SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  200
E-transformation de la Formation Carole ANGLADE Marlène BLONDET Christel CAPERAN Catherine EDMOND Folly KUEVI Rym RAIS
Introduction
3 Formation Initiale Formation Continue Formation
4 Pyramide de Maslow Accomplissement de soi (la montée en compétence va favoriser l’augmentation de rémunération) Réalisation  de Soi Montée en compétences (se former pour acquérir des compétences et monter en grade dans la société ou suivre les évolutions de la société pour se maintenir dans l’emploi) Besoins d’Estime Statut. Respect Appartenance à un emploi, à une entreprise, à la société en tant que travailleur Besoins Sociaux.  Acceptation. Appartenance Sécurité de l’emploi (se former pour se maintenir ou revenir dans l’emploi , s’assurer un avenir) Besoins de Sécurité Besoins Physiologiques (faim, soif, etc…) Salaire
Sommaire 1ère Partie : Le Marché et les Acteurs Histoire de la Formation à travers ses évolutions technologiques Les Acteurs du secteur de la Formation Le Marché de la Formation 5
Sommaire 2ème Partie : E-Impact Marché de la e-Formation Données Web-marketing & Longue Traine La Chaîne de Valeurs 6
Sommaire 3ème Partie : E-évolution – Perspectives & Enjeux Les nouveaux usages & comportements  Les évolutions technologiques  Les Freins & les Enjeux 7
Histoire de la Formation au travers ses évolutions technologiques   Les Acteurs du secteur de la Formation  Le Marché Global de la Formation
1ère Génération : Enseignement par correspondance   1840 1877 1856 Cours HATTEMER 1er cours par correspondance en France Institut Toussaint et Langenscheidt à Berlin 1er cours par correspondance par Isaac PITMAN
10 Cours par correspondance d’espagnol de Toussaint et Langenscheidt à Berlin
1ère Génération : Enseignement par correspondance   1881 1906 1907 1919 "l'Ecole Universelle" "L'école chez soi" par l'éditeur Léon Eyrolles Loi Astier Ministère du Travail 
1ère Génération : Enseignement par correspondance   1937 1926 1920 1930 1939-1940 Initiatives de formation avec les supports radio-phoniques Début apprentissage des langues avec le cinéma et le 78T  Création du Centre National de Télé-Enseignement (CNTE) Centre d’Information et d’Orientation
1ère Génération : Enseignement par correspondance   1946-1947 1949 Années 50 Début de l’AFPA Microsillon Magnétophone  Grandes associations professionnelles
2ème Génération : Enseignement télévisé et modèle industriel   1963 1965 1971 1969 Centre National de Promotion Rurale (CNPR) Loisur la Formation continue : LoiDelors Télévisions éducatives Télé-CNAM Télévisionscolairepar l'UNESCO
3ème Génération : Enseignement à distance Interactif 1970 1974 1972 Début de l’EIAO Aux USA La dissolution de l'ORTF en France UniversitéNationaled'Éducation à Distance en Espagne  Open University britannique Naissance du Congé Individuel de Formation
3ème Génération : Enseignement à distance Interactif Années 80 1985 1987-88 1983 EIAO en France Naissance des FONGECIFs 1ers appelsd'offres" multimédias " par la Délégation de la Formation Professionnelle. Lancement du Plan IPT : Informatique pour Tous
3ème Génération : Enseignement à distance Interactif Années 80-90 Milieu Années 90 L’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) Naissance des OPCA
3ème Génération : Enseignement à distance Interactif 2000-2001 2003 2011-2012 2004 E-learning Naissance du DroitIndividuel à la Formation Adoption d’un « programme e-learning 2004-2006 » dont la principale action concernait le jumelage électronique Adoption du Plan Numérique 2012 Sources : « Des cours par correspondance au e-learning » de Viviane Glikman Sites : hattemer.fr et procomptable.com
 Histoire de la Formation au travers ses évolutions technologiques Les Acteurs de la Formation  Le Marché de la Formation en Chiffres
20 Les Acteurs
21 La Budget / le Financement
22 En France / la demande / les apprenants 11,4 millions de stagiaires en formation continue 15 millionsd’étudiants, élèves, apprentis SOURCES: chiffres 2008 – AFPA et éducation nationale
23 L'Offre / le secteur /un marchéatomisé 48 000 organismes ont rempli un BPF   CA 10,3 milliards d’€ 33 800 ont la formation comme activité secondaire Le secteur :      14 200 organismes  l’activité principale  = formation   CA 6,4 milliards d’€ La branche : 7084 organismes CA 3,5 milliards d’€ Source : FFP - centre INFFO  - Synthèse Etude Cartographie du secteur Avril 2010
24 L'Offrecomparaisonpublic-privé www.afpa.fr
25 L‘Offre / la Branche Source : FFP centre INFFO  - Synthèse Etude Cartographie du secteur Avril 2010
26 L‘Offre / les plus grosorganismes Sources : societe.com et sites des organismes
27 L‘Offre / la Branche / Ventilation des prestations Source: observatoire économique - FFP
28 L‘Offre / la Branche / les Prestations Tendance actuelle: demande de formations certifiantes Paradoxe : même si 88% des grands organismes de formation proposent  une offre certifiante la majorité de leur activité ne l’est pas Source : FFP – centre INFFO - Synthèse Etude Cartographie du secteur Avril 2010
29 L‘Offre / la Branche / les Prestations 3 régions = 50% des 130 000 salariés de la branche IDF 1/3 Rhône Alpes PACA Source : FFP – Centre INFFO  - Synthèse Etude Cartographie du secteur Avril 2010
 Histoire de la Formation au travers ses évolutions technologiques  Les Acteurs la Formation le Marché de la Formation en chiffres
31 La dépense en formation en Amérique du Nord Amérique du Nord 31 milliards d’€ France  10,3 milliards d’€
32 La dépense en formation En milliards d’euros Sources: Annexe au projet de loi de finance pour 2011 – Formation Professionnelle http://www.education.gouv.fr/cid29/le-budget-du-ministere.html#budget-2008
33 Ventilation de la  dépense en formation  Chiffres 2008 donnés par la DARES par email Sauf chiffre eLearning – estimation de la FEFAUR
Marché de la eFormation  Données web marketing et Longue Traine  La Chaîne de Valeurs
35 L’e-Learning Définition :  La formation en ligne ou encore l'e-learning, correspond à l'apprentissage par des moyens électroniques. Il est entre autres un des outils des Technologie de l’Information & de la communication (TIC) et des Technologies de l’Information & de la Communication de l’Education(TICE).
36 La définition de l'apprentissage en ligne (e-learning) donnée par l'Union Européenne est :  L’e-Learning est l’utilisation des nouvelles technologies multimédias de l’Internet pour améliorer la qualité de l’apprentissage en facilitant d’une part l’accès à des ressources et à des services, d’autre part les échanges et la collaboration à distance. C'est une méthode de formation/d'éducation qui permet théoriquement de s'affranchir de la présence physique d'un enseignant à proximité. En revanche, le rôle du tuteur distant apparaît avec des activités de facilitateur et de médiateur.
Le Marché Mondial du e-learning 37
Comment se place la France par rapport au marché mondial en valeur ? 38 Source: Ambient Insight Research, FEFAUR
39 Pourcentage CA e-learning / formation total Source: ThinkEquityPartners, Eduventures, Ambient Insight Research, FEFAUR
Le Marché Français 40
41 Ancienneté des entreprises ayant une activité e-learning L’e-Learning existe depuis plus de 10 ans Source : Etude 2010 FEFAUR Copyright © Fēfaur Livre Blanc "L'Offre Professionnelle eLearning en France". Tous droits réservés. Michel DIAZ, Septembre 2010
42 Evolution du Chiffre d’Affaires Global Les activité e-Learning représente seulement 1% du marché global de la Formation en France, qui était évalué à 10,3 milliards d’€ environ en 2008. Source : Etude 2010 FEFAUR Copyright © Fēfaur Livre Blanc "L'Offre Professionnelle eLearning en France". Tous droits réservés. Michel DIAZ, Septembre 2010
43 * * Fournisseurs français exportant à l’étranger Source : Etude 2010 FEFAUR Copyright © Fēfaur Livre Blanc "L'Offre Professionnelle eLearning en France". Tous droits réservés. Michel DIAZ, Septembre 2010
44 Chiffre d’Affaires par segment de clientèle Grandes Entreprises (Grosses PME et groupes) Chiffre d’Affaires par taille d’entreprises clientes Marché de Volume Source : Etude 2010 FEFAUR Copyright © Fēfaur Livre Blanc "L'Offre Professionnelle eLearning en France". Tous droits réservés. Michel DIAZ, Septembre 2010
Les différentes offres e-learning 45
46 Marché de Contenus Source : Etude 2010 FEFAUR Copyright © Fēfaur Livre Blanc "L'Offre Professionnelle eLearning en France". Tous droits réservés. Michel DIAZ, Septembre 2010
47 Les contenus e-Learning C’est l’ensemble des médias regroupés au sein d’un scénario d’apprentissage, conçu et réalisé dans un but pédagogique de formation. Un contenu e-learning est généralement composé de différents médias tels que du son, de la vidéo, des images, des illustrations, etc. Module e-Learning de 15 – 20 mn
48 Exemple de contenus e-Learning Crossknowledge propose avec la solution eLearning Box, avec des modules de contenus e-learning sur étagère dans les domaines du : ,[object Object]
 Bureautique
 Langues,[object Object]
 Les organismes de formation,[object Object]
Télé-conférence
Visio-conférence
 Chat/ messagerie instantanée Connexion en différé :  ,[object Object]
 Forums,[object Object]
Exemples de LMS
53 Quelques éditeurs de LMS
54 Les Classes Virtuelles Une classe virtuelle est une formation menée en directe entre un formateur et des apprenants pouvant géographiquement être séparés de plusieurs milliers de kilomètres.  Dans ce contexte, la visioconférence, l’audioconférence et le tableau blanc se substituent aux instruments classiques.
55 Aujourd’hui quasiment toute la technologie internet et web peut être utilisée à des fins d’enseignement et d’apprentissage
56 Exemple d’une classe virtuelle Ce reportage est un extrait de l'émission Angle neuf réalisée par des étudiants du département d'Information et de Communication de l'Université Laval, diffusée sur Vox Québec.
57 Quelques éditeurs de classes virtuelles Ce sont les mêmes prestataires qui proposent des solutions LMS et des classes virtuelles, il faut aussi compter sur les fournisseurs de solutions de visio-phonie
58 Les Serious Games ou Learning Games Les Serious Games (ou jeux sérieux) sont des applications développées à partir des technologies avancées du jeu vidéo, faisant appel aux mêmes approches de design et savoir-faire que le jeu classique (3D temps réel, simulation d’objets, d’individus, d’environnements…) mais qui dépassent la seule dimension du divertissement. Elles combinent en effet des ressorts ludiques et technologiques issus du jeu vidéo avec une intention sérieuse de type pédagogique, informative, communicationnelle, marketing, idéologique ou d’entraînement.
59 Exemple d’un Learning Game Renault Academy
60 Quelques Fabricants de Serious/Learning Games
61 Outils auteurs Serious Game Classe virtuelle Contenu sur Mesure Contenu sur Etagère Learning Management  System Source : Etude 2010 FEFAUR Copyright © Fēfaur Livre Blanc "L'Offre Professionnelle eLearning en France". Tous droits réservés. Michel DIAZ, Septembre 2010
62 L’offre e-Learning Offre de contenus Outils de diffusion Modes de Formation Didacticiels Contenu sur Mesure Serious Games Plateforme (LMS, CV) Modules Contenu sur Etagère Portail Simulateurs
63 Le Blended Learning ou Formation mixte Le Blended-learning (également appelé formation mixte) est un dispositif de formation alliant différents modes de formation, afin d’offrir à l’apprenant le moyen de formation le plus complet du marché. Présentiel E-Learning Blended Learning La plupart des organismes de formation proposent aujourd’hui du Blended Learning
64 Les principales autres méthodes d’apprentissages Site regroupant des communautés qui vont s’entraider Ex : Commentçamarche .net réunit une forte communauté informatique Communautés/ Forums Blogs Wikis Bloggers considérés comme des experts dans leurs domaines Ex : Loic Le Meur Espace d’Intelligence collective EX : Wikipedia Podcasts Vidéos présentant des cours, conférences ou encore des démonstrations… Ex : Youtube, Vimeo, Dailymotion
65 Chiffre d’affaires des plus gros acteurs de l’e-learning Sources : société.com et les sites des organismes
66 Mapping du marché du e-learning Organismes dont le CA > 2,5M€ GRETA UNIVERSITES Vente de formation ou outils E-learning Formation en Présentiel Petits  Organismes de formation Spécialisés Organismes dont le CA < 2,5M€
67 Quelques chiffres sur le marché actuel Quelques chiffres : 22 % des fournisseurs du marché français de l’e-learning se sont spécialisés dans 1 activité. ¾ des fournisseurs développent  2 à 4 activités d’e-learning. Marché d’aujourd’hui Marché de spécialistes
68 Nouveaux Business Modèles
69 ,[object Object],La plateforme de e-learning open source et gratuite; La référence  mondiale dans le e-learning ,[object Object],Pour les logiciels de classes virtuelles comme Tixeo, il y a un test gratuit et ensuite il faut s’abonner
70 Un modèle pure player :  ,[object Object]
iTooch le met au format
 Les revenus provenant de l’application sont partagés entre  le professeur, iTooch et évidemment Apple  Un modèle achat de plateforme LMS :  ,[object Object]
 Achat de licences Un modèle Saas:  ,[object Object],Connection internet
 Le Marché de l’eFormation Données Web Marketing & Longue Traine  La Chaîne de Valeurs
Sur le Web… 72
73 La Roue Magique Beaucoup d’internautes questionnent google sur le e-learning
74 Tendances mondiales de recherches  e-learning/eLearning ,[object Object]
 « E-learning» a été choisi pour rentrer dans l’édition du petit Robert 2012Source Google Trends
75 Les requêtes Il y a une baisse des requêtes e-learning dans google qui se stabilise en 2006 En même temps, il y a croissance d’activités e-learning sur le web jusqu’en 2009 source Google Insight et Google Chronologie
76 Cycles saisonniers Similitude des courbes . L’intérêt croît de septembre à octobre. Les mois d’août sont calmes. Ressemblance à un cycle classique
77 Tendance mondiale de recherches des nouveaux  termes entrants comparés au e-learning Les termes « e-learning » qui ont un intérêt grand public sortent du lot en général Au niveau mondial, c’est le terme social learning qui a  pris de l’importance depuis  fin 2004. « social learning » apparait de Plus en plus dans les nouvelles du web. Google trends monde
78 Tendances de recherches des nouveaux termes entrants comparés au e-learning En France, c’est le terme « seriousgame » qui domine après le « e-learning » 4 décembre 2006 : SeriousgameSummit Europe à Lyon Source Google insight France
79 Répartition géographique E-learning elearning Le Kenya , l’Ouganda, la Malaisie et le Portugal sont dominants
Longue Traine 80
		E-learning 81 La  longue traine des types de formations Présentiel Blendedlearning Learning games Mobile learning Social learning
La Longue Traine du Marché de la Formation GRETA Les Généralistes Les spécialistes 82
 Le Marché de l’eFormation  Données Web Marketing & Longue Traine La Chaîne de Valeurs
84 Marketing/ Commercialisation: Vendre les formations Ressources Humaines  Administration/ Gestion Gestion de la formation Distribution & logistique: Livrer le contenu à l’apprenant R&D: Quoi enseigner? Comment ? Production: Produire ou acheter Des contenus
Maillon Ressources Humaines 85
86 RH Formateurs/ Professeurs Ressources Humaines Commerciaux /  Force de Vente Personnels  Administratifs
RH Professeur / Formateur Sylvie Deffayet EDHEC Management Yann Lemort MBA MCI SEO      PHD ressources humaines      DEA Sciences des organisations      DESS CAAE Lille 1      DESS Psychopathologies clinique      Diplôme de psychologue       IUP d’ingénierie culturelle      Licence études cinématographiques      Maîtrise histoire contemporaine      Licence histoire En 2004, 100 000 personnes exercent le métier de formateur en tant qu’activité principale et on estime le nombre de formateurs occasionnels à 1 000 000 * * La formation des enseignants et des formateurs : rapport réalisé par le centre INFFO sur la demande de CEDEFOP- juillet 2004
RH Le recrutement des formateurs Avant Internet Avec Internet
RH Le recrutement via viadeo ou Linkedin Avec Internet Sur 100 missions de SEO et de formation: 30 % réseau relationnel 40 % de démarchage commercial 10 % de de Facebook 20 % de Viadéo Des sites pour développer son réseau et se faire connaître  30 % viennent des réseaux sociaux
RH Le recrutement grâce aux blogs Avec Internet Un blog pour se bâtir une e-réputation et qui mène à un site professionnel
RH Le recrutement grâce aux blogs Avec Internet Un site professionnel qui présente les formations possibles
RH Professeurs / formateurs  Un même impératif Avec Internet Une connaissance indispensable Internet ,[object Object]
  Interface professeurs /établissement
  Vidéo conférences
  Veille active pour actualisation cours,[object Object]
RH Internet : des outils pour monter les formations Avant Internet
RH Internet : des outils pour monter les formations Avec Internet
RH Internet : des outils pour monter les formations Avec Internet
RH Internet : des outils pour trouver les supports des formations Avec Internet
RH Commerciaux Avant Internet Avec Internet
RH Personnel Administratifs Avant Internet Avec Internet
100 RH Gain d’Intelligence ,[object Object]
Accès à un nombre plus élevé d’experts, de formateurs et de professeursGain de Temps ,[object Object]
Dématérialisation des savoirsGain d’Argent ,[object Object]
Dématérialisation des supports de cours et d’apprentissage,[object Object]
102 Admin - Gestion Renseignements Inscriptions Administration Gestion Gestion et Financement Evaluations
Admin - Gestion LMS Gestion du catalogue de cours et gestion de la formation ,[object Object]
 Nombre de participants   (minimum / optimum /  maximum) 
 Statut de chaque session   (en cours de réalisation, active, reportée...) 
 Horaires, durée et lieu  des cours 
 Envoi de la demande  ,[object Object]
 Coût d'une session et   par collaborateur 
 Envoi automatique par email des documents préparatifs au cours et attestation (plan d’accès, programme, etc.) ,[object Object]
Gestion des RH plus rapideGain d’Intelligence ,[object Object],Gain d’Argent ,[object Object],[object Object]
106 R&D Quels sujets enseigner ? Recherche & Développement Comment  enseigner ? De nouveaux outils
R&D Le principe de construction d’une formation Progression pédagogique 5  Retenir ancrer 4  Valider les connaissances 3  Expliquer expérimenter 2  Faire découvrir 1  Introduire Déroulement chronologique ©
R&D Les canaux de compréhension @
R&D Avant Internet
R&D Avec Internet
111 R&D Gain d’Intelligence ,[object Object],Gain de Temps ,[object Object],Gain d’Argent ,[object Object],[object Object]
113 Production Les Outils auteurs/ Plateforme/ LMS Construire une formation selon la norme Scorm SCORM  SharableContent Object Reference Model Un cours respectant SCORM sera « RAID »: Accessible Réutilisable Interopérable Durable
114 Production Gain d’Intelligence ,[object Object]
La norme Scorm permet le partageGain de Temps ,[object Object],Gain d’Argent ,[object Object],[object Object]
116 Logistique & distribution Support de cours Logistique & Distribution LMS/ Plateforme
117 Logistique & distribution C’est où la formation ? Avant Internet Avec Internet Formation à distance Salle de cours Domicile ou bureau Les formations sont limitées au nombre de chaises dans une salle de formation ou au nombre de formateurs qu’on peut détacher sur un lieu x SmartPhone
118 Logistique & distribution Support de cours Avec Internet Avant Internet
119 Logistique & distribution Gain de Temps ,[object Object]
Mobilité des formations grâce à la diversité des supportsGain d’Intelligence ,[object Object]
Formations plus ludiquesGain d’Argent ,[object Object],[object Object]
Marketing / Commercialisation Promotion des Formations Avant Internet Catalogue papier Rencontres écoles Vendeurs Presse spécialisée Salons Portes ouvertes
Marketing / Commercialisation Promotion des Formations Avec Internet Catalogue  on-line Rencontres écoles Internet Presse spécialisée Salons Portes ouvertes
Marketing / Commercialisation
124 Marketing / Commercialisation Gain d’Intelligence ,[object Object]
Informationsaccessiblesn’importeoù et n’importequand.Gain de Temps ,[object Object],Gain d’Argent ,[object Object]
Optimisation du personnel à d’autres fins,[object Object]
Quelle formation dans 1 an , 2 ans …..5 ans ? Pour vous les MCI
Quels supports et contenus? Quel rôle/pédagogie pour les formateurs ? dans 1 an , 2 ans…..5 ans? Un formateur d’un genre nouveau pour demain ? ?
128 De nouveaux  usages et  comportements En France et à l’étranger Apprenants Entreprises Formateurs Blended learning universités Génération Y  social learning
129 Apprenants 2010 : annoncée comme l’année  du décollagede l’e-learning Qu’en est-il réellement en France / autres pays ? Journal du net : SOPHIE RICHARD-LANNEYRIE, directrice pédagogique édition le génie des glaciers, professeur  marketing , management, Stratégie et communication-’enseignement supérieur, Conception et Stratégie de formation e-learning.
130 Apprenants Les tendances 2010/2011- étude Cegos pays d’EUROPE Quelles sont les différentes modalités de formation dont vous avez bénéficié ? 91 % des salariés formés ont suivi en 2010 une formation en présentiel. Progression du tutorat et des solutions mixtes  E- learning stable  (à distance) Le blended et la formation à distance touchent plutôt les grandes entreprises Étude CEGOS: avril 2011, la formation professionnelle aujourd’hui et demain
131 Apprenants Les tendances 2010/2011 - étude CEGOS-FRANCE Quelles sont les différentes modalités de formation dont vous avez bénéficié ? La France accuse un net détachement  pour la formation à distance Formation mixte 13% en 2010 à 23% en 2011 Les jeunes et les cadres ont plus accès à ces nouvelles modalités Étude CEGOS: avril 2011, la formation professionnelle aujourd’hui et demain
132 Apprenants Les tendances 2010/2011 – étudiants MCI Quelles sont les différentes modalités de formation dont vous avez bénéficié ? 91 % D’ entre vous ont suivi une formation en présentiel. Vous êtes dans la moyenne européenne Sondage réalisé auprès des étudiants de l’institut léonard de Vinci sur la base de 41 réponses dont 83% de MCI
133 Apprenants Les tendances 2010/2011 –étude cegos Pourquoi ce retard de la France par rapport aux pays voisins? ,[object Object]
Les entreprises ne sont pas encore prêtes à intégrer ce type de produit dans leur stratégie de formation
Jusqu'à maintenant peu d'entreprises  proposent ce type de service
Culture« L’autoformation fonctionne bien même non tutoréeen Europe de l’est, en UK.  Le maintien et  le développement des compétences comportent plus d’initiative individuelle (culture différente, pression sociale) que dans les pays latins. »
134 Apprenants Les tendances 2010/2011- étude cegos Appréciation du type de formation selon les âges Le présentiel: un accompagnement humain qui rassure Étude CEGOS: avril 2011, la formation professionnelle aujourd’hui et demain
135 Apprenants Les tendances 2010/2011- étude cegos De quoi étaient constituées vos formations à distance? ,[object Object]
 Meilleure appropriation des nouvelles modalités par le RF et DRH
 Volonté de s’adresser aux nouvelles générationsl’émergence de nouvelles modalités se confirme Étude CEGOS: avril 2011, la formation professionnelle aujourd’hui et demain
136 Apprenants Quel type de formation souhaitent  les salariés ? Vers quelles modalités irait votre préférence ? > Les salariés non formés attendent un  accompagnement > L’ensemble des salariés attendent une formation courte (30mn à 2 jours) Le présentiel reste en tête des attentes Étude CEGOS: avril 2011, la formation professionnelle aujourd’hui et demain
137 Apprenants Quel type de formation souhaitent  les étudiants MCI ? Vers quelles modalités irait votre préférence ? * Transmission de savoir par les collaborateurs. * Smartphone / tablette comme Ipad. Le présentiel reste en tête de vos  attentes Sondage réalisé auprès des étudiants de l’institut léonard de Vinci sur la base de 41 réponses dont 83% de MCI
138 Apprenants Les besoins de formation évoluent Crossknowlege : Le travailleur du. XXIe siècle souhaite une réelle intégration de la formation et du travail en termes de temps, de lieu et d’action. Le travail doit générer des opportunités de développement et la formation être directement reliée aux opérations. Il doit être possible d’apprendre  n’importe quand, n’importe où….et surtout lorsque cela est nécessaire. En France : Une réelle opportunité de développement du marché du e-learning liée au développement de la formation continue et universitaire. Livre blanc crossknowledge: explorer les nouveaux territoires d’apprentissage Blog : http://blog.francetv.fr/leshumeursdathena, SOPHIE RICHARD-LANNEYRIE Directrice Pédagogique et de Collection Développement de plate-forme E-learning et M-learning
139 Apprenants les nouveaux comportements attendus Un intérêt grandissant pour l’e-learning : ,[object Object]
Vers une individualisation du parcours de formation
Vers un développement de la formation informelle (auto-formation-social learning )
Vers une formation au quotidien, tout au long de la vie !
Où je veux, quand je veuxLe mot d'ordre du e-learning : rendre l'apprenant «acteur» de sa formation
140 Apprenants MCI qu’attendez – vous des nouvelles formes d’apprentissage ? Une formation personnalisée, où et quand vous le souhaitez Sondage réalisé auprès des étudiants de l’institut léonard de Vinci sur la base de 41 réponses dont 83% de MCI
141  Apprenants L’e-learning va se développer avec la génération Y Baby Boomers Génération X Génération Y Génération Z À partir de 1997 1980 - 1996 1945 - 1960 1960 - 1979 ,[object Object],Entre 52 et 65 ans ,[object Object]
Carrièredans la mêmeentreprise – emploi à vie
Revenusconfortables
Apprentissaged’un métier sur le terrain
Découvreles NTIC tardFormation interne à l’entreprise, sur le terrain ,[object Object],Entre 32 et 51 ans ,[object Object]
 face à unehausse de la qualité de vie et le boom de l’immobilier
 Perdue face à l’émergencerapide des NTICCible pour formation en présentiel ,[object Object]
GénérationHyper connectéeEntre 8 et 14 ans ,[object Object]
Trèsbonnemaîtrise des outilscollaboratifs et des réseauxsociauxCibleengageantesur le Social Learning ,[object Object]
 Digital Natives
 E-générationEntre 15 et 31 ans ,[object Object]
Facilitéà s’auto-former
N’hésitepas à demander de l’aide, «en ligne»
 Bonne connaissance des réseauxsociauxExcellentecible pour les Serious Games
142  Entreprises Leurs objectifs plus mieux Retenir les talents Avec moins former Knowledge management/ stratégie  dev des talents Simplification industrialisation Cornerstone on demand : 5 stratégies de gestion des talents  Selon une étude de Towers Watson réalisée en janvier 20101
143 Entreprises Le Blended Learning : forte tendance les grandes entreprises Culture de la formation continue   Réglementaire économique Terrain connu Industrialisation Optimiser les coûts, mixer les avantages de l’elearning et de la formation en présentiel, Meilleure recevabilité Individualisation des parcours de formation  Steve Fiehl, codirecteur de Crossknowledge explique  :“Les prix dépendent des formules pédagogiques, mais cela peut descendre  à cinq euros de l’heure, contre cinquante en présentiel. ” Toutefois, le coût incompressible des modules étant élevé, ceux-ci ne deviennent économiques qu’à partir de 70/80 apprenants. Chez Axa France, détaille Emmanuel Larcher, responsable des opérations de formation, “20 % de la formation se fait par e-learning, 20 % en immersion sur le terrain, et le reste en présentiel” Fefaur : l’offre professionnelle elearning en France
144  Entreprises Des fournisseurs prennent position dans ce sens
145 Entreprises La complexité du e-learning  ( contenus, technologie, services ,pilotage…)  et la volonté d’externaliser favorisent l’émergence d’intégrateurs  gérer   les compétences Adopter  la formation informelle Formation  mixte Évolution du périmètre des LMS Percée du modèle SaaS Accès  self service Impliquer les managers Automatiser l’administratif Fefaur : l’offre professionnelle e-learning en France,  conférence quel avenir pour les LMS: Vincent BELLIVEAU : DG de CORNERSTONE ON DEMAND
146 Entreprises Problématique DRH Fidélisation des collaborateurs Implication des collaborateurs  51 % des employeurs  pensent qu’il sera plus difficile  dans un an  de fidéliser les talents.  30 % des employeurs  estiment que l’implication est inférieure à son niveau d’avant  la récession.  Une étude de Bersin & Associates a démontré le lien entre  stratégies de gestion intégrée de la formation et des talents  et augmentation du chiffre d’affaires réalisé par les collaborateurs Cornerstone on demand : 5 stratégies de gestion des talents  Selon une étude de Towers Watson réalisée en janvier 20101
147 Entreprises Les entreprises placent au centre de leur préoccupation  stratégique le développement des compétences. Faire  converger e-learning et Knowledge Management Un enjeu stratégique pour les entreprises Manager des compétences  valoriser et développer le capital immatériel de l'entreprise (connaissances et compétences)  créer une culture commune, partager des savoirs Faire de la formation un moteur de performance  en l’intégrant à un dispositif de gestion des talents  communautés d’apprenants Social learning
148 Entreprises E-Learning Avant Nouvelle tendance la bureautique ou les langues Formation comportementale Les formations métier, sur le management, la vente ou la gestion de projets connaissent un véritable succès”, témoigne Pascal Debordes, de la société Cegos. Les salariés en contact avec les clients Source: nouvel économiste;fr , selon Steve Fiehl, directeur associé et fondateur de Crossknowledge
149 Formateurs Les formateurs Un concepteur des parcours de formation Un tuteur plus qu’un animateur De nouvelles fonctions à créer  dans les entreprises  Ex: l’ architecte blended learning  La pédagogie Une pédagogie « active »,  tournée vers la simulation  et vers un enseignement pratique et empirique
150  Formateurs Internet remplacera bientôt l’enseignement universitaire ? D’après Bill Gates : « Vous serez en mesure de trouver  le meilleur des conférences mondiales  gratuitement sur Internet. Ce sera mieux que dans n’importe quelle université.  L’éducation coûte trop chère et seule la technologie peut réduire le chiffre de l’enseignement ». Le Web aura l’avantage de fournir des cours de qualité et surtout à bas prix.  Il prédit une forte évolution des pratiques, ceci d’ici 5 ans. « l’enseignement universitaire est trop localisé et coûte trop cher ». « L’éducation à 200 000 dollars est de plus en plus difficile à faire, parce qu’il y a de moins en moins d’argent à lui accorder ». « Seule la technologie peut faire descendre ce chiffre non pas à 20 000 dollars, mais à 2 000 dollars ». http://rachelgliese.wordpress.com/2010/08/28/les-propheties-de-bill-gates/?blogsub=confirming#subscribe-blog
151  Formateurs La 1ère université française est 234ème dans le classement mondial Quatre indicateurs :  (1) Size : le nombre de pages web  identifiées à partir des moteurs de recherche (2) Visibility : la visibilité,  c’est-à-dire le nombre de liens entrants externes (3) Rich files : Les fichiers disponibles  (publications scientifiques et  matériel pédagogique), après examen  de leur pertinence (4) Scholar : Nombre d’articles et citations ,pour chaque domaine académique, avec comme outil Google Scholar.
152 Formateurs Les universités intègrent l’e-learning A l’université de Stanford University la branchemédicale a remplacé les livres par des iPads
Le Social Learning 153
154 Social learning Introduction  Aujourd’hui avec l’utilisation croissante des réseaux sociaux, de nouveaux outils et de nouvelles pédagogies voient le jour. On les qualifie d’e-Learning 2.0 ou encore de Social Learning
155 Social learning Définition Définition du Social Learning : Le développement des savoirs, des aptitudes et attitudes, par la connexion aux autres (que ce soient des collègues, des mentors ou des experts) via des médias électroniques synchrones ou asynchrones  Source : livre blanc « Une introduction au social learning » de entreprise20.fr
Social learning Nouvelle tendance Ces nouvelles formes de communication tendent à remettre l’apprenant au centre de l’activité pédagogique.
Social learning Les outils du social learning
158 Social learning Le social learning en entreprise – le modèle 70:20:10 Le modèle 70:20:10 soutient que les managers performants apprennent: ,[object Object]
 20%  apprentissage grâce à l’entourage professionnel
 70% apprentissage par l’expérience sur le lieu de travailPour la génération Y, le modèle est plutôt  60:35:05 Livre blanc-  70:20:10 Explorer les nouveaux territoires d’apprentissage – Crossknowledge – Charles Jenning et JerômeWagnier

Contenu connexe

Tendances

E learning dossier de com pour icf
E learning dossier de com pour icfE learning dossier de com pour icf
E learning dossier de com pour icf
Gilles Ducloux
 
Plan formation syntec numérique
Plan formation syntec numériquePlan formation syntec numérique
Plan formation syntec numérique
Xavier Biseul
 

Tendances (20)

Fondation Télécom : dons alumni et parents d'élèves 2016
Fondation Télécom : dons alumni et parents d'élèves 2016Fondation Télécom : dons alumni et parents d'élèves 2016
Fondation Télécom : dons alumni et parents d'élèves 2016
 
Lettre semestrielle septembre 2015
Lettre semestrielle septembre 2015Lettre semestrielle septembre 2015
Lettre semestrielle septembre 2015
 
Poursuivre en recherche : des doctorants témoignent
Poursuivre en recherche : des doctorants témoignentPoursuivre en recherche : des doctorants témoignent
Poursuivre en recherche : des doctorants témoignent
 
Lettre semestrielle 17 octobre 2017
Lettre semestrielle 17 octobre 2017Lettre semestrielle 17 octobre 2017
Lettre semestrielle 17 octobre 2017
 
Formation, recherche, innovation : Chiffres clés
Formation, recherche, innovation : Chiffres clésFormation, recherche, innovation : Chiffres clés
Formation, recherche, innovation : Chiffres clés
 
Lettre semestrielle mars2014
Lettre semestrielle mars2014Lettre semestrielle mars2014
Lettre semestrielle mars2014
 
Aptilink webinaire ecosysteme
Aptilink webinaire ecosystemeAptilink webinaire ecosysteme
Aptilink webinaire ecosysteme
 
plaquette Institut Mines-Télécom 2014
plaquette Institut Mines-Télécom 2014plaquette Institut Mines-Télécom 2014
plaquette Institut Mines-Télécom 2014
 
L'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunes - Résumé
L'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunes - RésuméL'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunes - Résumé
L'apprentissage, un vaccin contre le chômage des jeunes - Résumé
 
Présentation SUPINFO
Présentation SUPINFOPrésentation SUPINFO
Présentation SUPINFO
 
Point sur l’actualité juridique à l’heure du reconfinement
Point sur l’actualité juridique à l’heure du reconfinementPoint sur l’actualité juridique à l’heure du reconfinement
Point sur l’actualité juridique à l’heure du reconfinement
 
E learning dossier de com pour icf
E learning dossier de com pour icfE learning dossier de com pour icf
E learning dossier de com pour icf
 
Présentation de SUPINFO International University
Présentation de SUPINFO International UniversityPrésentation de SUPINFO International University
Présentation de SUPINFO International University
 
Télécom ParisTech Davantage
Télécom ParisTech DavantageTélécom ParisTech Davantage
Télécom ParisTech Davantage
 
#EmploiStoreConf Formez-vous en mode digital !
#EmploiStoreConf Formez-vous en mode digital !#EmploiStoreConf Formez-vous en mode digital !
#EmploiStoreConf Formez-vous en mode digital !
 
2019 03 29_ le point_EUREKA_SPW
2019 03 29_ le point_EUREKA_SPW2019 03 29_ le point_EUREKA_SPW
2019 03 29_ le point_EUREKA_SPW
 
#EmploiStoreConf Découvrez les métiers du digital !
#EmploiStoreConf Découvrez les métiers du digital !#EmploiStoreConf Découvrez les métiers du digital !
#EmploiStoreConf Découvrez les métiers du digital !
 
Plan formation syntec numérique
Plan formation syntec numériquePlan formation syntec numérique
Plan formation syntec numérique
 
Innover et entreprendre dans un monde numerique
Innover et entreprendre dans un monde numeriqueInnover et entreprendre dans un monde numerique
Innover et entreprendre dans un monde numerique
 
4 ans de MOOC à l'IMT - Bilan 2013 - 2016
4 ans de MOOC à l'IMT - Bilan 2013 - 20164 ans de MOOC à l'IMT - Bilan 2013 - 2016
4 ans de MOOC à l'IMT - Bilan 2013 - 2016
 

Similaire à E transformation de la formation

Emplois et métiers des TIC et des SI au Cameroun
Emplois et métiers des TIC et des SI au CamerounEmplois et métiers des TIC et des SI au Cameroun
Emplois et métiers des TIC et des SI au Cameroun
SA Nim
 
Ibm bis 2014 jm tassetto moo cs momentum
Ibm bis 2014  jm tassetto moo cs momentumIbm bis 2014  jm tassetto moo cs momentum
Ibm bis 2014 jm tassetto moo cs momentum
IBM Switzerland
 
E learning dossier de com pour ICF
E learning dossier de com pour ICFE learning dossier de com pour ICF
E learning dossier de com pour ICF
Gilles Ducloux
 

Similaire à E transformation de la formation (20)

Révolution numérique et digital learning janv2017
Révolution numérique et digital learning janv2017Révolution numérique et digital learning janv2017
Révolution numérique et digital learning janv2017
 
Emploi et e-compétences
Emploi et e-compétencesEmploi et e-compétences
Emploi et e-compétences
 
Emplois et métiers des TIC et des SI au Cameroun
Emplois et métiers des TIC et des SI au CamerounEmplois et métiers des TIC et des SI au Cameroun
Emplois et métiers des TIC et des SI au Cameroun
 
MOOC français : l'heure des choix
MOOC français : l'heure des choix MOOC français : l'heure des choix
MOOC français : l'heure des choix
 
Expériences concrètes d’utilisation des TIC : rencontre en Matheysine (14/10/...
Expériences concrètes d’utilisation des TIC : rencontre en Matheysine (14/10/...Expériences concrètes d’utilisation des TIC : rencontre en Matheysine (14/10/...
Expériences concrètes d’utilisation des TIC : rencontre en Matheysine (14/10/...
 
Compétences numériques
Compétences numériquesCompétences numériques
Compétences numériques
 
Ibm bis 2014 jm tassetto moo cs momentum
Ibm bis 2014  jm tassetto moo cs momentumIbm bis 2014  jm tassetto moo cs momentum
Ibm bis 2014 jm tassetto moo cs momentum
 
Un détour par le futur : FOAD
Un détour par le futur : FOADUn détour par le futur : FOAD
Un détour par le futur : FOAD
 
Interconnectés
InterconnectésInterconnectés
Interconnectés
 
Réussir et valoriser les projets de Serious Games
Réussir et valoriser les projets de Serious GamesRéussir et valoriser les projets de Serious Games
Réussir et valoriser les projets de Serious Games
 
Quelle dynamique pour la filière EdTech française ?
Quelle dynamique pour la filière EdTech française ? Quelle dynamique pour la filière EdTech française ?
Quelle dynamique pour la filière EdTech française ?
 
Formation professionnelle et industrie : le regard des acteurs de terrain
Formation professionnelle et industrie : le regard des acteurs de terrainFormation professionnelle et industrie : le regard des acteurs de terrain
Formation professionnelle et industrie : le regard des acteurs de terrain
 
Flash inno : décembre 2019
Flash inno : décembre 2019Flash inno : décembre 2019
Flash inno : décembre 2019
 
Support Pratic 151209
Support Pratic 151209Support Pratic 151209
Support Pratic 151209
 
formation de formateurs en informatique et multimedia
formation de formateurs en informatique et multimedia formation de formateurs en informatique et multimedia
formation de formateurs en informatique et multimedia
 
L' avènement de la validation des acquis de formation en France et en Europe
L' avènement de la validation des acquis de formation en France et en EuropeL' avènement de la validation des acquis de formation en France et en Europe
L' avènement de la validation des acquis de formation en France et en Europe
 
E learning dossier de com pour ICF
E learning dossier de com pour ICFE learning dossier de com pour ICF
E learning dossier de com pour ICF
 
Flash inno : février 2020
Flash inno : février 2020Flash inno : février 2020
Flash inno : février 2020
 
Vade mecum de l'enseignant d'expression-communication (dép. Informatique) v2
Vade mecum de l'enseignant d'expression-communication (dép. Informatique) v2Vade mecum de l'enseignant d'expression-communication (dép. Informatique) v2
Vade mecum de l'enseignant d'expression-communication (dép. Informatique) v2
 
Strategie numerique web
Strategie numerique webStrategie numerique web
Strategie numerique web
 

E transformation de la formation

  • 1. E-transformation de la Formation Carole ANGLADE Marlène BLONDET Christel CAPERAN Catherine EDMOND Folly KUEVI Rym RAIS
  • 3. 3 Formation Initiale Formation Continue Formation
  • 4. 4 Pyramide de Maslow Accomplissement de soi (la montée en compétence va favoriser l’augmentation de rémunération) Réalisation de Soi Montée en compétences (se former pour acquérir des compétences et monter en grade dans la société ou suivre les évolutions de la société pour se maintenir dans l’emploi) Besoins d’Estime Statut. Respect Appartenance à un emploi, à une entreprise, à la société en tant que travailleur Besoins Sociaux. Acceptation. Appartenance Sécurité de l’emploi (se former pour se maintenir ou revenir dans l’emploi , s’assurer un avenir) Besoins de Sécurité Besoins Physiologiques (faim, soif, etc…) Salaire
  • 5. Sommaire 1ère Partie : Le Marché et les Acteurs Histoire de la Formation à travers ses évolutions technologiques Les Acteurs du secteur de la Formation Le Marché de la Formation 5
  • 6. Sommaire 2ème Partie : E-Impact Marché de la e-Formation Données Web-marketing & Longue Traine La Chaîne de Valeurs 6
  • 7. Sommaire 3ème Partie : E-évolution – Perspectives & Enjeux Les nouveaux usages & comportements Les évolutions technologiques Les Freins & les Enjeux 7
  • 8. Histoire de la Formation au travers ses évolutions technologiques Les Acteurs du secteur de la Formation Le Marché Global de la Formation
  • 9. 1ère Génération : Enseignement par correspondance 1840 1877 1856 Cours HATTEMER 1er cours par correspondance en France Institut Toussaint et Langenscheidt à Berlin 1er cours par correspondance par Isaac PITMAN
  • 10. 10 Cours par correspondance d’espagnol de Toussaint et Langenscheidt à Berlin
  • 11. 1ère Génération : Enseignement par correspondance 1881 1906 1907 1919 "l'Ecole Universelle" "L'école chez soi" par l'éditeur Léon Eyrolles Loi Astier Ministère du Travail 
  • 12. 1ère Génération : Enseignement par correspondance 1937 1926 1920 1930 1939-1940 Initiatives de formation avec les supports radio-phoniques Début apprentissage des langues avec le cinéma et le 78T Création du Centre National de Télé-Enseignement (CNTE) Centre d’Information et d’Orientation
  • 13. 1ère Génération : Enseignement par correspondance 1946-1947 1949 Années 50 Début de l’AFPA Microsillon Magnétophone  Grandes associations professionnelles
  • 14. 2ème Génération : Enseignement télévisé et modèle industriel 1963 1965 1971 1969 Centre National de Promotion Rurale (CNPR) Loisur la Formation continue : LoiDelors Télévisions éducatives Télé-CNAM Télévisionscolairepar l'UNESCO
  • 15. 3ème Génération : Enseignement à distance Interactif 1970 1974 1972 Début de l’EIAO Aux USA La dissolution de l'ORTF en France UniversitéNationaled'Éducation à Distance en Espagne  Open University britannique Naissance du Congé Individuel de Formation
  • 16. 3ème Génération : Enseignement à distance Interactif Années 80 1985 1987-88 1983 EIAO en France Naissance des FONGECIFs 1ers appelsd'offres" multimédias " par la Délégation de la Formation Professionnelle. Lancement du Plan IPT : Informatique pour Tous
  • 17. 3ème Génération : Enseignement à distance Interactif Années 80-90 Milieu Années 90 L’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) Naissance des OPCA
  • 18. 3ème Génération : Enseignement à distance Interactif 2000-2001 2003 2011-2012 2004 E-learning Naissance du DroitIndividuel à la Formation Adoption d’un « programme e-learning 2004-2006 » dont la principale action concernait le jumelage électronique Adoption du Plan Numérique 2012 Sources : « Des cours par correspondance au e-learning » de Viviane Glikman Sites : hattemer.fr et procomptable.com
  • 19. Histoire de la Formation au travers ses évolutions technologiques Les Acteurs de la Formation Le Marché de la Formation en Chiffres
  • 21. 21 La Budget / le Financement
  • 22. 22 En France / la demande / les apprenants 11,4 millions de stagiaires en formation continue 15 millionsd’étudiants, élèves, apprentis SOURCES: chiffres 2008 – AFPA et éducation nationale
  • 23. 23 L'Offre / le secteur /un marchéatomisé 48 000 organismes ont rempli un BPF CA 10,3 milliards d’€ 33 800 ont la formation comme activité secondaire Le secteur : 14 200 organismes l’activité principale = formation CA 6,4 milliards d’€ La branche : 7084 organismes CA 3,5 milliards d’€ Source : FFP - centre INFFO - Synthèse Etude Cartographie du secteur Avril 2010
  • 25. 25 L‘Offre / la Branche Source : FFP centre INFFO - Synthèse Etude Cartographie du secteur Avril 2010
  • 26. 26 L‘Offre / les plus grosorganismes Sources : societe.com et sites des organismes
  • 27. 27 L‘Offre / la Branche / Ventilation des prestations Source: observatoire économique - FFP
  • 28. 28 L‘Offre / la Branche / les Prestations Tendance actuelle: demande de formations certifiantes Paradoxe : même si 88% des grands organismes de formation proposent une offre certifiante la majorité de leur activité ne l’est pas Source : FFP – centre INFFO - Synthèse Etude Cartographie du secteur Avril 2010
  • 29. 29 L‘Offre / la Branche / les Prestations 3 régions = 50% des 130 000 salariés de la branche IDF 1/3 Rhône Alpes PACA Source : FFP – Centre INFFO - Synthèse Etude Cartographie du secteur Avril 2010
  • 30. Histoire de la Formation au travers ses évolutions technologiques Les Acteurs la Formation le Marché de la Formation en chiffres
  • 31. 31 La dépense en formation en Amérique du Nord Amérique du Nord 31 milliards d’€ France 10,3 milliards d’€
  • 32. 32 La dépense en formation En milliards d’euros Sources: Annexe au projet de loi de finance pour 2011 – Formation Professionnelle http://www.education.gouv.fr/cid29/le-budget-du-ministere.html#budget-2008
  • 33. 33 Ventilation de la dépense en formation Chiffres 2008 donnés par la DARES par email Sauf chiffre eLearning – estimation de la FEFAUR
  • 34. Marché de la eFormation Données web marketing et Longue Traine La Chaîne de Valeurs
  • 35. 35 L’e-Learning Définition : La formation en ligne ou encore l'e-learning, correspond à l'apprentissage par des moyens électroniques. Il est entre autres un des outils des Technologie de l’Information & de la communication (TIC) et des Technologies de l’Information & de la Communication de l’Education(TICE).
  • 36. 36 La définition de l'apprentissage en ligne (e-learning) donnée par l'Union Européenne est : L’e-Learning est l’utilisation des nouvelles technologies multimédias de l’Internet pour améliorer la qualité de l’apprentissage en facilitant d’une part l’accès à des ressources et à des services, d’autre part les échanges et la collaboration à distance. C'est une méthode de formation/d'éducation qui permet théoriquement de s'affranchir de la présence physique d'un enseignant à proximité. En revanche, le rôle du tuteur distant apparaît avec des activités de facilitateur et de médiateur.
  • 37. Le Marché Mondial du e-learning 37
  • 38. Comment se place la France par rapport au marché mondial en valeur ? 38 Source: Ambient Insight Research, FEFAUR
  • 39. 39 Pourcentage CA e-learning / formation total Source: ThinkEquityPartners, Eduventures, Ambient Insight Research, FEFAUR
  • 41. 41 Ancienneté des entreprises ayant une activité e-learning L’e-Learning existe depuis plus de 10 ans Source : Etude 2010 FEFAUR Copyright © Fēfaur Livre Blanc "L'Offre Professionnelle eLearning en France". Tous droits réservés. Michel DIAZ, Septembre 2010
  • 42. 42 Evolution du Chiffre d’Affaires Global Les activité e-Learning représente seulement 1% du marché global de la Formation en France, qui était évalué à 10,3 milliards d’€ environ en 2008. Source : Etude 2010 FEFAUR Copyright © Fēfaur Livre Blanc "L'Offre Professionnelle eLearning en France". Tous droits réservés. Michel DIAZ, Septembre 2010
  • 43. 43 * * Fournisseurs français exportant à l’étranger Source : Etude 2010 FEFAUR Copyright © Fēfaur Livre Blanc "L'Offre Professionnelle eLearning en France". Tous droits réservés. Michel DIAZ, Septembre 2010
  • 44. 44 Chiffre d’Affaires par segment de clientèle Grandes Entreprises (Grosses PME et groupes) Chiffre d’Affaires par taille d’entreprises clientes Marché de Volume Source : Etude 2010 FEFAUR Copyright © Fēfaur Livre Blanc "L'Offre Professionnelle eLearning en France". Tous droits réservés. Michel DIAZ, Septembre 2010
  • 45. Les différentes offres e-learning 45
  • 46. 46 Marché de Contenus Source : Etude 2010 FEFAUR Copyright © Fēfaur Livre Blanc "L'Offre Professionnelle eLearning en France". Tous droits réservés. Michel DIAZ, Septembre 2010
  • 47. 47 Les contenus e-Learning C’est l’ensemble des médias regroupés au sein d’un scénario d’apprentissage, conçu et réalisé dans un but pédagogique de formation. Un contenu e-learning est généralement composé de différents médias tels que du son, de la vidéo, des images, des illustrations, etc. Module e-Learning de 15 – 20 mn
  • 48.
  • 50.
  • 51.
  • 54.
  • 55.
  • 58. 54 Les Classes Virtuelles Une classe virtuelle est une formation menée en directe entre un formateur et des apprenants pouvant géographiquement être séparés de plusieurs milliers de kilomètres. Dans ce contexte, la visioconférence, l’audioconférence et le tableau blanc se substituent aux instruments classiques.
  • 59. 55 Aujourd’hui quasiment toute la technologie internet et web peut être utilisée à des fins d’enseignement et d’apprentissage
  • 60. 56 Exemple d’une classe virtuelle Ce reportage est un extrait de l'émission Angle neuf réalisée par des étudiants du département d'Information et de Communication de l'Université Laval, diffusée sur Vox Québec.
  • 61. 57 Quelques éditeurs de classes virtuelles Ce sont les mêmes prestataires qui proposent des solutions LMS et des classes virtuelles, il faut aussi compter sur les fournisseurs de solutions de visio-phonie
  • 62. 58 Les Serious Games ou Learning Games Les Serious Games (ou jeux sérieux) sont des applications développées à partir des technologies avancées du jeu vidéo, faisant appel aux mêmes approches de design et savoir-faire que le jeu classique (3D temps réel, simulation d’objets, d’individus, d’environnements…) mais qui dépassent la seule dimension du divertissement. Elles combinent en effet des ressorts ludiques et technologiques issus du jeu vidéo avec une intention sérieuse de type pédagogique, informative, communicationnelle, marketing, idéologique ou d’entraînement.
  • 63. 59 Exemple d’un Learning Game Renault Academy
  • 64. 60 Quelques Fabricants de Serious/Learning Games
  • 65. 61 Outils auteurs Serious Game Classe virtuelle Contenu sur Mesure Contenu sur Etagère Learning Management System Source : Etude 2010 FEFAUR Copyright © Fēfaur Livre Blanc "L'Offre Professionnelle eLearning en France". Tous droits réservés. Michel DIAZ, Septembre 2010
  • 66. 62 L’offre e-Learning Offre de contenus Outils de diffusion Modes de Formation Didacticiels Contenu sur Mesure Serious Games Plateforme (LMS, CV) Modules Contenu sur Etagère Portail Simulateurs
  • 67. 63 Le Blended Learning ou Formation mixte Le Blended-learning (également appelé formation mixte) est un dispositif de formation alliant différents modes de formation, afin d’offrir à l’apprenant le moyen de formation le plus complet du marché. Présentiel E-Learning Blended Learning La plupart des organismes de formation proposent aujourd’hui du Blended Learning
  • 68. 64 Les principales autres méthodes d’apprentissages Site regroupant des communautés qui vont s’entraider Ex : Commentçamarche .net réunit une forte communauté informatique Communautés/ Forums Blogs Wikis Bloggers considérés comme des experts dans leurs domaines Ex : Loic Le Meur Espace d’Intelligence collective EX : Wikipedia Podcasts Vidéos présentant des cours, conférences ou encore des démonstrations… Ex : Youtube, Vimeo, Dailymotion
  • 69. 65 Chiffre d’affaires des plus gros acteurs de l’e-learning Sources : société.com et les sites des organismes
  • 70. 66 Mapping du marché du e-learning Organismes dont le CA > 2,5M€ GRETA UNIVERSITES Vente de formation ou outils E-learning Formation en Présentiel Petits Organismes de formation Spécialisés Organismes dont le CA < 2,5M€
  • 71. 67 Quelques chiffres sur le marché actuel Quelques chiffres : 22 % des fournisseurs du marché français de l’e-learning se sont spécialisés dans 1 activité. ¾ des fournisseurs développent 2 à 4 activités d’e-learning. Marché d’aujourd’hui Marché de spécialistes
  • 73.
  • 74.
  • 75. iTooch le met au format
  • 76.
  • 77.
  • 78. Le Marché de l’eFormation Données Web Marketing & Longue Traine La Chaîne de Valeurs
  • 80. 73 La Roue Magique Beaucoup d’internautes questionnent google sur le e-learning
  • 81.
  • 82. « E-learning» a été choisi pour rentrer dans l’édition du petit Robert 2012Source Google Trends
  • 83. 75 Les requêtes Il y a une baisse des requêtes e-learning dans google qui se stabilise en 2006 En même temps, il y a croissance d’activités e-learning sur le web jusqu’en 2009 source Google Insight et Google Chronologie
  • 84. 76 Cycles saisonniers Similitude des courbes . L’intérêt croît de septembre à octobre. Les mois d’août sont calmes. Ressemblance à un cycle classique
  • 85. 77 Tendance mondiale de recherches des nouveaux termes entrants comparés au e-learning Les termes « e-learning » qui ont un intérêt grand public sortent du lot en général Au niveau mondial, c’est le terme social learning qui a pris de l’importance depuis fin 2004. « social learning » apparait de Plus en plus dans les nouvelles du web. Google trends monde
  • 86. 78 Tendances de recherches des nouveaux termes entrants comparés au e-learning En France, c’est le terme « seriousgame » qui domine après le « e-learning » 4 décembre 2006 : SeriousgameSummit Europe à Lyon Source Google insight France
  • 87. 79 Répartition géographique E-learning elearning Le Kenya , l’Ouganda, la Malaisie et le Portugal sont dominants
  • 89. E-learning 81 La longue traine des types de formations Présentiel Blendedlearning Learning games Mobile learning Social learning
  • 90. La Longue Traine du Marché de la Formation GRETA Les Généralistes Les spécialistes 82
  • 91. Le Marché de l’eFormation Données Web Marketing & Longue Traine La Chaîne de Valeurs
  • 92. 84 Marketing/ Commercialisation: Vendre les formations Ressources Humaines Administration/ Gestion Gestion de la formation Distribution & logistique: Livrer le contenu à l’apprenant R&D: Quoi enseigner? Comment ? Production: Produire ou acheter Des contenus
  • 94. 86 RH Formateurs/ Professeurs Ressources Humaines Commerciaux / Force de Vente Personnels Administratifs
  • 95. RH Professeur / Formateur Sylvie Deffayet EDHEC Management Yann Lemort MBA MCI SEO PHD ressources humaines DEA Sciences des organisations DESS CAAE Lille 1 DESS Psychopathologies clinique Diplôme de psychologue IUP d’ingénierie culturelle Licence études cinématographiques Maîtrise histoire contemporaine Licence histoire En 2004, 100 000 personnes exercent le métier de formateur en tant qu’activité principale et on estime le nombre de formateurs occasionnels à 1 000 000 * * La formation des enseignants et des formateurs : rapport réalisé par le centre INFFO sur la demande de CEDEFOP- juillet 2004
  • 96. RH Le recrutement des formateurs Avant Internet Avec Internet
  • 97. RH Le recrutement via viadeo ou Linkedin Avec Internet Sur 100 missions de SEO et de formation: 30 % réseau relationnel 40 % de démarchage commercial 10 % de de Facebook 20 % de Viadéo Des sites pour développer son réseau et se faire connaître  30 % viennent des réseaux sociaux
  • 98. RH Le recrutement grâce aux blogs Avec Internet Un blog pour se bâtir une e-réputation et qui mène à un site professionnel
  • 99. RH Le recrutement grâce aux blogs Avec Internet Un site professionnel qui présente les formations possibles
  • 100.
  • 101. Interface professeurs /établissement
  • 102. Vidéo conférences
  • 103.
  • 104. RH Internet : des outils pour monter les formations Avant Internet
  • 105. RH Internet : des outils pour monter les formations Avec Internet
  • 106. RH Internet : des outils pour monter les formations Avec Internet
  • 107. RH Internet : des outils pour trouver les supports des formations Avec Internet
  • 108. RH Commerciaux Avant Internet Avec Internet
  • 109. RH Personnel Administratifs Avant Internet Avec Internet
  • 110.
  • 111.
  • 112.
  • 113.
  • 114. 102 Admin - Gestion Renseignements Inscriptions Administration Gestion Gestion et Financement Evaluations
  • 115.
  • 116. Nombre de participants (minimum / optimum / maximum) 
  • 117. Statut de chaque session (en cours de réalisation, active, reportée...) 
  • 118. Horaires, durée et lieu des cours 
  • 119.
  • 120. Coût d'une session et par collaborateur 
  • 121.
  • 122.
  • 123. 106 R&D Quels sujets enseigner ? Recherche & Développement Comment enseigner ? De nouveaux outils
  • 124. R&D Le principe de construction d’une formation Progression pédagogique 5 Retenir ancrer 4 Valider les connaissances 3 Expliquer expérimenter 2 Faire découvrir 1 Introduire Déroulement chronologique ©
  • 125. R&D Les canaux de compréhension @
  • 128.
  • 129. 113 Production Les Outils auteurs/ Plateforme/ LMS Construire une formation selon la norme Scorm SCORM SharableContent Object Reference Model Un cours respectant SCORM sera « RAID »: Accessible Réutilisable Interopérable Durable
  • 130.
  • 131.
  • 132. 116 Logistique & distribution Support de cours Logistique & Distribution LMS/ Plateforme
  • 133. 117 Logistique & distribution C’est où la formation ? Avant Internet Avec Internet Formation à distance Salle de cours Domicile ou bureau Les formations sont limitées au nombre de chaises dans une salle de formation ou au nombre de formateurs qu’on peut détacher sur un lieu x SmartPhone
  • 134. 118 Logistique & distribution Support de cours Avec Internet Avant Internet
  • 135.
  • 136.
  • 137.
  • 138. Marketing / Commercialisation Promotion des Formations Avant Internet Catalogue papier Rencontres écoles Vendeurs Presse spécialisée Salons Portes ouvertes
  • 139. Marketing / Commercialisation Promotion des Formations Avec Internet Catalogue on-line Rencontres écoles Internet Presse spécialisée Salons Portes ouvertes
  • 141.
  • 142.
  • 143.
  • 144. Quelle formation dans 1 an , 2 ans …..5 ans ? Pour vous les MCI
  • 145. Quels supports et contenus? Quel rôle/pédagogie pour les formateurs ? dans 1 an , 2 ans…..5 ans? Un formateur d’un genre nouveau pour demain ? ?
  • 146. 128 De nouveaux usages et comportements En France et à l’étranger Apprenants Entreprises Formateurs Blended learning universités Génération Y social learning
  • 147. 129 Apprenants 2010 : annoncée comme l’année du décollagede l’e-learning Qu’en est-il réellement en France / autres pays ? Journal du net : SOPHIE RICHARD-LANNEYRIE, directrice pédagogique édition le génie des glaciers, professeur marketing , management, Stratégie et communication-’enseignement supérieur, Conception et Stratégie de formation e-learning.
  • 148. 130 Apprenants Les tendances 2010/2011- étude Cegos pays d’EUROPE Quelles sont les différentes modalités de formation dont vous avez bénéficié ? 91 % des salariés formés ont suivi en 2010 une formation en présentiel. Progression du tutorat et des solutions mixtes E- learning stable (à distance) Le blended et la formation à distance touchent plutôt les grandes entreprises Étude CEGOS: avril 2011, la formation professionnelle aujourd’hui et demain
  • 149. 131 Apprenants Les tendances 2010/2011 - étude CEGOS-FRANCE Quelles sont les différentes modalités de formation dont vous avez bénéficié ? La France accuse un net détachement pour la formation à distance Formation mixte 13% en 2010 à 23% en 2011 Les jeunes et les cadres ont plus accès à ces nouvelles modalités Étude CEGOS: avril 2011, la formation professionnelle aujourd’hui et demain
  • 150. 132 Apprenants Les tendances 2010/2011 – étudiants MCI Quelles sont les différentes modalités de formation dont vous avez bénéficié ? 91 % D’ entre vous ont suivi une formation en présentiel. Vous êtes dans la moyenne européenne Sondage réalisé auprès des étudiants de l’institut léonard de Vinci sur la base de 41 réponses dont 83% de MCI
  • 151.
  • 152. Les entreprises ne sont pas encore prêtes à intégrer ce type de produit dans leur stratégie de formation
  • 153. Jusqu'à maintenant peu d'entreprises proposent ce type de service
  • 154. Culture« L’autoformation fonctionne bien même non tutoréeen Europe de l’est, en UK. Le maintien et le développement des compétences comportent plus d’initiative individuelle (culture différente, pression sociale) que dans les pays latins. »
  • 155. 134 Apprenants Les tendances 2010/2011- étude cegos Appréciation du type de formation selon les âges Le présentiel: un accompagnement humain qui rassure Étude CEGOS: avril 2011, la formation professionnelle aujourd’hui et demain
  • 156.
  • 157. Meilleure appropriation des nouvelles modalités par le RF et DRH
  • 158. Volonté de s’adresser aux nouvelles générationsl’émergence de nouvelles modalités se confirme Étude CEGOS: avril 2011, la formation professionnelle aujourd’hui et demain
  • 159. 136 Apprenants Quel type de formation souhaitent les salariés ? Vers quelles modalités irait votre préférence ? > Les salariés non formés attendent un accompagnement > L’ensemble des salariés attendent une formation courte (30mn à 2 jours) Le présentiel reste en tête des attentes Étude CEGOS: avril 2011, la formation professionnelle aujourd’hui et demain
  • 160. 137 Apprenants Quel type de formation souhaitent les étudiants MCI ? Vers quelles modalités irait votre préférence ? * Transmission de savoir par les collaborateurs. * Smartphone / tablette comme Ipad. Le présentiel reste en tête de vos attentes Sondage réalisé auprès des étudiants de l’institut léonard de Vinci sur la base de 41 réponses dont 83% de MCI
  • 161. 138 Apprenants Les besoins de formation évoluent Crossknowlege : Le travailleur du. XXIe siècle souhaite une réelle intégration de la formation et du travail en termes de temps, de lieu et d’action. Le travail doit générer des opportunités de développement et la formation être directement reliée aux opérations. Il doit être possible d’apprendre n’importe quand, n’importe où….et surtout lorsque cela est nécessaire. En France : Une réelle opportunité de développement du marché du e-learning liée au développement de la formation continue et universitaire. Livre blanc crossknowledge: explorer les nouveaux territoires d’apprentissage Blog : http://blog.francetv.fr/leshumeursdathena, SOPHIE RICHARD-LANNEYRIE Directrice Pédagogique et de Collection Développement de plate-forme E-learning et M-learning
  • 162.
  • 163. Vers une individualisation du parcours de formation
  • 164. Vers un développement de la formation informelle (auto-formation-social learning )
  • 165. Vers une formation au quotidien, tout au long de la vie !
  • 166. Où je veux, quand je veuxLe mot d'ordre du e-learning : rendre l'apprenant «acteur» de sa formation
  • 167. 140 Apprenants MCI qu’attendez – vous des nouvelles formes d’apprentissage ? Une formation personnalisée, où et quand vous le souhaitez Sondage réalisé auprès des étudiants de l’institut léonard de Vinci sur la base de 41 réponses dont 83% de MCI
  • 168.
  • 169. Carrièredans la mêmeentreprise – emploi à vie
  • 172.
  • 173. face à unehausse de la qualité de vie et le boom de l’immobilier
  • 174.
  • 175.
  • 176.
  • 178.
  • 180. N’hésitepas à demander de l’aide, «en ligne»
  • 181. Bonne connaissance des réseauxsociauxExcellentecible pour les Serious Games
  • 182. 142 Entreprises Leurs objectifs plus mieux Retenir les talents Avec moins former Knowledge management/ stratégie dev des talents Simplification industrialisation Cornerstone on demand : 5 stratégies de gestion des talents Selon une étude de Towers Watson réalisée en janvier 20101
  • 183. 143 Entreprises Le Blended Learning : forte tendance les grandes entreprises Culture de la formation continue Réglementaire économique Terrain connu Industrialisation Optimiser les coûts, mixer les avantages de l’elearning et de la formation en présentiel, Meilleure recevabilité Individualisation des parcours de formation Steve Fiehl, codirecteur de Crossknowledge explique :“Les prix dépendent des formules pédagogiques, mais cela peut descendre à cinq euros de l’heure, contre cinquante en présentiel. ” Toutefois, le coût incompressible des modules étant élevé, ceux-ci ne deviennent économiques qu’à partir de 70/80 apprenants. Chez Axa France, détaille Emmanuel Larcher, responsable des opérations de formation, “20 % de la formation se fait par e-learning, 20 % en immersion sur le terrain, et le reste en présentiel” Fefaur : l’offre professionnelle elearning en France
  • 184. 144 Entreprises Des fournisseurs prennent position dans ce sens
  • 185. 145 Entreprises La complexité du e-learning ( contenus, technologie, services ,pilotage…) et la volonté d’externaliser favorisent l’émergence d’intégrateurs gérer les compétences Adopter la formation informelle Formation mixte Évolution du périmètre des LMS Percée du modèle SaaS Accès self service Impliquer les managers Automatiser l’administratif Fefaur : l’offre professionnelle e-learning en France, conférence quel avenir pour les LMS: Vincent BELLIVEAU : DG de CORNERSTONE ON DEMAND
  • 186. 146 Entreprises Problématique DRH Fidélisation des collaborateurs Implication des collaborateurs 51 % des employeurs pensent qu’il sera plus difficile dans un an de fidéliser les talents. 30 % des employeurs estiment que l’implication est inférieure à son niveau d’avant la récession. Une étude de Bersin & Associates a démontré le lien entre stratégies de gestion intégrée de la formation et des talents et augmentation du chiffre d’affaires réalisé par les collaborateurs Cornerstone on demand : 5 stratégies de gestion des talents Selon une étude de Towers Watson réalisée en janvier 20101
  • 187. 147 Entreprises Les entreprises placent au centre de leur préoccupation stratégique le développement des compétences. Faire converger e-learning et Knowledge Management Un enjeu stratégique pour les entreprises Manager des compétences valoriser et développer le capital immatériel de l'entreprise (connaissances et compétences) créer une culture commune, partager des savoirs Faire de la formation un moteur de performance en l’intégrant à un dispositif de gestion des talents communautés d’apprenants Social learning
  • 188. 148 Entreprises E-Learning Avant Nouvelle tendance la bureautique ou les langues Formation comportementale Les formations métier, sur le management, la vente ou la gestion de projets connaissent un véritable succès”, témoigne Pascal Debordes, de la société Cegos. Les salariés en contact avec les clients Source: nouvel économiste;fr , selon Steve Fiehl, directeur associé et fondateur de Crossknowledge
  • 189. 149 Formateurs Les formateurs Un concepteur des parcours de formation Un tuteur plus qu’un animateur De nouvelles fonctions à créer dans les entreprises Ex: l’ architecte blended learning La pédagogie Une pédagogie « active », tournée vers la simulation et vers un enseignement pratique et empirique
  • 190. 150 Formateurs Internet remplacera bientôt l’enseignement universitaire ? D’après Bill Gates : « Vous serez en mesure de trouver le meilleur des conférences mondiales gratuitement sur Internet. Ce sera mieux que dans n’importe quelle université. L’éducation coûte trop chère et seule la technologie peut réduire le chiffre de l’enseignement ». Le Web aura l’avantage de fournir des cours de qualité et surtout à bas prix. Il prédit une forte évolution des pratiques, ceci d’ici 5 ans. « l’enseignement universitaire est trop localisé et coûte trop cher ». « L’éducation à 200 000 dollars est de plus en plus difficile à faire, parce qu’il y a de moins en moins d’argent à lui accorder ». « Seule la technologie peut faire descendre ce chiffre non pas à 20 000 dollars, mais à 2 000 dollars ». http://rachelgliese.wordpress.com/2010/08/28/les-propheties-de-bill-gates/?blogsub=confirming#subscribe-blog
  • 191. 151 Formateurs La 1ère université française est 234ème dans le classement mondial Quatre indicateurs : (1) Size : le nombre de pages web identifiées à partir des moteurs de recherche (2) Visibility : la visibilité, c’est-à-dire le nombre de liens entrants externes (3) Rich files : Les fichiers disponibles (publications scientifiques et matériel pédagogique), après examen de leur pertinence (4) Scholar : Nombre d’articles et citations ,pour chaque domaine académique, avec comme outil Google Scholar.
  • 192. 152 Formateurs Les universités intègrent l’e-learning A l’université de Stanford University la branchemédicale a remplacé les livres par des iPads
  • 194. 154 Social learning Introduction Aujourd’hui avec l’utilisation croissante des réseaux sociaux, de nouveaux outils et de nouvelles pédagogies voient le jour. On les qualifie d’e-Learning 2.0 ou encore de Social Learning
  • 195. 155 Social learning Définition Définition du Social Learning : Le développement des savoirs, des aptitudes et attitudes, par la connexion aux autres (que ce soient des collègues, des mentors ou des experts) via des médias électroniques synchrones ou asynchrones Source : livre blanc « Une introduction au social learning » de entreprise20.fr
  • 196. Social learning Nouvelle tendance Ces nouvelles formes de communication tendent à remettre l’apprenant au centre de l’activité pédagogique.
  • 197. Social learning Les outils du social learning
  • 198.
  • 199. 20% apprentissage grâce à l’entourage professionnel
  • 200. 70% apprentissage par l’expérience sur le lieu de travailPour la génération Y, le modèle est plutôt 60:35:05 Livre blanc- 70:20:10 Explorer les nouveaux territoires d’apprentissage – Crossknowledge – Charles Jenning et JerômeWagnier
  • 201.
  • 203. Grandes entreprisesÉtude CEGOS: avril 2011, la formation professionnelle aujourd’hui et demain
  • 204.
  • 206.
  • 207.
  • 208. Chaque établissement doit s’emparer des nouvelles technologies à son rythmeInterview d’Alain Séré
  • 209.
  • 210. Une meilleure analyse de l’information
  • 211. Les outils de cartographie permettent d’accéder à des ressources pertinentes
  • 212.
  • 213. 165 Social learning Le Social Learning dans l’enseignement Skype dans la classe, lancé en janvier 2011 : Echange entre professeurs du monde entier sur des sujets divers: langues, culture, la météo…
  • 214. 166 Social learning Le Social Learning dans l’enseignement Utilisation de Facebook pour réviser la littérature au bac Collecte et mises en commun des citations d’une œuvre du bac
  • 215. 167 Social learning Le Social Learning dans l’enseignement L’enseignante Annie Côté au Canada > Travailler son style littéraire en 140 caractères.
  • 216.
  • 217. Un changement radical du rôle de l’enseignant
  • 218. Quelques enseignants très motivés et moteurs
  • 219. Les TICE et donc le social learning : une priorité pour l’Etat
  • 220.
  • 221. 170 Social learning Le Social Learning en auto-apprentissage Un cas de Social Learning via Facebook
  • 222. 171 Social learning Le Social Learning en auto-apprentissage Possibilité tragiques : le terrorisme et internet
  • 223. 172 Social learning Le Social Learning en auto-apprentissage Possibilités réjouissantes d’apprentissage social grâce aux nouvelles technologies : Développement agricole raisonné Médecine et hygiène
  • 224.
  • 225. Une fois que la génération Y aura plus d’influence dans le monde professionnel, le social learning sera plus présent dans les entreprises et dans l’enseignementwww.Photo-libres.fr
  • 226. La Longue Traine des acteurs de la Formation dans le futur Aux US, il y a une cannibalisation par le social learning des marchés des livres, E-book et e-learning. Sociallearning GRETA de Auralog 174
  • 227. Les nouveaux usages & comportements Les évolutions technologiques Les freins & les enjeux
  • 228. 176 Les évolutions technologiques 1-2 ans 2-3 ans 4-5 ans réalité augmentée learning game ebooks mobiles gesture based computing learning analytics Source:THE HORIZON REPORT Édition 2011
  • 229. 177 En cours d’adoption E-book mobile
  • 230. 178 E-book et mobiles Mieux me former où je veux quand je veux Et partager Mobile learning
  • 231.
  • 234. Multimedia et outilscollaboratifs…Ils vont changer notre rapport à la lecture!
  • 235.
  • 236. champ de possibilitéstrès large
  • 239. un accès en un clic aux médiassociaux et autresréseauxl’extrême diversité des terminaux peut être un frein au déploiement Le mobile learning : la formation à portée de mains
  • 240. 181 Mobiles Au Japon plus de 75 % des utilisateursd’internetprivilégient déjà leuraccès par un mobile. Source: Horizon report selon un récent rapport d’Ericsson
  • 241. 182 Mobiles L’annéeprochaine ! que d’ordinateurs de mobiles (téléphones+ tablettes) Connectés au web! Une nouvelle façon de penser la formation
  • 243. 184 Mobiles Exemples Une appli disponible dans un premier temps - sur iPad / iPhone - pour l’enseignement primaire . Vidéo : http://vimeo.com/17147911
  • 246. 187 Dans 2 à 3 ans La réalité augmentée Game-Based Learning
  • 247. 188 Réalité augmentée et Game –Based Learning Une autre façon d’apprendre Ludique Concrète Dans l’action
  • 248. 189 Réalité augmentée Réalité augmentée définition Les systèmes informatiques qui rendent possibles la superposition d’un modèle virtuel 3D ou 2D à la perception que nous avons naturellement de la réalité en temps réel. Les différentes méthodes qui permettent d’incruster de façon réaliste des objets virtuels dans une séquence d’images. Elle s’applique aussi bien à la perception visuelle (superposition d’images virtuelles aux images réelles) qu’aux perceptions tactiles et auditives… unetechnologie active et non passive MedicalAugmented Reality Uneformed’apprentissage interactive
  • 249. 190 Game-based Learning ou Serious Game Un potentiel extraordinaire stimulants collaboratifs Accessibles par tous transformer les formations
  • 250. 191 Game-based Learning ou Serious Game Une révolution en marche Avant Nouvelle tendance Centrés sur du savoir-faire. Former sur le comportement. Nouveau champ pédagogique apprendre, maitriser et s'approprier Frein : coût élevé jusqu’à 150 000 à 200 000 € Source: nouvel économiste;fr , selon Steve Fiehl, directeur associé et fondateur de Crossknowledge
  • 251. 192 Dans 5 ans GestureBasedComputing Learning analytics Gesture-basedComputing et Learning Analytics
  • 252. 193 Gesture-basedComputing et Learning Analytics Se former concrètement Formation personnalisée S’auto évaluer pour mieux apprendre Formation individualisée
  • 253. 194 Gesture-basedComputing Le corps humain pour seul contrôleur La détection de mouvement est en train de changer notre façon d’interagir avec les ordinateurs, à la fois physiquement et mécaniquement.Les chercheurs et les développeurs commencent seulement àavoir une idée du potentiel intellectuel et culturel de la détection de mouvements dans l'enseignement supérieur. Une nouvelle dimension de l’apprentissage où tout reste à inventer !
  • 254. 195 Gesture-basedComputing Pensé pour les handicapés Ce projet développé à l’université d’ Oregon, utilise les mouvements des yeux pour créer des dessinssur un écrand’ordinateur.Des capteursdétectent les mouvements des yeux et donnent aux utilisateurs un contrôle fin de l’imagequ’ilscomposent.http://www.cs.uoregon.edu/research/cm-hci/EyeDraw/
  • 255. 196 Learning Analytics Learning analytics est un ensemble d’outils de gestion de données et de techniques d’analysespermettant d’étudierl’implication, la performance et les progrèsréalisés par l’étudiant afin de réadapter les programmes, les enseignements et évaluations en temps réel. Ils sont construits sur le même modèle que les outils de Google Analytics au profit de la formation. La puissance de ces outils intègre la complexité, la diversité et l'abondance d'informations que peut générer un environnement dynamique de formation. Un apprentissage individualisé et personnalisé en temps réel
  • 256. Les nouveaux usages & comportements Les Evolutions technologiques Les Freins & les Enjeux
  • 257. 198 Les Freins Disponibilité Motivation Contexte de Droit Accompagnement Connectivité Maîtrise des NTIC
  • 258. 199 Freins Disponibilité Manque de temps et de disponibilité 35 H
  • 259. 200 Freins Accompagnement Manqued’aide et d’accompagnement pour les apprenants « perdus » ??? Génération des Baby-boomers Génération X
  • 260. 201 Freins Maîtrise des NTIC Maîtrise des NTIC pour les apprenants Génération des Baby-boomers Génération X
  • 261. 202 Freins Connectivité Obligation d’uneparfaiteconnexion @ N’importe où ? N’importe quand ?
  • 262. 203 Freins Motivation Manque de motivation de la part des apprenants à se connecter pour apprendre avec une “machine” Trouver la motivation d’apprendre seul face à un ordinateur… Plutôt qu’en groupe
  • 263. 204 Freins Contexte de Droit Difficulté de facturer les entreprises en termed’heures de formation DIF OPCA Comment facturer ?
  • 264. 205 Enjeux Les coûts « La simulation, le gaming se développeront si les coûts baissent. » La qualité des offres « Les catalogues génériques proposés par les éditeurs e-learning vont perdre du marché car la réponse qu’ils apportent est trop standard. » L’ adaptation des offres à la demande « L’e-learning va devoir s’adapter à l’arrivée de la génération Y: des contenus courts, de la vidéo permettant le zapping, des mécanismes d’apprentissages communautaires.» « C’est la rencontre entre de nouveaux utilisateurs et une offre adaptée qui fera décoller l’e-learning »
  • 265. 206 Enjeux Interview Sophie Laynerie Professeur, Conception et Stratégie de formation e-learning. Un tutoring personnalisé Les clés du succès des entreprises de e-learning : un tutoring personnalisé qui apporte de « l'humain » à la formation. 
  • 267. 208 Bonnes vacancesRendez-vous dans 5 ans ? Et formez-vous bien !
  • 268. Sébastien BOURRAT, Ingénieur Commercial, Energitim Sid BENRAOUANE, Directeur département RH de la Carlson School of Management, auteur du livre Le Guide du E-learning, Dunod, 2011 Roselyne COIGNARD, Service communication FFP Michel DIAZ, Directeur Associé FEFAUR Vincent DUPIN, Directeur Associé, SYMETRIX Dominique GRINGEVAL DG, Idée 3-com Maha ITZENE, Responsable grands comptes, Digital Publishing Patrick JORDIKIAN, Directeur Associé, Speedernet Sophie LAYNERIE, Professeur, Conception et Stratégie de formation e-learning. Deborah MARUANI, Cornerstone, Business Development Associate France Patrice MOUTON, Responsable de 2 formations en ligne à l’université de Rennes Sylvie PETELOT, Responsable communication Télélangues Hélène SIAUT groupe Orange, chef de projet développement - référente e-learning Sylvain VACARESSE, DG Learning Salad et directeur Associé de la formation en ligne à l’université de Rennes Philippe WAGNER, Directeur Adjoint de l’EMLV 209 Remerciements: Notre Sponsor technologique Balloon