SOINS INTÉGRÉS POUR LES PERSONNES TOUCHÉS PAR         LE CANCERINFIRMIER PIVOT / INFIRMIER DE RÉFÉRENCE                   ...
LE CONTEXTE                       POPULATION                                                          BESOIN exprimé par: ...
DU PROJET POUR LINNOVATION                        POPULATION                                                    INTERVENTI...
CE QUE NOUS COMPTONS CONSTRUIRE                        POPULATION                                                   ASSURE...
LES RESSOURCES : LES PROFESSIONNELSINFIRMIERS DE RÉFÉRENCE    LA GESTION DES DIFFERENTS CAS NÉCESSITE D’ADAPTER LES    RÔL...
LES RESSOURCES : LES PROFESSIONNELSINFERMIERE RÉFÉRENCE    LE MODÈLE BIOPSYCHOSOCIAL COMME UNE RÉFÉRENCE    CONCEPTUELLE A...
DEUX RÔLES EN COMPARAISON : INFIRMIER PIVOT  EN ONCOLOGIE ET INFIRMIER DE RÉFÉRENCE        INFIRMIER DE RÉFÉRENCE         ...
CONDITIONS FONDAMENTALES POUR       LA CRÉATION DU PROJET1 PRÉSENCE DUN CARE MANAGER CLINIQUE   2 RÉCEPTIVITÉ ET RAPIDITÉ ...
CONTINUITÉ DES SOINS ET LESSOINS LONGITUDINAUX’Saillant (1999) [2] fait une distinction intéressante entre    la continuit...
CONCLUSION La difficulté nest pas de croire en des   idées nouvelles mais déchapper les                   vieilles.       ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Soins intégrés pour les personnes touchées par le cancer

774 vues

Publié le

1 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
774
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
292
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
1
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Soins intégrés pour les personnes touchées par le cancer

  1. 1. SOINS INTÉGRÉS POUR LES PERSONNES TOUCHÉS PAR LE CANCERINFIRMIER PIVOT / INFIRMIER DE RÉFÉRENCE K.PRATI, A.CERCHIERINI, F.BACCHILEGA Faenza, 18 juin 2012
  2. 2. LE CONTEXTE POPULATION BESOIN exprimé par: 2. tableau épidémiologique 3. evolution culturelle de la notion de “santé“ SERVICESRESSOURCES ADI : • TOUS LES BESOINS DAIDE (NON SEULEMENT LIÉ À LA MALADIE OU AU DIAGNOSTIC PRINCIPAL) OFFERTS À 360° / H 24 RESSOURCES HUMAINES: • ALLOCATION DES RESSOURCES À ZONES DÉVELOPPEMENT DU STABLES SPECIFIQUE INFIRMIER DE RÉFÉRENCE DANS LHÔPITAL PROFESSIONNEL • FIGURE PROFESSIONNELLE ORIENTÉ À LA PLANIFICATION VERS LE CONGÉ DE LHÔPITAL À PARTIR DE SON ENTREE DANS LHÔPITAL Buzzel, 1978; Lipton 1996; Allaire et Firsotu 2004, modificato Faenza, 18 juin 2012 2
  3. 3. DU PROJET POUR LINNOVATION POPULATION INTERVENTION PARTICIPATIVE DES CITOYENS SUR LE THÈME DE LA TRAJECTOIRE DES SOINS Mettre en évidence POINTS FORTS POINTS FAIBLES SERVICESRESSOURCES POINTS FORTS : • GARANTIE DE LA PRISE EN CHARGE ET DE LA CONTINUITÉ DES SOINS RESSOURCES HUMAINES POINTS FAIBLES : REPENSER LE RÔLE NON • FRAGMENTATION DU PARCOURS PLUS EN MANIÈRE • FAIBLESSES EN TERMES DENGAGEMENT FONCTIONNELLE, MULTIPROFESSIONNEL MAIS PERSONNALISÉ : MULTIDISCIPLINAIRE MED + INF / PATIENT Buzzel, 1978; Lipton 1996; Allaire et Firsotu 2004, modificato Faenza, 18 juin 2012 3
  4. 4. CE QUE NOUS COMPTONS CONSTRUIRE POPULATION ASSURER POINTS DE RÉFÉRENCE STABLE POUR TOUTE LA LA TRAJECTOIRE DES SOINS SERVICESRESSOURCES CRÉATION DUN POINT DE RÉFÉRENCE POUR LA PLANIFICATION, LA MISE EN ŒUVRE, ET L’ÉVALUATION DE L’ ASSISTENCE D’ UNE FAÇON SYSTÉMATIQUE AVEC 1. INFIRMIER DE LAPARTICIPATION MULTIDISCIPLINAIRE ET DES RÉFÉRENCE DIFFÉRENT PROFESSIONNEL 2. CAREMANAGER CLINCO Buzzel, 1978; Lipton 1996; Allaire et Firsotu 2004, modificato Faenza, 18 juin 2012 4
  5. 5. LES RESSOURCES : LES PROFESSIONNELSINFIRMIERS DE RÉFÉRENCE LA GESTION DES DIFFERENTS CAS NÉCESSITE D’ADAPTER LES RÔLES TRADITIONNELS DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ A RÔLE AVEC DE NOUVELLES RESPONSABILITÉS, OÙ LA PRINCIPALE CARACTÉRISTIQUE EST CONSTITUÉ PAR: 1 capacité à évaluer les besoins 2 planifier les interventions 3 maintenir des niveaux élevés et efficace 4 coopération entre les opérateurs 5 la participation du réseau informel du client (parents, amis, bénévoles) Faenza, 18 juin 2012 5
  6. 6. LES RESSOURCES : LES PROFESSIONNELSINFERMIERE RÉFÉRENCE LE MODÈLE BIOPSYCHOSOCIAL COMME UNE RÉFÉRENCE CONCEPTUELLE ASSURE: 1 réponses intégrées aux problèmes de santé 2 permet aux professionnels de différentes spécialités d’ analyser et dapprofondir leur niveau dexpertise avec lintervention de soinis 3 ouverts au dialogue et la collaboration avec dautres professionnels 4 respect de lactivité spécifique et les différents niveaux dautonomie Faenza, 18 juin 2012 6
  7. 7. DEUX RÔLES EN COMPARAISON : INFIRMIER PIVOT EN ONCOLOGIE ET INFIRMIER DE RÉFÉRENCE INFIRMIER DE RÉFÉRENCE INFIRMIER PIVOT EN ONCOLOGIE la prise en charge et la continuité des la prise en charge et la continuité des soins des patients à partir des besoins soins des patients atteints de cancer de soins exprimés activités principalement dans les soins activités dans tous les service hospitalier ou territoriale sur la base du impliqués dans soins des patients besoin exprimé atteints de cancer responsable à partir du moment du responsable à partir du moment du diagnostic et pour lensemble du diagnostic et pour lensemble du processus de soins processus de soins prend en charge le patient et sa famille prend en charge le patient et sa famille fonctionne à chaque niveau de fonctionne à chaque niveau de l ‘intensité des soins l ‘intensité des soins Faenza, 18 juin 2012
  8. 8. CONDITIONS FONDAMENTALES POUR LA CRÉATION DU PROJET1 PRÉSENCE DUN CARE MANAGER CLINIQUE 2 RÉCEPTIVITÉ ET RAPIDITÉ DE RÉPONSE AUX DEMANDES DE LÉQUIPE DE PRISE EN CHARGE 3 MODÈLE ORGANISATIONNEL POUR INTENSITÉ SOINS 4 RÉALISATION / MISE EN ŒUVRE DE LORGANISATION DU TRAVAIL EN TERMES DE GESTIONMULTI-DISCIPLINAIRE ET MULTI-PROFESSIONNELLE Faenza, 18 juin 2012
  9. 9. CONTINUITÉ DES SOINS ET LESSOINS LONGITUDINAUX’Saillant (1999) [2] fait une distinction intéressante entre la continuité des soins et les soins longitudinaux : la continuité des soins est un moyen par lequel les phases de la maladie sont isolés, connectés et structurés; les soins longitudinaux désigne une relation entre un patient et une source de soins régulière pendant une période de temps.[2] SAILLANT, F. (1999).« Aspects de la trajectoire de soins dans le virage ambulatoire », Frontières, automne 1998 - Hiver 1999, p. 25-29. Faenza, 18 Giugno 2012
  10. 10. CONCLUSION La difficulté nest pas de croire en des idées nouvelles mais déchapper les vieilles. John Maynard KeynesArrêtons de gaspiller lénergie en continuant à courir sur place! T.C. Faenza, 18 Giugno 2012

×