N° et date de parution : 1507 - 04/02/2010                                                                      Diffusion ...
N° et date de parution : 1507 - 04/02/2010                                                                                ...
Le Nouvel Ecomiste 04 02 10
Le Nouvel Ecomiste 04 02 10
Le Nouvel Ecomiste 04 02 10
Le Nouvel Ecomiste 04 02 10
Le Nouvel Ecomiste 04 02 10
Le Nouvel Ecomiste 04 02 10
Le Nouvel Ecomiste 04 02 10
Le Nouvel Ecomiste 04 02 10
Le Nouvel Ecomiste 04 02 10
Le Nouvel Ecomiste 04 02 10
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le Nouvel Ecomiste 04 02 10

343 vues

Publié le

Laboratoires : à nouveau modèle économique, nouveau modèle de communication

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
343
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le Nouvel Ecomiste 04 02 10

  1. 1. N° et date de parution : 1507 - 04/02/2010 Diffusion : 35509 Page : 21 Périodicité : Hebdomadaire Taille : 59 % LeNouvelEco_1507_41_9.pdf 2428 cm2 Site Web : http://www.nouveleco.com ECONOMIE DE LASANTE Laboratoires de communicationA nouveau modèleéconomique , nouvellecommunication.Moinsflorissantequepar passé industrie le , l pharmaceutique voit sonmodèlebousculéparledéveloppement desgénériques findes , la blockbusters " " médicaments ,l exigence grandissante desautorités sanitaires volontéde Etatde Lirepig et la l réduire lesdépenses desanté . 1 / 12 Copyright (Le Nouvel Economiste) Reproduction interdite sans autorisation Alcimed
  2. 2. N° et date de parution : 1507 - 04/02/2010 Diffusion : 35509 Page : 41 Périodicité : Hebdomadaire Taille : 59 % LeNouvelEco_1507_41_9.pdf 2428 cm2 Site Web : http://www.nouveleco.com Laboratoiresdecommunication A nouveaumodèle économique nouvelle communication. , Moins florissante que par passé industrie le , l pharmaceutiques nepeuvent plus secontenter une d voitson modèle bousculé par développement despharmaceutique le communicationuniquement basée sur visite médicale auprès lagénériques fin desmédicaments `blockbusters exigence des médecins deville autant que les patients affirment " la l . D s , ,grandissante des autorités sanitaires volonté de Etat et la l comme desacteurs deplus enplus présents que les , etderéduirelesdépenses desanté Dès lors les laboratoires . , pharmaciens deviennent de plus en plus prescripteurs. ParClaireAgeneau première fois desonhistoire , l ritiondesblockbusters , le fort industrie pharmaceutique voit ses des médicaments génériques qui 23 développement pourla des , diminuer Le nombre emplois effectifs . d représentent aujourd hui %% secteur reculé de ,24%% en 2008 dans le a 0 et médicaments remboursés par Sécurité la environ %% en 2009 les chiffres ontpas sociale encouragé par lespolitiques de d 0 n ,7 ( , encore été annoncés officiellement pour des dépenses de santé fragilise réduction , la cette dernière année Unediminution ) . suprématie deslaboratoires cela ajoute . A s certes légère mais symptomatique des , une exigence toujours plus grande des auto bouleversements unefilière où emploi avait d l augmenté de14%% entre 1998 2008 On " fin des . et a assisté beaucoup defusions de à et Avec la dans ce secteurLes laboratoirescherchent restructurations . la visite médicale estmoins adaptée ainsi avoir lesreins suffisamment solides pour auprès des à lancer denouvellesmolécules indiqueOdile " , Finck présidente de délégation santé de , la Association des agences conseil en l rités sanitaires dans délivrance des la nication AACC présidente de agence demisesur marché AMM qui commu autorisations et l le ( ) ( ) , Action Eclat La période est donc pas d . n à ralentit nombre innovationsproposées le d euphorie parmileslaboratoires par les laboratoires Sans sombrer dans une . l pharmaceutiques Pas seulement cause de crise . à la crisegrave profonde industrie et , l quifrappe économie depuis2008 mais aussi pharmaceutique connaît doncune période de l , parce que leur modèlede développement mutation trèsforte qui amène revoir son l à , * basé surles blockbusters ces médicaments " " , modèle dedéveloppement général donc , et générantplus unmilliard dedollars de également sonmodèle marketing La . d affaires est plus viable Le modèle chiffre d , n . " de communication des laboratoires stratégie historique decommercialisation desblockbusters pharmaceutiques adaptait eneffet leur s à arrive son terme Beaucoup deces à . portefeuille de produits essentiellement , ont vuleurbrevettomber dans composé de médicaments stars " " médicaments le et domaine public Leslaboratoires vivent doncune . incontestés visant des populations très larges. , période difficile de grand chamboulement Ils , . Une façon de communiquer quicadre mal doivent repenserleur business-model explique avec les évolutions du marché " , Vmcent Genet directeur de branche santé , la , actuel. pharmaceutique t du cabinetde conseil Alcimed Au cours de . année 2008 les exemples de médicaments La visitedu médecin prescripteur * l , 1 tombés dans domaine public ne manquent le nesuffit plus pas Fosamax deMerck pour traitement : , le Traditionnellement médecin généraliste , le , de ostéoporose Risperdal de Janssen pour prescripteur demédicaments auprès du l ; traitementdes psychoses Effexor de le , patient toujours été ciblede , a la Wyeth pour traitement des dépressions ou le principaledeslaboratoires Pourtoucher communication . encore Casodex AstraZeneca contre cesprofessionnels de santé industrie l d le , , cancer de prostate Corollaire decette dispa la . pharmaceutique toujours employé des visiteurs a 2 / 12 Copyright (Le Nouvel Economiste) Reproduction interdite sans autorisation Alcimed

×