– DE L’OFFRE AU
RECRUTEMENT, ÉDITION 2015
LES CANDIDATURES SUR
OFFRE–
Dans un contexte de croissance économique
ralentie, ...
APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE2
–LES CANDIDATURES SUR OFFRE SE SONT MAINTENUES
...
APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE 3
Moyenne Médiane
T1-2013
T2-2013
T3-2013
T4-201...
APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE4
Néanmoins, on constate quelques variations au c...
APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE 5
–Tableau 2–
Nombre moyen de candidatures par o...
APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE6
Elles enregistrent les plus fortes augmentation...
APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE 7
lement des postes d’ingénieurs conception et r...
APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE8
Informatique
Commercial, marketing
Études, rech...
APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE 9
Informatique
Commercial, marketing
Études, rec...
APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE10
La fonction ventes en magasin est celle dont l...
APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE 11
–
EXEMPLE D’OFFRE DANS LA FONCTION MARKETING ...
APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE12
15. Sourcing cadres, édition 2014,
comment les...
APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE 13
–
LA FONCTION SANTÉ SOCIAL CULTURE ATTIRE PEU...
APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE14
–
EXEMPLE D’OFFRE DANS LA FONCTION SANTÉ-SOCIA...
APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE 15
–LE SENTIMENT DE TENSION RESTE TRÈS LIÉ AU NO...
www.apec.fr
© Apec, 2015
Cet ouvrage a été créé à l’initiative de l’Apec, Association
Pour l’Emploi des Cadres, régie par ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude Apec - Les candidatures sur offre - édition 2015

277 vues

Publié le

L'étude annuelle de l'Apec sur les candidatures reçues suite à la diffusion d'une offre d'emploi sur apec.fr.
Dans un contexte de croissance économique ralentie, le nombre moyen de candidatures reçues par offre s’est maintenu au même niveau que celui de 2013 (46 candidatures par offre au 4e trimestre 2014). Les offres destinées aux jeunes diplômés attirent toujours beaucoup de candidatures liées aux difficultés d’insertion des jeunes diplômés sur le marché du travail. Les offres de la fonction informatique figurent toujours parmi les offres les moins attractives, représentant près de la moitié des offres générant moins de 10 candidatures. À l’inverse, les offres liées à la fonction commercial-marketing apparaissent parmi les plus attractives avec plus d’un tiers des offres attirant plus de 200 candidatures.
Le sentiment de tension est accentué chez les recruteurs lorsqu’ils reçoivent peu de candidatures à leur offre. Cependant, l’afflux de candidatures ne garantit pas forcément la satisfaction du recruteur.

Publié dans : Recrutement & RH
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
277
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude Apec - Les candidatures sur offre - édition 2015

  1. 1. – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE– Dans un contexte de croissance économique ralentie, le nombre moyen de candidatures reçues par offre s’est maintenu au même niveau que celui de 2013 (46 candidatures par offre au 4e trimestre 2014). Les offres destinées aux jeunes diplômés attirent toujours beaucoup de candidatures liées aux difficultés d’insertion des jeunes diplômés sur le marché du travail. Les offres de la fonction informatique figurent toujours parmi les offres les moins attractives, représentant près de la moitié des offres générant moins de 10 candidatures. À l’inverse, les offres liées à la fonction commercial- marketing apparaissent parmi les plus attractives avec plus d’un tiers des offres attirant plus de 200 candidatures. Le sentiment de tension est accentué chez les recruteurs lorsqu’ils reçoivent peu de candidatures à leur offre. Cependant, l’afflux de candidatures ne garantit pas forcément la satisfaction du recru- teur. LESÉTUDESDEL’EMPLOICADRE — De l’offre au recrutement : analyse des enquêtes trimestrielles de suivi des offres d’emploi confiées à l’Apec en 2014. N°2015-78 NOVEMBRE 2015
  2. 2. APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE2 –LES CANDIDATURES SUR OFFRE SE SONT MAINTENUES À UN NIVEAU ÉLEVÉ EN 2014– Le nombre moyen de candidatures générées par les offres publiées par l’Apec en 2014 est resté au même niveau que celui de 2013. Au 4e trimestre 2014, le nombre de candidatures s’établissait à 46, un niveau équivalent à la fin de l’année 2013 et quasi identique à celui du 4e trimestre 2012 (45 candidatures par offre) (figure1). Toutefois, le nombre moyen de can- didatures par offre a connu des évolutions contras- tées tout au long de l’année 2014. Après un décro- chage entre le 1er et le 2e trimestre 2014 (respectivement 47 et 40 candidatures), le nombre de candidatures est reparti à la hausse tout au long de l’année 2014. Plusieurs facteurs ont joué en ce sens. En effet, malgré une amélioration de la conjoncture économique en 20141 (taux de croissance de +0,4 %), avec des entreprises plus enclines à investir et à recru- ter des cadres2 , le nombre de cadres demandeurs d’emploi a progressé (+6 % sur un an) et a dépassé le seuil des 300 000 en fin d’année. Par ailleurs, le marché de l’emploi cadre s’est avéré plus difficile pour les jeunes diplômés avec une baisse des em- bauches de jeunes diplômés sur des postes cadres en 2014 (-5 %2 ). Au global, depuis mi-2011, on observe une tendance haussière du nombre moyen de candi- datures par offre, tendance liée à la conjoncture éco- nomique peu favorable. 1. Note de conjoncture trimestrielle de l’Apec, 1er trimestre 2015, n°50 2. Le marché de l’emploi cadre en 2014 et 2015 : tous les résultats, Apec,coll. Les études de l’emploi cadre, n°2015-58, mars 2015n°2015-63, juin 2015 1rT2014 2eT2014 3eT2014 4eT2014 1rT2009 2eT2009 3eT2009 4eT2009 1rT2010 2eT2010 3eT2010 4eT2010 1rT2011 2eT2011 3eT2011 4eT2011 1rT2012 2eT2012 3eT2012 4eT2012 1rT2013 2eT2013 3eT2013 4eT2013 48 55 58 53 57 45 48 43 43 34 36 41 37 39 41 45 40 42 46 46 43 46 40 47 –Figure 1– Nombre moyen de candidatures par offre de 2009 à 2014 Source:Apec,2015
  3. 3. APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE 3 Moyenne Médiane T1-2013 T2-2013 T3-2013 T4-2013 T1-2014 T2-2014 T3-2014 T4-2014 40 20 28 42 28 24 46 46 30 46 25 43 20 40 30 47 –Figure 2– Candidatures moyennes et candidatures médianes par offre en 2013 et 2014 Source:Apec,2015 La moyenne des candidatures reçues par offre étant soumise à l’influence de valeurs extrêmes, notam- ment sous l’effet de certaines fonctions, il convient d’observer aussi l’évolution de la médiane. Au 4e tri- mestre 2014, la médiane se situe à 30 : la moitié des offres diffusées sur apec.fr a généré moins de 30 candidatures et l’autre moitié plus de 30 candida- tures, un niveau élevé comparé aux deux dernières années (figure 2). Ce niveau est observé également pour les offres du premier trimestre 2014. Pour les offres des deuxième et troisième trimestres, le nombre médian de candidatures était moindre, respective- ment 20 et 25. La remontée à la fin de l’année 2014 confirme donc la tendance à la hausse du nombre moyen de candidatures par offre. • –LES OFFRES DESTINÉES AUX JEUNES DIPLÔMÉS ONT ATTIRÉ BEAUCOUP DE CANDIDATURES EN 2014– Globalement, en 2014, les offres destinées aux débu- tants ont suscité plus de candidatures que celles ouvertes à d’autres profils, 49 candidatures par offre au 4e trimestre 2014 contre 43 pour les offres ou- vertes à tous profils et 47 pour celles destinées aux cadres confirmés (tableau 1). Le canal des offres d’emploi est le moyen le plus utilisé par les jeunes diplômés dans leur recherche d’emploi : près de 90 % des diplômés en recherche d’emploi y ont recours3 . Aussi, 35 % des jeunes diplômés en emploi de la promotion 2014 ont été recrutés via une offre. Par conséquent, les offres qui sont destinées aux jeunes diplômés recueillent souvent un nombre important de candidatures, a fortiori en période d’insertion dif- ficile. A noter que ces offres ne représentent que 5 % de l’ensemble des offres publiées par l’Apec. –Tableau 1– Nombre moyen de candidature par offre selon le niveau d’expérience recherchée Offres du 1er trimestre 2014 Offres du 2e trimestre 2014 Offres du 3e trimestre 2014 Offres du 4e trimestre 2014 Offres destinées aux jeunes diplômés 53 41 64 49 Offres ouvertes à tous profils 48 37 44 43 Offres destinées aux cadres expérimentés 47 41 42 47 Ensemble des offres 47 40 43 46 Source:Apec,2015 3. Les jeunes diplômés de 2014 : situation professionnelle en 2015, Apec,coll. Les études de l’emploi cadre, n°2015-67, septembre 2015
  4. 4. APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE4 Néanmoins, on constate quelques variations au cours de l’année 2014. Au 4e trimestre 2014, ces offres ont reçu 49 candidatures en moyenne contre 72 un an plus tôt, soit une baisse de -46 % en un an. Mais le niveau atteint par les offres du 4e trimestre 2013 était atypiquement élevé. Cela peut s’expliquer par la difficile insertion des jeunes diplômés de la promo- tion 20134 à la fin de 2013. Ce phénomène s’est poursuivi au 1er trimestre 2014 avec 53 candidatures par offre pour les offres dédiées aux jeunes diplômés. En 2014, ces dernières ont reçu en moyenne 51 can- didatures soit un niveau plus important que celui des offres tous profils confondus (44 candidatures). A noter que les jeunes diplômés ont représenté 16 % des recrutements de cadres via les offres d’emploi diffusées sur apec.fr en 2014 (contre 19 % en 2013)5 en lien avec la baisse du nombre de recrutements de jeunes diplômés sur des emplois cadres en 2014. Depuis la crise de 2008 - 2009, la préférence des recruteurs se tourne vers les profils cadres ayant entre 4. Les jeunes diplômés de 2013 : situation professionnelle en 2014, Apec,coll. Les études de l’emploi cadre, n°2014-52, septembre 2014 5. De l’offre au recrutement, édition 2015: profils cadres recherchés et profils cadres recrutés, Apec,coll, Les études de l’emploi cadre n°2015-75, octobre 2015 6. Le marché de l’emploi cadre en 2014 et 2015 : tous les résultats, Apec,coll. Les études de l’emploi cadre, n°2015-58, mars 2015 7. De l’offre au recrutement, édition 2015: profils cadres recherchés et profils cadres recrutés, Apec,coll, Les études de l’emploi cadre n°2015-75, octobre 2015 8. Source : Pôle emploi un et dix ans d’expérience, et ce au détriment des cadres débutants6 . Quant aux candidats postulant aux offres ouvertes à tous profils, au 4e trimestre 2014, ils sont moins nom- breux qu’un an auparavant, de 47 à 43 en moyenne. En revanche, les candidatures sur les offres destinées aux cadres confirmés sont en légère hausse (de 45 à 47 en moyenne). Compte tenu de la rareté des offres ouvertes exclusivement aux débutants, ces derniers se reportent essentiellement sur des offres tous pro- fils mais également sur des offres destinées aux cadres expérimentés7 , ce qui expliquerait que le nombre de candidatures dédiées aux cadres confir- més se maintienne à un niveau élevé. Autre élément, la légère hausse du nombre de candidatures sur les offres s’adressant à des cadres confirmés est à mettre en perspective avec la progression du nombre de demandeurs d’emploi (+6 %), qui est plus prononcée pour les cadres quinquagénaires, notamment ceux âgés de 50 à 54 ans (+7 %)8 . • –UNE MAJORITÉ DE FONCTIONS ONT CONNU UNE BAISSE DU NOMBRE DE CANDIDATURES– Le maintien à un niveau relativement élevé du nombre moyen de candidatures tout au long de l’année 2014 cache des disparités selon les fonctions (tableau 2). Après une tendance à la baisse, dans une grande majorité des fonctions entre le 4e tri- mestre 2013 et le 2e trimestre 2014, le nombre de candidatures reçues par offre est reparti à la hausse au 3e trimestre 2014. Néanmoins, le nombre de can- didatures est resté à un niveau en dessous de celui du 4e trimestre 2013 pour la plupart des fonctions (7 sur 10). Ce mouvement à la baisse ne s’est pas réper- cuté au niveau global sous l’effet du poids des fonc- tions les plus pourvoyeuses d’offres. En effet, à l’ex- ception de l’informatique, les principales fonctions pourvoyeuses d’offres d’emploi comme la fonction commercial-marketing (plus du quart de l’ensemble des offres), les études-R&D et la production indus- trielle-travaux et chantier ont vu leur nombre de can- didatures augmenter. La fonction informatique est celle qui affiche le plus faible nombre de candidatures reçues. Dans la fonction informatique, le nombre moyen de candida- tures a légèrement baissé au 4e trimestre 2014 avec 28 candidatures contre 31 un an auparavant. Il faut souligner le volume d’offres important dans cette fonction (près de 142 000 offres), en raison de pra- tiques spécifiques des Entreprises de Services du Numérique (ESN) en matière de recrutement. En ef- fet, ces entreprises, qui diffusent la grande majorité des offres à destination des cadres informaticiens, ont souvent recours à la démultiplication des offres, principalement afin de se constituer des viviers de candidats. Le faible nombre de candidatures par offre s’explique aussi par un nombre plus limité de profils cadres disponibles et mobiles pour ces postes à pour- voir.
  5. 5. APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE 5 –Tableau 2– Nombre moyen de candidatures par offre par trimestre en 2013 et 2014 selon les fonctions Offres du 1er trimestre 2013 Offres du 2e trimestre 2013 Offres du 3e trimestre 2013 Offres du 4e trimestre 2013 Offres du 1er trimestre 2014 Offres du 2e trimestre 2014 Offres du 3e trimestre 2014 Offres du 4e trimestre 2014 Evolution 4e trimestre 2014 / 4e trimestre 2013 Evolution du volume de recru- tements 2014/2013 Commercial, marketing 48 58 59 56 54 46 51 59 + 5% Communication, création 105 76 103 116 89 97 101 113 - 3% Gestion, finance, administration 60 54 65 63 73 46 49 51 - 19% Ressources humaines 71 58 72 77 69 63 65 68 - 11% Direction d'entreprise ns ns ns 88 ns ns ns 75 - 14% Etudes, recherche et développement 30 27 33 34 40 28 39 37 + 7% Informatique 23 30 28 31 31 31 28 28 - 8% Production industrielle - travaux et chantier 32 39 36 34 35 34 41 47 + 40% Santé, social, culture 33 23 33 30 32 30 33 28 - 6% Services techniques 47 42 47 49 51 41 47 46 - 6% Ensemble 40 42 46 46 47 40 43 46 = Source:Apec,2015 ns : non significatif Une tendance générale se dégage : l’évolution du nombre de candidatures reçues par fonction reste très liée à l’évolution du volume de recrutements externes. Ainsi, toutes les fonctions ayant connu une baisse du nombre de candidatures reçues sont celles qui ont profité de la légère amélioration du marché de l’emploi cadre en 2014. Ce sont notamment celles où la part des cadres confirmés parmi les cadres re- crutés sur offre dépasse les 50 %9 , profils pour les- quels on a constaté une augmentation des recrute- ments en 2014 (+11 % contre +4 % pour l’ensemble des recrutements). Les fonctions supports que sont la gestion-finance- administration et les ressources humaines ont plutôt connu un recul des candidatures par rapport au dernier trimestre 2013. Dans la fonction gestion- finance-administration, le nombre de postulants est passé de 63 à 51 soit une baisse de 12 points (-19 %) ; il est passé de 77 à 68 candidatures soit une baisse de 9 points (-11%) dans la fonction res- sources humaines (tableau 2). Ce recul des candi- datures est à mettre en perspective avec la reprise des volumes de recrutements dans ces fonctions10 . 9. De l’offre au recrutement, édition 2015: profils cadres recherchés et profils cadres recrutés, Apec,coll, Les études de l’emploi cadre n°2015-75, octobre 2015 10. Le marché de l’emploi cadre en 2014 et 2015 : tous les résultats, Apec,coll. Les études de l’emploi cadre, n°2015-58, mars 2015
  6. 6. APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE6 Elles enregistrent les plus fortes augmentations des volumes de recrutements en 2014 (+15 % contre +4 % en moyenne pour l’ensemble des fonctions). La hausse du volume des recrutements entre 2013 et 2014, ajoutée à l’augmentation du nombre d’offres publiées sur apec.fr (+24 % contre +11 % pour l’en- semble des offres) a logiquement favorisé la contrac- tion des candidatures dans ces fonctions. La fonction gestion-finance-administration dispose cependant d’un volume d’offres publiées plus important que la fonction ressources humaines. Les offres d’emploi parues dans les fonctions santé- social-culture et services-techniques (achats, logistique, maintenance-sécurité, process-méthodes et qualité) ont généré un peu moins de candidatures au 4e trimestre 2014 qu’au 4e trimestre 2013, respec- tivement 30 contre 28 et 49 contre 46. La fonction santé-social-culture ne cesse de voir le nombre de candidatures diminuer, -18 % en 2012, -10 % en 2013 et -6 % en 2014. Cette tendance est également à mettre en lien direct avec l’augmenta- tion du volume d’offres diffusées (+24 % en 2012, +16 % en 2013 et +25 % en 2014) sur le site apec.fr et l’augmentation du volume des recrutements du- rant ces années. Ainsi, cette fonction (qui représente près de la moitié des offres du secteur santé-action sociale confiées à l’Apec) est confrontée depuis quelques années à des départs à la retraite de cadres en poste particulièrement nombreux11 qui se sont traduits par une croissance des recrutements de cadres. Dans les services techniques, la relative baisse du nombre de candidats cadres est également liée à la légère croissance du nombre de recrutements (+5 %) dans cette fonction et l’augmentation du volume d’offres d’emplois (+11 %). La fonction communication-création reste la plus attractive avec 113 candidatures au 4e trimestre 2014 contre 116 un an auparavant, soit une légère baisse de 3 %. Cependant, tout au long de l’année 2014, le nombre de candidatures n’a cessé d’augmenter, il est passé de 89 candidatures au 1er trimestre 2014 à 113 candidatures soit une augmentation de 26 %. Cette hausse a été plus importante qu’en 2013 (+11 %), traduisant ainsi les difficultés d’insertion des jeunes diplômés et des jeunes cadres. En effet dans cette fonction, les offres s’adressent surtout à des cadres peu expérimentés, les cadres les plus expérimentés de cette fonction privilégiant d’autres canaux comme le réseau. En 2014, 20 % des cadres recrutés via une offre étaient des jeunes diplômés et 53 % des jeunes cadres12 . La forte volumétrie des candidatures par offre dans cette fonction a toutefois un caractère structurel. Même en période d’embellie, il est rare que de telles offres engendrent moins de 100 candida- tures. L’attractivité de la fonction et le faible volume de recrutements, même dans une conjoncture plus favorable, sont les principaux facteurs explicatifs. La fonction production industrielle-travaux et chantier est celle qui a connu la plus forte hausse du nombre de candidatures par offre. Au 4e trimestre 2014, les recruteurs de cette fonction ont reçu en moyenne 47 candidatures par offre soit une augmen- tation de 40 % par rapport au 4e trimestre 2013. A noter, ce niveau de candidatures n’a pas été observé depuis l’après crise de 2008-2009 où, au 4e trimestre 2009, les offres de cette fonction avaient atteint leur niveau le plus élevé avec 56 candidatures reçues en moyenne. Depuis cette période, le niveau se situait autour de 30 candidatures. En parallèle, le volume d’offres a légèrement baissé ainsi que le volume de recrutements, entrainant une hausse du nombre de candidatures par offre dans cette fonction. L’amélio- ration de la conjoncture économique en 2014 n’a pas profité aux entreprises du secteur de la construction, qui emploient la très grande majorité des cadres de chantier et qui ont vu leur situation continuer à se dégrader13 . La hausse du nombre de candidatures peut aussi s’expliquer par le positionnement des cadres sans emploi expérimentés qui ont été un plus nombreux en 2014 (+7 %), les offres de cette fonc- tion s’adressant surtout à des cadres expérimentés. Dans la fonction études-R&D, on constate une lé- gère augmentation du nombre de candidatures (+7 %) entre les 4es trimestres 2013 et 2014. L’inser- tion plus difficile des jeunes diplômés peut en être à l’origine. La fonction études-R&D est en effet l’un des principaux débouchés traditionnels pour cette popu- lation ; 17% des JD en emploi de la promotion 2014 exercent dans la fonction études-R&D14 . Toutefois, il s’agit surtout de diplômés d’écoles d’ingénieurs, dont l’insertion est moins problématique que la moyenne et la fonction R&D reste l’une des fonctions les moins attractives au 4e trimestre 2014, avec 37 candida- tures reçues par offre soit 9 points de moins que la moyenne des candidatures reçues. Ce sont principa- 11. La santé-action sociale : un secteur porteur et ouvert aux mobilités sectorielles, Apec,coll, Les études de l’emploi cadre n°2015-66, septembre 2015 12. De l’offre au recrutement, édition 2015: profils cadres recherchés et profils cadres recrutés, Apec,coll, Les études de l’emploi cadre n°2015-75, octobre 2015 13. Note de conjoncture trimestrielle de l’Apec- 1er trimestre 2015 14. Les jeunes diplômés de 2014 : situation professionnelle en 2015, Apec,coll. Les études de l’emploi cadre, n°2015-67, septembre 2015
  7. 7. APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE 7 lement des postes d’ingénieurs conception et re- cherche, d’ingénieurs projets scientifiques et des ingé- nieurs tests. Le manque de candidats formés à ces domaines pointus est l’une des raisons avancées par les recruteurs de la faible attractivité de ces offres. Les offres de la fonction commercial-marketing attirent toujours un nombre important de candidats, supérieur à la moyenne. Au 4e trimestre 2014, les recruteurs de la fonction commercial-marketing ont reçu en moyenne 59 candidatures par offre contre 46 pour l’ensemble des offres. De plus, on note que le nombre de candidatures a légèrement augmenté (+5 %) par rapport au même trimestre de l’année précédente. La fonction commercial-marketing est très prisée des jeunes diplômés, en particulier les métiers du marketing. Or ces derniers ont fait face à des difficultés d’insertion sur le marché de l’emploi, ce qui explique que le nombre de candidatures est assez élevé. • –EN 2014, TROIS OFFRES SUR 10 ONT REÇU AU MOINS 50 CANDIDATURES– En 2014, la part des offres générant moins de 10 candidatures a légèrement augmenté, 18 % contre 17 % en 2013. La tendance générale est toutefois à la baisse, puisqu’en 2012, elle s’élevait à 19 %. De plus, la proportion des offres générant entre 10 et 49 candidatures a baissé entre 2012 et 2014, passant de 56 % à 53 % (figure 3). Ainsi, la part des offres générant moins de 50 candidatures a fortement baissé pendant cette période, de 75 % en 2012 à 71 % en 2014. En parallèle, la part des offres suscitant plus de 50 candidatures a augmenté, passant à 29 % en 2014 contre 24 % en 2012. Néanmoins, on constate de fortes disparités entre les différentes fonctions. Si 18 % des offres d’emploi diffusées sur apec.fr ont attiré moins de 10 candida- tures, cette proportion est plus importante dans les fonctions santé-social-culture (36 %), informatique (31 %) et études- R&D (20 %) (figure 4). A l’opposé, alors que seulement 2 % de l’ensemble des offres confiées à l’Apec ont suscité plus de 200 candida- tures, cette part est 8 fois plus élevée (16 %) dans la fonction communication-création. • 2012 2013 2014 Entre 100 et 199 candidatures 200 candidatures et plus Entre 50 et 99 candidatures Entre 10 et 49 candidatures Moins de 10 candidatures 2 % 3 % 2 % 19 % 17 % 18 % 56 % 55 % 53 % 16 % 17 % 19 % 7 % 8 % 8 % –Figure 3– Répartition des offres selon le nombre de candidatures reçues en 2012, 2013, 2014 Source:Apec2015
  8. 8. APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE8 Informatique Commercial, marketing Études, recherche et développement Gestion, finance, administration Communication, création Santé, social, culture Direction d'entreprise Ressources humaines Services techniques Production industrielle - travaux et chantier Moins de 10 candidatures Entre 10 et 49 candidatures Entre 50 et 99 candidatures Entre 100 et 199 candidatures 200 candidatures et plus 16 %21 %25 %6 % 32 % 5 %16 %32 %9 % 38 % 7 %12 %30 %10 % 41 % 1 %4 %9 %31 % 55 % 3 %12 %24 %11 % 50 % 3 %10 %24 %11 % 52 % 1 %10 %20 %14 % 55 % 2 %5 %19 %17 % 57 % 2 %8 %19 %18 % 53 % 1 %6 %16 %20 % 57 % 1 %5 %17 %36 % 41 % Ensemble –Figure 4– Répartition des offres selon le nombre de candidatures reçues en 2014 par fonctionSource:Apec2015 –34 % DES OFFRES ATTIRANT PLUS DE 200 CANDIDATURES PROVIENNENT DE LA FONCTION COMMERCIAL-MARKETING– La fonction commercial-marketing se distingue parmi l’ensemble des offres générant plus de 200 candida- tures. En 2014, elle représentait 34 % des offres qui ont attiré le plus de candidats, contre 26 % de l’en- semble des offres diffusées par l’Apec. Loin derrière se trouve au second rang la fonction informatique (14 %) (figure 5). A noter que ces fonctions sont les deux principales fonctions recruteuses de cadres : elles représentent à elles deux près de la moitié des offres diffusées sur apec.fr. •
  9. 9. APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE 9 Informatique Commercial, marketing Études, recherche et développement Gestion, finance, administration Communication, création Santé, social, culture Direction d'entreprise Ressources humaines Services techniques Production industrielle - travaux et chantier 34 % 0 % 3 % 5 % 6 % 7 % 7 % 11 % 13 % 14 % –Figure 5– Répartition des offres publiées sur le site de l’Apec ayant attiré plus de 200 candidatures en 2014 Source:Apec2015 – LA FONCTION COMMERCIAL-MARKETING CACHE DES DISPARITÉS – La fonction commercial-marketing reste très attractive. Une offre reçoit en moyenne 53 candidatures contre 44 pour l’ensemble des offres en 2014 (tableau 3). Cependant, au sein de la fonction commercial-mar- keting, on constate de fortes disparités. Le nombre de candidatures reçues s’échelonne de 41 pour le do- maine des ventes en magasin à 90 pour la fonction marketing, soit du simple au double. Administration des ventes et SAV 53 Chargé d’affaires, technico-commercial 46 Commercial 48 Commerce international 51 Direction commerciale et marketing 72 Direction régionale et d'agence 54 Marketing 90 Ventes en magasin 41 Ensemble fonction Commercial, Marketing 53 Ensemble des offres 44 –Tableau 3– Nombre moyen de candidatures sur offre dans la fonction commercial-marketing en 2014 Source :Offres Apec
  10. 10. APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE10 La fonction ventes en magasin est celle dont les offres générant moins de 10 candidatures sont propor- tionnellement les plus nombreuses : près de 20 % des offres de la fonction ventes ont reçu moins de 10 candidatures, contre 11 % pour l’ensemble des offres de la fonction commercial-marketing (figure 6). Ainsi, les offres recevant moins de 10 candidatures sont surreprésentées dans cette fonction, qui est exercée majoritairement dans le secteur de la grande distribution. Les arguments apportés par les recruteurs pour expliquer leurs difficultés à attirer des candidatures se rapportent principalement à la localisation géographique des entreprises, à la non mobilité des profils cadres et à la pénurie de compétences dans les domaines d’expertises. « C’est dû à la localisation géographique, à Saint Cyprien dans la Loire » (Poste de chef de rayon). « On recrute pour la grande distribution, on veut le maximum de sécurité, une expertise artisanale, des qualités de gestionnaire et de manager. » (Poste de chef de rayon boulangerie pâtisserie) A l’inverse, la fonction marketing est très attractive, 11% des offres de cette fonction ont reçu plus de 200 candidatures soit 4 fois plus que l’ensemble des offres de la fonction commercial-marketing. Il s’agit essen- tiellement des postes de chefs de produit et de chargés d’études marketing qui sont fortement attractifs auprès des jeunes diplômés et de jeunes cadres pour lesquels ils constituent des postes d’entrée (illustra- tion 1). Chargé d’affaires, technico-commercial Ventes en magasin Direction régionale et d'agence Marketing Commerce international Direction commerciale et marketing Ensemble fonction commercial marketing Commercial Moins de 10 candidatures Entre 10 et 49 candidatures Entre 50 et 99 candidatures Entre 100 et 199 candidatures 200 candidatures et plus 11 %20 %28 %2 % 39 % 3 %1 %33 %6 % 57 % 9 %12 %26 %6 % 47 % 2 %12 %26 %8 % 52 % 2 %4 %28 %9 % 57 % 3 %10 %24 %11 % 52 % 2 %11 %24 %12 % 51 % 4 %13 %13 %13 % 57 % 1 %7 %19 %19 % 54 % Administration des ventes et SAV –Figure 6– Répartition des offres selon le nombre de candidatures reçues dans la fonction commercial-marketing en 2014 Source:OffresApec2015
  11. 11. APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE 11 – EXEMPLE D’OFFRE DANS LA FONCTION MARKETING ATTIRANT PLUS DE 200 CANDIDATURES – Chargé (e) de marketing H/F Poste et missions Travailler au sein d’une équipe jeune et dynamique ; Développer vos compétences en marketing B to B ; Etre impliqué dans la réalisation de missions motivantes aux enjeux multiples ; Bénéficier de réelles responsabilités au sein d’une PME innovante. Vos principales missions: - Gérer les différents budgets marketing inhérents aux produits que vous commercialiserez ; -Orchestreretinnoverdansledéploiementopérationneldescampagnesdemarketingdirectafind’atteindre vos objectifs ; - Rédiger le contenu des messages promotionnels - Piloter la mise en place de partenariats ; - Dynamiser la base de données. Profil du candidat Diplômé(e) d’une ESC, vous justifiez impérativement d’une expérience réussie de 1 an minimum en mar- keting opérationnel pour laquelle vous avez développé des qualités d’organisation, de rigueur, de créativité, et de logique. Compétences : Capacité d’analyse et esprit de synthèse, sens du service, dynamisme et rigu- eur, capacité d’écoute, esprit d’équipe, autonomie et sens de l’initiative, qualités rédactionnelles, ouverture d’esprit, force de proposition. La maîtrise de l’anglais est impérative. Poste en CDI Salaire : 26-30K€ brut/an + variable –Illustration 1– –PLUS DE 4 OFFRES SUR 10 GÉNÉRANT MOINS DE 10 CANDIDATURES PROVIENNENT DE L’INFORMATIQUE– Au global, près d’une offre sur cinq diffusée sur le site apec.fr a attiré moins de 10 candidatures en 2014. Parmi ces offres attirant peu de candidatures, trois fonctions sont présentes plus que d’autres. Ainsi, en 2014, près de trois quarts de ces offres proviennent des fonctions informatique (44 %), études-R&D (16 %) et commercial-marketing (14 %). Ces fonctions sont éga- lement les principales pourvoyeuses d’offres à destina- tion des cadres, elles représentent 65 % des offres confiées à l’Apec en 2014. On note toutefois une sur- représentation de la fonction informatique parmi les offres attirant moins de 10 candidatures, 44 % de ces offres contre 24 % de l’ensemble des offres (figure 7). La rareté / la pénurie des profils recherchés est l’une des principales raisons de la faible attractivité de ces offres mise en avant par les recruteurs. Les candidats potentiels sont rarement en recherche d’emploi active, la majorité d’entre eux étant déjà en poste. Pour au- tant, il existe aussi dans ces fonctions un important vivier de cadres demandeurs d’emploi vers lesquels les recruteurs pourraient davantage se tourner. A noter que, dans la fonction informatique, les recruteurs des
  12. 12. APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE12 15. Sourcing cadres, édition 2014, comment les entreprises recrutent leur cadres, Apec, coll , Les études de l’emploi cadre n°2014-43-juin 2014 Part des offres publiées sur le site de l'Apec par fonction Part des offres ayant reçu moins de 10 candidatures par fonction Informatique Santé, social, culture Production industrielle - travaux et chantier Services techniques Gestion, finance, administration Etudes, recherche et développement Commercial, marketing 7 % 1 % 2 % 4 % 3 % 7 % 14 % 24 % 16 % 26 % 13 % 44 % Ressources humaines 10 % 1 % Direction d'entreprise Communication, création 0 % 1 % 1 % 7 % 6 % 13 % –Figure 7– Répartition des offres publiées sur le site de l’Apec ayant attiré moins de 10 candidatures en 2014 Source:Apec2015 ESN se tournent plus fréquemment vers les cvthèques pour leurs recrutements de cadres15 . Et un sentiment de pénurie s’installe chez beaucoup de recruteurs : « Ce sont des profils très demandés donc il y en a peu sur le marché » (poste de développeur Java) « Une pénurie sur le marché et avec une économie ins- table les gens en place ne bougent pas » (poste d’ana- lyste programmeur). En outre, ce sont principalement les postes d’ingé- nieurs d’études et de développement / de déve- loppeurs et d’ingénieurs / d’administrateurs systèmes et réseaux qui attirent peu de candidatures. Ces offres exigent de la part des candidats des compétences tech- niques pointues et une expérience dans le domaine de spécialisation du poste. Le manque de candidats ayant les compétences recherchées est également une des explications avancées par les recruteurs. « Les postes sont très techniques, peu de candidatures peuvent correspondre aux compétences recherchées ». (Poste de chef de projet développement) L’autre élément mis en avant par les recruteurs est la faible mobilité des candidats, qui peut être perçue comme une contrainte coté candidats. « Les personnes ne sont pas mobiles car la France ex- plique mal aux jeunes où il y a du travail » (poste de consultant fonctionnel SAP). • 44 % des offres ayant attiré moins de 10 candidatures émanent de la fonction informatique, qui représente 24 % de l’ensemble des offres.
  13. 13. APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE 13 – LA FONCTION SANTÉ SOCIAL CULTURE ATTIRE PEU DE CANDIDATURES – La fonction santé-social-culture représente seulement 1 % de l’ensemble des offres confiées à l’Apec en 2014, mais 36 % de ces offres ont reçu moins de 10 candidatures par offre, soit 2 fois plus que l’ensemble des offres. Les offres attirant peu de candidatures concernent surtout les métiers de la santé et du social : métiers médicaux tels que médecins de travail ou médecins coordonnateurs, métiers soignants tels que infir- miers, et enfin métiers du social tels que psychologue ou assistant social. La demande en médecins coordonnateurs est importante compte tenu de la croissance des EHPAD16 , établissements qui re- quièrent la présence obligatoire de ces derniers depuis 2005 (illustration 2). Cependant une majo- rité de recruteurs déclarent qu’il y a un déséquilibre entre l’offre et la demande, lié probablement au système du numerus clausus, c’est-à-dire au nombre limité de places admises à concourir mais aussi au fait que ces métiers sont peu attractifs. Le nombre de candidats serait donc insuffisant pour com- bler les besoins des entreprises et des établissements comme les EHPAD. « Il y a une pénurie de candidats diplômés » (Poste de médecin coordonnateur) « Il n’y a quasiment aucun médecin coordonnateur qui réponde actuellement aux propositions. Déjà ce n’est peut-être pas attractif, les fonctions de médecin coordonnateur ont peu d’écho auprès des médecins, ils préfèrent les médecins traitants ou les spécialistes » (Poste de médecin coordonnateur) En outre, le salariat n’étant pas le principal mode d’exercice du médecin, il est très difficile d’approcher cette population via les offres d’emplois publiées sur les sites classiques. Effectivement, plus de 3 recruteurs sur 10 du secteur santé-action sociale, employant une grande majorité de ces métiers, ont publié une offre sur un ou plusieurs sites de niches lors de leur dernier recrutement de cadre en 201417 . Il s’agit de métiers le plus souvent réglementés qui nécessitent des diplômes particuliers pour exercer. Par conséquent les offres sont adressées à une communauté de candidats bien circonscrite. « Il y a très peu de candidats, ils ne vont peut-être pas sur le site de l’Apec » (Poste d’ergothérapeute) La faible attractivité des territoires peut aussi constituer un frein supplémentaire aux candidatures. « Ce sont les mêmes difficultés pour tous nos recrutements dans le médico-social : la région de l’Aisne n’est pas porteuse. Le secteur se complexifie, les responsabilités inhérentes aux cadres dissuadent les gens qui se disent que c’est beaucoup de soucis et dans le médico- social, on n’a pas des gros salaires, ce n’est pas attractif » (Poste de psychomotricien) De même le niveau de rémunération proposé joue beaucoup sur le degré d’attractivité d’une offre. À noter que les salaires proposés pour ces fonctions sont souvent encadrés par une convention collective ou des grilles de rémunération. « Les personnes sont exigeantes au niveau rémunération et pas assez mobile. Nous sommes localisés à Dourges (Pas de Calais) et Querqueville (près de Caen)» (Poste d’infirmière puéricultrice) 16. Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes 17. Sourcing cadre, comment les entreprises recrutent leurs cadres, Apec,coll. Les études de l’emploi cadre, n°2015-60, mai 2015
  14. 14. APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE14 – EXEMPLE D’OFFRE DANS LA FONCTION SANTÉ-SOCIAL-CULTURE – Médecin coordonnateur en EHPAD Poste et missions Sous la responsabilité du Directeur d’établissement, et en collaboration avec l’équipe soignante, vous êtes garant de la qualité des soins délivrée aux 80 résidents de l’EHPAD et aux personnes accueillies dans le cadre de l’accueil de jour d’une capacité de 16 places. Vos missions principales : - Organiser la permanence des soins, conjointement avec le directeur d’établissement et le responsable des soins ; - Définir le projet médical et coordonner le projet de soins de l’établissement; - Assurer la coordination avec les prestataires de soins externes de l’établissement : intervenants libéraux, établissements de santé, HAD, SSIAD... ; - Donner un avis sur les admissions en s’assurant de l’adéquation entre l’état de santé des personnes ac- cueillies et les capacités de prises en charge ; - Participer à l’évaluation des soins, notamment par l’élaboration du dossier médical et du rapport d’activité médicale annuel (EHPAD et accueil de jour) et au travers du remplissage et du suivi des grilles AGGIR ; - Jouer un rôle de formation auprès de l’équipe de soins sur les aspects médicaux ; - Créer ou mettre à jour des procédures et des protocoles et veiller à leur mise en application ; - Veiller à la gestion des médicaments et à la politique d’investissement de l’établissement en matière de matériels médicaux ; - Travailler en collaboration étroite avec le Directeur, le responsable des soins et la responsable de l’accueil de jour. Profil : - Docteur en médecine ayant idéalement une capacité en gérontologue ou un diplôme de médecin coor- donnateur ; - Expérience avérée dans le domaine de la prise en charge de la personne âgée. Salaire selon CCN51 –LE TYPE DE CONTRAT INFLUE SUR LE NOMBRE DE CANDIDATURES REÇUES PAR OFFRE – Quel que soit le trimestre de diffusion, les offres diffu- sées en 2014 ont attiré un peu moins de candidatures quand il s’agissait d’un poste en contrat à durée déter- minée plutôt qu’un contrat à durée indéterminée (res- pectivement pour l’ensemble de l’année, hors ESN, 41 contre 50). • –Illustration 2–
  15. 15. APEC – DE L’OFFRE AU RECRUTEMENT, ÉDITION 2015 LES CANDIDATURES SUR OFFRE 15 –LE SENTIMENT DE TENSION RESTE TRÈS LIÉ AU NOMBRE DE CANDIDATURES REÇUES PAR OFFRE– Le sentiment de tension est accentué chez les recru- teurs lorsqu’ils reçoivent peu de candidatures à leur offre. Ainsi, moins une offre attire des candidatures, plus les recruteurs déclarent qu’ils ont eu des difficultés à trouver les profils recherchés et réciproquement. En 2014, seuls 24 % des recruteurs ayant obtenu moins de 10 candidatures ont jugé faciles leurs recrutements contre 53 % des recruteurs ayant reçu plus de 200 candidatures (figure 8). Toutefois, ce lien n’est pas automatique. En effet, l’afflux de candidatures ne ga- rantit pas automatiquement la satisfaction du recru- teur : 47 % des recruteurs ayant obtenu plus de 200 candidatures ont jugé qu’il leur a été difficile de trou- ver des candidats adéquats. Lors du processus de recru- tement, recevoir beaucoup de candidatures implique un allongement et une complexification de la sélection des profils, donc un processus plus chronophage. Les difficultés ressenties par les recruteurs ne sont pas forcément liées à la pénurie ou au surplus de candida- tures. L’inadéquation entre les profils recherchés par les entreprises et les candidatures reçues (en termes de compétences, de formation et de personnalité…) peut révéler chez les recruteurs un sentiment de diffi- culté lors du choix d’un candidat (illustration 3). • Très difficilement Ne sait pas Plutôt difficilement Plutôt facilement Très facilement 1 %11 %35 %8 % 45 %200 candidatures et plus Entre 100 et 199 candidatures Entre 50 et 99 candidatures Entre 10 et 49 candidatures moins de 10 candidatures 3 %11 %43 %5 % 38 % 3 %10 %41 %5 % 41 % 2 %19 %44 %2 % 33 % 3 %32 %41 %2 % 22 % –Figure 8– Diriez-vous que vous avez trouvé des candidats adaptés au poste… (2014) Source:Apec2015 – EXEMPLES DE VERBATIM DE RECRUTEURS AYANT DÉCLARÉ AVOIR EU DES DIFFICULTÉS À TROUVER DES CANDIDATURES ADÉQUATES MALGRÉ UN VOLUME IMPORTANT – « Le niveau de qualification des candidats est inférieur à celui précisé dans l’annonce. » (Offre pour un poste de responsable péda- gogique qui a attiré plus de 400 candidatures) « 80 % des candidatures ne sont pas du tout adaptées au profil recherché. Les personnes répondent sans prêter attention aux annonces. Il y a très peu de candidats qui rédigent des lettres de motivation en adéquation avec le poste. » (Offre pour un poste de consultant/ coach qui a attiré 400 candidatures) « La spécificité de notre annonce, expérience en marketing industriel et commercial, et il fallait parler allemand et anglais » (Offre pour un poste de directeur de clientèle en agence de communication qui a attiré plus de 200 candidatures) « On recherchait un candidat issu du domaine de la distribution, or la majorité des candidatures sont issues du domaine du transport et de la logistique » (Offre pour un poste de responsable supply chain qui a attiré plus de 100 candidatures) –Illustration 3–
  16. 16. www.apec.fr © Apec, 2015 Cet ouvrage a été créé à l’initiative de l’Apec, Association Pour l’Emploi des Cadres, régie par la loi du 1er juillet 1901. Il est publié sous sa direction et en son nom. Il s’agit d’une œuvre collective, l’Apec en a la qualité d’auteur. L’Apec a été créée en 1966 et est administrée par les partenaires sociaux (MEDEF, CGPME, UPA, CFDT Cadres, CFE-CGC, FO-Cadres, UGICA-CFTC Cadres, UGICT-CGT). Toute reproduction totale ou partielle par quelque procédé que ce soit, sans l’autorisation expresse et conjointe de l’Apec, est strictement interdite et constituerait une contrefaçon (article L122-4 et L335-2 du code de la Propriété intellectuelle). ISBN 978-2-7336-0880-7 NOVEMBRE 2015 L’étude a été réalisée par le département Études et Recherche de l’Apec : Pilotage de l’étude : Laurence Bonnevaux. Analyse et rédaction : Kaoula Ben Messaoud. Maquette : Daniel Le Henry. Directeur du département : Pierre Lamblin. ASSOCIATION POUR L’EMPLOI DES CADRES 51 BOULEVARD BRUNE – 75689 PARIS CEDEX 14 POUR CONTACTER L’APEC DU LUNDI AU VENDREDI DE 9H À 19H EDOBSA0127–11.15 –MÉTHODOLOGIE– L’étude « De l’offre au recrutement, édition 2015 » analyse les quatre vagues de l’enquête de suivi des offres et de tension relatives aux offres confiées à l’Apec au cours de l’année 2014. Chaque trimestre sont interrogés des entreprises et cabinets de recrutement ayant confié une offre à l’Apec lors d’un trimestre de référence. L’interrogation a lieu avec un trimestre de décalage soit 3 à 6 mois après la parution de l’offre. 1 613 entreprises et cabinets de recrutement ont été interrogés en juillet 2014 sur une offre du 1er trimestre 2014, 1 681 en octobre 2014 sur une offre du 2e trimestre 2014, 1 713 en janvier 2015 sur une offre du 3e trimestre 2014 et 2 509 en avril 2015 sur une offre du 4e trimestre 2014. Les résultats sont redressés de façon à être représentatifs des offres par fonction et trimestre de publication. Pour tenir compte des spécificités de recrutement des entreprises des services du numérique (ex SSII), elles font l’objet d’une interrogation spécifique qui conduit à produire de résultats concernant le recrutement hors ESN. Les données concernant les candidatures, la tension et les profils les intègrent. L’interrogation téléphonique et par internet a été confiée à l’Institut GN Research. Ce volet concerne les candidatures sur offre, deux autres volets sont publiés : « Recrutement et tension » et « Profils cadres recherchés et profils recrutés». Toutes les études de l’Apec sont disponibles gratuitement sur le site www.cadres.apec.fr, rubrique observatoire de l’emploi 0 809 361 212

×