21 Octobre 2010
Alain Laurent - Délégué Général
Territoires Responsables
Réunion de lancement du parcours
“ Vers UNITER_RE...
La responsabilité, l’approche territoriale du développement :
Qui « fait pareil » ?
Quels sont les moyens ?
Comment agir ?...
Pour répondre aux questions, revenons au terrain :
Djibouti, Ardo, 04/04/04
Pourquoi ces crues violentes ? : parce que « A...
Pour répondre aux questions, revenons au terrain :
Djibouti, Ardo, 04/04/04
Alors, quelles solutions ?
• Il faut changer n...
Un diagnostic participatif et partagé : c’est bien. Traduit en
actions, le programme est vaste. Et difficile.
Connaître et...
Les difficultés sont in situ et ex situ : une course d’obstacles
• Les différentes réalités territoriales : le vécu,
le so...
Comment réaliser au mieux cette course d’obstacles ?
Il s’agit d’ESSAIMER, de faire école, de faire tâche
d’huile pour pas...
Comment réaliser au mieux cette course d’obstacles ?
Identification du territoire partenaire
> Un accord de partenariat
Pr...
Illustrations : le projet TER_RES héritage et héritier (1)
Identification du territoire partenaire
> Un accord de partenar...
Illustrations : le projet TER_RES héritage et héritier (2)
Identification du territoire partenaire
> Un accord de partenar...
Illustrations : le projet TER_RES héritage et héritier (3)
Identification du territoire partenaire
> Un accord de partenar...
Illustrations : le projet TER_RES héritage et héritier (4)
Identification du territoire partenaire
> Un accord de partenar...
Illustrations : le projet TER_RES héritage et héritier (5)
Identification du territoire partenaire
> Un accord de partenar...
Illustrations : le projet TER_RES héritage et héritier (6)
Identification du territoire partenaire
> Un accord de partenar...
Illustrations : le projet TER_RES héritage et héritier (7)
Identification du territoire partenaire
> Un accord de partenar...
Illustrations : le projet TER_RES héritage et héritier (8)
Un parcours en 7 étapes :
Identification du territoire partenai...
Illustrations : le projet TER_RES héritage et héritier (9)
Un parcours en 7 étapes :
Identification du territoire partenai...
TER_RES, au final, c’est un ensemble de grands chantiers…
Un réseau
Des projets
Echanges
Essaimage
Outillage
Aide à la réa...
… qui s’ouvrent aux membres d’un réseau,
à partir du moment où ils sont contributeurs…
Un réseau
Des projets
Echanges
Essa...
La suite ?
Tout de suite !
… et générateurs de valeur ajoutée !
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010

586 vues

Publié le

Présentation du projet intégré TER_RES illustré à partir de l'analyse partagée réalisée en 2004 à Ardo, République de Djibouti, sur la question des crues torrentielles et de ses causes. L'agenda territorial qui a découlé de cette analyse pose une question centrale majeure : les modes d'élevage, à faire évoluer impérativement. La difficulté de réalisation de cet agenda justifie la démarche de l'association TER_RES et tous les chantiers ouverts par l'association : une démarche de connaissance, un parcours de réalisation, un suivi-évaluation, la mobilisation d'un réseau d'appui et d'échanges et une stratégie d'essaimage.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
586
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
175
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • <number>
  • Les « 5 P », « 5 Pourquoi ? »
    Lors d’une séquence d’animation dans le village touristique d’Ardo (04/04/04), au Nord de Djibouti, la cascade des enchaînements logiques :
    crues plus fortes
    ----> pluie qui “tape fort sur les rochers en haut dans la montagne”
    ----> rochers mis à nu faute de végétation
    ----> excès de coupe (la sécheresse n’ a pas été évoquée)
    ----> fin de la transhumance du bétail dans les zones favorables
    ----> pression permanente sur l’ensemble de la couverture végétale
    a été rapidement établie dans le consensus.
    Considéré par les villageois comme une des causes de la déforestation, avec le bois de feu et le bois de construction selon la logique « moins de végétaux - moins de protection - plus de ruissellement - crues plus fréquentes et violentes », l’élevage bovin familial est “mûr” pour quitter son statut d’indicateur de niveau social pour devenir une activité génératrice de revenus par la commercialisation de produits (beurre, lait, viande) issus de l’embouche dans des fermes d’élevage. Associées à une production fourragère, ces fermes, situées en bord de mer où la tribu d’Ardo possède des terrains, seraient une considérable révolution du mode de vie des populations rurales à Djibouti. En délestant les massifs de leur charge pastorale, et en s’assurant que des activités de substitution ne s’y développent (charbon de bois), c’est la racine du problème qui est traitée.
    La technique des « 5P » permet de visualiser l’essentiel des chaînes de causalités. Ce qui, logiquement, induit un éventail de réponses également en chaînes, ou réponses systèmes (diapo 9).
    D’après : Alain Laurent, « ALTICOBA21, ou les ressources d’un territoire au service du courage, de la persévérance et de l’utopie ». Djibouti 2004. Version augmentée du document rédigé pour le Xème sommet de la francophonie, Ouagadougou, novembre 2004, 46 pages.
  • Les « 5 P », « 5 Pourquoi ? »
    Lors d’une séquence d’animation dans le village touristique d’Ardo (04/04/04), au Nord de Djibouti, la cascade des enchaînements logiques :
    crues plus fortes
    ----> pluie qui “tape fort sur les rochers en haut dans la montagne”
    ----> rochers mis à nu faute de végétation
    ----> excès de coupe (la sécheresse n’ a pas été évoquée)
    ----> fin de la transhumance du bétail dans les zones favorables
    ----> pression permanente sur l’ensemble de la couverture végétale
    a été rapidement établie dans le consensus.
    Considéré par les villageois comme une des causes de la déforestation, avec le bois de feu et le bois de construction selon la logique « moins de végétaux - moins de protection - plus de ruissellement - crues plus fréquentes et violentes », l’élevage bovin familial est “mûr” pour quitter son statut d’indicateur de niveau social pour devenir une activité génératrice de revenus par la commercialisation de produits (beurre, lait, viande) issus de l’embouche dans des fermes d’élevage. Associées à une production fourragère, ces fermes, situées en bord de mer où la tribu d’Ardo possède des terrains, seraient une considérable révolution du mode de vie des populations rurales à Djibouti. En délestant les massifs de leur charge pastorale, et en s’assurant que des activités de substitution ne s’y développent (charbon de bois), c’est la racine du problème qui est traitée.
    La technique des « 5P » permet de visualiser l’essentiel des chaînes de causalités. Ce qui, logiquement, induit un éventail de réponses également en chaînes, ou réponses systèmes (diapo 9).
    D’après : Alain Laurent, « ALTICOBA21, ou les ressources d’un territoire au service du courage, de la persévérance et de l’utopie ». Djibouti 2004. Version augmentée du document rédigé pour le Xème sommet de la francophonie, Ouagadougou, novembre 2004, 46 pages.
  • <number>
  • <number>
  • <number>
  • Présentation de TER_RES à la journée Portes Ouvertes du 21 octobre 2010

    1. 1. 21 Octobre 2010 Alain Laurent - Délégué Général Territoires Responsables Réunion de lancement du parcours “ Vers UNITER_RES 2011 “
    2. 2. La responsabilité, l’approche territoriale du développement : Qui « fait pareil » ? Quels sont les moyens ? Comment agir ? Qu’est-ce que c’est ? Comment faire savoir ?
    3. 3. Pour répondre aux questions, revenons au terrain : Djibouti, Ardo, 04/04/04 Pourquoi ces crues violentes ? : parce que « Avant, il y avait une forêt sur le Goda ». Les villageois connaissent le rôle d’éponge et de protection des sols de la forêt, en amont, sur le mont Goda. Pourquoi cette absence de forêt ? : à cause du déboisement Pourquoi ce déboisement ? : à cause - des prélèvements de buis et de chaume pour la construction des toukouls, les nouvelles habitations d’inspiration éthiopienne, consommatrices de bois, - de la coupe pour l’alimentation des bovins et le bois domestique, - de la coupe des très rares palmiers de Bankoualé (endémiques), - de la destruction des jeunes plants exposés aux crues, - et des sécheresses chroniques (qui affaiblissent tous les êtres vivants). Pourquoi cette coupe excessive ? : à cause de la sédentarisation Pourquoi cette sédentarisation ? : à cause de la scolarisation des enfants. Parole : « Il faut protéger notre village (touristique), il est menacé par les crues, surtout l’école » Etrange. Djibouti, pays aride, soumis aux sécheresses chroniques et à l’aridification, connaît des problèmes de crues torrentielles. A Ardo, au nord du pays, le village est en émoi. Une réunion rassemble un animateur et un groupe de villageois, le soir. La technique des « 5P », les « 5 pourquois ? » est utilisée.
    4. 4. Pour répondre aux questions, revenons au terrain : Djibouti, Ardo, 04/04/04 Alors, quelles solutions ? • Il faut changer nos pratiques d’élevage ! • Construire des habitations en pierres sèches • Utiliser les foyers améliorés Les villageois sont des anciens pasteurs transhumants. Ils gardent de cette époque un attachement puissant à l’élevage bovin (bétail noble), autrefois mobile en fonction des saisons. Tout comme les caprins. Aujourd’hui, la pression de pâturage devenue pression de coupe ne se diffuse plus dans le temps et dans l’espace tout au long des parcours. Jour après jour, les Oromos employés au village défrichent les zones proches, en cercle concentriques, à la recherche des herbacées et des feuillages consommables. Le milieu est épuisé. Que faire ? • Faire en sorte que l’analyse soit plus largement partagée et que les solutions soient évidentes pour tout le monde. • Et puis responsabiliser les décideurs et ‘lensemble des personnes qui comptent (autorités, chefs de famille etc.) Changer les pratiques d’élevage… avoir de meilleures bêtes, mieux nourries, en évitant de prélever dans la nature. Une ferme. C’est la révolution. Une profonde modification du cœur de la société : des bêtes à soi, libres, que l’on gère pour soi. La solution paraît évidente. Elle soulève l’enthousiasme. Et la crainte de ne pas y arriver. C’est la naissance du programme « 3 E » : Elevage, Energie, Environnement
    5. 5. Un diagnostic participatif et partagé : c’est bien. Traduit en actions, le programme est vaste. Et difficile. Connaître et analyser Planifier et réaliser Gérer et suivre Mobiliser et renforcer Vulgariser et sensibiliser Etudes techniques sur l’eau : mission F. Combes Réalisation d’ouvrages hydrauliques : gabions, dérivations Suivi et entretien des ouvrages hydrauliques Diagnostic sur l’usage des ressources végétales Etude économique sur une filière bovine à mettre en place Mise en place d’une unité d’élevage intensif Etudes techniques sur les plantes fourragères Apports techniques et suivi en matière d’embouche Mobilisation de l’expertise locale et extérieure Implication des niveaux politiques Promotion, lobbying, démarchage, mobilisation politique et financière Vulgarisation technique Vulgarisation grand public, publicité pour les produits Apports techniques et suivi en matière de commercialisation Formations théoriques et pratiques Soutien à l’organisation : association, coopérative, groupement… Mise en place de jardins fourragers Appuis techniques et suivi des activités agricoles
    6. 6. Les difficultés sont in situ et ex situ : une course d’obstacles • Les différentes réalités territoriales : le vécu, le souhaité, le souhaitable, etc. • Le multi-acteur concerné, la gouvernance locale etc. • Les ressources humaines • Les réalisations • Les intentions, les bonnes directions, les voies de progrès • Les acteurs locaux • Les responsables de toute nature • Les soutiens locaux, nationaux, internationaux • Les résultats • Les bonnes pratiques • Les méthodes • Le plan d’action • Des projets différents, « en grappe » Il s’agit d’ESSAIMER, de faire école, de faire tâche d’huile pour passer du cas isolé à des pratiques généralisées et une politique spécifique (différenciée) C’est une démarche de CONNAISSANCE dont il s’agit. Les sujets sont multiples. Il faut apprendre. Et analyser. C’est aussi un PARCOURS DE REALISATION. Avec des ressources (la coopération, le « CO3 territorial », le PRIX TERRITOIRE RESPONSABLE, etc.) La mobilisation passe par la formation d’un RESEAU, en l’occurrence de compétences, d’appuis, de soutiens etc. Le SUIVI est indissociable d’un certain niveau d’EVALUATION. Par rapport à quoi ? La question du (des) RÉFERENTIEL (s) est posée. Connaître et analyser Planifier et réaliser Gérer et suivre Mobiliser et renforcer Vulgariser et sensibiliser
    7. 7. Comment réaliser au mieux cette course d’obstacles ? Il s’agit d’ESSAIMER, de faire école, de faire tâche d’huile pour passer du cas isolé à des pratiques généralisées et une politique spécifique (différenciée) C’est une démarche de CONNAISSANCE dont il s’agit. Les sujets sont multiples. Il faut apprendre. Et analyser. C’est aussi un PARCOURS DE REALISATION. Avec des ressources (la coopération, le « CO3 territorial », le PRIX TERRITOIRE RESPONSABLE, etc.) La mobilisation passe par la formation d’un RESEAU, en l’occurrence de compétences, d’appuis, de soutiens etc. Le SUIVI est indissociable d’un certain niveau d’EVALUATION. Par rapport à quoi ? La question du (des) RÉFERENTIEL (s) est posée. TER_RES propose un parcours en 7 étapes, issu de la démarche d’Ardo et de bien d’autres expériences :
    8. 8. Comment réaliser au mieux cette course d’obstacles ? Identification du territoire partenaire > Un accord de partenariat Problématiques > Questions-clés pour le parcours Diagnostic participatif et partagé > Les images territoriales Consolidation et plan d’action > Agenda territorial Valeur intrinsèque et d’essaimage et valorisation > UNITER_RES Réalisation du plan d’action > Résultats, processus, directions Suivi-évaluation > La recyclerie Il s’agit d’ESSAIMER, de faire école, de faire tâche d’huile pour passer du cas isolé à des pratiques généralisées et une politique spécifique (différenciée) C’est une démarche de CONNAISSANCE dont il s’agit. Les sujets sont multiples. Il faut apprendre. Et analyser. C’est aussi un PARCOURS DE REALISATION. Avec des ressources (la coopération, le « CO3 territorial », le PRIX TERRITOIRE RESPONSABLE, etc.) La mobilisation passe par la formation d’un RESEAU, en l’occurrence de compétences, d’appuis, de soutiens etc. Le SUIVI est indissociable d’un certain niveau d’EVALUATION. Par rapport à quoi ? La question du (des) RÉFERENTIEL (s) est posée. TER_RES propose un parcours en 7 étapes, issu de la démarche d’Ardo et de bien d’autres expériences :
    9. 9. Illustrations : le projet TER_RES héritage et héritier (1) Identification du territoire partenaire > Un accord de partenariat Problématiques > Questions-clés pour le parcours Diagnostic participatif et partagé > Les images territoriales Consolidation et plan d’action > Agenda territorial Valeur intrinsèque et d’essaimage et valorisation > UNITER_RES Réalisation du plan d’action > Résultats, processus, directions Suivi-évaluation > La recyclerie Les Voyages Apprenants des Pactes Locaux (les 6 étapes du parcours « LUX’09 » pour concevoir et animer l’atelier « Ancrage territorial et participation démocratique » de la 5ème réunion du RIPESS), ont traités ces étapes. Sous la forme d’un « J’illustre », « Je débats », « Je propose ». Ces situations d’apprentissage ont permis des échanges structurés, capitalisés tout au long des deux années de ce projet. PARCOURS - Les Voyages apprenants des Pactes Locaux
    10. 10. Illustrations : le projet TER_RES héritage et héritier (2) Identification du territoire partenaire > Un accord de partenariat Problématiques > Questions-clés pour le parcours Diagnostic participatif et partagé > Les images territoriales Consolidation et plan d’action > Agenda territorial Valeur intrinsèque et d’essaimage et valorisation > UNITER_RES Réalisation du plan d’action > Résultats, processus, directions Suivi-évaluation > La recyclerie Depuis 2003, 4 forums internationaux du tourisme solidaire ont permis aux acteurs et concernés par ke thème de se retrouver en PACA (France), au Mexique, au Mali et à Marseille. Ces évènements ont mis sur la place publique et exposés aux débats de très nombreuses expériences, qui ont irriguées et fait progresser à la fois les pratiques mais aussi l’audience générale du thème. PARTAGE - Exemple des FITS (Forums Internationaux du Tourisme Solidaire)
    11. 11. Illustrations : le projet TER_RES héritage et héritier (3) Identification du territoire partenaire > Un accord de partenariat Problématiques > Questions-clés pour le parcours Diagnostic participatif et partagé > Les images territoriales Consolidation et plan d’action > Agenda territorial Valeur intrinsèque et d’essaimage et valorisation > UNITER_RES Réalisation du plan d’action > Résultats, processus, directions Suivi-évaluation > La recyclerie CONNAISSANCE - Le référentiel « Qualité et Responsabilité Territoriales » Le référentiel pose des critères, des orientations d’actions. C’est à la fois un outil pédagogique, un instrument de mesure, une aide à la réflexion et à la décision, un outil de suivi et un élément de vulgarisation de la connaissance. Le référentiel est un produit « plastique », adaptable, qui peut aussi être le socle d’un mouvement d’intérêt pour l’approche territoriale du développement.
    12. 12. Illustrations : le projet TER_RES héritage et héritier (4) Identification du territoire partenaire > Un accord de partenariat Problématiques > Questions-clés pour le parcours Diagnostic participatif et partagé > Les images territoriales Consolidation et plan d’action > Agenda territorial Valeur intrinsèque et d’essaimage et valorisation > UNITER_RES Réalisation du plan d’action > Résultats, processus, directions Suivi-évaluation > La recyclerie CONNAISSANCE - Le référentiel « Tourisme Responsable » Le référentiel Tourisme responsable est également outil pédagogique, instrument de mesure, aide à la réflexion et à la décision, outil de suivi, élément de vulgarisation de la connaissance. Mais il aussi une vertu incitative dans une démarche d’encouragement des acteurs du tourisme à être pleinement responsable. Pas encore de certification mais une reconnaissance vaidée de « bonnes directions »
    13. 13. Illustrations : le projet TER_RES héritage et héritier (5) Identification du territoire partenaire > Un accord de partenariat Problématiques > Questions-clés pour le parcours Diagnostic participatif et partagé > Les images territoriales Consolidation et plan d’action > Agenda territorial Valeur intrinsèque et d’essaimage et valorisation > UNITER_RES Réalisation du plan d’action > Résultats, processus, directions Suivi-évaluation > La recyclerie ESSAIMER - Les multiples usages du livre (librairie des territoires) La librairie tartinerie de Sarrant, installée depuis 10 ans dans le Gers, est à la fois un lieu de découverte et d’achats de livres mais aussi d’animation culturelle, et de gastronomie. Mais c’est aussi un levier de dynamisation des acteurs, actifs ou potentiels, du village de Sarrant et du pays des Portes de Gascogne. L’occasion en a été donnée par l’anniversaire des 10 ans de la Librairie : « Tourisme, culture, des synergies à construire ».
    14. 14. Illustrations : le projet TER_RES héritage et héritier (6) Identification du territoire partenaire > Un accord de partenariat Problématiques > Questions-clés pour le parcours Diagnostic participatif et partagé > Les images territoriales Consolidation et plan d’action > Agenda territorial Valeur intrinsèque et d’essaimage et valorisation > UNITER_RES Réalisation du plan d’action > Résultats, processus, directions Suivi-évaluation > La recyclerie RÉALISATION - LE CO3 territorial, le Prix Territoire Responsable, la coopération internationale La question des moyens humains et financiers est cruciale pour la réalisation. TER_RES initie et développe le concept de CO3 Territorial - COmpenser, COntribuer, COopérer -, appui financier et technique à la réalisation du plan d’action du territoire ou du projet territorial. Le Prix Territoire Responsable est dans la même logique. C’est une initiative de l’association TER_RES. La coopération internationale, décentralisée, offre un cadre idéal pour mettre en œuvre ces initiatives et les mettre dans une perspective institutionnelle.
    15. 15. Illustrations : le projet TER_RES héritage et héritier (7) Identification du territoire partenaire > Un accord de partenariat Problématiques > Questions-clés pour le parcours Diagnostic participatif et partagé > Les images territoriales Consolidation et plan d’action > Agenda territorial Valeur intrinsèque et d’essaimage et valorisation > UNITER_RES Réalisation du plan d’action > Résultats, processus, directions Suivi-évaluation > La recyclerie RÉSEAU - La coopération décentralisée : l’effet plateforme et l’action dans les Balkans PRIX « Territoires Responsables » UNITER_RES : carrefour et vitrine Un réseau vivant, construit sur une conviction et des valeurs, est potentiellement contributeur et bénéficiaire des chantiers de TER_RES. UNITER_RES, les Universités Internationales des Territoires Responsables sont les lieux et les moments les plus pertinents pour développer un mouvement d’intérêt puis une force collective en faveur de l’approche territoriale du développement.
    16. 16. Illustrations : le projet TER_RES héritage et héritier (8) Un parcours en 7 étapes : Identification du territoire partenaire > Un accord de partenariat Problématiques > Questions-clés pour le parcours Diagnostic participatif et partagé > Les images territoriales Consolidation et plan d’action > Agenda territorial Valeur intrinsèque et d’essaimage et valorisation > UNITER_RES Réalisation du plan d’action > Résultats, processus, directions Suivi-évaluation > La recyclerie SUIVRE - A travers un réseau de stages pratiques (M2, formation-action, travaux tutorés etc.) Un territoire partenaire ou lié au réseau est susceptible d’organiser sur le terrain le suivi que souhaite proposer TER_RES. Par des partenariats avec des structures de recherche et de formation, des stagiaires peuvent réaliser cette tâche, qui peut aussi être associée à une forme d’appui si nécessaire. Le premier partenaire sur en matière de tourisme, alimentation et développement durable est le Centre de valorisation du CETIA (Université de Toulouse II)
    17. 17. Illustrations : le projet TER_RES héritage et héritier (9) Un parcours en 7 étapes : Identification du territoire partenaire > Un accord de partenariat Problématiques > Questions-clés pour le parcours Diagnostic participatif et partagé > Les images territoriales Consolidation et plan d’action > Agenda territorial Valeur intrinsèque et d’essaimage et valorisation > UNITER_RES Réalisation du plan d’action > Résultats, processus, directions Suivi-évaluation > La recyclerie UNITER_RES : carrefour et vitrine Les UNITER_RES, université internationale des Territoires Responsables, traitent fondamentalement du “comment ? » et du “pourquoi ? » de l’approche territoriale du développement dans toutes ses dimensions, déclinaisons, orientations et effets d’entraînement, dont la gouvernance territoriale. Les UNITER_RES connectent et sont connectées à tous les chantiers de l’association. La première est prévue à Foix, en mai 2011.
    18. 18. TER_RES, au final, c’est un ensemble de grands chantiers… Un réseau Des projets Echanges Essaimage Outillage Aide à la réalisation Partage Co-construction Connaissance
    19. 19. … qui s’ouvrent aux membres d’un réseau, à partir du moment où ils sont contributeurs… Un réseau Des projets Echanges Essaimage Outillage Aide à la réalisation Partage Co-construction Connaissance
    20. 20. La suite ? Tout de suite ! … et générateurs de valeur ajoutée !

    ×