Journal de bussy numéro 127

1 239 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 239
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journal de bussy numéro 127

  1. 1. BUSSYMAG127_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/11/10 11:40 Page1 Bussy DES CONTES ENCHANTEURS DES CONTES ENCHANTEURS FÊTE DE LA MI-AUTOMNE FÊTE DE LA MI-AUTOMNE LES ZILUM ARRIVENT À BUSSY! LES ZILUM ARRIVENT À BUSSY! PREMIÈRE SAISON RÉUSSIE PREMIÈRE SAISON RÉUSSIE PAGE 4 PAGE 4 PAGE 7 PAGE 7 PAGE 19 PAGE 19 POUR ROMAIN TARALLO PAGE 22 POUR ROMAIN TARALLO PAGE 22 LE MAGAZINE MUNICIPAL D’’INFORMATIONS - NOVEMBRE 2010 LE MAGAZINE MUNICIPAL D INFORMATIONS - NOVEMBRE 2010 n°127 Saint-Georges Rétrocessions : un effort permanent
  2. 2. BUSSYMAG127_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/11/10 11:40 Page2
  3. 3. BUSSYMAG127_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/11/10 11:40 Page3 Sommaire - Edito 3 Empreint de tristesse. 4 Vie de la cité 4. Des contes tziganes à la Renaissance italienne C ertains vont encore penser que le titre de cet édi- torial est de circonstance. Pourtant, je ne crois jamais avoir été autant sincère qu’en imposant ces mots. De fait, une grande tristesse m’étreint lorsque je constate la situation dans laquelle l’Etat conduit inexora- blement les villes nouvelles et en particulier Bussy 5. La médiathèque vous ouvre ses portes Saint-Georges. Lorsque je suis devenu maire en 6. Retour sur la Semaine Bleue 1998, je n’imaginais pas un seul instant que les 7. L’AVB fête les enfants pouvoirs publics puissent se désintéresser du 8. Le 7e Salon des vins du Lions Club devenir des supports d’agglomération, nés de 9. Quatrièmes vendanges pour les Coteaux de la Brosse leurs propres actions à l’Est de Paris afin d’équi- 10 Dossier librer géographiquement l’Ile-de-France. En 1998, je me suis vu confronté à un ministère de l’Equipement qui réclamait de notre part que nous nous acquittions de nos obligations au titre de l’Opération d’Intérêt National (O.I.N) en offrant toujours plus de logements mais en contrepartie, il nous était alloué, certes après des discussions passionnées, des moyens subséquents. Aujourd’hui, toutes les aides spécifiques aux villes nouvelles ont disparu. La dotation glo- bale d’équipement (D.G.E) a été supprimée par Jean-Pierre Chevènement en 1999. Les différés d’amortissement qui nous aidaient à investir se sont évanouis dans les remanie- 10 à 12. Rétrocessions: une politique volontariste ments politiques de l’Etat et la Région. Plus grave encore, la subvention d’équilibre qui était, depuis le décret du conseil des ministres d’avril1985 nous instituant ville nouvelle, la pierre angulaire de la politique financière de l’Etat envers Bussy Saint-Georges, a été rayée de manière unilatérale dès le lendemain de l’élection de Nicolas Sarkozy. 13 Vie municipale Cette année, non seulement ces dispositifs particuliers ne seront plus que des souve- nirs, mais, en plus, il nous faudra affronter le « tour de vis » budgétaire qui est imposé à l’ensemble des collectivités. Nous subirons le gel des dotations et subventions et il ne sera pas tenu compte de notre croissance. En 2011, nous perdons 10% de nos recettes. Puis-je oublier enfin la mort de la taxe professionnelle, devenue contribution écono- mique territoriale (C.E.T) avec au passage une captation de 3 millions d’euros? 13. AIME 77 recherche des bénévoles D’autres en rajoutent encore en exigeant avec assurance, au nom de l’orthodoxie bud- 15. Séjours d’hiver: le ski à l’honneur gétaire, que nous n’empruntions plus. Nous serons donc la seule ville nouvelle de France, voire d’Europe, à se développer sans aide de l’Etat et sur nos fonds propres. Per- 16 & 17. Le Sycomore après négociations avec l’EPA sonne n’y est jamais parvenu mais c’est pourtant demandé à Bussy Saint-Georges. 19. Nicole Bezoulle amène les Zilum à Bussy! Devant tant d’injustice, d’iniquité et de difficultés, j’ai sérieusement pensé à démis- 20. Stationnement: donnez votre avis sionner. Mais n’est-pas la solution de facilité que de céder devant une crise sans précé- dent et de baisser les bras au lieu de lutter? Je me sentirais d’autant plus coupable de 21 Sport cet abandon que, par contre, les enjeux urbains n’ont pas disparu. Nous sommes dans une négociation âpre avec Epamarne sur ce que sera le futur quartier Est de Bussy Saint-Georges, dit du « Sycomore », dont je souhaite baisser la densité et maintenir la dimension pavillonnaire. A l’entrée de ville, je persiste à faire naître une opération mixte qui comprenne notamment un volet tertiaire important. Je maintiens envers et contre tout qu’il existe encore quelques solutions: l’Epamarne doit nous donner des participations qui nous permettent de construire, sans nous 21. Une nouvelle activité à Bussy Gyms endetter, des groupes scolaires. Les services fiscaux – et nous arrivons à la fin du conten- 22. Le challenge Ducati sourit à un motard buxangeorgien tieux que j’ai engagé sur ce sujet – ne seront bientôt plus en mesure de sous-estimer 23. Tristan Besombes quadruple champion du monde nos bases et donc de nous priver de 10 millions de recettes. Enfin, je ne crois pas que l’accès au crédit nous sera refusé éternellement. C’est telle- ment absurde que comme tous les raisonnements de ce type, il finira bien par s’effon- 24 Pratique drer. Jusqu’à maintenant l’équipe municipale majoritaire a su faire preuve d’unité et de courage. Je tenais par cet éditorial à les en remercier car je sais le lot d’inquiétudes qu’ils ont eues à partager. Depuis 2008, le Portugal ou la Grèce traversent des heures difficiles. Pour des raisons qui lui sont externes, Bussy Saint-Georges n’est pas loin de leur ressembler. J’en conçois de la colère et de l’amertume. Je me sens cependant encore suffisamment responsable pour en refuser la fatalité.  25. Tribunes Hugues RONDEAU 26. Etat civil Votre Maire 27. Professions médicales Ecrire au Maire : mairie@bussy-saint-georges.fr Consulter le site de la ville: www.ville-bussy-saint-georges.fr Bussy Saint-Georges N° 127 - Novembre 2010
  4. 4. BUSSYMAG127_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/11/10 11:40 Page4 4 Vie de la cité Les enfants émerveillés par La Renaissance italienne au les contes tziganes de la cœur d’une conférence-concert Compagnie du chameau L es contes tziganes de la Com- magnifiques histoires. Tanguant au pagnie du Chameau ont cap- rythme du bateau, dans une semi- V tivé les jeunes spectateurs le obscurité, nous voilà plongés dans endredi 8 octobre, Bussy conférencier nous a incité à parfaire mercredi 6octobre à la médiathèque. l’univers de la joyeuse contingence accueillait lItalie à locca- par les chefs-doeuvres des grands Accompagnée dElisabeth Urlic au des gens du voyage. Un air de vio- violoncelle, Béatrice Vincent a ainsi loncelle lent et profond, que l’on sion dune conférence et musées italiens, quelques pièces rares entraîné le jeune public au pays des devine issu du répertoire tradition- dun concert organisés dans le cadre de lieux plus méconnus et les oeuvres contes tziganes. Pendant des siècles, nel tzigane, accélère notre immersion de notre jumelage avec San Giu- italiennes que recèle le Château de en tous coins du globe, une puissante dans l’âme de ce peuple. Les enfants lianno Milanese. Conférencier et Chantilly, dont il est lun des guides et foisonnante tradition a épargné à et leurs parents étaient littéralement doctorant en histoire de lart, Jérome conférenciers. des millions de parents ce problème envoûtés par la voix aux multiples Leclaire a fait découvrir au public Cette conférence était dautant plus délicat: le conte. Parmi d’innom- intonations de Béatrice, la conteuse, buxangeorgien tout un pan de la agréable quelle était admirablement brables répertoires de récits oraux, et de ses jeux de scène. Toute cette peinture italienne, retraçant une introduite par le concert de musique celui des Tziganes se singularise par sa magie était renforcée par la puissance époque dintense productivité artis- baroque qua donné le Département richesse et son inventivité. D’autant du violoncelle. Élisabeth a accompa- tique, durant laquelle les peintres ont de musiques ancienne du Conserva- plus qu’il détient un lien étroit avec gné les contes de musiques tradition- initié les fondements dune nouvelle toire, sous la Direction de Pascal les origines de ce peuple, devenues nelles tziganes, se servant parfois de peinture, en terme de lumières, de Baudin. Au programme: Luca Maren- mythiques, objets de légendes mul- la caisse de résonance et des cordes tiples. Après une apparition remar- de son instrument pour les bruitages. gestuelle, de couleurs. zio, Claudio Monteverdi, Giovanni quée au dernier festival d’Avignon, Chaque conte sest terminé, comme De Giotto (1267-1337) et son Battista Fontana. Cette douce soirée la Compagnie du Chameau a émer- le veut la tradition, par une fin mer- expression de la nature, au Titien doctobre a donc raisonné longtemps veillé les jeunes Buxangeorgiens, qui veilleuse… De quoi réaliser d’excel- (1490-1576) et son maniérisme, des clavecins, flûtes, chants et théorbe se sont retrouvés plongés au cœur de lents rêves!  cest un parcours historique que le de la Renaissance italienne!  Métissage, immigration et percussions autour de l’arbre à palabres V endredi 15 octobre, une quarantaine de personnes ont parti- cipé à un arbre à palabres autour du métissage, organisé par le Service culturel de la ville. Lieu traditionnel de rassemblement en Afrique, l’arbre à palabres permet à chacun de s’exprimer sur la société, la vie en communauté… Les échanges lors de cette soirée entre tous les par- ticipants ont été d’une grande richesse. Les associations présentes (Bussy Asie, Ka Fraternité, Institut du Fleuve, Bussy Saigon, AVB, Culture’M,…), Nacima Baron et Valérian Denachaud, professeurs à l’université de Marne- la-Vallée, ainsi que les habitants, ont ainsi pu partager leurs expériences et discuter sur de nombreux thèmes, le tout entrecoupé par les percussions des élèves du Conservatoire et de Ka Fraternité ! Une belle initiative du Ser- vice culturel, qui devrait renouveler ce rendez-vous, sur la demande pres- sante de l’ensemble des participants… Bussy Saint-Georges N° 127 - Novembre 2010
  5. 5. BUSSYMAG127_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/11/10 11:40 Page5 Vie de la cité 5 À la médiathèque de l’Europe, on trouve des livres, mais pas seulement… C’est un fonds de quelque 5300 CD, de tous styles, qui vous attend à la médiathèque de l’Europe… vous seront également proposées. En attendant, n’hésitez pas à venir découvrir ou redécouvrir l’espace musique et cinéma de la médiathèque. A la découverte de l’informatique… Des séances d’initiation à l’informa- tique sont proposées plusieurs fois par semaine à un public de tout âge, afin de se familiariser avec l’outil informatique, l’utilisation d’Internet, les logiciels et les périphériques mul- timédias. L’animateur vous accueille en petit groupe (jusquà 6 per- sonnes), et vous propose des forma- tions selon votre niveau (débutant, Q ue vous soyez un ciné- Côté musique, la médiathèque offre Côté cinéma, 300 DVD pour avancé et perfectionnement). Elles phile, un amoureux de un fonds de 5300 CD regroupant adultes et enfants sont à disposition constituent une première étape vers lecture ou de musique, ou tous les styles. Ils sont classés par des usagers. Les cinéphiles découvri- une pratique autonome et permet- si vous souhaitez passer un moment grandes familles musicales: classique, ront des fictions, du cinéma muet au tent d’acquérir les bases nécessaires à pour surfer ou vous informer, vous pop/rock, jazz, chansons franco- contemporain, des films d’anima- la réalisation d’un projet multimédia. former aux nouvelles technologies, phones et étrangères, musique du tion, des documentaires, des Le programme des @teliers est dis- vous évader en regardant une expo- monde, musique de film, musique concerts, des pièces de théâtre… ponible sur le site Internet de la sition, vous installer dans un fauteuil électronique… Régulièrement, vous pourrez décou- médiathèque www.mediatheque- pour consulter un livre ou une revue, Vous apprenez la musique ou pra- vrir des bibliographies thématiques: bussy.net ou à la Médiathèque.  travailler… la médiathèque est faite tiquez un instrument? Vous avez à réalisateurs, musiciens, genres ciné- pour vous! votre disposition plus de 300 par- matographiques et musicaux, etc. POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS : L’espace musique et cinéma, récem- titions de variétés, de rock, de jazz Vous pourrez également consulter MÉDIATHÈQUE DE L’EUROPE ment réaménagé, regroupe l’en- et des classiques, des recueils de sur le poste multimédia dédié à cet 6 av. du Général-de-Gaulle semble des supports : DVD, CD, chansons françaises, des ouvrages effet une sélection de sites de musique Téléphone : 01 64 66 30 85 Messagerie : mediatheque@bussy- revues et livres de musique et cinéma. de solfèges, d’harmonie et des et de cinéma. saint-georges.fr Les livres pour enfants se trouvent méthodes instrumentales avec leur Dans les mois à venir, des animations Site internet : www.mediatheque- quant à eux dans l’espace jeunesse. support CD. autour de la musique et du cinéma bussy.net La 2 e édition du MOIS DU CONTE en décembre A l’occasion du deuxième Mois du conte à la « Randonnées et facéties de la grande Russie », par Anna Médiathèque, les plus petits pourront assister à Lazowski, le mercredi 15 décembre à 10 h 30 pour les un spectacle interactif autour du jardin. Et pour 4-6 ans. les plus grands, les bibliothécaires proposent des spec- tacles de contes inspirés du folklore russe, dans le cadre « Autour de la Volga rôde Baba Yaga », par Anna des mois consacrés à la Russie (décembre et jan- Lazowski le mercredi 15 décembre à 15h, pour les vier 2011). Venez nombreux ! enfants à partir de 7 ans. LE PROGRAMME : « Lecture de contes » par les bibliothécaires accompa- gnées par la compagnie Akoustéa, le mercredi « Le jardin de Houp », le samedi 4 décembre à 10 h 30 22 décembre à 16h pour les enfants à partir de 6 ans.  et 16h pour les plus petits (1 à 3 ans), par la compagnie Houp N’co. RENSEIGNEMENTS ET RÉSERVATIONS AU 01 64 66 30 85 Bussy Saint-Georges N° 127 - Novembre 2010
  6. 6. BUSSYMAG127_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/11/10 11:40 Page6 6 Vie de la cité Maud Viallet, du Ser- vice culturel, et Cathy Mayeur, directrice de la médiathèque, ont retracé l’histoire de Bussy Saint-Georges. La Semaine Bleue fait étape à Bussy L e Centre Communal d’Ac- Amandine Boucand, psychomo- tion Sociale a organisé du   tricienne à la maison de retraite 18 au 24 octobre, dans le « Les Jardins de Bussy », a animé un thé littéraire devant acdre de la Semaine Bleue, une un public attentif. série d’animations à destination  Très beau taux de participation de nos aînés, autour de quatre au tournoi de belote ! grands axes : le bien-être, la convi- Découverte de l’informatique vialité, la culture et la mémoire. pour les aînés de la ville. La Semaine Nationale des Retrai- tés et Personnes Âgées, appelée Pour l’année 2010, le thème  Semaine Bleue depuis 1977, est retenu en slogan était : « A tout effectué à Prague en mai dernier un moment privilégié de la vie âge, acteurs, proches et solidaires ». grâce à la projection de photos associative. Cet évènement vise, La Semaine Bleue 2 010 a ainsi été qui s’est déroulée à la média- chaque année, à informer et sen- l’occasion de renforcer et de valo- thèque. L’association « Familles sibiliser l’opinion publique sur la riser toutes ces contributions de France » a quant à elle proposé contribution des retraités à la vie qu’apportent les personnes âgées à une conférence sur le thème : économique, sociale et culturelle, la qualité du tissu social au sein de Arnaque aux consommateurs, sur les préoccupations et difficul- nos territoires. A Bussy, le CCAS alors que le Service culturel s’est tés rencontrées par les personnes avait mis en place un copieux pro- belote, le mardi 19 octobre, et intéressé à l’histoire de Bussy âgées, sur les réalisations et pro- gramme à destination des per- s’initier à l’informatique le Saint-Georges. Une semaine jets des associations, et à favoriser sonnes âgées. Elles ont ainsi pu jeudi 21. Vendredi 22, les aînés pour le moins chargée pour les la solidarité intergénérationnelle. participer à un tournoi de ont pu se remémorer leur voyage aînés buxangeorgiens.  Un second groupe pour les ateliers mémoire D epuis la rentrée, l’ATELIER MÉMOIRE mis en place par le CCAS répétées Cependant, celles-ci ne sont, en général, pas alarmantes. La compte un second groupe, chaque mardi de 17h15 à 19h. Cet mémoire est la gardienne de nos souvenirs et de notre identité. Le spectre atelier ouvert aux 65 ans et plus prend la forme de cours ludiques des maladies démentielles, telle la maladie dAlzheimer pour ne citer que la dispensés par une psychomotricienne en prévention de la perte de la plus connue, fait peur, car elles concernent de plus en plus de personnes mémoire. Des noms ou prénoms oubliés, des lunettes égarées, une tâche âgées. Et finalement, "perdre la mémoire" est encore synonyme de folie. oubliée en quittant une pièce, un mot qui ne revient pas: avec lavancée en Lintérêt des ateliers mémoire est de rassurer les participants sur leur mémoire âge, la mémoire se rappelle à notre bon souvenir, mais sûrement pas de la en leur expliquant son fonctionnement et en la faisant travailler.  meilleure façon qui soit. En pensant à la facilité et à la rapidité des plus jeunes Pour plus de renseignements, contactez le Centre Communal d’Action pour apprendre, on peut, en vieillissant, sinquiéter et sagacer de ces pannes Sociale au 01 64 66 61 92 Bussy Saint-Georges N° 127 - Novembre 2010
  7. 7. BUSSYMAG127_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/11/10 11:40 Page7 Vie de la cité 7  L’AVB fête les enfants C omme chaque année, l’automne rime avec la Fête des Enfants. un cadre festif et multiculturel : des objectifs parfaitement remplis » A l’origine, la Fête de la Mi-Automne, ou Têt Trung Thu en souligne la responsable du comité d’organisateurs, Mme NGUYEN vietnamien, était une fête agricole et astrologique. De nos jours, Phuong Hoa. la fête de la Mi-Automne est devenue essentiellement la fête des enfants. L’Amicale des Vietnamiens de Bussy tient à remercier le maire de Bussy, L’édition 2010, organisée par l’Amicale des Vietnamiens de Bussy Hugues Rondeau, le maire-adjoint à la Culture, Claude Louis et tous (AVB), fut un véritable succès : de nombreux stands de jeux, la danse les élus, ainsi que les associations (Bussy Saigon, AV Sarcelles, AGEVP) de la licorne, la parade des lampions et les danses et chants. Cette année, et toutes les personnes qui l’ont aidé pour la réussite de cette fête. « Dans les élèves de la classe de vietnamien ont beaucoup contribué au pro- le but de préserver et développer les rencontres et les échanges culturels, gramme artistique. Et pour la première fois, un défilé de costumes tra- l’AVB aura de nouveau le plaisir d’organiser le Nouvel An Vietnamien, qui ditionnels (Vietnam, Laos, Chine, Inde…) était organisé par les enfants se tiendra le 20 février 2011 au Gymnase Maurice-Herzog. Nous vous de Bussy. « Nous voulions que la Fête de la Mi-Automne soit la fête de tous invitons à venir nombreux » conclut le Président de l’AVB, les enfants de Bussy Saint-Georges, venus de tous les horizons, le tout dans M. NGUYEN Hoai Thanh.       Défilé de costumes traditionnels par les enfants de Bussy.  Les membres actifs de l’Amicale des Vietnamiens de Bussy, qui ont organisé de main de maître cette fête.  Les enfants de l’AVB exécutent une danse traditionnelle : le "Vê Quê Cu"  Les élèves de la classe de Vietnamien interprètent la chanson "Têt Trung Thu"  Encore un grand succès populaire pour cette mi-automne 2010, où les animations étaient fort nombreuses. Bussy Saint-Georges N° 127 - Novembre 2010
  8. 8. BUSSYMAG127_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/11/10 11:40 Page8 8 Vie de la cité 7e Salon des Vins et produits du terroir  Hugues Rondeau, Jean-Claude Lamagnère et Stéphane Barnier aux côtés des Lions lors de l’inauguration du salon.  Convivialité et art de vivre sont les maîtres- mots de ce salon depuis son inauguration il y a 7 ans déjà…   L es 22, 23 et 24 octobre, le Lions Club de ont pu découvrir quantité de produits de qua- culturelle, les lions accordent des aides finan- Lagny/Val-de-Bussy organisait pour la lité. Rappelons que le Lions club, ce sont des cières, matérielles, sociales, morales ou donnent 7e année consécutive son salon des vins et hommes et des femmes qui veulent améliorer de leur temps. Fidèles à leur devise, “Servir”, ces produits du terroir, à la ferme de la Jonchère. les conditions de vie de chacun. Soucieux du trois jours ont été organisés par Les Lions au Comme de coutume, de nombreux produc- bien-être social et moral de la communauté, bénéfice de leurs œuvres (Alzheimer, Médico, teurs avaient répondu présent, et les visiteurs pleinement engagés dans la vie économique et Vacances Plein Air…).  Cérémonies du 11 Novembre Faites des rencontres avec AVF Un vibrant hommage aux soldats morts pour la France Robert Msili, le président de l’Amicale des Anciens Combattants, associe depuis quelques années la jeunesse buxangeorgienne à ces commémorations. l’occasion de rappeler les sacrifices et les Lors du dernier Forum des associations, les Buxangeorgiens ont été nom- souffrances de toute une génération. La breux à s’arrêter au stand d’AVF/Pays de Lagny. Grande Guerre a été l’un des conflits les A plus meurtriers de l’histoire. 1,4 millions de ccueil des Villes de France, association nationale d’ac- soldats français sont ainsi tombés au front, cueil du nouvel arrivant, est présente dans votre ville. Elle auxquels il convient d’ajouter 300 000 regroupe à Bussy et dans ses environs 400 adhérents. civils tués et 4 millions de blessés et d’inva- Elle a pour objectif d’intégrer les nouveaux habitants dans leur C érémonies du 11 novembre arro- lides. Alors que le dernier Poilu s’est éteint nouvel environnement en proposant de multiples animations (ou sées et venteuses en cet automne en 2008, il demeure plus que jamais supports d’accueil) manuelles, culturelles et sportives, qui sont prises morose. Mais les conditions diffi- en charge par des bénévoles, le but principal étant de permettre nécessaire, près d’un siècle plus tard, de à ces personnes de s’intégrer et de se constituer un cercle de rela- ciles nauront pas entaché le déroulement célébrer le courage de ces hommes. tions et amis. de cette matinée orchestrée par Robert « N’oublions pas le courage de ces Présente au Forum des associations début septembre au Gymnase Msili, le président de l’Amicale des Anciens hommes, ceux de 14-18, ceux des com- Herzog, AVF/Pays de Lagny a accueilli un large public et a recueilli Combattants de Bussy. Cette année encore, bats qui suivirent, a ainsi conclu Dominique de nombreuses inscriptions. L’association a poursuivi en organisant des écoliers étaient conviés à rendre hom- Bijard, conseiller municipal. N’oublions un café d’accueil, animé et chaleureux, en mairie le vendredi 17 mage aux soldats morts pour la France dans pas leur engagement et leurs sacrifices. septembre. Son président, Daniel Galland, y a présenté les nom- cette Première Guerre Mondiale, perpé- Que la mémoire de ces patriotes demeure breuses animations proposées par Accueil des Villes de France.  tuant ainsi le devoir de mémoire si impor- comme un exemple à méditer pour les Renseignements: Isabelle au 0621281277 tant. Cette cérémonie émouvante fut ainsi générations futures. »  http://reseau.avf.asso.fr/space/avfpaysdelagn Bussy Saint-Georges N° 127 - Novembre 2010
  9. 9. BUSSYMAG127_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/11/10 11:40 Page9 Vie de la cité 9 Quatrièmes vendanges pour les vignerons de Bussy ! une production de plus de 2000 bouteilles de 75 cl. Composée de passionnés qui élèvent le vin, prennent soin de chaque cep, et qui ont à coeur le bel ouvrage, l’association les Coteaux de la Brosse exploite une vigne plantée en avril 2004 dans le village de Bussy. Lobjectif est L’arrivée de l’automne est depuis 4 ans rythmé par les vendanges à Bussy. de conserver un esprit de convivialité et de fête, de promouvoir l’esprit du vin, et de participer à S eptembre est depuis quelques années vieux et un manque densoleillement en sep- la préservation du patrimoine viticole francilien. synonyme de vendanges pour les tembre. « Malgré tous nos efforts, nous avons eu de La première vendange a eu lieu en sep- membres de l’association des Coteaux grosses attaques doïdium » révèle Franck Pani- tembre 2006 et la mise en bouteilles de la pre- de la Brosse. 2010 n’a pas fait exception à cette gada, le président de l’association. En période de mière cuvée en mars 2007. L’association compte règle d’or, et nos viticulteurs buxangeorgiens vendanges, on ne traite jamais. On aurait pu aujourd’hui 53 membres, dont une quinzaine étaient sur le pont les samedis 25 septembre et attendre une semaine de plus, pour avoir une « dactifs » et 7 nouveaux adhérents pour 2010. 2 octobre pour vendanger les quelque 2 000 quantité de sucre supérieure, une maturation opti- « Il faudrait une dizaine de personnes de plus, car pieds de pinot noir et de Chardonnay que male, mais le risque, cétait de tout perdre! » Au nous avons besoin de main d’œuvre! » sexclame compte la vigne de Bussy. La récolte sannon- final, une belle vendange tout de même, puisque Franck Panigada. Alors, avis aux passionnés…  çait prometteuse… Mais cétait sans compter ce sont près de 1500 kg de raisin (blanc et noir) Plus d’infos sur le site de l’association : sur une météo capricieuse, un mois daoût plu- qui ont été récoltés, ce qui devrait représenter http://sites.google.com/site/lescoteauxdelabrosse Une belle distinction pour les Coteaux de la Brosse L ors du XIIe Symposium des Vignes d’Ile-de-France, qui s’est tenu le samedi 16 octobre à Noisy-le-Grand, l’association des Coteaux de la Brosse a obtenu la médaille de bronze pour ses millésimes de rouge 2 008 et 2 009. Tous les deux ans les vignerons franciliens se réunissent en Symposium, pour échanger et réfléchir à l’avenir. Ce Symposium est un ras- semblement de l’ensemble des Confréries vinicoles de l’Ile-de-France et de toutes les associations qui entretiennent une vigne et y produisent du vin en région francilienne. On comptait 92 vignes en 2000, on en recense aujour- d’hui 130 dans et autour de Paris, et ce développement s’accélère. Autant dire que la concurrence est rude, et que la médaille remportée par les Coteaux de la Brosse n’en revêt que plus d’importance ! Rendez-vous dans deux pour transformer l’essai…  Bussy Saint-Georges N° 127 - Novembre 2010
  10. 10. BUSSYMAG127_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/11/10 11:40 Page10 10 Dossier Voiries, espaces verts, points lumineux, réseaux, cour- sives… Un grand nombre d’Associations Syndicales Libres (ASL) constituées dans les lotissements de Bussy ont déjà rétrocédé leurs parties communes à la ville. Cette démarche allège considérable- ment les frais de gestion des ASL et permet, du même coup, à la commune de mieux gérer le domaine public. Dès 2003, à l’initia- tive de notre maire, Hugues Vue aérienne des maisons du golf à Bussy Saint-Georges Rondeau, les procédures de rétrocession ont été mises en © Iconothèque Epamarne/photographe : Eric MORENCY – 2 003 place, puis accélérées ces der- nières années. Alors que la ville s’est impliquée de manière volontariste dans cette politique, elle entend aujourd’hui poursuivre cet effort, notamment envers les copropriétés du centre-ville, afin de ramener dans le domaine public les espaces situés dans les coursives en pied d’immeubles. Rétrocessions Une politique volontariste L es ASL sont un mode d’appropriation d’un nouveau quartier par ses habitants, amenés à gérer ensemble leur cadre de vie. Mais l’ur- banisation est un phénomène complexe qui implique la réalisation d’équipements relatifs à la viabilité (desserte, assainissement, électricité, éclairage…), la récupération des déchets, la propreté, la sécurité… Il convient de respecter des normes techniques foisonnantes et certains équipements, en particulier les réseaux, exigent des compétences bien spécifiques pour leur gestion et leur entretien à des coûts souvent élevés. Et puis, la question de la politique foncière se pose, car qu’advient-il au fil des années? S’impose également la nécessité d’une cohérence et d’un développement harmonieux de la ville et, dans les faits, la collectivité est finalement amenée à gérer les difficultés de gestion et d’entretien, dans un contexte où les relations entre les promoteurs et les associations syndicales se com- plexifient. En effet, il arrive que les habitants puissent difficilement mettre en œuvre les garanties et responsabilités des constructeurs lors de la livrai- Bussy Saint-Georges N° 127 - Novembre 2010
  11. 11. BUSSYMAG127_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/11/10 11:40 Page11 Dossier 11 Une nouvelle procédure : le transfert direct D ans un objectif d’efficacité et de simplification, Bussy Saint- ner des soucis dans le cadre de malfaçons qui ne seraient pas encore Georges expérimente, sur une rétrocession en cours, le transfert connues, mais dont elle espère la résolution, si elles venaient à survenir, par direct entre le promoteur et la Ville, avec un projet de convention une collaboration positive entre ses services et le constructeur. Les équipe- dans lequel elle s’engage à reprendre les voiries et le promoteur à les lui ments seront neufs et l’entretien moins onéreux, sans que les propriétaires rétrocéder. Elle fait le pari d’une gestion plus souple, qui peut lui occasion- aient à les prendre préalablement à leur charge.  son des opérations et la levée des réserves. C’est pourquoi, malgré un transfert de charges très lourd, la commune encourage les ASL à lui transférer la propriété de ses parties communes (voiries, espaces verts, réseaux, éclairage…). C’est là un véritable enjeu pour l’urbanisation de Bussy. Rétrocession des coursives Dans le même esprit, la municipalité souhaite accélérer les procédures de rétrocession des cour- ASL Quelques chiffres clés sives des copropriétés, pour ramener dans le domaine public les espaces situés en pied d’im- qu’il est de sa responsabilité de contribuer à l’en- meubles, afin de maintenir le dynamisme et tretien des coursives. En 2009, deux conven- S l’animation commerciale, mais également pou- ur les 73 ASL que compte Bussy sur tions ont été conclues pour l’entretien des voir garantir la sécurité et la salubrité des espaces son territoire, 43 ont déjà fait l’ob- copropriétés « Toscane » et « Rivoli ». jet d’une procédure de rétrocession L’enjeu porte sur 13 coursives, situées en centre- de circulation fréquentés par le public. à la commune. Les 43 rétrocessions d’ASL ville. Les galeries sous coursives permettant d’accéder actuellement achevées représentent au total aux immeubles et aux commerces sont ouvertes Le calendrier prévisionnel des rétrocessions est une superficie de 212 977 m2. Voici, poste à la circulation publique. Ces passages consti- par poste, le coût moyen annuel d’entretien établi en fonction de l’urgence des travaux. tuent des trottoirs ouverts à l’ensemble des habi- d’une ASL à la charge de la Ville de Bussy : Compte-tenu du coût de réhabilitation et du tants et pas seulement aux copropriétaires ou délai de la procédure, les rétrocessions s’effec- locataires. Electricité : 2 000 € tueront, en moyenne, à raison de 3 par an Ces copropriétés rencontrent des difficultés à Entretien candélabres : 1 075 € entre 2011 et 2015. supporter les coûts d’entretien des dalles qui se Espaces verts (tonte, engrais, entretien) : Il résulte de l’étude menée en 2008 que l’en- 7 600 € semble des coursives nécessite d’importants tra- dégradent plus rapidement du fait de l’ouver- Entretien voirie/trottoirs : 4 160 € vaux de réfection: dallages, éclairage, déviation ture à l’ensemble des habitants. Affermage réseaux : 100 € Elles assument donc seules la charge de l’entretien de réseaux, éléments de sécurité, protection général et de l’éclairage des espaces empruntés de Cela représente, pour les ASL rétrocédées à d’éléments appartenant aux copropriétés. tout un chacun. ce jour, un total de 642 205 € par an.  Des travaux à effectuer pour un montant estimé Sur la base de ce constat, la commune considère à 1,2 M d’euros.  Bussy Saint-Georges N° 127 - Novembre 2010
  12. 12. BUSSYMAG127_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/11/10 11:41 Page12 12 Dossier QUESTIONS À DENIS BENEDETTI, CONCILIATEUR-MÉDIATEUR « Pour une urbanisation harmonieuse et équilibrée entre les quartiers » matière de qualité et de sécurité. Malgré le coût de  Quels sont les problèmes que ce transfert de charges sur le budget communal, de moins en moins bien compensé, la mairie encou- vous gérez au quotidien? rage les procédures de rétrocession pour une urba- ‚ Denis BENEDETTI nisation harmonieuse et équilibrée entre les quartiers J’interviens à tous les stades de la procédure de rétro- et a donc créé, en 2003, ce poste de conciliateur- cession, sur tous les dossiers, en assistant le service médiateur en appui. À titre expérimental, elle envi- de l’urbanisme dans leurs démarches, en conseillant sage même, sur un programme immobilier, le les ASL dans des domaines techniques (tels la confor- transfert direct des équipements communs entre le mité de l’éclairage public), en participant à toutes les promoteur et la Ville. réunions de concertation, aux visites sur site pour les travaux… J’assure également un accompagnement  Comment définiriez-vous juridique car, comme vous avez pu le constater, la votre fonction? procédure de rétrocession est lourde, chaque étape  Vous exercez la fonction de conci- ‚ Denis BENEDETTI nécessite des démarches administratives et techniques qui demandent du temps et de l’opiniâtreté: constitu- liateur-médiateur à Bussy Saint- J’ai un rôle à la fois de conseil et de facilitateur, en tion du dossier de rétrocession, liste des documents Georges depuis 2008. Pourquoi interface entre les ASL, les copropriétés et les ser- à présenter au notaire pour la signature… Enfin, je vices municipaux, principalement le pôle foncier du cette mission dans notre ville? service de l’urbanisme et les services techniques. fais aussi un peu de diplomatie: je suis amené, dans un intérêt bien compris des uns et des autres, à négo- ‚ Denis BENEDETTI Mon intervention porte prioritairement sur la ques- cier entre les habitants et les services de la Ville sur des Bussy Saint-Georges se développe à vue d’œil et elle tion des rétrocessions et je suis à la disposition de questions très pratiques, telles que, dans la perspec- compte aujourd’hui plus de soixante-dix ASL. Ma tous les copropriétaires qui souhaitent avoir des ren- tive d’une voie ouverte à la circulation publique, la fonction est d’accompagner celles-ci dans la procé- seignements sur ce sujet complexe et technique. Je nécessité du changement de l’emplacement de dure de rétrocession à la commune qui vient naturel- tiens ainsi chaque semaine des permanences en places privatives de stationnement à l’angle de deux lement à l’ordre du jour en raison de la technicité et mairie, uniquement sur rendez-vous. J’assume ce rues pour permettre le ramassage des déchets. C’est de la lourdeur de la gestion des équipements collec- rôle dans une totale indépendance. Je dois bien une mission lourde et passionnante dans ses multiples tifs. Les relations entre les promoteurs et les ASL, la évidemment, en premier lieu, veiller à préserver les aspects et sa finalité: une Ville belle, avec des ser- plupart du temps gérées par des bénévoles, sont intérêts de la commune, dans le plus strict respect vices municipaux et des habitants parties prenantes parfois émaillées de difficultés, telles l’obtention des de la loi et des normes techniques en vigueur. Mais de cette urbanisation réussie.  plans de récollement des réseaux, la levée des en cas de problème ou de litige, je suis là aussi réserves et, dans leurs activités quotidiennes, les ASL pour trouver avec les ASL des solutions techniques Pour tous renseignements complémentaires, n’hésitez sont souvent confrontées aux questions de confor- viables et économiques leur permettant d’honorer pas à prendre contact avec Denis Benedetti (au mité, les normes étant des plus en plus complexes en leurs obligations. 01 64 66 24 24) sur rendez-vous. Bussy Saint-Georges N° 127 - Novembre 2010
  13. 13. BUSSYMAG127_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/11/10 11:41 Page13 Vie municipale 13 Résidence Alfi L’association AIME 77 136 logements recherche des bénévoles O uvert en pour les 18/35 ans octobre 2009, le premier institut médico-éducatif agréé en France consacré à l’autisme a, depuis sa créa- tion, prouvé son effi- cacité. Les méthodes qui y sont employées par toute l’équipe de l’institut ont permis aux enfants accueillis de progresser dans tous les domaines. Rappelons que l’originalité de cette structure est de développer pour chaque enfant un pro- gramme personnalisé qui se base sur les principales méthodes développées au cours des 40 dernières années. « Notre mission est de donner à ces enfants des moyens pour communiquer, afin qu’ils acquièrent une certaine autonomie », précise Brigitte Abergel, la présidente de l’association AIME 77 (Autisme, Intégration par Méthodes Educatives), qui lance aujourd’hui un appel aux bénévoles. L’association recherche en effet des personnes béné- voles pour accompagner les enfants sur certains temps quotidiens ou aider à la confection de matériel spécifique. Si vous avez un peu de temps à consa- crer à cette belle œuvre, n’hésitez pas à prendre contact avec les respon- C’ est au 10 avenue pose également une salle com- sables de l’association au 0160941775  Jacques-Cartier que mune au rez-de-chaussée, ainsi s’est récemment ouvert une résidence Alfi. Elle qu’une laverie équipée de lave- linge et sèche-linge. La résidence Une collecte de jouets au profit propose à un public ciblé de 18/ 35 ans 136 logements neufs dans dispose enfin d’un abri à vélos et de garages intérieurs et extérieurs. des Restos du Cœur avec Pep’s A deux catégories, le T1, plus petit Idéalement placée, en plein centre l’occasion de les offrir à cette d’une surface variant de 18 à 19 de Bussy, à 3 minutes à pied du des fêtes de association caritative. mètres carrés et le T1’, plus R.E.R, et à quelques pas des com- Noël, le Les Buxangeorgiens grand, variant entre 20 et 25 merces, elle répond naturellement réseau Pep’s s’associe auront la possibilité de mètres carrés. La résidence pro- aux besoins d’un type précis de aux Restos du Cœur et déposer des jouets pose 120 T1 et 16 T1’. population. renouvelle l’opération neufs ou d’occasion Pour être éligible à ce type de loge- Côté financier, la résidence donne « PEP’s, transporteur dans le bus qui station- ments, il faut impérativement accès à l’APL. La redevance men- officiel du Père Noël ». nera à l’arrêt de la entrer dans des critères définis. Ils suelle va de 428, 50 à 544 euros, et Comme chaque gare RER le dimanche s’adressent aux salariés, stagiaires le dépôt de garantie correspond à année, le principe est 12 décembre de ou en contrat de professionnalisa- un mois de redevance. de récolter des jouets 10 h 30 à 12 h 15.  tion ou d’apprentissage vivant Un exemple pris avec quelqu’un dans les bus PEP’s et seul. Précisons que ces logements qui touche le S.M.I.C, âgé de 23 sont destinés à une population ans, en CDD pour un premier salariée au S.M.I.C, et que leur emploi, pour une redevance de occupation est plafonnée à un base mensuelle de 428, 50, terme de deux ans. conduirait le bénéficiaire de l’APL Conçue pour être une étape de à payer par mois 134 euros.  logement dans le démarrage de la Pour retirer un dossier de demande vie, ces petites unités sont louées de logement dans la résidence Alfi, meublées, avec pour chacune, un contactez le C.C.A.S, 38 boulevard WC, une salle de bains et une cui- Antoine-Giroust. sinette privative. L’ensemble pro- Tél. : 01 64 66 61 92 Bussy Saint-Georges N° 127 - Novembre 2010
  14. 14. BUSSYMAG127_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/11/10 11:41 Page14
  15. 15. BUSSYMAG127_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/11/10 11:41 Page15 Vie municipale 15 Séjours d’hiver Du ski, du ski et encore du ski ! Pas de surprise: les vacances de février seront placées sous le signe de la neige pour les jeunes Buxan- georgiens. Direction, tout schuss, vers le Vercors, les Hautes-Alpes et l’Autriche selon les tranches d’âge! « BIENVENUE DANS LA MAURIENNE » (30 PLACES) « ENTRE CHIENS ET SCHUSS » (30 PLACES) VASSIEUX-EN-VERCORS - DU 12 AU 19 FÉVRIER SAINT-MICHEL-DE CHAILLOL (HAUTES-ALPES) DU 13 AU 19 FÉV. ÂGE: 8/15 ans ÂGE: 6/12 ans 45 km de pistes tous niveaux HÉBERGEMENT: Le chalet « le Kaly » se trouve à l’entrée HÉBERGEMENT: Le chalet avec piscine intérieure se de la station de ski de Chaillol à 300 m des pistes et des com- situe dans le domaine du col de Rousset (1255-1700 m). merces. Il se situe à 1500 m d’altitude. ACTIVITÉS: Ski alpin avec cours ESF pour les débutants. ACTIVITÉS: Ski alpin et passage des tests. Les casques sont Piscine, luge, bataille de fournis. Une demi-journée boules de neige, portraits dans la neige, d’initiation à l’activité chiens de traîneaux. grands jeux. Autres activités: ping-pong, luge, sorties au DATES: Du 12 au 19 février village, veillées jeux ou à thèmes. PLACES DISPONIBLES: 30 DATES: Du 13 au 19 février TRANSPORT: Car grand tourisme PLACES DISPONIBLES: 30 TRANSPORT:Car grand tourisme et TGV TARIFICATION PAR T RANCHES ( EN EUROS) TARIFICATION PAR T RANCHES ( EN EUROS) 1 ENFANT 2 ENFANTS 3 ENFANTS 4 ENFANTS 5 ENFANTS 1 ENFANT 2 ENFANTS 3 ENFANTS 4 ENFANTS 5 ENFANTS A 320 310 301 292 283 A 325 315 305 296 287 B 352 341 331 321 312 B 357 346 336 326 316 C 384 372 361 350 340 C 389 378 366 355 345 D 416 404 391 380 368 D 422 409 397 385 373 E 448 435 422 409 397 E 454 441 427 415 402 F 480 466 452 438 425 F 487 472 458 444 431 G 512 497 482 467 453 G 519 504 489 474 460 Hors Bussy 640 Hors Bussy 649 TYROL AUTRICHIEN (20 PLACES) RADFELD DU 19 AU 26 FÉVRIER ÂGE: 15/17 ans TARIFICATION PAR T RANCHES ( EN EUROS) 47 km de pistes tous niveaux Le village de Radfeld est situé à 10 minutes des pistes en bus et 1 ENFANT 2 ENFANTS 3 ENFANTS 4 ENFANTS 5 ENFANTS se situe à Alpbachtal (600 m - 2100 m). La nourriture est de A 308 298 289 281 272 type « cuisine autrichienne tradition- B 338 328 318 309 299 nelle » et pique-nique les midis. C 369 358 347 337 327 ACTIVITÉS : Ski Alpin, parc aquatique, pati- D 400 388 376 365 354 noire, luge, bataille de boules de neige, portraits E 431 418 405 393 381 dans la neige, grands jeux. F 461 447 434 421 408 G 492 477 463 449 436 PLACES DISPONIBLES: 20 Hors Bussy 615 TRANSPORT: Car grand tourisme LES MODALITÉS D’INSCRIPTION La fiche de demande d’inscription, disponible auprès du service Jeunesse, sera à retourner au plus tard le mercredi 15 décembre. L’inscription doit être faite uniquement par le responsable légal de lenfant (parents ou tuteur). Les confirmations des inscriptions seront envoyées par courrier à partir du lundi 20 décembre 2010, accompagné du dossier complet du séjour concerné. Cette confirmation est fonction des places disponibles, de l’ordre de priorité (enfant jamais parti dans l’année en cours) et du choix de destination. La présence des parents ou tuteurs légaux des enfants est indispensable lors de la remise du dossier auprès du service Jeunesse. RENSEIGNEMENTS AU 01 64 66 60 01 Bussy Saint-Georges N° 127 - Novembre 2010
  16. 16. BUSSYMAG127_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/11/10 11:41 Page16 16 Le Sycomore Le Sycomore après les négociations avec EPAMarne Toujours dans un esprit de concertation, le comité de pilotage prenant les décisions pour le projet d’écoquartier du Sycomore s’est réuni avec plusieurs acteurs : la commune, l’EPAMARNE et des services de l’Etat. A cette occasion, les premières orientations du Sycomore ont été validées. T out d’abord, l’architecte urbaniste a rappelé qu’il conçoit le projet de manière à pouvoir le faire évoluer. La commune soutient cette Les déplacements doux et position, car notre ville vit et évolue dans le temps et nous ne transports en commun favorisés pourrions figer aujourd’hui le devenir d’un quartier de cette taille. Pour des raisons environnementales, mais aussi de confort et de sécurité, Notre triple objectif est bien le suivant : construire un quartier qui la circulation automobile au cœur du quartier sera apaisée. La circulation réponde aux besoins des Buxangeorgiens aujourd’hui et demain, des voitures se limitera essentiellement à la desserte, le transit étant reporté un quartier qui vieillisse bien dans le temps et bien sûr un quar- en bordure de quartier. Ce sont les transports en commun et les circula- tier ambitieux dans les réponses qu’il propose face aux enjeux du tions douces (piétons et vélos) qui auront la priorité au centre du quar- développement durable. tier, facilitant ainsi ces modes plus économes en énergie et permettant d’augmenter la sécurité en particulier pour les déplacements des enfants. La construction d’une seconde gare RER et d’un diffuseur sur l’A4 à l’est Un quartier qui s’inspire de la campagne de la ville sont soutenus par la commune et l’EPAMARNE. Un travail de Le Sycomore s’inscrit dans l’identité de la ville et même dans un terri- portage du projet auprès des partenaires du territoire est donc mené pour toire plus large en mettant en valeur son histoire et l’un des piliers du mettre en œuvre ces différentes options. patrimoine local : la campagne. Ce thème est fondateur du projet et se décline avec le développement de l’agriculture de proximité, ainsi que l’introduction de motifs rappelant la campagne seine-et-marnaise : allées Des densités variables pour la qualité de vie d’arbres fruitiers et placettes engazonnées qui marquent les entrées de L’urbaniste réalise actuellement un travail fin sur la répartition des densités. ville à l’est. Elles seront variables en fonction de la localisation des transports en commun Un quart de la superficie du Sycomore est dédiée aux espaces verts et et des équipements publics et privés. Les objectifs sont de structurer un quar- parcs. Ces espaces sont bien un moyen de faire entrer la campagne et la tier de courtes distances pour favoriser la marche et de ménager des espaces nature dans la ville, mais ils rempliront aussi des usages d’animation en de respiration. La densité et la forme urbaine seront pensées comme source étant des lieux de rencontre, ainsi que des lieux où l’on pourra organiser de qualité de vie: extensions des espaces ouverts publics et privés et prolon- des évènements. En particulier, l’insertion du quartier dans la ville se gements d’espaces de vie. Même si le nombre de logements n’a pas été encore fera par l’appropriation du thème des jardins et de l’horticulture. décidé, il a été validé que logement collectif et individuel se côtoieront. Bussy Saint-Georges N° 127 - Novembre 2010
  17. 17. BUSSYMAG127_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/11/10 11:41 Page17 Le Sycomore 17 Illustrations des formes urbaines aux franges du quartier du Sycomore Une mixité sociale en réponse à une demande locale et à des besoins émergents Quant à l’offre de logement social, elle sera de 20 à 30 % et s’orientera en priorité vers des programmes mixtes et innovants. Ce type de programme est actuellement à l’étude ou même en cours de réalisation sur le centre ville : programme intergénérationnel permettant de retrouver au sein d’une même opération de petites surfaces pour les jeunes, des logements pour les personnes âgées non dépendantes et du logement familial, pro- gramme étudiants/jeunes travailleurs qui n’oblige pas à un changement de logement en fonction du statut. L’objectif est de créer une synergie entre ces populations et des opportunités, des espaces d’échange et de soli- darités nouvelles. Une réflexion sera également menée sur une implantation diffuse et un  Gestion différenciée et raisonnée des espaces verts traitement architectural égal entre opération privée et opération sociale.  Collecte des déchets en bornes d’apport volontaire enterrées  Développement du compostage  Des choix pour limiter l’impact Définition d’un objectif ambitieux de réduction de l’impact carbone sur la base du bilan carbone environnemental au maximum Les orientations sur les thèmes environnementaux ont été validées. C’est Les équipements publics seront exemplaires sur ces aspects, en particulier un travail poussé en amont qui a permis de retenir des solutions inno- en consommant peu d’énergie, en étant facilement accessibles par les pié- vantes pour l’écoquartier. Nous travaillons aujourd’hui à réduire le bilan tons et vélos, mais aussi par les choix des matériaux. Ainsi le premier carbone sur l’ensemble de la ville et il est certain que ce travail est plus aisé groupe scolaire devrait être en structure bois. en phase d’aménagement. Nous pourrons donc aller plus loin dans le Sycomore, sachant que certaines des solutions pourraient s’étendre à d’autres quartiers de la ville. Les habitants actuels en tireront des bénéfices ORIENTATIONS ENVIRONNEMENTALES VALIDÉES : L’aménagement du nouvel écoquartier profitera aux habitants actuels de  Bâtiments peu consommateurs d’énergie grâce en particulier au la ville. De nouveaux équipements publics seront construits, des espaces bio climatisme verts et des lieux d’animation aménagés, le tout relié aux voies vertes exis-  Chauffage par un réseau de chaleur alimenté par du bois énergie tantes. L’arrivée de nouveaux habitants permettra aussi de développer les grâce au développement d’une filière d’approvisionnement locale transports en commun. Les nouvelles solutions testées dans l’écoquartier  Gestion alternative des eaux de pluie dont récupération en toiture, pourront être prolongées dans le reste de la ville, de même que l’expé- mutualisation du stockage et réutilisation rience de l’aménagement des quartiers existants a été très utile au projet  Protection de la biodiversité par la continuité des espaces verts du Sycomore. Notre souhait est que les différents quartiers de la ville à l’intérieur et à l’extérieur du quartier apprennent les uns des autres.  Une permanence pour des économies d’énergie L a municipalité vous propose de venir rencontrer une conseillère de la MAISON DE L’ENVIRONNEMENT DE SEINE-ET-MARNE, pour des conseils neutres, gratuits et indépendants sur la maîtrise de lénergie dans lhabitat. ELLE VOUS APPORTERA AINSI INFORMATIONS ET AIDES TECHNIQUES SUR L’HABITAT:  l’isolation et le choix des matériaux,  le choix des énergies liées au chauffage des locaux et de l’eau sanitaire et la régulation associée,  les économies réalisables sur la consommation d’électricité: éclairages, appareils domestiques,  les modes de transports et la consommation des véhicules,  les énergies renouvelables (solaire thermique et photovoltaïque, géothermie…). Vous pourrez également lui poser toutes vos questions sur les aides financières (crédits d’impôts, subventions, prêts à taux « zéro ») et sur la mobilité: (modes alternatifs de déplacements domicile-travail, aides techniques pour conduire et consommer moins…)  La prochaine permanence est programmée le samedi 8 janvier 2011 en mairie. Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter la Maison de l’Environnement de Seine-et-Marne au 01 64 31 11 18. Bussy Saint-Georges N° 127 - Novembre 2010
  18. 18. BUSSYMAG127_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/11/10 11:41 Page18

×