine
Lycée Antoine Bourdelle 23
125 µm
50 µm
50/125 8-10 µm 125 µm
Conditionnement des fibres
optiques
 Structure libre
Recherche dans un
Lycée Antoine Bourdelle 24
 Structure serrée
Recherche dans un
catalogue des fibres
structures libres et serrées
Les avantages de la fibre optique
 Bande passante très étendue,
 Aucun problème d’IEM,
 Très faible atténuation du signal,
 Aucune paradiaphonie
Lycée Antoine Bourdelle 25
 Aucune paradiaphonie
 Sécurité des transmissions (confidentialité),
 Faible encombrement,
 Aucune corrosion,
 Isolation galvanique
Les inconvénients de la fibre
Mise en œuvre,
Coût des équipements actifs,
Coût des équipements de tests.
Lycée Antoine Bourdelle 26
Monomode ou multimode?
Monomode
– Débit plus élevé,
– Plus chère,
– Distorsion et atténuation très faibles.
Lycée Antoine Bourdelle 27
– Distorsion et atténuation très faibles.
Multimode
– Attention à la distorsion,
– Bonne bande passante,
– Courte distance 500m
– Plus facile à raccorder
Des exemples de câbles
 Cordons de brassage
Rechercher différents câbles à partir des catalogues constructeurs
Lycée Antoine Bourdelle 28
Rechercher différents câbles à partir des catalogues constructeurs
Des exemples de câbles
Câbles de rocades
Lycée Antoine Bourdelle 29
Structure serrée Structure libre Structure libre
renforcée
Des exemples de câbles
Câbles de rocades
Structure serrée
Structure libre
Lycée Antoine Bourdelle 30
Structure libre
renforcée
Les connecteurs optiques : Le
standard 2,5 mm
Embout D = 2,5 mm (férule)
Lycée Antoine Bourdelle 31
Fiche Fiche
Raccord
Une connexion = + +
 Fiche: termine, protège, positionne et rend maniable la fibre.
 Raccord : guide et verrouille la fiche en assurant la continuité
optique.
 La qualité du connecteur dépend de la qualité de l’embout c’est-à-
dire de la férule.
Les connecteurs optiques: le SFF
Connecteurs d’une nouvelle génération
avec l’objectif d’augmenter la densité des
ports sur les équipements. Il n’ y a pas de
normalisation, c’est le libre choix parmi les
Lycée Antoine Bourdelle 32
normalisation, c’est le libre choix parmi les
systèmes proposés.
Attention sur les équipements ils viennent
s’enficher sur des modules SFP (Small
Form-Factor Plug)
Les connecteurs optiques : finition
PC et APC
 Deux types de finition pour les fibres monomodes:
• Finition PC: Physical Contact
Réflexion dans le coeur
Lycée Antoine Bourdelle 33
• Finition APC: Angled Physical Contact
Pour les application haut débit ( 2,5 Gbit/s)
Réflexion dans la gaine
Angle de 8°
Les connecteurs optiques
• Connecteurs ST
• Connecteurs SC
Lycée Antoine Bourdelle 34
• Connecteurs FC
• Connecteurs MT-RJ
Les connecteurs optiques
• Connecteurs VF-45 (SG)
• Connecteurs Pigtails
Lycée Antoine Bourdelle 35
• Connecteurs Pigtails
• Ce sont les solutions les plus utilisées
mais il en existe bien d’autres.
L’épissure mécanique
Pression après
introduction des
deux parties
Rechercher des
Lycée Antoine Bourdelle 36
Fibre coupée
totalement rectiligne
Assemblage face
à face
Perte: 0,5 Db
Rechercher des
solutions à partir des
catalogues
constructeurs
L’épissure par fusion
Fusion des fibres
mises bout à bouts
Electrodes
Lycée Antoine Bourdelle 37
Outil de
positionnement en 3D
Perte: 0,05 Db
Les tiroirs et cassettes optiques
Rechercher des solutions à partir des catalogues constructeurs
Lycée Antoine Bourdelle 38
Rechercher des solutions à partir des catalogues constructeurs
Les sources lumineuses
Cœur de la
fibre ici 50 µm
Source
LED
Lycée Antoine Bourdelle 39
LASER
Source
VCSEL
Cœur de la
fibre ici 50 µm
Vertical Cavity Surface Emitting Lasers
Comparaison LED et LASER
EMETTEUR DEL LASER
Mode de propagation Multi mode Multi mode ou
monomode
Fenêtre 800 à 900 nm
1250 à 1350 nm
1300 nm
1550 nm
Lycée Antoine Bourdelle 40
Bande passante  200 MHz  1 GHz
Distance Courte Longue
Sensibilité à la
température
Moyenne Très forte
Durée de vie Longue (100 000 h) Courte (10 000 h)
Coût Faible Elevé
Règles d’ingénierie
BATIMENT #1
TOPOLOGIE
ETOILE ou MAILLEE
(redondance de liens)
BATIMENT #2
BATIMENT #2
Répartiteur
d’étage
Lycée Antoine Bourdelle 41
BATIMENT #3
Répartiteur
de campus
Répartiteur
de bâtiment
Liaisons Fibre Optique
RE
RG
RC
Norme ISO/CEI 11801
Lycée Antoine Bourdelle 42
 2000 m
 500 m
Panorama des fibres:
Fibre 50/125 µm Fibre 62,5/125 µm
Classe de
fibre
Bande passante en
MHz/Km
Classe de
fibre
Bande passante en
MHz/Km
850 nm 1300 nm 850 nm 1300 nm
Fibres
Courantes
IEC 200 - 400 200 400 160 - 500
200 - 500
160
200
500
500
Lycée Antoine Bourdelle 43
Non IEC 500 - 800
500 - 1200
500
500
800
1200
Autres
Fibres
IEC 500 - 500
600 - 1200
500
600
500
1200
Evolution des normes systèmes:
Bande passante minimale MHz/km
• 4 catégories:
– 3 en multimodes : OM1, OM2 et OM3
– 1 en monomode : OS1
Lycée Antoine Bourdelle 44
Type de fibre Diamètre de cœur Mesure OFLBW standard
Mesure RML en
cours de définition
850 nm 1300 nm 850 nm
OM1
50 µm ou 62,5 µm
200 500 Non spécifiée
OM2 500 500 Non spécifiée
OM3 50 µm 1500 500 2000
Performances des fibres pour
l’application Ethernet
Type de fibre
Type de réseau
Ethernet
Caractéristiques
62.5/125 µm
(200/500)
62.5/125 µm
50/125 µm
(500/500)
50/125 µm
(500/800)
(500/1200)
50/125 µm
(1500/500)
Fibre
monomode
OM1 OM2
Supérieur
OM2
OM3 OS1
10 Base FL 10 Mbit/s 850 nm 3 000 m 3 000 m 3 000 m 3 000 m N.A(1)
Lycée Antoine Bourdelle 45
10 Base FL 10 Mbit/s 850 nm 3 000 m 3 000 m 3 000 m 3 000 m N.A
100 Base FX 100 Mbit/s 1300nm 5 000 m 5 000 m 5 000 m 5 000 m N.A(1)
1000 Base SX 1 Gbit/s 850 nm 275 m 550 m 550 m 550 m N.A
1000 Base LX 1 Gbit/s 1300 nm 550 m 550 m  à 550 m 550 m 5 000 m
10 Gbase S(2) 10 Gbit/s850 nm 33 m 82 m 82 m 300 m N.A
10 Gbase L(2) 10 Gbit/s 1300 nm N.A N.A N.A N.A 10 000 m
10 Gbase LX4(2) 10 Gbit/s - 4 λ 1300 nm 300 m 300 m  à 300 m 300 m 10 000 m
10 Gbase E(2) 10 Gbit/s 1550 nm N.A N.A N.A N.A 40 000 m
Performances des fibres pour
l’application Ethernet
• Interprétation du tableau:
– La fibre OM1 : couvre dans l’architecture ISO11801,
des besoins allant de L’Ethernet 10 Mbit/s
(10BaseFL) sur 3 Km, à l’Ethernet 100 Mbit/s
(100BaseFx) sur 5 Km.
– Elle permet de transporter le Gigabit Ethernet sur des
Lycée Antoine Bourdelle 46
– Elle permet de transporter le Gigabit Ethernet sur des
liaisons de 275 m en 1000BaseSX (850 nm) et 550 m
en 1000BaseLX (1310 nm). Elle permet de
transporter l’application 10 Gigabit Ethernet sur des
liaisons de 33 m en 10GbaseS (850 nm) et 300 m en
10 GbaseLX4 (1310 nm).
– La fibre OM1 correspond à une fibre 62,5/125 µm
« courante ».
Pose des fibres (1/4)
• Raccordement dans les répartiteurs par :
– Connecteurs (ST, SC ...),
– Epissures (pigtails)
• En intérieur:
– Rayon de courbure,
– Structure serrée généralement
Lycée Antoine Bourdelle 47
– Structure serrée généralement
• Quelques contraintes pour la distribution extérieure :
– Etanchéité (PEHD: Poly Ethylène Haute Densité)
– Ecart de température
– Rongeurs (tresses métalliques)
– Rayon de courbure ( 30 cm)
– Traction (à la pose  100 daN)
– Ecrasement ( 30 daN/CM)
Pose des fibres (2/4)
• Fourreaux:
Fourreaux regroupés dans
des alvéoles φ = 30 mm
Fourreaux
φ = 30 mm
Lycée Antoine Bourdelle 48
Pose des fibres(3/4) : Tirage de câbles
Chambres
de tirage
Tirage en 8 bidirectionnel
Tirage en 8 unidirectionnel
Lycée Antoine Bourdelle 49
Aiguille
En attente en
boucle en « 8 »
Tirage en 8 unidirectionnel
Pose des fibres (4/4)
Lycée Antoine Bourdelle 50
• Par soufflage
• Quelques contraintes pour la distribution intérieure :
– Rayon de courbure
•  20 cm : distribution
•  5 cm : point d’accès / répartiteur
– Traction à la pose :  100 daN
– Ecrasement  20 daN/cm
Visualisation film ups Toulouse
Le budget optique
Connecteur
(tiroir)
A = 0,5
Connecteur
(tiroir)
A = 0,5
Bâtiment
B
Bâtiment
A
Budget Optique de la liaison d = 400m
Dans cet exemple AT # 3,3dB
Fibre optique 2,7 db/km
A = 1,08
Lycée Antoine Bourdelle 51
Emetteur
(équipement
de réseau)
Connecteur
(sortie émetteur
par jarretière)
A = 0,5
0,1  A  0,2
A: Affaiblissement exprimé en dB
0,01  A  0,02
0,01  A  0,02
Récepteur
(équipement
de réseau)
Connecteur
(sortie émetteur
par jarretière)
A = 0,5
Epissure par
fusion
Forte contrainte
(rayon de
courbure par ex)
Epissure
mécanique
Réflectométrie
Lycée Antoine Bourdelle 52
Bobines amorces
Lycée Antoine Bourdelle 53
Réflectométrie
Lycée Antoine Bourdelle 54
Réflectométrie
Au bilan deux types d’évènements :
• les évènements réfléchissants : discontinuité causée par
un changement brut de milieu ou d’indice de réfraction.
L’origine ?
– coupures,
– jonction par connecteur PC,
– épissures mécaniques,
Lycée Antoine Bourdelle 55
– épissures mécaniques,
– fin de fibre,
– situe entre 0,1 et 0,5 dB
• les évènements non réfléchissants : pas de
discontinuité. L’origine ?
– épissure par fusion,
– Jonction par connecteurs APC
– pertes dues à des contraintes,
– situe entre 0,01 dB et 0,02dB
Dans les deux sens!!
Lycée Antoine Bourdelle 56
A(dB) A(dB)
A(dB) positif ou
négatif?
Dans les deux sens!!
A(dB) A(dB)
Lycée Antoine Bourdelle 57
Réflectométrie
Lycée Antoine Bourdelle 58
La Photométrie
Lycée Antoine Bourdelle 59
A (dB) = P1 (dBm) – P2 (dBm)
Un PV
Lycée Antoine Bourdelle 60
Réflectométrie
Lycée Antoine Bourdelle 61
Réflectométrie
Lycée Antoine Bourdelle 62
Réflectométrie
Lycée Antoine Bourdelle 63
Réflectométrie
Lycée Antoine Bourdelle 64

Contenu connexe

Similaire à Fibre optique diaporama.pdf

2002 11 cours_interco_reseaux
2002 11 cours_interco_reseaux2002 11 cours_interco_reseaux
2002 11 cours_interco_reseaux
CEFRI-UAC
 
Reseaux-Optiques-par exemples fibre optique.pdf
Reseaux-Optiques-par exemples fibre optique.pdfReseaux-Optiques-par exemples fibre optique.pdf
Reseaux-Optiques-par exemples fibre optique.pdf
ykyog
 
1777-2-la-technologie-de-la-fibre-optique_0.ppt
1777-2-la-technologie-de-la-fibre-optique_0.ppt1777-2-la-technologie-de-la-fibre-optique_0.ppt
1777-2-la-technologie-de-la-fibre-optique_0.ppt
toutou0071
 
07 fr mmtk_wireless_radio-link_slides
07 fr mmtk_wireless_radio-link_slides07 fr mmtk_wireless_radio-link_slides
07 fr mmtk_wireless_radio-link_slides
Bechir Klai
 

Similaire à Fibre optique diaporama.pdf (20)

cours-gratuit.com--id-12501.pdf
cours-gratuit.com--id-12501.pdfcours-gratuit.com--id-12501.pdf
cours-gratuit.com--id-12501.pdf
 
0199-formation-fibre-optique(1).pdf
0199-formation-fibre-optique(1).pdf0199-formation-fibre-optique(1).pdf
0199-formation-fibre-optique(1).pdf
 
2002 11 cours_interco_reseaux
2002 11 cours_interco_reseaux2002 11 cours_interco_reseaux
2002 11 cours_interco_reseaux
 
Catalogue général 2017 - VDI et réseau informatique
Catalogue général 2017 - VDI et réseau informatiqueCatalogue général 2017 - VDI et réseau informatique
Catalogue général 2017 - VDI et réseau informatique
 
Reseaux-Optiques-par exemples fibre optique.pdf
Reseaux-Optiques-par exemples fibre optique.pdfReseaux-Optiques-par exemples fibre optique.pdf
Reseaux-Optiques-par exemples fibre optique.pdf
 
Mesures otdr
Mesures  otdrMesures  otdr
Mesures otdr
 
Td3 loi générale de l'électricité
Td3 loi générale de l'électricitéTd3 loi générale de l'électricité
Td3 loi générale de l'électricité
 
La fibre optique
La fibre optiqueLa fibre optique
La fibre optique
 
Innovations 2014
Innovations 2014Innovations 2014
Innovations 2014
 
Fibre optique
Fibre optiqueFibre optique
Fibre optique
 
prés. (4).pptx
prés. (4).pptxprés. (4).pptx
prés. (4).pptx
 
1777-2-la-technologie-de-la-fibre-optique_0.ppt
1777-2-la-technologie-de-la-fibre-optique_0.ppt1777-2-la-technologie-de-la-fibre-optique_0.ppt
1777-2-la-technologie-de-la-fibre-optique_0.ppt
 
07 fr mmtk_wireless_radio-link_slides
07 fr mmtk_wireless_radio-link_slides07 fr mmtk_wireless_radio-link_slides
07 fr mmtk_wireless_radio-link_slides
 
De la foudre à l’arc électrique
De la foudre à l’arc électriqueDe la foudre à l’arc électrique
De la foudre à l’arc électrique
 
Etude d'un Join Box. Comment choisir un bon joint pour le déploiement de son ...
Etude d'un Join Box. Comment choisir un bon joint pour le déploiement de son ...Etude d'un Join Box. Comment choisir un bon joint pour le déploiement de son ...
Etude d'un Join Box. Comment choisir un bon joint pour le déploiement de son ...
 
Lampes, Modules et Luminaires LED par Osram
Lampes, Modules et Luminaires LED par OsramLampes, Modules et Luminaires LED par Osram
Lampes, Modules et Luminaires LED par Osram
 
Catalogue batiment 2011 CAE GROUPE
Catalogue batiment 2011 CAE GROUPECatalogue batiment 2011 CAE GROUPE
Catalogue batiment 2011 CAE GROUPE
 
Catalogue mt nexans
Catalogue mt nexansCatalogue mt nexans
Catalogue mt nexans
 
Support de Cours_réseau_Fst_Chp4.pdf
Support  de Cours_réseau_Fst_Chp4.pdfSupport  de Cours_réseau_Fst_Chp4.pdf
Support de Cours_réseau_Fst_Chp4.pdf
 
Cours choix de c�bles
Cours choix de c�blesCours choix de c�bles
Cours choix de c�bles
 

Plus de toutou0071

Marine-Diving-Template-slidesppt.net_ (1).pptx
Marine-Diving-Template-slidesppt.net_ (1).pptxMarine-Diving-Template-slidesppt.net_ (1).pptx
Marine-Diving-Template-slidesppt.net_ (1).pptx
toutou0071
 
dokumen.tips_ppt-fibre-optique.pdf
dokumen.tips_ppt-fibre-optique.pdfdokumen.tips_ppt-fibre-optique.pdf
dokumen.tips_ppt-fibre-optique.pdf
toutou0071
 
fibre orange joncs marins [Mode de compatibilité](1).pdf
fibre orange joncs marins [Mode de compatibilité](1).pdffibre orange joncs marins [Mode de compatibilité](1).pdf
fibre orange joncs marins [Mode de compatibilité](1).pdf
toutou0071
 
Documentation%20FTTX.pdf
Documentation%20FTTX.pdfDocumentation%20FTTX.pdf
Documentation%20FTTX.pdf
toutou0071
 
dokumen.tips_communication-interpersonnelle-2ppt.ppt
dokumen.tips_communication-interpersonnelle-2ppt.pptdokumen.tips_communication-interpersonnelle-2ppt.ppt
dokumen.tips_communication-interpersonnelle-2ppt.ppt
toutou0071
 
حول اعداد مشروع الميزانية.ppsx
حول اعداد مشروع الميزانية.ppsxحول اعداد مشروع الميزانية.ppsx
حول اعداد مشروع الميزانية.ppsx
toutou0071
 
التصرف المالي و المحاسبي للمؤسسات العمومية.ppsx
التصرف المالي و المحاسبي للمؤسسات العمومية.ppsxالتصرف المالي و المحاسبي للمؤسسات العمومية.ppsx
التصرف المالي و المحاسبي للمؤسسات العمومية.ppsx
toutou0071
 
مداخلة مخبر الجودة والنوعية.ppt
مداخلة مخبر الجودة والنوعية.pptمداخلة مخبر الجودة والنوعية.ppt
مداخلة مخبر الجودة والنوعية.ppt
toutou0071
 
impacts-mise-en-place-controle-gestion-performance.ppsx
impacts-mise-en-place-controle-gestion-performance.ppsximpacts-mise-en-place-controle-gestion-performance.ppsx
impacts-mise-en-place-controle-gestion-performance.ppsx
toutou0071
 
145352.Seance1_2-900-97_MCB.ppt
145352.Seance1_2-900-97_MCB.ppt145352.Seance1_2-900-97_MCB.ppt
145352.Seance1_2-900-97_MCB.ppt
toutou0071
 
A2009-1-2173997.3925_THEME4_LESPASSIFS_Partie1_Aut2009.classe.ppt
A2009-1-2173997.3925_THEME4_LESPASSIFS_Partie1_Aut2009.classe.pptA2009-1-2173997.3925_THEME4_LESPASSIFS_Partie1_Aut2009.classe.ppt
A2009-1-2173997.3925_THEME4_LESPASSIFS_Partie1_Aut2009.classe.ppt
toutou0071
 

Plus de toutou0071 (20)

Marine-Diving-Template-slidesppt.net_ (1).pptx
Marine-Diving-Template-slidesppt.net_ (1).pptxMarine-Diving-Template-slidesppt.net_ (1).pptx
Marine-Diving-Template-slidesppt.net_ (1).pptx
 
dokumen.tips_ppt-fibre-optique.pdf
dokumen.tips_ppt-fibre-optique.pdfdokumen.tips_ppt-fibre-optique.pdf
dokumen.tips_ppt-fibre-optique.pdf
 
Fibre optique diaporama.pdf
Fibre optique diaporama.pdfFibre optique diaporama.pdf
Fibre optique diaporama.pdf
 
fibre orange joncs marins [Mode de compatibilité](1).pdf
fibre orange joncs marins [Mode de compatibilité](1).pdffibre orange joncs marins [Mode de compatibilité](1).pdf
fibre orange joncs marins [Mode de compatibilité](1).pdf
 
Documentation%20FTTX.pdf
Documentation%20FTTX.pdfDocumentation%20FTTX.pdf
Documentation%20FTTX.pdf
 
La_communication.ppt
La_communication.pptLa_communication.ppt
La_communication.ppt
 
dokumen.tips_communication-interpersonnelle-2ppt.ppt
dokumen.tips_communication-interpersonnelle-2ppt.pptdokumen.tips_communication-interpersonnelle-2ppt.ppt
dokumen.tips_communication-interpersonnelle-2ppt.ppt
 
حول اعداد مشروع الميزانية.ppsx
حول اعداد مشروع الميزانية.ppsxحول اعداد مشروع الميزانية.ppsx
حول اعداد مشروع الميزانية.ppsx
 
التصرف المالي و المحاسبي للمؤسسات العمومية.ppsx
التصرف المالي و المحاسبي للمؤسسات العمومية.ppsxالتصرف المالي و المحاسبي للمؤسسات العمومية.ppsx
التصرف المالي و المحاسبي للمؤسسات العمومية.ppsx
 
مداخلة مخبر الجودة والنوعية.ppt
مداخلة مخبر الجودة والنوعية.pptمداخلة مخبر الجودة والنوعية.ppt
مداخلة مخبر الجودة والنوعية.ppt
 
impacts-mise-en-place-controle-gestion-performance.ppsx
impacts-mise-en-place-controle-gestion-performance.ppsximpacts-mise-en-place-controle-gestion-performance.ppsx
impacts-mise-en-place-controle-gestion-performance.ppsx
 
1- Introduction.ppt
1- Introduction.ppt1- Introduction.ppt
1- Introduction.ppt
 
5%E8me%20partie.ppt
5%E8me%20partie.ppt5%E8me%20partie.ppt
5%E8me%20partie.ppt
 
145352.Seance1_2-900-97_MCB.ppt
145352.Seance1_2-900-97_MCB.ppt145352.Seance1_2-900-97_MCB.ppt
145352.Seance1_2-900-97_MCB.ppt
 
A2009-1-2173997.3925_THEME4_LESPASSIFS_Partie1_Aut2009.classe.ppt
A2009-1-2173997.3925_THEME4_LESPASSIFS_Partie1_Aut2009.classe.pptA2009-1-2173997.3925_THEME4_LESPASSIFS_Partie1_Aut2009.classe.ppt
A2009-1-2173997.3925_THEME4_LESPASSIFS_Partie1_Aut2009.classe.ppt
 
analyse_fin.ppt
analyse_fin.pptanalyse_fin.ppt
analyse_fin.ppt
 
caumeil.fr.ppt
caumeil.fr.pptcaumeil.fr.ppt
caumeil.fr.ppt
 
Comptabilite-MODULE2.ppt
Comptabilite-MODULE2.pptComptabilite-MODULE2.ppt
Comptabilite-MODULE2.ppt
 
COURS3_Lire_un_bilan_comptable.ppt
COURS3_Lire_un_bilan_comptable.pptCOURS3_Lire_un_bilan_comptable.ppt
COURS3_Lire_un_bilan_comptable.ppt
 
cours-TD1.ppt
cours-TD1.pptcours-TD1.ppt
cours-TD1.ppt
 

Fibre optique diaporama.pdf

  • 2. Plan LES FONDAMENTAUX : LA FIBRE OPTIQUE : LES CARACTÉRISTIQUES D’UNE FIBRE : TYPES DE FIBRES OPTIQUES: LES AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DE LA Lycée Antoine Bourdelle 2 LES AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DE LA FIBRE : QUELQUES EXEMPLES DE CÂBLES : LES COMPOSANTS D’EXTRÉMITÉS: RÈGLES D’INGÉNIERIE : RÈGLES DE POSE : LES MESURES:
  • 3. Bibliographie • Le C.R.E.D.O: cercle de Réflexion et d’Etude pour le Développement de le fibre Optique. Web: http://www.cercle-credo.com • Documents Pouyet 3M, Legrand et Alcatel Lycée Antoine Bourdelle 3 • Documents Pouyet 3M, Legrand et Alcatel • Réseaux d’A.Tanenbaum
  • 4. Introduction • Nombreuses applications pour le VDI: – câblage vertical, – liaison inter bâtiment, – distances importantes. Lycée Antoine Bourdelle 4 – distances importantes.
  • 5. Schéma général d’une liaison optique Emetteur opto- electrique Récepteur opto- electrique Transporte des signaux optiques d’un point à l’autre Lycée Antoine Bourdelle 5 electrique electrique Convertit les signaux électriques en signaux lumineux Convertit les signaux lumineux en signaux électriques Connecteurs fibre optique
  • 6. La propagation de la lumière: ) / ( ' ) ( s m onde vitessedel m = λ • Dans un milieu homogène et transparent (tel que l’eau, l’air … ) la lumière se propage toujours en ligne droite. – Un rayon lumineux est un trajet rectiligne suivi par la lumière. – Un faisceau lumineux est un ensemble de rayons lumineux. • La longueur d’onde : mesure de l’oscillation d’une onde Lycée Antoine Bourdelle 6 ) ( ) ( Hz fréquence m = λ • La vitesse de propagation de la lumière ds le vide • La vitesse de propagation de la lumière ds le milieu transparent est: n s m c s m v ) / ( ) / ( = n : indice du milieu c : vitesse de la lumière dans le vide v : vitesse de la lumière dans le milieu étudié c = 3.108 m /s (célérité de la lumière)
  • 7. Lois de Descartes - Réflexion θ θ θ θi = θ θ θ θr n n θi θr S R N Lycée Antoine Bourdelle 7 ni = nr nr ni Air Mirroir I REFLEXION
  • 8. AIR d’indice n1 Principe de réfraction Lycée Antoine Bourdelle 8 EAU d’indice n2
  • 9. Lois de Descartes - Réfraction θ1 θ1 ≠ θ2 n1 ≠ n2 n1 Air S R’ N • 2 cas possibles θ1 n1 Silice Lycée Antoine Bourdelle 9 θ2 n2 Silice O R n1 sin θ θ θ θ1 = n2 sin θ θ θ θ2 θ1 > θ2 n1 < n2 θ2 θ1 < θ2 n1 > n2 n2 Air
  • 10. Réfraction limite – Réflexion totale θ1 n1 Silice θ1 θ1 Soit un rayon lumineux passant d’un milieu 1 à un milieu 2, moins réfringent (qui réfracte moins). λ Lycée Antoine Bourdelle 10 θ2 θ1 < θ2 n1 > n2 n2 n1 Air Silice θ2 θ2 1 2 sin n n = λ
  • 11. 3 2 Constitution de la fibre Lycée Antoine Bourdelle 11 3 = REVETEMENT PRIMAIRE = ACRYLATE 2 2 = GAINE OPTIQUE = silice ou plastique 1 1 = CŒUR OPTIQUE = silice ou plastique
  • 12. Principe θi Gaine optique Cœur optique n2 n1 θ1 Energie réfractée θ1 θ2 θr Axe de la fibre Lycée Antoine Bourdelle 12 Réfraction silice / Air Réfraction Air / silice Réflexion totale Cœur / gaine
  • 13. Principe • Le principe est le même qu’une fontaine illuminée lorsque le rayon lumineux accompagne le jet d’eau dans sa courbure, rebondit sur les parois que forme le contact du jet avec l’air, et se Lycée Antoine Bourdelle 13 contact du jet avec l’air, et se retrouve à l’autre extrémité. – Eau = cœur – Air = gaine Il n’y a pas réflexion totale il y a aussi des pertes par réfraction
  • 14. Ouverture numérique (ON) θ ng nc Lycée Antoine Bourdelle 14 θ sin . . 2 2 = − = g c n n N O
  • 15. Le spectre lumineux • La longueur d’onde caractérise la couleur de la lumière • L’homme voit les couleurs avec les longueurs d’onde comprises entre 750 nm (Rouge) et 420 nm (Violet) Lycée Antoine Bourdelle 15 nm (Violet) ROUGE VIOLET ULTRA VIOLET 420 nm 1550 nm INFRA ROUGE 850 nm
  • 16. L’utilisation de matériaux spécifiques permet seulement à certaines couleurs de passer. Les autres couleurs sont absorbées par le matériau Introduction aux fenêtres d’opération Lycée Antoine Bourdelle 16 Source Lumineuse La silice utilisée pour la fibre est transparente pour 3 couleurs’ seulement, et ces couleurs sont dans le domaine des Infra Rouges (non visibles)
  • 17. Attenuation (dB/km) LED LASER DIODE MM FIBRES SM FIBRES Fenêtres de transmission Lycée Antoine Bourdelle 17 Attenuation (dB/km) 850 1310 1550 Longueur d’onde (nm)
  • 18. Fenêtres de transmission 850 nm – Atténuation typique: 3 db/km 1300 nm – Atténuation typique: 0,5 dB/km pour une fibre Lycée Antoine Bourdelle 18 – Atténuation typique: 0,5 dB/km pour une fibre monomode et 1 dB/km pour une fibre multimode 1550 nm – Atténuation typique: 0,2 db/km
  • 19. La bande passante Coeur Gaine RAYON 3 RAYON 2 RAYON 1 t2 t1 t3 RAYON 0 t0 Lycée Antoine Bourdelle 19 Pulse Entrant Pulse Sortant t0 Signal lumineux qui s’élargie au fur et à mesure de sa propagation Mélange des informations t0
  • 20. Gaine SAUT D’INDICE MONOMODE Source Pulse Entrant Types de fibres optiques: monomode Lycée Antoine Bourdelle 20 Coeur Pulse Sortant Raie de lumière
  • 21. Types de fibres optiques: multimode Gaine GRADIENT D’INDICE MULTIMODE Pulse Entrant Source Lycée Antoine Bourdelle 21 Coeur Pulse Sortant Raie de lumière GRADIENT D’INDICE = BANDE PASSANTE AUGMENTEE
  • 22. Bande passante • L’apparition des fibres à gradient d’indice a permis, de part leur constitution, d’augmenter considérablement la bande passante. En effet on concentre davantage l’intensité de la lumière sur l’axe du cœur. Lycée Antoine Bourdelle 22 l’axe du cœur. – Fibre multimode à saut d’indice : 20 à 100 MHz/km – Fibre multimode à gradient d’indice 150 à 5000 MHz/km – Fibre monomode: 10 GHz/km
  • 23. Dimensions des fibres optiques MONOMODE 62.5 µm 125 µm 62.5/125 MULTIMODE Coeur Gaine Lycée Antoine Bourdelle 23 125 µm 50 µm 50/125 8-10 µm 125 µm
  • 24. Conditionnement des fibres optiques Structure libre Recherche dans un Lycée Antoine Bourdelle 24 Structure serrée Recherche dans un catalogue des fibres structures libres et serrées
  • 25. Les avantages de la fibre optique Bande passante très étendue, Aucun problème d’IEM, Très faible atténuation du signal, Aucune paradiaphonie Lycée Antoine Bourdelle 25 Aucune paradiaphonie Sécurité des transmissions (confidentialité), Faible encombrement, Aucune corrosion, Isolation galvanique
  • 26. Les inconvénients de la fibre Mise en œuvre, Coût des équipements actifs, Coût des équipements de tests. Lycée Antoine Bourdelle 26
  • 27. Monomode ou multimode? Monomode – Débit plus élevé, – Plus chère, – Distorsion et atténuation très faibles. Lycée Antoine Bourdelle 27 – Distorsion et atténuation très faibles. Multimode – Attention à la distorsion, – Bonne bande passante, – Courte distance 500m – Plus facile à raccorder
  • 28. Des exemples de câbles Cordons de brassage Rechercher différents câbles à partir des catalogues constructeurs Lycée Antoine Bourdelle 28 Rechercher différents câbles à partir des catalogues constructeurs
  • 29. Des exemples de câbles Câbles de rocades Lycée Antoine Bourdelle 29 Structure serrée Structure libre Structure libre renforcée
  • 30. Des exemples de câbles Câbles de rocades Structure serrée Structure libre Lycée Antoine Bourdelle 30 Structure libre renforcée
  • 31. Les connecteurs optiques : Le standard 2,5 mm Embout D = 2,5 mm (férule) Lycée Antoine Bourdelle 31 Fiche Fiche Raccord Une connexion = + + Fiche: termine, protège, positionne et rend maniable la fibre. Raccord : guide et verrouille la fiche en assurant la continuité optique. La qualité du connecteur dépend de la qualité de l’embout c’est-à- dire de la férule.
  • 32. Les connecteurs optiques: le SFF Connecteurs d’une nouvelle génération avec l’objectif d’augmenter la densité des ports sur les équipements. Il n’ y a pas de normalisation, c’est le libre choix parmi les Lycée Antoine Bourdelle 32 normalisation, c’est le libre choix parmi les systèmes proposés. Attention sur les équipements ils viennent s’enficher sur des modules SFP (Small Form-Factor Plug)
  • 33. Les connecteurs optiques : finition PC et APC Deux types de finition pour les fibres monomodes: • Finition PC: Physical Contact Réflexion dans le coeur Lycée Antoine Bourdelle 33 • Finition APC: Angled Physical Contact Pour les application haut débit ( 2,5 Gbit/s) Réflexion dans la gaine Angle de 8°
  • 34. Les connecteurs optiques • Connecteurs ST • Connecteurs SC Lycée Antoine Bourdelle 34 • Connecteurs FC • Connecteurs MT-RJ
  • 35. Les connecteurs optiques • Connecteurs VF-45 (SG) • Connecteurs Pigtails Lycée Antoine Bourdelle 35 • Connecteurs Pigtails • Ce sont les solutions les plus utilisées mais il en existe bien d’autres.
  • 36. L’épissure mécanique Pression après introduction des deux parties Rechercher des Lycée Antoine Bourdelle 36 Fibre coupée totalement rectiligne Assemblage face à face Perte: 0,5 Db Rechercher des solutions à partir des catalogues constructeurs
  • 37. L’épissure par fusion Fusion des fibres mises bout à bouts Electrodes Lycée Antoine Bourdelle 37 Outil de positionnement en 3D Perte: 0,05 Db
  • 38. Les tiroirs et cassettes optiques Rechercher des solutions à partir des catalogues constructeurs Lycée Antoine Bourdelle 38 Rechercher des solutions à partir des catalogues constructeurs
  • 39. Les sources lumineuses Cœur de la fibre ici 50 µm Source LED Lycée Antoine Bourdelle 39 LASER Source VCSEL Cœur de la fibre ici 50 µm Vertical Cavity Surface Emitting Lasers
  • 40. Comparaison LED et LASER EMETTEUR DEL LASER Mode de propagation Multi mode Multi mode ou monomode Fenêtre 800 à 900 nm 1250 à 1350 nm 1300 nm 1550 nm Lycée Antoine Bourdelle 40 Bande passante 200 MHz 1 GHz Distance Courte Longue Sensibilité à la température Moyenne Très forte Durée de vie Longue (100 000 h) Courte (10 000 h) Coût Faible Elevé
  • 41. Règles d’ingénierie BATIMENT #1 TOPOLOGIE ETOILE ou MAILLEE (redondance de liens) BATIMENT #2 BATIMENT #2 Répartiteur d’étage Lycée Antoine Bourdelle 41 BATIMENT #3 Répartiteur de campus Répartiteur de bâtiment
  • 42. Liaisons Fibre Optique RE RG RC Norme ISO/CEI 11801 Lycée Antoine Bourdelle 42 2000 m 500 m
  • 43. Panorama des fibres: Fibre 50/125 µm Fibre 62,5/125 µm Classe de fibre Bande passante en MHz/Km Classe de fibre Bande passante en MHz/Km 850 nm 1300 nm 850 nm 1300 nm Fibres Courantes IEC 200 - 400 200 400 160 - 500 200 - 500 160 200 500 500 Lycée Antoine Bourdelle 43 Non IEC 500 - 800 500 - 1200 500 500 800 1200 Autres Fibres IEC 500 - 500 600 - 1200 500 600 500 1200
  • 44. Evolution des normes systèmes: Bande passante minimale MHz/km • 4 catégories: – 3 en multimodes : OM1, OM2 et OM3 – 1 en monomode : OS1 Lycée Antoine Bourdelle 44 Type de fibre Diamètre de cœur Mesure OFLBW standard Mesure RML en cours de définition 850 nm 1300 nm 850 nm OM1 50 µm ou 62,5 µm 200 500 Non spécifiée OM2 500 500 Non spécifiée OM3 50 µm 1500 500 2000
  • 45. Performances des fibres pour l’application Ethernet Type de fibre Type de réseau Ethernet Caractéristiques 62.5/125 µm (200/500) 62.5/125 µm 50/125 µm (500/500) 50/125 µm (500/800) (500/1200) 50/125 µm (1500/500) Fibre monomode OM1 OM2 Supérieur OM2 OM3 OS1 10 Base FL 10 Mbit/s 850 nm 3 000 m 3 000 m 3 000 m 3 000 m N.A(1) Lycée Antoine Bourdelle 45 10 Base FL 10 Mbit/s 850 nm 3 000 m 3 000 m 3 000 m 3 000 m N.A 100 Base FX 100 Mbit/s 1300nm 5 000 m 5 000 m 5 000 m 5 000 m N.A(1) 1000 Base SX 1 Gbit/s 850 nm 275 m 550 m 550 m 550 m N.A 1000 Base LX 1 Gbit/s 1300 nm 550 m 550 m à 550 m 550 m 5 000 m 10 Gbase S(2) 10 Gbit/s850 nm 33 m 82 m 82 m 300 m N.A 10 Gbase L(2) 10 Gbit/s 1300 nm N.A N.A N.A N.A 10 000 m 10 Gbase LX4(2) 10 Gbit/s - 4 λ 1300 nm 300 m 300 m à 300 m 300 m 10 000 m 10 Gbase E(2) 10 Gbit/s 1550 nm N.A N.A N.A N.A 40 000 m
  • 46. Performances des fibres pour l’application Ethernet • Interprétation du tableau: – La fibre OM1 : couvre dans l’architecture ISO11801, des besoins allant de L’Ethernet 10 Mbit/s (10BaseFL) sur 3 Km, à l’Ethernet 100 Mbit/s (100BaseFx) sur 5 Km. – Elle permet de transporter le Gigabit Ethernet sur des Lycée Antoine Bourdelle 46 – Elle permet de transporter le Gigabit Ethernet sur des liaisons de 275 m en 1000BaseSX (850 nm) et 550 m en 1000BaseLX (1310 nm). Elle permet de transporter l’application 10 Gigabit Ethernet sur des liaisons de 33 m en 10GbaseS (850 nm) et 300 m en 10 GbaseLX4 (1310 nm). – La fibre OM1 correspond à une fibre 62,5/125 µm « courante ».
  • 47. Pose des fibres (1/4) • Raccordement dans les répartiteurs par : – Connecteurs (ST, SC ...), – Epissures (pigtails) • En intérieur: – Rayon de courbure, – Structure serrée généralement Lycée Antoine Bourdelle 47 – Structure serrée généralement • Quelques contraintes pour la distribution extérieure : – Etanchéité (PEHD: Poly Ethylène Haute Densité) – Ecart de température – Rongeurs (tresses métalliques) – Rayon de courbure ( 30 cm) – Traction (à la pose 100 daN) – Ecrasement ( 30 daN/CM)
  • 48. Pose des fibres (2/4) • Fourreaux: Fourreaux regroupés dans des alvéoles φ = 30 mm Fourreaux φ = 30 mm Lycée Antoine Bourdelle 48
  • 49. Pose des fibres(3/4) : Tirage de câbles Chambres de tirage Tirage en 8 bidirectionnel Tirage en 8 unidirectionnel Lycée Antoine Bourdelle 49 Aiguille En attente en boucle en « 8 » Tirage en 8 unidirectionnel
  • 50. Pose des fibres (4/4) Lycée Antoine Bourdelle 50 • Par soufflage • Quelques contraintes pour la distribution intérieure : – Rayon de courbure • 20 cm : distribution • 5 cm : point d’accès / répartiteur – Traction à la pose : 100 daN – Ecrasement 20 daN/cm Visualisation film ups Toulouse
  • 51. Le budget optique Connecteur (tiroir) A = 0,5 Connecteur (tiroir) A = 0,5 Bâtiment B Bâtiment A Budget Optique de la liaison d = 400m Dans cet exemple AT # 3,3dB Fibre optique 2,7 db/km A = 1,08 Lycée Antoine Bourdelle 51 Emetteur (équipement de réseau) Connecteur (sortie émetteur par jarretière) A = 0,5 0,1 A 0,2 A: Affaiblissement exprimé en dB 0,01 A 0,02 0,01 A 0,02 Récepteur (équipement de réseau) Connecteur (sortie émetteur par jarretière) A = 0,5 Epissure par fusion Forte contrainte (rayon de courbure par ex) Epissure mécanique
  • 55. Réflectométrie Au bilan deux types d’évènements : • les évènements réfléchissants : discontinuité causée par un changement brut de milieu ou d’indice de réfraction. L’origine ? – coupures, – jonction par connecteur PC, – épissures mécaniques, Lycée Antoine Bourdelle 55 – épissures mécaniques, – fin de fibre, – situe entre 0,1 et 0,5 dB • les évènements non réfléchissants : pas de discontinuité. L’origine ? – épissure par fusion, – Jonction par connecteurs APC – pertes dues à des contraintes, – situe entre 0,01 dB et 0,02dB
  • 56. Dans les deux sens!! Lycée Antoine Bourdelle 56 A(dB) A(dB) A(dB) positif ou négatif?
  • 57. Dans les deux sens!! A(dB) A(dB) Lycée Antoine Bourdelle 57
  • 59. La Photométrie Lycée Antoine Bourdelle 59 A (dB) = P1 (dBm) – P2 (dBm)
  • 60. Un PV Lycée Antoine Bourdelle 60