La 21e Conférence des parties de la Convention-cadre de Nations Unies
sur le changement climatique, qui se tiendra à Paris...
Décarbonisation des portefeuilles : un nouvel enjeu pour les investisseurs | 1
Décarbonisation des portefeuilles :
de nouv...
2 | Décarbonisation des portefeuilles : un nouvel enjeu pour les investisseurs
La loi relative à la transition énergétique...
Décarbonisation des portefeuilles : un nouvel enjeu pour les investisseurs | 3
QU’EST-CE QUE L’EMPREINTE
CARBONE D’UN PORT...
OFI Asset Management a mis en place une métho-
dologie de la mesure de l’empreinte carbone qui
se fonde sur les émissions ...
Décarbonisation des portefeuilles : un nouvel enjeu pour les investisseurs | 5
LES LEVIERS D’ACTIONS
L’enjeu de la décarbo...
www.ofi-am.fr
22, rue Vernier
75017 Paris - FRANCE
Tel.: +33 (0)1 40 68 17 17
Eric VAN LA BECK
Directeur
du Pôle ISR
+ 33 (...
Décarbonisation des portefeuilles : un nouvel enjeu pour les investisseurs
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Décarbonisation des portefeuilles : un nouvel enjeu pour les investisseurs

177 vues

Publié le

À l’occasion de la COP 21, le secteur de la finance s’engage encore plus aux côtés des États dans la lutte contre le réchauffement climatique à travers un double engagement : engagements à ne plus investir dans certaines industries (notamment les industries du charbon) et engagements de mesure et d’actions de décarbonisation des portefeuilles.

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
177
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
11
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Décarbonisation des portefeuilles : un nouvel enjeu pour les investisseurs

  1. 1. La 21e Conférence des parties de la Convention-cadre de Nations Unies sur le changement climatique, qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015, doit aboutir à un nouvel accord sur le climat visant à contenir le réchauffement mondial (idéalement en deçà de 2°C) et, pour se faire, à diviser par deux les émissions de Gaz à effet de serre (GES) d’ici à 2050. Quels sont les risques du réchauffement climatique ? Il y a d’une part des risques physiques qui concernent au premier chef certains secteurs d’activité (immobilier, agriculture, zones touristiques…), et qui sont déjà bien intégrés dans les modèles de probabilité des assu- reurs. D’autre part, un risque Carbone qui est lié aux engagements des États dans la lutte contre le réchauffement climatique et à la réorientation potentielle des investissements vers des technologies bas carbone. Si les industries liées à l’extraction et à l’utilisation des énergies fossiles sont en première ligne, l’ensemble des activités sont plus ou moins directement concernées à long terme par les changements technologiques concernant la production, la distribution et la consommation d’énergie. Un engagement de tous les acteurs pour la COP 21 À l’occasion de la COP 21, les professionnels de la finance ont décidé de s’engager aux côtés des États dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ses engagements sont de deux ordres : ne plus réaliser de nouveaux investissements dans certains secteurs, notamment les industries du charbon, mais aussi mesurer l’empreinte carbone des portefeuilles et engager des actions de réduction de cette empreinte. Eric VAN LA BECK Directeur du Pôle ISR OFI ASSET MANAGEMENT ÉDITO
  2. 2. Décarbonisation des portefeuilles : un nouvel enjeu pour les investisseurs | 1 Décarbonisation des portefeuilles : de nouvelles obligations pour les investisseurs .............. 2 Mesure de l’empreinte carbone des portefeuilles .......... 3 Méthodologie d’OFI Asset Management ........................... 4 Un accompagnement sur mesure ........................................ 5 SOMMAIRE
  3. 3. 2 | Décarbonisation des portefeuilles : un nouvel enjeu pour les investisseurs La loi relative à la transition énergétique, promulguée en août dernier, vise à donner à la France les moyens de lutter efficacement contre le dérèglement climatique tout en renforçant son indépendance et en équilibrant mieux ses différentes sources d’approvisionnement. QUELS IMPACTS SUR LES ENTREPRISES ? Dès 2016, le rapport RSE des entreprises devra tenir compte des risques financiers liés aux effets du changement climatique et des mesures prises pour les réduire. Les entreprises devront témoigner de la mise en œuvre d’une stratégie bas carbone dans toutes les composantes de leurs activités, y compris l’usage des biens et services qu’elles produisent. Les établissements de crédit (CMF) devront intégrer dans les stress tests les risques liés au changement climatique. QUELLES OBLIGATIONS POUR LES INVESTISSEURS ? (Art. L533-22-1 du CMF) Les investisseurs devront communiquer dans le rapport annuel de l’exercice clos au 31/12/2016 : • Les modalités de prise en compte des critères ESG dans leur politique d’investissement ; • La prise en compte de l’exposition aux risques climatiques et notamment la mesure des émis- sions de gaz à effet de serre associés aux actifs détenus ; • Les moyens mis en œuvre pour contribuer à la transition énergétique et écologique et pour respecter l’objectif international de limitation du réchauffement climatique ; • Le cas échéant, les raisons pour lesquelles leur contribution est en deçà de ces objectifs indicatifs définis en fonction des types d’investissement. DÉCARBONISATION DES PORTEFEUILLES : DE NOUVELLES OBLIGATIONS POUR LES INVESTISSEURS A SAVOIR Le gouvernement s’est engagé à remettre au parlement, avant fin décembre 2016, un rapport sur la mise en œuvre d’un scénario de tests de résistance réguliers représen- tatifs des risques associés au changement climatique mentionnés dans le code monétaire et financier. Rapport des risques associés au changement climatique
  4. 4. Décarbonisation des portefeuilles : un nouvel enjeu pour les investisseurs | 3 QU’EST-CE QUE L’EMPREINTE CARBONE D’UN PORTEFEUILLE ? L’empreinte carbone permet de donner à un instant précis les émissions de carbone liées à un portefeuille. Pour obtenir cette photographie, OFI Asset Management se fonde sur : • Des éléments de bilan : - Émissions de carbone financées ; - Intensité carbone moyenne d’un portefeuille ; - Comparaison éventuelle avec un indice de référence et son évolution dans le temps. • Une analyse du profil « changement climatique » des émetteurs - Évolution dans le temps de l’intensité carbone d’un émetteur et comparaison sectorielle ; - Investissements « à risque » par rapport à la théma- tique « Changement climatique » ; - Opportunités d’investissements par rapport à cette thématique. COMMENT SE MESURE-T-ELLE ? Les émissions sont classées en trois catégories appelées « scopes ». • Le scope 1 Concerne les émissions directes de l’entreprise. • Le scope 2 Concerne les émissions indirectes, mais uniquement celles liées à la consommation d’énergie. • Le scope 3 Prend en compte les émissions réalisées en amont de la filière de production et en aval lors de l’utilisation des produits (transport, utilities Oil and Gas…). Les secteurs particulièrement concernés par l’empreinte carbone pour les scope 1 et 2 sont : Basic Resources, Construction & Materials, Oil & Gas, Travel & Leisure, Utilities. Compte tenu du manque de maturité de certaines entreprises en matière de reporting, rendant les infor- mations peu fiables, OFI Asset Management n’utilise le scope 3 que pour l’automobile et le transport. MESURE DE L’EMPREINTE CARBONE DES PORTEFEUILLES Source : Ghg protocol 3 scopes d’analyse pour mesurer les émissions carbone Upstream activities Reporting company Downstream activities SCOPE 1 SCOPE 2 SCOPE 3
  5. 5. OFI Asset Management a mis en place une métho- dologie de la mesure de l’empreinte carbone qui se fonde sur les émissions financées : • Estimation de la part d’émissions annuelles finan- cées par les investissements du portefeuille : émissions financées en tonnes de GES émises par million d’euros investi ; • Méthode de calcul retenu par le Groupe OFI : • Périmètre : scopes 1 et 2 pour une mesure homogène au sein du portefeuille. EMPREINTE CARBONE D’UN PORTEFEUILLE ACTIONS L’exemple d’OFI Leader ISR au 31/12/2014 Pour sélectionner les meilleures entreprises dans un secteur, OFI Asset Management complète cette approche par une analyse qualitative des émetteurs : 1 - La thématique « Changement climatique » est analysée sur la base des enjeux clés suivants : • Émissions carbone du processus de production ; • Émissions carbone en amont/aval (produits tout au long de leur cycle de vie) ; • Opportunités dans les technologies « vertes » ; • Efficience énergétique. 2 - Pour chacun des émetteurs, ces enjeux sont étudiés sous deux angles : • L’exposition de l’émetteur à l’enjeu, en fonction de son portefeuille activités et des zones géogra- phiques/réglementations où ces activités sont réalisées ; • Une évaluation des objectifs annoncés, des moyens mis en œuvre et des résultats observés. Total des émissions carbone de la société Total du passif de la société Encours détenu X 4 | Décarbonisation des portefeuilles : un nouvel enjeu pour les investisseurs SCOPE 1 98 SCOPE 1 52 SCOPE 2 29 SCOPE 2 45 Stoxx Europe 600 OFI LEADER ISR TeqCO2 /M€investi Le taux de disponibilité des émissions de GES est de 99,3 % des encours du fonds (hors OPC) Estimation du volume moyen de GES émis dans le portefeuille (par M€ investi) Source : OFI Asset Management MÉTHODOLOGIE D’OFI ASSET MANAGEMENT 0 50 100 150 200 250 2011 2012 2013 2014 Stoxx Europe 600 OFI LEADER ISR - 50 % Forte diminution des émissions liée à une réorientation sectorielle du portefeuille en 2012 Évolution des émissions financées (par M€ investi) Source : OFI Asset Management
  6. 6. Décarbonisation des portefeuilles : un nouvel enjeu pour les investisseurs | 5 LES LEVIERS D’ACTIONS L’enjeu de la décarbonisation des portefeuilles est aujourd’hui principalement un enjeu de tran- sition. Pour sélectionner les meilleurs émetteurs, OFI Asset Management propose de mettre en œuvre successivement : 1 - Une stratégie d’exclusion de certains secteurs 2 - Une stratégie de sélection dans les secteurs intensifs en carbone à travers une approche « Best- in-Class » qui permet de sélectionner, à l’intérieur d’un secteur, l’acteur qui s’inscrit dans une trajectoire bas carbone, soit parce qu’il utilise ou développe des technologies du futur, soit parce que, dès aujourd’hui, il est le « meilleur de la classe ». 3 - Une stratégie qui privilégie les émetteurs qui financent les énergies renouvelables ou proposent des solutions. LA MESURE ET LE REPORTING Pour mesurer efficacement l’empreinte carbone des portefeuilles, OFI Asset Management a fait le choix d’une analyse carbone qui est à la fois quantitative et qualitative. Pour répondre aux attentes de ses clients et accom- pagner les investisseurs dans le suivi de l’empreinte carbone de leurs portefeuilles, OFI Asset Management a mis en place un reporting conforme aux exigences de la Loi de transition énergétique. UN ACCOMPAGNEMENT SUR MESUREPortefeuille «standard» Portefeuille « bas carbone » Mesure Trajectoire I 2 3 Les leviers d’actions 5 | Décarbonisation des portefeuilles : un nouvel enjeu pour les investisseurs Les enjeux du Développement Durable constituent la « matière première » de l’ISR. Définis dans des textes de référence, le plus souvent des traités internationaux ou des déclarations comme les principes du Pacte mondial de l’ONU, les normes de l’Organisation Internationale du Travail… ces enjeux ont un impact direct sur l’ensemble des parties prenantes de la société et font naître des risques dont les conséquences présentent une forte « matérialité » pour les acteurs économiques. Tous les secteurs d’activité ne font pas face aux mêmes enjeux ; certains étant même très spécifiques. Leur intensité varie aussi selon l’implantation géographique des entreprises. Ces enjeux sont susceptibles d’évoluer dans le temps, sous l’effet de la prise de conscience de la rareté des ressources ou de la pression de la société civile et des organisations. Face à ces enjeux, les acteurs se positionnent en apportant des réponses aux risques de formes diverses qui se font jour mais dont l’impact est significatif. L’étude de la gestion des risques par les entreprises ainsi que celle de leur capacité à saisir les opportunités offertes constituent le fondement de notre méthodologie d’analyse. Chaque publication de la collection a pour objectif d’apporter un éclairage sur un enjeu ESG ainsi que les secteurs les plus directement concernés, en mettant évidence les réponses, le positionnement et les pratiques des entreprises. La collection « Enjeux ESG en Perspectives » décline les travaux réalisés par l’équipe de recherche d’OFI Asset Management.
  7. 7. www.ofi-am.fr 22, rue Vernier 75017 Paris - FRANCE Tel.: +33 (0)1 40 68 17 17 Eric VAN LA BECK Directeur du Pôle ISR + 33 (0)1 56 88 83 58 evanlabeck@ofi-am.fr Hélène CANOLLE Responsable Développement ISR et Analyse ESG + 33 (0)1 40 68 60 37 hcanolle@ofi-am.fr Jean-Marie PEAN Responsable de l’Analyse ESG + 33 (0)1 56 88 83 79 jpean@ofi-am.fr DÉPARTEMENT ANALYSE ISR ET ESG Suivez-nous !

×