LE CHOIX DU PROBLEME QUI TE TOUCHE LE PLUS
Quels sont les problèmes                        que j’observe autour de moi ?    Lesquels est-ce que je veux résoudre ?Déc...
Exemple de Baran – World Citizen« C’est Salah, un ami à moi, qui a eu l’idée du projet. Nous sommes 3 co-fondateurs : Sala...
Exemple de Georg – SoulBottles« Mon idée est née lors d’un cours d’entrepreneuriat social. J’ai réalisé que je voulaiscomb...
1.2 le choix du problème qui te touche le plus
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

1.2 le choix du problème qui te touche le plus

234 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
234
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

1.2 le choix du problème qui te touche le plus

  1. 1. LE CHOIX DU PROBLEME QUI TE TOUCHE LE PLUS
  2. 2. Quels sont les problèmes que j’observe autour de moi ? Lesquels est-ce que je veux résoudre ?Découvrez ci-après des exemples de thématiques de problèmes sociétaux ou environnementaux que vous pouvez choisir pour votre projet.
  3. 3. Exemple de Baran – World Citizen« C’est Salah, un ami à moi, qui a eu l’idée du projet. Nous sommes 3 co-fondateurs : Salah, Hans et moi. Comme eux, j’habite Berlin. Salah et moi,nous sommes d’origine étrangère. Hans est d’origine allemande mais atoujours vécu dans le quartier Kreuzberg de Berlin, comme nous, qui estmulti-ethnique.On faisait tous les trois le même constat : on nous pose sans-cesse laquestion « D’où viens-tu ? » C’est une perpétuelle incompréhension : « Je suisd’ici. De Berlin. » « Non mais tu es d’où ? », etc. On était réduit à notreapparence et à l’origine de nos parents. Moi je me sens à la fois Kurde,Allemand, Turc, Allemand kurde…Je suis plus que cela, plus que ce que les gens pensent a priori de moi, plusque les données inscrites sur mon passeport. Je suis tout simplement citoyendu monde ! J’ai ma propre identité. »
  4. 4. Exemple de Georg – SoulBottles« Mon idée est née lors d’un cours d’entrepreneuriat social. J’ai réalisé que je voulaiscombattre le fléau de bouteilles en plastique qui recouvrent la planète et qui sontutilisées aujourd’hui simplement pour boire de l’eau. Je déteste les bouteilles enplastique.Par la suite, j’ai creusé le problème : d’une part, il y a aujourd’hui près d’un milliard depersonnes qui n’ont pas accès à l’eau potable, et d’autre part, nous produisonstoujours plus de matière plastique, fabriquée à base de ressources fossiles et quiprennent des siècles à se décomposer. On estime que 80% du plastique ainsi gaspilléfinit dans les océans (les Nations Unies parlent de 6 millions de tonnes par an). Enfin,si on utilise le plastique pour conserver les bouteilles d’eau, les plastiques sedissolvent dans l’eau et contribuent au développement du cancer et de l’infertilité.Alors que l’eau en bouteille est de plus en plus populaire, ce n’est pas tant parce quec’est plus pratique, c’est avant parce qu’elle est perçue comme offrant des bénéficespour la santé. Ce qui est particulièrement choquant puisque l’eau du robinet estbeaucoup plus contrôlée que l’eau en bouteille, et que de nombreuses étudesmontrent que la plupart des eaux en bouteilles ne respectent pas du tout ce qu’ellesannoncent en terme de santé et de pureté.Nous voulons donc rendre à l’eau du robinet son véritable statut.

×