Mémoire M2 PRO Teodora Virban

526 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
526
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mémoire M2 PRO Teodora Virban

  1. 1. FACULTE DES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES – SORBONNE Master 2 PROFESSIONEL – « Expertise en population et développement », 2014-2015 RAPPORT DE STAGE MANAGEMENT DE PROJET EUROPEEN : LE PROJET NOPOOR UMR 225 Dial – Développement, institutions et mondialisation (IRD – Université Paris Dauphine) 1er janvier – 1er juillet Tuteur de mémoire : Dr Nolwen HENAFF (IRD – Ceped) Responsable de stage : Ms. Delia VISAN (IRD – Dial) Teodora Irina VIRBAN Numéro étudiant : 21401220 Juin 2015, Paris, France
  2. 2. LE PROJET EUROPEEN NOPOOR UMR 225 DIAL—Développement, institutions et mondialisation (IRD – Université Paris Dauphine) 1er janvier–1er juillet
  3. 3. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 4 REMERCIEMENTS Ce mémoire est l’aboutissement d’un travail de réflexion qui a pu être réalisé au stage que j’ai effectué auprès de l’IRD, au sein de projet Nopoor. Mes premiers remerciements vont donc à ma superviseuse Delia VISAN et à Xavier OUDIN, pour la confiance qu’ils m’ont accordée et pour leur soutien au cours de ces six mois. J’adresse mes sincères remerciements à tous les chercheurs, intervenants et toutes les personnes qui par leurs réponses, leurs conseils et leurs études ont guidé mes réflexions et ont accepté de me rencontrer et répondre à mes questions durant ma recherche. Je tiens à exprimer toute ma reconnaissance à ma Directrice de mémoire Dr. Nolwen HENAFF. Elle m'a guidé dans mon travail et m'a aidé à trouver des solutions pour avancer. Son temps et son implication ont représenté une énorme aide pas seulement pour ma these, mais aussi pour l’ensemble de mon projet professionnel, aide pour laquelle ces mots ne suffiront pas. À tous ces intervenants, y compris ma chére collegue Rima HALOU, ma famille et mon partenaire, je présente mes remerciements, mon respect et ma gratitude.
  4. 4. RAPPORT DE STAGE M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 5 CONTENU Introduction.....................................................................................................................................................7 Le contexte académique........................................................................................................... 8 Le contexte professionnel......................................................................................................... 9 L’offre de stage ...................................................................................................................... 10 1. Le projet Nopoor ........................................................................................................................................ 11 1.1. Un contexte de mobilisation générale pour lutter contre la pauvreté................................ 11 1.2. Le septième programme-cadre......................................................................................... 12 1.3. La demande de financement et la convention de subvention ............................................ 14 1.4. L’IRD et l’UMR 225 Dial ................................................................................................... 16 1.5. Contexte du projet, objectifs et structure ......................................................................... 17 1.5.1 Un projet de recherche pour lutter contre les inégalités................................................... 17 1.5.2. Le concept.......................................................................................................................... 17 1.5.3. Les six objectifs de Nopoor................................................................................................ 19 1.5.4. Les partenaires du consortium de projet .......................................................................... 20 1.5.5. La structure du projet........................................................................................................ 21 2. Travaux effectués pendant le stage............................................................................................................ 22 2.1. Tâches et responsabilités ................................................................................................. 22 2.1.1. Coordination et gestion quotidienne du projet................................................................. 24 2.1.2. Préparation et organisation de manifestations dans le cadre du projet........................... 25 2.1.3. Les tâches de dissémination.............................................................................................. 27 2.1.4. Les missions spécifiques .................................................................................................... 29 2.2. Leçons apprises et valeur ajoutée pour l’organisation....................................................... 41 2.2.1. Leçons apprises.................................................................................................................. 42
  5. 5. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 6 2.2.2. Valeur ajoutée pour l’organisation.................................................................................... 43 2.2.3. Compétences acquises et développées............................................................................. 44 3. Enquête sur la production de notes de synthèse à l’intention des décideurs dans le projet Nopoor .......... 45 3.1. Le Contexte ..................................................................................................................... 45 3.1.1 Les jalons stratégiques du projet Nopoor........................................................................... 47 3.1.2. Les groupes de travail responsables des notes de synthèse au sein du projet Nopoor ... 52 3.1.3 Brève revue de la littérature sur l’interface entre les chercheurs et les décideurs dans les projets de développement international .................................................................................... 55 3.1.4. Le sommaire des enjeux .................................................................................................... 64 3.2. La méthodologie de la recherche...................................................................................... 67 3.2.1. Collecter les données primaires à travers des entretiens semi-structurés....................... 67 3.2.2. La collecte d’informations ................................................................................................. 70 3.2.3. Les personnes interrogées................................................................................................. 75 3.2.4. Les résultats de la recherche............................................................................................. 76 Recommandations ................................................................................................................. 94 4. Conclusions........................................................................................................................................... 96 5. Bibliographie..................................................................................................... Erreur ! Signet non défini.
  6. 6. RAPPORT DE STAGE M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 7 « An EU project aims to reduce poverty by understanding it. » La Commission Européenne, 2015. INTRODUCTION J’ai eu la possibilité d’être recrutée par l’Institut de recherche pour le développement (IRD) en tant que stagiaire à partir du mois de janvier 2015, et défaire partie de l’équipe de gestion du projet de recherche Nopoor, financé par l’Union européenne. Ce stage de six mois a été réalisé dans les locaux de Dial (Développement, institutions et mondialisation), une unité de recherche mixte de l’IRD et de l’université Paris Dauphine à Paris (l’UMR 225). Au cours de ce stage, la responsable de la gestion du projet européen, Madame Delia Visan, qui dirigeait l’ensemble des partenaires de recherche du projet dans le monde, a été mon superviseur et mon guide. Les cours de Master professionnel 2 « Expertise en population et développement » proposés par l’université Paris Descartes au premier semestre m’ont permis de compléter les connaissances dans le domaine du développement que j’avais acquises lors de ma formation en économie. Le choix de ce type de stage a été guidé par la possibilité d’intégrer la théorie à la pratique qu’offrait la réalisation de tâches de gestion dans le cadre d’un projet de recherche international. Lors de ma formation académique à Bruxelles en Belgique, j’avais eu la possibilité de me concentrer sur un nombre de types de programmes de développement et de coopération conduits par la Commission européenne au niveau international. J’avais dans ce cadre fait une recherche évaluant de manière comparative la cohérence des programmes de développement et de coopération conduits par la Direction générale développement et coopération (DG DevCo) dans différents pays. Nopoor est un projet de recherche financé par l’Union européenne, auquel la participation directe des structures internes de la Commission européenne (les deux directions générales – Développement et coopération et Recherche et innovation) est plus que visible, et présente de résultats tangibles. Cette variété dans les collaborations ainsi que la capacité à comprendre les outils et fonctions de la Commission européenne dans un projet de recherche
  7. 7. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 8 international sur le développement tel que le projet Nopoor, fut le déclencheur dans la décision de suivre cette formation professionnelle avec l’Institut de recherche pour le développement (IRD). Ce rapport consiste principalement en la description des tâches qui m’ont été assignées pendant mon stage. La première partie présente en détail le cadre du projet. Il s’agira dans un premier temps d’expliciter le cadre institutionnel, c’est-à-dire le 7e Programme-cadre de recherche et développement, le programme Horizon 2020, l’IRD, Dial ainsi que la participation de l’université Paris Dauphine dans le projet Nopoor. Dans un second temps, le projet Nopoor sera présenté, ainsi que ses caractéristiques, ses objectifs, les partenaires du consortium qui le constituent, sa structure et les directions générales qui y participent pour la Commission européenne. Dans une seconde partie de ce rapport, l’accent sera mis sur les responsabilités, les leçons apprises et la valeur ajoutée du stage pour l’organisation pendant mes 6 mois de stage. La troisième partit, qui rend compte d’un aspect très important de mes activités au sein de l’équipe de gestion du projet Nopoor sera présentée séparément par rapport à ces activités, de manière détaillée. J’ai en effet eu la possibilité de mener une étude sur le projet. La recherche étudie un sujet qui fait l’objet de controverses au sein de projets de recherche internationaux similaires, que je jugeai, après en avoir discuté avec ma tutrice de stage, être un obstacle au bon fonctionnement du projet, à savoir l’interface entre les chercheurs et les décisionnaires. Pour le projet Nopoor, le problème résidait dans l’absence de délivrance de documents demandés par la Commission européenne. Je terminerai ce rapport par les conclusions que je peux tirer de cette expérience au sein de l’équipe de direction du projet Nopoor pendant mes six mois de stage et de l’analyse du problème à propos duquel j’ai effectué une enquête. Une bibliographie et une annexe complètent ce rapport. LE CONTEXTE ACADEMIQUE Le stage que j’ai effectué au sein du projet Nopoor fait partie des éléments permettant de valider le Master 2 « Expertise en population et développement » proposé par le département des Sciences sociales et humaines de Paris Descartes. Le master couplant un Master professionnel et un master recherche, les étudiants ont la possibilité de choisir entre les deux, choix qui se manifeste en particulier par la forme retenue pour le stage et le rapport de stage. J’ai opté pour le Master professionnel. Ce Master vise à former des étudiants pour qu’ils deviennent des experts en développement et puissent être recrutés par des institutions nationales ou internationales sur des postes d’assistants techniques, de responsables d’études ou de programmes ou encore
  8. 8. RAPPORT DE STAGE M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 9 comme consultants. Les étudiants doivent être capables de concevoir et mener des programmes de développement, ainsi que de conduire des études de suivi et d’évaluation portant sur les problèmes majeurs posés par la population et le développement (santé, éducation, migration, pauvreté, environnement, etc.) (SHS Paris Descartes ) Le programme du Master est divisé en deux semestres, chaque semestre étant consacré à un type de formation bien déterminé. Le premier semestre (septembre – décembre 2014) est constitué par des cours intensifs à plein-temps avec des enseignants-chercheurs et des chercheurs dans différents domaines, tandis que le second semestre (janvier – juin 2015) est principalement orienté vers la mise en pratique des enseignements du premier semestre sous la forme d’un stage professionnalisant ou de la réalisation d’une étude sur site. Dans mon cas il s’est agi d’un stage de formation professionnelle à l’IRD. Un élément particulier du processus d’évaluation des connaissances du point de vue de l’université, en dehors des évaluations continues qui ont eu lieu tout au long du premier semestre, consiste en une journée entière consacrée au partage d’expériences lors du second semestre. Les échanges pendant cette journée offrent à tous la possibilité de comprendre les expériences diverses des uns et des autres dans le cadre du programme de master. Les commentaires reçus lors de cette journée peuvent permettre de résoudre certains problèmes que les étudiants considèrent comme étant des obstacles lors de leurs stages ou études de cas. LE CONTEXTE PROFESSIONNEL Le contexte professionnel du stage que j’ai effectué est constitué institutionnellement par l’Institut de recherche pour le développement, auquel est adossé le Master et qui est une organisation publique à caractère scientifique et technologique, l’unité mixte de recherche Dial (Développement, institutions et mondialisation), composée de personnels de l’IRD et de l’université Paris Dauphine. Le stage a été mis en place avec l’IRD et réalisé dans les locaux de Dial, en collaboration au quotidien avec les enseignants, chercheurs et doctorants de l’IRD et de Paris Dauphine. Ce contexte constitue une valeur ajoutée importante pour ma carrière professionnelle, grâce à la variété des experts que j’ai eu la chance de rencontrer et dont j’ai eu la chance de pouvoir lire les travaux.
  9. 9. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 10 L’OFFRE DE STAGE L’offre de stage proposait une activité à plein-temps rémunérée à Paris pour une période de six mois, sur un poste de gestion au sein du plus important projet de recherche en sciences sociales de l’IRD financé par la Commission européenne dans le cadre du 7e Programme-cadre de recherche et développement (PCRD) proposé par l’Union européenne. Le candidat devait accompagner la gestionnaire de projet (voir la figure 4), Madame Delia Visan, dans ses tâches quotidiennes de direction. Le profil du candidat faisait office de termes de référence pour la proposition de stage. Le candidat devait :  être en formation initiale ou continue Bac + 4 ou Bac + 5 ou équivalent (Institut d’études politiques, sciences politiques, développement, relations internationales, communication, gestion de projets européens…) ;  Avoir une connaissance des mécanismes de l’Union européenne et du 7e programme- cadre de recherche et de développement ;  Avoir une pratique courante de l’anglais écrit et oral ;  Être motivé par l’organisation et la coordination de projets de collaboration internationale ;  Avoir un intérêt pour l’animation et de la gestion de réseaux, la communication, la négociation, et les problématiques afférentes ;  Connaître les mécanismes de veille sur les sites des institutions européennes (Eurlex, Prelex, Oeuil…) ;  Avoir le sens de l’organisation et du travail en équipe ;  Avoir le sens du contact, avoir de l’autonomie, de la rigueur dans la réalisation des tâches, de la curiosité et du dynamisme. Le recrutement a été effectué en deux étapes. La première étape consistait en l’envoi d’une lettre de motivation et d’un Curriculum vitae au coordinateur du projet, M. Xavier Oudin, et au gestionnaire de projet. La seconde étape comportait un entretien concernant les critères listés pour le recrutement. J’ai été recrutée et effectué mon stage pendant une durée de six mois, du 1er janvier au 1er juin 2015. Ce rapport de stage comprend trois parties. Je présenterai le projet Nopoor dans une première partie, pour pouvoir dans une seconde partie expliquer la manière dont s’est déroulé mon stage et décrire les tâches qui m’ont été confiées. La troisième partie présentera une recherche que j’ai réalisée dans le cadre de ce stage. Je conclurai sur les enseignements que je peux tirer du stage, les apports en termes de formation professionnelle.
  10. 10. RAPPORT DE STAGE M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 11 1. LE PROJET NOPOOR « Réduire la pauvreté est devenu une préoccupation internationale, mais il n’y a aucun consensus international sur les lignes directrices de la mesure de la pauvreté » (UNESCO, 2015) est une forte déclaration de la part de l’une des branches des Nations unies, et pourrait être à l’origine de nombre d’efforts collaboratifs globaux dans le but d’éradiquer la pauvreté. 1.1. UN CONTEXTE DE MOBILISATION GENERALE POUR LUTTER CONTRE LA PAUVRETE La communauté internationale a réagi en 2000, avec l’organisation du Sommet du millénaire des Nations unies1 ; 189 pays avaient signé la Déclaration du millénaire des Nations unies, dont les valeurs essentielles étaient les suivantes : liberté, égalité, solidarité, tolérance, respect de la nature, et le partage des responsabilités2. De plus, la Déclaration du millénaire a lancé un plan d’action dans huit directions intitulées les Objectifs du millénaire, au cœur duquel se trouve le combat contre la pauvreté. Afin de répondre aux huit objectifs du millénaire, les pays signataires de la Déclaration se sont engagés à :  éradiquer la pauvreté extrême et la faim ;  atteindre l’éducation de base universelle ;  promouvoir l’égalité des sexes et l’émancipation des femmes ;  réduire la mortalité infantile ;  améliorer la santé maternelle ;  combattre le VIH et le SIDA, la malaria et autres maladies ;  assurer la durabilité de l’environnement ;  développer un partenariat mondial pour le développement (Nations unies) L’un des signataires les plus importants de la Déclaration du millénaire est l’Union européenne. Les objectifs du millénaire constituent une norme clé pour les stratégies de développement de l’Union européenne, dont la Direction générale des stratégies extérieures a effectué d’importantes contributions en vue de leur réalisation. La pauvreté dans les pays du Sud représente un défi majeur pour l’Europe : fortement critiquée pour son inconsistance, son manque de transparence, l’UE se doit d’être proactive si elle souhaite garder un rôle majeur sur la scène internationale, plus précisément parce que ses 1 . Pour plus d’information, cliquez ce lien vers la page officielle : www.un.org/french/millenaire 2 . Pour plus d’information, cliquez sur ce lien vers la déclaration : www.un.org/en/ga/search/view_doc.asp?symbol=A/RES/55/2
  11. 11. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 12 initiatives envers la réduction de la pauvreté gagnent de l’importance dans la redéfinition de la gouvernance globale. Au-delà, à la veille de la fin du délai donné pour atteindre les OMD, l’Europe a une chance unique de s’affirmer dans le dialogue international lors de l’établissement des prochains objectifs. La participation de l’Union européenne dans le combat contre la pauvreté est illustrée dans différentes circonstances par une variété de corps responsables de l’UE ; l’un d’entre eux les plus orientés sur ce problème est la direction générale de la coopération internationale et du développement, ou EuropeAid (DG DEVCO), chargé de la publication de la législation spécifique dans ce domaine. Dans la même mesure, la DG DEVCO est liée avec les champs de recherche, incluant ainsi la Direction générale pour la recherche et l’innovation (DG RTD), entre autres. La Stratégie de Lisbonne, aussi connue sous le nom de l’Agenda de Lisbonne ou le Processus de Lisbonne, est un plan d’action et de développement signé en 2000 dont l’objectif est de créer une Union européenne qui serait « l’économie basée sur la connaissance la plus compétitive et dynamique du monde, capable d’une croissance économique soutenue avec un nombre accru d’emploi et une meilleure cohésion sociale » (European Council, 2000) avant la fin 2010. L’objectif a été presque atteint. Bien que les programmes et initiatives de recherche aient existé préalablement à la Stratégie de Lisbonne, cette dernière a pris une importance considérable dans les stratégies européennes. 1.2. LE SEPTIEME PROGRAMME-CADRE La recherche européenne a évolué en un cadre plus spécifique, centré sur les Programmes d’encadrement de recherche de l’Union européenne : « Le tout premier Programme-cadre sur toute l’Europe lancé il y a 30 ans afin de rassembler les expertises de toutes les parties de la Communauté européenne, comme il était appelé à l’époque, et rendre l’Europe plus compétitive dans les technologies clés. Depuis, les Programmes d’Encadrement sont devenus des éléments majeurs de la coopération de recherche en Europe, augmentant progressivement en taille, couverture et ambition. Leur objectif a aussi évolué d’un simple support à la collaboration transfrontalière dans les domaines de la recherche et de la technologie, pour maintenant encourager une véritable coopération européenne au niveau des activités et stratégies. La raison en est simple : recherche, technologie, et innovation sont au cœur de l’économie et sont vitales pour le succès d’une société. Aujourd’hui, Horizon 20203 3 . Pour plus d’information sur le programme, cliquez sur le lien vers la page officielle de l’UE : www.ec.europa.eu/programmes/horizon2020
  12. 12. RAPPORT DE STAGE M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 13 le huitième Programme-cadre, est le plus important et le plus ambitieux avec un budget de 80 milliards d’euros. » (European Commission, 2015a, p. 1) Le Septième programme-cadre pour la recherche et le développement technologique (FP7) comprend les éléments clés qui ont contribué à l’existence du projet de recherche Nopoor ainsi que de nombreux autres projets. Le FP7 est aussi « le principal instrument communautaire de financement de la recherche et de l’innovation en Europe pour la période 2007-2013 » (France Europe Innovation, 2007) Les projets financés par l’UE à travers le FP7 doivent être menés dans le cadre de l’un des programmes thématiques suivants : I. Le programme « Capacités » a pour attentes et objectif la connaissance ; ce programme « consiste à renforcer et à optimiser les capacités de connaissances dont a besoin l’Europe pour devenir une économie prospère fondée sur la connaissance. » (Commission Européenne Direction générale de Recherche, 2007, p. 7) II. Le programme « Idées » cherche à développer la recherche aux frontières, c’est-à- dire que le travail entrepris au niveau expérimental ou au niveau théorique l’est dans le but d’établir des théories ou des modèles explicatifs. Il vise à « renforcer le dynamisme, la créativité et l’excellence de la recherche européenne à la frontière de la connaissance, et améliorer l’attractivité de l’Europe pour les meilleurs chercheurs des pays européens et tiers, aussi bien que les investissements dans la recherche industrielle » (European Commission, 2006, p. 1) III. Le programme « Personnes » « offre un soutien important à la mobilité et au développement de la carrière des chercheurs de l’Union européenne et de pays tiers. » (Commission Européenne Direction générale de Recherche, 2007, p. 6 ) IV. Le programme de recherche nucléaire et les activités de formation visent à développer le développement technologique, la coopération internationale, la distribution de la connaissance technologique, l’exploitation des activités et aussi la formation. « Au sein de FP7 Euratom, il y a deux programmes spécifiques associés, l’un couvrant les actions indirectes dans le domaine de la recherche de l’énergie de fusion et la fission nucléaire et protection contre les radiations, l’autre couvrant les actions directes dans le domaine nucléaire entrepris par le Joint research centre de la Commission (JRC). » (European Commission, 2006) V. Le programme Coopération est la partie la plus importante de FP7, et vise « [...] à être leader dans les domaines scientifiques et technologiques clé, en supportant la coopération entre les universités, l’industrie, les centres de recherche et les autorités publiques aussi bien à travers l’Union européenne que dans le reste du monde » (European Commission, 2006) un aspect très important de cette thématique est que le programme de Coopération offre aux pays émergents l’opportunité d’être impliqués dans des projets collaboratifs avec les pays développés, comme il l’est souligné dans
  13. 13. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 14 la description de l’objectif « il sera aussi ouvert à la participation des entités des pays émergents, ainsi qu’aux organisations internationales pour la coopération scientifique. » (La Commission Européenne, 2007, p. 1) Les domaines couverts par le programme « Coopération » sont les suivants :  L’énergie  L’environnement, y compris le changement climatique  La santé  Les technologies de l’information et de la communication  Les nanosciences, les nanotechnologies et les technologies des matières et de production  La sécurité  Les sciences socioéconomiques et humaines  L’espace  Les transports, incluant l’aéronautique. Le projet Nopoor s’inscrit dans le domaine des sciences économiques et humaines. La section suivante du rapport détaille les étapes initiales de la soumission de la proposition de projet Nopoor ainsi que les actions qui ont été conduites par le groupe de chercheurs jusqu’à la signature de la convention de subvention. 1.3. LA DEMANDE DE FINANCEMENT ET LA CONVENTION DE SUBVENTION En 2011, un appel à projets collaboratifs a été lancé dans le cadre du Programme de Coopération FP7 Sciences socioéconomiques et humaines. La fiche d’appel à projets était identifiée par le numéro SSH-2011-1-projets collaboratifs (projets de recherche à grande échelle). L’appel, lancé le 20 juillet 2011 et clos le 2 février 2012 à 17 h, heure de Bruxelles. Pour répondre à cet appel, une équipe de plusieurs personnes fut constituée dans l’UMR DIAL. Le coordinateur actuel, M. Xavier Oudin, Melle Éloïse Costa et M. Jean-Marc Siroen furent les premiers à travailler sur la proposition. Les étapes suivantes ont inclus d’autres chercheurs, mais aussi des personnes plus familières avec les relations politiques avec les officiels de la Commission européenne. Pendant ce processus, les participants ont contacté les institutions avec lesquelles elles avaient auparavant travaillé en partenariat, afin de constituer le consortium qui conduirait le projet. Néanmoins, tous les partenaires n’ont pas été choisis de cette manière. Après l’acceptation de la proposition, une personne capable de
  14. 14. RAPPORT DE STAGE M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 15 diriger les vingt institutions du consortium pendant cinq ans a été recrutée, et le projet a commencé en avril 2012. Il concernait l’Europe et le monde, relevait de la zone 8.4. « Interactions et interdépendance entre les régions du monde et leurs implications » et le défi SSH.2011.4.1-1. « Attaquer la pauvreté dans un contexte de développement ». En matière de financement, il s’agissait d’un projet collaboratif (projet intégré à grande échelle) pour une coopération spécifique et une action sur la coopération internationale (voir Annexe 1). Le Document de travail de Nopoor est le document de référence du projet. Il résume les points que les personnes destinées à travailler sur les étapes suivantes devaient respecter. Les sept dimensions/points clés de l’appel étaient les suivants :  Évaluer le problème de l’« espace stratégie » et la construction de l’efficacité institutionnelle et de la légitimité de l’État ;  Mener une analyse quantitative et qualitative comparative de l’impact de l’aide publique au développement dans le domaine de la lutte contre la pauvreté ;  Identifier les points forts et les points faibles de la gouvernance internationale (organisations humanitaires) dans la réponse aux défis mondiaux, y compris l’éradication de la pauvreté, d’une manière cohésive.  Analyser la façon dont les politiques et les aspects économiques de l’épuisement des richesses naturelles affectent la pauvreté dans les pays émergents ;  Analyser la pauvreté dans un contexte urbain, en incluant les questions liées au sexe, aux économies parallèles, à l’emploi, au sous-emploi et au manque d’emploi, à la disponibilité des services et au logement/abri.  Analyser le progrès technologique et sa relation à la lutte contre la pauvreté, se interactions avec l’éducation, la recherche et les autres stratégies publiques, incluant les droits à la propriété intellectuelle, les mécanismes de marché, les réseaux, et les contraintes culturelles sur la production et la dissémination des connaissances ;  Analyser les dimensions politiques de la pauvreté par l’étude des relations entre les systèmes politiques et la pauvreté4 La convention d’attribution de subvention pour le projet FP7 est importante pour illustrer ses clauses qui figurent dans l’annexe 2. L’une de ces clauses est particulièrement importante pour l’organisation du consortium et le rôle du coordinateur. Il s’agit de la clause 4, qui spécifie que : « Les bénéficiaires devront remplir les obligations suivantes en tant que consortium : [...] d) s’engager, là où approprié, avec les acteurs au-delà de la communauté de recherche et avec le public afin de faciliter le dialogue et le débat sur le planning de la recherche, les résultats des recherches, et sur les questions scientifiques correspondantes avec les décideurs et la société civile ; créer des synergies avec 4 . Information issue du DoW du projet Nopoor, Section B1, p. 6.
  15. 15. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 16 l’éducation a tous les niveaux, et conduire des activités capables de promouvoir l’impact socioéconomique de la recherche. » (European Commission, 2009, p. 1) 1.4. L’IRD 5 ET L’UMR 225 DIAL 6 Le siège de l’IRD est situé à Marseille, mais les activités de recherche en France sont menées dans ses centres de Montpellier, Bondy et Brest, et dans les différentes UMR implantées dans des universités sur l’ensemble du territoire français. Les personnels de l’IRD conduisent des recherches pour le développement en partenariat avec les institutions de recherche du Sud. Les recherches menées à l’IRD couvrent un grand nombre de disciplines scientifiques et portent sur des thèmes comme la santé, l’évolution des sociétés, la protection de l’environnement et des ressources. L’IRD travaille sous la double tutelle des ministères de la Recherche et de l’Enseignement supérieur, et des Affaires étrangères. Ses chercheurs et ingénieurs conduisent des recherches dans les pays émergents sur les trois continents africain, américain et asiatique. Pour ses activités de recherche en partenariat et les formations dispensées par ses chercheurs et ingénieurs et innovations, l’IRD travaille dans plus de cinquante pays d’Afrique, du pourtour de la Méditerranée, d’Asie et d’Amérique du Sud. Basés sur la pluridisciplinarité, les projets réalisés en partenariat traitent de sujets cruciaux pour l’hémisphère sud comme les maladies tropicales, les relations entre la santé et l’environnement, le changement climatique, la gestion des ressources en eau, la sécurité alimentaire, les écosystèmes tropicaux et méditerranéens, les dangers naturels, la vulnérabilité et les inégalités sociales, les migrations, les changements sur le marché du travail. Pour le projet Nopoor, l’IRD, à l’initiative du projet, est une composante essentielle du consortium, tant pour la gestion et la coordination que pour la recherche. La direction du projet est assurée au sein de l’UMR Dial, constituée de chercheurs de l’IRD et d’enseignants- chercheurs de l’université Paris-Dauphine. 5 . Pour plus d’information, cliquez sur le lien vers le site officiel : www.ird.fr 6 . Pour plus d’information, cliquez sur le lien vers le site officiel : www.dial.ird.fr
  16. 16. RAPPORT DE STAGE M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 17 1.5. CONTEXTE DU PROJET, OBJECTIFS ET STRUCTURE 7 1.5.1 UN PROJET DE RECHERCHE POUR LUTTER CONTRE LES INEGALITES Comme l’indique son titre, l’objectif central de Nopoor est d’améliorer la connaissance des nouvelles stratégies contre la pauvreté. Afin d’atteindre cet objectif, Nopoor rassemble des chercheurs de vingt équipes et dix-sept pays, dont dix sont des équipes provenant de pays émergents dans trois régions (Amérique du Sud, Afrique subsaharienne et Asie du Sud). Ces pays ont des caractéristiques différentes – telles que leurs accès aux ressources, régimes politiques, qualités des institutions et gouvernance – aussi bien que différentes expériences dans les stratégies visant à réduire la pauvreté. Cette diversité s’intègre dans le planning de recherche de Nopoor par le fait qu’elle demande des stratégies et actions adaptées aux caractéristiques de chaque pays. Ces points sont développés par des approches variées, incluant les politiques économiques et différentes méthodes : enquêtes quantitatives et qualitatives, études économétriques et études de cas. Le schème de projet est bien illustré dans la Figure 1 (les bases du projet Nopoor). 1.5.2. LE CONCEPT Le projet Nopoor vise à produire de nouvelles connaissances sur la pauvreté dans les pays en voie de développement, afin d’être en mesure de mettre en œuvre des stratégies de réduction de la pauvreté plus efficaces. Il utilise une approche globale de la pauvreté, et met l’accent sur les dynamiques de pauvreté. Il s’agit de chercher à comprendre comment et pourquoi certains tombent dans la pauvreté tandis que d’autres s’en sortent pour aider à la conception de stratégies anti-pauvreté efficaces. Nopoor ambitionne de combler le manque de connaissances sur le sujet de s’attaquer à un certain nombre de faiblesses méthodologiques du traitement de la pauvreté par la recherche. Les avancées méthodologiques principales du projet prennent la forme d’enquêtes innovantes dans plusieurs des pays concernés par le projet. La recherche menée par Nopoor est basée sur un travail empirique. L’accent est mis sur la collecte de données et le travail sur les bases de données. La collecte de données consiste en des enquêtes quantitatives et qualitatives dans des pays partenaires ainsi que dans d’autres pays. La plupart de ces opérations ont commencé, quelques-unes sont terminées. 7 . Les informations de cette section sont issues du Document de Travail du projet, ainsi que du 1er Rapport de Management
  17. 17. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 18 Les bases de données secondaires sont aussi en cours d’établissement. Les nouvelles informations seront systématiquement emmagasinées dans l’« entrepôt de données » afin de pouvoir être partagées entre les partenaires avant d’être rendues accessibles au public. Plusieurs analyses utilisent des approches comparatives, incluant des études de cas, pour identifier les stratégies de réduction de la pauvreté mises en œuvre dans certains pays et les raisons pour lesquelles ces stratégies ont fonctionné, ou échoué. Des comparaisons des résultats d’une stratégie dans les pays les plus réceptifs peuvent être très utiles dans l’identification des stratégies d’allégement de la pauvreté. Plutôt que de conduire de simples comparaisons croisées entre les différents pays, le projet prend en compte les Figure 1. Les bases du projet Nopoor Acronyme du Projet : Nopoor Titre du Projet : Améliorer la connaissance pour le renouvellement des stratégies de combat de la pauvreté No de la subvention : 290 752 Programme : 7e PCRD Date de début du projet : 1er avril 2012 Durée : 60 mois (jusqu’au 31 mars 2017) Contribution UE : 8 000 000 € Équipe assignée au projet : Plus de 100 chercheurs de 20 institutions à travers le monde Les pays où la recherche est conduite : L’Afrique : Bénin, Botswana, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Madagascar, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, South Afrique, Togo ; L’Asie : Inde, Népal, Sri Lanka, Vietnam ; L’Amérique latine : Brésil, Chili, Équateur, Haïti, Mexique et Pérou. Source : Document interne – « Document of Work » (Document de Travail)
  18. 18. RAPPORT DE STAGE M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 19 interdépendances dans un monde global. La mondialisation augmente les interdépendances entre les pays à travers la croissance du commerce international, l’augmentation des investissements étrangers directs, ainsi que la plus grande mobilité des travailleurs. Que la mondialisation ait ou non un impact sur la pauvreté demeure un sujet de débat. Nopoor s’intéresse à l’impact de la mondialisation à partir d’un nombre important d’études de cas, prenant en compte les effets du commerce, des migrations internationales, des transferts de technologie, etc. Les changements dans l’architecture de l’aide internationale sont aussi recherchés. Le rôle de la politique, aussi bien au niveau national qu’international, est l’une des clés de la compréhension des succès et échecs des stratégies de déduction de la pauvreté. Nopoor met l’accent sur l’importance de la politique dans la compréhension de la pauvreté et l’évaluation des stratégies. 1.5.3. LES SIX OBJECTIFS DE NOPOOR En plus de l’objectif général de contribution à la production de nouvelles connaissances, six objectifs ont été proposés pour ce projet. Prenant note des derniers développements dans la mesure de la pauvreté, le projet prend en compte les faiblesses des méthodes traditionnellement utilisées pour mesurer la pauvreté et tente d’améliorer cette mesure en conduisant de nouveaux types d’enquêtes et d’analyses de données. Un deuxième objectif de Nopoor est la prise en compte des changements dans l’environnement international par l’évaluation de la manière dont la mondialisation et l’aide internationale ont transformé le problème de la pauvreté dans un monde interdépendant. Nopoor se construit sur les connaissances générées dans les pays qui participent au projet pour chercher à atteindre son troisième objectif, qui est d’examiner et de tirer les leçons du passé et des différentes expériences afin d’améliorer l’efficacité des stratégies domestiques. Quatrièmement, Nopoor a pour objectif d’évaluer le rôle des interactions locales entre la pauvreté et la politique en regardant comment les systèmes politiques et les institutions interfèrent avec les stratégies de réduction de la pauvreté. Nopoor est un projet d’avant-garde dont le cinquième objectif est de développer des scénarios pour le futur basés sur les résultats des recherches. Enfin, Nopoor met un accent particulier sur les recommandations et la dissémination des résultats, ciblant les universitaires et les décideurs, les acteurs, les organisations
  19. 19. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 20 internationales, la société civile ainsi que la communauté commerciale et le public à travers les médias appropriés. Chaque Groupe de travail (Groupe de travail - WP) a ses objectifs propres, qui sont résumés dans la description des activités par Groupe de travail. 1.5.4. LES PARTENAIRES DU CONSORTIUM DE PROJET Le consortium du projet est constitué de 10 institutions internationales, soit des centres de recherche, soit des universités, soit d’autres types d’organisations spécialisées. La liste en est présentée ci-dessous, complétée par un schéma illustratif :  Institut de recherche pour le développement — IRD, France  Institut allemand Giga d’études globales et de zones — GIGA, Allemagne  Institut fur weltwirtschaft — IfW, Allemagne  The chancellor, masters and scholars of the university of Oxford — UOXF, Royaume Uni  Universidad autonoma de Madrid — UAM, Espagne  Faculté universitaire Notre-Dame de la paix de Namur — UNamur, Belgique  Ceps Centre d’études de populations, de pauvreté et de politiques socioéconomiques — CEPS, Luxembourg  Oikodrom-Forum nachhaltige stadt, verein fur neue stadtebaukultur — OIKODROM, Autriche  Grupo de analisis para el desarrollo Asociacion — GRADE, Perou  Universidade federal do Rio De Janeiro — UFRJ, Brésil  Universidad de Chile — UCHILE, Chili  Instituto tecnologico y de estudios superiores de monterrey — ITESM-EGAP, Mexique  Consortium pour la recherche économique et sociale — CRES, Sénégal  The Ghana center for democratic development Lbg — CDD, Ghana  University of Cape Town – UCT SALDRU, Afrique du Sud  University of Antananarivo — Madagascar  Vien Khoa hoc Xa hoi Viet nam – VASS (Vietnam academy of social sciences)  Centre for development economics society — CDE, Inde  Centre national de la recherche scientifique — CNRS, France
  20. 20. RAPPORT DE STAGE M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 21 Figure 2. La carte de pays de Nopoor. Source : projet Nopoor Comme cela est mentionné dans le Document de travail de Nopoor, dans la section dédiée à la stratégie globale du plan de travail, les « Partenaires associent l’excellence scientifique à la capacité à s’intégrer dans un programme cohérent et pertinent qui s’attaque à toutes les dimensions d’une offre et promeut une coopération étroite entre les partenaires. » La présentation parle aussi de la collaboration avec les partenaires de l’hémisphère sud qui ont été choisis dans des pays en ligne avec la stratégie choisie ; des chercheurs expérimentés investis dans le problème de la pauvreté, disponibilité des données, expériences nationales qui peuvent apporter des informations aux études de cas. »8 (Nopoor, Document of Work, p. 22) 1.5.5. LA STRUCTURE DU PROJET Le projet est composé de 12 Groupes de travail, dont 8 portent sur des objectifs de recherche pure, et 4 sur des questions telles que la gestion, la politique, la dissémination des 8 . Pour plus d’information, cliquez sur le lien du site officiel : www.sea-eu.net
  21. 21. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 22 résultats et les activités de formation. Chaque Groupe de travail a un responsable et un certain nombre de tâches à effectuer en partenariat avec différents membres du consortium. Ci-dessous, la description des Groupes de travail et des tâches spécifiques est illustrée pour une meilleure compréhension de la composition du projet ainsi que les attentes de la Commission européenne (les Groupes de travail auxquels j’ai apporté ma contribution lors de mon stage sont présentés ici en plus de détails : WP1, WP2 et WP11. Ma position au sein du projet Nopoor était surtout définie par les tâches dont j’étais chargée dans le Département gestion (WP1), mais j’ai aussi eu l’occasion d’offrir mes services au coordinateur scientifique (WP2) dans les analyses de documents scientifiques. De plus, mes responsabilités se sont peu à peu étendues au Groupe de travail pour la dissémination des résultats et la sensibilisation, en lien avec le travail de communication que j’ai effectué pour la commission européenne. Pour finir, en ce qui concerne mon travail de recherche en dehors de mes tâches quotidiennes, j’ai eu la chance de pouvoir examiner en détail les aspects politiques du projet Nopoor, et de collaborer directement avec les membres du WP10. 2. TRAVAUX EFFECTUES PENDANT LE STAGE Cette section du rapport en est le cœur : elle présente toute mon activité pendant la durée de mon stage et inclut aussi bien ce que j’ai acquis que ce que j’ai apporté à mon équipe en l’assistant. 2.1. TACHES ET RESPONSABILITES La grande majorité des tâches qui m’ont été allouées pendant ma période de stage ont été définies dans la proposition de stage, et au cours discussions préliminaires avec le coordinateur et la gestionnaire de projet. J’ai aussi effectué quelques tâches supplémentaires, dont certaines avaient été anticipées, mais étaient liées au succès de différentes propositions de la part du consortium Nopoor.
  22. 22. RAPPORT DE STAGE M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 23 Mes principales responsabilités pendant ce stage ont consisté à accompagner la directrice de Nopoor dans ses activités. J’ai donc participé :  à la coordination et à la gestion quotidienne du projet, y compris dans sa dimension évaluation financière ;  à la préparation de l’Assemblée générale annuelle du projet à Hanoi, au Vietnam : communication avec les partenaires ; identification des acteurs vietnamiens pour leur participation au séminaire ; préparation et distribution des documents, etc.  au suivi de l’organisation et de l’animation des réunions d’information sur les progrès du projet;  au suivi des opérations et obligations contractuelles (rapports ordinaires et rapports stratégiques) ; WP 1 : Management du consortium – IRD Problèmes opérationnels, administratifs, financiers et contractuels WP 2: Coordination Scientifique Coordonner les activités scientifiques et financières, suivre les résultats, Gestion des risques WP 10: Recommandation s stratégiques Résumer les résultats des recherches et fournir des rapports aux décideurs, participants et organisations humanitaires ; utiliser les résultats des études comparatives précédentes des divers pays afin d’en tirer les leçons principales au niveau national et au niveau international ; générer des rapports stratégiques WP 11: Dissémination et sensibilisation Stratégie de dissémination tout le long du projet, implication des pays de l’hémisphère sud, assurance que les résultats donnés ainsi que les stratégies proposes incluent et respectent les points de vue des pays concernés. WP 12: Formation et renforcement des capacités Consolidation d’un réseau de formation entre les partenaires. Diffusion des nouvelles informations dans une perspective de renforcement des capacités, utilisation du programme Nopoor et inclusion de jeunes chercheurs et professionnels. Association des partenaires de l’hémisphère sud dans le renforcement de leurs capacités. WP3 : Pauvreté : dimensions, processus et interactions WP 4: Impact de l’aide humanitaire sur la pauvreté WP 5: Impact de la mondialisation et des migrations internationales sur la pauvreté WP 6: Inclusion/exclu sion dans les réseaux sociaux, emploi et villes W7 : Éducation et Protection sociale afin d’alléger la pauvreté WP 8 : États et systèmes politiques WP 9 : Problèmes émergents et Scénarios concernant la pauvreté au 21e siècle Figure 3. Groupes de travail du projet Nopoor Source : Auteur, à partir des informations du Document de Travail Nopoor (document interne)
  23. 23. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 24 Xavier OUDIN Coordinateur Projet Delia VISAN Gestionnaire Projet Teodora VIRBAN Stagiaire Rima HELOU Assistante Gestionnaire Marek MICHAJLOV Assistant Gestionnaire  à la stratégie de dissémination des résultats à travers des rapports pour les représentants de la Commission européenne ;  à différentes activités en rapport avec les aspects politiques du projet. Afin de comprendre ma position comme partie intégrante de l’équipe, la figure 4 illustre la hiérarchie de l’équipe entre les deux départements, celui de coordination et celui de gestion. Figure 4. Organigramme du Projet Nopoor Source : crée par l’auteur 2.1.1. COORDINATION ET GESTION QUOTIDIENNE DU PROJET Mes tâches de coordination et de gestion du projet ont inclus : - Communiquer sur les tâches quotidiennes avec les autres équipes impliqués dans le projet chacune dans une activité spécifique (Autriche, Hanoi, etc.) - Aider aux fonctions de gestion du projet - Participation aux réunions de travail avec la gestionnaire de projet et ses assistants - Répondre au telephone, par e-mail ou en personne aux demandes spontanées des équipes membres du projet et de l’extérieur - Écrire des notes de synthèse sur les reunions et les faire circuler auprès des collaborateurs
  24. 24. RAPPORT DE STAGE M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 25 - Aider au développement et à la maintenance du site Web NOPOOR (travail directement avec le technicien web afin d'actualiser le site web, sélection et gestion de contenu site Web – publications, événements, photos, textes) - Gestion du contenu de la base de données interne (listes, certificates, etc) - Répondre aux tâches quotidiennes établis pas la gestionnaire du projet sur la plateforme de gestion projet "ZOHO Projects" - Aider à la préparation et à la rédaction de textes pour le site internet - Réaliser les tâches juridiques et administratives ponctuelles qui m'étaient demandées (par exemple, dans le cas de l'organisation de l'École d'été à Dauphine, j'ai géré des taches logistiques tels que le logement, le transport, l'inscription des participants, etc.) 2.1.2. PREPARATION ET ORGANISATION DE MANIFESTATIONS DANS LE CADRE DU PROJET Dans cette section les principaux éléments que j'ai traité sont l'Assemblée Générale et l'Université d'Été. L’ASSEMBLEE GENERALE DE NOPOOR (10-12 JUIN 2015, HANOI, VIETNAM) Le projet Nopoor organise, chaque année une assemblée générale avec les différents partenaires sur l’un des quatre continents du projet (différent chaque année), conformément à ce qui avait été décidé initialement. Cette assemblée générale a pour premier objectif de rassembler, pour des interactions face à face, un grand nombre de membres de l’ensemble des institutions partenaires afin de discuter de plusieurs aspects tels que les résultats des recherches, les progrès des travaux des chercheurs en général, l’implication de nouveaux membres (étudiants en doctorat, assistants de recherche, internes), les commentaires reçus à la suite de la présentation des travaux de recherche en cours. Cette réunion est cruciale du point de vue de la direction parce qu’elle permet d’évaluer l’état réel d’avancée du projet, de souligner les problèmes et de réfléchir aux moyens de les résoudre. Enfin, dans la mesure où le projet s’étend sur plusieurs années, la notoriété en est un aspect très important. Par conséquent, lors de ces assemblées générales, un certain nombre de participants sont invités, afin de susciter leur intérêt, de les sensibiliser aux actions de Nopoor et d’en recevoir des commentaires qui peuvent ensuite être utilisés pour améliorer le fonctionnement du projet. Mon rôle dans cette activité du projet a été à la fois un rôle d’aide logistique à l’organisation de l’assemblée et un rôle de communication. Dans le domaine logistique, j’ai assuré un rôle d’intermédiaire dans les échanges entre les partenaires mondiaux et le
  25. 25. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 26 partenaire responsable au Vietnam, l’Académie vietnamienne des sciences sociales (VASS) pour la préparation pratique du déplacement à Hanoi des participants des différents pays participant au projet à l’assemblée générale. C’est ainsi que j’ai, par exemple coordonné la demande de visa collective. J’ai aussi participé avec la VASS à l’organisation de l’hébergement et des repas pour les participants, et à la fin de leur séjour, d’une croisière. J’ai crée une liste des parties intéressées à assister à l’Assemblée générale en tant que parties prenantes.9 Dans le domaine de la communication, j’ai préparé des documents à destination des participants l’assemblée générale, en particulier une brochure d’informations pratiques (Annex 10) contenant les renseignements pratiques sur le Vietnam et Hanoi aux participants aux réunions. Finalement, en lien avec l’équipe de direction et suivant les conseils du coordinateur du projet, j’ai établi l’agenda de la manifestation de trois jours à Hanoi. UNIVERSITE D’ETE DE NOPOOR (26 JUIN – 1ER JUILLET 1 2015, PARIS, FRANCE) L’université d’été de Nopoor, intitulée « Méthodologies d’identification de la pauvreté sur une base multidisciplinaire » se tiendra à l’Université Paris Dauphine du 26 juin au 1er juillet. L’existence de cette université d’été est déterminée par un des documents de travail de Nopoor intitulé « Formation et renforcement des capacités », dans lequel l’une des tâches est « l’établissement d’un réseau au sein des universités impliquées dans le projet, qui contribuent à offrir une formation spéciale aux étudiants, jeunes chercheurs et professionnels »10 en organisant deux universités d’été, l’une à Paris et l’autre dans un pays de l’hémisphère sud restant encore à définir. L’intention principale était de donner accès à l’université d’été uniquement aux partenaires du consortium. Ma première tâche a donc été d’établir une liste de ces collaborateurs pour chaque partenaire. L’exercice s’est avéré utile pour le projet parce que les bases de données dont nous disposions étaient incomplètes et contenaient des informations anciennes ou erronées. J’ai ensuite communiqué à propos de l’évènement Université d’été à travers les canaux de communication du projet. J’ai publié l’information sur le site officiel de Nopoor, sur les comptes Facebook et Twitter, et établi le poster de présentation de l’évènement. 9 . Pour voir la version en ligne, redez-vous sur ce lien : www.nopoor.eu/related-eu-projects 10 . Information extraite du projet « Description des travaux », p. 55 sur 64 (document intern Nopoor)
  26. 26. RAPPORT DE STAGE M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 27 Des discussions parallèles intenses ont pris place entre la responsable du Groupe de travail « formation et renforcement des capacités », le professeur Hélène Lenoble, la gestionnaire de projet et le coordinateur, afin de décider quels intervenants devaient être invités à l’évènement. L’Université d’été comprendra sept conférences, ainsi qu’une table ronde finale à l’Unesco le dernier jour, le 1er juin. L’Agenda de l’université d’été de Nopoor se trouve en Annexe 3. Dans le cadre de cette activité, mes responsabilités ont été les suivantes :  Organisation de la logistique autour des intervenants (voyages, hébergement, repas, transports) ;  Rassemblement des candidatures et enregistrement des étudiants au programme de l’université d’été ;  Organisation de la logistique des participants (voyages, logement en partenariat avec les organismes étudiants de l’université Dauphine, repas, visites de Paris, soirées) ;  Élaboration d’un prospectus d’information pratiques sur Paris afin d’aider les participants pendant la période de l’université (climat à Paris, transports en commun, attractions touristiques, conseils, etc.) ;  Pendant l’Université d’été, j’assistais aux cours et m’assurais que tout se déroulait selon le planning en étant au service des intervenants et participants, en collaboration avec Paris-Dauphine et les personnels de l’IRD. 2.1.3. LES TACHES DE DISSEMINATION Dans un projet international tel que Nopoor, dont l’ambition est de mener une recherche dont les résultats peuvent permettre d’améliorer les politiques de lutte contre la pauvreté, il est indispensable d’avoir une stratégie de dissémination des résultats auprès des décideurs comme de la société civile et de la communauté de recherche. LE SITE INTERNET OFFICIEL DE NOPOOR J’ai été formée à gérer des aspects techniques spécifiques du site internet officiel de Nopoor. L’étape suivante était d’en restructurer entièrement le contenu, d’en vérifier les publications, d’en actualiser l’interface en fonction du statut actuel du projet et de proposer des améliorations. La formation m’a permis de parfaire mes connaissances en code HTML et de participer activement à l’amélioration du site internet. Le repérage d’un dysfonctionnement technique, nécessitant l’assistance d’un professionnel dont l’aide a été obtenue par un processus légal a été pour moi très instructif quant au fonctionnement des institutions publiques françaises. Au-delà des aspects techniques liés au site internet de Nopoor, un travail préliminaire devait être accompli pour
  27. 27. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 28 l’amélioration du site. L’intervention de coordinateur de projet a été requise. Afin de pouvoir rendre les résultats des chercheurs de Nopoor publiques, il était nécessaire de revoir la catégorisation des résultats avec le coordinateur de projet. Mon rôle a été de couvrir certaines étapes de ce processus :  J’ai rassemblé tous les documents existants, sous tous les formats et supports disponibles sur les appareils de Nopoor ;  J’ai comparé les fichiers en les divisant par extensions (présentations ou fichiers PDF) et j’ai simultanément établi un système de dénomination pour faciliter les recherches ;  Une fois que j’ai eu tous les documents, je les ai comparés avec les documents déjà publiés ;  Pour terminer, j’ai revu la liste comparative avec le coordinateur scientifique, afin qu’il décide des étapes suivantes – quels documents devraient rester publiés, lesquels manquaient, etc. ;  Finalement, j’ai appliqué les modifications décidées au site internet de Nopoor, comme demandé par la Commission européenne. Cette tâche, m’a pris beaucoup de temps, mais elle m’a aidé à construire une relation avec le coordinateur de projet et à enrichir mes connaissances concernant les types de documents que peut fournir un projet tel que Nopoor (documents de travail, documents dus, etc.). Elle a aussi permis d’améliorer l’organisation de l’équipe de Nopoor et de mettre à jour la documentation concernant le statut du travail de recherche, soit publié soit en cours. LES SUPPORTS DE COMMUNICATION En ce qui concerne les tâches relatives à la communication, mes activités se sont centrées sur la sensibilisation du public aux activités du projet Nopoor. Dans cette optique, j’ai animé les canaux de communication du projet (Facebook, Twitter, LinkedIn) avant, pendant et après les évènements. Cette communication a été complétée par la mise à disposition sur le site des documents de dissémination de chaque évènement (prospectus, lettres d’information et présentations). Mes efforts ont été récompensés par l’augmentation, attestée par un rapport interne, du nombre de « suiveurs » sur les réseaux sociaux du projet ainsi que par de la fréquence des contacts directs avec les partenaires du projet. COLLABORATION AVEC LES COORDINATEURS DU PROJET NOPOOR DE L’UNION EUROPEENNE À la suite d’une suggestion du responsable du projet à la Commission européenne, le coordinateur du projet m’a aussi attribué une tâche plus spécifique, le renforcement de la collaboration avec d’autres projets similaires au projet Nopoor en contactant les coordinateurs
  28. 28. RAPPORT DE STAGE M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 29 de ces projets. Il s’agit de projets financés par la Commission européenne à travers le 7ème Programme-cadre qui sont centrés sur des sujets connexes au projet Nopoor. J’ai accompli ce travail en deux temps ; tout d’abord, j’ai réparti les collaborateurs possibles en deux catégories : les réseaux européens et les projets européens liés à Nopoor ; j’ai ensuite créé une liste et une lettre type invitant les coordinateurs de projets européens sur des thèmes Nopoor. LA STRATEGIE DE DISSEMINATION Après près de trois mois d’implication active dans l’équipe de gestion de Nopoor, j’ai eu la chance d’assister à des évènements scientifiques, de participer à des réunions internes entre certains chercheurs et les équipes de direction et de coordination, et j’ai été chargée rédiger une note en prévision de la réunion entre le responsable du projet pour la Commission européenne et les partenaires responsables des recommandations stratégiques et de la dissémination des résultats. J’ai beaucoup appris de cette expérience, ce qui m’a amenée à réaliser un document de réflexion sur la Stratégie de dissémination (Annexe 11). L’une des actions les plus efficaces que je leur ai proposé était de donner la possibilité de d’exprimer de façon permanente à tous les partenaires, car il s’agit là du seul moyen d’obtenir une collaboration efficace et durable. 2.1.4. LES MISSIONS SPECIFIQUES Un certain nombre de missions, dont l’existence sinon les contours, avaient été prévus dans la convention de stage, m’ont également été confiées. LA PLATEFORME « ANNEE EUROPEENNE DU DEVELOPPEMENT » (EYD) L’année 2015 a été déclarée par les acteurs du développement global « L’année européenne du développement », principalement à cause de l’importante discussion sur l’agenda Post-2015 : « 2015 est l’année pendant laquelle les pays vont prendre forme et adopter un nouvel agenda de développement, qui se construira à partir des objectifs du millénaire (ODM) » (United Nations Development Programme, 2015a, p. 1). Avec cette opportunité en main, des actions ont pu être entreprises afin d’atteindre un arrangement où les efforts mondiaux de développement pourraient être rassemblés en un endroit, facilement accessibles par tous. Cette plateforme, gérée par l’Union européenne, propose un thème chaque mois, et présente sur son site internet toutes les actions entreprises sur ces thèmes. Les sujets proposés
  29. 29. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 30 par les organisateurs pour 2015 sont les suivants : l’Europe dans le monde (janvier), l’Éducation (février), Femmes et jeunes filles (mars), la Santé (avril), Paix et sécurité (mai), Développement écologique durable, Emplois et commerce (juin), enfance et jeunesse (juillet), Aide humanitaire (août), Démographie et migrations (septembre), Sécurité alimentaire (octobre), Développement durable et action climatique (novembre), Droits de l’homme et gouvernance (décembre). Il était de ma responsabilité de parcourir le Document de Travail du projet Nopoor, d’établir une liste des différents sujets pour lesquels 100 travaux de recherche ont été effectués, et de décider comment en restituer les résultats pour différents mois. Les mois choisis étaient février, mai, juillet, septembre et décembre11 . Après cette étape, les documents devaient être résumés afin d’être soumis aux organisateurs de l’EYD pour publication sur leur plateforme en ligne. Le coordinateur direct de la Commission européenne était le responsable du projet pour la DG RTD. Il a grandement contribué à l’implication du projet Nopoor sur la plateforme EYD. LES JOURNEES ASEAN-EU STI Le SEA-EU-NET 212 est un projet de coopération en Science, innovation et technologie financé par l’Union européenne, avec un financement centré sur les actions de coordination ou de réseau : « SEA-EU-NET 2 sera centré sur trois défis sociaux : la Santé, la Sécurité Alimentaire, et la gestion de l’eau, où les meilleures opportunités peuvent être relevées par la recherche conjointe UE-SEA. » (European Commission, 2012b, p. 1) Le réseau SEA-EU organise chaque année une conférence internationale intitulée « Les journées ASEAN-EU pour la science, la technologie et l’innovation ». Cet évènement de type forum, initié par le 7e Programme-cadre de la Commission européenne est un projet financé par SEA-EU-NET 2 qui rassemble des chercheurs, scientifiques, décideurs scientifiques, entreprises innovantes, et d’autres participants des pays de l’ASEAN et de l’Union européenne lors d’une conférence annuelle de trois jours sur la science, la technologie et les problèmes d’innovation et coopération bi-régionale dans ces secteurs. » (Journées ASEAN-EU STI). 11 Pour plus d’information, cliquez sur le lien du site official : www.europa.eu/eyd2015/en/content/about-2015 12 . Pour plus d’information, cliquez sur le lien du site officiel : www.sea-eu.net
  30. 30. RAPPORT DE STAGE M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 31 Le coordinateur du projet a été invité au forum afin de présenter les recherches effectuées par le groupe Nopoor dans la zone Asiatique. Nous avons participé à un atelier intitulé « Recherche multidisciplinaire pour le développement et les réseaux SEA. »13 . Mon superviseur, Delia Visan, a commencé la séance par une présentation des activités de Nopoor en Asie avec Bernard Moizo (IRD), directeur de l’UMR GRED (Gouvernance, risque, environnement, développement) et Christian Valentin (IRD), directeur adjoint de l’UMR IEES (Institut d’écologie et des sciences de l’environnement). Avant l’évènement, j’ai eu la responsabilité d’extraire toutes les informations nécessaires sur le projet, les partenaires, l’organisation du forum, et d’effectuer les formalités d’ »enregistrement pour l’équipe de direction de Nopoor. J’ai aussi offert mes conseils sur le format de la présentation de ma responsable devait offrir au public. Pendant la manifestation, j’étais responsable de vulgariser l’état de l’événement (citations, photos, differents titres) sur les medias sociaux sur le projet pour un large public composé de chercheurs du monde entier, scientifiques, décideurs etc… À la suite de ces journées, j’ai rédigé un communiqué de presse sur la participation de Nopoor aux Journées ASEAN-EU STI en mars 2015 à Paris. Ce document contenait des publications que j’ai créées sur le site internet de Nopoor14 , des extraits de publications sur les réseaux sociaux, des photos et des commentaires sur la conférence elle-même, décrire ainsi la présentation lors de l’atelier de travail et les réunions entre les directeurs de Nopoor et les autres parties intéressées. LE FORUM GLOBAL POUR LE DEVELOPPEMENT DE L’OCDE L’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) est un partenariat global entre 34 pays membres, qui a pour mission la « Promotion des stratégies visant à améliorer le bien-être économique et social des personnes à travers le monde »15 . L’OCDE organise chaque année un Forum mondial sur le développement », où de grands leaders viennent débattre de problèmes mondiaux et essayer de trouver des solutions adaptées. Cette année, le forum se tenait au siège de l’OCDE à Paris, et les principales discussions étaient centrées sur le financement du développement durable après 2015. Quelques-unes des questions soulevées ont été : 13 . Voir la description ici : www.stidays.net/workshops/multidisciplinary-research-development-networking-sea 14 . Pour plus d’information, rendez-vous sur le lien : www.nopoor.eu/events/participation-nopoor-team-asean- eu-sti-days 15 . Pour plus d’information, cliquez sur le lien du site officiel : www.oecd.org
  31. 31. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 32  Comment les pays en voie de développement interprètent-ils l’agenda sur les stratégies mondiales – des Nations unies (ONU), de l’OCDE et d’autres organisations internationales – sur le terrain ?  Comment les objectifs ainsi que leur financement peuvent-ils être suivis de manière flexible ?  Quelles contraintes et conditions nationales gouvernent les stratégies de financement du développement et leur mise en pratique ?  Que révèle l’état des lieux sur les réalités du financement national du développement vis-à-vis du financement fondamental pour les débats sur le développement ?  Quelles sont les opinions et les rôles que les acteurs non gouvernementaux (tels que le secteur privé, les fondations, investisseurs institutionnels) peuvent jouer dans l’implémentation des Objectifs du développement durable. »16 Ma mission pendant le Forum était de sensibiliser le public au projet Nopoor par le biais des réseaux sociaux. Ma participation au Forum a été importante pour moi parce qu’elle m’a donné la chance d’assister aux débats et d’intégrer les propositions de solutions dans la documentation de Nopoor, et parce que les interactions entre les décideurs et les autres acteurs présents présentaient un grand intérêt pour la recherche que j’ai conduite dans le cadre du stage. LE FORUM MONDIAL SUR LES SCIENCES SOCIALES DE DURBAN Le World social science forum (WSSF) est un évènement mondial de l’International social science council (ISSC), une organisation non gouvernementale indépendant établie par l’Unesco en 1952, qui rassemble des chercheurs et des participants pour répondre à des problèmes mondiaux spécifiques et pour définir les priorités futures en matière de sciences sociales au niveau international Le Forum prône un travail innovant et interdisciplinaire, les collaborations inter-sciences dans le domaine des sciences naturelles et humaines, ainsi qu’un engagement avec les donateurs et décideurs de la communauté scientifique mondiale.17 Le 3ème WSSF se tiendra à Durban, en Afrique du Sud entre le 13 et le 16 septembre 2015. Le titre générique « Transformer les relations mondiales pour un monde juste » couvrira une vaste variété de problèmes mondiaux, et l’appel à participation à travers le monde a suscité beaucoup d’intérêt. 16 . Voir la description ici : www.oecd.org/site/oecdgfd 17 . Pour plus d’information, cliquez sur le lien vers le site officiel : www.wssf2015.org
  32. 32. RAPPORT DE STAGE M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 33 Le projet Nopoor avait été invité par le représentant du Programme pour la gestion des transformations sociales (MOST) de l’Unesco, à soumettre des résumés pour participer au WSSF.18. Mes tâches dans la participation de Nopoor au WSSF 2015 ont été de :  Rassembler toutes les informations nécessaires afin de les transmettre aux partenaires concernés au sein du projet Nopoor ;  Réfléchir avec la gestionnaire de projet sur la personne la plus adéquate pour faire des présentations pour représenter Nopoor au WSSF ;  Contacter et présenter notre stratégie aux chercheurs ;  Créer des résumés dans les formats requis pour la soumission ;  Soumettre les résumés après création du compte spécifique ; J’ai soumis trois résumés intitulés « Cartographie des trajectoires de différence : éducation et mobilité socioéconomique en inde » (par Ashwini Deshpande), « Échec à l’aspiration. un piège vers la pauvreté pour les enfants indigènes au Pérou ? » (par Laure Pasquier – Doumer) et « Ségrégation résidentielle et résultats sur l’éducation : le cas de Lima » (par Martin Benavides), qui ont été acceptés dans le programme et combinés en une session de 90 minutes. ;  Prendre les mesures nécessaires pour les frais d’inscription des participants du projet Nopoor au WSSF : À cause de la demande de ne pas avoir de séance de panel de 90 minutes avec les chercheurs de Nopoor, mais plutôt des sessions plus diverses et collaboratives, le format envisagé devra être débattu plus avant et construit avec la gestionnaire de projet et le coordinateur. Le processus de soumission des résumés au WSSF et les démarches d’enregistrement m’ont permis de me familiariser avec les objectifs du WSSF, mais surtout m’a donné l’occasion d’entrer en contact avec les chercheurs et de me pencher de plus près sur leurs travaux, ce qui a enrichi ma connaissance de ces sujets et amélioré mes capacités à travailler avec de multiples systèmes. Cette mission m’a aussi permis d’obtenir des informations sur le projet MOST de l’Unesco, que je connaissais mal. LES JOURNEES EUROPEENNES DU DEVELOPPEMENT La 8e édition de l’un des plus importants évènement concernant le développement au monde, les Journées européennes du développement (EDD), se tiendra comme d’habitude à Bruxelles en Belgique, les 3 et 4 juin, à la différence des autres éditions qui ont 18 . Pour plus d’information, cliquez sur le lien vers le site officiel : www.unesco.org/most/projects.html
  33. 33. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 34 habituellement lieu à la fin de l’année, afin de faire place au plus grand évènement de 2015, la Conférence des Nations unies sur le changements climatique 16-COP21, qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre à Paris. Chaque année, les Journées européennes du développement attirent environ 7 000 participants venus de 140 pays, représentant 1 200 organisations dans le domaine de la coopération, des droits de l’homme et de l’aide humanitaire. En rassemblant la communauté mondiale du développement, l’Union européenne engage aussi les leaders politiques, les praticiens du développement, le secteur privé et la société civile, en ciblant les règlementations de l’UE sur la pauvreté. Tous ont une chance de s’exprimer à travers cette plateforme ouverte, collaborative et inclusive. Le forum démontre ainsi la volonté de la Commission européenne de créer un véritable esprit de partenariat avec tous les professionnels du développement, et de donner un sens communautaire à ces journées. Depuis le début de mon stage au sein du projet Nopoor, j’ai été sensibilisée à l’importance des EDD pour Bruxelles. Lors de la réunion de Nopoor avec la Commission européenne en février, plus précisément avec le responsable de projet de la DG RTD (Direction générale pour la recherche et l’innovation), Nopoor s’est vu présenter les dernières demandes et attentes de la Commission européenne, c’est-à-dire d’amener les résultats de Nopoor à l’EDD. Le processus de soumission, long et complexe, avait commencé, et mes responsabilités incluaient de :  Rassembler toutes les informations sur et pour les journées européennes du développement, et établir de bref résumés et des lignes directrices pour l’équipe impliquée ;  Établir un compte central avec mes informations professionnelles, point à partir duquel je suis devenue la personne ressource du projet Nopoor pour les organisateurs des journées européennes du développement ;  Assurer la communication entre l’équipe de direction et l’équipe de dissémination en Autriche (Oikodrom)  Passer en revue avec la gestionnaire de projet et le coordinateur, le contenu de la soumission de la proposition pour les journées européennes du développement. Après l’acceptation de notre proposition pour un stand et une session de réflexion de 75 minutes aux journées européennes du développement, la préparation de ces journées m’a occupée au quotidien. Le stand s’intitule « Recherche pour le changement », et présentera les résultats de trois des recherches de Nopoor : les recherches sur le programme national Brésilien « Bolsa Família » (2004), les recherches sur l’« Aadhaar unique identification scheme » (2009) et les
  34. 34. RAPPORT DE STAGE M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 35 recherches sur le « Mahatma Gandhi rural employment guarantee program » (2005) en Inde, et les recherches sur le commerce informel au Vietnam. Le programme social national Brésilien « Bolsa Familia » est un Programme conditionnel de transfert de cash (CCT) qui offre des bénéfices monétaires directs aux familles pauvres, en échange desquels leurs enfants sont tenus d’aller à l’école et de passer des examens médicaux. L’objectif est de promouvoir le développement social des familles et particulièrement des enfants. Les CCT ont pris un rôle important dans la lutte contre de la pauvreté et, dans nombre de pays d’Amérique Latine, composent la stratégie gouvernementale visant à soulager le cycle intergénérationnel de la pauvreté. Dix ans après son lancement au Brésil, de multiples évaluations du programme « Bolsa Família » ont montré que ce programme a amélioré les conditions des personnes vivant dans des conditions de pauvreté extrêmes. Cependant, il reste deux défis principaux : améliorer la qualité des services sociaux (dans de nombreux cas, les enfants qui bénéficient du programme fréquentent des écoles de mauvaise qualité et reçoivent un suivi médical contestable ; et améliorer la coordination entre les CCT et les règlementations du marché du travail. Si les CCT ne vont pas de pair avec ces stratégies, beaucoup d’investissement dans la santé infantile et l’éducation ne se traduiront pas en de meilleures opportunités d’emploi dans le futur. (Chercheurs du projet Nopoor : Lena Lavinas, Joao Saboia - UFRJ, Brésil)19. L’inde, au cours des deux dernières décennies, a expérimenté de nombreux programmes à grande échelle visant à offrir de meilleures conditions de vie, un meilleur accès aux produits et services ainsi qu’une meilleure mobilité pour les pauvres de zones rurales et urbaines. L’un des instruments essentiels pour une meilleure gouvernance est le besoin impératif d’un système d’identification fiable et moderne, puisque les marqueurs neutres sont les principes de base pour la nationalité. Avec cet objectif en tête, le gouvernement de l’Inde a créé le système d’identification Aadhaar en 2009. Ce système donne à chaque individu une carte d’identité unique, facilitant ainsi la gouvernance et une identification efficace. Il y a toujours une multitude de problèmes légaux autour du programme Aadhaar, liés en particulier au respect de la vie privée. Le « Mahatma Gandhi Rural Employment Guarantee Program » est le plus important système d’emploi à travers le monde, et a pour objectif de fournir un système universel garantissant jusqu’à 100 jours d’emploi par an à un salaire minimum réaliste et adapté au coût 19 . Pour plus d’information, cet article est disponible sur le site official de Nopoor : www.nopoor.eu/wp/education-protection
  35. 35. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 36 de la vie en Inde, à entre 30 % et 50 % de la population rurale. Ce programme a connu un réel succès dans une large portion de la population rurale indienne, bien qu’il ait été critiqué pour des problèmes de fuites, corruption, gaspillage et pour son incapacité à créer des changements durables dans la vie des personnes pauvres en zones rurales. Les succès et échecs de ces programmes fournissent d’importantes leçons en matière de stratégies et de gouvernance publiques dans les pays en voie de développement et émergents. Une évaluation honnête et réaliste de la relation entre les processus d’identification, la couverture universelle, ainsi que la nature des programmes de règlementations publiques visant à contenir la pauvreté (mais sans nécessairement s’attaquer à ses causes) devrait être utile en termes de production de connaissance sur la réduction de la pauvreté. (Chercheurs du projet Nopoor : Basudeb Chaudhuri, Himanshu et Abhiroop Mukhopadhyay -(CNRS Inde) 20 Depuis quelques années, l’accent a été mis sur les problèmes liés au travail pour la compréhension de la pauvreté et la recherche de règlementations appropriées visant à la réduire. Les mauvaises conditions de travail, l’instabilité du travail ainsi que la difficulté à accéder à de bons emplois et salaires sont largement présents dans les pays en voie de développement, spécialement dans le secteur informel. Au Vietnam, les trois quarts de la force de travail ont un emploi informel, c’est-à-dire mal payé et n’offrant aucune protection sociale. Dans le secteur non-agricole, plus de la moitié des emplois sont informels. Il est généralement admis que les stratégies de développement ne portent pas beaucoup d’attention au secteur informel, supposé disparaître lorsque l’économie se « modernisera ». Cependant, ce secteur possède des ressources d’entreprenariat, produit énormément de produits et services utiles, et a la capacité d’améliorer la vie des gens. Le Vietnam est une étude de cas intéressante en raison de son économie prospère et des changements sociaux rapides qu’il connaît. Le pays a mis en place des stratégies visant les pauvres et tente d’étendre l’assurance sociale. (Chercheurs du projet Nopoor : Xavier Oudin, IRD, chercheurs de la, VASS)21 La session intitulée « Recherche pour le changement : nouvelles connaissances sur l’éradication de la pauvreté » sera une séance interactive, pendant laquelle sept chercheurs de Nopoor répartis dans les cinq tables-rondes présenteront leurs résultats de recherche. Le but 20 . Pour plus d’information, l’article est disponible sur le site official de Nopoor : www.nopoor.eu/wp/inclusionexclusion 21 . Pour plus d’information, cliquez sur le lien du site official de Nopoor : www.nopoor.eu/wp/inclusionexclusion
  36. 36. RAPPORT DE STAGE M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 37 de cette session est de favoriser les échanges entre les chercheurs de Nopoor et les participants, sur les moyens par lesquels la recherche peut influencer l’élaboration des stratégies de lutte contre la pauvreté. La discussion portera sur les lignes directrices de l’Agenda Post-2015 de l’Union européenne et des Objectifs du développement durable (ODD). Chaque table-ronde réunira huit personnes. Le chercheur de Nopoor présentera le thème et les moyens par lesquels la recherche peut influencer l’élaboration des stratégies, afin d’engager la discussion avec les participants. L’événement sera composé par 5 tables-rondes, basées sur differents sujets comme illustré ci-dessous ainsi qu’une serie de conclusions ; il se terminera par les implications concrètes des règlementations pour l’Union européenne et le projet Nopoor basées sur les commentaires des participants. Table-ronde no 1 : Le travail décent (Dr. Kirsten. Sehnbruch) ODD 8 : Promouvoir une croissance économique inclusive et durable, emploi plein et productif ainsi que du travail décent pour tous. La recherche menée dans le cadre du projet Nopoor compare le développement parallèle des mesures en matière de qualité de l’emploi dans l’Union européenne avec l’agenda Travail décent de ILO. Elle conclut que le développement parallèle des mesures en matière de qualité de l'emploi de l'Union européenne a bien plus avancé, mais que le Travail décent reste un concept largement défini, qu’il est impossible de mesurer à travers les différents pays. Table-ronde no 2 : Le commerce (Dr. Fatou Cisse) SDG 8. Promouvoir une croissance économique inclusive et durable, emploi plein et productif et travail décent pour tous. Recherche Nopoor : Cherche à contribuer à la compréhension des impacts sur les pays d’Afrique du l’Ouest (ECOWAS) de ce Free Trade Agreement (FTA) sur la croissance économique, commerce extérieur, finances publiques et pauvreté. Table-ronde no 3 : Autonomisation (Dr. Heidi Dumreicher) ODD 5 : Atteindre l’égalité des sexes, et autonomiser les femmes et les jeunes femmes. Recherche Nopoor : Identifier les faits majeurs responsabilisant les femmes, ainsi que les structures supportant l’autonomisation, incluant le contexte social. Le travail empirique montre les bénéficiaires des projets d’aide en tant qu’acteurs de leur vie présente et future, développant des scénarios sur une perspective à moyen et long terme, y compris les violences domestiques, fardeaux environnementaux, travail informel, soin de l’environnement pour la prochaine génération.
  37. 37. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 38 Table-ronde no 4 : Inégalités (Dr. Xavier Oudin) ODD 10 :. Réduire les inégalités au sein des pays. Recherche Nopoor : L’une des questions soulevées par Nopoor est : Pourquoi les stratégies échouent-elles à soulager la pauvreté de manière significatrice au sein des minorités ethniques qui ont le plus besoin d’assistance ? L’une de ces études de cas pour ce problème est le Vietnam, où se trouve un décalage entre ceux qui travaillent dans le secteur formel et le secteur informel. Table-ronde no 5 : Système de Subvention à l’Emploi (Basudeb Chaudhuri) ODD 10 : Réduire les inégalités au sein des pays. Recherche Nopoor : Ce projet débat des sujets relatifs au soulagement des inégalités à travers l’exploration du débat entre les stratégies ciblées contre les stratégies universelles. Il est centré sur le cas du système d’emploi subventionné NREGA en Inde, et met en lumière la question de cibler la pauvreté avec des mesures spécifiques contre les mesures universelles telles que des produits publics uniformes. Conclusion : Les implications des stratégies pour l’UE et le projet Nopoor (Edgar Aragón) Dans le cadre de la préparation de ces journées, je suis responsable des échanges d’idées entre la direction du projet et les organisateurs des journées européennes du développement, et je dois m’assurer que l’équipe de dissémination respecte les délais imposés par les organisateurs. Je suis aussi en charge de la communication de cet évènement sur les réseaux sociaux du projet avant, pendant et après ces journées, et sur le stand Nopoor tout au long de ces journées. Sur le plan logistique, je m’assurerai que l’équipe Nopoor sera enregistrée dans les temps, et je m’occuperai aussi de l’hébergement et des voyages des participants. Étant donné que les journées européennes du développement se tiendront au moment où mon rapport de stage doit être remis, les leçons apprises ainsi que la valeur ajoutée seront mis en lumière lors de la soumission orale du rapport. RECRUTEMENT DE LA PERSONNE EN CHARGE DE L’ECRITURE DU RAPPORT DE STRATEGIE En ce qui concerne les attentes de la Commission européenne, le projet Nopoor doit livrer les résultats des recherches de 100 chercheurs impliqués dans le projet sous la forme de « Rapports de stratégie ». Ces documents, considérés au début du projet comme
  38. 38. RAPPORT DE STAGE M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 39 des recommandations stratégiques non obligatoires pour les chercheurs ont changé de format et sont maintenant requis sous une forme spécifique. La troisième partie de ce rapport traitera spécifiquement de ce sujet puisque l’objet de la recherche que j’ai menée dans le cadre du projet a été de tenter de résoudre les problèmes rencontrés au sein du projet Nopoor lors de l’établissement de ces documents. Après la réunion avec le responsable de projet de l’Union européenne à Bruxelles, ce problème a été soulevé et les la pression pour la production de ces documents s’est renforcée. Il a été demandé au projet de livrer au moins un article stratégique par Document de travail, et non par thème. La gestionnaire de projet, après avoir discuté avec le coordinateur de projet, a décidé de lancer un appel afin de recruter un stagiaire capable d’aider les chercheurs à rédiger les articles de stratégie demandés par l’Union européenne. La période suivante dans mon travail a été caractérisée par :  L’analyse d’un grand nombre de lignes directrices sur la manière d’écrire des notes de synthèse à l’intention des décideurs (note de synthèse), préparées par les organisations internationales afin d’établir des instructions pour cette rédaction ;  L’analyse du contenu et du format des articles déjà publiés par les projets similaires financés par l’EU FP7, afin d’obtenir un point de vue comparatif sur les modalités d’écriture de telles notes ;  La création d’un profil de « rédacteur de notes de synthèse » après avoir enquêté sur l’expérience d’un certain nombre de rédacteurs de notes de synthèse et recherché l’opinion de professionnels ; pour cette tâche, j’ai intégré à mes questionnaires la question du profil idéal pour la personne qui assisterait les chercheurs dans la création de ces documents de politique ;  La révision et la publication de l’offre de stage sur le site internet de Nopoor et sur les réseaux sociaux du projet ;  La réception et l’évaluation des candidatures (lettres de couverture et curriculum vitae) ;  Le filtrage des candidatures en fonction de leur avancement à la deuxième étape du processus de recrutement, en vue de l’entretien direct avec le responsable du projet et l’un des chercheurs du projet ;  La réponse aux candidats à la fin du processus de recrutement Un des conseils des experts en réponse à ma recherche pour le meilleur profil pour l’écriture de notes de synthèse est résumés ci-dessous : 1. Quel type de personne est le plus à même de fournir des notes de synthèse succinctes et intéressantes ? Selon les experts, cette personne doit avoir des capacités d’effectuer des synthèses complexes dans un format concis – dans l’idéal, pas plus d’une page A4 si la note est destiné
  39. 39. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 40 à un ministre ou une direction générale. La clé est de choisir l’information la plus importante, et d’utiliser un langage neutre et non technique dans un énoncé clair. Idéalement ce processus devrait associer un membre de l’équipe du projet qui possède une compréhension profonde de la recherche et un expert en communication capable de traduire les résultats en instruments de communication appropriés. Le processus ne repose pas les capacités et l’expertise d’un seul rédacteur, mais sur les capacités de plusieurs praticiens afin d’assurer que le message correct est capturé et transmis de manière succincte. 2. Parlons-nous de diplômés en sciences de la communication ou d’économistes ? Comme je l’ai mentionné plus haut, un expert en communication est une ressource de valeur, mais ajoutera au coût s’il ne fait pas partie de l’équipe initiale du projet. Il est aussi important de considérer la stratégie de communication très en amont sur un projet, afin qu’au fur et à mesure de l’avancement des recherches, on puisse penser au public cible et choisir les média de communication appropriés pour disséminer les résultats clés. Plus important encore, il se peut que la recherche produise un certain nombre de résultats qui ne seront pas nécessairement intéressants pour les décideurs. Il est donc possible qu’il faille faire appel à des expertises différentes afin de bien cibler son public et de créer des produits de communication sur mesure en fonction des intérêts des différentes audiences. Par exemple, un public technique pourrait vouloir apprendre les méthodes d’analyse en profondeur tandis qu’un participant du secteur commercial sera plus intéressé par les résultats qui lui seront utiles dans l’élaboration des stratégies qui bénéficieront à son entreprise et rendront son modèle plus profitable. 3. Au sujet des rédacteurs eux-mêmes, ou des personnes qui comprennent le mieux l’étape politique (diplômés des universités de sciences politiques) ? Si l’on écrit pour des politiciens, il est impératif de consulter des experts qui comprennent le contexte politique actuel, en particulier ce qui va avoir un impact, et de s’assurer que le message sera transmis dans son contexte. Si on parle de « Perte de biodiversité », les politiciens ne comprendront pas vraiment le concept, mais si on parle de « Perte de la nature », « Déclin dans les services fournis par la nature » ou de « perte de capital naturel », alors le langage devient plus familier.22 22 . Les réponses écrites à mes questions furent reçues de Mr Matt Smith, Biodiversity Information Advisor, Biodiversity Information and Advice Programme.
  40. 40. RAPPORT DE STAGE M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 41 Dans le cadre de mon enquête sur la production des notes de synthèse au sein du Projet Nopoor auprès des chercheurs, ceux-ci ont exprimé des opinions fortes sur l’expérience du meilleur candidat. La synthèse de ces opinions est présentée ci-dessous : Le rédacteur des notes de synthèse doit :  Avoir une expérience en journalisme (donc de bonnes capacités d’écriture) ;  Avoir des connaissances en économie et une sensibilité à la politique ;  S’il/elle est toujours étudiant(e), il/elle se doit d’être au moins en doctorat ;  Avoir de l’expérience dans l’écriture des notes de synthèse à partir d’articles scientifiques ;  Être familiarisé avec les sujets de recherche sur lesquels il/elle aura à travailler ;  Avoir quelques connaissances sur les demandes des réseaux sociaux. Un profil aussi complexe et large avec autant de compétences à la fois est difficile à trouver, et à cause des contraintes de temps et la pression des attentes, nous avons pris l’option de recruter un stagiaire, de le former et de l’aider pour la première note, avant lui confier la rédaction des notes pour le reste de la période du projet Nopoor. Après une expérience de deux ans au département des ressources humaines de la division Récompense et reconnaissance auprès de l’Association Estudiantine « B.O.S. » 23 , le processus de recrutement du projet Nopoor m’a donné une vision de l’intérieur des procédures en usage dans une institution publique française. À l’issue d’un processus de trois semaines, la personne choisie a été celle qui semblait le mieux correspondre à l’ensemble des critères. Cependant, l’offre ne spécifiait pas que la personne recherchée devait preparer une formation de niveau minimum de Bac + 5 et donc qui avaient la possibilité d’obtenir une convention de stage acceptée pas l’administration française. Cela nous a conduit à ignorer certaines candidatures. Par ailleurs, le candidat retenu ne remplissait pas parfaitement tous les critères du profil défini : un étudiant en économie/économétrie sans aucune expérience en journalisme a été recruté. 2.2. LEÇONS APPRISES ET VALEUR AJOUTEE POUR L’ORGANISATION Cette section propose de résumer la totalité des leçons apprises ainsi que la valeur apportée à l’organisation après les six mois de stage. Le propos est de souligner les 23 B.O.S. signifie “Business Organisation for Students” (ou Organisation d’Affaires pour les Étudiants), dont j’été membre pendant mes études de licence, à Bucarest, Roumanie www.bosromania.ro
  41. 41. M2 EXPERTISE EN POPULATION ET DEVELOPPEMENT 2014 – 2015 TEODORA VIRBAN 42 compétences utilisées ainsi que les nouvelles compétences acquises après une période composée d’autant d’activités et responsabilités différentes dans ma position de stagiaire auprès du responsable de projet au sein de l’équipe de gestion de Nopoor. 2.2.1. LEÇONS APPRISES Ce stage m’a été très bénéfique en raison de la variété des tâches qui m’ont été confiées et de mes interlocuteurs dans leur réalisation. Ce stage m’a permis d’améliorer ma connaissance des acteurs du développement, de leur diversité et de leurs attentes, de renforcer mes compétences techniques dans un certain nombre de domaines relevant en particulier de la communication et de la logistique, d’accroître mes connaissances sur un certain nombre d’aspects du développement et sur certains pays du Sud. AMELIORATION DE MA CONNAISSANCE DES ACTEURS DU DEVELOPPEMENT  Familiarisation avec une grande variété d’acteurs dans le domaine du développement ;  Amélioration de ma compréhension des activités et réalisations d’autres projets européens (liés à Nopoor) ;  Amélioration de ma capacité à collaborer avec divers types de partenaires, au sein et à l’extérieur du projet Nopoor ;  Familiarisation avec le travail avec les différentes plateformes européennes (année européenne du développement, forum mondial des sciences humaines, journées européennes du développement, etc.). RENFORCEMENT DE MES COMPETENCES  Acquisition des moyens d’intermédiation des échanges d’information et de documentation entre les membres du consortium ;  Grande familiarisation avec les règles logistiques et financières de l’administration Française (avec l’organisation de l’université d’été et aussi lors du processus de recrutement) ;  Formation approfondie le développement des contenus et des formats des sites internet ;  Acquisition d’un savoir-faire sur l’utilité de Twitter en tant que moyen de communication ;  Établissement d’un modèle permettant de sensibiliser aux dates limites et à leur respect ;  Acquisition d’une connaissance du processus de soumission d’une offre depuis le départ jusqu’à son approbation (dans le cas des Journées européennes du développement) : participants, conception, rédaction de la proposition, choix du contenu, diffusion de la documentation ;

×