SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  19
Exposé d’un groupe d’approfondissement escalade L2
Année 2012
Cours de JC WECKERLE




                        UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC
                                  WECKERLE                   1
Introduction
 L’évolution du matériel joue un rôle
  important en matière sportive.
 Elle permet aux performances de
  s’améliorer.
 Mais elle permet aussi à la technique
  d’évoluer (VIGARELLO, 1988)




                UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC
                          WECKERLE                   2
LA CORDE
Les cordes étaient autrefois faites avec
des matériaux d’origine naturelles mais
comportaient de nombreux inconvénients :
-elles perdaient beaucoup de leur
résistance en conditions humides
-elles vieillissaient plus vite sous l'action
des moisissures
-elles présentaient le principal défaut de
casser net sous l'effet d'un choc violent.

Diverses fibres végétales ont été utilisées :
principalement le chanvre, mais aussi le
coton, le sisal et la fibre de coco.

Actuellement, les cordes de sport sont
constituées d'une gaine tissée (fibres
entrecroisées) et d'une âme en fibres
tressées. La matière utilisée est le nylon. Appro escalade L2 JC
                               UFRSTAPS LYON
                                         WECKERLE                  3
Le Baudrier
Avant il n’existait pas de baudrier la corde
était directement reliée au corps et servait
juste en cas de glissade. La chute était
interdite !

1952 : Au début des années 50, on a
commencé à s'encorder sur une ceinture.
Celle-ci était constitué d'un cordasson
(petite corde) au départ noué de
différentes façons autour du corps puis de
plus en plus souvent cousu "côte à côte"
de façon à constituer une bande.




      UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC
                WECKERLE                       4
Le Baudrier
                  A partir des années 60, généralisation de
                  l'utilisation du baudrier comme moyen de
                  sécurité en escalade. Jusque là, les
                  grimpeurs s’encordaient à la taille
                  directement avec la corde



                  Avec l’arrivé du baudriers et la corde en
                  nylon les grimpeur commencèrent a oser
                  des voies plus dangereuses.




  UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC
            WECKERLE                                          5
Le Baudrier
Aujourd’hui un baudrier, ou harnais, sert à
attacher une corde à une personne. La
plupart des baudriers utilisés en escalade
sont portés autour de la taille, bien que
d'autres types peuvent être rencontrés, tels
des harnais de torse ou des harnais
complets.




             UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC
                       WECKERLE                   6
Mousqueton
1911 : Apparition du premier
mousqueton dit karabiner (emprunté aux
sapeurs-pompiers allemands par Otto
Herzog. Ce mécanisme permet d’y faire
pénétrer la corde sans se dés encorder. )




1933 : Pierre Allain invente le
mousqueton en alliage léger (65g au lieu
de 140g) avec l’amélioration du ressort.




                             UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC
                                       WECKERLE                   7
Mousqueton
1958: le mousqueton léger en alliage
d’aluminium (zicral) pour l'escalade libre
est mis au point... Il résiste
convenablement aux chutes éventuelles
des grimpeurs…




                        1966: le mousqueton en alliage léger,
                        avec doigt de verrouillage, est présenté
                        par Pierre Allain. C'est un véritable
                        élément de sécurité



             UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC
                       WECKERLE                                    8
ASSURAGE : le Frein

Ces dispositifs se distinguent en deux
catégories : ceux autobloquant, souvent
d'une manière mécanique et ceux non-
autobloquant qui historiquement était les
premiers dispositifs existants. Les
dispositifs autobloquant permettent de
soulager une partie de l'attention
nécessaire à l'assurage
                                                           l’arrivée du descendeur en huit
1943 : Pierre Allain invente Le                            dans les années 70
descendeur (évite les brûlures sur le
corps).




                            UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC
                                      WECKERLE                                               9
ASSURAGE : le Frein

Actuellement


                Reverso
                                                    Cubik




                       Grigri
               UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC
                         WECKERLE                           10
Les Pitons
1910 : Utilisation du piton : ( Au début
exclusivement destiné à l’équipement des
rappels puis plus tard à assurer la
progression. Le premier de cordée après
avoir planté un piton doit se désencorder
pour passer la corde directement dans
celui-ci. Les grimpeurs se trouvent ainsi
constamment reliés au rocher.)




                            UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC
                                      WECKERLE                   11
Les Pitons
Les pitons à glace inventés par Welzenbach
dans les années 1930, de simples lames
métalliques, se perfectionnent et dans les
années soixante sont proposées des broches
tubulaires à glace, des tiges coniques à épines,
toutes pénètrent la glace en étant frappées à
l’aide du marteau-piolet.


En1962, les pitons américains en acier
spécial raide et très élastique (traversent
l’Atlantique, ils sont très bien adaptés au granite,
sont facilement utilisables, réutilisables et
récupérables. Ils ont été inventés et utilisés par
John Salathé pour l’ouverture de Lost Arrow
dans le Yosemite en 1946.)

                                UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC
                                          WECKERLE                   12
Des pitons … au broches
La généralisation de l’usage de nouveaux
pitons à expansion, les «spits», va
permettre de faire très rapidement évoluer
le niveau en permettant de s’attaquer à
des surfaces rocheuses lisses, en dalle.



Les Broches vont permettre d’assurer la
sécurité des grimpeurs dans les roches
tendres telles que le calcaire




                           UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC
                                     WECKERLE                   13
Les Coinceurs
Les coinceurs : Les coinceurs sont de
petits morceaux de métal que l’on glisse et
bloque dans les fissures pour se protéger
d’une chute. Au début, les grimpeurs
bloquaient des nœuds de corde, des
cailloux ou des blocs de bois afin de se
protéger. C’est vers 1960 que des écrous
traînant le long d’une voie ferrée serviront
dans les fissures. Les Américains (Y.
Chouinard et T. Frost) perfectionnent l’idée
et développent l’HEXENTRIC. Puis, un
grimpeur américain, ingénieur,
développera le Friend, système de cames
et de ressorts qui est aujourd’hui
indispensable dans les grandes voies en
fissure. En angleterre les coinceurs vont
remplacer les pitons qui détériorent trop la
roche.
                              UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC
                                        WECKERLE                   14
Les Coinceurs
En 1978, un progrès énorme est
proposé par le Nord-américain Ray
Jardine, un coinceur automatique et
réglable de type Friend, reposant sur
l’opposition de deux cames et plusieurs
fois améliorés depuis pour arriver aux
merveilles de technologie que nous
utilisons aujourd’hui




                           UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC
                                     WECKERLE                   15
Apparition du matériel au 19ème siècles
                           chaussures
                                                            1910 : Invention de l'espadrille à semelle de
                                                            feutre qui va remplacer les chaussures à clous.
                                                            1935 Pierre Alain invente les espadrilles a
                                                            semelles en caoutchouc, en 1948 chausson
                                                            d’escalade à semelle lisse.


                                                                                               Chausson
Au 17ème, les alpinistes étaient équipés de souliers à
clous (inventés par les romains) pour  sols                                                   EB 1970
verglacés et glissants




                                                                                                Chaussons
                                                                                                actuels
 1908 : Invention des crampons “modernes" à
 10 pointes par Eckenstein
                                         UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC
                                                   WECKERLE                                                   16
Du bâton au piolets…
                          Les bâtons ferrés servaient d’appui
                          supplémentaire pour monter ou descendre les
                          pentes raides, à se prémunir des crevasses en
                          sondant la neige.




                              Vers 1850 les piolets longs sont apparus,
                              nés de la réunion entre la hachette et du
                              long bâton ferré. Les alpinistes
                              s’aventurent sur des terrains glacés plus
                              raides.



                                                                                Piolet traction
                                                                                actuels
Les montagnards complètent leur
équipement en portant à la ceinture, une
courte hachette pour tailler des marches
dans la glace où poser les pieds
                                           UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC
                                                     WECKERLE                                     17
CONCLUSION

C’est l’amélioration progressive de la sécurité qui
permettra à l’escalade sportive de voir le jour et un
progrès des performances et de la technique. Au fil
du temps, on voit que l’erreur est permise dans la
pratique de l’escalade et que la chute, interdite au
début, fait désormais partie de l’activité.




                             UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC
                                       WECKERLE                   18
UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC
          WECKERLE                   19

Contenu connexe

Tendances

Tms ssst cambrai dr thorez
Tms ssst cambrai dr thorezTms ssst cambrai dr thorez
Tms ssst cambrai dr thorezPhilippe Porta
 
Articulation temporo-mandibulaire
Articulation temporo-mandibulaireArticulation temporo-mandibulaire
Articulation temporo-mandibulaireStéphane COENDOZ
 
Cours Hydraulique licence
Cours Hydraulique  licenceCours Hydraulique  licence
Cours Hydraulique licenceSouhila Benkaci
 
Schémas et Appareillages électriques
Schémas et Appareillages électriquesSchémas et Appareillages électriques
Schémas et Appareillages électriquesmorin moli
 
Les orthèses du membre supérieur version finale
Les orthèses du membre supérieur version finaleLes orthèses du membre supérieur version finale
Les orthèses du membre supérieur version finaleYoussef Youyou
 
Réalisation d'un robot équipé par une caméra IP et contrôlé à travers une app...
Réalisation d'un robot équipé par une caméra IP et contrôlé à travers une app...Réalisation d'un robot équipé par une caméra IP et contrôlé à travers une app...
Réalisation d'un robot équipé par une caméra IP et contrôlé à travers une app...mouadhzidi
 
fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur hammani bachir
 
Introduction a l'ergonomie
Introduction a l'ergonomieIntroduction a l'ergonomie
Introduction a l'ergonomieCornelia Laros
 
moyens de manutention.pptx
moyens de manutention.pptxmoyens de manutention.pptx
moyens de manutention.pptxFati987516
 
Ener1 - CM3 - Puissance électrique
Ener1  - CM3 - Puissance électriqueEner1  - CM3 - Puissance électrique
Ener1 - CM3 - Puissance électriquePierre Maréchal
 
Le grafcet cours & exercices corrigés
Le grafcet cours & exercices corrigésLe grafcet cours & exercices corrigés
Le grafcet cours & exercices corrigéstoumed
 
L'usage raisonné des produits phytosanitaires
L'usage raisonné des produits phytosanitairesL'usage raisonné des produits phytosanitaires
L'usage raisonné des produits phytosanitairesmairie2000
 
L’appareil manducateur anatomie
L’appareil manducateur anatomieL’appareil manducateur anatomie
L’appareil manducateur anatomieAbdeldjalil Gadra
 
1879 2-pre-le-risque-electrique
1879 2-pre-le-risque-electrique1879 2-pre-le-risque-electrique
1879 2-pre-le-risque-electriqueJean-David Delord
 
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019hammani bachir
 
introduction automatisme industriel
introduction automatisme industrielintroduction automatisme industriel
introduction automatisme industrielAdnane Ahmidani
 
2743557 dossier-ppe-robot-suiveur-de-ligne
2743557 dossier-ppe-robot-suiveur-de-ligne2743557 dossier-ppe-robot-suiveur-de-ligne
2743557 dossier-ppe-robot-suiveur-de-ligneAziz ShadowStokes
 

Tendances (20)

Cours formation automate
Cours formation automateCours formation automate
Cours formation automate
 
Tms ssst cambrai dr thorez
Tms ssst cambrai dr thorezTms ssst cambrai dr thorez
Tms ssst cambrai dr thorez
 
Articulation temporo-mandibulaire
Articulation temporo-mandibulaireArticulation temporo-mandibulaire
Articulation temporo-mandibulaire
 
Cours Hydraulique licence
Cours Hydraulique  licenceCours Hydraulique  licence
Cours Hydraulique licence
 
Schémas et Appareillages électriques
Schémas et Appareillages électriquesSchémas et Appareillages électriques
Schémas et Appareillages électriques
 
Les orthèses du membre supérieur version finale
Les orthèses du membre supérieur version finaleLes orthèses du membre supérieur version finale
Les orthèses du membre supérieur version finale
 
Réalisation d'un robot équipé par une caméra IP et contrôlé à travers une app...
Réalisation d'un robot équipé par une caméra IP et contrôlé à travers une app...Réalisation d'un robot équipé par une caméra IP et contrôlé à travers une app...
Réalisation d'un robot équipé par une caméra IP et contrôlé à travers une app...
 
fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur
 
Introduction a l'ergonomie
Introduction a l'ergonomieIntroduction a l'ergonomie
Introduction a l'ergonomie
 
moyens de manutention.pptx
moyens de manutention.pptxmoyens de manutention.pptx
moyens de manutention.pptx
 
SI_1STE.pdf
SI_1STE.pdfSI_1STE.pdf
SI_1STE.pdf
 
Ener1 - CM3 - Puissance électrique
Ener1  - CM3 - Puissance électriqueEner1  - CM3 - Puissance électrique
Ener1 - CM3 - Puissance électrique
 
Le grafcet cours & exercices corrigés
Le grafcet cours & exercices corrigésLe grafcet cours & exercices corrigés
Le grafcet cours & exercices corrigés
 
lute nuisibles.ppt
lute nuisibles.pptlute nuisibles.ppt
lute nuisibles.ppt
 
L'usage raisonné des produits phytosanitaires
L'usage raisonné des produits phytosanitairesL'usage raisonné des produits phytosanitaires
L'usage raisonné des produits phytosanitaires
 
L’appareil manducateur anatomie
L’appareil manducateur anatomieL’appareil manducateur anatomie
L’appareil manducateur anatomie
 
1879 2-pre-le-risque-electrique
1879 2-pre-le-risque-electrique1879 2-pre-le-risque-electrique
1879 2-pre-le-risque-electrique
 
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
 
introduction automatisme industriel
introduction automatisme industrielintroduction automatisme industriel
introduction automatisme industriel
 
2743557 dossier-ppe-robot-suiveur-de-ligne
2743557 dossier-ppe-robot-suiveur-de-ligne2743557 dossier-ppe-robot-suiveur-de-ligne
2743557 dossier-ppe-robot-suiveur-de-ligne
 

En vedette

La naissance de l'escalade libre date t-elle des années 70 ?
La naissance de l'escalade libre date t-elle des années 70 ?La naissance de l'escalade libre date t-elle des années 70 ?
La naissance de l'escalade libre date t-elle des années 70 ?jc WECKERLE
 
Généralités sécurité
Généralités sécuritéGénéralités sécurité
Généralités sécuritéjc WECKERLE
 
Escalade et alpinisme : Repères historiques en photos
Escalade et alpinisme : Repères historiques en photosEscalade et alpinisme : Repères historiques en photos
Escalade et alpinisme : Repères historiques en photosjc WECKERLE
 
Supports et types de voies
Supports et types de voiesSupports et types de voies
Supports et types de voiesjc WECKERLE
 
Apports biomécaniques en escalade
Apports biomécaniques en escaladeApports biomécaniques en escalade
Apports biomécaniques en escaladejc WECKERLE
 
Présentation du matériel
Présentation du matérielPrésentation du matériel
Présentation du matérieljc WECKERLE
 
Grimper en moulinette
Grimper en moulinetteGrimper en moulinette
Grimper en moulinettejc WECKERLE
 
Apports sociologiques relatifs à la pratique de l'escalade
Apports sociologiques relatifs à la pratique de l'escaladeApports sociologiques relatifs à la pratique de l'escalade
Apports sociologiques relatifs à la pratique de l'escaladejc WECKERLE
 
Analyse technique peyrachon romane et fabre romain
Analyse technique peyrachon romane et fabre romainAnalyse technique peyrachon romane et fabre romain
Analyse technique peyrachon romane et fabre romainjc WECKERLE
 
Les techniques de déplacement
Les techniques de déplacementLes techniques de déplacement
Les techniques de déplacementjc WECKERLE
 
Présentation cas marketing Décathlon
Présentation cas marketing DécathlonPrésentation cas marketing Décathlon
Présentation cas marketing DécathlonKévin CÉCILE
 
Generation mtv ema contest 2013
Generation mtv ema contest 2013Generation mtv ema contest 2013
Generation mtv ema contest 2013Evelien Van Hoof
 
MAYO EN EL CARPIO
MAYO EN EL CARPIOMAYO EN EL CARPIO
MAYO EN EL CARPIOEMMA FM
 

En vedette (20)

La naissance de l'escalade libre date t-elle des années 70 ?
La naissance de l'escalade libre date t-elle des années 70 ?La naissance de l'escalade libre date t-elle des années 70 ?
La naissance de l'escalade libre date t-elle des années 70 ?
 
Généralités sécurité
Généralités sécuritéGénéralités sécurité
Généralités sécurité
 
Escalade et alpinisme : Repères historiques en photos
Escalade et alpinisme : Repères historiques en photosEscalade et alpinisme : Repères historiques en photos
Escalade et alpinisme : Repères historiques en photos
 
Supports et types de voies
Supports et types de voiesSupports et types de voies
Supports et types de voies
 
Apports biomécaniques en escalade
Apports biomécaniques en escaladeApports biomécaniques en escalade
Apports biomécaniques en escalade
 
Présentation du matériel
Présentation du matérielPrésentation du matériel
Présentation du matériel
 
Grimper en moulinette
Grimper en moulinetteGrimper en moulinette
Grimper en moulinette
 
Apports sociologiques relatifs à la pratique de l'escalade
Apports sociologiques relatifs à la pratique de l'escaladeApports sociologiques relatifs à la pratique de l'escalade
Apports sociologiques relatifs à la pratique de l'escalade
 
Analyse technique peyrachon romane et fabre romain
Analyse technique peyrachon romane et fabre romainAnalyse technique peyrachon romane et fabre romain
Analyse technique peyrachon romane et fabre romain
 
Les techniques de déplacement
Les techniques de déplacementLes techniques de déplacement
Les techniques de déplacement
 
Présentation cas marketing Décathlon
Présentation cas marketing DécathlonPrésentation cas marketing Décathlon
Présentation cas marketing Décathlon
 
Patagonia: Case Analysis
Patagonia: Case AnalysisPatagonia: Case Analysis
Patagonia: Case Analysis
 
Generation mtv ema contest 2013
Generation mtv ema contest 2013Generation mtv ema contest 2013
Generation mtv ema contest 2013
 
CodeCamp 2010 | Recorriendo ocs 2010
CodeCamp 2010 | Recorriendo ocs 2010CodeCamp 2010 | Recorriendo ocs 2010
CodeCamp 2010 | Recorriendo ocs 2010
 
Mod 4
Mod 4Mod 4
Mod 4
 
Guia int de_linea_teo_de_green_02_15
Guia int de_linea_teo_de_green_02_15Guia int de_linea_teo_de_green_02_15
Guia int de_linea_teo_de_green_02_15
 
Introduction à XForm
Introduction à XFormIntroduction à XForm
Introduction à XForm
 
Guide pratique de l'accessibilie
Guide pratique de l'accessibilieGuide pratique de l'accessibilie
Guide pratique de l'accessibilie
 
Independencia
IndependenciaIndependencia
Independencia
 
MAYO EN EL CARPIO
MAYO EN EL CARPIOMAYO EN EL CARPIO
MAYO EN EL CARPIO
 

Plus de jc WECKERLE

Dossier 1 analyse de mon jeu en badminton
Dossier 1 analyse de mon jeu en badmintonDossier 1 analyse de mon jeu en badminton
Dossier 1 analyse de mon jeu en badmintonjc WECKERLE
 
Influence des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badminton
Influence  des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badmintonInfluence  des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badminton
Influence des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badmintonjc WECKERLE
 
Approche par compétence et situations complexes en EPS
Approche par compétence et situations complexes en EPSApproche par compétence et situations complexes en EPS
Approche par compétence et situations complexes en EPSjc WECKERLE
 
Badminton numérique
Badminton numériqueBadminton numérique
Badminton numériquejc WECKERLE
 
Analyse technique de mon service. r.carin
Analyse technique de mon service. r.carinAnalyse technique de mon service. r.carin
Analyse technique de mon service. r.carinjc WECKERLE
 
Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)
Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)
Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)jc WECKERLE
 
Analyse haut niveau blog peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguy
Analyse haut niveau blog   peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguyAnalyse haut niveau blog   peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguy
Analyse haut niveau blog peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguyjc WECKERLE
 
Utilité du coaching - efficacité raquette connectée
Utilité du coaching - efficacité raquette connectéeUtilité du coaching - efficacité raquette connectée
Utilité du coaching - efficacité raquette connectéejc WECKERLE
 
Coordination et vitesse du smash
Coordination et vitesse du smashCoordination et vitesse du smash
Coordination et vitesse du smashjc WECKERLE
 
Badminton Handibad
Badminton HandibadBadminton Handibad
Badminton Handibadjc WECKERLE
 
Analyse du jeu placé par Victor Fosse
Analyse du jeu placé par Victor Fosse Analyse du jeu placé par Victor Fosse
Analyse du jeu placé par Victor Fosse jc WECKERLE
 
Analyse technique du service par Guillaume BREVET
Analyse technique du service par Guillaume BREVETAnalyse technique du service par Guillaume BREVET
Analyse technique du service par Guillaume BREVETjc WECKERLE
 
La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-
La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-
La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-jc WECKERLE
 
Etude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong wei
Etude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong weiEtude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong wei
Etude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong weijc WECKERLE
 
Etude de cas : débutantes 12ans
Etude de cas : débutantes 12ansEtude de cas : débutantes 12ans
Etude de cas : débutantes 12ansjc WECKERLE
 
Etude de cas : débutants 4 / 6ans
Etude de cas : débutants 4 / 6ansEtude de cas : débutants 4 / 6ans
Etude de cas : débutants 4 / 6ansjc WECKERLE
 
Exemples de situations complexes en eps
Exemples de situations complexes en epsExemples de situations complexes en eps
Exemples de situations complexes en epsjc WECKERLE
 
Kinogramme tactique
Kinogramme tactiqueKinogramme tactique
Kinogramme tactiquejc WECKERLE
 
Analyse vidéo débutant
Analyse vidéo débutantAnalyse vidéo débutant
Analyse vidéo débutantjc WECKERLE
 
Exemple de cycle N3, seconde.
Exemple de cycle N3, seconde. Exemple de cycle N3, seconde.
Exemple de cycle N3, seconde. jc WECKERLE
 

Plus de jc WECKERLE (20)

Dossier 1 analyse de mon jeu en badminton
Dossier 1 analyse de mon jeu en badmintonDossier 1 analyse de mon jeu en badminton
Dossier 1 analyse de mon jeu en badminton
 
Influence des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badminton
Influence  des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badmintonInfluence  des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badminton
Influence des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badminton
 
Approche par compétence et situations complexes en EPS
Approche par compétence et situations complexes en EPSApproche par compétence et situations complexes en EPS
Approche par compétence et situations complexes en EPS
 
Badminton numérique
Badminton numériqueBadminton numérique
Badminton numérique
 
Analyse technique de mon service. r.carin
Analyse technique de mon service. r.carinAnalyse technique de mon service. r.carin
Analyse technique de mon service. r.carin
 
Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)
Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)
Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)
 
Analyse haut niveau blog peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguy
Analyse haut niveau blog   peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguyAnalyse haut niveau blog   peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguy
Analyse haut niveau blog peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguy
 
Utilité du coaching - efficacité raquette connectée
Utilité du coaching - efficacité raquette connectéeUtilité du coaching - efficacité raquette connectée
Utilité du coaching - efficacité raquette connectée
 
Coordination et vitesse du smash
Coordination et vitesse du smashCoordination et vitesse du smash
Coordination et vitesse du smash
 
Badminton Handibad
Badminton HandibadBadminton Handibad
Badminton Handibad
 
Analyse du jeu placé par Victor Fosse
Analyse du jeu placé par Victor Fosse Analyse du jeu placé par Victor Fosse
Analyse du jeu placé par Victor Fosse
 
Analyse technique du service par Guillaume BREVET
Analyse technique du service par Guillaume BREVETAnalyse technique du service par Guillaume BREVET
Analyse technique du service par Guillaume BREVET
 
La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-
La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-
La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-
 
Etude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong wei
Etude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong weiEtude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong wei
Etude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong wei
 
Etude de cas : débutantes 12ans
Etude de cas : débutantes 12ansEtude de cas : débutantes 12ans
Etude de cas : débutantes 12ans
 
Etude de cas : débutants 4 / 6ans
Etude de cas : débutants 4 / 6ansEtude de cas : débutants 4 / 6ans
Etude de cas : débutants 4 / 6ans
 
Exemples de situations complexes en eps
Exemples de situations complexes en epsExemples de situations complexes en eps
Exemples de situations complexes en eps
 
Kinogramme tactique
Kinogramme tactiqueKinogramme tactique
Kinogramme tactique
 
Analyse vidéo débutant
Analyse vidéo débutantAnalyse vidéo débutant
Analyse vidéo débutant
 
Exemple de cycle N3, seconde.
Exemple de cycle N3, seconde. Exemple de cycle N3, seconde.
Exemple de cycle N3, seconde.
 

Evolution du matériel d'escalade et d'alpinisme

  • 1. Exposé d’un groupe d’approfondissement escalade L2 Année 2012 Cours de JC WECKERLE UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC WECKERLE 1
  • 2. Introduction  L’évolution du matériel joue un rôle important en matière sportive.  Elle permet aux performances de s’améliorer.  Mais elle permet aussi à la technique d’évoluer (VIGARELLO, 1988) UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC WECKERLE 2
  • 3. LA CORDE Les cordes étaient autrefois faites avec des matériaux d’origine naturelles mais comportaient de nombreux inconvénients : -elles perdaient beaucoup de leur résistance en conditions humides -elles vieillissaient plus vite sous l'action des moisissures -elles présentaient le principal défaut de casser net sous l'effet d'un choc violent. Diverses fibres végétales ont été utilisées : principalement le chanvre, mais aussi le coton, le sisal et la fibre de coco. Actuellement, les cordes de sport sont constituées d'une gaine tissée (fibres entrecroisées) et d'une âme en fibres tressées. La matière utilisée est le nylon. Appro escalade L2 JC UFRSTAPS LYON WECKERLE 3
  • 4. Le Baudrier Avant il n’existait pas de baudrier la corde était directement reliée au corps et servait juste en cas de glissade. La chute était interdite ! 1952 : Au début des années 50, on a commencé à s'encorder sur une ceinture. Celle-ci était constitué d'un cordasson (petite corde) au départ noué de différentes façons autour du corps puis de plus en plus souvent cousu "côte à côte" de façon à constituer une bande. UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC WECKERLE 4
  • 5. Le Baudrier A partir des années 60, généralisation de l'utilisation du baudrier comme moyen de sécurité en escalade. Jusque là, les grimpeurs s’encordaient à la taille directement avec la corde Avec l’arrivé du baudriers et la corde en nylon les grimpeur commencèrent a oser des voies plus dangereuses. UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC WECKERLE 5
  • 6. Le Baudrier Aujourd’hui un baudrier, ou harnais, sert à attacher une corde à une personne. La plupart des baudriers utilisés en escalade sont portés autour de la taille, bien que d'autres types peuvent être rencontrés, tels des harnais de torse ou des harnais complets. UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC WECKERLE 6
  • 7. Mousqueton 1911 : Apparition du premier mousqueton dit karabiner (emprunté aux sapeurs-pompiers allemands par Otto Herzog. Ce mécanisme permet d’y faire pénétrer la corde sans se dés encorder. ) 1933 : Pierre Allain invente le mousqueton en alliage léger (65g au lieu de 140g) avec l’amélioration du ressort. UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC WECKERLE 7
  • 8. Mousqueton 1958: le mousqueton léger en alliage d’aluminium (zicral) pour l'escalade libre est mis au point... Il résiste convenablement aux chutes éventuelles des grimpeurs… 1966: le mousqueton en alliage léger, avec doigt de verrouillage, est présenté par Pierre Allain. C'est un véritable élément de sécurité UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC WECKERLE 8
  • 9. ASSURAGE : le Frein Ces dispositifs se distinguent en deux catégories : ceux autobloquant, souvent d'une manière mécanique et ceux non- autobloquant qui historiquement était les premiers dispositifs existants. Les dispositifs autobloquant permettent de soulager une partie de l'attention nécessaire à l'assurage l’arrivée du descendeur en huit 1943 : Pierre Allain invente Le dans les années 70 descendeur (évite les brûlures sur le corps). UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC WECKERLE 9
  • 10. ASSURAGE : le Frein Actuellement Reverso Cubik Grigri UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC WECKERLE 10
  • 11. Les Pitons 1910 : Utilisation du piton : ( Au début exclusivement destiné à l’équipement des rappels puis plus tard à assurer la progression. Le premier de cordée après avoir planté un piton doit se désencorder pour passer la corde directement dans celui-ci. Les grimpeurs se trouvent ainsi constamment reliés au rocher.) UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC WECKERLE 11
  • 12. Les Pitons Les pitons à glace inventés par Welzenbach dans les années 1930, de simples lames métalliques, se perfectionnent et dans les années soixante sont proposées des broches tubulaires à glace, des tiges coniques à épines, toutes pénètrent la glace en étant frappées à l’aide du marteau-piolet. En1962, les pitons américains en acier spécial raide et très élastique (traversent l’Atlantique, ils sont très bien adaptés au granite, sont facilement utilisables, réutilisables et récupérables. Ils ont été inventés et utilisés par John Salathé pour l’ouverture de Lost Arrow dans le Yosemite en 1946.) UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC WECKERLE 12
  • 13. Des pitons … au broches La généralisation de l’usage de nouveaux pitons à expansion, les «spits», va permettre de faire très rapidement évoluer le niveau en permettant de s’attaquer à des surfaces rocheuses lisses, en dalle. Les Broches vont permettre d’assurer la sécurité des grimpeurs dans les roches tendres telles que le calcaire UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC WECKERLE 13
  • 14. Les Coinceurs Les coinceurs : Les coinceurs sont de petits morceaux de métal que l’on glisse et bloque dans les fissures pour se protéger d’une chute. Au début, les grimpeurs bloquaient des nœuds de corde, des cailloux ou des blocs de bois afin de se protéger. C’est vers 1960 que des écrous traînant le long d’une voie ferrée serviront dans les fissures. Les Américains (Y. Chouinard et T. Frost) perfectionnent l’idée et développent l’HEXENTRIC. Puis, un grimpeur américain, ingénieur, développera le Friend, système de cames et de ressorts qui est aujourd’hui indispensable dans les grandes voies en fissure. En angleterre les coinceurs vont remplacer les pitons qui détériorent trop la roche. UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC WECKERLE 14
  • 15. Les Coinceurs En 1978, un progrès énorme est proposé par le Nord-américain Ray Jardine, un coinceur automatique et réglable de type Friend, reposant sur l’opposition de deux cames et plusieurs fois améliorés depuis pour arriver aux merveilles de technologie que nous utilisons aujourd’hui UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC WECKERLE 15
  • 16. Apparition du matériel au 19ème siècles chaussures 1910 : Invention de l'espadrille à semelle de feutre qui va remplacer les chaussures à clous. 1935 Pierre Alain invente les espadrilles a semelles en caoutchouc, en 1948 chausson d’escalade à semelle lisse. Chausson Au 17ème, les alpinistes étaient équipés de souliers à clous (inventés par les romains) pour  sols EB 1970 verglacés et glissants Chaussons actuels 1908 : Invention des crampons “modernes" à 10 pointes par Eckenstein UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC WECKERLE 16
  • 17. Du bâton au piolets… Les bâtons ferrés servaient d’appui supplémentaire pour monter ou descendre les pentes raides, à se prémunir des crevasses en sondant la neige. Vers 1850 les piolets longs sont apparus, nés de la réunion entre la hachette et du long bâton ferré. Les alpinistes s’aventurent sur des terrains glacés plus raides. Piolet traction actuels Les montagnards complètent leur équipement en portant à la ceinture, une courte hachette pour tailler des marches dans la glace où poser les pieds UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC WECKERLE 17
  • 18. CONCLUSION C’est l’amélioration progressive de la sécurité qui permettra à l’escalade sportive de voir le jour et un progrès des performances et de la technique. Au fil du temps, on voit que l’erreur est permise dans la pratique de l’escalade et que la chute, interdite au début, fait désormais partie de l’activité. UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC WECKERLE 18
  • 19. UFRSTAPS LYON Appro escalade L2 JC WECKERLE 19