SlideShare une entreprise Scribd logo

Congrès Tours Sté Française de Santé Publique

Virginie Masdoua
Virginie Masdoua
Virginie MasdouaChargé de Mission et coordination en Santé Publique à Université d'Aix-Marseille

Poster présenté sur la recherche interventionnelle : Expérimentation d'un nouvel espace de restauration universitaire Questionner la restauration étudiante

Congrès Tours Sté Française de Santé Publique

1  sur  1
Télécharger pour lire hors ligne
Questionner la restauration étudiante
V. Masdoua, B. Pavaut, J. Rohaut, C. Laurent*,
Labo UMR 7268 Ades Anthropologie Droit Ethique et Santé, Marseille
*UMR 204 NUTRIPASS «Nutrition et Alimentation des Populations Aux Suds»
(IRD, UM, Supagro) Montpellier - France
Résumé : Dans le cadre d’un projet de recherche interventionnelle sur l’alimentation des étudiants en partenariat avec le CROUS Languedoc Roussillon, sur
l’Université de Montpellier, nous avons réalisé un questionnaire fin 2014 dans une cafétéria du CROUS auprès de 271 étudiants du campus Triolet, afin de
comprendre leurs attentes concernant la restauration et plus globalement leurs habitudes alimentaires. Les réponses nous permettront de proposer au
CROUS une restauration durable : respectueuse des goûts, des apports nutritionnels, des budgets des étudiants ainsi que de l’environnement.
Introduction : Pour améliorer l’offre alimentaire en vue de l’ouverture d’une nouvelle cafétéria du CROUS, nous avons enquêté.
Matériel et Méthodes :
La population interviewée est de 271 étudiants (soit la moitié des étudiants qui fréquentent cette cafétéria). Ils ont entre 18 et 30 ans : 257 ont entre 18 et
24 ans - 149 femmes et 122 hommes, 206 sont en licence, 53 en master et 12 autres. Parmi ces enquêtés, 107 vivent en location chez l’habitant, 65 en cité
U, 82 chez leurs parents et 17 autres. Le questionnaire a été administré par des étudiants dans la cafétéria du CROUS du 19 au 26 novembre 2014, durant la
journée.
Résultats :
1.Sur les lieux de restauration :
Sur nos 271 étudiants, 230 mangent le midi au Resto’ U ou une cafétéria du CROUS.
Sur nos 271 étudiants, 235 mangent chez eux le soir.
2.Sur la structure de leur repas :
En majorité les étudiants prennent deux plats le midi et le soir.
Le midi, une sexualisation alimentaire se lit (graphe 1). Les filles choisissent deux plats et les garçons
privilégient trois plats.
Le soir, quand ils dînent chez eux, pas de distinction sur le nombre de plats.
Le soir, quand ils dînent chez eux, pas de distinction sur le nombre de plats.
Le soir, quand ils dînent chez eux, pas de distinction sur le nombre de plats.
!
Graphe 1 : Nombre de plats le midi selon le sexe Graphe 2 : Temps de consommation du déjeuner selon le créneau horaire
3. Sur la dimension temporelle des repas :
Le repas du midi est pris à l’extérieur alors que le repas du soir se déroule
à leur domicile. De ce fait, nous présentons le temps de consommation du
repas le midi et le temps de préparation du repas le soir (graphe 2 et 3).
Graphe 3 : Temps de préparation du dîner selon leur lieu de restauration
!
La plupart des étudiants prennent leur repas entre 12 et 13h et consacrent en général entre 15 à 30 min à leur
déjeuner. Le temps de consommation du déjeuner pour l’étudiant est influencé par :
Le temps de préparation du repas (ceux qui rentrent chez eux), le temps de trajet pour rentrer ou pour aller au
restaurant universitaire, le temps d’attente pour être servis.
L’irrégularité des horaires de repas et les freins évoqués ci-dessus nous incitent à proposer une offre favorisant une
alimentation équilibrée pour cette nouvelle cafétéria.
Plus de ¾ des étudiants mangent chez eux le soir. 65 % d’entre eux consacrent au moins 15 min de
préparation à leur repas le soir. Ils sont donc très demandeurs de recettes et de cours de cuisine. Nous allons
proposer des tutoriels présentant des recettes de cuisine.
Graphe 4 : Lieu de restauration et perception du moment
Graphe6:Leurspréférencesparmicespropositionsdeviandes
etpoissons(4choixmaximumàcocher)
!
Graphe 5 : Lieu de restauration le soir
et perception du moment
!
!
Graphe 7 : Leurs préférences parmi ces propositions
de plat d’accompagnement (4 choix maximum à cocher)
Graphe 8 : Dimension pratique de l’assaisonnement Graphe 9 : Dimension gustative et nutritionnelle
de l’assaisonnement
!
44
54
100
54
2
16
1 A l’aise
C’est juste
Ça va
Il faut faire attention
Vous ne pouvez pas y
arriver sans faire de dettes
Vous y arrivez
dif�icilement
(vide)
Référencesbibliographiques:**N.Darmon,M.DarmonetE.Ferguson,Identificationofnutritionally adequatemixturesofvegetableoilsbylinearprogramming,J.Hum.Nutr.Dietet,2006,19,pp59-69.
***FNORS,Harmoniserlesétudesennutrition,unguidedebonnespratiques,juillet2009.Disposniblesur:http://www.fnors.org/uploadedFiles/publicationsFnors/guide_nutrition_fnors2009.pdf
4. L’environnement social et le plaisir :
Pour le midi, 208 étudiants/271 déjeunent avec des amis,
c’est un plaisir lié à la convivialité (graphe 4). Pour le soir :
à la différence du midi, ils cuisinent leur répertoire alimentaire.
Le plaisir serait plus culinaire que social. Les étudiants font en
sorte que les repas du midi et du soir soient un moment de plaisir.
5. L’univers des préférences des plats :
Nous avons cherché à connaître la variété des plats de viandes et
poissons (graphe 6), les plats d’accompagnement (graphe 7)
qu’ils privilégient dans la liste des plats proposés afin de
proposer une offre de plats cuisinés originaux en cafétéria.
Finalement pour la nouvelle cafétéria, 20 plats cuisinés sont
élaborés, dans lesquels apparaissent le poulet rôti et le saumon,
ainsi que les courgettes, la ratatouille, les haricots verts persillés.
Ces préférences connues, nous avons proposé des plats cuisinés
complets (ex : poulet rôti - pommes au four/tomates pistou)
6. L’univers des assaisonnements :
Nous avons également cherché à connaître leurs préférences
sur les dimensions de l’offre de la vinaigrette : le côté pratique
(graphe 8) - le côté gustatif et nutritionnel (graphe 9)
7. L’aspectfinancierdel’alimentationchezlesétudiants***:
Les étudiants dépensent, pour la plupart, entre 100
et 200 euros par mois pour leur alimentation.
Leur perception de leur situation financière
est la suivante (graphe 10).
Conclusion :
Informés des préférences alimentaires des étudiants, de leur budget et des apports nutritionnels conseillés,
nous avons proposé deux formules « équilibrées » pour améliorer l’offre alimentaire destinée à ces derniers :
- un sandwich baguette + un yaourt nature + une crudité ou un fruit
- un plat cuisiné + une crudité ou un fruit + un morceau de pain
Nous avons demandé la mise en place d’un bar à assaisonnements avec 3 types d’huile : olive, tournesol et colza pour
couvrir les apports en ω3, ω6, ω9, et pour pallier la distribution des sticks de sauce salade (composée de d’eau).
75%
Graphe 10 : Perception par les
étudiants de leur situation
financière
Quel que soit leur budget
alimentaire, seulement
18 étudiants/271
précisent « y arriver difficilement
» ou « ne pas y arriver
sans faire de dettes ».
(152/235)
Publicité

Recommandé

Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017
Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017
Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017ComSanté
 
Les Français et les cantines scolaires
Les Français et les cantines scolairesLes Français et les cantines scolaires
Les Français et les cantines scolairescontact Elabe
 
Débat public régional sur l'alimentation : forum de Lille
Débat public régional sur l'alimentation : forum de LilleDébat public régional sur l'alimentation : forum de Lille
Débat public régional sur l'alimentation : forum de LilleNordPasdeCalais
 
Le cas des services de garde et des responsabilités parentales
Le cas des services de garde et des responsabilités parentalesLe cas des services de garde et des responsabilités parentales
Le cas des services de garde et des responsabilités parentalesQuébec en Forme
 
PDF Student Cook France - Projet de Fin d'études 2013 - Lehartel/Poquet
PDF Student Cook France - Projet de Fin d'études 2013 - Lehartel/PoquetPDF Student Cook France - Projet de Fin d'études 2013 - Lehartel/Poquet
PDF Student Cook France - Projet de Fin d'études 2013 - Lehartel/PoquetRaiarii Lehartel
 
Malnutrition and calorie - nutrition enteral
Malnutrition and calorie - nutrition enteralMalnutrition and calorie - nutrition enteral
Malnutrition and calorie - nutrition enteralSandro Zorzi
 
Plus une miette dans l'assiette - Guide pratique pour les aidants
Plus une miette dans l'assiette - Guide pratique pour les aidantsPlus une miette dans l'assiette - Guide pratique pour les aidants
Plus une miette dans l'assiette - Guide pratique pour les aidantsEatatHomeERASMUS
 

Contenu connexe

Similaire à Congrès Tours Sté Française de Santé Publique

La place des restaurants fast food dans l'alimentation des jeunes francais
La place des restaurants fast food dans l'alimentation des jeunes francaisLa place des restaurants fast food dans l'alimentation des jeunes francais
La place des restaurants fast food dans l'alimentation des jeunes francaisCaro Almonte
 
Diagnostic alimentation lgb v2
Diagnostic alimentation lgb v2Diagnostic alimentation lgb v2
Diagnostic alimentation lgb v2yopla
 
Desclefsdossiers
DesclefsdossiersDesclefsdossiers
DesclefsdossiersIreps
 
Synthèse étude de la consommation de fruits et légumes frais
Synthèse étude de la consommation de fruits et légumes fraisSynthèse étude de la consommation de fruits et légumes frais
Synthèse étude de la consommation de fruits et légumes fraisInterfel
 
Comment changer les comportements alimentaires ?
Comment changer les comportements alimentaires ? Comment changer les comportements alimentaires ?
Comment changer les comportements alimentaires ? Jean-Pierre Poulain
 
Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...
Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...
Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...Ireps
 
Ipsos x Liebig - Fracture Nutritionnelle
Ipsos x Liebig -  Fracture NutritionnelleIpsos x Liebig -  Fracture Nutritionnelle
Ipsos x Liebig - Fracture NutritionnelleIpsos France
 
L’approche nutrition santé d’UFS en restauration scolaire
L’approche nutrition santé d’UFS en restauration scolaireL’approche nutrition santé d’UFS en restauration scolaire
L’approche nutrition santé d’UFS en restauration scolaireQuébec en Forme
 
1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition (1).pptx
1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition  (1).pptx1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition  (1).pptx
1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition (1).pptxilyasbarkat
 
Clil rennes disseminazione Dirigente Vito Pecoraro
Clil rennes disseminazione Dirigente Vito PecoraroClil rennes disseminazione Dirigente Vito Pecoraro
Clil rennes disseminazione Dirigente Vito PecoraroMaria Grazia Valenti
 
Le poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunesLe poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunesQuébec en Forme
 
Lhomme face-a-son-alimentation-communique-presse
Lhomme face-a-son-alimentation-communique-presseLhomme face-a-son-alimentation-communique-presse
Lhomme face-a-son-alimentation-communique-presseFondation Louis Bonduelle
 

Similaire à Congrès Tours Sté Française de Santé Publique (20)

La place des restaurants fast food dans l'alimentation des jeunes francais
La place des restaurants fast food dans l'alimentation des jeunes francaisLa place des restaurants fast food dans l'alimentation des jeunes francais
La place des restaurants fast food dans l'alimentation des jeunes francais
 
Diagnostic alimentation lgb v2
Diagnostic alimentation lgb v2Diagnostic alimentation lgb v2
Diagnostic alimentation lgb v2
 
Desclefsdossiers
DesclefsdossiersDesclefsdossiers
Desclefsdossiers
 
Synthèse étude de la consommation de fruits et légumes frais
Synthèse étude de la consommation de fruits et légumes fraisSynthèse étude de la consommation de fruits et légumes frais
Synthèse étude de la consommation de fruits et légumes frais
 
Synthèse étude de la consommation de fruits et légumes frais
Synthèse étude de la consommation de fruits et légumes fraisSynthèse étude de la consommation de fruits et légumes frais
Synthèse étude de la consommation de fruits et légumes frais
 
Comment changer les comportements alimentaires ?
Comment changer les comportements alimentaires ? Comment changer les comportements alimentaires ?
Comment changer les comportements alimentaires ?
 
Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...
Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...
Catalogue d'outils pédagogiques labellisés par le Programme National Nutritio...
 
Projet 2de A
Projet 2de AProjet 2de A
Projet 2de A
 
Ipsos x Liebig - Fracture Nutritionnelle
Ipsos x Liebig -  Fracture NutritionnelleIpsos x Liebig -  Fracture Nutritionnelle
Ipsos x Liebig - Fracture Nutritionnelle
 
L’approche nutrition santé d’UFS en restauration scolaire
L’approche nutrition santé d’UFS en restauration scolaireL’approche nutrition santé d’UFS en restauration scolaire
L’approche nutrition santé d’UFS en restauration scolaire
 
No. 7 mars 17
No. 7  mars 17No. 7  mars 17
No. 7 mars 17
 
Guide alimentaire
Guide alimentaireGuide alimentaire
Guide alimentaire
 
Presentation helou-fp-original
Presentation   helou-fp-originalPresentation   helou-fp-original
Presentation helou-fp-original
 
Barometre nutrition
Barometre nutritionBarometre nutrition
Barometre nutrition
 
No. 7 mars 15
No. 7  mars 15No. 7  mars 15
No. 7 mars 15
 
Helena umer - 6 - corrige
Helena   umer - 6 - corrigeHelena   umer - 6 - corrige
Helena umer - 6 - corrige
 
1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition (1).pptx
1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition  (1).pptx1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition  (1).pptx
1.2 PPT - Definition Consequences Couts Causes_Nutrition (1).pptx
 
Clil rennes disseminazione Dirigente Vito Pecoraro
Clil rennes disseminazione Dirigente Vito PecoraroClil rennes disseminazione Dirigente Vito Pecoraro
Clil rennes disseminazione Dirigente Vito Pecoraro
 
Le poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunesLe poids et l'alimentation des jeunes
Le poids et l'alimentation des jeunes
 
Lhomme face-a-son-alimentation-communique-presse
Lhomme face-a-son-alimentation-communique-presseLhomme face-a-son-alimentation-communique-presse
Lhomme face-a-son-alimentation-communique-presse
 

Plus de Virginie Masdoua

Ados – Acte alimentaire.ppt.pdf
Ados – Acte alimentaire.ppt.pdfAdos – Acte alimentaire.ppt.pdf
Ados – Acte alimentaire.ppt.pdfVirginie Masdoua
 
La gastronomie française vf 2014
La gastronomie française vf 2014La gastronomie française vf 2014
La gastronomie française vf 2014Virginie Masdoua
 
La place de l’a li mentation en sante publique vf
La place de l’a li mentation en sante publique vfLa place de l’a li mentation en sante publique vf
La place de l’a li mentation en sante publique vfVirginie Masdoua
 
Société d'Anthropologie de Paris, Museum d'histoire naturelle, 2010
Société d'Anthropologie de Paris, Museum d'histoire naturelle, 2010Société d'Anthropologie de Paris, Museum d'histoire naturelle, 2010
Société d'Anthropologie de Paris, Museum d'histoire naturelle, 2010Virginie Masdoua
 
PNNS 1, 2 puis 3 Programmes National Nutrition Santé
PNNS 1, 2 puis 3 Programmes National Nutrition SantéPNNS 1, 2 puis 3 Programmes National Nutrition Santé
PNNS 1, 2 puis 3 Programmes National Nutrition SantéVirginie Masdoua
 
2004 evolution de la perception sociale du risque alimentaire
2004 evolution de la perception sociale du risque alimentaire2004 evolution de la perception sociale du risque alimentaire
2004 evolution de la perception sociale du risque alimentaireVirginie Masdoua
 
Soutenance these 01.02.2010
Soutenance these 01.02.2010Soutenance these 01.02.2010
Soutenance these 01.02.2010Virginie Masdoua
 
Quid de l education thérapeutique chez des personnes agées
Quid de l education thérapeutique chez des personnes agéesQuid de l education thérapeutique chez des personnes agées
Quid de l education thérapeutique chez des personnes agéesVirginie Masdoua
 
Le diététicien en recherche clinique
Le diététicien en recherche cliniqueLe diététicien en recherche clinique
Le diététicien en recherche cliniqueVirginie Masdoua
 
HACCP nutritionnelle GEMRCN
HACCP nutritionnelle            GEMRCNHACCP nutritionnelle            GEMRCN
HACCP nutritionnelle GEMRCNVirginie Masdoua
 

Plus de Virginie Masdoua (11)

Ados – Acte alimentaire.ppt.pdf
Ados – Acte alimentaire.ppt.pdfAdos – Acte alimentaire.ppt.pdf
Ados – Acte alimentaire.ppt.pdf
 
CODES 04 .pptx
CODES 04 .pptxCODES 04 .pptx
CODES 04 .pptx
 
La gastronomie française vf 2014
La gastronomie française vf 2014La gastronomie française vf 2014
La gastronomie française vf 2014
 
La place de l’a li mentation en sante publique vf
La place de l’a li mentation en sante publique vfLa place de l’a li mentation en sante publique vf
La place de l’a li mentation en sante publique vf
 
Société d'Anthropologie de Paris, Museum d'histoire naturelle, 2010
Société d'Anthropologie de Paris, Museum d'histoire naturelle, 2010Société d'Anthropologie de Paris, Museum d'histoire naturelle, 2010
Société d'Anthropologie de Paris, Museum d'histoire naturelle, 2010
 
PNNS 1, 2 puis 3 Programmes National Nutrition Santé
PNNS 1, 2 puis 3 Programmes National Nutrition SantéPNNS 1, 2 puis 3 Programmes National Nutrition Santé
PNNS 1, 2 puis 3 Programmes National Nutrition Santé
 
2004 evolution de la perception sociale du risque alimentaire
2004 evolution de la perception sociale du risque alimentaire2004 evolution de la perception sociale du risque alimentaire
2004 evolution de la perception sociale du risque alimentaire
 
Soutenance these 01.02.2010
Soutenance these 01.02.2010Soutenance these 01.02.2010
Soutenance these 01.02.2010
 
Quid de l education thérapeutique chez des personnes agées
Quid de l education thérapeutique chez des personnes agéesQuid de l education thérapeutique chez des personnes agées
Quid de l education thérapeutique chez des personnes agées
 
Le diététicien en recherche clinique
Le diététicien en recherche cliniqueLe diététicien en recherche clinique
Le diététicien en recherche clinique
 
HACCP nutritionnelle GEMRCN
HACCP nutritionnelle            GEMRCNHACCP nutritionnelle            GEMRCN
HACCP nutritionnelle GEMRCN
 

Congrès Tours Sté Française de Santé Publique

  • 1. Questionner la restauration étudiante V. Masdoua, B. Pavaut, J. Rohaut, C. Laurent*, Labo UMR 7268 Ades Anthropologie Droit Ethique et Santé, Marseille *UMR 204 NUTRIPASS «Nutrition et Alimentation des Populations Aux Suds» (IRD, UM, Supagro) Montpellier - France Résumé : Dans le cadre d’un projet de recherche interventionnelle sur l’alimentation des étudiants en partenariat avec le CROUS Languedoc Roussillon, sur l’Université de Montpellier, nous avons réalisé un questionnaire fin 2014 dans une cafétéria du CROUS auprès de 271 étudiants du campus Triolet, afin de comprendre leurs attentes concernant la restauration et plus globalement leurs habitudes alimentaires. Les réponses nous permettront de proposer au CROUS une restauration durable : respectueuse des goûts, des apports nutritionnels, des budgets des étudiants ainsi que de l’environnement. Introduction : Pour améliorer l’offre alimentaire en vue de l’ouverture d’une nouvelle cafétéria du CROUS, nous avons enquêté. Matériel et Méthodes : La population interviewée est de 271 étudiants (soit la moitié des étudiants qui fréquentent cette cafétéria). Ils ont entre 18 et 30 ans : 257 ont entre 18 et 24 ans - 149 femmes et 122 hommes, 206 sont en licence, 53 en master et 12 autres. Parmi ces enquêtés, 107 vivent en location chez l’habitant, 65 en cité U, 82 chez leurs parents et 17 autres. Le questionnaire a été administré par des étudiants dans la cafétéria du CROUS du 19 au 26 novembre 2014, durant la journée. Résultats : 1.Sur les lieux de restauration : Sur nos 271 étudiants, 230 mangent le midi au Resto’ U ou une cafétéria du CROUS. Sur nos 271 étudiants, 235 mangent chez eux le soir. 2.Sur la structure de leur repas : En majorité les étudiants prennent deux plats le midi et le soir. Le midi, une sexualisation alimentaire se lit (graphe 1). Les filles choisissent deux plats et les garçons privilégient trois plats. Le soir, quand ils dînent chez eux, pas de distinction sur le nombre de plats. Le soir, quand ils dînent chez eux, pas de distinction sur le nombre de plats. Le soir, quand ils dînent chez eux, pas de distinction sur le nombre de plats. ! Graphe 1 : Nombre de plats le midi selon le sexe Graphe 2 : Temps de consommation du déjeuner selon le créneau horaire 3. Sur la dimension temporelle des repas : Le repas du midi est pris à l’extérieur alors que le repas du soir se déroule à leur domicile. De ce fait, nous présentons le temps de consommation du repas le midi et le temps de préparation du repas le soir (graphe 2 et 3). Graphe 3 : Temps de préparation du dîner selon leur lieu de restauration ! La plupart des étudiants prennent leur repas entre 12 et 13h et consacrent en général entre 15 à 30 min à leur déjeuner. Le temps de consommation du déjeuner pour l’étudiant est influencé par : Le temps de préparation du repas (ceux qui rentrent chez eux), le temps de trajet pour rentrer ou pour aller au restaurant universitaire, le temps d’attente pour être servis. L’irrégularité des horaires de repas et les freins évoqués ci-dessus nous incitent à proposer une offre favorisant une alimentation équilibrée pour cette nouvelle cafétéria. Plus de ¾ des étudiants mangent chez eux le soir. 65 % d’entre eux consacrent au moins 15 min de préparation à leur repas le soir. Ils sont donc très demandeurs de recettes et de cours de cuisine. Nous allons proposer des tutoriels présentant des recettes de cuisine. Graphe 4 : Lieu de restauration et perception du moment Graphe6:Leurspréférencesparmicespropositionsdeviandes etpoissons(4choixmaximumàcocher) ! Graphe 5 : Lieu de restauration le soir et perception du moment ! ! Graphe 7 : Leurs préférences parmi ces propositions de plat d’accompagnement (4 choix maximum à cocher) Graphe 8 : Dimension pratique de l’assaisonnement Graphe 9 : Dimension gustative et nutritionnelle de l’assaisonnement ! 44 54 100 54 2 16 1 A l’aise C’est juste Ça va Il faut faire attention Vous ne pouvez pas y arriver sans faire de dettes Vous y arrivez dif�icilement (vide) Référencesbibliographiques:**N.Darmon,M.DarmonetE.Ferguson,Identificationofnutritionally adequatemixturesofvegetableoilsbylinearprogramming,J.Hum.Nutr.Dietet,2006,19,pp59-69. ***FNORS,Harmoniserlesétudesennutrition,unguidedebonnespratiques,juillet2009.Disposniblesur:http://www.fnors.org/uploadedFiles/publicationsFnors/guide_nutrition_fnors2009.pdf 4. L’environnement social et le plaisir : Pour le midi, 208 étudiants/271 déjeunent avec des amis, c’est un plaisir lié à la convivialité (graphe 4). Pour le soir : à la différence du midi, ils cuisinent leur répertoire alimentaire. Le plaisir serait plus culinaire que social. Les étudiants font en sorte que les repas du midi et du soir soient un moment de plaisir. 5. L’univers des préférences des plats : Nous avons cherché à connaître la variété des plats de viandes et poissons (graphe 6), les plats d’accompagnement (graphe 7) qu’ils privilégient dans la liste des plats proposés afin de proposer une offre de plats cuisinés originaux en cafétéria. Finalement pour la nouvelle cafétéria, 20 plats cuisinés sont élaborés, dans lesquels apparaissent le poulet rôti et le saumon, ainsi que les courgettes, la ratatouille, les haricots verts persillés. Ces préférences connues, nous avons proposé des plats cuisinés complets (ex : poulet rôti - pommes au four/tomates pistou) 6. L’univers des assaisonnements : Nous avons également cherché à connaître leurs préférences sur les dimensions de l’offre de la vinaigrette : le côté pratique (graphe 8) - le côté gustatif et nutritionnel (graphe 9) 7. L’aspectfinancierdel’alimentationchezlesétudiants***: Les étudiants dépensent, pour la plupart, entre 100 et 200 euros par mois pour leur alimentation. Leur perception de leur situation financière est la suivante (graphe 10). Conclusion : Informés des préférences alimentaires des étudiants, de leur budget et des apports nutritionnels conseillés, nous avons proposé deux formules « équilibrées » pour améliorer l’offre alimentaire destinée à ces derniers : - un sandwich baguette + un yaourt nature + une crudité ou un fruit - un plat cuisiné + une crudité ou un fruit + un morceau de pain Nous avons demandé la mise en place d’un bar à assaisonnements avec 3 types d’huile : olive, tournesol et colza pour couvrir les apports en ω3, ω6, ω9, et pour pallier la distribution des sticks de sauce salade (composée de d’eau). 75% Graphe 10 : Perception par les étudiants de leur situation financière Quel que soit leur budget alimentaire, seulement 18 étudiants/271 précisent « y arriver difficilement » ou « ne pas y arriver sans faire de dettes ». (152/235)