Les migrants en France et dans les bibliothèques

911 vues

Publié le

Lola Mirabail, responsable du département des services aux publics, Bibliothèque de l’université Paris 8 - auteure du mémoire de conservateur Enssib Lecture publique et immigration(s) : l’accueil des primo-arrivants dans les bibliothèques françaises.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
911
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les migrants en France et dans les bibliothèques

  1. 1. Panorama général Les migrants en France et dans les bibliothèques « Le véritable lieu de naissance est celui où l’on a porté un coup d’œil intelligent sur soi- même :mes premières patries ont été les livres.» MargueriteYourcenar Mémoires d’Hadrien. 28/09/2015Lola Mirabail
  2. 2. L’accueil des migrants dans les bibliothèques 28/09/2015Lola Mirabail  Lecture publique et immigration (s) : mon mémoire Enssib  Enquêtes  Deux questionnaires envoyés à l’ensemble des bibliothèques des communes de plus de 30 000 habitants et à l’ensemble des BDP.  Des entretiens avec des bibliothécaires et des professionnels de l’accueil des migrants (cours de français, aide juridique).  Mémoire disponible sur internet  L’accueil des migrants, une acception particulière pour les bibliothèques.
  3. 3. L’accueil des migrants dans les bibliothèques 28/09/2015Lola Mirabail  Plusieurs questions :  Quels publics ?  Comment sont-ils accueillis aujourd’hui ?  Comment pourraient-ils être mieux accueillis ?
  4. 4. « Ce que migrant veut dire », analyse des flux migratoires (I.A) 28/09/2015Lola Mirabail  Dans les pays de l’OCDE, un renouveau des flux migratoires  Les migrations permanentes ont retrouvé leur niveau d’avant la crise des subprimes pour la première fois depuis 2007.  4,3 millions d’entrées permanentes dans l’OCDE.  Cf Rapport de l’OCDE du 22 septembre 2015, Perspectives des migrations internationales.  Principaux pays de destination : Etats-Unis,Allemagne,Turquie, Italie et la Suède. La France n’est plus qu’à la sixième position (avant troisième).  Les migrations pour raisons familiales représentent plus du tiers des migrations dans les pays de l’OCDE et celles relatives à la libre circulation 30%.  Nouvelle ampleur des migrations pour raisons humanitaires.
  5. 5. « Ce que migrant veut dire », analyse des flux migratoires (I.A) 28/09/2015Lola Mirabail  La nouvelle ampleur des migrations humanitaires dans l’UE  En 2014, 630 000 demandes d’asile en Europe  (// 1992 lors du conflit entre la Bosnie et la Serbie).  Selon les projections de l’OCDE en Europe fin 2015 :  1 million de demandeurs d’asile  350 000 – 450 000 réponses favorables
  6. 6. « Ce que migrant veut dire », analyse des flux migratoires (I.A) 28/09/2015Lola Mirabail  En France, un boom de demandes d’asile moins important que dans d’autres pays de l’UE:  Des chiffres de 2014 (60 000 demandes d’asile) semblables à ceux de 1989 et de 2004-05  Nombre de demandes d’asile de 1980 à 2015, en milliers (OCDE) :
  7. 7. « Ce que migrant veut dire », analyse des flux migratoires (I.A) 28/09/2015Lola Mirabail  De nouvelles routes migratoires
  8. 8. « Ce que migrant veut dire », analyse des flux migratoires (I.A) 28/09/2015Lola Mirabail  Diversité des origines des demandeurs d’asile Dans l’UE  En France, 6 premiers mois de 2015 : Kosovo, Russie, Congo et d’autres pays.
  9. 9. « Ce que migrant veut dire », analyse des flux migratoires (I.A) 28/09/2015Lola Mirabail  L’accord des Etats de l’UE du 22 septembre 2015
  10. 10. « Ce que migrant veut dire », des immigrés aux visages multiples (I.B) 28/09/2015Lola Mirabail  Pour le Haut conseil à l’intégration, un immigré est une personne résidant en France et née à l’étranger avec une autre nationalité que la nationalité française.  5,50 millions soit 8,7% de la population française (INSEE, 2011).
  11. 11. « Ce que migrant veut dire », des immigrés aux visages multiples (I.B) 28/09/2015Lola Mirabail  « Si on regarde,de haut et de loin,les immigrés […],il ne fait pas de doute qu’ils constituent une seule et même population.Autrement dit tous les immigrés non seulement se ressemblent,mais arrivent toujours sur notre sol en même temps,par terre,en bateau,avec des intentions identiques :fuir la misère qui ravage leur pays.» Smaïn Laacher  Nécessité de s’extraire de ses propres représentations, et de la tendance à l’homogénéisation sociale et intellectuelle du public migrant.  Diversité des origines socioprofessionnelles, du niveau de précarité et des parcours migratoires.
  12. 12. « Ce que migrant veut dire », des immigrés aux visages multiples (I.B) 28/09/2015Lola Mirabail  Connotations misérabilistes  Alors que :  Hausse des niveaux de formation des primo-arrivants :  progrès de l’instruction dans les pays de départ  exigences de qualification croissantes dans le pays d’emploi pour les migrants économiques  En 2006, seuls 30% de l’ensemble des immigrés âgés de 25 à 29 ans se sont arrêtés avant la fin du collège  En 2010, 43% des réfugiés ont au moins suivi des études secondaires et 15% des études universitaires  Enquête du Secours catholique sur les migrants de Calais (printemps 2015) : « une partie importante des exilés est issue des classes favorisées des pays de départ :ils ne sont pas globalement les déshérités ou les damnés de la terre,loin s’en faut. »
  13. 13. « Ce que migrant veut dire », des immigrés aux visages multiples (I.B) 28/09/2015Lola Mirabail  Diversité des parcours migratoires => rapports divers avec la bibliothèque  Origines (chiffres de l’INSEE 2008)  34% des migrants en France sont des ressortissants de l’UE  13% sont nés enAlgérie, 12% au Maroc, 13% enAfrique subsaharienne  Raisons du départ  1/ Regroupements familiaux  Féminisation des migrants  Actions autour de la petite enfance peuvent toucher ce public  2/ Les études  30,5 % des primo-délivrances de titres en 2012  La France est le troisième pays d’accueil des étudiants étranger  3/ Migrations humanitaires  4/ Migrations économiques :  En 1970 principales migrations  8,3% du total des flux migratoires légaux en provenance des Etats n’appartenant pas à l’UE
  14. 14. « Ce que migrant veut dire », des immigrés aux visages multiples (I.B) 28/09/2015Lola Mirabail  Variété des profils socioéconomiques.  Exemple pour les migrants économiques (chiffres du Ministère de l’Intérieur, 2014) :
  15. 15. « Ce que migrant veut dire », des immigrés aux visages multiples (I.B) 28/09/2015Lola Mirabail  Des degrés de précarité différents  Inclusion ou non dans un réseau de sociabilité  Etapes dans leurs parcours migratoires => besoins différents  Migrants en transit (exemple de Calais)  Exemple de l’évolution des besoins des afghans fréquentant la Bpi
  16. 16. « Ce que migrant veut dire », des immigrés aux visages multiples (I.B) 28/09/2015Lola Mirabail  Des rapports au français et à l’écrit variable  Français :  En 2009 selon l’OFII, 63% des signataires du CAI le maîtrisent  Incidence du niveau d’éducation sur l’apprentissage de la langue.  Différents niveaux de diplôme :  En 2009 38% des signataires du CAI sont sans diplômes  20% ont un niveau bac  10% ont un diplôme professionnel  10% un diplôme universitaire du deuxième cycle  2% un doctorat  49 % des immigrés ont des difficultés avec l’écrit et expérimentent « le choc des papiers » (Gérard Noiriel) => distance avec la bibliothèque.
  17. 17. « Ce que migrant veut dire », des immigrés aux visages multiples (I.B) 28/09/2015Lola Mirabail  La localisation des migrants :  Présence dans les territoires industriels et urbains ainsi que dans les territoires frontaliers  La proximité avec une route migratoire  L’activité économique du territoire  La présence de réseaux de sociabilité  58% des migrants se trouvent en Île-de-France, en Rhône-Alpes et en région Provence-Alpes-Côte-D'azur  Présence importante dans les zones frontalières des Pyrénées, des Alpes et sur le pourtour Méditerranéen  Une concentration dans les grandes villes :  66% des immigrés résident dans des unités urbaines d’au moins 100 000 habitants (contre 42% des non-immigrés)  seulement 4% des ruraux sont des immigrés. (Insee, 2012)
  18. 18. « Ce que migrant veut dire », analyse des besoins des publics migrants en bibliothèque (I.C) 28/09/2015Lola Mirabail  Cibler les besoins de certaines catégories de migrants.  Certains de ces besoins peuvent rencontrer ceux d’autres publics.  Typologie des besoins :  Faciliter l’intégration  Rapprocher la bibliothèque des migrants qui en sont éloignés  Prendre en compte les « habitués »
  19. 19. « Ce que migrant veut dire », analyse des besoins des publics migrants en bibliothèque (I.C) 28/09/2015Lola Mirabail  Faciliter l’intégration  Répondre aux besoins d’apprentissage du français de certains migrants  L’enjeu de la langue pour les migrants  Facteur majeur d’intégration sociale  Obligation légale pour les migrants économiques non ressortissants de l’UE o Formation en français pour les signataires du CAI o Epreuve du seuil linguistique exigée, le + souvent, pour l’obtention d’un titre de séjour et pour celle de la nationalité française o Cadre européen de référence pour les langues du Conseil de l’Europe  La bibliothèque, une accompagnatrice dans l’apprentissage linguistique
  20. 20. « Ce que migrant veut dire », analyse des besoins des publics migrants en bibliothèque (I.C) 28/09/2015Lola Mirabail  Faciliter l’intégration  Répondre aux besoins d’apprentissage du français de certains migrants  La bibliothèque, une accompagnatrice dans l’apprentissage linguistique  Proposer un fonds documentaires et des espaces d’autoformation  Nécessité de médiation : l’autodidaxie étant vécue comme une condition imposée par les conditions de vie, ces néo-autodidactes nourrissent des attentes à l’égard du personnel qu’ils n’oseront ou ne sauront pas toujours exprimer (cf. travail d’Agnes Camus, Bpi)  Le portail et les ateliers informatiques de la BM de Noisy-le-Sec  Développer des activités autour du langage o Les ateliers de conversation o Partenariats avec des associations (exemple de la bibliothèque de Vénissieux)
  21. 21. « Ce que migrant veut dire », analyse des besoins des publics migrants en bibliothèque (I.C) 28/09/2015Lola Mirabail  Faciliter l’intégration  Favoriser une meilleure connaissance du système français  Connaissances de la culture française : proposer des classiques de la littérature dans la langue du migrant par exemple  Exemple de la collection « Nouveaux arrivants » proposée par la bibliothèque de Montréal  L’accompagnement individualisé : exemple du Library Settlement Program àToronto qui prévoit une permanence de travailleurs sociaux dans la bibliothèque  Organisation d’ateliers pratiques pour les nouveaux arrivants o La bibliothèque du Queens organise des conférences en langues étrangères sur des sujets pratiques o Atelier de la Bpi « Vous venez d’arriver à Paris ? »
  22. 22. « Ce que migrant veut dire », analyse des besoins des publics migrants en bibliothèque (I.C) 28/09/2015Lola Mirabail  Rapprocher la bibliothèque des immigrés qui en sont éloignés  Sentiment d’illégitimité, impression d’étrangeté, manque de confiance de certains migrants  Dessiner une bibliothèque un peu plus à leur image  Les collections en langue d’immigration de Bobigny, fonds chinois de la bibliothèque Melville…  Les collections de DVD avec l’offre cinématographique des pays d’origine  L’espace « télévisions du monde » de la Bpi  Adopter une démarche active vers les migrants  Postures d’accueil spécifique  Communication :  guide multilingue de Bobigny,  éditions multilingues du dépliant de présentation de la BM de Metz,  site internet de la BM de Montréal (« carrefour de la bibliothèque »)…  Animations pour favoriser le dialogue interculturel :  Les lectures multilingues de la BM deVaulx-en-Velin  la bibliothèque du Queens met à l’honneur les grandes fêtes des communautés de son territoire …
  23. 23. Exemples d’actions pour aller vers les migrants : Vaulx-en-Velin et Bobigny 28/09/2015Lola Mirabail
  24. 24. Exemples : la bibliothèque d’Helsinki 28/09/2015Lola Mirabail
  25. 25. « Ce que migrant veut dire », analyse des besoins des publics migrants en bibliothèque (I.C) 28/09/2015Lola Mirabail  Prendre en compte les « habitués »  Les étudiants étrangers  Permettre la coexistence pacifique des usages, l’exemple de Calais  La mise en place d’un partenariat entre FranceTerre d’Asile et la Bpi  Fin 2009, la BPI fait face à un flux de nouveaux migrants  Fréquentation par de jeunes adultes isolés d’Afghanistan, du Pakistan, d’Iran  Usages : internet, se réchauffer.  Médiation difficile car non maîtrise de la langue  Partenariat avec FTA :  Orientation vers les ressources de la bibliothèque  Nouveaux services (aide juridique)  Bilan très positif.
  26. 26. L’accueil des migrants dans les bibliothèques 28/09/2015Lola Mirabail  Plusieurs questions :  Quels publics ?  Comment sont-ils accueillis aujourd’hui ?  Comment pourraient-ils être accueillis ?
  27. 27. Etat des lieux : l’accueil des migrants dans les bibliothèques françaises (II.A) 28/09/2015Lola Mirabail  Un enjeu pour beaucoup de bibliothèques :  26% de l’ensemble des BM interrogées ;  Les BDP moins concernées.  L’affirmation du rôle des bibliothèques dans l’accueil des immigrés  83,82 % des BM fréquentées par les primo-arrivants disent mettre en place des actions spécifiques pour eux.  72% des professionnels considèrent que la bibliothèque est légitime pour accueillir les migrants et 57% qu’elle est un maillon essentiel. Mais ce n’est pas la « mieux placée ».  Un mémoire qui a suscité un grand intérêt de la part des professionnels interrogés  Une légitimité liée aux missions de la bibliothèque:  Répondre aux besoins de son territoire.  Rôle civique de la bibliothèque, rôle social, rôle éducatif.
  28. 28. Etat des lieux : l’accueil des migrants dans les bibliothèques françaises (II. B) 28/09/2015Lola Mirabail  Des degrés divers d’implication  L’importance des collections : • 65% des BM proposent des collections spécifiques ; • 51% des formes de médiation particulières ; • 48% des services spécifiques.
  29. 29. Etat des lieux : l’accueil des migrants dans les bibliothèques françaises (II.B) 28/09/2015Lola Mirabail  Des degrés divers d’implication  Des fonds FLE plus que des fonds en langues d’immigration  Constat fait par Hélène Bouquin en 2001 et 2003 toujours valable  Seulement 5% des répondants mentionnent des fonds en langue d’immigration  Une offre de services et de médiation limitée  L’importance des visites : 75% des BM qui développent des actions pour les primo- arrivants en proposent  Une offre de services globalement peu ambitieuse : dans 70% des cas, les services proposés sont seulement des mises à disposition d’espaces et/ou des visites  Des bibliothèques plus innovantes  La médiathèque de Béziers avec la plateforme d’accueil pour les élèves allophones, cérémonie du MAM d’or.  Des actions tournées principalement vers l’apprentissage du français  64% des services proposés concernent l’apprentissage du français  11% des services favorisent le dialogue interculturel  Une réflexion sur la médiation souvent peu aboutie, au cas par cas.
  30. 30. Etat des lieux : l’accueil des migrants dans les bibliothèques françaises (II.C) 28/09/2015Lola Mirabail  Résistances et difficultés  Dimension politique  Politique globale de l’établissement  Des moyens financiers : exemple des subventions de l’Acsé dans le cadre des CUCS qui ont eu un fort impact dans le développement des actions pour les migrants à Bobigny, Montreuil, Noisy-le-Sec.  Craintes et réticences de certains professionnels:  Le refus de cibler et la peur des discriminations  Le tabou des communautés et la crainte du communautarisme  Pour éviter l’écueil de la folklorisation et de l’indigénéisation : bien connaître ses publics et ne pas voir en l’autre que le différent.
  31. 31. L’accueil des migrants dans les bibliothèques 28/09/2015Lola Mirabail  Plusieurs questions :  Quels publics ?  Comment sont-ils accueillis aujourd’hui ?  Comment pourraient-ils être mieux accueillis ?
  32. 32. (Re)penser l’accueil des immigrés (III) 28/09/2015Lola Mirabail  L’importance des partenariats  Connaître les migrants  Toucher les migrants éloignés des bibliothèques  Bénéficier de leur expertise  Adapter et enrichir les pratiques professionnelles  Incidences sur les membres de l’équipe  Des actions valorisantes mais pouvant être difficiles  Compétences : l’atout de la maîtrise des langues étrangères, curiosité pour la découverte d’autres cultures, connaissance du « monde » de l’édition…  Une offre de formation encore balbutiante  Favoriser les échanges entre bibliothèques (Association des bibliothèques en Seine-Saint-Denis, légothèque, IFLA, la bpi)
  33. 33. 28/09/2015Lola Mirabail  MERCI !  N’hésitez pas à me contacter : lola.mirabail@univ-paris8.fr

×