Webcollaboration valence2013springer

99 vues

Publié le

Conférence, Université de Valence, 2013. Titre : Bilingue/FLE, évaluation, web 2.0 : "La webcollaboration, un mariage pour le meilleur".

Publié dans : Médias sociaux
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
99
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
41
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Webcollaboration valence2013springer

  1. 1. BILINGUE/FLE, ÉVALUATION, WEB 2.0 : LA WEBCOLLABORATION, UN MARIAGE POUR LE MEILLEUR Claude Springer, professeur, Université Aix-Marseille
  2. 2. Fils de pensée 1. Tâche/performance >> certification Le CECR, une nouvelle rationalité en pédagogie des langues A. La tâche B. Les genres discursifs C. Un exemple en DNL : une tâche purement scolaire D. Une autre mise en oeuvre de la tâche en DNL 2. Projet/compétence >> référentialisation Pour une éducation citoyenne A. Un nouveau monde interconnecté : la petite Poucette B. Une pédagogie positive au-delà des standards C. Un exemple de webcollaboration, le blogue Postcultures : une mise en projet collective D. Développer des personalités et rendre compte des compétences individuelles et sociales 19/07/15 Pour une webcollaboration > Plan 2
  3. 3. 1. Tâche/performance >> certification Le CECR : Une nouvelle rationalité en pédagogie des langues L’action doit être rationnelle La tâche doit être clairement définie On vise l’efficacité individuelle On certifie la conformité de la performance Grâce au CECR et aux Référentiels DNR 19/07/15 Pour une webcollaboration > 1. Le CECR : une nouvelle rationalité 3
  4. 4. Notion de tâche / activité langagière / certifcation Beacco (2010 et 2012) : malentendu tâche = actionnel Dans le CECR, “tâche” = notion générique, un terme général On s’inspire du “Task based teaching” des années 90 ¤  “Tâche est ainsi une catégorie large, pertinente aussi bien pour décrire les usages sociaux des langues que l’organisation de leur enseignement. En fait, les conséquences pour les méthodologies d’enseignement de cette perspective actionnelle sont faibles, étant donné le caractère indistinct de tâche.” Tâche pédagogique = unité minimale proche “activité de la vie réelle” en rapport avec des besoins langagiers spécifiques, elle est contextualisée (une activité que les gens font dans la vie réelle et qui nécessite la langue) Tâche certificative = unité minimale d’action, unité minimale évaluable Etre compétent (A1, A2…)= réussir les tâches prescrites On entraine / évalue les activités langagières déclinées en tâches semblables à la vie réelle à partir des critères du CECR (situation, genre, fonction, notion, matière, stratégie). 19/07/15 Pour une webcollaboration > 1. A. La tâche 4
  5. 5. Tâche et testing : université du Minnesota 19/07/15 Pour une webcollaboration > 1. A. Tâche et testing 5 Contexte,   Situa-on  de  communica-on   Une  raison   d’u-liser  la   langue   La  tâche  exige   un  vocabulaire   riche   La  tâche  exige   des  phrases   complètes   La  tâche  est   générale  et   évite  de  tester   le  culturel   La  tâche  est  bien   définie  
  6. 6. B. Référentiel :Genres (textes) / Fonctions, Notions Le CECR ne définit pas la matière à enseigner pour chaque langue >> Référentiels des Niveaux pour le FLE (A.11 à B2) Beacco (2010 : 130-140) = présenter les formes de la langue cible par niveaux q  Spécification des genres discursifs (textes) = répertoire discursif pour le niveau A1 par exemple q  Spécifications des fonctions (actes de parole) impliquées par les genres au niveau A1 Ex. Interagir à propos d’informations, d’opinions, d’émotions, etc. q  Spécification des notions Ex. Existence, quantité, espace, temps, etc. q  Spécifications morphosyntaxique, lexicale, matière sonore, graphique, compétence culturelle, stratégies Pour la DNL histoire = situations de communication nécessitant des connaissances historiques ¤  Genres : discours politiques, presse, documentaires, discours des guides, exposé d’enseignant, manuel d’histoire, etc. ¤  Fonctions : décrire/représenter, interpréter, recouper, confronter, déduire, justifier, etc. 19/07/15 Pour une webcollaboration > 1. B. Genre / Fonctions 6
  7. 7. C. Classe bilingue (DNL/AICLE/EMILE) : tâche scolaire et lexique (notions spécifiques) Une approche classique : la langue spécialisée comme nomenclature Liste de vocabulaire Traduction L2 / L1 Utilisation TBI Exercice de glisser / déposer Est-ce une tâche ? Oui, mais scolaire! Par simplification! Exercice! Référence au CECR : non. Objectif lexical 19/07/15 Pour une webcollaboration > Titre de la partie 7
  8. 8. D. Classe bilingue (histoire) à partir du Référentiel 19/07/15 Pour une webcollaboration > Titre de la partie 8
  9. 9. D. Classe bilingue (histoire) à partir du Référentiel 19/07/15 Pour une webcollaboration > Titre de la partie 9
  10. 10. Lecture personnelle Français   élémentaire   50/70   Niveau   Seuil  75-­‐95   CECR  Socle   2001>>   19/07/15 Pour une webcollaboration > Lecture personnelle 10 Ø  Difficultés  à  comprendre  les  no-ons  de  tâche,  genres,  fonc-ons,  no-ons,  stratégies   Ø  Réduc-on  de  l’appren-ssage  aux  connaissances  socle  standardisées,  objec-vées,   élémentaires,  quan-fiables,  dont  on  doit  évaluer  la  maitrise   Ø  Les  enseignants  doivent  appliquer  les  standards,  les  élèves  doivent  maitriser  les   standards   Ø  Réduc-on  de  la  langue  à  la  maitrise  de  la  grammaire  et  du  lexique   Ø  Exclusion  du  subjec7f  (compétence  générale)  et  de  l’imagina7on  :  une  cogni-on   séparée  des  affects,  pas  de  prise  en  compte  l’intersubjec-vité   Ø  Une  recherche  de  l’efficience,  du  conforme,  du  standardisé   Ø  Des  agences  de  nota7on  pour  évaluer  l’efficience  des  écoles  (new  management),  des   organismes  cer7ficateurs  pour  garan-r  les  standards   Ø  Une  approche  qui  reste  cogni7viste   COGNITIVISME  (Construc-visme)  
  11. 11. Une impasse pour les niveaux A1, A2 et B1 ? 19/07/15 Pour une webcollaboration > Uniformisation, standardisation 11 Keith  Haring  
  12. 12. Hard Times (Dickens 1854) l’école de Gradgrind, des ressemblances ? “ Vous ne devez jamais… vous permettre d’imaginer quoi que ce soit.” “ En toutes choses vous devez vous laisser guider et gouverner par les faits, dit le monsieur. Nous espérons posséder avant peu un corps délibérant composé de commissaires amis des faits, qui forceront le peuple à respecter les faits et rien que les faits. [standards] Il faut bannir le mot Imagination à tout jamais. Vous n’en avez que faire.” 19/07/15 Pour une webcollaboration > Hard Times 12
  13. 13. Les premiers résultats européens 2012 Enquête européenne sur les compétences en langues Un moins disant linguistique Moyenne LV1 Pré A1 A1 A2 B1 B2 Moyenne LV1 14 28 16 19 23 France 31 40 15 9 5 Espagne 22 35 16 14 13 Moyenne LV2 20 38 17 14 11 France (Esp) 21 51 17 8 3 Espagne (FR) 11 39 22 17 11 19/07/15 Pour une webcollaboration > Hard Times 13
  14. 14. 19/07/15 Pour une webcollaboration > Hard Times 14
  15. 15. INTERLUDE 19/07/15 Pour une webcollaboration > Indignons-nous 15
  16. 16. 2. Cambio de modelo, cambio de mundo : Pour une éducation citoyenne Le monde est aujourd’hui interconnecté en réseaux sociaux. L’action est sociale (aussi et surtout) : elle est faite d’intersubjectivité et de valeurs plurielles, de dialogue et de partage et pas uniquement d’intérêts et de la recherche de la rationalité, de l’efficience A. Changer de modèle : quelques penseurs contemporains B. Un nouveau monde interconnecté : petite Poucette C. Une pédagogie positive à dimension humaine D. Un exemple de webcollaboration, le blogue Postcultures : une mise en projet collective pour un dialogue interculturel 19/07/15 Pour une webcollaboration > 2. Cambio de modelo 16
  17. 17. A1. Valence 2003 : pour une approche sociale du CECR, lecture personnelle “Le CECR, quelles tendances didactiques ?” : “Le Cadre propose un saut théorique important pour l’enseignement et l’apprentissage des langues en situant les activités langagières à “l’intérieur d’actions en contexte social”… Ce qui veut dire qu’il n’y a pas de procédure pédagogique, de plan de cours prédéfinis. L’élève utilise créativement l’ensemble des éléments de la situation et de ses ressources en collaborant avec d’autres. Ainsi l’apprentissage est une activité sociale fondamentale qui concerne la capacité à participer à des expériences humaines partagées. L’apprentissage n’est pas le renforcement de connexions entrée/ sortie (cognitivisme). Le dispositif d’apprentissage des langues doit permettre à l’apprenant d’entrer dans une communauté de pairs pour réaliser ensemble des projets.” 19/07/15 Pour une webcollaboration 2. A. Changer de modèle, Valence 2003 17
  18. 18. A2. Quelques penseurs contemporains, Touraine Alain Touraine (Sociologie de l’action, 1965) : “Ceci signifie que l'acteur n'est pas orienté par les intérêts ou les exigences de l’ordre social, mais par ceux de l'action collective. Cette affirmation doit être aussitôt complétée par cette autre qui en découle : la sociabilité constitue un thème fondamental de l'étude de l'action sociale… La sociabilité est orientation du sujet vers autrui et non emprise de la collectivité sur l'acteur… D'un côté l'individu s'identifie à un groupe, à un sujet collectif, dépasse ainsi son individualité en partageant des sentiments, des normes, des intentions. De l'autre, il enrichit sa personnalité en s'affirmant, dans sa relation à autrui, comme un sujet personnel.” 19/07/15 Pour une webcollaboration > 2. A. Touraine 1965 18
  19. 19. A3. Quelques penseurs contemporains, Morin Edgar Morin (La Voie, 2011) : “Notre mode de connaissance parcellarisée produit des ignorances globales… Une tradition de pensée bien enracinée dans notre culture, et qui forme les esprits dès l’école élémentaire, nous enseigne à connaitre le monde par “idées claires et distinctes” ; elle nous enjoint de réduire le complexe au simple, c’est-à-dire de séparer ce qui est lié, d’unifier ce qui est multiple, d’éliminer tout ce qui apporte désordres ou contradictions dans notre entendement. Or, le problème crucial de notre temps est celui de la nécessité d’une pensée apte à relever le défi de la complexité du réel, c’est-à-dire de saisir les liaisons, interactions et implications mutuelles, les phénomènes multidimensionnels, les réalités à la fois solidaires et conflictuelles… N’est-il pas urgent de réinterroger une raison qui a produit en son sein son pire ennemi : la rationalisation ? ” 19/07/15 Pour une webcollaboration > 2. A. Morin 2011 19
  20. 20. B1. Un nouveau monde interconnecté 19/07/15 Pour une webcollaboration > 2. B. Un monde interconnecté 20
  21. 21. B2. Les langues dans le monde interconnecté 19/07/15 Pour une webcollaboration > 2. B. Un monde interconnecté 21
  22. 22. B3. Le monde de Petite Poucette, Michel Serres, 2012 “Que transmettre ? Le savoir ? Le voilà, partout sur la Toile, disponible, objectivé… Désormais, tout le savoir est accessible à tous. Comment le transmettre ? Voilà, c’est fait…” “Petite Poucette ouvre son ordinateur. Si elle ne se souvient pas de [la légende de saint Denis], elle considère toutefois et dans ses mains, sa tête elle-même, bien pleine en raison de la réserve énorme d’informations, mais aussi bien faite, puisque des moteurs de recherche y activent, à l’envi, textes et images, et que, mieux encore, dix logiciels peuvent y traiter d’innombrables données, plus vite qu’elle ne le pourrait. Elle tient là, hors d’elle, sa cognition jadis interne comme saint Denis tint son chef hors du cou…” “Notre tête est jetée devant nous, en cette boîte cognitive objectivée. Passé la décollation, que reste-t-il sur nos épaules ? L’intuition novatrice et vivace. Tombé dans la boîte, l’apprentissage nous laisse la joie incandescente d’inventer. Feu : sommes-nous condamnés à devenir intelligents ?” 19/07/15 Pour une webcollaboration > 2. B. Un monde interconnecté 22
  23. 23. B4. Lena, 9 ans, une Petite Poucette d’aujourd’hui au CM1 19/07/15 Pour une webcollaboration > 2. B. Un monde interconnecté 23 Viole`a   Espagnol   Italien   Jus-n  Bieber   Anglais   Internet   Vidéo,  photo   Sms   courriel   téléphone   Elle aime chanter et danser et partager et inventer des histoires
  24. 24. C1. Une pédagogie positive à dimension humaine ü  CECR p. 9 : un des objectifs éducatifs doit être le "développement harmonieux de la personnalité de l'apprenant et de son identité en réponse à l'expérience de l'altérité” = Développer des personalités au sein de communautés et dans le cadre d’expériences sociales partagées >> Prendre en compte la complexité sociale ü  CECR p. 16 : Compétences générales u  Savoirs incarnés au sein même des expériences sociales et des communautés auxquelles l’acteur appartient u  Savoir-faire qui renvoient aux pratiques sociales quotidiennes nécessaires pour vivre dans une communauté u  Savoir-être qui renvoient à la personnalité, aux valeurs, aux identités (personnalité interculturelle et plurilingue) ü  Référentiel québécois : (cité Huver et Springer, 2011 : 244) u  Mettre en oeuvre sa pensée créatrice u  Développer l’estime de soi u  Coopérer et s’impliquer dans un projet u  Servir de médiateur et développer une conscience interculturelle 19/07/15 Titre de la Présentation > Titre de la partie 24
  25. 25. C2. Tentatives anciennes et nouvelles pour changer de modèle pédagogique 1. La simulation globale en FLE (1973) q  Debyser (1973) : changer de modèle pédagogique, une simulation impliquante pour les élèves, abandonner le manuel (Freinet) q  Carré (1973) : du canevas (ou scénario guidé) à la simulation globale (ou scénario ouvert) et à l’improvisation Il ne s’agit pas de copier la vie réelle quotidienne (ni même sur internet) mais de développer l’imagination personnelle et la création collective 2. De nouvelles approches intégrant les TIC ²  Webquest (1995) : pour une classe, canevas ou scénario guidé basé sur le projet collaboratif et nécessitant la recherche d’informations sur la Toile pour réaliser ensemble une tâche globale avec des rôles et des ressources proposés ²  Télécollaboration (2003) : échanges à distance entre 2 ou plusieurs classes en utilisant les outils web ; surtout autour de tâches communicatives scolaires ²  eTwinning (2005) : pédagogie de l’échange à distance entre plusieurs classes connectées (portail eTwinning) basée sur le projet collaboratif et l’intégration des TIC (langues et interdisciplinaire) 19/07/15 Titre de la Présentation > Titre de la partie 25
  26. 26. C2. Une “approche projet” renouvelée Fondamentaux théoriques : q  Une base socioculturelle et socioconstructiviste (Vygotski, Bakhtine, etc.) : on apprend avec et grâce aux autres, les connaissances ne sont pas prédéfinies mais construites socialement et historiquement q  Cognition située et incarnée / énaction (Varéla, 1989) : métaphore du vivant, nous percevons et construisons un monde qui nous modèle à son tour ; le monde ne préexiste pas, il est construit à travers notre corps, notre expérience et notre histoire q  Intelligence collective et distribuée / Connectivisme (Downes, 2008) : l’intelligence est distribuée et portée par des réseaux de connexions, métaphore du réseau neuronal ; l’apprentissage est collectif. L’apprentissage va au-delà des principes cognitivistes de l’input/output informatique et des savoirs préexistants, il s’agit d’intégrer le complexe du vivant, les affects, le social et les réseaux humains. 19/07/15 Titre de la Présentation > Titre de la partie 26
  27. 27. C3. Deux modèles de la compétence en Espagne Modèle cognitif de la compétence (socle) langagière Madrid, France “los conocimientos y saberes son valorados como paso previo e imprescindible para el “hacer” o aplicación útil que suponen las competencias.” “les connaissances sont des préalables indispensables au « faire » c’est-à-dire à l’application utile que supposent les compétences.” >>> Les connaissances préexistent, on vise leur maitrise = garantie indispensable pour la compétence ***Une petite Lena malheureuse Modèle socioconstructiviste de la compétence générale Galice, et ailleurs “el saber se va construyendo al tiempo que se aprende a hacer, ser y convivir” “le savoir se construit tout en apprenant à faire, à être et à vivre ensemble” >>> Les connaissances se construisent socialement, elles sont situées dans l’expérience, = ce qui compte c’est le développement de la personne et le vivre ensemble ***Une petite Lena heureuse 19/07/15 Titre de la Présentation > Titre de la partie 27
  28. 28. D1. Distinguer télécollaboration et webcollaboration La Télécollaboration O’Dowd et Waire (2009) proposent un tableau des tâches de télécollaboration (= développer la compétence linguistique et interculturelle) en 3 catégories : q Tâches échanges d’informations (type des échanges épistolaires) q Tâches développant la compétence interculturelle (comparer et analyser) q Tâches communicatives visant la production d’un produit commun (un texte, une traduction, une publicité, un site web sur une question) La Webcollaboration s’inscrit dans une pédagogie du projet et vise à permettre à des classes distantes à partir de la construction commune d’un projet (une tâche sociale complexe, Springer, 2009), dont les élèves sont acteurs, pour agir et vivre ensemble une expérience d’apprentissage interdisciplinaire et de vie leur permettant de développer des compétences transversale, sociale, personnelle, interculturelle et langagière. 19/07/15 Titre de la Présentation > Titre de la partie 28
  29. 29. D2. Un exemple de webcollaboration : le blogue Postcultures q  4 classes de FLE collège/lycée : Pologne, Ukraine, Italie et République Tchèque q  Scénario pédagogique ouvert (3 étapes) : se présenter, parler autour d’un objet culturel (un chanteur/groupe de musique du pays), réaliser un projet défini ensemble q  Plateforme de communication web 2.0 : le blogue Postcultures q  Evaluation sociale web : outils de vote pour donner à chaque étape de nouvelles responsabilités q  Communauté apprenante en développement q  Production de billets travaillés et mis en ligne en classe, interactions personnelles sous forme de commentaires hors classe et création d’une oeuvre commune ¤  Pédagogie basée sur les décisions des élèves et un travail réalisé ensemble ¤  Apprentissage coopératif (processus de socialisation) ¤  “Tâtonnement expérimental” lors des échanges et des créations ¤  Approche par induction, pas de modèle préétabli ¤  Une expérience humaine au-delà des standards 19/07/15 Titre de la Présentation > Titre de la partie 29
  30. 30. D3. Le blogue Postcultures : cartographie des compétences en webcollaboration 19/07/15 Titre de la Présentation > Titre de la partie 30
  31. 31. D4. Le blogue Postcultures : schéma des compétences action/langue en webcollaboration 19/07/15 Titre de la Présentation > Titre de la partie 31
  32. 32. D4. Standards, Autoévaluation, Evaluation sociale q  Standards langagiers du CECR : le projet permet d’évaluer les standards selon les niveaux visés, on utilisera les grilles de l’institution q  Autoévaluation : on déterminera avec les élèves une grille d’autoévaluation en s’appuyant sur la cartographie des compétences (compétences sociale et interculturelle, personnelle, technologique et langagière selon les niveaux visés) q  Evaluation sociale : comme dans la vie, l’évaluation sociale est partout présente. L’évaluation sociale des élèves doit être prise en compte. Pour la DNL/FLE on distinguera la plus value linguisitique et culturelle : ¤  Médiation interlinguistique : analyser un texte dans une langue pour le présenter dans une autre langue ; nommer une notion dans plusieurs langues ; comparer les démarches scientifiques d’une autre culture ¤  Médiation interculturelle et sociale (relations interpersonnelles) : s’engager dans une interaction de manière empathique ; construire collaborativement de nouvelles connaissances ; passer d’une langue à une autre pour mieux se faire comprendre ; questionner l’autre pour clarifier un point de vue divergent, etc. 19/07/15 Titre de la Présentation > Titre de la partie 32
  33. 33. Exemple de grille critériée (Huver & Springer, 2011) 19/07/15 Titre de la Présentation > Titre de la partie 33
  34. 34. Pour conclure : ouvrir le FLE et l’école 19/07/15 Titre de la Présentation > Titre de la partie 34 Cambiar  para  a  mejor  
  35. 35. CECR : Mr Hyde et Dr Jekill ? 19/07/15 Pour une webcollaboration > Dr Jekyll et Mr Hyde 35 Mr  Hyde  CECR   Standardisa-on     «  Dr  Jekyll  un  jour  a   compris  que  c’est  ce   Monsieur  Hyde   qu’on  aimait  en  lui   et  Mr  Hyde  ce   salaud  a  fait  la  peau   du  Docteur  Jekyll  »   Dr  Jekyll   Développement   Diversifica-on  
  36. 36. Merci Mon site : springcloogle.blogspot.fr claude.springer@univ- amu.fr L’évaluation en langues, Huver et Springer, Didier Atelier vendredi Comment organiser un projet de webcollaboration (DNL/FLE, primaire, collège et lycée) 19/07/15 Pour une webcollaboration > FIN 36

×