Télécom ParisTech 
La lettre d’information semestrielle de Télécom ParisTech Infos 
N° 11 
septembre 
2014 
Depuis mainten...
Télécom ParisTech 
Infos 
Télécom ParisTech 
Infos 
Université Paris-Saclay, ParisTech et Institut Mines-Télécom : 
le pay...
Télécom ParisTech 
Infos 
Les Télécoms mènent à tout… 
Anne Mortureux, Ingénieure 1984, est psychologue en Grande École et...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Lettre semestrielle sept2014

1 519 vues

Publié le

Édito : vos dons pour un saut de performance ! Une rentrée scolaire 2014 en croissance. Université Paris-Saclay, ParisTech, Institut Mines-Télécom : le paysage se clarifie. Antonio Casilli contre l'hypothèse de la fin de la vie privée. 5 minutes de la vue d'un-e doctorant-e. Journée de l'Innovation. Une offre de Formation Continue complètement rénovée. Les Télécoms mènent à tout: Anne Mortureux, Ingénieure 1984, est psychologue clinicienne.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 519
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
591
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Lettre semestrielle sept2014

  1. 1. Télécom ParisTech La lettre d’information semestrielle de Télécom ParisTech Infos N° 11 septembre 2014 Depuis maintenant quatre ans, je vous informe de cette aven-ture au long cours qu’est l’installation de Télécom ParisTech sur le campus Paris-Saclay. Une nouvelle étape a été franchie cet été avec l’approbation de l’Avant-Projet Définitif. Prochaine étape : l’élaboration des cahiers des charges pour les appels d’offre travaux. L’École, l’Institut et leur tutelle maintiennent la pression sur l’État pour obtenir le finan-cement intégral de l’immobilier nonobstant les aléas inévitables sur un projet de cette ampleur. Mais pour permettre à l’École d’accomplir un saut de performance à cette occasion et de s’ajuster au niveau scienti-fique de ses illustres voisins (Polytechnique, CEA, Centrale, HEC...), Télécom ParisTech et son association d’alumni font appel à vous et à vos dons, individuellement mais aussi collectivement, sous forme d’une opération : « 50 000 € pour une salle à vos couleurs ». Chaque diplômé individuellement, chaque promotion automatiquement, chaque groupe à l’étranger sur sa demande, verra ses dons cumulés sur deux ans et à l’issue, la possi-bilité d’avoir une salle de cours à son nom ou ses couleurs. Vos dons permettront de financer des professeurs d’exception travail-lant avec des équipements à la pointe, ensei-gnant aux meilleurs étudiants en provenance des meilleurs établissements français et étrangers. Sept groupes (New-York, UK, Maroc, Tunisie, Chine, San Francisco, Chine) ont d’ores et déjà accepté de concourir. Sur une 1re sollicitation au printemps, 200 k¤ ont déjà été récoltés en provenance de plus de 100 diplômés et 10 promotions ont donné plus de 2 k¤, en tête desquelles les promos 1974, 1982 et 1986. Je compte sur vous tous pour soutenir ce projet et m’aider à réunir 2 M¤ collectés sur ces deux années, ce qui est notre ambition. Yves POILANE (84) Directeur de Télécom ParisTech Démos d’élèves - Rentrée Solennelle de Télécom ParisTech - 8 sept. 2014 - www.telecom-paristech.fr/rentree/ Pour cette rentrée 2014, nous avons recruté en première année environ 130 élèves par le Concours Commun Mines Ponts (en légère croissance), huit élèves issus de l’Université avec une Licence 3 (inversion de tendance avec les années précédentes) et une douzaine d’élèves munis d’un Diplôme Universitaire de Technologie destinés à un cursus en alter-nance (en nombre stable par rapport à l’année dernière malgré la croissance visée). Au total, on observe donc une croissance nette des élèves recrutés en première année, conformément à notre plan stratégique. Pour sa part, le recrutement direct en 2e et 3e années du cycle ingénieur, est en croissance forte cette année encore pour deux raisons principales : le choix par un nombre élevé d’élèves polytechniciens (une trentaine) de terminer leur cursus chez nous (ce qui avait expliqué l’essentiel de la croissance entre 2012 et 2013) ; couplé avec une augmentation significative en 2014 des recrutements à l’étranger (95 élèves en 2014 pour respective-ment 81 et 79 élèves en 2013 et 2012). Cette augmentation bénéficiant aux deux cursus - Paris (+10 élèves) et Sophia (+4 élèves) - est particulièrement nette en provenance d’Italie, de Pologne et de Tunisie (cursus 18 mois). Enfin, l’ouverture d’un double diplôme avec HEC nous a permis de recruter, pour la pre-mière fois, trois élèves en provenance de la 1re Grande École de management française, ce qui est, avec le recrutement polytechni-cien, un très bon signe sur l’attractivité de Télécom ParisTech comme Grande École de l’innovation par le numérique. Ces chiffres nous maintiennent sur la trajectoire des 300 diplômés pour la rentrée 2017, qui figure dans notre plan stratégique actuel. Vos dons pour un saut de performance ! Une rentrée scolaire 2014 en croissance Édito Diplôme IG 2012 2013 2014 Intégration en 1re année 146 145 153 Intégration en 2e/3e années 94 112 130
  2. 2. Télécom ParisTech Infos Télécom ParisTech Infos Université Paris-Saclay, ParisTech et Institut Mines-Télécom : le paysage se clarifie Contre l’hypothèse de la fin de la vie privée L’année où Facebook fête son dixième anniversaire, Antonio Casilli, Maître de Conférences en « Digital Humanities » à Télécom ParisTech co-signe l’ouvrage « Against the Hypothesis of the End of Privacy » qui bouscule la vision d’une érosion de la « sphère privée » dont les prin-cipaux responsables seraient les usagers. Ses travaux testent l’hypothèse d’une fin de la vie privée en simulant le comportement des utilisateurs via des « agents virtuels programmés » lâchés dans un environne-ment qui émule Facebook. Ses conclusions : la vie privée ne disparaît pas ! Elle mute en un espace de négociation qui permet aux utilisateurs de se constituer un « capital social », lié au volume et à la qualité de leurs connexions. Ce nouveau paradigme d’un usager pilotant son propre « ludion de privacy » au contact des réseaux sociaux, vaut aujourd’hui à Antonio Casilli de très nombreuses interviews dans tous les medias. Retrouvez-les sur : www.bodyspacesociety.eu/2014/08/27/ quatre-theses-sur-surveillance-de-masse-et-vie- privee/ Retour sur l’édition 2014 de la Journée de l’Innovation J-50… d’une offre de Formation Continue complètement rénovée Le 1er décembre 2014, Télécom ParisTech, Télécom Bretagne et Télécom SudParis lan-ceront une offre de for-mation continue tota-lement refondue, sous la marque Télécom Évolution. Cette nou-velle marque, porteuse de synergies entre les trois écoles, traduit aussi de nouvelles ambitions : - Répondre aux besoins des entreprises dans les domaines à forts enjeux économiques : Internet des Objets, Transports Intelligents, Big Data, Cybersécurité, Défense. Les re-commandations des Comités de veille de Domaine composés d’Alumnis et d’ensei-gnants- chercheurs des trois écoles garan-tissent l’adéquation de ces nouvelles offres aux besoins du marché. - Dynamiser la vie professionnelle des cadres, ingénieurs et techniciens par une gamme de Certificats d’Études Spécialisées (CES). Les CES d’une durée de 20 à 25 jours sont adaptés aux besoins du marché et compa-tibles avec une activité professionnelle : ils attestent des compétences requises pour accéder à de nouveaux métiers ou de nou-velles fonctions. - Perfectionner ses capacités de travail col-laboratif à distance à travers les MOOCs et leurs services associés. Les MOOCs des écoles Télécom permettent d’acquérir en toute liberté et à votre rythme des com-pétences dans le domaine des réseaux de données, des réseaux mobiles ou les tech-nologies du web. Les services associés per-mettent de les adapter aux besoins spéci-fiques des entreprises. Le budget 2015 de l’École s’annonce diffi-cile. Comme pour les trois dernières années, la subvention d’État est en baisse (contri-bution de l’École à la réduction du déficit public !), même si nous bénéficions de la relative clémence à l’égard de l’enseigne-ment supérieur. À cette baisse s’ajoutera, de façon exceptionnelle et c’est une mau-vaise nouvelle, la forte baisse (20 à 30%) des recettes issues de la collecte de la Taxe d’Apprentissage suite à la modification des règles de calcul et répartition de cet impôt, conséquence de la loi sur la formation pro-fessionnelle votée au printemps. Comme, dans le même temps, certaines dépenses de fonctionnement évoluent de fa-çon irrépressibles à la hausse (loyers, charges, fluides), l’École a dû poursuivre et amplifier son plan de diversification des ressources et de réduction des charges compressibles. Côté ressources, en 2015, nous constaterons les premiers effets de la hausse des frais de scolarité pour les étudiants non boursiers et nous tablons sur une nouvelle croissance des dons des alumni via la Fondation Télécom. Enfin, nous anticipons un retour à la hausse des recettes de la Formation Continue grâce à la mise en place de Télécom Évolution, ceci malgré un marché au mieux stable. Côté dépenses, nous comptons sur l’effet « année pleine » des derniers plans enga-gés en 2013 et 2014, notamment la baisse des rémunérations de nos vacataires ensei-gnants, mais aussi la rationalisation et la mutualisation de l’ensemble de notre parc de copieurs/imprimantes. En 2015, nous réaliserons également, pour la 1re année, une économie substantielle liée à l’externalisa-tion de l’activité de restauration collective, jusque-là exercée par une association et désormais transférée à un prestataire privé, Elior. L’ensemble de ces mesures devrait nous permettre d’absorber une baisse atten-due de notre budget de fonctionnement de 4% par an sur les trois ans à venir. 2015 : De la rigueur dans le budget Depuis une demi-douzaine d’années, l’École a fait le choix d’alliances stratégiques pour pallier sa petite taille limitant sa visibi-lité internationale, accroître ses interactions inter-disciplinaires (le numérique étant au-jourd’hui partout) et dégager des économies opérationnelles par mutualisation. Notre groupe (GET, puis Institut Télécom, puis Institut Mines-Télécom regroupant les écoles des télécoms puis celles sous tutelle du Ministère de l’Industrie), s’est imposé à nous pour des raisons statutaires mais aussi parce que ces écoles ont une histoire et une ambition communes : le service à l’écono-mie et à l’industrie. Pourtant trouver son « domaine d’emploi » complet n’a pas été simple, tant ce groupe apparaît atypique dans le paysage mondial et tant le niveau et la localisation géographique des écoles qui le constituent sont hétérogènes. De récentes évolutions, souhaitées par les Présidents des Conseils des Écoles et impulsées par leur nouveau Directeur Général sont, de très bon augure, laissant entrevoir un groupe ramassé, avec de fortes mutualisations sur un nombre réduit de fonctions. S’agissant de ParisTech, nous avions fondé l’espoir d’en faire le « MIT à la Française » dans une intégration renforcée de 12 des plus grandes écoles du pays. Espoir revu sous le double coup de la volonté contraire de l’État et d’un engagement variable* des écoles. Aujourd’hui, ParisTech est devenu, de facto, un groupe de très grandes écoles franciliennes, menant des projets collectifs pour promouvoir en France et à l’étranger la formation d’ingénieurs à la française, en lien avec l’industrie. Budgets et moyens humains ont été ajustés en conséquence, perspectives de diplômation abandonnées et politique de communication bâtie sur une logique de labellisation. Paris-Saclay, créé en 2014, devient pour notre École le 1er outil de coopération inter-disciplinaire (19 établissements publics, de nombreux centres privés de R&D, etc.) et la 1re plateforme de visibilité mondiale, servi en cela par la perspective d’une concen-tration géographique inégalée, l’assurance d’un financement public spécifique récur-rent (32 M€/an, grâce aux investissements d’avenir) et une similitude complète avec les grandes universités mondiales (taille, unité de lieu, spectre disciplinaire, de la recherche la plus fondamentale à la plus appliquée). Une alliance entre pairs où Télécom ParisTech a su trouver sa place et se définit aujourd’hui dans sa stratégie comme le futur « Collège de l’Innovation par le numérique de Paris-Saclay ». * cf revue « La jaune et la rouge » : www.lajauneetlarouge.com/article/paristech-une- ambition-revisitee L’Innovation Télécom ParisTech se montre chaque année au public. Ce 19 juin, 300 participants issus des mondes professionnel et académique ont découvert à l’École, et à un rythme soutenu, les meilleurs projets de l’année de nos étudiants et des créateurs de start-up de notre incubateur. Devant un amphi comble, une trentaine de jeunes por-teurs de projets ont répondu en 7 minutes aux questions d’entrepreneurs et managers aguerris : Michel Paulin, François Paulus, Yves Poilane, Jean-Luc Vaillant et Jacques Veyrat. Ce jury appelé à décerner trois prix s’est dit une nouvelle fois « épaté » par le dyna-misme et l’inventivité de ces « jeunes ». Ils ont récompensé deux projets étudiants : une table musicale interactive « Qubble » et un dispositif de géolocalisation d’objets à l’aide de champs magnétiques « Plume » ; ainsi que Focusmatic, start-up qui produit des métriques pertinentes en vue d’alimenter le marketing social des entreprises. Le succès renouvelé de cet événement a permis de prendre date pour 2015. Revivez la Journée de l’Innovation en images et en interviews sur : www.telecom-paristech.fr/journee-innovation/ Que sont 5 minutes dans une vie de doctorant ? Très peu de choses en proportion de trois années de travail d’une recherche souvent très pointue, mais ces 5’ ont permis à 19 doctorants de « pitcher » devant un large auditoire pour la 1re fois de leur vie. De la fraîcheur, de l’enthousiasme et de l’ambi-tion communicative, c’est ce qui est ressorti de ce 1er événement organisé par Télécom ParisTech, avec à la clé 3 prix de valeur décernés par un jury éclectique : www.telecom-paristech.fr/recherche/ doctorat/5-pour-ma-these-phd-pitch.html Remise des Prix - Journée de l’Innovation - 19 juin 2014 - Télécom ParisTech Remise des Prix - 5’ pour ma Thèse - 26 juin 2014 - Télécom ParisTech
  3. 3. Télécom ParisTech Infos Les Télécoms mènent à tout… Anne Mortureux, Ingénieure 1984, est psychologue en Grande École et psychologue clinicienne en hôpital. Anne Mortureux (Ing. 1984) AGENDA 2014 - 2015 Abonnement en ligne et toutes vos réactions sur : PEFC/10-31-1238 Imprimé sur papier provenant de forêts gérées durablement. www.telecom-paristech.fr/lettreinfo Télécom ParisTech Infos : www.telecom-paristech.fr Directeur de la publication : Yves Poilane Rédacteur en chef : Dominique Célier Rédaction : Antonio Casilli, Patrick Duvaut, Joseph Gyuran, Thomas Houy, Jean-Pascal Jullien, Alain Riesen Réalisation : Télécom ParisTech/Direction de la Communication 46, rue Barrault 75634 Paris Cedex 13 Impression : LA FIRME - 21, rue Aristide Briand 94340 Joinville-le-Pont Dépôt légal : septembre 2014 - Semestriel - ISSN : 2105-1380 Quel est ton meilleur souvenir de ton passage à l’École ? Sortie de l’École en 1984, j’en ai gardé plusieurs excellents souvenirs : beaucoup d’humour pendant le cours sur la théorie de l’information - qui me sert encore aujourd’hui - et puis les TP d’électronique, où le maniement du fer à souder était encore de rigueur. Mais les souvenirs les plus mar-quants sont ceux qui ont cristallisé tant d’amitiés durables, grâce aux soirées, week-ends, ski, plage, etc. Quelle a été ta carrière depuis ? Quelle logique à l’enchaînement des postes ? En quittant l’École, j’ai travaillé dans les réseaux d’entreprise, à une époque où Internet n’existait quasiment pas. À force de faire circuler l’information dans des réseaux, je me suis intéressée à la manière dont chacun de nous émet, reçoit, traite l’information. Un pas plus loin, et j’ai voulu essayer de comprendre comment l’homme vient à penser, à réfléchir, à vivre… Ce qui m’a conduit finalement à la psycho-logie. J’ai ainsi repris des études pour exercer comme psychologue clinicienne, prati-cienne et chercheuse. Et de me retrouver aujourd’hui à l’hôpital Cochin, mais aussi en exercice auprès d’élèves d’écoles d’ingé-nieur, et dans des activités de formation et de recherche par ailleurs. Qu’est-ce qui t’a été le plus utile dans ta carrière dans la formation à Télécom ParisTech ? D’abord la rigueur du raisonnement, asso-ciée à la curiosité d’esprit à laquelle nous étions appelés. Et aussi étonnant que cela puisse paraître pour certains, le raisonne-ment scientifique, où la capacité d’abstrac-tion associée à l’expérimentation mettent bien en évidence la différence entre théorie et pratique qui est au moins aussi vérifiable dans le domaine des sciences humaines. Comment vois-tu l’univers des Grandes Écoles aujourd’hui ? C’est un monde exigeant certes, mais très loin des caricatures que l’on en fait. L’ouverture croissante vers des populations plus larges est une très grande chance pour tous. Tout comme la prise en compte crois-sante de la nécessité de former les jeunes au monde professionnel, au-delà de l’expertise : les aider à se situer dans un univers com-plexe, tant sur le plan humain qu’écono-mique, juridique, etc. Les Grandes Écoles sont une particularité française, parfois mal comprise ; mes études de psychologie m’ont permis d’apprécier également la très grande qualité de l’ensei-gnement universitaire. Persuadée de l’inté-rêt qu’il y a à travailler ensemble sans pour autant perdre ces deux cultures, j’espère que l’intelligence primera sur l’idéologie dans les rapprochements à opérer entre ces deux systèmes. Comment vois-tu les jeunes étudiants aujourd’hui, par rapport à ton époque ? Cette période en Grande École est char-nière dans la vie des jeunes et leur permet après des années souvent très studieuses, de mieux se connaître, tant sur le plan intellec-tuel qu’humain, exercice bien utile pour la suite. Aussi le développement des stages et l’importance accordée à la vie associative me paraissent une énorme chance ! Aujourd’hui leur parcours sera à inven-ter, il est peu probable qu’il soit rectiligne, dans un monde complexe, mouvant. D’où l’importance de toutes les expériences de vie, à condition d’en faire, d’une manière ou d’une autre, un bilan ou une relecture. Que sais-tu de la stratégie de l’École ? Qu’en penses-tu ? L’ouverture à l’international, l’importance des stages, le développement de l’esprit d’entreprise sont des facteurs essentiels, mais je suis particulièrement sensible à l’attention accordée aux femmes scientifiques. C’est un défi encore aujourd’hui ! Je sais, ayant vécu le déménagement sur le plateau de Saclay d’ENSTA ParisTech, dont j’assure le suivi en tant que psychologue, que cela permettra de faire éclore encore davan-tage de projets. Je souhaite bon vent à tous www.telecom-paristech.fr/actualites/agenda.html ceux qui vont s’y engager ! dès sept. 2014 Ateliers hebdomadaires de création informatique pour vos enfants à partir de huit ans, proposés à Télécom ParisTech par Magic Makers, start-up créée par Claude Térosier (Ing. 97) 9 oct. 2014 Colloque « Leadership et nouvelles expressions de pouvoir à l’ère numérique » à l’École. Inscription : www.fondation-telecom.org 9 oct. 2014 Conférence IREST à l’École sur le thème « L’Europe des Télécoms : risques et opportunités d’un marché unique du numérique ». Inscription : www.irest.org 16 oct. 2014 Dîner de Fundraising à l’UNESCO avec Patrick Drahi (Ing. 88), Président fondateur d’Altice qui a mené et conclu le rapprochement SFR/Numéricable et qui interviendra sur le thème « Business et philanthropie ». Inscription : www.fondation-telecom.org/Diner2014 24 oct. 2014 Conférence de parrainage de la promotion 2016 CGI 24 nov. 2014 Lancement du parrainage de la promo 2017 par Michel Combes, Directeur Général du groupe Alcatel-Lucent 26 nov. 2014 Leçon inaugurale de la Chaire : « Machine Learning for Big Data » à l’École 8 déc. 2014 Les 70 ans de Télécom ParisTech alumni en présence de la Ministre Axelle Lemaire, au Ministère de l’Économie à Bercy : « L’histoire et l’avenir du secteur du numérique ». Inscription : www.telecom-paristech.org 12 fév. 2015 Forum des Télécommunications, 23e forum de recrutement organisé par nos étudiants Télécom (ParisExpo, Porte de Versailles) : www.forumdestelecommunications.fr 11 & 12 mars 2015 9es Entretiens Télécom ParisTech sur la Cybersécurité : Tutoriels et conférence-débat Inscription : janvier 2015.

×