18 novembre 2008
MERCURE RONCERAY OPERA  
Journée Technique du Collège Français de
Métrologie
À la veille de la révolution française, 
dans les cahiers de doléances, le 
peuple français demande :

« Un roi, une loi, ...
En 1837, création du service des Poids et 
mesures chargé de garantir la loyauté des 
échanges commerciaux, c’est-à-dire :...
« Naissance » de la première « Fiche de vie » : 
Le Carnet Métrologique, obligatoire pour tous les 
instruments intervenan...
La gestion, telle que pratiquée depuis la 
mise en place des systèmes Qualité, 
ressemble aux pratiques de la Métrologie 
...
La notion de logiciel se limite souvent au 
calcul d’une date à partir d’une autre date :

Et d’une animation graphique :
...
Et l’avis final de l’opération de vérification se 
limite à la comparaison d’une valeur mesurée 
aux limites fixées par un...
LOGICIEL (WIKIPEDIA) :
« Un logiciel ou une application est un 
ensemble de programmes, qui permet à un 
ordinateur ou à u...
L’ISO 9001 impose que les résultats de
mesure soient « valables », c’est-à-dire
que l’incertitude de mesure soit connue et...
L’incertitude de mesure permet non
seulement de définir la tolérance à partir
de laquelle un processus est adapté –
notion...
La fiche de vie reprend les valeurs obtenues
lors de l’étalonnage :

18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités
d'ét...
Le logiciel calcule automatiquement
l’incertitude de mesure des processus
utilisant ce type de moyen de mesure. Il
détermi...
L’incertitude de mesure du processus prend
en compte tous les facteurs nécessaires :

Et permet de déterminer la périodici...
De même, pour l’analyse des dérives, un
logiciel peut facilement déterminer les
dérives individuelles :

18 Novembre 2008 ...
Puis analyser la dispersion des dérives de
façon à déterminer l’usure maximale que
peut rencontrer un individu de la famil...
Valeur mesurée au
dernier étalonnage

Puis, en connaissant les valeurs
théoriques, donc la limite acceptable :

Limite d’u...
Tous ces calculs, nécessaires à la GESTION
DYNAMIQUE du parc d’instruments,
nécessitent d’avoir enregistré les valeurs
d’é...
La méthode OPPERET peut se présenter
comme une phase de transition pendant
laquelle le Métrologue pourra collecter les
don...
Le périmètre

1.
2.

Définir le périmètre
Déterminer les
critères applicables
à chaque périmètre
et leur pondération
respe...
3.

Notation des instruments du périmètre :

18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités
d'étalonnage
4.

Détermination des correcteurs
individuels de périodicité

18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités
d'étalonnag...
5.

Puis prise en compte du correcteur dans
le calcul de la prochaine date :

Périodicité, avec la
correction

18 Novembre...
La méthode OPPERET permet donc, dans
un premier temps, de hiérarchiser les
risques et permet ainsi d’identifier les
instru...
Une fois les données « récoltées », il est
possible, soit de changer de méthode
d’optimisation (Analyse des dérives ou
Ana...
En proposant des méthodes orientées vers la
réduction des coûts de la gestion du parc
d’instruments, le fascicule FD X 07-...
18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités
d'étalonnage
18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités
d'étalonnage
En faisant évoluer les périodicités individuellement et à
chaque étalonnage, le logiciel doit faciliter et
améliorer le su...
Qu’attendre d’un logiciel ?
 Faciliter et améliorer le suivi du parc pour une
gestion dynamique et la maîtrise des proces...
Jean-Michel POU
Dirigeant Fondateur de DELTA MU
Tél : 04 73 15 13 00
Mail : jmpou@deltamu.fr
Web : www.deltamuconseil.fr
1...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Logiciel de gestion de parcs d'instruments de mesure : Quelles fonctionnalités ?

1 243 vues

Publié le

Une conférence présentée en 2008 sur les fonctionnalités légitimes que chaque métrologue d'entreprise devrait avoir à sa disposition sur son logiciel "Métrologie" dans le cadre de la gestion de son parc d'instruments de mesure ...

Publié dans : Technologie, Business
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 243
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
51
Actions
Partages
0
Téléchargements
55
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Logiciel de gestion de parcs d'instruments de mesure : Quelles fonctionnalités ?

  1. 1. 18 novembre 2008 MERCURE RONCERAY OPERA   Journée Technique du Collège Français de Métrologie
  2. 2. À la veille de la révolution française,  dans les cahiers de doléances, le  peuple français demande : « Un roi, une loi, un poids et une mesure » 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités  d'étalonnage
  3. 3. En 1837, création du service des Poids et  mesures chargé de garantir la loyauté des  échanges commerciaux, c’est-à-dire :  Assurer l’égalité des citoyens devant les  mesures :   Organisation des vérifications primitives et  périodiques des instruments Assurer l’honnêteté des mesures  Définition des E.M.T (Erreurs Maximales  Tolérées) 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités  d'étalonnage
  4. 4. « Naissance » de la première « Fiche de vie » :  Le Carnet Métrologique, obligatoire pour tous les  instruments intervenant  dans le cadre des  échanges commerciaux 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités  d'étalonnage
  5. 5. La gestion, telle que pratiquée depuis la  mise en place des systèmes Qualité,  ressemble aux pratiques de la Métrologie  Légale : Un avis donné par rapport à une norme  ou une spécification Constructeur Une prochaine date calculée à partir  d’une périodicité calendaire et de la date  de dernière intervention 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités  d'étalonnage
  6. 6. La notion de logiciel se limite souvent au  calcul d’une date à partir d’une autre date : Et d’une animation graphique : 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités  d'étalonnage
  7. 7. Et l’avis final de l’opération de vérification se  limite à la comparaison d’une valeur mesurée  aux limites fixées par une norme, sans tenir  compte du besoin réel de l’utilisateur  18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités  d'étalonnage
  8. 8. LOGICIEL (WIKIPEDIA) : « Un logiciel ou une application est un  ensemble de programmes, qui permet à un  ordinateur ou à un système informatique  d'assurer une tâche ou une fonction en  particulier » Compte tenu de la puissance des ordinateurs  d’aujourd’hui, on peut attendre plus que des  calculs de dates ou des comparaisons de  valeurs !!! 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités  d'étalonnage
  9. 9. L’ISO 9001 impose que les résultats de mesure soient « valables », c’est-à-dire que l’incertitude de mesure soit connue et compatible avec l’aptitude requise en matière de mesurage. La norme NF ENV 13005 (G.U.M) explique comment réaliser l’estimation de l’incertitude de mesure. 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  10. 10. L’incertitude de mesure permet non seulement de définir la tolérance à partir de laquelle un processus est adapté – notion de capabilité : T/U > C - mais également la périodicité optimale d’étalonnage, via le RPER : RPER = Vinstrument / Vprocessus. Même si ces calculs sont compliqués, un logiciel peut les faire ! 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  11. 11. La fiche de vie reprend les valeurs obtenues lors de l’étalonnage : 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  12. 12. Le logiciel calcule automatiquement l’incertitude de mesure des processus utilisant ce type de moyen de mesure. Il détermine donc la tolérance à partir de laquelle il peut être utilisé : Pour le processus «Processus Test », la tolérance minimale est de 0,489 mm 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  13. 13. L’incertitude de mesure du processus prend en compte tous les facteurs nécessaires : Et permet de déterminer la périodicité (54 mois) et la Tolérance Minimale Vérifiable (0,489 mm) L’instrument « pèse » 17% de l’incertitude totale : sa périodicité peut être calculée à 54 mois !!! 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  14. 14. De même, pour l’analyse des dérives, un logiciel peut facilement déterminer les dérives individuelles : 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  15. 15. Puis analyser la dispersion des dérives de façon à déterminer l’usure maximale que peut rencontrer un individu de la famille concernée Histogramme 350 300 Moyenne Ecart-type 250 150 Fréquence µm/an µm/an Dérive Max (97,5%) 1,05 µm/an 100 50 0 -2 1 7 2 9 , -2 6 7 4 , -2 3 6 2 0 , -1 9 7 5 , -1 5 2 1 , -0 1 5 7 6 , -0 7 4 2 , 7 5 2 , 0 1 7 6 , 0 5 6 2 , 1 9 6 7 5 , 1 3 7 0 , 2 7 4 , 2 . s l p u o c n e u q é r F 200 0,03 0,51 Classes 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  16. 16. Valeur mesurée au dernier étalonnage Puis, en connaissant les valeurs théoriques, donc la limite acceptable : Limite d’usure du tampon du coté ENTRE 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  17. 17. Tous ces calculs, nécessaires à la GESTION DYNAMIQUE du parc d’instruments, nécessitent d’avoir enregistré les valeurs d’étalonnages antérieurs, ce qui n’est pas souvent le cas … Un logiciel ne peut pas inventer les valeurs obtenues précédemment ! 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  18. 18. La méthode OPPERET peut se présenter comme une phase de transition pendant laquelle le Métrologue pourra collecter les données métrologiques nécessaires à la mise en œuvre des méthodes d’analyse des dérives et d’études d’incertitude. 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  19. 19. Le périmètre 1. 2. Définir le périmètre Déterminer les critères applicables à chaque périmètre et leur pondération respective Les critères retenus 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  20. 20. 3. Notation des instruments du périmètre : 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  21. 21. 4. Détermination des correcteurs individuels de périodicité 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  22. 22. 5. Puis prise en compte du correcteur dans le calcul de la prochaine date : Périodicité, avec la correction 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  23. 23. La méthode OPPERET permet donc, dans un premier temps, de hiérarchiser les risques et permet ainsi d’identifier les instruments sur lesquels il faut porter une attention particulière, au lieu de tous les considérer de la même façon (Même périodicité pour toute une famille, par exemple). 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  24. 24. Une fois les données « récoltées », il est possible, soit de changer de méthode d’optimisation (Analyse des dérives ou Analyse de l’incertitude), soit de faire cohabiter les 2 méthodes (en considérant l’écart normalisé moyen) 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  25. 25. En proposant des méthodes orientées vers la réduction des coûts de la gestion du parc d’instruments, le fascicule FD X 07-014 permet d’envisager de redonner toutes ses lettres de noblesse au mot LOGICIEL. En utilisant les données provenant des étalonnages, souvent faits de façon « dogmatique », pour en extraire les informations importantes, il remplira véritablement sa fonction d’assistance à l’utilisateur ! 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  26. 26. 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  27. 27. 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  28. 28. En faisant évoluer les périodicités individuellement et à chaque étalonnage, le logiciel doit faciliter et améliorer le suivi du parc par l’utilisateur :  Corriger chaque périodicité pour la « ramener » à une période de campagne, si tel est le choix du gestionnaire  Stocker les informations relatives aux facteurs, hors instrument, qui participent aux incertitudes de mesure  Connaitre les limites d’acceptation des moyens pour déterminer les périodicités (dans le cas des dérives) 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage
  29. 29. Qu’attendre d’un logiciel ?  Faciliter et améliorer le suivi du parc pour une gestion dynamique et la maîtrise des processus de mesure (FD X 07-007 et ISO 10012)  Périodicités (OPPERET et FD X 07-014)  Indicateurs pertinents  Exploitation des résultats  Organisation des campagnes  Participer à la productivité de l’entreprise  Capabilités (MSA, R&R)  Tolérances minimales vérifiables  Assistance à la justification et levée des Non-conformités
  30. 30. Jean-Michel POU Dirigeant Fondateur de DELTA MU Tél : 04 73 15 13 00 Mail : jmpou@deltamu.fr Web : www.deltamuconseil.fr 18 Novembre 2008 - Optimisation des périodicités d'étalonnage

×