Présentation du matériel

982 vues

Publié le

matériel escalade

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
982
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
235
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Présentation du matériel

  1. 1. Présentation du matériel UFRSTAPS LYON 1 2e année. Approfondissement escalade
  2. 2. La corde La corde d’escalade est un équipement indispensable dans cette discipline elle permet d’assurer la sécurité du grimpeur. La corde est composé d’une âme en fibres tissées représentant le centre de la corde. A l’extérieur, la gaine, est en fibres colorés. Il existe deux types de cordes les cordes dynamiques utilisées en escalade car elle sont élastiques et permettent d’amortir, d'atténuer les chutes des grimpeurs. Les cordes statiques sont utilisées pour la spéléologie, ainsi que pour faire de la descente en rappel. Elles sont complètement rigides. On trouve aussi des cordelettes qui servent à porter du matériel, ou à faire des nœuds autobloquant. Il existe aussi les cordes à simple ou à double qui changent en fonction de la voies à grimper. Par exemple, si l’on a besoin de descendre en rappel au sommet de la voie on utilisera une corde à double brins. Lorsque l’on fait des voies direct sans descente en rappel on utilise des cordes simple qui sont plus grosse car on reste sur un brin. Une corde à simple mesure entre 50 et 80m et possède un diamètre de 9,8 à 11mm. Pour les corde à doubles elles mesurent entre 60 et 100m et ont un diamètre plus fin entre 8,1 et 8,6mm.
  3. 3. Un brin est une partie ou une extrémité de la corde. Une corde comporte deux brins matérialisée par une séparation lorsqu’elle passe par une dégaine ou le frein. Par exemples: - lors d’une montée en moulinette, on peut distinguer le brin de gauche et le brin de droit (dissociés à hauteur du relais) - lors d’une montée en tête, lorsque le grimpeur ne termine pas une voie et se fait re-descendre, on peut distinguer le brin de gauche et le brin de droit (dissociés à hauteur de la dernière dégaine). A l’assurage, il y a le brin du haut et le brin du bas (dissociés par le frein). Ce terme permet, entre autres, d’avoir une meilleur communication entre l’assureur et le grimpeur. Il ne faut jamais lâcher le brin en dessous du frein lorsqu’on est assureur. BRIN Duchanois Willy http://escalade65.wifeo.com/techniqu es.php Brin du haut Brin du bas Frein Relais ou dégaine
  4. 4. Brin Un brin de corde est « une partie de corde ». Par exemple, lorsque l’on grimpe, l’assureur utilise un brin de la corde et le grimpeur un autre brin. - L’assureur passe son brin de corde dans un frein, que l’on accroche à un mousqueton qui lui est accroché au pontet du baudrier. - Le grimpeur fait un nœud de 8 double qu’il accroche à son baudrier. Définition : *brin de corde simple Brin supérieur Brin inférieur BARRAUD Anthony *brin de l’assureur
  5. 5. Chappuis Clément Baudrier Le baudrier est un équipement permettant à une personne de s'attacher a une corde et de sécuriser dans l’activité escalade. Il se compose de sangles de serrage qui viennent enserrer le bassin et les cuisses de la personne. Il permet de prévenir la chute dans l’activité escalade. Pour mettre le baudrier , tu dois poser ton baudrier au sol, c'est à dire les portes matériels vers le bas et le pontet à l'avant; il faut ensuite mettre les sangles en ordre de façon à ce qu'aucune d'elles ne soient vrillées. Le baudrier s'enfile comme un pantalon, chaque jambe dans la bonne cuissarde et on le remonte jusqu'à la ceinture. Grâces aux sangles , nous pouvons serrer le baudrier a la ceinture et aux cuisses de la personne. Particularité : 4 types de baudrier : 1/ Baudriers à cuisses non réglables 2/ Baudriers à cuisses réglables 3/ Baudriers à point d'encordement unique. 4/ Baudrier intégral – Torse : Baudrier idéal pour l’initiation escalade. des enfants.
  6. 6. Références : - Photo de fond :http://www.lequipe.fr/Tous-sports/Actualites/Chamonix-sacre-desgranges/385737 - Aide pour la définition : http://fr.wikipedia.org/wiki/Chausson_d%27escalade - Photo des chaussons : http://www.sosclimb.com/Nouveau%20dossier/materiel/chaussons.htm Définition : Le chausson d'escalade est un accessoire très utile à la pratique de l'escalade. En effet, il permet, à l'inverse de chaussures classiques qui sont peu ergonomiques et peu ajustées aux pieds, de faciliter la pose et l'accroche des pieds sur les prises pas faciles d'accès. Il existe différents types de chaussons de différentes qualités et prix ce qui peux perdre les acheteurs. Le chausson d'escalade est toujours très serré et ajusté au pied et a quelques millimètres d'épaisseur de gomme pour l'accroche l’adhérence, et la précision des mouvements. Il existe 3 types de chaussons d'escalade : - Les chaussons à tige haute, ce sont les premiers chaussons qui apparaissent en France dans les années 50. Ils maintiennent jusqu'en haut de la cheville. Ils sont aujourd'hui peu utilisés car peu précis , mais ils demeurent toujours très pratique en montagne ou leur maintien et leur protection de la cheville est un atout majeur. – Les chaussons à tige basse, qui vont jusqu'à a malléole de la cheville. Ces chaussons sont maintenus par des lacets ou des velcros ( = scratchs), et ce sont les plus utilisés. - Les ballerines, chaussons a tige basse mais le maintien du pied est assuré par des bandes élastiques. Ils sont souvent utilisés pour la pratique du bloc car elles sont très facile à enlever et remettre de par leur souplesse. Il existe aussi des chaussons avec des bords asymétriques pour pouvoir améliorer la pose des pieds sur les petites prises car elles permettent des mieux utiliser le gros orteil par rapport a une paire standard.
  7. 7. FREIN • Le frein permet de ralentir la corde afin d’enrayer une éventuelle chute du grimpeur ou de contrôler la descente d’un grimpeur de façon continue et progressive. • Les étapes de l’installation du frein : - Placer les plaquettes freins vers l'avant. - Insérer la corde en formant une boucle dans l’ouverture de l'ATC (le brin de freinage doit être sur le côté des plaquettes de freinage) - Insérer le mousqueton dans le pontet du baudrier avec la porte sur le haut ou sur le côté du bras dominant ,puis passer le mousqueton dans la boucle de corde et le câble qui est dans l'ATC. - Verrouiller le mousqueton. -Tester l'efficacité du système de freinage en demandant à son collègue de regarder l’installation du frein et de simuler une chute. • Le freinage a lieu grâce au contact de la corde et du métal composant le système. Les mains de l ’assureur régulent la force à appliquer pour arrêter la chute. Que ce soit à la montée ou à la descente, l’assureur ne doit jamais lâcher le brin qui sort en- dessous du frein! • Il existe plusieurs sortes de freins, en voici quelques exemples : Grigri Huit Reverso BOUSQUET Thomas
  8. 8. Le système frein Définition: • Le système frein est constitué du mousqueton à vis (en orange) + du frein (en jaune) accroché au baudrier de l’assureur. • Il en existe plusieurs sortes tel que le huit, le neuf, le demi-cabestan, la plaquette avec ou sans ressort, les tubes et le reverso. En approfondissement, ce sont les mousquetons à vis qui sont utilisés et concernant les freins, on retrouve principalement la plaquette, les tubes et le reverso. Explication: • Le système frein permet d’éviter la chute au grimpeur ou de ralentir la vitesse de la chute. Lors de la descente du grimpeur, l’intérêt du système frein et de le faire descendre calmement et non de manière brutale. Plus l’angle de la corde sera fermé et plus le freinage sera doux, car il y a un frottement important entre la corde et le métal, et donc une perte d’énergie. Référence: http://boutique.lesartsdelagrimpe.com/assureur- huit-couleur-p-193.html http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_d'ass urage http://www.decathlon.fr/atc-xp-id_8055443.html
  9. 9. LA MAGNESIE  Le carbonate de magnésium (MgCO3) est un solide de couleur blanche, que l’on peut trouver à l'état minéral dans la nature. On l’appelle plus couramment la magnésie, c’est une poudre blanche qui s’applique sur la paume et les doigts de la main.  Elle permet de sécher la transpiration des doigts et de créer une meilleur adhérence des mains sur les prises. Les grimpeurs utilisent des sacs à magnésie afin de pouvoir l’utiliser tout au long de l’activité. Ils existent différents types de magnésie: solide ou en poudre ou encore liquide. Elle peut être dans un tissu que l’on attache au porte matériel .  On notera que l’usage de la magnésie peut être restrictif car elle peut dégrader la paroi en formant des dépôts, elle peut rendre les prises glissantes. Quand l’utiliser ?  Dès lors que le grimpeur juge qu’il y en a la nécessité, lorsque les mains deviennent trop transpirantes pour adhérer correctement aux prises. Th. Cianfrani
  10. 10. Qu’est-ce qu’un mousqueton à vis ? • Connecteur , sert à relier différents éléments entre eux pour différentes finalités : cordes pour assurage, point d’ancrage pour la montée en tête, … • Composé: • d’une partie ouvrable/fermable (doigt) • d’une vis de sécurité qui tourne sur elle-même pour maintenir le doigt en position fermée, pour cela il faut visser jusqu’en haut du doigt puis desserrer d’un quart de tour • Il existe plusieurs types de mousquetons à vis qui se distinguent les uns des autres par leur forme (ovoïde, circulaire, ovale, …) et leur(s) utilisation(s). • Résistance: • 20 kN (= 2000 kg/m²) axe longitudinal • 7kN (= 700 kg/m²) axe transversal • Tous les connecteurs doivent répondre aux normes de fabrication et de résistance de la Communauté Européenne (CE) • Poids aux alentours de 25-30g Mousqueton de type HMS Vis Doigt Corps Axe longitudinal (20kN) Axe transversal (7kN) SALLET Clément www.wikipedia.com www.clubalpinvalence.fr

×