TTHHIIOOKKEETTHHIIAANN / CCEEVV
EEtt llee ppaarrtteennaarriiaatt
SSoommmmaaiirree
­ Editorial
1 Historique
­du village
­du...
HHiissttoorriiqquuee dduu vviillllaaggee
Thiokéthian est un village peulh situé au Nord­
Ouest de Bandafassi. Ce village a...
HHiissttoorriiqquuee dduu ppaarrtteennaarriiaatt
Quand le commerce équi­
table rapproche les peuples
du Nord
et du Sud.
L’...
MMiissssiioonn hhuummaanniittaaiirree
ddéécceemmbbrree 22001111
LLaa CCeevv ttiieenntt sseess pprroommeesssseess
TThhiiook...
Au cours de consultations gratuites, différentes
pathologies ont pu être diagnostiquées. « Nous
avions constaté des infect...
Consultations gratuites:
Environ 500 personnes de Thiokéthian et villages environnants (Landé-Baityl, Thiabédji,
Thiarmale...
Témoignages des bénéfi­
ciaires
Bocar Diallo : Thiokéthian
«Nous sommes contents de l'arrivée de nos parte­
naires, les co...
MMaaddyy CCaammaarraa BBaarraabbooyyee
« je souffre de tension artérielle j’ai bé-
néficié des consultations gratuites mai...
BBiibblliiootthhèèqquuee ::
Les travaux ont démarré le mardi 6 Décembre
2011 après l’achat du matériel au marché central
d...
JJaarrddiinn mmaarraaiicchheerr
ddeess ffeemmmmeess
La pose de la clôture du jardin maraicher
des femmes de Thiokéthian a ...
PPrroojjeett ddee ccoonnssttrruuccttiioonn dd''uunn
ppoossttee ddee ssaannttéé àà TThhiiookké­é­
tthhiiaann
La santé fait ...
PPooiinnttss ddee vvuuee
EErriicc
« J’ai le cœur meurtri car tout ce beau monde va
me manquer, nous allons partir mais une...
Quelle expérience de dormir dans une case en
écoutant tous les animaux du dehors. Quelle expé­
rience de chanter autour du...
SSyyllvviiaannee
Ce rendez-vous en terre inconnue a été pour
moi une révélation. J’y ai découvert un
village de brousse lo...
PPaauull
Parfois je me demande si ce n'était pas
un "flash de deux semaines, un truc bi-
zarre, spécial. Une lueur venue m...
JJAARRDDIINN MMAARRAAIICCHHEERR
JJAARRDDIINN MMAARRAAIICCHHEERR
CCOONNSSUULLTTAATTIIOONNSS GGRRAATTUUIITTEESS
CCOONNSSUULLTTAATTIIOONNSS GGRRAATTUUIITTEESS
PPOOSSTTEE DDEE SSAANNTTEE
TTOOUUTT GGRRAACCEE AAUU CCOOTTOONN EEQQUUIITTAABBLLEE
PPOOSSTTEE DDEE SSAANNTTEE
TTOOUUTT GGRRAACCEE AAUU CCOOTTOONN EEQQUUIITTAABBLLEE
BBIIBBLLIIOOTTHHEEQQUUEE
MMEEDDIITTAATTIIOONN
OOHH !!
BBOONN AAPPPPEETTIITT
VVIISSIITTEE AA IITTAATTOO AANNCCIIEENN VVIILLLLAAGGEE EESSCCLLAAVVAAGGIISSTTEE
VVIIVVEE LLAA FFRRAATTEERRNNIITTEE
LLEESS IINNSSOOLLIITTEESS DDEE LLAA MMIISSSSIIOONN
LLEESS IINNSSOOLLIITTEESS DDEE LLAA MMIISSSSIIOONN
Thiokethian 2011 decembre
Thiokethian 2011 decembre
Thiokethian 2011 decembre
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Thiokethian 2011 decembre

363 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
363
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Thiokethian 2011 decembre

  1. 1. TTHHIIOOKKEETTHHIIAANN / CCEEVV EEtt llee ppaarrtteennaarriiaatt SSoommmmaaiirree ­ Editorial 1 Historique ­du village ­du partenariat 2 Mission humanitaire ­ consultations gratuites ­témoignages des bénéficiaires ­ bibliothèque ­ jardin maraicher 3 Projet de construction du poste de santé Images du séjour EEddiittoorriiaall Chers(es) lecteurs et lectrices A travers ce petit recueil,nous vous proposons un petit rappel loin d'etre exhaustif des différentes actions menées par l' association Commerce Equitable de Vitré dans le village de Thiokéthian.Thiokéthian sort petit à petit de son isolement grace à la combinaison des efforts de bonnes volontés comme les membres de la CEV, de la Sodefitex,du conseil rural de Bandafassi ,de l'administration et d'autres personnes tapies dans l'ombre.Ce petit recueil n'est qu'une simple illustration des résultats et des bénéfices que les populations de Thiokéthian et villages voisins sont en train de tirer de ce partenariat naissant et poursuivant son petit bonhomme de chemin. AAddaammaa DDiiaabbyy
  2. 2. HHiissttoorriiqquuee dduu vviillllaaggee Thiokéthian est un village peulh situé au Nord­ Ouest de Bandafassi. Ce village a été fondé il y’a plus d’un siècle par Doula Mo Douga .Il est distant de Bandafassi son chef­lieu d’arrondissement et de communauté rurale d’environ une dizaine de ki­ lomètres. A l’époque, Thiokéthian n’était pas du tout habité et disposait d’assez de terres fertiles exploitées par les bediks.L’histoire retiendra les bediks comme premiers habitants de Thiokéthian. Ils y cultivaient les terres à volonté avec d’excellents rendements.Dés l’arrivée de Doula Mo Douga origi­ naire de Landé­Baityl, les bediks vont déserter les lieux pour aller se refugier à Andjel ou Thiayé­Lan­ diény. A Thiokéthian, l’agriculture, l’élevage de bovins, d’ovins de caprins et de volaille occupent une place de choix.La population s'active aussi dans le petit commerce, la collecte et la commercialisation des produits tels que le tamarin, le pain de singe, les jujubes et le maraichage. Malgré l’absence d’intrants et de matériels agri­ coles la population s’active dans la culture du co­ ton, du mais du mil, de l’arachide.La culture du coton se porte bien avec l’appui du commerce équi­ table et de la sodéfitex. Thiokéthian compte une école élémentaire créée en 1993. Une mosquée, trois puits, un forage à pompe ma­ nuelle, un magasin de stockage des intrants, deux moulins à mil, un jardin collectif des femmes consti­ tuent les principales infrastructures socio­écono­ miques du village.Un groupement de producteurs de coton, un groupement de promotion féminine et une association sportive et culturelle animent la vie associative et portent les projets de développe­ ment de Thiokéthian. Il entretient de bons rapports de voisinage avec Landé­Baityl à l’Ouest, Mangama ou Guingara à l’Est, Landiény au Sud et Hamady­Héry au Nord.Le conseil des sages est chargé de la gestion des conflits et l’exercice de l’autorité re­ vient au chef de village.La succession à la cheffe­ rie se fait de père en fils, Bocar Diallo est l’actuel chef de village. Thiokéthian est un village hospitalier, depuis 2007 il entretient un partenariat fécond avec l’Associa­ tion Commerce Equitable Vitré (CEV) en Bre­ tagne(France). Le renforcement de l’outillage agricole, la pose de la clôture du jardin maraicher des femmes, la création d’une bibliothèque à l’école de Thiokéthian, la construction d’un poste de santé(en chantier) et des consultations médi­ cales gratuites constituent quelques réalisations de la CEV à Thiokéthian.
  3. 3. HHiissttoorriiqquuee dduu ppaarrtteennaarriiaatt Quand le commerce équi­ table rapproche les peuples du Nord et du Sud. L’association des groupements de produc- teurs de coton du village deThiokéthian lie un partenariat avec l’association commerce équi- table de vitré Bretagne(France). Une dizaine de kilomètres au nord ouest de Bandafassi chef- lieu de communauté rurale. Les habi- tants de Thiokéthian s'activent principale- ment dans l'élevage de bovins d’ovins de caprins et de volaille. La culture du coton, de l'arachide, des céréales comme le mil et le maïs y occupent une place de choix. Tout est parti d’une visite à vitré de M Thidembé Dial- lo gestionnaire de l’association des groupe- ments de producteurs de coton du village de Thiokéthian sur invitation de l’association commerce équitable Vitré.Conscient du fait que le partenariat nord –sud est incontour- nable dans la résolution des problèmes du sud notamment ceux du monde rural, M Thi- dembé Diallo a saisi cette occasion pour ren- contrer plusieurs partenaires au développement.Ainsi est né un partenariat entre l’association des groupements de Pro- ducteurs de coton du village de Thiokéthian et l’association commerce équitable de vitré en Bretagne.Ainsi, après le séjour de Cyril Gi- raudeau et de Paméla Bellier à Thiokéthian en 2007, Mme Maryvonne Travers prési- dente de l’association commerce équitable Vi- tré et son époux Joël Travers ont effectué le déplacement à Kédougou puis à Thiokéthian en décembre 2010 pour vivifier ce partena- riat. La construction d’un poste de santé pour les populations de Thiokéthian a occupé une place choix au cours de ce séjour des parte- naires. Les couts de ce projet de construction du poste de santé de Thiokéthian sont esti- més à vingt millions de FCFA. Il faut dire que ce partenariat est rendu possible grâce à la Sodefitex de Kédougou.Les responsables de cette société très satisfaits de ce partenariat conçu autour du concept commerce équi- table, ont manifesté des engagements à ap- puyer dans la mise en œuvre de ce projet.Nous sommes satisfaits de ce partena- riat, car qui assure la santé de nos produc- teurs assure en même temps la santé de notre société »a laissé entendre M Maniang Niang chef du département produc- tion cotonnière L’ouverture et l’adhésion des autorités admi- nistratives rencontrées (Gouverneur, préfet, sous préfet, représentants du district sani- taire ), le dialogue et la capacité de concer- tation des populations de Thiokéthian avant une quelconque prise de décision sont des éléments qui témoignent d’une bonne conti- nuation de ce projet de construction de dispensaire à Thiokéthian .Enrichis des différentes rencontres avec les popu­ lations et les autorités administratives locales, les partenaires de Thiokéthian comptent revenir en 2011 avec d’autres idées. Un comité de supervi­ sion des travaux de construction du dispensaire a été mis en place. Il regroupe entre autres les membres de l’Administration locale, les popula­ tions et les responsables de la Sodefitex de Ké­ dougou.
  4. 4. MMiissssiioonn hhuummaanniittaaiirree ddéécceemmbbrree 22001111 LLaa CCeevv ttiieenntt sseess pprroommeesssseess TThhiiookkéétthhiiaann aa aaccccuueeiillllii dduu 55 aauu 11 55 DDéécceemmbbrree uunnee mmiissssiioonn hhuummaanniittaaiirree rriicchhee ddee hhuuiitt mmeemmbbrreess ddee ll’’aassssoocciiaattiioonn CCoommmmeerrccee EEqquuiittaabbllee ddee VViittrréé.. LLaa ppoossee ddee llaa ccllôôttuurree dduu jjaarrddiinn ddeess ffeemmmmeess,, llaa ccoonnssttrruuccttiioonn dd’’uunnee bbiibblliio-o- tthhèèqquuee àà ll’’ééccoollee ddee TThhiiookkéétthhiiaann eett ddeess ccoonnssuullttaattiioonnss mmééddiiccaalleess ggrraattuuiitteess oonntt ooccccuuppéé uunnee ppllaaccee ddee cchhooiixx ddaannss lleess aaccttiivviittééss lloorrss ccee ssééjjoouurr.. Situé à environ une dizaine de kilomètres au nord ouest de Bandafassi chef- lieu de com- munauté rurale, Thiokéthian restait jusque- là un village isolé du fait de son enclave- ment.« Le village de Thiokéthian est tellement enclavé qu’il est difficile d’évacuer un malade vers Bandafassi ou Kédougou. En hivernage, l’accès est très difficile et on n’a pas de réseau .C’est vraiment triste de voir des femmes qui perdent la vie en don- nant la vie » a précisé Samba Diallo, un jeune habitant du village. Suffisant pour que l'association Commerce Equitable de Vitré (en France) vole au se- cours des Habitants de Thiokéthian. Depuis 2007, l’association CEV déploie des missions humanitaires à Thiokéthian.Cette année, les huit membres de la mission hu- manitaire ont été accueillis dans une chaleur humaine extraordinaire. Et ce partenariat bâti autour du concept de commerce équitable ne cesse de se renfor- cer. Les activités se sont déroulées en parfaite synergie avec la collectivité locale, l’admi- nistration et les populations de Thiokéthian.
  5. 5. Au cours de consultations gratuites, différentes pathologies ont pu être diagnostiquées. « Nous avions constaté des infections dans le ventre, des problèmes abdominaux, des goitres entre autres… nous référons les malades chez l’infirmier chef de poste de Bandafassi qui complète ce que nous n’avions pas pu faire… » a révélé Joël Travers, médecin membre de la mission humanitaire. Le coté gynécologique n’a pas du tout été laissé en rade. « on a constaté des problèmes d’anémie, des problèmes de contraction utérines précoces dues au travail que les femmes font tous les jours (aller chercher du bois, cultiver…) a précisé Stéphanie Rient sage­femme à l’hôpital de Vitré et membre de la délégation. En dehors des consultations gratuites, un accent particulier a été mis sur la sensibilisation des femmes sur l’hygiène et le planning familial. Toutes les femmes du village se sont mobilisées pour prendre part à cette activité. Stéphanie Rient reviendra à la charge pour dire : « le but principal de ce voyage est travailler en collaboration avec deux jeunes femmes pressenties comme matrones pour leur apporter des informations sur comment suivre les grossesses, sensibiliser les femmes sur le planning familial pour pouvoir espacer les naissances qui parait important si on se rend compte que les femmes ont beaucoup de grossesses ,beaucoup d’enfants, et se mettent en danger au niveau de leur santé donc c’est important qu’elles puissent accéder au planning familial pour espacer leurs grossesses » . Tous ces problèmes pourraient devenir de vieux souvenir si les travaux de construction du poste de santé de Thiokéthian s’achevaient dans les plus brefs délais. L’accompagnement de l’Etat par l’affectation d’un personnel qualifié au poste de santé de Thiokéthian à la demande du conseil rural de Bandafassi contribuerait beaucoup au soulagement de la souffrance des habitants de ce village. La satisfaction de cette doléance reste une priorité pour les habitants de Thiokéthian. Les membres de cette mission humanitaire vont garder à jamais à l’esprit la disponibilité des autorités rencontrées et l’ouverture des habitants de Thiokéthian pendant ce riche séjour de quinze jours.
  6. 6. Consultations gratuites: Environ 500 personnes de Thiokéthian et villages environnants (Landé-Baityl, Thiabédji, Thiarmalel, Mangama, Landiény, Hamady-Héry...entre autres) ont pu bénéficier de ces consultations gratuites. Un dispositif opérationnel a été mis en place pour faciliter le travail et assurer facilement le transfert progressif de compétences aux futurs bénévoles du poste de santé de Thiokéthian. Ainsi deux jeunes hommes et deux jeunes femmes du village ont facilité au médecin, aux deux sages-femmes, et aux deux infirmières le travail au cours des consultations médicales par la traduction. Ils se sont familiarisés autant que possible avec le métier de soignant. La grande affluence des patients en provenance des villages éloignés de Thiokéthian a été observée le dernier jour Niveaux psychologique Neurologique Ophtalmologie ORL Dentaire Pneumonique Cardiaque(Cœur) Thyroïde Abdominal (abdomen) Dos Urologique Dermatologique Membres Résultats du diagnostic dépression céphalées Séquelles de blessures, conjonctivite, cataracte, myopie,presbytie Otite perforée purulente, corps étranger dans le conduit auditif, bouchon de cérumen Abcès dentaires (plus de 10 cas), gingivite Souffle systolique important (3 cas), fibrillation auriculaire (2 cas), hypertension artérielle sévère (3cas) Goitre homogène (3cas) Douleurs, diarrhées, constipation, hémorroïde, sang dans les selles (dysenterie) Lombalgie sciatique, dorsalgie, déformation de la colonne vertébrale, In contenance urinaire, globe vésical, infection urinaire, hématurie. Furonculose, staphylococcie, plaies infectées Engourdissement, diminution de la force, déformation des genoux, arthrose, polyarthrite TABLEAU RECAPITULATIF DES CONSULTATIONS
  7. 7. Témoignages des bénéfi­ ciaires Bocar Diallo : Thiokéthian «Nous sommes contents de l'arrivée de nos parte­ naires, les consultations sont très importantes .J'avais mal au genou mais maintenant je vais mieux car j’ai pu bénéficier de leurs consultations gratuites. Ils doivent renforcer leurs appuis afin que les travaux de construction du poste de santé puissent s'achever et être bénéfique pour la communauté. 00uummaarr DDiiaalllloo TThhiiaabbééddjjii « J’ai pu bénéficier d'une paire de lunettes qui me permettront de voir plus clair et plus loin. A partir de ce moment je pourrai reprendre mon travail. J’avoue qu’autrefois j’avais des difficultés à cultiver Correctement mon champ. Je souhaiterai que l’année prochaine que la mission revienne avec beaucoup plus de médicaments. Mamoudou Diallo Thiokéthian Auparavant je n’arrivais pas à reconnaitre un sujet qui est prés de moi, maintenant je vois bien. Nous sommes très contents de ce geste humanitaire de nos partenaires français. Même s’ils n’avaient pas fait tout cela pour nous le simple fait de se déplacer pour venir fraterniser avec nous pouvait suffire.
  8. 8. MMaaddyy CCaammaarraa BBaarraabbooyyee « je souffre de tension artérielle j’ai bé- néficié des consultations gratuites mais je n’ai pas pu obtenir de médicaments car je suis arrivé un peu en retard. Ces consultations gratuites sont très utiles, si nous guérissons nous verrons l’intérêt de ces consultations .L’année prochaine dès que nous saurons au courant de votre ar- rivée, nous informerons notre entourage » SSoouulleeyymmaannee DDiiaalllloo LLaannddiié­é­ nnyy Je soufrai d’asthénie physique. Je suis soulagé car je me suis consulté, j’ai aus- si bénéficié de médicaments et d’une paire de lunettes sans débourser un franc.
  9. 9. BBiibblliiootthhèèqquuee :: Les travaux ont démarré le mardi 6 Décembre 2011 après l’achat du matériel au marché central de Kédougou. Les travaux ont été réalisés sous la houlette de Paul et Eric assistés de Bruno Guérin et des membres du groupement des producteurs de co­ ton de Thiokéthian. Les grands élèves de l’école ont eux aussi donné un peu de leur temps en en­ courageant les travailleurs par des applaudisse­ ments et des chants. Younoussa Diallo, président de l’Association des Parents d’Elèves de Thiokéthian Nous vous remercions infiniment pour votre geste humanitaire, vous nous avez apporté du ma­ tériel pour permettre à nos élèves d’étudier dans d’excellentes conditions. Nous vous souhaitons un bon retour dans vos familles respectives et prions pour que ce partenariat perdure. Hamdouraby Ndiaye, direc­ teurdel’écoledeThiokéthian Je vous remercie pour d’une manière sincère ils sont entrain d’œuvrer pour le développement de l’Education Nous ne vous remercierons pas assez, tout ce que vous aviez investi dans ce village ne sera pas vain, nous viellerons à ce que cela soit utilisé à bon escient.
  10. 10. JJaarrddiinn mmaarraaiicchheerr ddeess ffeemmmmeess La pose de la clôture du jardin maraicher des femmes de Thiokéthian a aussi occu- pé une place de choix dans le programme d’activités de cette mission humanitaire. Dès le premier jour, les partenaires fran- çais se sont rendus sur le terrain prévu pour le jardin maraicher des femmes. Ain- si, les hommes et les jeunes du village ont-ils pris la ferme volonté de désherber les lieux dans les délais les plus brefs. Ils ont tenu leurs promesses malgré que bon nombre d’entre eux fussent encore préoc- cupés par la récolte de leurs champs de coton très convoités par le bétail. Solidari- té villageoise agissant, en quelques jours ils ont abattu tous les arbres et arbustes qui rendaient difficiles la pose de la clô- ture.La machine tournante du trio Bruno- Eric-Paul, le coup de main des habitants du village et du reste de l’équipe ont favo- risé la poursuite des travaux jusqu’à l’achèvement. A la cérémonie de réception, les femmes, véritables bénéficiaires de ce jardin lais- saient apparaitre de très beaux sourires. Ces sourires marquent ainsi la fin de plu- sieurs années de galère et de lutte acharnée contre les animaux qui sans aucune pitié attendaient la nuit pour venir dévaster le jardin maraicher des femmes. Cette page sombre sera tournée si les hommes respectent leurs engagements en renforçant la clôture de grillage avec des piquets en bois solides SSaalléé DDiiaalllloo « Je suis très contente de tout ce que vous nous avez apporté, au nom de toutes les femmes de Thiokéthian je vous remercie. Nous allons désormais bien nous organiser pour utiliser à bon escient le jardin maraicher. Nous restons convaincus qu’avec l’exploitation de ce jardin maraicher, nous allons apporter un plus à notre alimentation. Et nous pour- rons peu à peu accéder à notre autono- mie financière ».
  11. 11. PPrroojjeett ddee ccoonnssttrruuccttiioonn dd''uunn ppoossttee ddee ssaannttéé àà TThhiiookké­é­ tthhiiaann La santé fait partie des neuf domaines de compétences transférées aux collecti- vités locales (mairies, conseils régionaux, communautés rurales). Dans la région de Kédougou, de par la faiblesse de leurs moyens, la plupart des communautés ru- rales ont du mal à soulager la souffrance des populations en leur facilitant l’accès aux soins.Le village de Thiokéthian a très tôt compris qu’en misant sur le partena- riat il pouvait jouer sa partition dans le renforcement de la qualité de vie par l’amélioration de la santé de ses habi- tants. C’est pourquoi, la santé a toujours été une priorité pour les habitants de Thiokéthian. Et ce projet de construction d’un poste de santé à Thiokéthian n’est rien d’autre que la satisfaction d’une de- mande longtemps formulée par les habi- tants de ce village.Force est de reconnaitre l’engagement et le soutien constants des autorités de administration (préfet, médecin- chef de région, méde- cin- chef de district, infirmier chef de poste de Bandafassi) et des collectivités locales (conseil rural de Bandafassi) dans la réalisation de ce projet. Leur adhésion et leur implication directe dans le processus ont permis de franchir beaucoup d’étapes. les habitants de Thiokéthian avec persévérance conti- nuent à se mobiliser et à saluer les ef- forts constants de la CEV qui est à la recherche de partenaires financiers pour l’aboutissement de ce projet .Ces mul- tiples démarches pourraient un de ces jours permettre à la finalisation de la construction du poste de santé de Thio- kéthian. Tout un dispositif opérationnel est en train de se mettre peu à peu pour faire bouger les choses aussitôt après la réception du poste de santé. L’espoir n’est jamais perdu. En Afrique en général, à Thiokéthian en particulier, les populations vivent d’espoir. Avec un petit coup de pouce cet espoir se trans- formera petit à petit en un fruit très convoité par Thiokéthian et villages envi- ronnants. Ces villages qui marchaient plus de 20 km pour aller se faire consulter, ces femmes enceintes qui perdaient la vie en donnant la vie, ces femmes en travail qu’on transportait très loin pour accou- cher n’auront plus à s’éloigner de leurs villages pour donner naissance aux fu- turs cadres de la région. Il est probable que les enfants de ces zones ne connaitront jamais la souf- france car toutes les conditions seront réunies pour assurer leur survie et ce
  12. 12. PPooiinnttss ddee vvuuee EErriicc « J’ai le cœur meurtri car tout ce beau monde va me manquer, nous allons partir mais une partie de notre cœur restera ici à Thiokéthian… je vous adore tous merci, merci et merci » Joël Travers Sous le manguier de Kédougou, j’ai apprécié le bis­ sap du meilleur gout. Sous le chaleureux regard des bedik, Bassari, et des peulhs ai aimé le par­ tage des taches à plusieurs plutôt que seul. Les en­ fants nés ont surpassé les enfants à naitre. Mais Céline et Stéphanie ont à peine fait paraitre leur frustration. Danielle a ouvert les écluses de son cœur, ainsi l’intelligence du cœur a éloigné toute peur. Sylviane ,infirmière a parfois changé d’op­ tique et permis de faire renaitre la vue à de vieux bediks. Paul a mis toute son ardeur sous l’écra­ sante chaleur pour confectionner des étagères et y mettre de belles couleurs. Eric a manié ma­ chette, pioches, pelles, et tenailles avec la préci­ sion du geste qui met à l’endroit les mailles. Bruno qui a posé son cœur à Bandafassi nous a conduits allégrement dans son solide châssis. Adama en négociateur discret et averti a tissé une toile de bonnes relations garanties. Maryve, notre précieuse chef d’orchestre avisé a porté les pro­ jets dans son cœur avant de les voir réalisés. MMaarryyvvoonnnnee TTrraavveerrss J’ai rempli ma tête et mon cœur de toutes les cou­ leurs qui resplendissent sous ce soleil chaud et surtout de tous ces regards expressifs croisés le long des pistes. Ces regards sont loin de l’anony­ mat car ils portent les noms d’Adama, de Samba, de Sanou, de Thidembé, de Bocar d’Amadou, de Maimouna, d’Aissatou et bien d’autres encore. Ces gens du village de Thiokéthian nous ont fait vivre de belles expériences dans le partage dans l’échange et dans l’amitié. Nos cultures différentes n’ont pas empêché de nous comprendre les uns les autres. Le respect des uns et des autres a tou­ jours été présent.
  13. 13. Quelle expérience de dormir dans une case en écoutant tous les animaux du dehors. Quelle expé­ rience de chanter autour du feu avec des enfants, des hommes et des femmes qui possèdent le rythme d’une façon si naturelle. Quelle expérience de recevoir deux tranches de l’orange de la part de Fatou, petite fille si attachante. Quelle expérience de travailler avec une notion de temps différente pour accomplir un travail. Quelle expérience satis­ faisante de voir un programme accompli. Le tout en partage aussi avec une équipe de huit personnes dans une ambiance chaleureuse et avec humour. Un grand merci à Bruno qui a fait le travail avec nous et qui a été animé par les mêmes sentiments que l’équipe. Adama, une grande reconnaissance pour l’aide, le dévouement que tu portes aux uns et aux autres pour toute la préparation de ce projet de voyage humanitaire à Thiokéthian. Tous les cœurs du Sénégal nous apprennent à sourire et rythme un beau chant. Le cœur de Joël mon mari et le mien battent pour vous. DDaanniieellllee GGaauuddiinn Un voyage extraordinaire rempli d’émotions positives, de rencontres, de partages dans ma vie. Pour moi c’est l’intelligence du cœur. Plus mes émotions sont conscientes, plus je gagne de liberté Je vous embrasse fort tous. SSttéépphhaanniiee RRiieenntt Nouvelle expérience dans une société à des années –lumières de la mienne. Merci Adama pour ton accueil, ton investissement pour ta région, ton sourire et ta disponibilité. Merci à tous les villageois de Thiokéthian si accueillants et souriants. D’une façon générale, les sénégalais sont très gentils et ont le sens de l’hospitalité, de générosité. Je repars en France gonflée à bloc avec beaucoup de souvenirs de bons moments passés ensemble. Expérience humaine tres riche relations avec les femmes fortes. J’espère que les messages sont bien passés. L’Afrique évoluera grâce aux femmes, elles ont courageuses, fortes, disponibles, maternelles affectueuses, bonnes danseuses, bonnes cuisinières… Vive les femmes.
  14. 14. SSyyllvviiaannee Ce rendez-vous en terre inconnue a été pour moi une révélation. J’y ai découvert un village de brousse loin de tout isolé après une heure de piste en 4 X 4. L’accueil a été d’une chaleur humaine extraordinaire, sans nom. Je m’y suis sentie à l’aise très rapidement, et fait avec passion et simplicité mon métier d’infirmière. J’ai eu l’immense chance d’avoir un binôme Samba tres à l’écoute et très motivé pour ce travail au quotidien. Avec Joël et Danièle Doula Samba, Stéphanie et Céline c’est une expérience médicale très intense. Rencontres très riches avec tous les gens du village, couleurs et sourires partout, grande valeur humaine, grande leçon de vie pour moi.Diaaraama. CCéélliinnee Après ces jours passés dans ce magnifique pays le Sénégal. Ce voyage a été une grande aventure tres riche. C’était la première fois que je découvrais l’Afrique et vous avez su nous faire partager les valeurs qui représentent le Sénégal. Nous avons beaucoup de partages d’échanges sans aucun obstacle. Merci de nous avoir permis de connaitre la population de Thiokéthian. C’est avec un grand plaisir que je reviendrai. Un petit séjour mais de grandes émotions. Merci, merci et merci. Les mots me manquent mais ce séjour restera à jamais dans mon cœur.
  15. 15. PPaauull Parfois je me demande si ce n'était pas un "flash de deux semaines, un truc bi- zarre, spécial. Une lueur venue me ré- chauffer parce que j'en avais besoin et puis qui est repartie après avoir fait son petit travail , sa petite b.a. Bizarre , ce voyage que j'ai (que l'on a du mal ) à dé- crire .Comme si l'on avait rencontré des anges ou des miroirs de nous mêmes mais avec le sourire presque permanent et cette couleur des individus "noirs" , ou plutôt l'inverse du "Blanc" , à moins que ce ne soit le contraire , va savoir . En fait, on n'a pas cherché à savoir. On a juste vécu cette aventure, ces rencontres telle- ment sublimes. Des hommes, des femmes, des enfants, des vieux !!! Des gens comme nous et pourtant tellement différents. Des anges, des cadeaux d’ailleurs, furtifs mais tellement réels... Enfin je n'en suis pas vraiment certain. Aujourd’hui, ils sont là-bas, sans doute autour d'un feu et avec les enfants, peut être se disent-ils ...que nous étions leur cadeau de Noel.. Il y a comme çà, des rencontres qui ne s'expliquent pas parce qu'elles devaient avoir lieu pour nous dé- barrasser de certains fardeaux ... peut- être ...peut-être. En fait, on a tout simple- ment eu beaucoup de chance ... enfin peut-être. Les destinées sont souvent mystérieuses et c'est bien qu'elles le res- tent ... Comme chacune d'entre nous ... Les surprises de la vie , on en rede- mande ... Les bagages en retard , pas trop ...Mais , bon , çà fait parti du périple ... les horaires en retard , les repas en retard ...les départs en retard ... Une se- maine de plus , çà aurait été pas mal... HHaabbiibb LLééoonn NNddiiaayyee,, PPrrééffeett ddee KKééddoouuggoouu « Cette dynamique est à pérenniser en faisant référence à l’approche inclusive .Nous manifestons tout notre soutien et notre volonté à vous accompagner pour que ce partenariat soit durable au béné- fice des acteurs. Je sais que nous allons profiter des expériences des uns et des autres. A Kédougou la santé et l’Educa- tion sont des secteurs assez sensibles et assez problématiques, nous avons beau- coup de défis à relever dans ces sec- teurs. Et si des partenaires comme vous essaient d’intervenir dans ces secteurs nous ne ferons que nous en réjouir. Les risques sanitaires sont énormes dans cette région surtout avec l’exploitation de l’or et la densité du trafic routier Dakar –Bamako. En tout cas l’administration est à votre disposition et vous soutiendra dans la réalisation de vos projets »
  16. 16. JJAARRDDIINN MMAARRAAIICCHHEERR
  17. 17. JJAARRDDIINN MMAARRAAIICCHHEERR
  18. 18. CCOONNSSUULLTTAATTIIOONNSS GGRRAATTUUIITTEESS
  19. 19. CCOONNSSUULLTTAATTIIOONNSS GGRRAATTUUIITTEESS
  20. 20. PPOOSSTTEE DDEE SSAANNTTEE TTOOUUTT GGRRAACCEE AAUU CCOOTTOONN EEQQUUIITTAABBLLEE
  21. 21. PPOOSSTTEE DDEE SSAANNTTEE TTOOUUTT GGRRAACCEE AAUU CCOOTTOONN EEQQUUIITTAABBLLEE
  22. 22. BBIIBBLLIIOOTTHHEEQQUUEE
  23. 23. MMEEDDIITTAATTIIOONN
  24. 24. OOHH !!
  25. 25. BBOONN AAPPPPEETTIITT
  26. 26. VVIISSIITTEE AA IITTAATTOO AANNCCIIEENN VVIILLLLAAGGEE EESSCCLLAAVVAAGGIISSTTEE
  27. 27. VVIIVVEE LLAA FFRRAATTEERRNNIITTEE
  28. 28. LLEESS IINNSSOOLLIITTEESS DDEE LLAA MMIISSSSIIOONN
  29. 29. LLEESS IINNSSOOLLIITTEESS DDEE LLAA MMIISSSSIIOONN

×