BROCHURE - MD - ÉPURÉ - FINAL

276 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
276
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

BROCHURE - MD - ÉPURÉ - FINAL

  1. 1. Université de Montréal Faculté de Pharmacie 13 mai 2015 Sommaire des données à l’IUSMM! 1 ANALYSE RÉTROSPECTIVE DES DOSAGES SÉRIQUES DES ANTIPSYCHOTIQUES (TDM) À L’IUSMM La problématique! La littérature suggère que l’utilisation des TDM en psychiatrie est sous- optimale. Des analyses rétrospectives effectuées à l'IUSMM soulèvent quelques problèmes pharmaco- thérapeutiques par rapport aux TDM de l’Invega Sustenna et du Clozaril. Nos objectifs! 1. Présenter les résultats des analyses rétrospectives faites à l’IUSMM; 2. Échanger sur les solutions possibles afin d’optimiser le suivi de la pharmacothérapie des patients sous antipsychotiques. Qui sommes-nous ?! 4 étudiants au Pharm. D. à l'Université de Montréal qui souhaitent améliorer l’usage des dosages sériques (TDM) des antipsychotiques à l’IUSMM dans le cadre d’un projet d’intégration. Voici les résultats des TDM prescrits à l’IUSMM :! ! Certains patients répondent à des niveaux sanguins sous-optimaux tandis que d’autres sont réfractaires à des concentrations sériques thérapeutiques. L’analyse des résultats doit donc être basée sur l’individualité du patient et sur sa propre fenêtre thérapeutique.
  2. 2. Université de Montréal Faculté de Pharmacie 13 mai 2015 L’exemple de l’Invega Sustenna! Respecte-t-on le schéma posologique de départ ?" Le schéma posologique de départ recommandé, soit 150 mg (J1) et 100 mg (J8), permet d’atteindre plus rapidement la fenêtre thérapeutique, comme le démontrent les graphiques suivants :! ! ! ! ! ! ! ! 2 Les dosages sériques sont-ils prélevés au creux ?! Profils pharmacocinétiques de l’Invega Sustenna" Dans les 2 graphiques (ci-dessus et à droite), des doses d’entretien de 75 mg sont administrées aux 4 semaines. L’administration des doses de charge permet d’atteindre l’état d’équilibre 5 mois plus tôt ! Les patients sont-ils à l’état d’équilibre lors du dosage sérique ?! 39 % des TDM n’étaient pas à l’équilibre (soit < 4 injections après un changement de doses et/ou sans doses de charge administrées à l’initiation du Tx).
  3. 3. Université de Montréal Faculté de Pharmacie 13 mai 2015 3 Les dosages sériques ont-ils au moins une indication valable ?! Quelles sont les principales raisons pour demander un dosage sérique ?! Certains TDM avaient 2 ou 3 indications distinctes. Seulement 7 % des dosages sériques ont été demandés à des fins de suivi de routine. Conformément aux lignes directrices de l'AGNP-TDM, nous suggérons un suivi thérapeutique régulier à l’aide d’un dosage sérique à tous les 3 à 6 mois chez les patients sous traitement d'entretien pour prévenir les rechutes et ré- hospitalisations. À noter toutefois qu’il n’existe que peu de preuves cliniques pour supporter cette recommandation. Qu’en est-il de la clozapinémie à l’IUSMM ?! • Résultats de l’étude rétrospective : L’utilisation du TDM de la clozapine semble augmenter la durée de l’hospitalisation de 44.9 jours (p < 0.001) et réduire le risque de ré-hospitalisations après 30 jours (NS). • Discussion : 1/3 des TDM avaient une indication documentée (la majorité pour inefficacité, innocuité et/ou non-adhésion). 2/3 des TDM ont engendré des modifications (avant ou après la réception des résultats) qui étaient toutes adéquates. Seulement 1/10 des résultats de TDM ont été commentés dans les notes d’évolution. Délai des réponses allant de 2-26 jours (75 % en < 11 jours). • Conclusion : Le lien entre l’utilisation du TDM et la durée de l’hospitalisation reste à éclaircir. Le dosage sérique de la clozapine est tout de même essentiel, car il existe une grande variabilité interindividuelle et une corrélation entre l’efficacité, l’innocuité et la dose dans la littérature (taux de réponse à 70 % dans la fenêtre thérapeutique VS 30 % avec des dosages sous-thérapeutiques). Délai d'attente moyen avant la réception des résultats d’un TDM :! Le délai d’attente est beaucoup trop long ! Plusieurs modifications thérapeutiques sont donc basées seulement sur la symptomatologie du patient et sur l’impression clinique du médecin traitant. Il est essentiel d’avoir recours à un service diagnostique plus rapide pour faciliter la prise de décision clinique du médecin.
  4. 4. Université de Montréal Faculté de Pharmacie 13 mai 2015 Lignes directrices de l’AGNP-TDM :! Les indications principales pour le TDM des antipsychotiques" Les règles d’or du TDM des antipsychotiques Voici les Rx dosés aux 2 semaines par LC-MSMS au Centre de toxicologie du Québec (CTQ) :" ! ! ! ! 1 Un TDM doit fournir une réponse à une question clinique bien définie À noter : plusieurs TDM peuvent être nécessaires pour y arriver 2 Un formulaire de demande (avec données démographiques et cliniques) est essentiel à l’interprétation adéquate des résultats (voir exemple AGNP-TDM ci-dessous) 3 L'interprétation du TDM doit se faire conjointement avec un professionnel détenant une expertise en psychopharmacologie et en pharmacocinétique clinique 4 L’état d’équilibre est atteint après 4-5 fois la T½ de l'antipsychotique 5 La relation concentration sérique-efficacité est supérieure à la relation dose-efficacité 6 Un suivi TDM de routine q 3-6 mois est recommandé afin de réduire les fluctuations de dosages sériques 7 Lorsqu’un antipsychotique injectable à longue action est utilisé, le prélèvement doit être effectué juste avant la prochaine injection 8 Le moment de prélèvement approprié pour la plupart des TDM est 1 semaine après avoir atteint une dose stable et 12-24 h post dernière dose 9 Avoir recours à un service de laboratoire efficace/rapide et de qualité (méthodes validées) (voir ci-bas) 4 • Amoxapine • Bupropion • Clozapine • Desméthylclozapine • Hydroxybupropion • Loxapine • Mirtazapine • Moclobémide • Olanzapine • Palipéridon(9-hydroxyrispéridone) • Pimozide • Quétiapine • Rispéridone • Trazodone
  5. 5. Université de Montréal Faculté de Pharmacie 13 mai 2015 5 Exemple d’un formulaire de demande d’un TDM (pour votre information) : Les particularités reliées au TDM de quelques antipsychotiques spécifiques : TDM FORTEMENT recommandé (fenêtre thérapeutique bien établie, effets bénéfiques du TDM sur l’efficacité démontrés dans des essais cliniques contrôlés, diminution des EI et des intoxications selon des rapports) Clozapine (Clozaril) (métabolite : norclozapine) État d’équilibre : post 7 à 10 jours (T½ = 9-17 h) Fenêtre thérapeutique : [1071-1836] nmol/L Concentration ALERTE : 3006 nmol/L Ratio métabolite / molécule mère = 0.5-0.6 (non fumeur) ou 0.4-0.7 (fumeur), Note : La pertinence de doser le métabolite est débattable Il y a une forte corrélation entre le dosage sérique et l'incidence des crises épileptiques Attention au changement du statut tabagique ! (RE : effets sur l’activité du CYP1A2) Fluphenazine (Moditen) État d’équilibre : Oral : post ~ 7 à 10 jours (T½ = 15-33 h) Décanoate I.M. : post 3 mois (T½ = 14-26 j) Fenêtre thérapeutique : [2.3-23] nmol/L Concentration ALERTE : 34 nmol/L Halopéridol (Haldol) État d’équilibre : Oral : post ~ 7 à 10 jours (T½ = 12-37 h) Décanoate I.M.) : post 3-6 mois (T½ = 3 sem) Fenêtre thérapeutique : [2.6-26] nmol/L Concentration ALERTE : 40 nmol/L Ratio métabolite / molécule mère = 0.6 (moyenne) Olanzapine (Zyprexa) (métabolite : N- demethyl- olanzapine) État d’équilibre : post 5 à 10 jours (T½ = 21-54 h) Fenêtre thérapeutique : [64-256] nmol/L Concentration ALERTE : 480 nmol/L Ratio métabolite / molécule mère = 0.1-0.3 (non fumeur) ou 0.2-0.4 (fumeur) Attention au changement du statut tabagique ! (RE : effets sur l’activité du CYP1A2) 160 nmol/ml, risque accru de SEP Perphénazine (Trilafon) État d’équilibre : post ~ 5-7 jours (T½ = 9-21 h) Fenêtre thérapeutique : [1.5-6.0] nmol/L Concentration ALERTE : 12.4 nmol/L Ratio métabolite / molécule mère = 0.6-2.8 (métabolite : N-dealkyl-perphenazine)
  6. 6. Université de Montréal Faculté de Pharmacie 13 mai 2015 6 TDM recommandé (fenêtre thérapeutique déterminée à partir de dosages sériques à des doses efficaces, diminution des EI et des intoxications selon des rapports) Aripiprazole (Abilify) (métabolite : dehydro- aripiprazole) État d’équilibre : Oral : post 14 jours (T½ = 48-67 h) Maintena (300 mg I.M.) : post ~ 4 mois (T½ = 30 j) Maintena (400 mg I.M.) : post ~ 6 mois (T½ = 47 j) Fenêtre thérapeutique : [335-1115] nmol/L Concentration ALERTE : 2230 nmol/L Ratio métabolite / molécule mère = 0.3-0.5 ou 0.2 (mét. lent) Un suivi TDM est utile lors d’apparition d’EI, mais peu utile pour assurer l’efficacité (RE : à l’intérieur de la fenêtre thérapeutique, les variations plasmatiques causent des EI, mais n’ont pas d’impact significatif sur l’efficacité) La corrélation dosage sérique-efficacité clinique a été démontrée Le TDM est utile lors du passage de la voie per os à la forme de dépôt, ou vice versa Chlorpromazine (Largactil) État d’équilibre : post ~ 5 à 7 jours (T½ = 15-30 h) Fenêtre thérapeutique : [94-942] nmol/L Concentration ALERTE : 1884 nmol/L Flupenthixol (Fluanxol) État d’équilibre : Oral : post ~ 7 à 10 jours (T½ = 20-40 h) Décanoate I.M. : post ~ 3 à 4 mois (T½ = 3 sem) Fenêtre thérapeutique : [2.3-23] nmol/L Concentration ALERTE : 35 nmol/L Le TDM est utile lors du passage de la voie per os à la forme de dépôt, ou vice versa Palipéridone (Invega) État d’équilibre : Oral : post 4-5 jours (T½ = 23 h) Sustenna (I.M.) : post ~ 1-2 mois (avec doses de charge), post ~ 4-6 mois (sans doses de charge) (T½ = 25-49 j) Fenêtre thérapeutique : [47-141] nmol/L Concentration ALERTE : 282 nmol/L Le TDM est utile lors du passage de la voie per os à la forme de dépôt, ou vice versa Quétiapine (Séroquel) (métabolite : norquetiapine) État d’équilibre : post 2-3 jours (T½ = 5-8 h) Fenêtre thérapeutique : [261-1305] nmol/L Concentration ALERTE : 2610 nmol/L Ratio métabolite / molécule mère = 0.1-3.8 Attention ! À l’intérieur de la fenêtre thérapeutique, les concentrations plasmatiques plus élevées sont associées à des effets végétatifs marqués Il existe une ambigüité concernant les corrélations dosage sérique-efficacité et dosage sérique-innocuité Rispéridone (métabolite : 9-hydroxy- rispéridone ou palipéridone) État d’équilibre : Oral : post 4-6 jours (T½ : 3-22* h) *mét. lents Consta (I.M.) : post 8 sem (4 injections) Fenêtre thérapeutique : [47-141] nmol/L Concentration ALERTE : 282 nmol/L Ratio métabolite / molécule mère : Oral = 1.5-10.0 ou ≤ 1 (mét. lents) Consta (I.M.) = 1.2-4.3 Les corrélations dose sérique- efficacité et dose sérique-innocuité (SEP) ont été démontrées TDM est utile lors de non adhésion suspectée, d’interactions potentielles et de passage de la voie per os à la forme de dépôt, ou vice versa TDM doit inclure le métabolite actif Ziprasidone (Zeldox) État d’équilibre : post 2-3 jours (T½ = 8-10 h) Fenêtre thérapeutique : [128-510] nmol/L Concentration ALERTE : 1020 nmol/L Absence de corrélation entre dosage sérique-efficacité et dosage sérique-innocuité TDM seulement utile lors d’ajustements de doses et non adhésion suspectée Attention ! 510 nmol/L risque accru de SEP Autres (TDM peut être utile dans certaines circonstances) Zuclopenthixol (Clopixol) État d’équilibre : Oral : post ~ 5-7 jours (T½ : 20 h) Dépot (I.M.) : post ~ 2-3 mois (T½ : 19 j) Fenêtre thérapeutique : [10-125] nmol/L Concentration ALERTE : 250 nmol/L Le TDM est utile lors du passage de la voie per os à la forme de dépôt, ou vice versa
  7. 7. Université de Montréal Faculté de Pharmacie 13 mai 2015 7 Références utilisées : 1. Hiemke C et al. AGNP Consensus Guidelines for Therapeutic Drug Monitoring in Pharmacopsychiatry 2011; 44: 195–235 2. Vincent P, Coutu-Nadeau LP. Dosage sérique de la palipéridone chez les patients psychiatriques de l’IUSMM : une analyse rétrospective. Montréal (IUSMM); 2015. 3. Vincent P, Halme A. Comparison of Hospitalisation Time of Schizophrenic Patients Exposed and Not Exposed to Therapeutic Drug Monitoring of Clozapine. Journal of Pharmacy Practice 2011; 24(2). 4. Best-Shaw, Lauren, Gudbrandsen, Maria, Nagar, Jessica, Rose, Diana MA, David, Anthony Patel, Maxine. Psychiatrists' Perspectives on Antipsychotic Dose and the Role of Plasma Concentration Therapeutic Drug Monitoring. Therapeutic Drug Monitoring Issue: Volume 36(4), August 2014, p 486–493. 5. Grundmann M, Kacirova I, Urinovska R. Therapeutic drug monitoring of atypical antipsychotic drugs. Acta Pharm. 2014 Dec;64(4):387-401 6. Patel M. Law S. Gudbrandsen M. Magill N. Rose D. Landau S. Landau R.J. David A.S. Antipsychotic plasma concentration therapeutic drug monitoring: A feasibility study for olanzapine and risperidone. 15th International Congress on Schizophrenia Research, ICOSR 2015 Colorado Springs, CO United States. 7. Perera V. Bies R.R. Mo G. Dolton M.J. Carr V.J. McLachlan A.J. Day R.O. Polasek T.M. Forrest A.. Optimal sampling of antipsychotic: A pharmacometric approach for clinical practice. British Journal of Clinical Pharmacology. 78 (4) (pp 800-814), 2014. Date of Publication: 29 Apr 2014. 8. Guidelines TDM chez les personnes atteintes de déficiences intellectuelles (LP) :de Leon J, Greenlee B, Barber J et al. Practical guidelines for the use of new generation antipsychotic drugs (except clozapine) in adult individuals with intellectual disabilities. Res Dev Disabil 2009; 30: 613–669 9. Kane John M. Lopez Leonardo V. Plasma levels of second-generation antipsychotics and clinical response in acute psychosis: A review of the literature, Schizophrenia Research. Volume 147 Issues 2–3, July 2013, 368–374

×