SlideShare une entreprise Scribd logo
La webcollaboration
Développer les compétences
sociale, communicative, interculturelle et numérique
Iasi, Roumanie, 2014
C. Springer,
Université Aix-Marseille, Laboratoire Parole et Langage
4/12/14
1
Fil de pensées
1.Controverses ancienne et moderne
2.La notion de tâche scolaire /sociale
3.L’apprentissage collaboratif et l’approche
par projet
4.L’ère des réseaux
5.Télécollaboration versus Webcollaboration
6.Evaluer autrement
CONCLUSION : dispositif, scénario,
compétences
4/12/14
2
1. Controverses ancienne et nouvelle
1. Etes-vous LANGUE (grammaire et vocabulaire)
ou COMMUNICATION (communiquer d’abord
comme dans la vie) ?
2. Etes-vous SOMMATIVE ou FORMATIVE ?
3. Etes-vous TRADITIONNEL (transmissif et
technophobe) ou MODERNE GEEK (moins
transmissif et technophile) ?
4/12/14
3
1.1 LA controverse en didactique des langues
4/12/14
4
Langue
Communication
Professeur Contenus Professeur Communication Elèves Action
Une extension problématique
Langue
• LANGUE
• Grammaire et vocabulaire
Communication
• COMMUNICATION
• Actes de langage et situations de
tous les jours
Action
• ACTION SOCIALE
• La langue concrète est action
• Agir et vivre ensemble
4/12/14
5
1.2 Une autre controverse renouvelée
Evaluation des
connaissances
Sommative
Certificative
Evaluation des
compétences
Formative
Auto et co
4/12/14
6
1.3 Une petite dernière :
technophobe/ technophile
traditionnel / geek
Classe inversée / flipped classroom
4/12/14
7
Utiliser les technologies
(ENT, plateforme) :
cours hybride
Renverser la pédagogie ?
2. La notion de tâche scolaire (voire d’exercice
scolaire) et
de niveaux taxonomiques élémentaires
1. Etes-vous au point sur l’approche par TACHE ?
2. Et la TAXONOMIE de Bloom ?
09/10/12
8
2.1 Les différentes mises en oeuvre du CECR :
les approches par tâche
4/12/14
1.3 Tâche scolaire
9
COMMUNICATION ACTION
TACHE SCOLAIRE TACHE SOCIALE
2.2 Les principes de l’évaluation pour
les tâches scolaires normalisées (+ DELF)
4/12/14
1.3 Tâche scolaire
10
2.3 Les premiers résultats européens 2012
Enquête européenne sur les compétences en langues
Fin du collège
Un moins disant langagier : pourquoi ?
Moyenne LV1 Pré A1 A1 A2 B1 B2
Moyenne LV1 14 28 16 19 23
France (ang) 31 40 15 9 5
Moyenne LV2 20 38 17 14 11
France (Esp) 21 51 17 8 3
4/12/14
1.3 Tâche scolaire
11
Malgré le nombre d’heures pour l’apprentissage de l’anglais, malgré des enseignants
qualifiés, la grande majorité des collégiens français sont difficilement au niveau A1
(71%). Problème de méthode ? Une approche qui reste structurale ?
2.4 Taxonomie des opérations cognitives Bloom
Créer
Evaluer
Analyser
Appliquer
Comprendre
Mémoriser
4/12/14
12
On suit le modèle imposé
On repère à l’identique
On apprend par coeur
EXERCICES D’APPLICATION
Peu d’activités libres
Plan de cours programmé : input – intake – output contrôlé ou Modèle 3 P
Est-ce une des raisons des difficultés des collégiens français ? Comme pour la
classe inversée, on reste au niveau de l’application. Il y a peu d’activités libres
(libérées).
2.5 Exemple de classe inversée :
la capsule de grammaire
4/12/14
13
Dans cet exemple de classe inversée, on présente un point de grammaire
qui sera ensuite travaillé en classe avec le prof, on ne dépasse pas le niveau de
l’application.
Capsule à visionner ici le français c’est pas que les dictées
3. Tâche complexe / tâche sociale
et scénario pédagogique :
de quoi s’agit-il ?
3.1 Le scénario pédagogique par tâches
3.2 La tâche complexe
3.3 La taxonomie inversée
3.4 Pour un tournant social en didactique des
langues
4/12/14
14
3.1 Le « scénario pédagogique » par tâches
Scénario par tâches guidées
>> Canevas fermé (Caré, 1989)
Séquences de communication
prévisibles
Langue normée, décontextualisée
Syllabus programmable
Description en actes de langage
Input linguistique programmable
et vérifiable
Disciplinaire
Evaluation sommative et
certificative
Créativité réduite
Scénario tâche sociale complexe
>> Canevas ouvert (Caré, 1989)
Séquences de communication
imprévisibles
Langue située dans l’action sociale
Syllabus en déroulement, parcours
Difficulté de programmer à
l’avance les actes de langage et
l’input linguistique
Interdisciplinaire
Evaluation qualitative formative et
collaborative
Créativité libérée
4/12/14
15
3.2 Une autre appellation: la tâche complexe
Site institutionnel de l’académie de Rennes (pour les mathématiques
au primaire mais valable dans d’autres disciplines)
« Situations/tâches complexes
Qu'est-ce qu'une situation/tâche complexe ?
La tâche complexe est une tâche mobilisant des ressources internes
(culture, capacités, connaissances, vécu...) et externes (aides
méthodologiques, protocoles, fiches techniques, ressources
documentaires...).
Confronter les élèves à des tâches complexes permet de :
 les former à gérer des situations concrètes, nouvelles de la vie réelle
en mobilisant des connaissances, des capacités, des attitudes c’est-à-dire à
exprimer de véritables compétences dans des situations nouvelles.
 faire acquérir à chacun les mêmes connaissances, les mêmes
méthodes mais en tenant compte des différences entre individus.
 laisser à chacun le choix des procédures de base présentes dans le
répertoire de ses ressources et de leur combinaison selon sa propre
démarche intellectuelle.
 les motiver tout en leur donnant le goût des sciences. »
4/12/14
16
3.3 La taxonomie inversée
Créer ensemble une œuvre personnelle
Evaluer, porter un jugement sur l’action avec des
critères partagés
Analyser une situation nouvelle, faire des
hypothèses, négocier
Appliquer : mettre en
pratique à partir d’une règle,
des instructions, d’un modèle
d’action
Mémoriser et
restituer
l’information pour
l’action
4/12/14
17
Mécanismes linguistiques
Nécessaires à l’action
Scénario fermé
Tâches scolaires
guidées
Scénario ouvert
Tâche sociale
Collaboration
créative
Complexité
Socialisation
Médiation
Intégratif
Simplification
Instruction
Application
Cumulatif
3.4 Pour un tournant social
en didactique des langues (C. Springer, 1999)
Sujet individuel solitaire
Langue comme syntaxe
normative et lexique
progressif
Transmission et contrôle
des savoirs
Communauté d’apprenants solidaires
Agir communicationnel créatif
Intersubjectivité du langage, socialisation
dialogique
Intelligence collective en réseau
Evaluation sociale, Interévaluation
créative
05/12/2016
18
Contrôle de l’input
Evaluation
sociale de la
collaboration
créative
Certification
de l’output par
standards
CECR
Enseignement des langues rationalisé, prescrit
Evaluation
institutionnelle
Rendement de
l’éducation
4. Apprentissage collaboratif et
l’approche par projet
4.1 Une pédagogie positive
4.2 Tentatives anciennes et nouvelles
4.3 Eléments théoriques
4.4 Comparons pour faire le point
4/12/14
19
4.1 Une pédagogie positive à dimension humaine
pour un acteur social citoyen
 CECR p. 9 : un des objectifs éducatifs doit être le "développement
harmonieux de la personnalité de l'apprenant et de son identité
en réponse à l'expérience de l'altérité”
= Développer des personalités au sein de communautés et dans le cadre
d’expériences sociales partagées >> Prendre en compte la complexité
sociale
 CECR p. 16 : Compétences générales
 Savoirs incarnés au sein même des expériences sociales et des
communautés auxquelles l’acteur appartient
 Savoir-faire qui renvoient aux pratiques sociales quotidiennes
nécessaires pour vivre dans une communauté
 Savoir-être qui renvoient à la personnalité, aux valeurs, aux identités
(personnalité interculturelle et plurilingue)
 Référentiel québécois : (cité par Huver et Springer, 2011 : 244)
 Mettre en oeuvre sa pensée créatrice
 Développer l’estime de soi
 Coopérer et s’impliquer dans un projet
 Servir de médiateur et développer une conscience interculturelle
05/12/2016
x
20
4.2 Tentatives anciennes et nouvelles
1. La simulation globale en FLE (1973)
 Debyser (1973) : changer de modèle pédagogique, une simulation
impliquante pour les élèves, abandonner le manuel (Freinet)
 Caré (1973) : du canevas (ou scénario guidé) à la simulation globale (ou
scénario ouvert) et à l’improvisation
Il ne s’agit pas de copier la vie réelle quotidienne (ni même sur internet) mais de
développer l’imagination personnelle et la création collective
2. De nouvelles approches intégrant les TIC
 Webquest (1995) : pour une classe, canevas ou scénario guidé basé sur le
projet collaboratif et nécessitant la recherche d’informations sur la Toile pour
réaliser ensemble une tâche globale avec des rôles et des ressources proposés
 Télécollaboration (2003) : échanges à distance entre 2 ou plusieurs classes
en utilisant les outils web ; surtout autour de tâches communicatives scolaires
 eTwinning (2005) : pédagogie de l’échange à distance entre plusieurs
classes connectées (portail eTwinning) basée sur le projet collaboratif et
l’intégration des TIC (langues et interdisciplinaire)
05/12/2016
x
21
4.3 Eléments théoriques
Fondamentaux théoriques :
 Une base socioculturelle et socioconstructiviste (Vygotski,
Bakhtine, etc.) : on apprend avec et grâce aux autres, les
connaissances ne sont pas prédéfinies mais construites socialement
et historiquement
 Cognition située et incarnée / énaction (Varéla, 1989) :
métaphore du vivant, nous percevons et construisons un monde qui
nous modèle à son tour ; le monde ne préexiste pas, il est construit à
travers notre corps, notre expérience et notre histoire
 Intelligence collective et distribuée / Connectivisme (Downes,
2008) : l’intelligence est distribuée et portée par des réseaux de
connexions, métaphore du réseau neuronal ; l’apprentissage est
collectif.
L’apprentissage va au-delà des principes cognitivistes de l’input/output
informatique et des savoirs préexistants, il s’agit d’intégrer le complexe
du vivant, les affects, le social et les réseaux humains.
05/12/2016
x
22
4.4 Comparons pour faire le point : calcul au primaire
4/12/14
23
Capsule tweeto magistro à la Khan
Académie de Rennes, aides pédagogiques
Mise en situation : Arrivée de la lettre du lutin gourmand qui propose un défi. Chaque jour, il
apportera des bonbons en papier qu’il déposera dans une corbeille. Il s’agira de bien les compter
car lorsqu’il y en aura 64, il faudra les mettre dans une enveloppe et ils seront transformés le
lendemain en vrais bonbons. Au-delà de 64, ils disparaîtront… En cas d’erreur, 5 bonbons de
pénalité seront retirés.
Vous pouvez visionner cet exemple sur
l’addition de Khan ici (en anglais)
5. L’ère des réseaux : Petite Poucette
5.1 Le monde de Petite Poucette
5.2 Léna, 9 ans, élève du primaire
5.3 Apprentissage informel et formel
4/12/14
24
5.1 Le monde de Petite Poucette, Michel Serres, 2012
“Que transmettre ? Le savoir ? Le voilà, partout sur la Toile,
disponible, objectivé… Désormais, tout le savoir est
accessible à tous. Comment le transmettre ? Voilà, c’est
fait…”
“Petite Poucette ouvre son ordinateur. Si elle ne se souvient
pas de [la légende de saint Denis], elle considère toutefois
et dans ses mains, sa tête elle-même, bien pleine en raison
de la réserve énorme d’informations, mais aussi bien faite,
puisque des moteurs de recherche y activent, à l’envi,
textes et images, et que, mieux encore, dix logiciels peuvent
y traiter d’innombrables données, plus vite qu’elle ne le
pourrait. Elle tient là, hors d’elle, sa cognition jadis
interne comme saint Denis tint son chef hors du cou…”
“Notre tête est jetée devant nous, en cette boîte cognitive
objectivée. Passé la décollation, que reste-t-il sur nos
épaules ? L’intuition novatrice et vivace. Tombé dans la
boîte, l’apprentissage nous laisse la joie incandescente
d’inventer. Feu : sommes-nous condamnés à devenir
intelligents ?”
05/12/2016
x
25
5.2 Lena, 9 ans, une Petite Poucette d’aujourd’hui au CM1
05/12/2016
x
26
Violetta
Espagnol
Italien
Justin Bieber
Anglais Internet
Vidéo, photo
Sms
courriel
téléphone
Elle aime chanter et danser et partager et inventer des histoires
5.3 Et si l’apprentissage informel intéressait
l’apprentissage institutionnalisé formel ?
4/12/14
27
6. La webcollaboration
6.1 Distinguer télécollaboration et webcollaboration
6.2 Un exemple : eTwinning
6.3 Un exemple de réalisation en formation master
(2014, master FLE, Aix en Provence, Springer)
4/12/14
28
6.1 Distinguer télécollaboration et
webcollaboration
La Télécollaboration
O’Dowd et Waire (2009) proposent
un tableau des tâches de
télécollaboration. Il s’agit de
développer la compétence
linguistique et interculturelle.
3 catégories :
 Tâches échanges d’informations
(type des échanges épistolaires)
 Tâches développant la
compétence interculturelle
(comparer et analyser)
 Tâches communicatives visant
la production d’un produit commun
(un texte, une traduction, une
publicité, un site web sur une
question)
La Webcollaboration
Springer (2014) propose une autre
approche qui s’inscrit dans une
pédagogie du projet et vise à
permettre à des classes distantes de
construire collaborativement un projet
(une tâche sociale complexe,
Springer, 2009). Les élèves sont
acteurs et réalisent une oeuvre pour
apprendre à agir et vivre ensemble
une expérience d’apprentissage
interdisciplinaire et de vie. Cette
expérience leur permet de développer
des compétences transversale,
sociale, personnelle, interculturelle
et langagière.
05/12/2016
x
29
6.2 Un exemple : eTwinning
4/12/14
30
« Toutes les activités sont partagées et
échangées entre tous les partenaires. Les
élèves réalisent de nombreuses activités :
depuis des recherches sur Internet jusqu'à la
création de poèmes en passant par des
dessins, des peintures, mais aussi des
visioconférences, etc. Le but final est de
réaliser un recueil européen du "jardin"
comme source d'inspiration, de
communication et de partage, mis en ligne et
imprimé. »
6. 3. Mise en situation et Outils collaboratifs
• Projet de webcollaboration type
artistique :
• Nous sommes en équipe
avec une classe jumelée.
Notre classe étudie au
musée un de nos peintres
locaux pour le présenter.
Nous reconstituons les
éléments significatifs de
l'œuvre : nous nous
inspirons de sa peinture,
nous racontons ce que nous
découvrons et composons
sur le blogue collectif.
Quand, tout à coup, des
éléments étrangers venus
d'un autre peintre s'invitent
dans notre imaginaire ?
•Environnement
collaboratif
entre classes
distantes
•Communication
distante
•Réflexion
individuelle
•Conception
collaborative
Framapad Blogue perso
Blogue collectifSkype/hangout
05/12/2016
31
Projet : Cézanne et Arcimboldo B1/B2
http://cezannepourtous.blogspot.fr/
6.4 Scénario pédagogique et Résultat final
1. Appropriation de la mise en
situation et organisation du
travail
2. Etape 1 : sur les traces de
Cézanne
 Visite du musée et de l’atelier
de Cézanne
 Compte rendu des visites
3. Etape 2 : rencontre avec Pérouse
et échanges sur Cézanne et
Arcimboldo
 Familiarisation avec les outils
de collaboration
 Visioconférence pour se
connaître et présenter les
peintres et la ville
4. Oeuvre collaborative finale :
rencontre de Cézanne et
Arcimboldo
5. Présentation des œuvres et
évaluation sociale
>>> Outils d’évaluation :
• portfolio d’apprentissage
• coévaluation
• autoévaluation
• Évaluation des performances
langagières (A2/B1)
05/12/2016
32
Blogue collaboratif : Cézanne et Arcimboldo
http://cezannepourtous.blogspot.fr
6.5 Framapad
4/12/14
33
https://lite3.framapad.org/p/fQ9hTVkLx3
Compétences du projet
4/12/14
34
6.6 Réflexions du groupe sur le projet
05/12/2016
35
6.7 Modalités de collaboration (John-Steiner)
A. Complémentarité
Modèle scolaire, centré
sur la discipline
Coopération, division du
travail, rôles fixés
Engagements limités,
prises de risque
calculées, tensions
possibles si rôle non
tenu
Communication,
négociation réduites
Possibilité de leader
Processus en parallèle,
expertises cloisonnées
Créativité « standard »,
neutralisation de la
convergence
B. Affinité
Regroupement d’amis,
valeurs communes
Collaboration, Rôles plus
fluides
Engagements réels, prises
de risque, conflits et
tensions
Communication et
négociation
nécessaires
Approche démocratique
leader souhaité
Expertises en dynamique,
partagées
Créativité parfois réduite
si peu de différences,
convergence acquise
05/12/2016
36
C. Intégration
Groupe en fusion
Valeurs et idéologie
coconstruites
Rôles interchangeables
Très fort engagement,
grande prise de
risque, hors sentier,
tensions fortes
Communication et
négociation
permanente
Approche démocratique,
pas de leader
Les idées ne sont plus la
propriété d’un
individu, intégration
des expertises
Forte créativité, vise la
convergence
6.8 Exemple de collaboration : Cézanne et Arcimboldo
• Au départ : Complémentarité (TIC, artistique, rédactionnel, pays) = A >>>
Affinité avec des personnalités fortes partageant globalement le même enthousiasme
= B
• Division du travail = A >> Rôles fluides B
• Très fort engagement et prise de risque forte >> de A on est vite passé à
C=Intégration des valeurs, des idées, des expertises
• Bonne gestion des tensions et visions divergentes
• Une communication permanente avec différents artefacts, négociations constantes
aussi
• Fort partage des idées >>> vers une fusion et du plaisir
• Recherche d’informations poussée, Découverte de savoir-faire
• Vision commune des apprentissages en élaboration, transformation de la vision
transmissive de départ
• Groupe très créatif et enthousiaste
05/12/2016
37
6.9 Exemple de collaboration : paroles d’étudiants
• Mise en situation : engagement dans le dialogue, l’échange d’idées et la négociation
« au départ tout semblait simple… puis il a fallu se mettre d’accord », « échanges de
plusieurs idées mais qui ne correspondaient pas aux attentes ou aux conceptions de travail
des autres », « une profusion d’idées »
• Contrat social partagé et organisation du travail
« poser les fondements du travail collaboratif », « nous nous sommes répartis les
tâches », « en faisant confiance et en respectant le travail des pairs »
• Capacités nécessaires à la créativité :
« au sein du groupe suppose de faire part de ses idées, accepter qu’elles soient
critiquées, donc argumenter pour les soutenir, mais aussi écouter les idées des autres, les
analyser, comparer et choisir », « un travail sur soi énorme, fait de compromis, de
consensus en apparence dérangeants sauf si l’expérience de compréhension et de
modification de ses comportements est vécue positivement comme une maturation et une
libération de la créativité »
• Difficultés et imprévus :
« apprendre à apprendre les imprévus », « une démarche inhabituelle, peut dérouter »
• Intégration :
« chacun a trouvé sa place », « un rôle à travers lequel il a pu valoriser, améliorer ses
acquis et apprendre de nouvelles techniques », « le travail en symbiose a permis de réaliser
un travail final à nos yeux réussi »
05/12/2016
38
7. Evaluer autrement
7.1 Les démarches évaluatives qualitatives
7.2 Le portfolio d’apprentissage
7.3 Référentialiser les compétences
7.4 Carte heuristique des compétences élèves
7.5 Autre représentation des compétences
individuelles
7.6 Outils de bilan individuel et collectif du
processus créatif
7.7 Grille d’autoévaluation
4/12/14
39
7.1 Les démarches évaluatives qualitatives
• Démarches et outils de médiation (dialogue et réflexion dans
et sur l’action)
• Portfolio d’apprentissage ( PEL)
• Evaluation sociale dans l’action, d’intervéaluation de la
collaboration créative (commentaires du blogue, échanges sur
les outils de dialogue)
• Outils de réflexion sur les ressources et les
compétences mobilisées dans l’action (carte heuristique
des compétences  référentiel prescrit )
• Démarches et outils de bilan collectif et individuel en fin de
processus
• Outils d’évaluation formative et sommative avec critères
définis collectivement pour évaluer la performance
• Outils autoévaluatif/coévaluatif qualitatif
• Critères pour rendre compte du social, du transversal,
du personnel et pas uniquement du linguistique
• Bilan individuel par rapport au prescrit institutionnel
05/12/2016
40
7.2 Le portfolio d’apprentissage
Le portfolio d’apprentissage :
“Dans une optique d’évaluation formative, nous proposons d’évaluer le
processus à travers un portfolio, ou journal réflexif, dans lequel
l’apprenant consigne ses impressions sous forme de compte rendu à la
fin de chaque séance et remplit une fiche d’autoévaluation dans le but
de développer une pensée critique sur son travail au sein du groupe
dans une perspective de progression.”
• Echelle qualitative 1 à 5, donner des exemples précis
 Je partage mes idées, mon point de vue
 J’écoute les autres et réagis
 J’explique si je ne suis pas d’accord
 J’encourage les autres
 Je facilite les négociations pour le projet
 Je fais mon travail dans les temps
 J’apporte mon/mes expertises (la/lesquelle/s)
 Je développe de nouvelles compétences en langues, en TIC, etc.
(préciser)
 Je dois approfondir (préciser)
05/12/2016
41
7.3 Référentialiser les compétences : cartographie
des compétences en webcollaboration
05/12/2016
Titre de la Présentation
> Titre de la partie
42
7.4 Carte heuristique compétences élève :
référentialisation des compétences
Carte
heuristique
(élève)
05/12/2016
43
7.5 Autre représentation des compétences individuelles
05/12/2016
44
7.6 Outils de bilan
collectif et individuel du processus créatif
05/12/2016
45
Grille d’évaluation formative avec critères
définis collaborativement
Bilan formatif avec
descripteurs définis
collaborativement
05/12/2016
46
Conclusion : dispositif / scénario / compétences
Apprentissage collaboratif /
Webcollaboration
Présentiel
Scénario guidé /
ouvert
Compétences
référentialisées
Hybride
Scénario guidé /
ouvert
Compétences
référentialisées
+ numérique
4/12/14
47
Merci
claude.springer@univ-amu.fr
Livre
L’évaluation en langues
Huver et Springer, Didier, 2011
Blogue
http://springcloogle.blogspot.fr/
4/12/14
48

Contenu connexe

Tendances

Colloque "machines & langues" (Ecole de Cognitique - Bordeaux juillet 2014)
Colloque "machines & langues" (Ecole de Cognitique - Bordeaux juillet 2014)Colloque "machines & langues" (Ecole de Cognitique - Bordeaux juillet 2014)
Colloque "machines & langues" (Ecole de Cognitique - Bordeaux juillet 2014)
Jean-Luc Bergey
 
Les classes inversées, un phénomène précurseur pour l'innovation dans "l'éco...
Les classes inversées,  un phénomène précurseur pour l'innovation dans "l'éco...Les classes inversées,  un phénomène précurseur pour l'innovation dans "l'éco...
Les classes inversées, un phénomène précurseur pour l'innovation dans "l'éco...
Marcel Lebrun
 
Classes inversées, Pistes pédagogiques
Classes inversées, Pistes pédagogiquesClasses inversées, Pistes pédagogiques
Classes inversées, Pistes pédagogiques
Marcel Lebrun
 
Classes inversées, enseignement renversé
Classes inversées, enseignement renverséClasses inversées, enseignement renversé
Classes inversées, enseignement renversé
Bruno Devauchelle
 
Enseignement hybride, Enseignement à distance : Explorons LEURS modalités
Enseignement hybride, Enseignement à distance : Explorons LEURS modalitésEnseignement hybride, Enseignement à distance : Explorons LEURS modalités
Enseignement hybride, Enseignement à distance : Explorons LEURS modalités
Marcel Lebrun
 
Conf Bruno Devauchelle Ensa icap 2 mars 2015
Conf Bruno Devauchelle Ensa icap 2 mars 2015Conf Bruno Devauchelle Ensa icap 2 mars 2015
Conf Bruno Devauchelle Ensa icap 2 mars 2015
Bruno Devauchelle
 
Se former : les classes inversées, une opportunité pédagogique pour le retour...
Se former : les classes inversées, une opportunité pédagogique pour le retour...Se former : les classes inversées, une opportunité pédagogique pour le retour...
Se former : les classes inversées, une opportunité pédagogique pour le retour...
Marcel Lebrun
 
Ne sera pas prof 3.0 qui veut ! Forum Educavox du 5 avril 2014
Ne sera pas prof 3.0 qui veut ! Forum Educavox du 5 avril 2014Ne sera pas prof 3.0 qui veut ! Forum Educavox du 5 avril 2014
Ne sera pas prof 3.0 qui veut ! Forum Educavox du 5 avril 2014
Jean-François CECI
 
La classe inversée, une autre manière d'enseigner à l'heure du numérique
La classe inversée, une autre manière d'enseigner à l'heure du numériqueLa classe inversée, une autre manière d'enseigner à l'heure du numérique
La classe inversée, une autre manière d'enseigner à l'heure du numérique
Marcel Lebrun
 
Les boussoles du numérique : Cenon le 11/12/2013 atelier 3 pedagogie numerique
Les boussoles du numérique : Cenon le 11/12/2013 atelier 3 pedagogie numeriqueLes boussoles du numérique : Cenon le 11/12/2013 atelier 3 pedagogie numerique
Les boussoles du numérique : Cenon le 11/12/2013 atelier 3 pedagogie numerique
Jean-François CECI
 
Classe inversee sur les classes inversée du 28 janvier à Lyon1
Classe inversee sur les classes inversée du 28 janvier à Lyon1Classe inversee sur les classes inversée du 28 janvier à Lyon1
Classe inversee sur les classes inversée du 28 janvier à Lyon1
Christophe Batier
 
De "LA" classe inversée aux Classes Inversées : Vers un principe de variété p...
De "LA" classe inversée aux Classes Inversées : Vers un principe de variété p...De "LA" classe inversée aux Classes Inversées : Vers un principe de variété p...
De "LA" classe inversée aux Classes Inversées : Vers un principe de variété p...
Marcel Lebrun
 
La classe inversée, une méthode de formation parmi d’autres ?
La classe inversée, une méthode de formation parmi d’autres ?La classe inversée, une méthode de formation parmi d’autres ?
La classe inversée, une méthode de formation parmi d’autres ?
Marcel Lebrun
 
Un sens aux apprentissages
Un sens aux apprentissagesUn sens aux apprentissages
Un sens aux apprentissages
Waldemar Oliveira de Júnior
 
Compte rendu du séminaire national par E Thomas
Compte rendu du séminaire national par E ThomasCompte rendu du séminaire national par E Thomas
Compte rendu du séminaire national par E Thomas
kgoldmann
 
Enseigner à l’ère numérique : un nouvel état d’esprit
Enseigner à l’ère numérique : un nouvel état d’espritEnseigner à l’ère numérique : un nouvel état d’esprit
Enseigner à l’ère numérique : un nouvel état d’esprit
kgoldmann
 
L'école de l'après ... ?
L'école de l'après ... ?L'école de l'après ... ?
L'école de l'après ... ?
Marcel Lebrun
 
Idées d'usages pédagogiques de twitter
Idées d'usages pédagogiques de twitterIdées d'usages pédagogiques de twitter
Idées d'usages pédagogiques de twitter
Pedago Lu
 
TEDuX « Pratiques pédagogiques innovantes » au CAIRE le 26-05-16
TEDuX « Pratiques pédagogiques innovantes » au CAIRE le 26-05-16TEDuX « Pratiques pédagogiques innovantes » au CAIRE le 26-05-16
TEDuX « Pratiques pédagogiques innovantes » au CAIRE le 26-05-16
Jean-François CECI
 

Tendances (20)

Colloque "machines & langues" (Ecole de Cognitique - Bordeaux juillet 2014)
Colloque "machines & langues" (Ecole de Cognitique - Bordeaux juillet 2014)Colloque "machines & langues" (Ecole de Cognitique - Bordeaux juillet 2014)
Colloque "machines & langues" (Ecole de Cognitique - Bordeaux juillet 2014)
 
Les classes inversées, un phénomène précurseur pour l'innovation dans "l'éco...
Les classes inversées,  un phénomène précurseur pour l'innovation dans "l'éco...Les classes inversées,  un phénomène précurseur pour l'innovation dans "l'éco...
Les classes inversées, un phénomène précurseur pour l'innovation dans "l'éco...
 
Classes inversées, Pistes pédagogiques
Classes inversées, Pistes pédagogiquesClasses inversées, Pistes pédagogiques
Classes inversées, Pistes pédagogiques
 
Classes inversées, enseignement renversé
Classes inversées, enseignement renverséClasses inversées, enseignement renversé
Classes inversées, enseignement renversé
 
Enseignement hybride, Enseignement à distance : Explorons LEURS modalités
Enseignement hybride, Enseignement à distance : Explorons LEURS modalitésEnseignement hybride, Enseignement à distance : Explorons LEURS modalités
Enseignement hybride, Enseignement à distance : Explorons LEURS modalités
 
Conf Bruno Devauchelle Ensa icap 2 mars 2015
Conf Bruno Devauchelle Ensa icap 2 mars 2015Conf Bruno Devauchelle Ensa icap 2 mars 2015
Conf Bruno Devauchelle Ensa icap 2 mars 2015
 
Se former : les classes inversées, une opportunité pédagogique pour le retour...
Se former : les classes inversées, une opportunité pédagogique pour le retour...Se former : les classes inversées, une opportunité pédagogique pour le retour...
Se former : les classes inversées, une opportunité pédagogique pour le retour...
 
Ne sera pas prof 3.0 qui veut ! Forum Educavox du 5 avril 2014
Ne sera pas prof 3.0 qui veut ! Forum Educavox du 5 avril 2014Ne sera pas prof 3.0 qui veut ! Forum Educavox du 5 avril 2014
Ne sera pas prof 3.0 qui veut ! Forum Educavox du 5 avril 2014
 
La classe inversée, une autre manière d'enseigner à l'heure du numérique
La classe inversée, une autre manière d'enseigner à l'heure du numériqueLa classe inversée, une autre manière d'enseigner à l'heure du numérique
La classe inversée, une autre manière d'enseigner à l'heure du numérique
 
Les boussoles du numérique : Cenon le 11/12/2013 atelier 3 pedagogie numerique
Les boussoles du numérique : Cenon le 11/12/2013 atelier 3 pedagogie numeriqueLes boussoles du numérique : Cenon le 11/12/2013 atelier 3 pedagogie numerique
Les boussoles du numérique : Cenon le 11/12/2013 atelier 3 pedagogie numerique
 
Classe inversee sur les classes inversée du 28 janvier à Lyon1
Classe inversee sur les classes inversée du 28 janvier à Lyon1Classe inversee sur les classes inversée du 28 janvier à Lyon1
Classe inversee sur les classes inversée du 28 janvier à Lyon1
 
Mobilite corps
Mobilite corpsMobilite corps
Mobilite corps
 
De "LA" classe inversée aux Classes Inversées : Vers un principe de variété p...
De "LA" classe inversée aux Classes Inversées : Vers un principe de variété p...De "LA" classe inversée aux Classes Inversées : Vers un principe de variété p...
De "LA" classe inversée aux Classes Inversées : Vers un principe de variété p...
 
La classe inversée, une méthode de formation parmi d’autres ?
La classe inversée, une méthode de formation parmi d’autres ?La classe inversée, une méthode de formation parmi d’autres ?
La classe inversée, une méthode de formation parmi d’autres ?
 
Un sens aux apprentissages
Un sens aux apprentissagesUn sens aux apprentissages
Un sens aux apprentissages
 
Compte rendu du séminaire national par E Thomas
Compte rendu du séminaire national par E ThomasCompte rendu du séminaire national par E Thomas
Compte rendu du séminaire national par E Thomas
 
Enseigner à l’ère numérique : un nouvel état d’esprit
Enseigner à l’ère numérique : un nouvel état d’espritEnseigner à l’ère numérique : un nouvel état d’esprit
Enseigner à l’ère numérique : un nouvel état d’esprit
 
L'école de l'après ... ?
L'école de l'après ... ?L'école de l'après ... ?
L'école de l'après ... ?
 
Idées d'usages pédagogiques de twitter
Idées d'usages pédagogiques de twitterIdées d'usages pédagogiques de twitter
Idées d'usages pédagogiques de twitter
 
TEDuX « Pratiques pédagogiques innovantes » au CAIRE le 26-05-16
TEDuX « Pratiques pédagogiques innovantes » au CAIRE le 26-05-16TEDuX « Pratiques pédagogiques innovantes » au CAIRE le 26-05-16
TEDuX « Pratiques pédagogiques innovantes » au CAIRE le 26-05-16
 

Similaire à La web collaboration : Springer Claude (2014) Iasi, Roumanie

Classe inversée - 5 mai 2014- lpm
Classe inversée  -  5 mai 2014- lpm Classe inversée  -  5 mai 2014- lpm
Classe inversée - 5 mai 2014- lpm
Marie-Hélène Fasquel
 
Projets lycée Giraux Sannier - anglais
Projets lycée Giraux Sannier - anglaisProjets lycée Giraux Sannier - anglais
Projets lycée Giraux Sannier - anglais
Marie-Hélène Fasquel
 
Numérique et langue de spécialité : Exploiter des ressources en ligne
Numérique et langue de spécialité : Exploiter des ressources en ligne Numérique et langue de spécialité : Exploiter des ressources en ligne
Numérique et langue de spécialité : Exploiter des ressources en ligne
Shona Whyte
 
COMMENT METTRE EN PLACE UN PROJET D’ ÉCRITURE COLLABORATIVE
COMMENT METTRE EN PLACE UN PROJET D’ ÉCRITURE COLLABORATIVECOMMENT METTRE EN PLACE UN PROJET D’ ÉCRITURE COLLABORATIVE
COMMENT METTRE EN PLACE UN PROJET D’ ÉCRITURE COLLABORATIVE
jornadaslinguas
 
Edyoufest Marie-Hélène Fasquel
Edyoufest Marie-Hélène FasquelEdyoufest Marie-Hélène Fasquel
Edyoufest Marie-Hélène Fasquel
Marie-Hélène Fasquel
 
Classes inversées : quand le tutorat à distance inspire l'accompagnement en p...
Classes inversées : quand le tutorat à distance inspire l'accompagnement en p...Classes inversées : quand le tutorat à distance inspire l'accompagnement en p...
Classes inversées : quand le tutorat à distance inspire l'accompagnement en p...
tad10
 
CR consultation socle Strasbourg
CR consultation socle StrasbourgCR consultation socle Strasbourg
CR consultation socle Strasbourg
Stéphanie de VANSSAY
 
Salam liban-2019
Salam liban-2019Salam liban-2019
Didactique de l'anglais : contexte, tâche, technologies
Didactique de l'anglais : contexte, tâche, technologiesDidactique de l'anglais : contexte, tâche, technologies
Didactique de l'anglais : contexte, tâche, technologies
Shona Whyte
 
Accompagnement dans une commauté d'apprentissage des langues en ligne
Accompagnement dans une commauté d'apprentissage des langues en ligneAccompagnement dans une commauté d'apprentissage des langues en ligne
Accompagnement dans une commauté d'apprentissage des langues en ligne
Web2Learn
 
Didactique de la communication
Didactique de la communicationDidactique de la communication
Didactique de la communicationkhalid boujnani
 
Réflexions, expériences dans le bilinguisme.
Réflexions, expériences dans le bilinguisme.Réflexions, expériences dans le bilinguisme.
Réflexions, expériences dans le bilinguisme.Carmen Vera
 
Le multi agenda : Une formalisation commune de l’agir enseignant pour la fo...
Le multi agenda :  Une formalisation commune de l’agir enseignant pour la fo...Le multi agenda :  Une formalisation commune de l’agir enseignant pour la fo...
Le multi agenda : Une formalisation commune de l’agir enseignant pour la fo...
YacineSlama
 
Diaporama Plan National de Formation -- Fasquel
Diaporama Plan National de Formation -- FasquelDiaporama Plan National de Formation -- Fasquel
Diaporama Plan National de Formation -- Fasquel
Marie-Hélène Fasquel
 
Innovation et collaboration, une double germination
Innovation et collaboration, une double germinationInnovation et collaboration, une double germination
Innovation et collaboration, une double germination
DFIE Lyon
 
Oser une autre voie (voix)
Oser une autre voie (voix)   Oser une autre voie (voix)
Oser une autre voie (voix)
Marie-Hélène Fasquel
 
Tice projet interdisciplinaire_bologne_7mars_2012
Tice projet interdisciplinaire_bologne_7mars_2012Tice projet interdisciplinaire_bologne_7mars_2012
Tice projet interdisciplinaire_bologne_7mars_2012Lili_FLE
 
Conference Reefmm Vancouver 08 Vf
Conference Reefmm Vancouver 08 VfConference Reefmm Vancouver 08 Vf
Conference Reefmm Vancouver 08 Vf
cristofolferrer
 
PUBLIER-Comparaison_methodes_TVB1-Latitudes1_Raquel-Pollo
PUBLIER-Comparaison_methodes_TVB1-Latitudes1_Raquel-PolloPUBLIER-Comparaison_methodes_TVB1-Latitudes1_Raquel-Pollo
PUBLIER-Comparaison_methodes_TVB1-Latitudes1_Raquel-PolloRaquel Pollo Gonzalez
 
Développer la cooperation
Développer la cooperationDévelopper la cooperation
Développer la cooperationdavidlahore
 

Similaire à La web collaboration : Springer Claude (2014) Iasi, Roumanie (20)

Classe inversée - 5 mai 2014- lpm
Classe inversée  -  5 mai 2014- lpm Classe inversée  -  5 mai 2014- lpm
Classe inversée - 5 mai 2014- lpm
 
Projets lycée Giraux Sannier - anglais
Projets lycée Giraux Sannier - anglaisProjets lycée Giraux Sannier - anglais
Projets lycée Giraux Sannier - anglais
 
Numérique et langue de spécialité : Exploiter des ressources en ligne
Numérique et langue de spécialité : Exploiter des ressources en ligne Numérique et langue de spécialité : Exploiter des ressources en ligne
Numérique et langue de spécialité : Exploiter des ressources en ligne
 
COMMENT METTRE EN PLACE UN PROJET D’ ÉCRITURE COLLABORATIVE
COMMENT METTRE EN PLACE UN PROJET D’ ÉCRITURE COLLABORATIVECOMMENT METTRE EN PLACE UN PROJET D’ ÉCRITURE COLLABORATIVE
COMMENT METTRE EN PLACE UN PROJET D’ ÉCRITURE COLLABORATIVE
 
Edyoufest Marie-Hélène Fasquel
Edyoufest Marie-Hélène FasquelEdyoufest Marie-Hélène Fasquel
Edyoufest Marie-Hélène Fasquel
 
Classes inversées : quand le tutorat à distance inspire l'accompagnement en p...
Classes inversées : quand le tutorat à distance inspire l'accompagnement en p...Classes inversées : quand le tutorat à distance inspire l'accompagnement en p...
Classes inversées : quand le tutorat à distance inspire l'accompagnement en p...
 
CR consultation socle Strasbourg
CR consultation socle StrasbourgCR consultation socle Strasbourg
CR consultation socle Strasbourg
 
Salam liban-2019
Salam liban-2019Salam liban-2019
Salam liban-2019
 
Didactique de l'anglais : contexte, tâche, technologies
Didactique de l'anglais : contexte, tâche, technologiesDidactique de l'anglais : contexte, tâche, technologies
Didactique de l'anglais : contexte, tâche, technologies
 
Accompagnement dans une commauté d'apprentissage des langues en ligne
Accompagnement dans une commauté d'apprentissage des langues en ligneAccompagnement dans une commauté d'apprentissage des langues en ligne
Accompagnement dans une commauté d'apprentissage des langues en ligne
 
Didactique de la communication
Didactique de la communicationDidactique de la communication
Didactique de la communication
 
Réflexions, expériences dans le bilinguisme.
Réflexions, expériences dans le bilinguisme.Réflexions, expériences dans le bilinguisme.
Réflexions, expériences dans le bilinguisme.
 
Le multi agenda : Une formalisation commune de l’agir enseignant pour la fo...
Le multi agenda :  Une formalisation commune de l’agir enseignant pour la fo...Le multi agenda :  Une formalisation commune de l’agir enseignant pour la fo...
Le multi agenda : Une formalisation commune de l’agir enseignant pour la fo...
 
Diaporama Plan National de Formation -- Fasquel
Diaporama Plan National de Formation -- FasquelDiaporama Plan National de Formation -- Fasquel
Diaporama Plan National de Formation -- Fasquel
 
Innovation et collaboration, une double germination
Innovation et collaboration, une double germinationInnovation et collaboration, une double germination
Innovation et collaboration, une double germination
 
Oser une autre voie (voix)
Oser une autre voie (voix)   Oser une autre voie (voix)
Oser une autre voie (voix)
 
Tice projet interdisciplinaire_bologne_7mars_2012
Tice projet interdisciplinaire_bologne_7mars_2012Tice projet interdisciplinaire_bologne_7mars_2012
Tice projet interdisciplinaire_bologne_7mars_2012
 
Conference Reefmm Vancouver 08 Vf
Conference Reefmm Vancouver 08 VfConference Reefmm Vancouver 08 Vf
Conference Reefmm Vancouver 08 Vf
 
PUBLIER-Comparaison_methodes_TVB1-Latitudes1_Raquel-Pollo
PUBLIER-Comparaison_methodes_TVB1-Latitudes1_Raquel-PolloPUBLIER-Comparaison_methodes_TVB1-Latitudes1_Raquel-Pollo
PUBLIER-Comparaison_methodes_TVB1-Latitudes1_Raquel-Pollo
 
Développer la cooperation
Développer la cooperationDévelopper la cooperation
Développer la cooperation
 

Dernier

Contrôle fiscale en république de guinée
Contrôle fiscale en république de guinéeContrôle fiscale en république de guinée
Contrôle fiscale en république de guinée
bangalykaba146
 
Système de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amineSystème de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amine
sewawillis
 
Calendrier du 3 juin 2024 et compte rendu.pdf
Calendrier du 3 juin 2024 et compte rendu.pdfCalendrier du 3 juin 2024 et compte rendu.pdf
Calendrier du 3 juin 2024 et compte rendu.pdf
frizzole
 
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
mrelmejri
 
Iris et les hommes.pptx
Iris      et         les      hommes.pptxIris      et         les      hommes.pptx
Iris et les hommes.pptx
Txaruka
 
Exame DELF - A2 Francês pout tout public
Exame DELF - A2  Francês pout tout publicExame DELF - A2  Francês pout tout public
Exame DELF - A2 Francês pout tout public
GiselaAlves15
 
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et auditMémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
MelDjobo
 
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdfEdito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
WarlockeTamagafk
 
SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdfSYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
Moukagni Evrard
 
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La JeunesseConseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Oscar Smith
 
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Formation
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 03-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 03-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 03-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 03-06-24
BenotGeorges3
 
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
IES Turina/Rodrigo/Itaca/Palomeras
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
cristionobedi
 
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupeCours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Yuma91
 

Dernier (15)

Contrôle fiscale en république de guinée
Contrôle fiscale en république de guinéeContrôle fiscale en république de guinée
Contrôle fiscale en république de guinée
 
Système de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amineSystème de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amine
 
Calendrier du 3 juin 2024 et compte rendu.pdf
Calendrier du 3 juin 2024 et compte rendu.pdfCalendrier du 3 juin 2024 et compte rendu.pdf
Calendrier du 3 juin 2024 et compte rendu.pdf
 
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
 
Iris et les hommes.pptx
Iris      et         les      hommes.pptxIris      et         les      hommes.pptx
Iris et les hommes.pptx
 
Exame DELF - A2 Francês pout tout public
Exame DELF - A2  Francês pout tout publicExame DELF - A2  Francês pout tout public
Exame DELF - A2 Francês pout tout public
 
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et auditMémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
 
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdfEdito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
 
SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdfSYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
 
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La JeunesseConseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
 
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
M2i Webinar - « Participation Financière Obligatoire » et CPF : une opportuni...
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 03-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 03-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 03-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 03-06-24
 
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
Evaluación docentes "Un cielo, dos países: El camino de los descubrimientos"
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
 
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupeCours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
 

La web collaboration : Springer Claude (2014) Iasi, Roumanie

  • 1. La webcollaboration Développer les compétences sociale, communicative, interculturelle et numérique Iasi, Roumanie, 2014 C. Springer, Université Aix-Marseille, Laboratoire Parole et Langage 4/12/14 1
  • 2. Fil de pensées 1.Controverses ancienne et moderne 2.La notion de tâche scolaire /sociale 3.L’apprentissage collaboratif et l’approche par projet 4.L’ère des réseaux 5.Télécollaboration versus Webcollaboration 6.Evaluer autrement CONCLUSION : dispositif, scénario, compétences 4/12/14 2
  • 3. 1. Controverses ancienne et nouvelle 1. Etes-vous LANGUE (grammaire et vocabulaire) ou COMMUNICATION (communiquer d’abord comme dans la vie) ? 2. Etes-vous SOMMATIVE ou FORMATIVE ? 3. Etes-vous TRADITIONNEL (transmissif et technophobe) ou MODERNE GEEK (moins transmissif et technophile) ? 4/12/14 3
  • 4. 1.1 LA controverse en didactique des langues 4/12/14 4 Langue Communication Professeur Contenus Professeur Communication Elèves Action
  • 5. Une extension problématique Langue • LANGUE • Grammaire et vocabulaire Communication • COMMUNICATION • Actes de langage et situations de tous les jours Action • ACTION SOCIALE • La langue concrète est action • Agir et vivre ensemble 4/12/14 5
  • 6. 1.2 Une autre controverse renouvelée Evaluation des connaissances Sommative Certificative Evaluation des compétences Formative Auto et co 4/12/14 6
  • 7. 1.3 Une petite dernière : technophobe/ technophile traditionnel / geek Classe inversée / flipped classroom 4/12/14 7 Utiliser les technologies (ENT, plateforme) : cours hybride Renverser la pédagogie ?
  • 8. 2. La notion de tâche scolaire (voire d’exercice scolaire) et de niveaux taxonomiques élémentaires 1. Etes-vous au point sur l’approche par TACHE ? 2. Et la TAXONOMIE de Bloom ? 09/10/12 8
  • 9. 2.1 Les différentes mises en oeuvre du CECR : les approches par tâche 4/12/14 1.3 Tâche scolaire 9 COMMUNICATION ACTION TACHE SCOLAIRE TACHE SOCIALE
  • 10. 2.2 Les principes de l’évaluation pour les tâches scolaires normalisées (+ DELF) 4/12/14 1.3 Tâche scolaire 10
  • 11. 2.3 Les premiers résultats européens 2012 Enquête européenne sur les compétences en langues Fin du collège Un moins disant langagier : pourquoi ? Moyenne LV1 Pré A1 A1 A2 B1 B2 Moyenne LV1 14 28 16 19 23 France (ang) 31 40 15 9 5 Moyenne LV2 20 38 17 14 11 France (Esp) 21 51 17 8 3 4/12/14 1.3 Tâche scolaire 11 Malgré le nombre d’heures pour l’apprentissage de l’anglais, malgré des enseignants qualifiés, la grande majorité des collégiens français sont difficilement au niveau A1 (71%). Problème de méthode ? Une approche qui reste structurale ?
  • 12. 2.4 Taxonomie des opérations cognitives Bloom Créer Evaluer Analyser Appliquer Comprendre Mémoriser 4/12/14 12 On suit le modèle imposé On repère à l’identique On apprend par coeur EXERCICES D’APPLICATION Peu d’activités libres Plan de cours programmé : input – intake – output contrôlé ou Modèle 3 P Est-ce une des raisons des difficultés des collégiens français ? Comme pour la classe inversée, on reste au niveau de l’application. Il y a peu d’activités libres (libérées).
  • 13. 2.5 Exemple de classe inversée : la capsule de grammaire 4/12/14 13 Dans cet exemple de classe inversée, on présente un point de grammaire qui sera ensuite travaillé en classe avec le prof, on ne dépasse pas le niveau de l’application. Capsule à visionner ici le français c’est pas que les dictées
  • 14. 3. Tâche complexe / tâche sociale et scénario pédagogique : de quoi s’agit-il ? 3.1 Le scénario pédagogique par tâches 3.2 La tâche complexe 3.3 La taxonomie inversée 3.4 Pour un tournant social en didactique des langues 4/12/14 14
  • 15. 3.1 Le « scénario pédagogique » par tâches Scénario par tâches guidées >> Canevas fermé (Caré, 1989) Séquences de communication prévisibles Langue normée, décontextualisée Syllabus programmable Description en actes de langage Input linguistique programmable et vérifiable Disciplinaire Evaluation sommative et certificative Créativité réduite Scénario tâche sociale complexe >> Canevas ouvert (Caré, 1989) Séquences de communication imprévisibles Langue située dans l’action sociale Syllabus en déroulement, parcours Difficulté de programmer à l’avance les actes de langage et l’input linguistique Interdisciplinaire Evaluation qualitative formative et collaborative Créativité libérée 4/12/14 15
  • 16. 3.2 Une autre appellation: la tâche complexe Site institutionnel de l’académie de Rennes (pour les mathématiques au primaire mais valable dans d’autres disciplines) « Situations/tâches complexes Qu'est-ce qu'une situation/tâche complexe ? La tâche complexe est une tâche mobilisant des ressources internes (culture, capacités, connaissances, vécu...) et externes (aides méthodologiques, protocoles, fiches techniques, ressources documentaires...). Confronter les élèves à des tâches complexes permet de :  les former à gérer des situations concrètes, nouvelles de la vie réelle en mobilisant des connaissances, des capacités, des attitudes c’est-à-dire à exprimer de véritables compétences dans des situations nouvelles.  faire acquérir à chacun les mêmes connaissances, les mêmes méthodes mais en tenant compte des différences entre individus.  laisser à chacun le choix des procédures de base présentes dans le répertoire de ses ressources et de leur combinaison selon sa propre démarche intellectuelle.  les motiver tout en leur donnant le goût des sciences. » 4/12/14 16
  • 17. 3.3 La taxonomie inversée Créer ensemble une œuvre personnelle Evaluer, porter un jugement sur l’action avec des critères partagés Analyser une situation nouvelle, faire des hypothèses, négocier Appliquer : mettre en pratique à partir d’une règle, des instructions, d’un modèle d’action Mémoriser et restituer l’information pour l’action 4/12/14 17 Mécanismes linguistiques Nécessaires à l’action Scénario fermé Tâches scolaires guidées Scénario ouvert Tâche sociale Collaboration créative Complexité Socialisation Médiation Intégratif Simplification Instruction Application Cumulatif
  • 18. 3.4 Pour un tournant social en didactique des langues (C. Springer, 1999) Sujet individuel solitaire Langue comme syntaxe normative et lexique progressif Transmission et contrôle des savoirs Communauté d’apprenants solidaires Agir communicationnel créatif Intersubjectivité du langage, socialisation dialogique Intelligence collective en réseau Evaluation sociale, Interévaluation créative 05/12/2016 18 Contrôle de l’input Evaluation sociale de la collaboration créative Certification de l’output par standards CECR Enseignement des langues rationalisé, prescrit Evaluation institutionnelle Rendement de l’éducation
  • 19. 4. Apprentissage collaboratif et l’approche par projet 4.1 Une pédagogie positive 4.2 Tentatives anciennes et nouvelles 4.3 Eléments théoriques 4.4 Comparons pour faire le point 4/12/14 19
  • 20. 4.1 Une pédagogie positive à dimension humaine pour un acteur social citoyen  CECR p. 9 : un des objectifs éducatifs doit être le "développement harmonieux de la personnalité de l'apprenant et de son identité en réponse à l'expérience de l'altérité” = Développer des personalités au sein de communautés et dans le cadre d’expériences sociales partagées >> Prendre en compte la complexité sociale  CECR p. 16 : Compétences générales  Savoirs incarnés au sein même des expériences sociales et des communautés auxquelles l’acteur appartient  Savoir-faire qui renvoient aux pratiques sociales quotidiennes nécessaires pour vivre dans une communauté  Savoir-être qui renvoient à la personnalité, aux valeurs, aux identités (personnalité interculturelle et plurilingue)  Référentiel québécois : (cité par Huver et Springer, 2011 : 244)  Mettre en oeuvre sa pensée créatrice  Développer l’estime de soi  Coopérer et s’impliquer dans un projet  Servir de médiateur et développer une conscience interculturelle 05/12/2016 x 20
  • 21. 4.2 Tentatives anciennes et nouvelles 1. La simulation globale en FLE (1973)  Debyser (1973) : changer de modèle pédagogique, une simulation impliquante pour les élèves, abandonner le manuel (Freinet)  Caré (1973) : du canevas (ou scénario guidé) à la simulation globale (ou scénario ouvert) et à l’improvisation Il ne s’agit pas de copier la vie réelle quotidienne (ni même sur internet) mais de développer l’imagination personnelle et la création collective 2. De nouvelles approches intégrant les TIC  Webquest (1995) : pour une classe, canevas ou scénario guidé basé sur le projet collaboratif et nécessitant la recherche d’informations sur la Toile pour réaliser ensemble une tâche globale avec des rôles et des ressources proposés  Télécollaboration (2003) : échanges à distance entre 2 ou plusieurs classes en utilisant les outils web ; surtout autour de tâches communicatives scolaires  eTwinning (2005) : pédagogie de l’échange à distance entre plusieurs classes connectées (portail eTwinning) basée sur le projet collaboratif et l’intégration des TIC (langues et interdisciplinaire) 05/12/2016 x 21
  • 22. 4.3 Eléments théoriques Fondamentaux théoriques :  Une base socioculturelle et socioconstructiviste (Vygotski, Bakhtine, etc.) : on apprend avec et grâce aux autres, les connaissances ne sont pas prédéfinies mais construites socialement et historiquement  Cognition située et incarnée / énaction (Varéla, 1989) : métaphore du vivant, nous percevons et construisons un monde qui nous modèle à son tour ; le monde ne préexiste pas, il est construit à travers notre corps, notre expérience et notre histoire  Intelligence collective et distribuée / Connectivisme (Downes, 2008) : l’intelligence est distribuée et portée par des réseaux de connexions, métaphore du réseau neuronal ; l’apprentissage est collectif. L’apprentissage va au-delà des principes cognitivistes de l’input/output informatique et des savoirs préexistants, il s’agit d’intégrer le complexe du vivant, les affects, le social et les réseaux humains. 05/12/2016 x 22
  • 23. 4.4 Comparons pour faire le point : calcul au primaire 4/12/14 23 Capsule tweeto magistro à la Khan Académie de Rennes, aides pédagogiques Mise en situation : Arrivée de la lettre du lutin gourmand qui propose un défi. Chaque jour, il apportera des bonbons en papier qu’il déposera dans une corbeille. Il s’agira de bien les compter car lorsqu’il y en aura 64, il faudra les mettre dans une enveloppe et ils seront transformés le lendemain en vrais bonbons. Au-delà de 64, ils disparaîtront… En cas d’erreur, 5 bonbons de pénalité seront retirés. Vous pouvez visionner cet exemple sur l’addition de Khan ici (en anglais)
  • 24. 5. L’ère des réseaux : Petite Poucette 5.1 Le monde de Petite Poucette 5.2 Léna, 9 ans, élève du primaire 5.3 Apprentissage informel et formel 4/12/14 24
  • 25. 5.1 Le monde de Petite Poucette, Michel Serres, 2012 “Que transmettre ? Le savoir ? Le voilà, partout sur la Toile, disponible, objectivé… Désormais, tout le savoir est accessible à tous. Comment le transmettre ? Voilà, c’est fait…” “Petite Poucette ouvre son ordinateur. Si elle ne se souvient pas de [la légende de saint Denis], elle considère toutefois et dans ses mains, sa tête elle-même, bien pleine en raison de la réserve énorme d’informations, mais aussi bien faite, puisque des moteurs de recherche y activent, à l’envi, textes et images, et que, mieux encore, dix logiciels peuvent y traiter d’innombrables données, plus vite qu’elle ne le pourrait. Elle tient là, hors d’elle, sa cognition jadis interne comme saint Denis tint son chef hors du cou…” “Notre tête est jetée devant nous, en cette boîte cognitive objectivée. Passé la décollation, que reste-t-il sur nos épaules ? L’intuition novatrice et vivace. Tombé dans la boîte, l’apprentissage nous laisse la joie incandescente d’inventer. Feu : sommes-nous condamnés à devenir intelligents ?” 05/12/2016 x 25
  • 26. 5.2 Lena, 9 ans, une Petite Poucette d’aujourd’hui au CM1 05/12/2016 x 26 Violetta Espagnol Italien Justin Bieber Anglais Internet Vidéo, photo Sms courriel téléphone Elle aime chanter et danser et partager et inventer des histoires
  • 27. 5.3 Et si l’apprentissage informel intéressait l’apprentissage institutionnalisé formel ? 4/12/14 27
  • 28. 6. La webcollaboration 6.1 Distinguer télécollaboration et webcollaboration 6.2 Un exemple : eTwinning 6.3 Un exemple de réalisation en formation master (2014, master FLE, Aix en Provence, Springer) 4/12/14 28
  • 29. 6.1 Distinguer télécollaboration et webcollaboration La Télécollaboration O’Dowd et Waire (2009) proposent un tableau des tâches de télécollaboration. Il s’agit de développer la compétence linguistique et interculturelle. 3 catégories :  Tâches échanges d’informations (type des échanges épistolaires)  Tâches développant la compétence interculturelle (comparer et analyser)  Tâches communicatives visant la production d’un produit commun (un texte, une traduction, une publicité, un site web sur une question) La Webcollaboration Springer (2014) propose une autre approche qui s’inscrit dans une pédagogie du projet et vise à permettre à des classes distantes de construire collaborativement un projet (une tâche sociale complexe, Springer, 2009). Les élèves sont acteurs et réalisent une oeuvre pour apprendre à agir et vivre ensemble une expérience d’apprentissage interdisciplinaire et de vie. Cette expérience leur permet de développer des compétences transversale, sociale, personnelle, interculturelle et langagière. 05/12/2016 x 29
  • 30. 6.2 Un exemple : eTwinning 4/12/14 30 « Toutes les activités sont partagées et échangées entre tous les partenaires. Les élèves réalisent de nombreuses activités : depuis des recherches sur Internet jusqu'à la création de poèmes en passant par des dessins, des peintures, mais aussi des visioconférences, etc. Le but final est de réaliser un recueil européen du "jardin" comme source d'inspiration, de communication et de partage, mis en ligne et imprimé. »
  • 31. 6. 3. Mise en situation et Outils collaboratifs • Projet de webcollaboration type artistique : • Nous sommes en équipe avec une classe jumelée. Notre classe étudie au musée un de nos peintres locaux pour le présenter. Nous reconstituons les éléments significatifs de l'œuvre : nous nous inspirons de sa peinture, nous racontons ce que nous découvrons et composons sur le blogue collectif. Quand, tout à coup, des éléments étrangers venus d'un autre peintre s'invitent dans notre imaginaire ? •Environnement collaboratif entre classes distantes •Communication distante •Réflexion individuelle •Conception collaborative Framapad Blogue perso Blogue collectifSkype/hangout 05/12/2016 31 Projet : Cézanne et Arcimboldo B1/B2 http://cezannepourtous.blogspot.fr/
  • 32. 6.4 Scénario pédagogique et Résultat final 1. Appropriation de la mise en situation et organisation du travail 2. Etape 1 : sur les traces de Cézanne  Visite du musée et de l’atelier de Cézanne  Compte rendu des visites 3. Etape 2 : rencontre avec Pérouse et échanges sur Cézanne et Arcimboldo  Familiarisation avec les outils de collaboration  Visioconférence pour se connaître et présenter les peintres et la ville 4. Oeuvre collaborative finale : rencontre de Cézanne et Arcimboldo 5. Présentation des œuvres et évaluation sociale >>> Outils d’évaluation : • portfolio d’apprentissage • coévaluation • autoévaluation • Évaluation des performances langagières (A2/B1) 05/12/2016 32 Blogue collaboratif : Cézanne et Arcimboldo http://cezannepourtous.blogspot.fr
  • 35. 6.6 Réflexions du groupe sur le projet 05/12/2016 35
  • 36. 6.7 Modalités de collaboration (John-Steiner) A. Complémentarité Modèle scolaire, centré sur la discipline Coopération, division du travail, rôles fixés Engagements limités, prises de risque calculées, tensions possibles si rôle non tenu Communication, négociation réduites Possibilité de leader Processus en parallèle, expertises cloisonnées Créativité « standard », neutralisation de la convergence B. Affinité Regroupement d’amis, valeurs communes Collaboration, Rôles plus fluides Engagements réels, prises de risque, conflits et tensions Communication et négociation nécessaires Approche démocratique leader souhaité Expertises en dynamique, partagées Créativité parfois réduite si peu de différences, convergence acquise 05/12/2016 36 C. Intégration Groupe en fusion Valeurs et idéologie coconstruites Rôles interchangeables Très fort engagement, grande prise de risque, hors sentier, tensions fortes Communication et négociation permanente Approche démocratique, pas de leader Les idées ne sont plus la propriété d’un individu, intégration des expertises Forte créativité, vise la convergence
  • 37. 6.8 Exemple de collaboration : Cézanne et Arcimboldo • Au départ : Complémentarité (TIC, artistique, rédactionnel, pays) = A >>> Affinité avec des personnalités fortes partageant globalement le même enthousiasme = B • Division du travail = A >> Rôles fluides B • Très fort engagement et prise de risque forte >> de A on est vite passé à C=Intégration des valeurs, des idées, des expertises • Bonne gestion des tensions et visions divergentes • Une communication permanente avec différents artefacts, négociations constantes aussi • Fort partage des idées >>> vers une fusion et du plaisir • Recherche d’informations poussée, Découverte de savoir-faire • Vision commune des apprentissages en élaboration, transformation de la vision transmissive de départ • Groupe très créatif et enthousiaste 05/12/2016 37
  • 38. 6.9 Exemple de collaboration : paroles d’étudiants • Mise en situation : engagement dans le dialogue, l’échange d’idées et la négociation « au départ tout semblait simple… puis il a fallu se mettre d’accord », « échanges de plusieurs idées mais qui ne correspondaient pas aux attentes ou aux conceptions de travail des autres », « une profusion d’idées » • Contrat social partagé et organisation du travail « poser les fondements du travail collaboratif », « nous nous sommes répartis les tâches », « en faisant confiance et en respectant le travail des pairs » • Capacités nécessaires à la créativité : « au sein du groupe suppose de faire part de ses idées, accepter qu’elles soient critiquées, donc argumenter pour les soutenir, mais aussi écouter les idées des autres, les analyser, comparer et choisir », « un travail sur soi énorme, fait de compromis, de consensus en apparence dérangeants sauf si l’expérience de compréhension et de modification de ses comportements est vécue positivement comme une maturation et une libération de la créativité » • Difficultés et imprévus : « apprendre à apprendre les imprévus », « une démarche inhabituelle, peut dérouter » • Intégration : « chacun a trouvé sa place », « un rôle à travers lequel il a pu valoriser, améliorer ses acquis et apprendre de nouvelles techniques », « le travail en symbiose a permis de réaliser un travail final à nos yeux réussi » 05/12/2016 38
  • 39. 7. Evaluer autrement 7.1 Les démarches évaluatives qualitatives 7.2 Le portfolio d’apprentissage 7.3 Référentialiser les compétences 7.4 Carte heuristique des compétences élèves 7.5 Autre représentation des compétences individuelles 7.6 Outils de bilan individuel et collectif du processus créatif 7.7 Grille d’autoévaluation 4/12/14 39
  • 40. 7.1 Les démarches évaluatives qualitatives • Démarches et outils de médiation (dialogue et réflexion dans et sur l’action) • Portfolio d’apprentissage ( PEL) • Evaluation sociale dans l’action, d’intervéaluation de la collaboration créative (commentaires du blogue, échanges sur les outils de dialogue) • Outils de réflexion sur les ressources et les compétences mobilisées dans l’action (carte heuristique des compétences  référentiel prescrit ) • Démarches et outils de bilan collectif et individuel en fin de processus • Outils d’évaluation formative et sommative avec critères définis collectivement pour évaluer la performance • Outils autoévaluatif/coévaluatif qualitatif • Critères pour rendre compte du social, du transversal, du personnel et pas uniquement du linguistique • Bilan individuel par rapport au prescrit institutionnel 05/12/2016 40
  • 41. 7.2 Le portfolio d’apprentissage Le portfolio d’apprentissage : “Dans une optique d’évaluation formative, nous proposons d’évaluer le processus à travers un portfolio, ou journal réflexif, dans lequel l’apprenant consigne ses impressions sous forme de compte rendu à la fin de chaque séance et remplit une fiche d’autoévaluation dans le but de développer une pensée critique sur son travail au sein du groupe dans une perspective de progression.” • Echelle qualitative 1 à 5, donner des exemples précis  Je partage mes idées, mon point de vue  J’écoute les autres et réagis  J’explique si je ne suis pas d’accord  J’encourage les autres  Je facilite les négociations pour le projet  Je fais mon travail dans les temps  J’apporte mon/mes expertises (la/lesquelle/s)  Je développe de nouvelles compétences en langues, en TIC, etc. (préciser)  Je dois approfondir (préciser) 05/12/2016 41
  • 42. 7.3 Référentialiser les compétences : cartographie des compétences en webcollaboration 05/12/2016 Titre de la Présentation > Titre de la partie 42
  • 43. 7.4 Carte heuristique compétences élève : référentialisation des compétences Carte heuristique (élève) 05/12/2016 43
  • 44. 7.5 Autre représentation des compétences individuelles 05/12/2016 44
  • 45. 7.6 Outils de bilan collectif et individuel du processus créatif 05/12/2016 45
  • 46. Grille d’évaluation formative avec critères définis collaborativement Bilan formatif avec descripteurs définis collaborativement 05/12/2016 46
  • 47. Conclusion : dispositif / scénario / compétences Apprentissage collaboratif / Webcollaboration Présentiel Scénario guidé / ouvert Compétences référentialisées Hybride Scénario guidé / ouvert Compétences référentialisées + numérique 4/12/14 47
  • 48. Merci claude.springer@univ-amu.fr Livre L’évaluation en langues Huver et Springer, Didier, 2011 Blogue http://springcloogle.blogspot.fr/ 4/12/14 48

Notes de l'éditeur

  1. Le propos de ma communication concerne les environnements d'apprentissage collaboratif qui renvoient souvent à la pédagogie du projet. Il faut comprendre que je me projette dans une approche pédagogique qui n’a plus rien à voir avec l’enseignement transmissif direct et rationalisé qui reste le modèle dominant en didactique des langues et dans de nombreuses matières en France. La question de l’évaluation dans le modèle de la transmission de contenus concerne essentiellement la validation de la maitrise des contenus et la certification d’une performance par rapport à un étalon officiel, en l’occurrence pour les langues l’échelle du CECR. Mon propos pourrait sembler trop franco français, un reproche qu’une collègue bien intentionnée m’a déjà fait. Cependant, il semble que le modèle transmissif reste très majoritairement le modèle mondial par défaut. Pour mieux me faire comprendre j’aurais pu donner comme titre « former et évaluer autrement». Les couples former et évaluer, apprendre et s’évaluer, sont évidemment indissociable. Je tâcherai de montrer la dialectique qui existe nécessairement entre les deux alors que dans le modèle transmissif dominant l’évaluation ou plutôt le contrôle est le plus souvent externalisé. Dans le modèle de la collaboration, qui est la toile de fond de ma discussion, la question de la créativité est également essentielle. Pour collaborer il est indispensable de communiquer et négocier en vue de créer un objet ou une œuvre. La question de l’évaluation et des outils d’évaluation est alors incontournable et se pose dans des termes particuliers que je tenterai de montrer.
  2. Et vous ?
  3. Sans m’apesantir (on se croit toujours obligé de se justifier en s’appuyant sur d’autres experts reconnus – notre imposture intellectuelle génétique), je rappelle Caré 1989 qui présentait une approche qu'il appela canevas et que j’appelle scénario pédagogique. Je me permets de mettre à jour sa proposition. Pour sortir de l'approche structuraliste, il a proposé deux organisations de cours, l’une à partir d’un canevas fermé avec des caractéristiques spécifiques et l’autre avec un canevas ouvert qui s’inscrit parfaitement dans l’optique de la collaboration créative. On se rappelle qu’à l’époque Debyser suggérait aux pédagogues de se libérer des manuels en s’inspirant de Freinet. Autant dire qu’il n’a pas été écouté et que le manuel numérique aujourd’hui maintient plus que jamais sa domination.
  4. Nous venons de voir la finalité de l’évaluation créative, comment voir autrement l’évaluation, comment la mettre au cœur même des apprentissages portés par la collaboration créative. Mais il est clair que pour cela il faut former autrement. Dans cette logique, l’approche socioculturelle collaborative doit constituer le but de la formation, les connaissances et savoir-faire n’ont de sens que par rapport à un contexte d’action spécifique, l’appropriation de savoirs et de compétences est une affaire sociale. Si l’on souhaite aller vers une évaluation au service des apprentissages il est nécessaire de former autrement. La créativité n’a pas à être évaluer à part, elle constitue le cœur de la collaboration. Je dirai que le prof de langues doit accepter l’idée qu’il participe à une éducation citoyenne qui va au-delà de sa discipline. Il doit aussi accepter l’idée que la langue est en fait un outil médiateur du dialogue social. Il doit de ce fait participer à la formation d’esprit capables d’engagement mutuel, de confiance mutuelle. L’apprentissage en langues ne peut être confini au niveau de l’instruction avec une programmation rationnelle basée sur la simplification des données d’entrée et l’accumulation de connaissances.
  5. J’ai beaucoup parlé de l’importance de s’engager dans le tournant social en didactique des langues. Puren est globalement sur la même ligne. Le système éducatif dans son histoire et à travers les cultures, vous, nous (enfin pas moi), défendons l’idée que l’intelligence est individuelle, que le génie est forcément individuel, que nous devons donc nous intéresser à la construction individuelle des savoirs. En tant qu’enseignants, nous sommes également d’accord pour dire qu’il faut un programme bien fait, avec des contenus scientifiquement validés ainsi qu'une évaluation objective scientifiquement validée. Nous sommes d’accord pour dire qu’il faut s’intéresser au sens, que l’enseignement ait du sens pour les élèves, et pourtant la vérification des connaissances demeure l’objectif principal de l’évaluation.Nous ne pouvons alors nous permettre de perdre du temps avec une différenciation pédagogique, ou bien accepter que les élèves tâtonnent dans le développement de leur nouvelle langue. La langue enseignée est ainsi une langue normée, valorisée par l’institution. L’évaluation n’est vue que comme un contrôle de l’input. D’autre part, depuis le CECR, nous allons vers une certification de l’output avec les standards proposés par le CECR et les organismes de certification comme seuls habilités à certifier des compétences. Je n’en dirai pas plus. Ce qui m’intéresse c’est ce qui se passe dans une communauté d’apprentissage qui collabore en vue de réaliser ensemble quelque chose. Ce qui m’intéresse c’est cette solidarité d’apprentissage qui est le terreau de l’action sociale. L’individu ne peut se développer seul, la synergie permanente entre l'individu et le social devrait constituer le fondement de toute éducation. Nous ne cherchons pas à former des créatifs, des innovateurs. La créativité est inhérente à la collaboration et l’évaluation est constitutive de la collaboration et de la créativité. D’où le cœur de mon propos : évaluer la collaboration créative qui est en fait pour moi comme une tautologie. Programmation rationalisée (moyens/fin) Connaissances cumulatives Méthodologie d’enseignement avec des interactions dirigées par le prof Elève = sujet épistémique indifférencié Apprentissage conçu comme = restitution, repérage, reproduction, mettre en pratique Séquence potentielle d’apprentissage (SPA) : rétroaction du prof dans l’interaction avec les élèves Langue = structures syntaxiques + lexique (input à maitriser et contrôler) Performance langagière à certifier (vérification de l’output)
  6. Debyser (1973) demandait un chagement de modèle pédagogique : il s’élevait contre l’approche dominante basée sur un modèle de cours rigide qui ne laisse que peu de place à l’élève et demande une pédagogie libérée des manuels comme Freinet pour que ce soit les élèves qui prennent les décisions Carré la même année présente la simulation globale et pense que la pédagogie reste très dirigée “Parce qu'il y a de vieilles croyances qui traînent encore dans la tête des professeurs : cette idée qu'il faut absolument passer par un probatoire, fait d'acquisitions linguistiques conditionnées et répétitives, en gros une centaine d'heures de dressage, avant de pouvoir enfin prendre des risques, avoir le droit à l'expression spontanée, personnelle, à une communication moins didactique.”
  7. une mise en projet collective pour un dialogue interculturel
  8. 5 projets tout au long du semestre : apprendre à concevoir un projet, une mise en situation plausible, un scénario d’apprentissage et d’évaluation, la réalisation d’une tâche sociale complexe 3/4 étudiants par groupes, sélection par compétences : TIC, arts, multimédia, texte. Remarquons que les outils ou artefacts mis à disposition visent à favoriser le dialogue et la réflexion individuelle et collaborative. La mise en situation respecte les principes du scénario ouvert (ou canevas ouvert). Il n’y a pas de programmation préalable même si l’enseignant peut et doit envisager les besoins que cette mise en situation implique. La tâche finale est sociale et complexe. L’enseignant et les apprenants ne peuvent pas se représenter le résultat final. On n’est pas dans l’optique moyens/fin de l’approche par tâche qui insiste sur la réalisation d’une tâche finale prédéfinie, l’objectif étant de donner du sens aux apprentissages intermédiaires (avec des ressources linguistiques déterminés dès le départ). On se situe dans une optique pluridisciplinaire qui doit éveiller l’imagination. On peut envisager que certains groupes vont négocier de manière conflictuelle, que d’autres vont être plus dans l’entente cordiale et amicale, que d’autres sauront reconnaître et mettre en œuvre les expertises de chacun au service de la réalisation d’une œuvre.
  9. Pour ce groupe qui s’est vite sélectionné, même s’ils ne se connaissaient pas vraiment, 2 séances ont été nécessaires pour s’approprier la mise en situation, pour négocier la tâche finale à réaliser, et pour se répartir les tâches selon les expertises de chacun. Ce groupe s’est constitué à partir de la complémentarité de chacun. Il a rapidement évolué vers une collaboration intégrative selon John-Steiner. Ils ont proposé un scénario ouvert en 5 étapes. La réalisation finale est la suivante.
  10. L’analyse des comptes rendus de chaque membre du groupe, que j’ai réunis en un seul fichier pour obtenir un nuage statistique des mots fréquents, montre et confirme que les préoccupations de ce groupe est focalisé autour de la créativité mais aussi de la question des apprentissages. On trouve également des termes comme projet, social, idées, projet, tâche, collaboratif qui vont dans le sens du travail collaboratif demandé. Enfin, des mots comme groupe, élèves, enseignant, travail, langue, savoir, temps montrent d’autres préoccupations sur les rôles dans le projet et les aspects plus disciplinaires.
  11. Dans un cours classique chaque élève garde pour lui ses valeurs, ses intérêts, sa personnalité et ses expertises. Le format de communication est imposé, formel. Le bon élève sait comment interagir pour obtenir les meilleurs résultats. En collaboration, chacun est exposé aux autres et doit se dévoiler. Il exprime d’une manière ou d’une autre ses valeurs, ses intérêts, sa personnalité, ses expertises à travers son engagement dans le groupe. On se trouve face à des personnes au capital culturel différent, aux intérêts et valeurs différents avec des visions du monde qui peuvent être conflictuelles. La communication et la négociation sont indispensables non seulement pour aboutir à la réalisation de l’œuvre mais aussi et surtout pour aboutir à une convergence et à une vision partagée. Les tensions potentielles doivent donc être acceptées et/ou résolues. Ces efforts de collaboration sont dynamiques, le type de collaboration peut évoluer dans le temps et selon le déroulement du projet. La confiance dans l’autre est essentielle et la confiance en soi ne peut éclore qu’à travers les autres. Dans le modèle de la division du travail (approche par tâche guidée, scénario fermé et défini par le prof) les membres peuvent se contenter d’accomplir les rôles définis, chacun faisant son travail pour parvenir à une réalisation conforme au cahier des charges. La prise de risque est réduite, la créativité est souvent scolairement conforme. Les tensions cependant peuvent devenir très forte si l’un des membres ne remplit pas son rôle ou s’il se trouve en désaccord. La condition minimale de réussite est la confiance et le respect des membres du groupe. Dans le groupe d'amis (par affinité), les valeurs sont globalement partagées dès le départ. La définition des rôles est plus fluide et moins déterminée. Cette entente de départ peut permettre d’engager rapidement le dialogue et la négociation pour réaliser une œuvre créative. Les expertises sont reconnues et peuvent être partagées. Cependant, si le groupe est trop semblable, s’il n’y a pas de tension et de réelle négociation, le résultat final peut aussi avoir une créativité plus attendue. Ces deux types de regroupement peuvent modifier leurs processus de collaboration au fur et à mesure de l’avancement du projet et de la meilleure connaissance des membres du groupe. On peut donc observer un groupe qui de complémentaire va fonctionner plus comme un groupe d’amis. De même le groupe d’amis peut s’engager dans une fusion totale. Pour que les expertises s’intègrent, pour que les valeurs soient dialectiquement et dynamiquement reconstruites il est nécessaire d’avoir du temps pour que les échanges se multiplient.
  12. Je souhaitais analyser les 5 groupes avec le logiciel iramuteq nouvelle version mais il y a eu des problèmes qui ne sont pas réglés ; je me contente donc pour aujourd’hui d’un seul groupe dont l’idée était de faire dialoguer Cézanne et Arcimboldo comme nous l’avons vu. Cet exemple est intéressant car il montre que l’on peut passer d’un processus collaboratif à un autre dans le temps. Il n’y a pas de fonctionnement prédéfini qui répondrait à des critères prédéfinis comme l’a dit John-Steiner. On passe ainsi d’une complémentarité (décidée par le professeur) à une collaboration par affinités, avec répartition des tâches, pour au final devenir fusionnel. Cette description fait apparaître la nécessité de communiquer, de négocier, de se faire confiance mutuellement, de construire un contrat social partagé et de le respecter. Ces différents éléments permettent de clarifier la finalité de l’évaluation que l’on pourrait appeler créative pour accompagner la collaboration créative. Nous nous situons au niveau du processus de collaboration et de création et non au niveau de la performance finale qui relève d’une évaluation bilan. Les outils nécessaires au processus de collaboration créative concernent par conséquent la possibilité d'échanger et de réfléchir aux apprentissages. D’autre part, il est également important de disposer d’outils pour représenter les ressources mises en œuvre et les compétences déployées. Ces outils sont crées en dialogue et sont ainsi situés et partagés socialement. Chacun peut ensuite se positionner pour en tirer des informations sur son travail et sa progression. L’évaluation est de cette manière constitutive des apprentissages en collaboration, elle permet l’explicitation des processus cognitifs et donc de la réflexion en action.
  13. À titre d’exemples, je donne quelques extraits de remarques d’étudiants. On retrouve des propositions sur la pensée divergente de Lubart, Aden et d’autres. On voit à travers ces paroles d’étudiants que ce qui importe dans la formation ne se résume pas à la maitrise des connaissances disciplinaires mais aux valeurs éducatives.
  14. Deux types de démarches doivent être distinguées : la première concerne la nécessité d’accompagner les dialogues et de faciliter la pensée réflexive dans et sur l’action : le portfolio d’apprentissage est le plus connu, il ne doit pas être assimilé au PEL en langues ; l’évaluation est également sociale et authentique, on peut la lire dans les échanges sur le blogue collaboratif ou sur d’autres artefacts de dialogue, on parlera d’interévaluation. La deuxième démarche concerne l’évaluation bilan en fin de processus, et lors de la présentation des projets, par exemple ; les critères et descripteurs sont définis collaborativement faisant de cette évaluation une évaluation formative et sommative. Les outils d’autoévaluation bilan et de coévaluation sont eux aussi bien connus. On utilisera aussi des outils bilans pour faire le point sur le prescrit institutionnel de la discipline. Les critères et descripteurs doivent surtout pouvoir rendre compte des qualités personnelles, des compétences transversales et des compétences sociales. Voici quelques exemples proposés par les étudiants.
  15. Je n’ai pas d’exemple précis de portfolio d’élèves, un groupe d’étudiant a proposé cette définition et cette organisation. On voit clairement des critères qui renvoie à la collaboration, mais aussi à l’organisation et aux compétences et enfin aux savoirs mobilisés. C’est un outil de dialogue avec la classe et le prof.
  16. une mise en projet collective pour un dialogue interculturel
  17. On voit ici une schématisation des compétences en œuvre côté élève avec 6 branches : multimédia, artistique, social, rédactionnelle, pragmatique et linguistique. On distingue bien ce qui relève du social et de l’interdisciplinarité et ce qui relève de la discipline : le pragmatique, le linguistique et la compétence rédactionnelle puisque cette activité langagière est importante pour le projet
  18. Un autre groupe montre comment chaque membre peut se positionner et définir sa cartographie des compétences. Les catégories ne sont pas identiques : gestion de projet, relations publiques, techniques, artistiques, créativité, réflexivité, didactiques, collaboration. Nous pouvons constater que les manières de représenter les ressources et compétences mobilisées par le projet sont elles aussi créatives.
  19. Je termine cette revue d’exemples avec deux exemples d’autoévaluation bilan, en fin de processus. Le premier exemple est un tableau classique de type qualitatif (échelle de 1 à 5). On peut là aussi relever des critères qui renvoient d’abord au social, à la collaboration, à la personnalité (implication et partage) et enfin aux aspects plus disciplinaires. Même si le but est de faire le point à l’issue d’un travail, l’élève ne coche pas simplement des cases correspondant à un référentiel externe prescrit. C’est à lui de définir en collaboration sa vision du travail. Le 2e exemple est intéressant car il propose une autre représentation de type qualitatif. On retrouve ce qui renvoie aux aspects sociaux de la collaboration, mais aussi aux contenus disciplinaires. Dans cet exemple la liberté est plus grande. Nous voyons de la même façon que cette évaluation de bilan reste formative et créative.
  20. Enfin, ce dernier exemple montre comment le groupe peut définir des descripteurs explicite. On retrouve les aspects sociaux mais ici on a pensé à l’image de soi, à la médiation. Si ces grilles permettent de maintenir la créativité dans le processus d’évaluation on peut aussi constater que tout ce travail et ces processus de collaboration sont porteurs d’interculturel.