Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA
Un parcours
gagnant
E krach
Évolution
Problèmes
Start down ?
Start up ?
...
Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA
Un parcours
gagnant
E krach
Évolution
Problèmes
Start down ?
Start up ?
...
Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA
Un parcours
gagnant
E krach
Évolution
Problèmes
Start down ?
Start up ?
...
Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA
Un parcours
gagnant
E krach
Évolution
Problèmes
Start down ?
Start up ?
...
Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA
Un parcours
gagnant
E krach
Évolution
Problèmes
Start down ?
Start up ?
...
Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA
Un parcours
gagnant
E krach
Évolution
Problèmes
Start down ?
Start up ?
...
Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA
Un parcours
gagnant
E krach
Évolution
Problèmes
Start down ?
Start up ?
...
Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA
Un parcours
gagnant
E krach
Évolution
Problèmes
Start down ?
Start up ?
...
Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA
Un parcours
gagnant
E krach
Évolution
Problèmes
Start down ?
Start up ?
...
Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA
Un parcours
gagnant
E krach
Évolution
Problèmes
Start down ?
Start up ?
...
Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA
Un parcours
gagnant
E krach
Évolution
Problèmes
Start down ?
Start up ?
...
Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA
Un parcours
gagnant
E krach
Évolution
Problèmes
Start down ?
Start up ?
...
Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA
Un parcours
gagnant
E krach
Évolution
Problèmes
Start down ?
Start up ?
...
Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA
Un parcours
gagnant
E krach
Évolution
Problèmes
Start down ?
Start up ?
...
Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA
Un parcours
gagnant
E krach
Évolution
Problèmes
Start down ?
Start up ?
...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Grand Oral

456 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
456
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Lorsque j’ai postulé pour cette société, c’est son domaine d’activité LA CARTE A PUCE et la mission qui m’était proposée qui m’ont immédiatement séduit.
     
    Au vue du capital de la société, à savoir 5.250.000 FF, je ne m’étais pas du tout imaginée qu’il s’agissait d’une start up, mais d’une société bien encrée avec des bases solides.
     
    Aussi je me suis retrouvée dans une société au cœur de la nouvelle économie.
     
    Malgré tout, la perspective de travailler dans une start up m’enchantait,
     
    car aujourd’hui, impossible d’ouvrir un journal, d’allumer la télévision ou se promener dans la rue sans tomber sur une publicité de start up. On parle de nouvelle économie et non plus de l’ancienne.
     
    Grâce à ce stage, je me suis intéressée de très près aux start up et plus particulièrement à EVOLUTION devenue aujourd’hui une start down.
     
    Avant d’entrer dans le vif du sujet, il me paraît important de définir ce qu’est une start up ainsi qu’une start down.
     
    Ensuite nous verrons que le parcours d’une start up gagnante est jonché de diverses difficultés. Ces difficultés non surmontées peuvent générer des starts down.
     
    Je vous parlerai aussi rapidement de deux événements qui ont marqué le monde des starts up : Les e krach
     
    Et enfin, le cas Evolution, une start up devenu start down.
  • Qu’est ce qu’une start up
     
    Définition
     
     
    Les starts up sont souvent dirigés et composées d’une population âgée de moins de 30 ans.
     
    Elles doivent s’étendre à une concurrence de niveau internationale et instaurent une nouvelle attitude de marché, une vision plus ouverte et une approche plus agressive.
     
    Les starts up sont novatrices et prennent des risques. Elles ont surtout adopté un concept de services et savent exploiter les nouvelles technologies pour réaliser des gains de productivité.
  •   Prestataires techniques :
    Web agency, hébergement, référence ment, paiement en ligne, audit qualité, gestion de la relation client, mesure d’audience, content provider
     
     Communication :
    Publicité, achat d’espace, régie, relation presse, événementiel, marketing direct
     
     Technologies :
    outils de développement, sécurité, base de donnée, infrastructure, outils de personnalisation, télécommunication
     
     Ressources Humaines :
    recrutement, conseils en rémunération, business Angel, société de bourse, banques, fond publics, fusion acquisition
     
     Finance :
    leveur de fond, fond d’investissement, club de business angels, société de bourse, banques, fond publics, fusion acquisition
     
     Juridique et fiscal
     Logistique
  • 2. parallelement travailler sur la conception du site internet
    3. organisé, comme son nom l’indique, le premier mardi de chaque mois) pour se faire connaître d’investisseurs potentiels et de la presse, rechercher des compétences qui manquent dans l’équipe fondatrice. 25 pays en europe organisent un first Tuesday mensuel. On s’inscrit via le web. Le lieu est tenu secret jusqu’au dernier jour. En ce moment depuis avril 2000, le first Tuesday se tient au cnit.
    4. Il s’agit d’un résumé opérationnel du projet, synthétiser en une ou deux pages
     5.être capable de réciter en 30 secondes son business plan à un investisseur croisé dans l’ascenseur. Objectifs : faire rever, lui donner quelques arguments imparables sur le produit et l’équipe fondatrice, ainsi que que des chiffres clé.
     6. Première levée de fonds auprès d’investisseurs privés, les business angels : Négocier une forte valorisation du projet tout en lâchant le minimum de parts afin de ne pas se faire trop diluer. Faire entrer dans son conseil d’administration une personnalité connue des affaires crédibilisera encore le projet
    7. (Se faire sélectionner pour le Capital IT = forum de porteurs de projet et d’investisseurs potentiels) Ici on a que 15 minutes pour convaincre
     8. rédiger un pacte d’actionnaire
    9. c’est le jour du closing. Les capitaux risqueurs signent le cheque
    10. pour se développer et aussi offrir une porte de sortie aux investisseurs de départ.
  • Un peu d’histoire
     
     
     Premier e-Krach
    –Montant moyen d’un tour de table : 32.8 millions de francs
    –Nécessité d’avoir une équipe dirigeante plus expérimentée : Seuls les cadres expérimentés, souvent issus de l’économie traditionnnelle, savent gérer la croissance exponentielle des jeunes pousses qui découvrent, parfois amèrement, les lois du marché. Par ailleurs, on découvre que les starts up ont besoin de spécialistes, de vrai professionnel.
    –L’arrivée du phénomène BtoBB (Born to Be Bougt) : France Telecom ( avec Ridingzone.com), crédit lyonnais (avec image Force)…
  • Des boutons d'action sont utilisés dans cette diapositive pour composer un plan de votre site. Les traits reliant les différents boutons d'action sont des connecteurs. Quand vous déplacez un objet doté d'un connecteur, le connecteur reste attaché à l'objet et se déplace avec lui.
    Pour plus d'informations, interrogez l'aide intuitive sur :
    Boutons d'action
    Connecteurs
  • J’ai choisi pour le sujet du grand oral de vous exposer Les starts up en down et EVOLUTION SA car il s’agit d’un sujet d’actualité que j’ai vecu en temps réel.
     
    Ce stage a été paradoxal de part son intéressement au produit et au marché et d’autre part la réalité féroce de l’univers start up (dépôt de bilan)
     
    Il a été intéressant pour moi parce que j’ai découvert, j’ai appris, j’ai pu accéder à différents domaines tels que la finance, l’économie, le recrutement, la mort de la société, les banques….
     
    Il a été difficile pour moi parce que j’ai du travailler dans une atmosphere tendue, pénible et secret
     
    Toutefois, j’ai pu créer des liens forts avec différentes personnes de la société avec qui je suis toujours en contact.
     
    Aujourd’hui, j’ai l’opportunité de reprendre une partie de l’activité de la société avec un ancien membre d’EVOLUTION. C’est une aventure dans laquelle j’ai envie de me lancer meme si elle s’avère difficile car de toutes les facons c’est la meilleure formation que l’on puisse avoir.
     
    En definitive, j’espère vous avoir intéressé dans mon sujet et de vous avoir convaincu de mon application au sein d’EVOLUTION et de CIS.
     
     
     
  • Grand Oral

    1. 1. Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA Un parcours gagnant E krach Évolution Problèmes Start down ? Start up ? Les leçons GRAND ORAL LES STARTS UP EN DOWNLES STARTS UP EN DOWN etet EVOLUTION SAEVOLUTION SA ALINE SO Vendredi 2 Février 2001
    2. 2. Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA Un parcours gagnant E krach Évolution Problèmes Start down ? Start up ? Les leçons Définition = Jeune pousse en français « Société jeune et active dans un secteur à forte composante technologique […] La start- up se caractérise souvent par ses besoins en financement et son recours à des investisseurs en capital. » Selon le dictionnaire de l’informatique et de l’Internet 2001 (Edition Micro Application) Qu’est ce qu’une Start-Up ? Dernière mise à jour : 10 mars 2015 Quelques chiffres  Levée de fond : 1.29 milliards de Francs au 4e trimestre 2000 (Selon Journal du Net/ Benchmark Group) Europe : 15 000 créations d’entreprises entre 1997 et 1999 (Selon Start-up forum® du 22.01.01)
    3. 3. Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA Un parcours gagnant E krach Évolution Problèmes Start down ? Start up ? Les leçons Les catégories de start-up et son environnement Qu’est ce qu’une Start-Up ? Prestataires techniques CommunicationTechnologies Ressources Humaines Finance Juridique et Fiscal
    4. 4. Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA Un parcours gagnant E krach Évolution Problèmes Start down ? Start up ? Les leçons Qu’est ce qu’une Start-Down ? Définition Start-Up en faillite Motifs : • Pas de levée de fond • Tour de table non réalisé • Cessation de paiement • Liquidation • Reprise • Virage technologique Quelques chiffres  12.12.00 : 114 Start-down en Europe et US dont 21 en France
    5. 5. Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA Un parcours gagnant E krach Évolution Problèmes Start down ? Start up ? Les leçons 1. Avoir une bonne idée et rédiger un business plan* 2. Création d’une société 3. Petit tour au prochain FIRST Tuesday* 4. Peaufiner son business model et rédiger un executive summary 5. S’entrainer au test de l’ascenseur 6. 1e Tour de Table* : Première levée de fonds auprès d’investisseurs privés, les business angels* 7. Préparer l’augmentation de capital 8. Se préparer à subir les audits préalables des capitaux risqueurs* 9. Mettre le champagne au frais 10. Préparer l’introduction en Bourse Le parcours d’une Start-Up gagnante
    6. 6. Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA Un parcours gagnant E krach Évolution Problèmes Start down ? Start up ? Les leçons Business plan FIRST Tuesday Tour de Table Business Angel Capital risqueur Support écrit permettant à un interlocuteur d’appréhender les fondements d’un projet d’entreprise Rencontre entre investisseurs potentiels, presse et start up Phase d’investissement au capital d’une start up : Amorçage = 1er tour de table. Particulier réalisant des investissements dans une start up qu’il juge prometteuse. Investisseur apportant du capital à l’entreprise et prenant le risque de sa faillite dans l’espoir d’un gain financier 8.4 Milliard de FF injectés en France depuis 1998 Définitions
    7. 7. Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA Un parcours gagnant E krach Évolution Problèmes Start down ? Start up ? Les leçons Les E-krach Premier e-Krach : mars 2000 – Montant moyen d’un tour de table : 32.8 millions de FF – Nécessité d’avoir une équipe dirigeante plus expérimentée – L’arrivée du phénomène BtoBB (Born to Be Bought) Second e-Krach : Fin 2000-début 2001 – L’ère du professionnalisme – Alléger les équipes – Freiner les investissements en communication – Être capable de générer du cash flow sous 12 à 18 mois
    8. 8. Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA Un parcours gagnant E krach Évolution Problèmes Start down ? Start up ? Les leçons S e c r é ta ir e C o m p ta b le S e r g e M E T R A L D ir e c te u r G é n é r a l A lin e S O M a r k e tin g C h r is t o p h e G R A N G E D ir e c te u r C o m m e r c ia l T e c h n ic ie n r é s e a u M e d i A M A O U I D ir e c te u r T e c h n iq u e G e o r g e s O B A N O S P D G Évolution SA 10 PERSONNES
    9. 9. Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA Un parcours gagnant E krach Évolution Problèmes Start down ? Start up ? Les leçons Évolution SA •Cessation de paiement •Cherche investisseurs Janvier 00 •Arrivée + apport de M. METRALFévrier 00 •Label FCPI •Revalorisation du capital 5.250.000 FF Mars 00 •Arrivée de M. CAP DE PUY •Aide à l’innovation de 1.1 Millions FF Mai 00 •Apport d’un actionnaire •Augmentation du capital (100.000 FF) Mai 00
    10. 10. Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA Un parcours gagnant E krach Évolution Problèmes Start down ? Start up ? Les leçons Évolution SA Juillet 00 •Arrivée de M. GRANGE •Apport d’investisseurs (200.000 FF) Octobre 00 •Apport d’investisseurs (150.000 FF) •Création de l’exécutive summary •1er Tour de table de 20 MF annulé •AGE Novembre 00 •Dépôt de bilan le 10 novembre 2000 Septembre 00 •Arrivée d’Aline •Travail avec Consultants en marketing •Création du business plan
    11. 11. Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA Un parcours gagnant E krach Évolution Problèmes Start down ? Start up ? Les leçons Au niveau du personnel : •PDG détient plus de 90% des actions de la société : Il a donc le pouvoir majoritaire •Les salariés sont démotivés (plus d’activités, changement constant des décisions et de stratégie) •Mme CHATELAIN, commerciale grande distribution, décide de ne plus intégrer Évolution SA •La secrétaire démissionne •Démission du directeur général de ses fonctions d’administrateur au Conseil d’Administration et de son mandat de DG. •L’équipe technique est passé de 3 techniciens réseaux à 1 seul Les problèmes d’Évolution
    12. 12. Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA Un parcours gagnant E krach Évolution Problèmes Start down ? Start up ? Les leçons Au niveau de la stratégie •Le concept EvoCard est dépassé : Beaucoup trop de concurrents qui proposent le même produit •Les noms de domaine : evolution.fr et evolution.com sont pris •N’a pas encore réfléchi sur la stratégie à CT, à MT et à LT de la société •Produit EvoCard n’est pas prêt techniquement Les problèmes d’Évolution
    13. 13. Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA Un parcours gagnant E krach Évolution Problèmes Start down ? Start up ? Les leçons Leçons tirées du cas d’Évolution Au niveau de la création d’entreprise : • Ne jamais créer une SA dont un des actionnaires détient plus de 50% des actions • Déposer immédiatement un nom de domaine pour la société • Un concept ne suffit pas, il faut LES HOMMES, le RESEAU, LE MARCHE, et LA PROCEDURE pour atteindre l’objectif qui est la concrétisation du concept Au niveau commerce marketing : • Anticiper sur son marché et sur ses concurrents • Rester toujours en veille technologique et concurrentielle • Mieux préparer ses discours et présentations publiques
    14. 14. Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA Un parcours gagnant E krach Évolution Problèmes Start down ? Start up ? Les leçons Leçons tirées du cas d’Évolution Au niveau financier : • Gérer correctement et stratégiquement les apports • S’autofinancer avant d’épuiser ses réserves • Savoir arrêter son activité (espoir d’un nouveau tour de table) Au niveau du personnel : • Aimer prendre des risques • Accompagner les dirigeants dans cette phase délicate • Motiver l’équipe : Esprit d’équipe
    15. 15. Grand Oral : Les Start Up en Down et Évolution SA Un parcours gagnant E krach Évolution Problèmes Start down ? Start up ? Les leçons CONCLUSION

    ×