Séminaire de formation
Industrie Minière
L’exploitation minière : une activité limitée dans le temps
28-­‐29	
  Septembre	...
→  Des ressources et des réserves mondiales finies
→  Une durée de vie finie pour un gisement donné
L’exploitation minière...
→  Les ressources minérales sont des ressources issues de la croute terrestre
–  Leur  volume  peut  donc  certes  être  t...
→  Durée de vie statique
–  Rapport  des  réserves  connues  (ou  des  RAR  :  ressources  raisonnablement  exploitables) ...
→  Durée de vie statique
5
Des ressources mondiales finies
Années
Or 20
Fer 150
Cuivre 30
Bauxite 200
Nickel 50 +
Phosphat...
→  Durée de vie statique
Des ressources mondiales finies
→  Durée de vie statique : limites de l’approche
–  Les  réserves  dépendent  directement  et  fortement  d’une  hypothèse...
→  Durée de vie statique
8
Des ressources mondiales finies
→  Durée de vie statique
–  Durées  de  vie  >  200  ans
•  Charbon,  Chrome,  Lignites,  Magnésium,  Pla;noïdes,  Tungstè...
→  Durée de vie statique : une question récurrente et ambiguë
–  Récurrente
•  Ques;on  soulevée  à  l’origine  de  la  co...
→  La notion de Pic de Hubbert a-t-elle un sens pour les ressources minérales?
–  Pic  de  Hubbert  =  pic  de  produc;on ...
→  La notion de Pic de Hubbert a-t-elle un sens pour les ressources minérales?
–  Pic  de  Hubbert  =  pic  de  produc;on ...
→  Exemple de l’ambiguité sur le cuivre
–  Les  producteurs  diffusent  un  message  anxiogène  de  manque  de  cuivre
Des ...
→  Exemple de l’ambiguité sur le cuivre
–  Une  associa;on  de  producteur  diffuse  un  message  plus  que  rassurant
Des ...
→  Et le recyclage?
Des ressources mondiales finies
→  Et le recyclage?
–  Des  difficultés  techniques  (traitement  de  gisements  très  
complexes)
•  Eco-­‐concep;on
–  Des...
17
Des ressources mondiales inégalement réparties
18
Des ressources mondiales inégalement réparties
→  L’industrie minière : une activité auto-destructrice
–  Une  industrie  de  transforma;on…  dont  l’intrant  principal ...
→  Le choix du rythme de production pour un projet minier
–  Comme  pour  toute  autre  ac;vité  en  économie  de  marché ...
→  Le choix du rythme de production pour un projet minier
–  Comme  pour  toute  autre  ac;vité  en  économie  de  marché ...
→  Le choix du rythme de production pour un projet minier
–  Comme  pour  toute  autre  ac;vité  en  économie  de  marché ...
→  Le choix du rythme de production pour un projet minier
–  Quid  de  la  pra;que  industrielle?  
•  Approche  empirique...
→  Le choix du rythme de production pour un projet minier
–  Opposi;on  entre  op;misa;on  théorique  et  pra;que  des  in...
→  Le choix du rythme de production pour un projet minier
–  Instabilité  des  prix
Une durée de vie finie pour un gisemen...
→  Le choix du rythme de production pour un projet minier
–  Instabilité  des  prix
•  Durées  de  vie  >  durée  dʼ’un  c...
→  Le choix du rythme de production pour un projet minier
–  Compréhension  du  gisement
•  Primordiale  pour  la  découve...
→  Le choix du rythme de production pour un projet minier
–  Développement  long  terme  de  l’entreprise
•  Durée  de  dé...
→  Teneur de coupure : introduction
–  Une  valeur  par;culière  de  la  teneur,  qui  fera  la  différence  entre  deux  t...
→  Teneur de coupure : pourquoi?
–  Pour  «  op;miser  »  l’exploita;on,  en  lien  avec  une  stratégie  :  
•  Maximisa;...
→  Teneur de coupure : sélection par les coûts
–  Exemple  de  la  mine  de  trona  de  TG  Soda  Ash
Une durée de vie fin...
→  Teneur de coupure : sélection par les recettes
–  S’applique  donc  dans  les  gisements  hétérogènes  en  qualité  mai...
→  Teneur de coupure : analogie gisement vs tas de pièces de monnaie
–  1  pièce  de  monnaie  =  1  tonne  de  minerai
– ...
→  Teneur de coupure : analogie gisement vs tas de pièces de monnaie
–  Hypothèses  :  
•  Le  tas  est  cons;tué  de  piè...
→  Teneur de coupure : analogie gisement vs tas de pièces de monnaie
–  Hypothèses  :  
•  Le  tas  est  cons;tué  de  piè...
→  Teneur de coupure : teneur pour laquelle il y a égalité entre les recettes
générées par l’exploitation d’une tonne, et ...
→  Teneur de coupure : teneur pour laquelle il y a égalité entre les recettes
générées par l’exploitation d’une tonne, et ...
→  A une teneur de coupure correspondent :
–  Un  tonnage  de  minerai
•  Fonc;on  décroissante  de  la  coupure,  du  ton...
Une durée de vie finie pour un gisement
0
20
40
60
80
100
Pourcentagemineraioumétal(%)
8
10
12
14
16
18
20
22
24
Teneurmoy...
→  A une teneur de coupure correspond donc un niveau de profit :
–  Une  marge  moyenne  par  tonne
–  Et  une  marge  glo...
→  Pour la teneur de coupure économique :
–  La  marge  globale  doit  être  suffisante  pour  rembourser  l’inves;ssement  ...
→  Pour la teneur de coupure économique :
–  L’actualisa;on  conduit  à  augmenter  légèrement  les  teneurs  de  coupure,...
→  Pour la teneur de coupure économique :
–  Des  contraintes  de  court  terme  peuvent  conduire  à  augmenter  la  tene...
→  Teneur de coupure : théorie et pratique
–  Il  ne  suffit  pas  de  déterminer  correctement  sa  teneur  de  coupure,  m...
→  Teneur de coupure : théorie et pratique
Une durée de vie finie pour un gisement
→  A la base de l’activité, le gisement
–  Objet  naturel  à  découvrir  :  constante  de  temps  élevée,  durée  de  vie ...
→  Le raisonnement fait l’hypothèse que l’on exploite les tonnes de teneur supérieure
à tc, sans toucher à celles de teneu...
Vers un modèle de coût un peu plus fin
→  Le coût opératoire d’une exploitation minière est généralement décomposé
–  Coût...
Analogie monnaie et réalité de terrain (1/5)
→  Que faire d’une pièce de valeur x, inférieure à 1€, qui bloque l’accès à u...
Analogie monnaie et réalité de terrain (2/5)
→  Solution 1:
–  Equivaut  à  arrêter  l’exploita;on  dans  la  zone  consid...
Analogie monnaie et réalité de terrain (3/5)
→  Solution 1:
–  A  l’origine  de  la  stupide  «  théorie  du  mélange  »
•...
Analogie monnaie et réalité de terrain (3/5)
→  Solution 1:
–  A  l’origine  de  la  stupide  «  théorie  du  mélange  »
•...
→  Choix entre solutions 2 et 3 :
–  Solu;on  2
•  Dépenses : 45 cents (ramasser la pièce)
•  Recettes : 0 cents
•  Marge ...
Analogie monnaie et réalité de terrain (5/5)
→  Minerai fatal et teneur de coupure marginale :
–  Des  raisons  techniques...
Teneur de coupure et modèles de flux (1/3)
→  Une approche rigoureuse de teneur de coupure passe donc par un
modèle de flu...
Teneur de coupure et modèles de flux (2/3)
Roche minéralisée
Stérile Minerai
Sélection physique
Teneur de coupure et modèles de flux (3/3)
Roche minéralisée
Stérile Minerai
Sélection physique
Roche minéralisée
Stérile ...
Teneur de coupure économique ou teneur de coupure
marginale? (1/2)
→  Idéalement, on aimerait exploiter à la teneur de cou...
→  On cherche donc à alimenter l’usine de traitement en appliquant la teneur
de coupure économique
→  La teneur de coupure...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Séminaire de formation - L'exploitation minière : une activité limitée dans le temps

1 099 vues

Publié le

Cette présentation a été conçue dans le cadre d'un séminaire de formation dédié aux journalistes sur l'industrie minière délivré par Damien Goetz, Directeur adjoint de Mines ParisTech en charge de la recherche.

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 099
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
378
Actions
Partages
0
Téléchargements
69
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Séminaire de formation - L'exploitation minière : une activité limitée dans le temps

  1. 1. Séminaire de formation Industrie Minière L’exploitation minière : une activité limitée dans le temps 28-­‐29  Septembre  2015  
  2. 2. →  Des ressources et des réserves mondiales finies →  Une durée de vie finie pour un gisement donné L’exploitation minière : une activité limitée dans le temps
  3. 3. →  Les ressources minérales sont des ressources issues de la croute terrestre –  Leur  volume  peut  donc  certes  être  très  important –  Mais  sera  forcément  limité →  Comme les hydrocarbures, elles sont le fruit de processus géologiques qui se poursuivent aujourd’hui, mais qui sont très longs –  Il  faut  des  dizaines  ou  des  centaines  de  millions  d’année  pour  cons;tuer  un  gisement  de  charbon –  Il  ne  faut  que  quelques  années  pour  l’exploiter… Des ressources mondiales finies
  4. 4. →  Durée de vie statique –  Rapport  des  réserves  connues  (ou  des  RAR  :  ressources  raisonnablement  exploitables)  pour  une   substance  donnée  sur  la  consomma;on  annuelle  de  ceGe  substance –  Hypothèse  défavorable  :  de  nouvelles  ressources  peuvent  être  iden;fiées  à  l’avenir –  Hypothèse  favorable  :  la  consomma;on  va  a  priori  plutôt  en  croissant….   –  Avec  nos  connaissances  et  modes  de  vie  actuels,  combien  d’année  pouvons-­‐nous  «  tenir  »  pour   une  substance  donnée Des ressources mondiales finies
  5. 5. →  Durée de vie statique 5 Des ressources mondiales finies Années Or 20 Fer 150 Cuivre 30 Bauxite 200 Nickel 50 + Phosphates 80 Uranium 40 Charbon 200
  6. 6. →  Durée de vie statique Des ressources mondiales finies
  7. 7. →  Durée de vie statique : limites de l’approche –  Les  réserves  dépendent  directement  et  fortement  d’une  hypothèse  de  prix •  Cf  pétrole  :  taux  de  récupéra;on  d’un  gisement,  rentabilité  de  gisements  non  conven;onnels –  Quelle  crédibilité  pouvons-­‐nous  accorder  aux  données?   •  Publica;on  de  fiches  par  substance  par  l’USGS •  Mais  sur  la  base  d’une  consolida;on  de  données  mondiales –  Cf  ra;o  entre  réserves  et  ressources  de  charbon  suivant  les  pays •  Et  données  manquantes  pour  certaines  substances Des ressources mondiales finies
  8. 8. →  Durée de vie statique 8 Des ressources mondiales finies
  9. 9. →  Durée de vie statique –  Durées  de  vie  >  200  ans •  Charbon,  Chrome,  Lignites,  Magnésium,  Pla;noïdes,  Tungstène,  Vanadium   –  Durées  de  vie  comprises  entre  50  et  200  ans •  Cobalt,  Fer,  Lithium,  Molybdène,  Tantale,  Terres  rares,  Titane,  Uranium   –  Durées  de  vie  comprises  entre  20  et  50  ans •  Argent,  Bismuth,  Cuivre,  Manganèse,  Nickel,  Niobium,  Or,  Plomb,  Rhénium,  Zinc,  Zirconium –  Durées  de  vie  <  20  ans •  An;moine,  Etain,  Stron;um –  Non  connues  :   •  Bérylium,  Gallium,  Germanium,  Indium Des ressources mondiales finies
  10. 10. →  Durée de vie statique : une question récurrente et ambiguë –  Récurrente •  Ques;on  soulevée  à  l’origine  de  la  cons;tu;on  de  l’Europe  (Club  de  Rome) •  Ques;on  écartée  pendant  3  décennies •  Ques;on  re-­‐soulevée  avec  le  développement  de  la  Chine… –  Ambiguë •  Une  tension  sur  le  marché  d’une  substance  est  favorable  à  l’industrie  minière  :  hausse  des   cours •  Une  trop  forte  tension  lui  est  défavorable  :  encouragement  de  la  subs;tu;on Des ressources mondiales finies
  11. 11. →  La notion de Pic de Hubbert a-t-elle un sens pour les ressources minérales? –  Pic  de  Hubbert  =  pic  de  produc;on  maximal  de  pétrole  au  niveau  mondial Des ressources mondiales finies
  12. 12. →  La notion de Pic de Hubbert a-t-elle un sens pour les ressources minérales? –  Pic  de  Hubbert  =  pic  de  produc;on  maximal  de  pétrole  au  niveau  mondial –  Contre •  «  On  ne  consomme  pas  les  atomes  de  métaux  » •  «  On  peut  recycler  un  métal  à  l’infini  » –  Pour   •  On  consomme  l’uranium •  On  «  consomme  »  les  engrais •  On  disperse  très  fortement,  ce  qui  rend  la  recyclabilité  plus  que  théorique Des ressources mondiales finies
  13. 13. →  Exemple de l’ambiguité sur le cuivre –  Les  producteurs  diffusent  un  message  anxiogène  de  manque  de  cuivre Des ressources mondiales finies
  14. 14. →  Exemple de l’ambiguité sur le cuivre –  Une  associa;on  de  producteur  diffuse  un  message  plus  que  rassurant Des ressources mondiales finies
  15. 15. →  Et le recyclage? Des ressources mondiales finies
  16. 16. →  Et le recyclage? –  Des  difficultés  techniques  (traitement  de  gisements  très   complexes) •  Eco-­‐concep;on –  Des  difficultés  liées  au  marché  et  aux  infrastructures •  Massifica;on  des  marchés –  Des  difficultés  économiques •  De  nombreux  recyclages  restent  non  rentables –  Li  dans  les  baGeries –  Plas;ques  (plus  rentable  sous  forme  de   valorisa;on  énergé;que)   Des ressources mondiales finies
  17. 17. 17 Des ressources mondiales inégalement réparties
  18. 18. 18 Des ressources mondiales inégalement réparties
  19. 19. →  L’industrie minière : une activité auto-destructrice –  Une  industrie  de  transforma;on…  dont  l’intrant  principal  n’est  pas  acheté,  mais  ;ré  de  son   gisement •  Tout  inves;ssement  minier  est  donc  voué  à  disparaître  à  un  terme  assez  court –  Le  gisement  est  rarement  (jamais)  homogène,  ce  qui  pose  la  ques;on  du  seuil  minimal  de  qualité   recherché  pour  le  minerai •  Les  par;es  de  gisement  qui  ne  respectent  pas  ce  seuil  étant  abandonnées,  ce  seuil  jour   directement  sur  la  durée  de  vie Une durée de vie finie pour un gisement
  20. 20. →  Le choix du rythme de production pour un projet minier –  Comme  pour  toute  autre  ac;vité  en  économie  de  marché  :  maximiser  la  créa;on  de  richesse •  1er  formalisme  mathéma;que  dès  1963,  Matheron  &  Formery •  Abou;t  à  des  rythmes  de  produc;on  très  élevés –  Moins  de  3  ans  pour  des  gisements  de  moins  de  20  Mt –  Jamais  plus  de  8  années,  même  pour  des  gisements  très  importants Une durée de vie finie pour un gisement
  21. 21. →  Le choix du rythme de production pour un projet minier –  Comme  pour  toute  autre  ac;vité  en  économie  de  marché  :  maximiser  la  créa;on  de  richesse Une durée de vie finie pour un gisement Tonnage (Mt) Rythme de production (Mt/an) Durée de vie (années) 20 6 3.3 50 7.7 6.5 100 14.3 7 350 48 7.2 1600 219 7.3
  22. 22. →  Le choix du rythme de production pour un projet minier –  Comme  pour  toute  autre  ac;vité  en  économie  de  marché  :  maximiser  la  créa;on  de  richesse •  1er  formalisme  mathéma;que  dès  1963,  Matheron  &  Formery •  Abou;t  à  des  rythmes  de  produc;on  très  élevés •  Un  raisonnement  biaisé  pour  les  très  grands  tonnages –  Absence  de  prise  en  compte  de  la  satura;on  du  marché  (prix  de  vente  supposé   constant,  indépendant  des  très  fortes  produc;ons  envisagées) –  Absence  de  prise  en  compte  de  contraintes  techniques •  Des  résultats  non  appliqués  par  les  industriels,  y  compris  pour  les  tonnages  habituels Une durée de vie finie pour un gisement
  23. 23. →  Le choix du rythme de production pour un projet minier –  Quid  de  la  pra;que  industrielle?   •  Approche  empirique  de  Taylor  et  O’Hara  :  cons;tu;on  d’une  base  de  données  de  projets   miniers  et  recherche  de  corréla;ons •  Soit  R  les  réserves  (exprimées  en  t) •  Rythme  de  produc;on  annuel  P  (en  t/an)  :   •  Durée  de  vie  N  (en  années)  : Une durée de vie finie pour un gisement 75.0 5 RP ×= 25.0 2.0 RN ×=
  24. 24. →  Le choix du rythme de production pour un projet minier –  Opposi;on  entre  op;misa;on  théorique  et  pra;que  des  industriels.  Pourquoi?   •  Instabilité  des  prix   •  Compréhension  du  gisement •  Développement  long  terme  de  l’entreprise Une durée de vie finie pour un gisement
  25. 25. →  Le choix du rythme de production pour un projet minier –  Instabilité  des  prix Une durée de vie finie pour un gisement 0 500 1000 1500 2000 2500 3000 3500 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 Zn ($/t) Pb ($/t) Cu ($/t) Co ($/50kg)
  26. 26. →  Le choix du rythme de production pour un projet minier –  Instabilité  des  prix •  Durées  de  vie  >  durée  dʼ’un  cycle,  pour  limiter  les  risques •  Durée  de  vie  assez  grande  pour  que  le  cours  moyen  ait  une  chance  dʼ’être  environ  égal  au   cours  de  tendance –  Durée  de  vie  minimale  prix Une durée de vie finie pour un gisement
  27. 27. →  Le choix du rythme de production pour un projet minier –  Compréhension  du  gisement •  Primordiale  pour  la  découverte  des  extensions –  Inves;ssement  ini;al  important –  Inves;ssement  localisé   –  Inves;ssement  non  ou  peu  récupérable •  Importance  du  temps  de  matura;on  de  ceGe  compréhension –  Durée  de  vie  minimale  gisement Une durée de vie finie pour un gisement
  28. 28. →  Le choix du rythme de production pour un projet minier –  Développement  long  terme  de  l’entreprise •  Durée  de  développement  dʼ’un  nouveau  gisement –  Au  minimum  10  ans •  Prospec;on –  Durée  de  découverte  dʼ’un  nouveau  gisement –  Probabilité  qu’un  indice  devienne  un  gisement –  Durée  de  vie  minimale  développement  entreprise Une durée de vie finie pour un gisement
  29. 29. →  Teneur de coupure : introduction –  Une  valeur  par;culière  de  la  teneur,  qui  fera  la  différence  entre  deux  types  de  matériaux  :   •  Du  minerai  et  du  «  stérile  » •  Du  minerai  riche  et  du  minerai  pauvre –  Un  paramètre  technico-­‐économique  des  projets  miniers,  au  même  ;tre  que  :   •  Méthodes  d’exploita;on  et  de  traitement •  Rythme  de  produc;on Une durée de vie finie pour un gisement
  30. 30. →  Teneur de coupure : pourquoi? –  Pour  «  op;miser  »  l’exploita;on,  en  lien  avec  une  stratégie  :   •  Maximisa;on  de  la  créa;on  de  richesse •  Maximisa;on  de  la  récupéra;on  du  gisement •  … –  Pour  une  sélec;vité  dans  l’exploita;on,  en  réponse  à  l’hétérogénéité  des  gisements  : •  Sélec;vité  par  les  receGes  :  teneur  de  coupure •  Sélec;vité  par  les  coûts –  Dans  des  gisements  où  la  teneur  du  minerai  est  en  gros  constante,  mais  la  facilité   d’exploita;on  va  varier Une durée de vie finie pour un gisement
  31. 31. →  Teneur de coupure : sélection par les coûts –  Exemple  de  la  mine  de  trona  de  TG  Soda  Ash Une durée de vie finie pour un gisement
  32. 32. →  Teneur de coupure : sélection par les recettes –  S’applique  donc  dans  les  gisements  hétérogènes  en  qualité  mais  plutôt  homogènes  en  condi;ons   d’exploita;on  :   •  Presque  toujours  le  cas  des  mines  métalliques –  En  vue  de  maximiser  la  créa;on  de  richesse  : •  Mesurée  par  la  Valeur  Actuelle  NeGe  (VAN  /  NPV) •  Pour  des  raisons  de  simplifica;on,  nous  allons  raisonner  sur  la  somme  des  cash  flows  (VAN   avec  un  taux  d’actualisa;on  nul) Une durée de vie finie pour un gisement
  33. 33. →  Teneur de coupure : analogie gisement vs tas de pièces de monnaie –  1  pièce  de  monnaie  =  1  tonne  de  minerai –  La  valeur  de  la  pièce  de  monnaie  est  équivalente  à  la  valeur  de  la  tonne  de  minerai,  donc  à   la  teneur  de  la  tonne  de  minerai –  Ramasser  une  pièce  de  monnaie  est  équivalent  à  exploiter  une  tonne  de  minerai,  avec  un   droit  à  payer  pour  ramasser-­‐u;liser  la  pièce,  qui  correspond  au  coût  d’exploita;on Une durée de vie finie pour un gisement
  34. 34. →  Teneur de coupure : analogie gisement vs tas de pièces de monnaie –  Hypothèses  :   •  Le  tas  est  cons;tué  de  pièces  de  1,  2,  5,  10  et  50  cents,  et  de  1,  2,  5  et  10  € •  Le  droit  pour  ramasser-­‐u;liser  une  pièce  de  1  € •  Quelles  pièces  faut-­‐il  ramasser? Une durée de vie finie pour un gisement
  35. 35. →  Teneur de coupure : analogie gisement vs tas de pièces de monnaie –  Hypothèses  :   •  Le  tas  est  cons;tué  de  pièces  de  1,  2,  5,  10  et  50  cents,  et  de  1,  2,  5  et  10  € •  Le  droit  pour  ramasser-­‐u;liser  une  pièce  de  1  € •  Quelles  pièces  faut-­‐il  ramasser? –  Toutes  les  pièces  dont  la  valeur  est  supérieure,  ou  au  pire  égale,  à  1  €  !! Une durée de vie finie pour un gisement
  36. 36. →  Teneur de coupure : teneur pour laquelle il y a égalité entre les recettes générées par l’exploitation d’une tonne, et les dépenses engendrées par l’exploitation de cette tonne –  Ne  ;ent  pas  compte  de  l’actualisa;on Une durée de vie finie pour un gisement
  37. 37. →  Teneur de coupure : teneur pour laquelle il y a égalité entre les recettes générées par l’exploitation d’une tonne, et les dépenses engendrées par l’exploitation de cette tonne –  Les  receGes  sont  propor;onnelles  à  la  teneur –  D’où  une  expression  très  simple  de  la  teneur  de  coupure  économique →  ou encore –  Soit Une durée de vie finie pour un gisement tvtv tvPtr ×=××= ρ COr = COvtc =× v CO tc =
  38. 38. →  A une teneur de coupure correspondent : –  Un  tonnage  de  minerai •  Fonc;on  décroissante  de  la  coupure,  du  tonnage  des   ressources  à  0 –  Une  teneur  moyenne •  Fonc;on  croissante  de  la  coupure,  de  la  teneur  moyenne   des  ressources  à  la  teneur  la  plus  riche  dans  le  gisement –  Un  tonnage  de  métal   •  Fonc;on  décroissante  de  la  coupure –  Une  géométrie  du  gisement Une durée de vie finie pour un gisement )(xTT tvtv = )(xtt tvtv = )(xTT metmet = )()()( xtxTxT tvtvmet ×=
  39. 39. Une durée de vie finie pour un gisement 0 20 40 60 80 100 Pourcentagemineraioumétal(%) 8 10 12 14 16 18 20 22 24 Teneurmoyenne(%) 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 Coupure (%) %métal %minerai Teneur moyenne
  40. 40. →  A une teneur de coupure correspond donc un niveau de profit : –  Une  marge  moyenne  par  tonne –  Et  une  marge  globale  sur  l’ensemble  du  gisement   Une durée de vie finie pour un gisement COvxtxm tv −×= )()( ( ) )()()( ctvcctvc tTvttttM ××−= ( ) vttttm cctvc ×−= )()(
  41. 41. →  Pour la teneur de coupure économique : –  La  marge  globale  doit  être  suffisante  pour  rembourser  l’inves;ssement  et  aGeindre  le  niveau   de  rentabilité  recherché –  Si  elle  ne  l’est  pas,  elle  ne  peut  pas  l’être  en  changeant  la  teneur  de  coupure  (puisque  la  teneur   de  coupure  économique  est  op;male) –  L’inves;ssement  n’intervient  pas  dans  le  calcul  de  la  teneur  de  coupure •  Une  fois  réalisé,  l’inves;ssement  est  un  «  sunk  cost  » •  Au  stade  de  l’étude  de  faisabilité,  l’effet  de  l’inves;ssement  est  inverse  à  celui  aGendu  a   priori –  Et  une  marge  globale  sur  l’ensemble  du  gisement   Une durée de vie finie pour un gisement
  42. 42. →  Pour la teneur de coupure économique : –  L’actualisa;on  conduit  à  augmenter  légèrement  les  teneurs  de  coupure,  mais  conduit  surtout  à   des  teneurs  de  coupure  décroissantes  dans  le  temps –  Le  modèle  complet  est  plus  complexe  (impact  de  l’accessibilité  sur  les  coûts,  impact  des   limita;ons  de  capacités),  mais  relève  du  même  raisonnement  et  de  la  même  équa;on Une durée de vie finie pour un gisement Roche minéralisée Stérile Minerai Sélection physique
  43. 43. →  Pour la teneur de coupure économique : –  Des  contraintes  de  court  terme  peuvent  conduire  à  augmenter  la  teneur  de  coupure •  Service  de  la  deGe  pendant  les  premières  années  de  produc;on •  Engagement  contractuelle  sur  un  volume  de  produit  commercialisé  pour  l’année  (ou  plus   dans  le  cas  des  ventes  à  terme) –  Mais  de  telles  augmenta;ons  se  font  toujours  au  détriment  de  la  créa;on  de  richesse  globale   sur  le  long  terme –  De  la  sélec;vité…  à  l’écrémage Une durée de vie finie pour un gisement
  44. 44. →  Teneur de coupure : théorie et pratique –  Il  ne  suffit  pas  de  déterminer  correctement  sa  teneur  de  coupure,  mais  il  faut  aussi  se  donner   les  moyens  de  la  meGre  en  œuvre  :   •  La  connaissance  sta;s;que  de  la  distribu;on  des  teneurs  dans  le  corps  minéralisé –  Pour  la  prévision  des  résultats  de  l’exploita;on  sélec;ve  et  dans  certains  cas  la   détermina;on  de  la  teneur  de  coupure •  La  connaissance  à  l’avance  de  la  teneur  des  blocs  sur  lesquels  on  va  faire  la  sélec;on –  Es;ma;on  locale  des  teneurs •  La  capacité  à  meGre  en  œuvre  la  sélec;on  tout  en  respectant  les  objec;fs  de  produc;on –  Planifica;on  à  court  et  très  court  terme Une durée de vie finie pour un gisement
  45. 45. →  Teneur de coupure : théorie et pratique Une durée de vie finie pour un gisement
  46. 46. →  A la base de l’activité, le gisement –  Objet  naturel  à  découvrir  :  constante  de  temps  élevée,  durée  de  vie  limitée –  Localisa;on  imposée  :  impact  sur  les  inves;ssements,  coûts  et  délais –  Objet  incertain  :  risque  géologique →  A l’aval de l’activité, le marché –  Un  marché  mondial  de  commodité,  sans  possibilité  de  différencia;on –  Un  marché  très  instable →  Au centre –  Une  industrie  lourde,  soumise  à  des  risques  techniques  importants –  Des  coûts  opératoires  très  rigides,  comprenant  une  part  significa;ve  de  main  d’oeuvre Les grandes caractéristiques des projets miniers
  47. 47. →  Le raisonnement fait l’hypothèse que l’on exploite les tonnes de teneur supérieure à tc, sans toucher à celles de teneur inférieure : –  Possible  excep;onnellement,  par  exemple  sur  des  gisements  alluvionnaires  sous-­‐marins –  Mais  généralement  impossible –  Et  totalement  irréaliste  dans  une  exploita;on  à  ciel  ouvert  avec  une  fosse  finale Teneur de coupure économique et réalité de terrain
  48. 48. Vers un modèle de coût un peu plus fin →  Le coût opératoire d’une exploitation minière est généralement décomposé –  Coût  mine –  Coût  traitement –  Charges  de  structure  (généralement  des  dépenses  fixes  par  unité  de  temps,  ramenées  à  la  tonne) →  Analogie tas de pièces de monnaie –  Coût  pour  ramasser  une  pièce •  45  cents –  Coût  pour  neGoyer  une  pièce  avant  de  pouvoir  l’u;liser •  35  cents –  Charges  de  structure •  20  cents
  49. 49. Analogie monnaie et réalité de terrain (1/5) →  Que faire d’une pièce de valeur x, inférieure à 1€, qui bloque l’accès à une pièce de valeur supérieure à 1 €? →  Trois solutions : –  Sol  1  :  Ne  ramasser  aucune  des  deux  pièces –  Sol  2  :  Ramasser  la  pièce  de  valeur  x  et  la  jeter –  Sol  3  :  Ramasser  la  pièce  de  valeur  x  et  la  neGoyer
  50. 50. Analogie monnaie et réalité de terrain (2/5) →  Solution 1: –  Equivaut  à  arrêter  l’exploita;on  dans  la  zone  considérée •  Soit une pièce de 10 € accessible sous une pièce de 10 cents •  Exploiter la pièce de 10 cents génère une perte de 90 cents •  Mais donne accès à une pièce de 10 €, donc à un gain de 9 € •  Globalement, on gagne 8.1 € en prenant les deux pièces –  Exclue  dès  lors  que  la  valeur  moyenne  des  deux  pièces  est  supérieure  à  1  €  (teneur  de  coupure   économique)
  51. 51. Analogie monnaie et réalité de terrain (3/5) →  Solution 1: –  A  l’origine  de  la  stupide  «  théorie  du  mélange  » •  «  Je  peux  exploiter  un  bloc  inférieur  à  la  teneur  de  coupure  économique  si  je  dispose   d’un  bloc  supérieur  à  ceGe  teneur  et  que  la  teneur  moyenne  des  deux  blocs  est  elle   aussi  supérieure  à  la  teneur  de  coupure  économique  »
  52. 52. Analogie monnaie et réalité de terrain (3/5) →  Solution 1: –  A  l’origine  de  la  stupide  «  théorie  du  mélange  » •  «  Je  peux  exploiter  un  bloc  inférieur  à  la  teneur  de  coupure  économique  si  je  dispose   d’un  bloc  supérieur  à  ceGe  teneur  et  que  la  teneur  moyenne  des  deux  blocs  est  elle   aussi  supérieure  à  la  teneur  de  coupure  économique  » •  Analogie  du  jus  d’orange  :  j’ai  devant  moi  deux  verres  de  jus  d’orange  ;  l’un  est  tout  frais,   l’autre  traîne  là  depuis  3  semaines  ;  la  théorie  du  mélange  dit  que  si  je  mélange  les  deux,   ce  sera  buvable…  mais  ça  ne  m’empêchera  pas  d’être  malade!  
  53. 53. →  Choix entre solutions 2 et 3 : –  Solu;on  2 •  Dépenses : 45 cents (ramasser la pièce) •  Recettes : 0 cents •  Marge : -45 cents –  Solu;on  3 •  Dépenses : 100 cents •  Recettes : x cents •  Marge : x-100 cents –  La  solu;on  3  est  préférable  si  X>55  cents •  55 cents = coût du traitement + charges de structure •  55 cents = coûts postérieurs à la sélection Analogie monnaie et réalité de terrain (4/5)
  54. 54. Analogie monnaie et réalité de terrain (5/5) →  Minerai fatal et teneur de coupure marginale : –  Des  raisons  techniques  peuvent  obliger  à  exploiter  (dans  la  mine)  des  tonnes  à  teneur  inférieure  à  la   teneur  de  coupure  économique •  Chacune de ces tonnes va générer une perte et on préférerait ne pas y toucher –  A  par;r  du  moment  où  elles  sont  exploitées  dans  la  mine  (et  où  la  dépense  associée  à  leur  exploita;on   est  un  coût  du  passé),  ces  tonnes  peuvent  contribuer  à  la  créa;on  de  richesse  si  leur  valeur  couvre  les   coûts  postérieurs  à  la  sélec;on •  La formule est donc toujours valable, mais il ne faut y intégrer que les coûts postérieurs à la sélection. v CO tc =
  55. 55. Teneur de coupure et modèles de flux (1/3) →  Une approche rigoureuse de teneur de coupure passe donc par un modèle de flux –  Un  flux  de  roche  minéralisée •  Auquel se réfèrent toutes les étapes de l’exploitation communes au minerai et au stérile –  Un  flux  de  minerai •  Auquel se réfèrent toutes les étapes de l’exploitation strictement réservées au minerai –  Un  flux  de  stérile •  Auquel se réfèrent toutes les étapes de l’exploitation strictement réservées au minerai
  56. 56. Teneur de coupure et modèles de flux (2/3) Roche minéralisée Stérile Minerai Sélection physique
  57. 57. Teneur de coupure et modèles de flux (3/3) Roche minéralisée Stérile Minerai Sélection physique Roche minéralisée Stérile Minerai Sélection économiqu
  58. 58. Teneur de coupure économique ou teneur de coupure marginale? (1/2) →  Idéalement, on aimerait exploiter à la teneur de coupure économique –  Mais  les  condi;ons  de  gisement  et  de  méthode  d’exploita;on  obligent  le  plus  souvent  à  remuer  des   tonnes  de  teneur  inférieure →  La teneur de coupure marginale est alors celle qui maximise la somme des cash- flows –  Mais  elle  conduit  à  diminuer  la  teneur  moyenne  exploitée –  Donc  la  produc;on  annuelle  de  métal  pour  une  installa;on  d’une  capacité  donnée  en  termes  de   tonnage  de  minerai –  Donc  le  résultat  annuel  et  la  VAN
  59. 59. →  On cherche donc à alimenter l’usine de traitement en appliquant la teneur de coupure économique →  La teneur de coupure marginale est utilisée pour : –  Stocker  (quand  c’est  possible)  les  tonnes  à  teneur  comprise  entre  la  teneur  de  coupure   marginale  et  la  teneur  de  coupure  économique,  pour  les  reprendre  en  fin  de  vie  du  gisement –  Compléter  l’alimenta;on  de  l’usine  lorsque  le  gisement  ne  permet  plus  de  saturer  l’usine  en   appliquant  la  teneur  de  coupure  économique Teneur de coupure économique ou teneur de coupure marginale? (2/2)

×