Atelier de validation de la charte du
domaine irrigué du bassin de l’Anambé
Kolda, le 29 septembre 2014
SODAGRI
Plan de l’exposé
1/ Contexte actuel de gestion des terres dans le Bassin de
l’Anambé (BA)
- Historique
- POAS (Plan d’occu...
1/. Contexte actuel de la gestion des terres du BA
1) Historique
Situation géographique du Bassin de l’Anambé
 A cheval s...
1/. Contexte actuel de la gestion des terres du BA
1) Historique (suite)
Mise en œuvre du PADERBA (2002-2010) dans le cadr...
1/. Contexte actuel de la gestion des terres du BA
2) Plan d’Occupation et d’Affectation des Sols
 Outil d’aide à la déci...
1/. Contexte actuel de la gestion des terres du BA
2) Plan d’Occupation et d’Affectation des Sols (suite)
 Possibilité po...
1/. Contexte actuel de la gestion des terres du BA
2) Plans d’Occupation et d’Affectation des Sols (suite)
 Principaux ac...
1/. Contexte actuel de la gestion des terres du BA
3) Affectation/ Désaffectation des terres
 Opérations de désaffectatio...
2/. Motivations pour élaborer une CDIA
1) Dynamique des organisations paysannes
 Caractéristique majeur du BA >>>>> diver...
2/. Motivations pour élaborer une CDIA
1) Dynamique des organisations paysannes (suite)
 Création le 25 juillet 2000 de l...
2/. Motivations pour élaborer une CDIA
2) Contraintes au développement du BA
Elles sont multiples et diverses:
 la non ap...
2/. Motivations pour élaborer une CDIA
2) Contraintes au développement du BA (suite)
 l’insuffisance des couloirs d’accès...
2/. Motivations pour élaborer une CDIA
3) Justification de l’élaboration de la CDIA
Les contraintes supra relevées:
 impa...
2/. Motivations pour élaborer une CDIA
3) Justification de l’élaboration de la CDIA (suite)
Consciente des nombreuses cont...
Merci de votre aimable attention
SODAGRI
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Atelier de validation de la charte du domaine irrigué du bassin de l'Anambé

227 vues

Publié le

Atelier de validation de la charte du domaine irrigué du bassin de l'Anambé

Présentation donnée dans le cadre d'un atelier organisé par GWI - Afrique de l'Ouest et SODAGRI à Kolda, au Sénégal, le 29 Septembre 2015.

L’atelier a donné l’occasion aux organisateurs de soumettre aux représentants de l’ensemble des acteurs impliqués dans la gestion et l’exploitation des périmètres irrigués de l’Anambé (usagers, services techniques, autorités administratives, élus locaux, société civile, partenaires techniques et financiers, etc.) les résultats du processus d’élaboration de la charte afin qu'ils l'amendent et l'adoptent.

Publié dans : Environnement
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
227
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Atelier de validation de la charte du domaine irrigué du bassin de l'Anambé

  1. 1. Atelier de validation de la charte du domaine irrigué du bassin de l’Anambé Kolda, le 29 septembre 2014 SODAGRI
  2. 2. Plan de l’exposé 1/ Contexte actuel de gestion des terres dans le Bassin de l’Anambé (BA) - Historique - POAS (Plan d’occupation et d’affectation des sols) - Désaffectation/Affectation des terres 2/ Motivations pour élaborer une CDIA (Charte du domaine irrigué de l’Anambé) - Dynamique des organisations paysannes (OP) - Contraintes au développement - Justification de l’élaboration d’une CDIA 2 SODAGRI
  3. 3. 1/. Contexte actuel de la gestion des terres du BA 1) Historique Situation géographique du Bassin de l’Anambé  A cheval sur les départements de Vélingara et de Kolda L’intervention de la SODAGRI  Création en 1974 avec comme mission principale de piloter le développement rural dans le bassin de l'Anambé  Réalisations suivant 3 phases  Mise en place du PADERBA 3 SODAGRI
  4. 4. 1/. Contexte actuel de la gestion des terres du BA 1) Historique (suite) Mise en œuvre du PADERBA (2002-2010) dans le cadre de la politique de développement rural décentralisé  Objectifs:  Renforcement des acquis de la SODAGRI dans les phases antérieures de sa mission;  Valorisation des investissements réalisés;  Appui aux collectivités locales.  Elaboration des POAS 4 SODAGRI
  5. 5. 1/. Contexte actuel de la gestion des terres du BA 2) Plan d’Occupation et d’Affectation des Sols  Outil d’aide à la décision permettant aux CL:  de clarifier et réglementer la gestion du foncier et des ressources;  de garantir une meilleure planification des différentes activités productives. 5 SODAGRI
  6. 6. 1/. Contexte actuel de la gestion des terres du BA 2) Plan d’Occupation et d’Affectation des Sols (suite)  Possibilité pour les CR de mieux gérer:  l'affectation et la désaffectation des terres;  le suivi des parcelles aménagées;  la gestion des terroirs agro-sylvo-pastoraux;  la délimitation des parcours de bétail. 6 SODAGRI
  7. 7. 1/. Contexte actuel de la gestion des terres du BA 2) Plans d’Occupation et d’Affectation des Sols (suite)  Principaux acteurs: populations de la communauté, le Conseil rural et le Comité de concertation et de gestion  Elaboration des règles de gestion des ressources naturelles de manière à garantir une occupation et une utilisation réglementée de l’espace et des ressources  Vulgarisation des POAS (4 CR) en 2012 7 SODAGRI
  8. 8. 1/. Contexte actuel de la gestion des terres du BA 3) Affectation/ Désaffectation des terres  Opérations de désaffectation et de réaffectation des parcelles dans les aménagements hydro agricoles du BA, tous les 2 ans par les conseils ruraux  Procédure de désaffectation/affectation  Dépôt/réception des nouvelles demandes et audit technique de la SODAGRI;  Délibération des conseils ruraux;  Approbation du sous préfet (arrêté) qui intervient au plus tard un mois après la délibération des conseils ruraux;  Positionnement des producteurs nouvellement affectataires au niveau de leurs secteurs respectifs en appui à la commission domaniale 8 SODAGRI
  9. 9. 2/. Motivations pour élaborer une CDIA 1) Dynamique des organisations paysannes  Caractéristique majeur du BA >>>>> diversité des OP  Différents types d’OP : GIE, Unions Hydrauliques, Sections Villageoises, GPF, Coopératives, etc.  Chaque union hydraulique  Membres: GIE et individuels intervenant dans le même secteur aménagé  Fonction: Gestion de tout moyen collectif c’est-à-dire gérer les aménagements et les infrastructures hydroagricoles 9 SODAGRI
  10. 10. 2/. Motivations pour élaborer une CDIA 1) Dynamique des organisations paysannes (suite)  Création le 25 juillet 2000 de la FEPROBA  Membres: les 4 unions hydrauliques  Missions principales: • l’organisation de la production et la facilitation de l’accès au marché de ses membres ; • la création d’un système financier de proximité fiable et adapté à l’environnement des producteurs; • le développement de dynamiques de concertation autour des filières agricoles; • le renforcement des capacités techniques et organisationnelles de ses membres. Aujourd’hui, le processus de restructuration de la FEPROBA est achevée. 10 SODAGRI
  11. 11. 2/. Motivations pour élaborer une CDIA 2) Contraintes au développement du BA Elles sont multiples et diverses:  la non appropriation de la gestion des aménagements par les bénéficiaires;  les modes de valorisation des ressources qui ne s’inscrivent guère dans la durabilité ;  le mauvais état des aménagements (planage, canaux non opérationnels,..) ainsi que leur manque d’entretien;  la non prise en compte correcte du volet pastoral pendant la conception des aménagements; 11 SODAGRI
  12. 12. 2/. Motivations pour élaborer une CDIA 2) Contraintes au développement du BA (suite)  l’insuffisance des couloirs d’accès aux pâturages et des points d’eau pastoraux;  la cohabitation parfois difficile avec la population allochtone venue exploiter les terres du BA;  la valorisation insuffisante des parcelles par les attributaires;  l’absence de ressources des OP et le manque de professionnalisme des producteurs;  les difficultés d’accès au financement … 12 SODAGRI
  13. 13. 2/. Motivations pour élaborer une CDIA 3) Justification de l’élaboration de la CDIA Les contraintes supra relevées:  impactent sur la gestion des ressources et des activités de production  empêchent la SODAGRI d’accomplir ses missions Par ailleurs, les interventions des acteurs (SODAGRI, OP, CR) impliqués dans la gestion des différentes ressources (terres, eau) ne sont pas suffisamment harmonisées. 13 SODAGRI
  14. 14. 2/. Motivations pour élaborer une CDIA 3) Justification de l’élaboration de la CDIA (suite) Consciente des nombreuses contraintes et de leur impact sur la production agricole mais aussi de l’absence d’un cadre formel où seront précisés les responsabilités et les rôles de chaque acteur, la SODAGRI, au regard des défis à relever notamment la mise en valeur optimale des terres et la promotion du développement local, demeure convaincue de la nécessité de doter le bassin de l’Anambé d’une charte sur le domaine irrigué. C’est dans ce contexte que GWI/UICN a proposé d’accompagner la SODAGRI et les autres acteurs concernés pour l’élaboration et l’adoption de règles de gestion des terres irriguées à travers une Charte, par un processus participatif et consensuel. 14 SODAGRI
  15. 15. Merci de votre aimable attention SODAGRI

×