SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  24
Télécharger pour lire hors ligne
L’apport du triple
quadrupôle à la
biologie médicale
Sous la direction du Dr. François PARANT
Pharmacien - Biologiste Médical
Praticien Hospitalier
francois.parant@chu-lyon.fr
Léana BEAUVILLIERS
Master Analyse & Contrôle
Stagiaire
Campus de la Doua - Villeurbanne
15 juin 2023
Organisé par PerkinElmer
Présentation du secteur des
éléments traces
(CBPS-LBMMS)
2
Hospices Civils de Lyon
Laboratoire de Biologie Médicale Multi-Sites (LBMMS)
Centre de Biologie et Pathologie Sud (CBPS)
UM Pharmacologie-Pharmacogénétique-Toxicologie
3
Centre Hospitalier Lyon Sud
Centres de Biologie et Pathologie (CBP)
• CBP Nord (hôpital de la Croix Rousse)
• CBP Est (hôpitaux Est)
• CBP Sud (hôpital Lyon Sud)
Centre de Biologies
et
Pathologie Sud • Secteurs spécialisés
• Unité d’Accueil des Prélèvements (UAP)
• Plateau technique Biochimie-Hématologie-
Immunologie
o 24h/24
o 7j/7
… dont le secteur des éléments traces
Rattaché à l’UM de Pharmacologie-Pharmacogénétique-
Toxicologie (PPTO)
Secteur des Éléments Traces
Types d’échantillons
• Urines
• Sang total
• Sérum /plasma
• Autres matrices
biologiques (liquides de
ponction, biopsies hépatiques,
tissus divers,, …)
Maladie de Wilson
Bilan cuprique
Domaines d’analyse
• Nutrition
• Toxicologie clinique
et professionnelle
4
Principaux éléments analysés
Cu
Cuivre
63,55
29
Se
Sélénium
78.96
34
Pt
Platine
195,08
78
Zn
Zinc
65,38
30
As
Arsenic
74,92
33
I
Iode
126,90
53
Lyon - Centre constitutif
du CRMR Wilson
Pb
Plomb
207.2
82
Mn
Mangançse
54,94
25
F
Fluor
18,998
9
Évolution des ICP-MS au
sein du laboratoire
5
ICP-MS/TQ NexION 5000
ICP-MS NexION 350
ICP-MS Elan DRC
2023
2015
2008
6
7
L’apport du triple quadrupôle au sein du laboratoire
Gain de sensibilité
• Interface triple cônes avec OmniRing
En mode mass-shift sous O2
• Dosage du Se sur l’isotope
majoritaire 80Se
• Absence d’interférence avec le
gadolinium (Gd)
En mode mass-shift sous NH3
• Dosage du Ti sans
interférences
En mode standard
• Association pouvoir résolutif
Q1 et Q3 (meilleure sensibilité
en abondance)
Exemple du dosage du Sélénium
8
9
Se
Sélénium
78 ,96
34
Oligo-éléments
Indispensable au
bon fonctionnement
de l’organisme
Entre 58 et 122 µg/L*
Entre 56 et 116 µg/L*
Qu’est ce que le sélénium ?
*D’après Arnaud J. et al., British Journal of Nutrition,
2006 – étude SUVIMAX – Hurst et al., Am J Clin Nutr,
2010
Conc. plasmatiques usuelles
•Constituant des sélénoprotéines dont la
glutathion péroxydase (protection contre
le stress oxydatif).
•Le sélénium a de multiples rôles
physiologiques
Le sélénium est présent dans les
aliments riches en protéines
ICP-MS/TQ NexION 5000
ICP-MS NexION 350
ICP-MS Elan DRC
2023
2015
2008
10
Limite de l’analyse du Sélénium sur l’ICP-MS NexION 350
Q1
𝑚
𝑧
= 80 𝑇ℎ
Isotope 80
Q1
𝑚
𝑧
= 78 𝑇ℎ
Isotope 78
Simple quadrupôle
11
74Se
76Se
77Se
78Se
80Se
82Se
Abondance des isotopes (%)
Mode KED
Q1
𝑚
𝑧
= 78 𝑇ℎ
Isotope 78
12
IRM
Produit de contraste
Temps de demi-vie élevée
reste dans l’organisme
Limite de l’analyse du Sélénium sur l’ICP-MS NexION 350
156Gd++ → interférence avec
le dosage du sélénium en
simple quad
ICP-MS/TQ NexION5000
ICP-MS NexION350
ICP-MS Elan DRC
2023
2015
2008
13
Analyse du Sélénium sur l’ICP-MS NexION 5000
O2
Chambre de collision q
Isotope 80
Triple Quadrupôle
14
74Se
76Se
77Se
78Se
80Se
82Se
Abondance des isotopes du
sélénium 152Gd 154Gd
155Gd
156Gd
157Gd
158Gd
160Gd
Abondance des isotopes du
Gadolinium
Mode Mass-shift DRC
Q1
𝑚
𝑧
= 80 𝑇ℎ
Q3
𝑚
𝑧
= 96 𝑇ℎ
+ autres ions
Développement de la méthode d’analyse
15
Méthode sur l’ICP-MS NexION 5000
16
Dilution à 1/50 Réduction des effets de matrices
Solution diluant à 0,5 % de HNO3 + 1
% de Butanol
Butanol : favorise le transfert de charge
Mode mass-shift en O2
Dosage sur l’isotope le plus abondant
Absence d’interférence avec Gd
Gamme en étalonnage externe
5 points (20-60-100-160-200 µg/L)
Adaptée aux valeurs physiologiques
et pathologiques
Étalon interne (Rh) ajouté en ligne
directe
Simplicité, plus d’oubli d’ajout de l’EI,
meilleurs RSD
Validation de méthode
Le sélénium
17
Accréditation du transfert de méthode d’analyse par un organisme (COFRAC)
Norme ISO15189
18
Résultats
Répétabilité
Reprodutibilité
Exactitude
Objectifs
Résultats expérimentaux
NR ½ < 3,4 %
NR < 2,2 %
HR 2/3 < 3,0 %
NR ½ 30 39,9 1,1 %
NR 27 67,7 0,9 %
HR 2/3 30 175,5 1,8 %
Contrôle < 6,0 %
NR ½ 28 38,7 4,5 %
NR 28 77,9 2,9 %
HR 2/3 28 178,0 4,0 %
Biais entre -4% et 5%
CV
CV
N ҧ
𝑥 (µg/L) CV
N ҧ
𝑥 (µg/L) CV
Biais < 10 %
Sur 7 EEQ
Valeurs cibles :
NR ½ 44,5 ± 6,7 µ𝑔/𝐿
NR 89,0 ± 13,4 µ𝑔/𝐿
HR 2/3 165,3 ± 37,2 µ𝑔/𝐿
19
Résultats
Étendue des mesures
Contamination
inter-échantillons
Objectifs
Résultats expérimentaux
LD = 0,18 µg/L
LQ = 0,40 µg/L
Taux de contamination = 0,28%
Patient le plus bas et le plus
haut en 2021 et 2022 :
10,7 µg/L
144,0 µg/L
Plus faible possible
(20 à 200 µg/L)
Comparaison de méthode : régression de Passing Bablock
20
34 patients allant
de 32 à 135 µg/L
20 40 60 80 100 120 140
20
40
60
80
100
120
140
NexION_350
NexION_5000
(µg/L)
(µg/L)
Objectif : y = x
Comparaison de méthode
𝑦 = 0,987𝑥 + 2,195
Intervalle de confiance à 95%
• Sur la pente :
[0,935 ; 1,063]
• Sur l’ordonnée :
[−2,838 ; 6,501]
Validation de méthode
Interférences liées au Gadolinium
21
Résultats
ID Patient
Concentration en
Gd (µg/L)
Patient 1 3.501
Patient 2 3.572
Patient 3 3.495
Patient 4 5.368
Plus d’interférences liées au Gd avec le NexION 5000
22
IRM
NexION 350
Isotope 78 Isotope 82
400 84
112 54
115 25
162 80
NexION 5000
Isotope 80 Isotope 78
83 84
67 67
28 28
74 75
23
Conclusion
• Objectifs analytiques atteints
(Répétabilité, Reproductibilité,
exactitude, Étendue de mesures,
Contamination inter-échantillon et
Comparaison de méthodes)
• Pas d’interférences liées au Gadolinium
Objectifs :
Dosage du Manganèse
Dosage du Cr, Ni et Sn
Dosage du Ti
Méthode validée
Dosage du Sélénium
Avez-vous des
questions ?
24
Remerciements aux techniciens du secteur : Julien MAURIN – Marie-Claire BONNOT – Anthony CHAVEROT – Julie PROST

Contenu connexe

Tendances

Point 4. Principes généraux du controle de qualité
Point 4. Principes généraux du controle de qualité Point 4. Principes généraux du controle de qualité
Point 4. Principes généraux du controle de qualité Soils FAO-GSP
 
Memoire de fin d'etude ing.kameni steve arnauld
Memoire de fin d'etude ing.kameni steve arnauldMemoire de fin d'etude ing.kameni steve arnauld
Memoire de fin d'etude ing.kameni steve arnauldsteve kameni
 
Vérification HACCP.pptx
Vérification HACCP.pptxVérification HACCP.pptx
Vérification HACCP.pptxChberreqSamir
 
Scénariser son cours sur moodle 07.03.2017
Scénariser son cours sur moodle 07.03.2017Scénariser son cours sur moodle 07.03.2017
Scénariser son cours sur moodle 07.03.2017Antonia Rizakou
 
Rapport sur quelques fonctionnalités du module de gestion des ressources huma...
Rapport sur quelques fonctionnalités du module de gestion des ressources huma...Rapport sur quelques fonctionnalités du module de gestion des ressources huma...
Rapport sur quelques fonctionnalités du module de gestion des ressources huma...Hassan WAHSISS
 
Fromage ppt
Fromage pptFromage ppt
Fromage ppthanane
 
Guide pour l'élaboration des cahiers des charges des donneurs d'ordre
Guide pour l'élaboration des cahiers des charges des donneurs d'ordreGuide pour l'élaboration des cahiers des charges des donneurs d'ordre
Guide pour l'élaboration des cahiers des charges des donneurs d'ordreGimélec
 
Etude In-vitro de l'activité antimicrobienne des certains huiles essentielles
Etude In-vitro de l'activité antimicrobienne des certains huiles essentiellesEtude In-vitro de l'activité antimicrobienne des certains huiles essentielles
Etude In-vitro de l'activité antimicrobienne des certains huiles essentiellesSaad Fettach
 
Rapport d'activité 2017 de l'Institut Pasteur de Tunis
Rapport d'activité 2017 de l'Institut Pasteur de TunisRapport d'activité 2017 de l'Institut Pasteur de Tunis
Rapport d'activité 2017 de l'Institut Pasteur de TunisPasteur_Tunis
 
La gestion par la méthode de kanban
La gestion par la méthode de kanbanLa gestion par la méthode de kanban
La gestion par la méthode de kanbanHajar EL GUERI
 
rapport fin Menara prefa ;.docx
rapport fin Menara prefa ;.docxrapport fin Menara prefa ;.docx
rapport fin Menara prefa ;.docxfadouamadarisse
 
Guide Motion Control - intelligence et performance au coeur des machines
Guide Motion Control - intelligence et performance au coeur des machinesGuide Motion Control - intelligence et performance au coeur des machines
Guide Motion Control - intelligence et performance au coeur des machinesGimélec
 
Le controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoireLe controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoireS/Abdessemed
 
Le diagnostic logistique final
Le diagnostic logistique finalLe diagnostic logistique final
Le diagnostic logistique finalIlham Yachaoui
 
La sécurité au laboratoire
La sécurité au laboratoireLa sécurité au laboratoire
La sécurité au laboratoireAbdel Hårii
 
Les coûts de maintenance
Les coûts de maintenanceLes coûts de maintenance
Les coûts de maintenanceMouhcine Nahal
 

Tendances (20)

Indices paludométriques
Indices paludométriquesIndices paludométriques
Indices paludométriques
 
Echantillonnage.pptx
Echantillonnage.pptxEchantillonnage.pptx
Echantillonnage.pptx
 
Point 4. Principes généraux du controle de qualité
Point 4. Principes généraux du controle de qualité Point 4. Principes généraux du controle de qualité
Point 4. Principes généraux du controle de qualité
 
Memoire de fin d'etude ing.kameni steve arnauld
Memoire de fin d'etude ing.kameni steve arnauldMemoire de fin d'etude ing.kameni steve arnauld
Memoire de fin d'etude ing.kameni steve arnauld
 
Vérification HACCP.pptx
Vérification HACCP.pptxVérification HACCP.pptx
Vérification HACCP.pptx
 
Scénariser son cours sur moodle 07.03.2017
Scénariser son cours sur moodle 07.03.2017Scénariser son cours sur moodle 07.03.2017
Scénariser son cours sur moodle 07.03.2017
 
gestri.pdf
gestri.pdfgestri.pdf
gestri.pdf
 
Rapport sur quelques fonctionnalités du module de gestion des ressources huma...
Rapport sur quelques fonctionnalités du module de gestion des ressources huma...Rapport sur quelques fonctionnalités du module de gestion des ressources huma...
Rapport sur quelques fonctionnalités du module de gestion des ressources huma...
 
Fromage ppt
Fromage pptFromage ppt
Fromage ppt
 
Guide pour l'élaboration des cahiers des charges des donneurs d'ordre
Guide pour l'élaboration des cahiers des charges des donneurs d'ordreGuide pour l'élaboration des cahiers des charges des donneurs d'ordre
Guide pour l'élaboration des cahiers des charges des donneurs d'ordre
 
Etude In-vitro de l'activité antimicrobienne des certains huiles essentielles
Etude In-vitro de l'activité antimicrobienne des certains huiles essentiellesEtude In-vitro de l'activité antimicrobienne des certains huiles essentielles
Etude In-vitro de l'activité antimicrobienne des certains huiles essentielles
 
Rapport d'activité 2017 de l'Institut Pasteur de Tunis
Rapport d'activité 2017 de l'Institut Pasteur de TunisRapport d'activité 2017 de l'Institut Pasteur de Tunis
Rapport d'activité 2017 de l'Institut Pasteur de Tunis
 
Qualite qqoqccp
Qualite qqoqccpQualite qqoqccp
Qualite qqoqccp
 
La gestion par la méthode de kanban
La gestion par la méthode de kanbanLa gestion par la méthode de kanban
La gestion par la méthode de kanban
 
rapport fin Menara prefa ;.docx
rapport fin Menara prefa ;.docxrapport fin Menara prefa ;.docx
rapport fin Menara prefa ;.docx
 
Guide Motion Control - intelligence et performance au coeur des machines
Guide Motion Control - intelligence et performance au coeur des machinesGuide Motion Control - intelligence et performance au coeur des machines
Guide Motion Control - intelligence et performance au coeur des machines
 
Le controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoireLe controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoire
 
Le diagnostic logistique final
Le diagnostic logistique finalLe diagnostic logistique final
Le diagnostic logistique final
 
La sécurité au laboratoire
La sécurité au laboratoireLa sécurité au laboratoire
La sécurité au laboratoire
 
Les coûts de maintenance
Les coûts de maintenanceLes coûts de maintenance
Les coûts de maintenance
 

Similaire à L’apport du triple quadrupôle à la biologie médicale

Radiochimiothérapie des cancers des VADS
Radiochimiothérapie des cancers des VADSRadiochimiothérapie des cancers des VADS
Radiochimiothérapie des cancers des VADScoutte
 
Radiothérapie Amiens - Actualités 2017 en pathologie ORL
Radiothérapie Amiens - Actualités 2017 en pathologie ORLRadiothérapie Amiens - Actualités 2017 en pathologie ORL
Radiothérapie Amiens - Actualités 2017 en pathologie ORLcoutte
 
Radiothérapie Amiens Actualités VADS 2015
Radiothérapie Amiens Actualités VADS 2015Radiothérapie Amiens Actualités VADS 2015
Radiothérapie Amiens Actualités VADS 2015coutte
 
BNP et D-dimères dans la Dyspnée par Pr Patrick Ray
BNP et D-dimères dans la Dyspnée par Pr Patrick RayBNP et D-dimères dans la Dyspnée par Pr Patrick Ray
BNP et D-dimères dans la Dyspnée par Pr Patrick RayNicolas Peschanski, MD, PhD
 
Le traitement en primo-infection à VIH - Christine Rouzioux - Rencontre du Cr...
Le traitement en primo-infection à VIH - Christine Rouzioux - Rencontre du Cr...Le traitement en primo-infection à VIH - Christine Rouzioux - Rencontre du Cr...
Le traitement en primo-infection à VIH - Christine Rouzioux - Rencontre du Cr...Vih.org
 
Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019
Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019
Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Radiothérapie Amiens VADS Sujets Agés
Radiothérapie Amiens VADS Sujets AgésRadiothérapie Amiens VADS Sujets Agés
Radiothérapie Amiens VADS Sujets Agéscoutte
 
Cancer Prostate
Cancer Prostate Cancer Prostate
Cancer Prostate urologiebj
 
Les avancées thérapeutiques
Les avancées thérapeutiquesLes avancées thérapeutiques
Les avancées thérapeutiquesCripsIDF
 
Poster 40 biochimie
Poster 40 biochimiePoster 40 biochimie
Poster 40 biochimieJIB Congress
 
Cancer Prostatique RadiothéRapie Pc 09 09 08
Cancer Prostatique RadiothéRapie Pc 09 09 08Cancer Prostatique RadiothéRapie Pc 09 09 08
Cancer Prostatique RadiothéRapie Pc 09 09 08raymondteyrouz
 
Présentation mémoire m2 scaf
Présentation mémoire m2 scafPrésentation mémoire m2 scaf
Présentation mémoire m2 scafolivier mangin
 
Actualités sur la Recherche en Rétine (SFO 2007 / symposium Zeiss)
Actualités sur la Recherche en Rétine (SFO 2007 / symposium Zeiss)Actualités sur la Recherche en Rétine (SFO 2007 / symposium Zeiss)
Actualités sur la Recherche en Rétine (SFO 2007 / symposium Zeiss)Jean-Francois GIRMENS
 

Similaire à L’apport du triple quadrupôle à la biologie médicale (20)

Zabsonre Jifa Sm Vih
Zabsonre Jifa Sm VihZabsonre Jifa Sm Vih
Zabsonre Jifa Sm Vih
 
Radiochimiothérapie des cancers des VADS
Radiochimiothérapie des cancers des VADSRadiochimiothérapie des cancers des VADS
Radiochimiothérapie des cancers des VADS
 
Radiothérapie Amiens - Actualités 2017 en pathologie ORL
Radiothérapie Amiens - Actualités 2017 en pathologie ORLRadiothérapie Amiens - Actualités 2017 en pathologie ORL
Radiothérapie Amiens - Actualités 2017 en pathologie ORL
 
Radiothérapie Amiens Actualités VADS 2015
Radiothérapie Amiens Actualités VADS 2015Radiothérapie Amiens Actualités VADS 2015
Radiothérapie Amiens Actualités VADS 2015
 
BNP et D-dimères dans la Dyspnée par Pr Patrick Ray
BNP et D-dimères dans la Dyspnée par Pr Patrick RayBNP et D-dimères dans la Dyspnée par Pr Patrick Ray
BNP et D-dimères dans la Dyspnée par Pr Patrick Ray
 
Correct.final
Correct.finalCorrect.final
Correct.final
 
Le traitement en primo-infection à VIH - Christine Rouzioux - Rencontre du Cr...
Le traitement en primo-infection à VIH - Christine Rouzioux - Rencontre du Cr...Le traitement en primo-infection à VIH - Christine Rouzioux - Rencontre du Cr...
Le traitement en primo-infection à VIH - Christine Rouzioux - Rencontre du Cr...
 
Presentation to ga 2003
Presentation to ga 2003Presentation to ga 2003
Presentation to ga 2003
 
Hépatologie virale C et non virale - Dr Rodolphe Sobesky
Hépatologie virale C et non virale -  Dr Rodolphe SobeskyHépatologie virale C et non virale -  Dr Rodolphe Sobesky
Hépatologie virale C et non virale - Dr Rodolphe Sobesky
 
Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019
Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019
Controverse - Trauma Crânien Léger avec ou sans S100B ? COMUN 2019
 
Radiothérapie Amiens VADS Sujets Agés
Radiothérapie Amiens VADS Sujets AgésRadiothérapie Amiens VADS Sujets Agés
Radiothérapie Amiens VADS Sujets Agés
 
Cancer Prostate
Cancer Prostate Cancer Prostate
Cancer Prostate
 
Les avancées thérapeutiques
Les avancées thérapeutiquesLes avancées thérapeutiques
Les avancées thérapeutiques
 
Pr. Bamou
Pr. BamouPr. Bamou
Pr. Bamou
 
Transplantation et chc
Transplantation et chcTransplantation et chc
Transplantation et chc
 
Français: Dr. Raymond J. Dattwyler
Français: Dr. Raymond J. DattwylerFrançais: Dr. Raymond J. Dattwyler
Français: Dr. Raymond J. Dattwyler
 
Poster 40 biochimie
Poster 40 biochimiePoster 40 biochimie
Poster 40 biochimie
 
Cancer Prostatique RadiothéRapie Pc 09 09 08
Cancer Prostatique RadiothéRapie Pc 09 09 08Cancer Prostatique RadiothéRapie Pc 09 09 08
Cancer Prostatique RadiothéRapie Pc 09 09 08
 
Présentation mémoire m2 scaf
Présentation mémoire m2 scafPrésentation mémoire m2 scaf
Présentation mémoire m2 scaf
 
Actualités sur la Recherche en Rétine (SFO 2007 / symposium Zeiss)
Actualités sur la Recherche en Rétine (SFO 2007 / symposium Zeiss)Actualités sur la Recherche en Rétine (SFO 2007 / symposium Zeiss)
Actualités sur la Recherche en Rétine (SFO 2007 / symposium Zeiss)
 

Plus de François PARANT

Clinical Improvement after ESSURE® devices removal, a systematic review
Clinical Improvement after ESSURE® devices removal, a systematic reviewClinical Improvement after ESSURE® devices removal, a systematic review
Clinical Improvement after ESSURE® devices removal, a systematic reviewFrançois PARANT
 
Fluoroses médicamenteuses (voriconazole, gaz anesthésiants halogénés, ...)
Fluoroses médicamenteuses (voriconazole, gaz anesthésiants halogénés, ...)Fluoroses médicamenteuses (voriconazole, gaz anesthésiants halogénés, ...)
Fluoroses médicamenteuses (voriconazole, gaz anesthésiants halogénés, ...)François PARANT
 
Étude “MicroCovAging”
Étude “MicroCovAging”Étude “MicroCovAging”
Étude “MicroCovAging”François PARANT
 
Directives de l'ICH bonnes pratiques de fabrication
Directives de l'ICH   bonnes pratiques de fabricationDirectives de l'ICH   bonnes pratiques de fabrication
Directives de l'ICH bonnes pratiques de fabricationFrançois PARANT
 
Industrie Pharmaceutique - Médicament – Qualité
Industrie Pharmaceutique - Médicament – QualitéIndustrie Pharmaceutique - Médicament – Qualité
Industrie Pharmaceutique - Médicament – QualitéFrançois PARANT
 
Suivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirables
Suivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirablesSuivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirables
Suivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirablesFrançois PARANT
 
Patients contrôlés sous « anciens » traitements antirétroviraux : raisons d’u...
Patients contrôlés sous « anciens » traitements antirétroviraux : raisons d’u...Patients contrôlés sous « anciens » traitements antirétroviraux : raisons d’u...
Patients contrôlés sous « anciens » traitements antirétroviraux : raisons d’u...François PARANT
 
Pharmacocinétique des antirétroviraux au cours de la grossesse : bilan d’un l...
Pharmacocinétique des antirétroviraux au cours de la grossesse : bilan d’un l...Pharmacocinétique des antirétroviraux au cours de la grossesse : bilan d’un l...
Pharmacocinétique des antirétroviraux au cours de la grossesse : bilan d’un l...François PARANT
 
2021_11 JFN_Etude_MicroCovAging.pdf
2021_11 JFN_Etude_MicroCovAging.pdf2021_11 JFN_Etude_MicroCovAging.pdf
2021_11 JFN_Etude_MicroCovAging.pdfFrançois PARANT
 
Le Suivi Thérapeutique Pharmacologique (STP) des ARVs
Le Suivi Thérapeutique Pharmacologique (STP) des ARVsLe Suivi Thérapeutique Pharmacologique (STP) des ARVs
Le Suivi Thérapeutique Pharmacologique (STP) des ARVsFrançois PARANT
 
Relargage de métaux du dispositif contraceptif ESSURE® : une étude de cohorte
Relargage de métaux du dispositif contraceptif ESSURE® : une étude de cohorteRelargage de métaux du dispositif contraceptif ESSURE® : une étude de cohorte
Relargage de métaux du dispositif contraceptif ESSURE® : une étude de cohorteFrançois PARANT
 
Phytothérapie et antirétroviraux - Herbal-Drug interactions
Phytothérapie et antirétroviraux - Herbal-Drug interactionsPhytothérapie et antirétroviraux - Herbal-Drug interactions
Phytothérapie et antirétroviraux - Herbal-Drug interactionsFrançois PARANT
 
Dépistages toxicologiques - Tout savoir sur les tests
Dépistages toxicologiques - Tout savoir sur les testsDépistages toxicologiques - Tout savoir sur les tests
Dépistages toxicologiques - Tout savoir sur les testsFrançois PARANT
 
Poussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTP
Poussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTPPoussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTP
Poussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTPFrançois PARANT
 
Système général harmonisé - Règlement CLP
Système général harmonisé - Règlement CLPSystème général harmonisé - Règlement CLP
Système général harmonisé - Règlement CLPFrançois PARANT
 
05_Elements_Traces_Toxiques
05_Elements_Traces_Toxiques05_Elements_Traces_Toxiques
05_Elements_Traces_ToxiquesFrançois PARANT
 
Toxicologie d'urgence - Analyses toxicologiques
Toxicologie d'urgence - Analyses toxicologiquesToxicologie d'urgence - Analyses toxicologiques
Toxicologie d'urgence - Analyses toxicologiquesFrançois PARANT
 
03_Toxicodynamie – 2ème partie
03_Toxicodynamie – 2ème partie03_Toxicodynamie – 2ème partie
03_Toxicodynamie – 2ème partieFrançois PARANT
 

Plus de François PARANT (20)

Clinical Improvement after ESSURE® devices removal, a systematic review
Clinical Improvement after ESSURE® devices removal, a systematic reviewClinical Improvement after ESSURE® devices removal, a systematic review
Clinical Improvement after ESSURE® devices removal, a systematic review
 
Fluoroses médicamenteuses (voriconazole, gaz anesthésiants halogénés, ...)
Fluoroses médicamenteuses (voriconazole, gaz anesthésiants halogénés, ...)Fluoroses médicamenteuses (voriconazole, gaz anesthésiants halogénés, ...)
Fluoroses médicamenteuses (voriconazole, gaz anesthésiants halogénés, ...)
 
Étude “MicroCovAging”
Étude “MicroCovAging”Étude “MicroCovAging”
Étude “MicroCovAging”
 
Directives de l'ICH bonnes pratiques de fabrication
Directives de l'ICH   bonnes pratiques de fabricationDirectives de l'ICH   bonnes pratiques de fabrication
Directives de l'ICH bonnes pratiques de fabrication
 
Industrie Pharmaceutique - Médicament – Qualité
Industrie Pharmaceutique - Médicament – QualitéIndustrie Pharmaceutique - Médicament – Qualité
Industrie Pharmaceutique - Médicament – Qualité
 
Suivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirables
Suivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirablesSuivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirables
Suivi Thérapeutique Pharmacologique et surveillance des effets indésirables
 
Patients contrôlés sous « anciens » traitements antirétroviraux : raisons d’u...
Patients contrôlés sous « anciens » traitements antirétroviraux : raisons d’u...Patients contrôlés sous « anciens » traitements antirétroviraux : raisons d’u...
Patients contrôlés sous « anciens » traitements antirétroviraux : raisons d’u...
 
Pharmacocinétique des antirétroviraux au cours de la grossesse : bilan d’un l...
Pharmacocinétique des antirétroviraux au cours de la grossesse : bilan d’un l...Pharmacocinétique des antirétroviraux au cours de la grossesse : bilan d’un l...
Pharmacocinétique des antirétroviraux au cours de la grossesse : bilan d’un l...
 
2021_11 JFN_Etude_MicroCovAging.pdf
2021_11 JFN_Etude_MicroCovAging.pdf2021_11 JFN_Etude_MicroCovAging.pdf
2021_11 JFN_Etude_MicroCovAging.pdf
 
Le Suivi Thérapeutique Pharmacologique (STP) des ARVs
Le Suivi Thérapeutique Pharmacologique (STP) des ARVsLe Suivi Thérapeutique Pharmacologique (STP) des ARVs
Le Suivi Thérapeutique Pharmacologique (STP) des ARVs
 
Relargage de métaux du dispositif contraceptif ESSURE® : une étude de cohorte
Relargage de métaux du dispositif contraceptif ESSURE® : une étude de cohorteRelargage de métaux du dispositif contraceptif ESSURE® : une étude de cohorte
Relargage de métaux du dispositif contraceptif ESSURE® : une étude de cohorte
 
Phytothérapie et antirétroviraux - Herbal-Drug interactions
Phytothérapie et antirétroviraux - Herbal-Drug interactionsPhytothérapie et antirétroviraux - Herbal-Drug interactions
Phytothérapie et antirétroviraux - Herbal-Drug interactions
 
Dépistages toxicologiques - Tout savoir sur les tests
Dépistages toxicologiques - Tout savoir sur les testsDépistages toxicologiques - Tout savoir sur les tests
Dépistages toxicologiques - Tout savoir sur les tests
 
Poussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTP
Poussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTPPoussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTP
Poussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTP
 
Système général harmonisé - Règlement CLP
Système général harmonisé - Règlement CLPSystème général harmonisé - Règlement CLP
Système général harmonisé - Règlement CLP
 
06 pesticides
06 pesticides06 pesticides
06 pesticides
 
05_Elements_Traces_Toxiques
05_Elements_Traces_Toxiques05_Elements_Traces_Toxiques
05_Elements_Traces_Toxiques
 
04_Asphyxie-Gaz toxiques
04_Asphyxie-Gaz toxiques04_Asphyxie-Gaz toxiques
04_Asphyxie-Gaz toxiques
 
Toxicologie d'urgence - Analyses toxicologiques
Toxicologie d'urgence - Analyses toxicologiquesToxicologie d'urgence - Analyses toxicologiques
Toxicologie d'urgence - Analyses toxicologiques
 
03_Toxicodynamie – 2ème partie
03_Toxicodynamie – 2ème partie03_Toxicodynamie – 2ème partie
03_Toxicodynamie – 2ème partie
 

L’apport du triple quadrupôle à la biologie médicale

  • 1. L’apport du triple quadrupôle à la biologie médicale Sous la direction du Dr. François PARANT Pharmacien - Biologiste Médical Praticien Hospitalier francois.parant@chu-lyon.fr Léana BEAUVILLIERS Master Analyse & Contrôle Stagiaire Campus de la Doua - Villeurbanne 15 juin 2023 Organisé par PerkinElmer
  • 2. Présentation du secteur des éléments traces (CBPS-LBMMS) 2 Hospices Civils de Lyon Laboratoire de Biologie Médicale Multi-Sites (LBMMS) Centre de Biologie et Pathologie Sud (CBPS) UM Pharmacologie-Pharmacogénétique-Toxicologie
  • 3. 3 Centre Hospitalier Lyon Sud Centres de Biologie et Pathologie (CBP) • CBP Nord (hôpital de la Croix Rousse) • CBP Est (hôpitaux Est) • CBP Sud (hôpital Lyon Sud) Centre de Biologies et Pathologie Sud • Secteurs spécialisés • Unité d’Accueil des Prélèvements (UAP) • Plateau technique Biochimie-Hématologie- Immunologie o 24h/24 o 7j/7 … dont le secteur des éléments traces Rattaché à l’UM de Pharmacologie-Pharmacogénétique- Toxicologie (PPTO)
  • 4. Secteur des Éléments Traces Types d’échantillons • Urines • Sang total • Sérum /plasma • Autres matrices biologiques (liquides de ponction, biopsies hépatiques, tissus divers,, …) Maladie de Wilson Bilan cuprique Domaines d’analyse • Nutrition • Toxicologie clinique et professionnelle 4 Principaux éléments analysés Cu Cuivre 63,55 29 Se Sélénium 78.96 34 Pt Platine 195,08 78 Zn Zinc 65,38 30 As Arsenic 74,92 33 I Iode 126,90 53 Lyon - Centre constitutif du CRMR Wilson Pb Plomb 207.2 82 Mn Mangançse 54,94 25 F Fluor 18,998 9
  • 5. Évolution des ICP-MS au sein du laboratoire 5
  • 6. ICP-MS/TQ NexION 5000 ICP-MS NexION 350 ICP-MS Elan DRC 2023 2015 2008 6
  • 7. 7 L’apport du triple quadrupôle au sein du laboratoire Gain de sensibilité • Interface triple cônes avec OmniRing En mode mass-shift sous O2 • Dosage du Se sur l’isotope majoritaire 80Se • Absence d’interférence avec le gadolinium (Gd) En mode mass-shift sous NH3 • Dosage du Ti sans interférences En mode standard • Association pouvoir résolutif Q1 et Q3 (meilleure sensibilité en abondance)
  • 8. Exemple du dosage du Sélénium 8
  • 9. 9 Se Sélénium 78 ,96 34 Oligo-éléments Indispensable au bon fonctionnement de l’organisme Entre 58 et 122 µg/L* Entre 56 et 116 µg/L* Qu’est ce que le sélénium ? *D’après Arnaud J. et al., British Journal of Nutrition, 2006 – étude SUVIMAX – Hurst et al., Am J Clin Nutr, 2010 Conc. plasmatiques usuelles •Constituant des sélénoprotéines dont la glutathion péroxydase (protection contre le stress oxydatif). •Le sélénium a de multiples rôles physiologiques Le sélénium est présent dans les aliments riches en protéines
  • 10. ICP-MS/TQ NexION 5000 ICP-MS NexION 350 ICP-MS Elan DRC 2023 2015 2008 10
  • 11. Limite de l’analyse du Sélénium sur l’ICP-MS NexION 350 Q1 𝑚 𝑧 = 80 𝑇ℎ Isotope 80 Q1 𝑚 𝑧 = 78 𝑇ℎ Isotope 78 Simple quadrupôle 11 74Se 76Se 77Se 78Se 80Se 82Se Abondance des isotopes (%) Mode KED
  • 12. Q1 𝑚 𝑧 = 78 𝑇ℎ Isotope 78 12 IRM Produit de contraste Temps de demi-vie élevée reste dans l’organisme Limite de l’analyse du Sélénium sur l’ICP-MS NexION 350 156Gd++ → interférence avec le dosage du sélénium en simple quad
  • 13. ICP-MS/TQ NexION5000 ICP-MS NexION350 ICP-MS Elan DRC 2023 2015 2008 13
  • 14. Analyse du Sélénium sur l’ICP-MS NexION 5000 O2 Chambre de collision q Isotope 80 Triple Quadrupôle 14 74Se 76Se 77Se 78Se 80Se 82Se Abondance des isotopes du sélénium 152Gd 154Gd 155Gd 156Gd 157Gd 158Gd 160Gd Abondance des isotopes du Gadolinium Mode Mass-shift DRC Q1 𝑚 𝑧 = 80 𝑇ℎ Q3 𝑚 𝑧 = 96 𝑇ℎ + autres ions
  • 15. Développement de la méthode d’analyse 15
  • 16. Méthode sur l’ICP-MS NexION 5000 16 Dilution à 1/50 Réduction des effets de matrices Solution diluant à 0,5 % de HNO3 + 1 % de Butanol Butanol : favorise le transfert de charge Mode mass-shift en O2 Dosage sur l’isotope le plus abondant Absence d’interférence avec Gd Gamme en étalonnage externe 5 points (20-60-100-160-200 µg/L) Adaptée aux valeurs physiologiques et pathologiques Étalon interne (Rh) ajouté en ligne directe Simplicité, plus d’oubli d’ajout de l’EI, meilleurs RSD
  • 17. Validation de méthode Le sélénium 17 Accréditation du transfert de méthode d’analyse par un organisme (COFRAC) Norme ISO15189
  • 18. 18 Résultats Répétabilité Reprodutibilité Exactitude Objectifs Résultats expérimentaux NR ½ < 3,4 % NR < 2,2 % HR 2/3 < 3,0 % NR ½ 30 39,9 1,1 % NR 27 67,7 0,9 % HR 2/3 30 175,5 1,8 % Contrôle < 6,0 % NR ½ 28 38,7 4,5 % NR 28 77,9 2,9 % HR 2/3 28 178,0 4,0 % Biais entre -4% et 5% CV CV N ҧ 𝑥 (µg/L) CV N ҧ 𝑥 (µg/L) CV Biais < 10 % Sur 7 EEQ Valeurs cibles : NR ½ 44,5 ± 6,7 µ𝑔/𝐿 NR 89,0 ± 13,4 µ𝑔/𝐿 HR 2/3 165,3 ± 37,2 µ𝑔/𝐿
  • 19. 19 Résultats Étendue des mesures Contamination inter-échantillons Objectifs Résultats expérimentaux LD = 0,18 µg/L LQ = 0,40 µg/L Taux de contamination = 0,28% Patient le plus bas et le plus haut en 2021 et 2022 : 10,7 µg/L 144,0 µg/L Plus faible possible (20 à 200 µg/L)
  • 20. Comparaison de méthode : régression de Passing Bablock 20 34 patients allant de 32 à 135 µg/L 20 40 60 80 100 120 140 20 40 60 80 100 120 140 NexION_350 NexION_5000 (µg/L) (µg/L) Objectif : y = x Comparaison de méthode 𝑦 = 0,987𝑥 + 2,195 Intervalle de confiance à 95% • Sur la pente : [0,935 ; 1,063] • Sur l’ordonnée : [−2,838 ; 6,501]
  • 21. Validation de méthode Interférences liées au Gadolinium 21
  • 22. Résultats ID Patient Concentration en Gd (µg/L) Patient 1 3.501 Patient 2 3.572 Patient 3 3.495 Patient 4 5.368 Plus d’interférences liées au Gd avec le NexION 5000 22 IRM NexION 350 Isotope 78 Isotope 82 400 84 112 54 115 25 162 80 NexION 5000 Isotope 80 Isotope 78 83 84 67 67 28 28 74 75
  • 23. 23 Conclusion • Objectifs analytiques atteints (Répétabilité, Reproductibilité, exactitude, Étendue de mesures, Contamination inter-échantillon et Comparaison de méthodes) • Pas d’interférences liées au Gadolinium Objectifs : Dosage du Manganèse Dosage du Cr, Ni et Sn Dosage du Ti Méthode validée Dosage du Sélénium
  • 24. Avez-vous des questions ? 24 Remerciements aux techniciens du secteur : Julien MAURIN – Marie-Claire BONNOT – Anthony CHAVEROT – Julie PROST