Implantation de l’atelier
des réparables
Yves Beaudry
Chef d’entretien
mécanique et fiabilité
Sommaire
Présentation de CCR
Organisation de la maintenance
Étapes de mise en place de l’atelier des réparables
Processus
...
Affinerie de cuivre CCR
3
Affinerie de cuivre CCR
• Fondée par Noranda en 1931 à Montréal-Est
• Exploitation métallurgique de cuivre et de métaux pr...
Affinerie de cuivre CCR
Nos procédés
5
Matière première: anodes
de cuivre 98 % pur Procédé d’électrolyse
Cathodes de cuivr...
Organisation de la maintenance
• Maintenance centralisée – décentralisée par secteur
• 81 employés de métier ≈ 40 000 comm...
Étapes de mise en place de l’atelier des réparables
7
Opportunités
•Inventaire en attente d’items réparés dans différents ateliers, par différents employés
et méthodes variable...
Étapes de préparation
1) Déterminer et mesurer problématique actuelle •Base de données des
items réparables
•Processus act...
Étapes de préparation
4) Mise en place de l’atelier des réparables
•Sélection du personnel:
Facilité de communication
Au...
Étapes de préparation
5) Démarrage avec items à grand volume &
création des premiers travaux standards
6) Augmentation du ...
5S et Kanban
12
Problématiques rencontrées au démarrage
•Manque de confiance des utilisateurs
•Certains items réparables continuent d’être...
Rôles et responsabilités
Employés de métier Contremaître Ingénieur de fiabilité
Réparation des items en
respectant les pro...
Processus de gestion des réparables
1) Pièces remplacées et
identifiées 3) Création de la
commande de travail
5) Réparatio...
1) Pièces remplacées et identifiées
• Le remplacement de l’item réparable
est effectué dans l’usine selon les
besoins d’op...
2) Déplacement
• Les employés de métier déposent
l’item réparable dans une des 6
zones réservées à cet effet
• Une fois pa...
3) Création de la commande de travail
• La commande de travail est créée à
partir des 129 travaux standards
existants, éla...
4) Priorisation
•Les items réparables sont placés dans une étagère
Un carton rouge signifie que
rien n’a été fait sur l’i...
5) Réparation
•Suivant la priorisation des travaux, l’employé de métier effectue la
réparation des divers items réparables...
6) Contrôle de qualité
• Effectué afin de s’assurer des mêmes tolérances
et performances qu’un item neuf
Vérification de ...
7) Suivi des réparations
•Une fois réparé et testé, l’item est identifié par un numéro unique qui le
suivra durant sa vie ...
8) Retour en inventaire
•L’item est placé dans la zone verte de l’ATR
•Le carton vert à la fenêtre communique au magasinie...
Amélioration continue
24
•Chaque item qui arrive en atelier est analysé afin de déterminer ses
modes de défaillances
Processus
25
Oui
Non
Items réparables
priorisés
Modes de
défaillances
suspects
Défaillance
complexe ?
Oui
RCFA
Cause: Remo...
Analyse de défaillances directement à l’atelier
• Les composantes sont analysées pour déceler
les modes de défaillances
• ...
RCFA « Root Causes and Failures Analysis »
• Analyse de défaillance plus détaillée
effectuée en équipe:
•Utilisateur
•Empl...
Essais et améliorations en usine
• Les essais sont identifiés en usine afin de
capturer rapidement les déviations.
• Exemp...
Communications
•L’objectif est de:
Partager les bons coups
Présenter les essais en cours
Promouvoir les meilleures
tech...
Formation
•L’atelier sert de lieu de savoir et formation pour les
autres employés
Création de vidéos de formation
Présen...
Indices de performance (KPI’S)
31
28,1
6,0
8,8
5,8
126
48
0
20
40
60
80
100
120
140
0,0
5,0
10,0
15,0
20,0
25,0
30,0
35,0
...
Indices de performance (KPI’S)
32
$1 000 000,00
$122 000,00
$2 465,76
$1 511,78
$0,00
$500,00
$1 000,00
$1 500,00
$2 000,0...
Leçons apprises
• Redevables de toutes les réparations effectuées
• Le processus doit être audité pour conserver les gains...
Pour obtenir plus de contenu comme ceci directement dans votre boite de
courriel, inscrivez-vous à notre infolettre en cli...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Réduisez vos coûts et la moyenne de vos temps de réparation en implantant une philosophie de gestion axée sur les causes plutôt que sur les effets

664 vues

Publié le

Découvrez comment l’affinerie CCR de Glencore a centralisé dans un seul atelier la réparation et la maintenance des 650 pompes employées dans son usine, lui permettant ainsi de réduire la moyenne du temps de réparation de 38 % et son coût, de 30%.

L’usine a également réussi à réduire son stock de pièces de rechange en passant de 1 M $ à 125 000$.
Vous apprendrez comment :

• Déterminer avec précision la cause d’un bris afin de réduire de moitié le nombre de vos réparations ;
• Établir des procédures claires pour chacun des bris possibles.

Pour plus d'informations, veuillez visiter : http://www.maintenancequebec.com/

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
664
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Réduisez vos coûts et la moyenne de vos temps de réparation en implantant une philosophie de gestion axée sur les causes plutôt que sur les effets

  1. 1. Implantation de l’atelier des réparables Yves Beaudry Chef d’entretien mécanique et fiabilité
  2. 2. Sommaire Présentation de CCR Organisation de la maintenance Étapes de mise en place de l’atelier des réparables Processus Amélioration continue Indices de performance 2 1 2 3 4 5 6
  3. 3. Affinerie de cuivre CCR 3
  4. 4. Affinerie de cuivre CCR • Fondée par Noranda en 1931 à Montréal-Est • Exploitation métallurgique de cuivre et de métaux précieux, chef de file dans l’industrie de l’affinage du cuivre, phase finale de sa transformation avant sa mise en marché • 550 employés et sous-traitants • Capacité: - 370 000 tonnes de cuivre - 1 million d’onces d’or - 35 millions d’onces d’argent -palladium, platine - sélénium, sulfate de nickel, dioxyde de tellure • CCR s’est distinguée par la croissance remarquable de sa productivité et de son rendement • Le développement durable est au cœur de nos préoccupations 4
  5. 5. Affinerie de cuivre CCR Nos procédés 5 Matière première: anodes de cuivre 98 % pur Procédé d’électrolyse Cathodes de cuivre 99,99 % pur Métaux précieux Fonte des rebuts anodiques
  6. 6. Organisation de la maintenance • Maintenance centralisée – décentralisée par secteur • 81 employés de métier ≈ 40 000 commandes de travail / année • Contremaître et planificateur par secteur • 6 fiabilistes, dont 4 employés de métier et 2 ingénieurs • 12 000 équipements 6
  7. 7. Étapes de mise en place de l’atelier des réparables 7
  8. 8. Opportunités •Inventaire en attente d’items réparés dans différents ateliers, par différents employés et méthodes variables •Réparations sont effectuées lorsque nous avons le temps et les ressources •1 000 000 $ en composantes localisées dans les différents secteurs de l’usine •Coûts excessifs de certaines réparations effectuées à l’extérieur
  9. 9. Étapes de préparation 1) Déterminer et mesurer problématique actuelle •Base de données des items réparables •Processus actuel •Bâtir le cas •Évaluer les gains •Obtenir approbation de la direction 2) Analyse comparative (« benchmark »): 2 sites 3) Création du processus des réparables •« Spaghetti Chart » •Priorisation des travaux •Arrimage avec approvisionnement •Finaliser le budget
  10. 10. Étapes de préparation 4) Mise en place de l’atelier des réparables •Sélection du personnel: Facilité de communication Autonome Fort techniquement Bonne compréhension des processus Esprit analytique •Encadrement: Processus Minimum de supervision Procédure détaillée avec contrôle de qualité 5S, Kanban Lean & « Just-In-Time » Analyse de bris •Aménagement du lieu de travail: Budget de 75 000 $ 1 responsable 2 employés de métier dédiés Outillage requis
  11. 11. Étapes de préparation 5) Démarrage avec items à grand volume & création des premiers travaux standards 6) Augmentation du nombre d’items réparables •Liste de pièces requises •Procédures •Contrôle de qualité •Indices de performance •Suivi des réparations
  12. 12. 5S et Kanban 12
  13. 13. Problématiques rencontrées au démarrage •Manque de confiance des utilisateurs •Certains items réparables continuent d’être remontés dans les divers ateliers •Création de nouvelles « cachettes » •Manque d’intérêt des autres secteurs •Résistance des employés de métier à consulter les manuels des manufacturiers: « On a toujours fait cela comme ça »
  14. 14. Rôles et responsabilités Employés de métier Contremaître Ingénieur de fiabilité Réparation des items en respectant les procédures en place et des standards élevés de qualité Gestion quotidienne de l’atelier des réparables Assiste les gens de métiers lors des analyses de défaillance et RCFA Élaboration, écriture et mise en place des meilleures techniques et procédures de travail Priorisation Mise en place des contrôles de qualité Recherche de solutions afin de minimiser les délais Arrimage avec le magasin et approvisionnements Communication Identification des risques et respects des règles de sécurité Suivi des Indices de performance et anime les discussions Gestion des essais et améliorations
  15. 15. Processus de gestion des réparables 1) Pièces remplacées et identifiées 3) Création de la commande de travail 5) Réparation 2) Déplacement 4) Priorisation 6) Contrôle de qualité 7) Suivi 8) Retour en inventaire
  16. 16. 1) Pièces remplacées et identifiées • Le remplacement de l’item réparable est effectué dans l’usine selon les besoins d’opération • L’item a été commandé au magasin et livré par le magasinier sur les lieux • Une fois remplacé, les employés de métiers identifient l’item avec une fiche de réparation 16
  17. 17. 2) Déplacement • Les employés de métier déposent l’item réparable dans une des 6 zones réservées à cet effet • Une fois par jour, le magasinier achemine les items se trouvant dans cette zone vers l’atelier des réparables (ATR) • L’item est déposé à l’ATR dans la zone rouge réservée aux arrivées d’items à réparer 17
  18. 18. 3) Création de la commande de travail • La commande de travail est créée à partir des 129 travaux standards existants, élaborés pour chacun des différents items réparés • La standardisation des méthodes de travail assure la reproductibilité et la répétabilité • Chaque travail standard continue d’être amélioré lors des différents remontages Ajout de photos, de détails, de plans, d’outils 18
  19. 19. 4) Priorisation •Les items réparables sont placés dans une étagère Un carton rouge signifie que rien n’a été fait sur l’item. Un carton jaune signifie que cet item est en attente de composantes externes Un carton vert signifie que cet item est prêt à être réparé
  20. 20. 5) Réparation •Suivant la priorisation des travaux, l’employé de métier effectue la réparation des divers items réparables •Il devient une référence lorsque ses confrères ont diverses questions •Une rotation aux 3 ans est effectuée pour les employés
  21. 21. 6) Contrôle de qualité • Effectué afin de s’assurer des mêmes tolérances et performances qu’un item neuf Vérification de la concentricité Essai des unités hydrauliques sur banc d’essai Simulation du fonctionnement d’une ceintureuse 21
  22. 22. 7) Suivi des réparations •Une fois réparé et testé, l’item est identifié par un numéro unique qui le suivra durant sa vie utile •Les données sont informatisées et liées à ce numéro d’identification •Une étiquette est laissée libre pour y inscrire la date d’installation 22
  23. 23. 8) Retour en inventaire •L’item est placé dans la zone verte de l’ATR •Le carton vert à la fenêtre communique au magasinier qu’un item est prêt à être ramassé •Les coûts de réparation sont attribués à l’item magasin réparé 23
  24. 24. Amélioration continue 24 •Chaque item qui arrive en atelier est analysé afin de déterminer ses modes de défaillances
  25. 25. Processus 25 Oui Non Items réparables priorisés Modes de défaillances suspects Défaillance complexe ? Oui RCFA Cause: Remontage ? Cause: Installation ? Cause: Utilisation ? Oui Oui Oui · Contrôle de qualité · Méthodes de travail · Matériel utilisé Non Non Non · Rencontre technique · Méthodes de travail · Rencontre avec contremaitre opération · Analyse en place · Méthodes de travail · Formation Réparation de l’item selon processus Réparation de l’item selon processus
  26. 26. Analyse de défaillances directement à l’atelier • Les composantes sont analysées pour déceler les modes de défaillances • Ces rapports et analyses servent de levier pour implanter de meilleures méthodes • Les solutions sont mises en place dans les secteurs avec le support du personnel de l’atelier et partagées lors des rencontres techniques 26
  27. 27. RCFA « Root Causes and Failures Analysis » • Analyse de défaillance plus détaillée effectuée en équipe: •Utilisateur •Employé de métier •Fiabiliste •Spécialiste au besoin •Plus de 30 RCFA sont effectués annuellement 27 Analyse de défaillance Titre: Date de la 1e rencontre: 2013-05-08 FAUX Secteur: 370 precipitateurs-se.brut Équipement: POC0020 Type: Bris répétitif Mot-clé: Personnes impliquées Responsable: Richard Massia Gilles Boucher Description de la défaillance: Conséquence de la défaillance: Liste des causes Effets Statut (mettre un x) Actions Date Responsables Fait ? Résultats En maîtrise À vérifier Hors maîtrise mettre un x Mauvais type d'impulseur/Remplacer avec le temps Mauvaise circulation du fluide dans la volute crée une augmentation de la chaleur, ce qui nuit au joint mécanique X Valider si l'impulseur a été remplacé récemment (début avril) 13-mai-13 N. Fortin X Impulseur validé. Bon type et même modèle. Impulseur remplacé en juin 2013 par un neuf identique X Valider pourquoi, dans Ellipse, il est indiqué "Lo-Flo" impeller et ne semble pas être le cas en place 13-mai-13 N. Fortin X C'est le cas en place. Bonne description dans Ellipse Changement des propriétés de l'Amine: viscosité, flash point (vapor pressure), granulométrie, etc… L'amine surchauffe au niveau des faces du joint mécanique, libérant le SO2 et empêchant le refroidissement des faces. La viscosité plus grande empêche le refroidissement des faces. X Communiquer avez Zinc. Valider s'il y a eu des changements aux propriétés de l'Amine. Si impossible, valider des changements au niveau du procédé: Temps de cycle/de pompage plus long, pression différente, % ouverture des valves différent…etc. Contrôle de la qualité en place ? 17-mai-13 C. Lefebvre / D. Beauchamp Amine est rendue à la fin de son cycle (Remplacé aux 3-4 mois en 2012). Crée de la surchauffe: propriétés de l'amine sont différentes (point précédent) et amine rendue à la fin de sa vie utile X Valider avec CEZ si notre amine est à remplacer. Remplacée aux 3-4 en 2012. A été fait en janvier la dernière fois. 17-mai-13 C. Lefebvre / D. Beauchamp Modification au niveau des contrôles (procédés) et programmation (WinCC) Mauvaise circulation de l'amine ou augmentation de la durée des cycles font surchauffer les joints méc. X Valider s'il y a eu des modifications au niveau des contrôles/instrument ation au Cansolv depuis Mars 2013. 10-mai-13 C. Lefebvre / Miguel Quintans X Miguel mentionne ne trouver aucune modification au système de contrôle. La mise à jour de tout le système a été fait en février 2013, soit 2 mois avant le début de nos problèmes. Pompe sur dimensionnée Recirculation et valve fermée à 50% crée une restriction et font surchauffer le seal X Valider courbes de pompes et RPM 13-mai-13 N. Fortin X Pompe identique à celle qui a toujours été en place. N'a pas changé. Bas débit et tête élevée. Fonctionnement de la pompe à sec au démarrage et à l'arrêt pour seulement quelques secondes Surchauffe du joint mécanique X Valider dans PI si pompe fonctionne à sec 13-mai-13 N. Fortin X Validé dans PI le 13 mai 2013. N'a pas changé. Pompe ne fonctionne pas à sec Non utilisation ou mauvaise utilisation du Laser d'alignement La pompe n'est pas bien alignée: bris prématuré du joint mécanique X Valider derniers alignements dans Laser Mauvaise installation / Mauvais montage en place La vibration fait déboulonner les boulons et la pompe se désaligne après quelques heures en fonction X Valider alignement avant de défaire la pompe lors du prochain bris 17-mai-13 R. Massia X Laser utilisé lors des remplacements et pompe bien alignée X Analyse de vibration 13-mai-13 N. Fortin/Y. Bérubé X Effectué le 8 mai au matin, aucune vibration, pompe bien aligné. Manque de procédure de remontage en atelier Mauvais remontage du joint mécanique X Mauvaise application pour la pompe Pompe pas fait pour pomper ce type de liquide, défaillance prématurée X Valider la viscosité max pouvant être pompé par la pompe 13-mai-13 N. Fortin Technique Bris répétitif du joint mécanique LeadershipGestionIngénieriePersonnel Daniel Beauchamp Yves Marcheterre Suite à plusieurs analyses du joint mécanique, celui-ci surchauffe en seulement quelques jours (100 à 200 heures d'opération) et nécessite un remplacement de la pompe. Arrêt de production, risque en santé-sécurité, risque d'incident environnemental Joint mécanique Fortin, Nicolas Jean Giroux Claudia Bernatchez Enregistrer
  28. 28. Essais et améliorations en usine • Les essais sont identifiés en usine afin de capturer rapidement les déviations. • Exemples : Modification du matériel Meilleures sélections de roulements Pièces d’équivalence 28
  29. 29. Communications •L’objectif est de: Partager les bons coups Présenter les essais en cours Promouvoir les meilleures techniques de travail Faire découvrir la maintenance aux employés de CCR  Augmenter la visibilité 29
  30. 30. Formation •L’atelier sert de lieu de savoir et formation pour les autres employés Création de vidéos de formation Présentation aux rencontres techniques et disponibles sur le réseau Formation des nouveaux employés 30
  31. 31. Indices de performance (KPI’S) 31 28,1 6,0 8,8 5,8 126 48 0 20 40 60 80 100 120 140 0,0 5,0 10,0 15,0 20,0 25,0 30,0 35,0 40,0 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 MTTR (jours) Heurespar pompe Qtétotale de pompes réparées
  32. 32. Indices de performance (KPI’S) 32 $1 000 000,00 $122 000,00 $2 465,76 $1 511,78 $0,00 $500,00 $1 000,00 $1 500,00 $2 000,00 $2 500,00 $3 000,00 $3 500,00 $4 000,00 $0,00 $200 000,00 $400 000,00 $600 000,00 $800 000,00 $1 000 000,00 $1 200 000,00 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Valeur des pompes assemblées en magasin ($) Coûtsmoyens ($) par pompe
  33. 33. Leçons apprises • Redevables de toutes les réparations effectuées • Le processus doit être audité pour conserver les gains • Les items étant facilement disponibles, il y a un risque de surutilisation • Valoriser le travail des participants, car ça prend du temps avant d’être reconnu • Conserver que les consommables requis sur place • Perception de main-d'œuvre disponible pour combler des besoins ponctuels 33
  34. 34. Pour obtenir plus de contenu comme ceci directement dans votre boite de courriel, inscrivez-vous à notre infolettre en cliquant sur le bouton ci-dessous (gratuit). 34

×