1° gm diapo web

1 205 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 205
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
698
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

1° gm diapo web

  1. 1. La première guerre mondiale ( 1914-1918 ) : vers une guerre totale
  2. 2. 1/ Présentation Nature : Monuments aux morts Date : 1926 Auteur: Georges Armand Vérez Contexte : érigé suite à la 1° GM, en l'honneur des nombreux soldats morts au combat.
  3. 3. 2/Décrire La statue représente une femme qui soulève un voile qui la cachait. Elle tient dans sa main des branches d'olivier, qu'on retrouve à ses pieds. On voit également une enclume, un marteau et des épis de blé. Sur le socle, une inscription « la paix se révélant à l'humanité » et le nom des soldats morts.
  4. 4. 3/ Analyser La femme est une allégorie de la paix. Elle était cachée derrière la guerre donc elle révèle. Le blé et l'enclume signifient que la paix apporte la prospérité : le travail et de la nourriture. Ce monument est un hommage pacifiste aux morts de la 1° GM. Il est ensuite utilisé pour honorer les morts de la 2° GM et d'autres conflits. Le pacifisme : idée qui défend la paix à tous les prix et qui rejettent la guerre. Une allégorie : représenter une idée sous les traits d'une personne.
  5. 5. La 1° GM, qu'on appelle aussi « la grande guerre » a été vécue par un cataclysme par les Européens. En 1918, on compte 9,7 millions de morts pour les militaires et 8,8 millions pour les civils. 6 millions de soldats reviennent en étant mutilés. En France, toutes les familles sont touchées par la guerre. Dans presque toutes les communes françaises; on érige après la guerre des monuments aux morts pour honorer la mémoire des soldats. Les Européens découvrent une nouvelle forme de guerre : la 1° GM est une guerre totale marquée par les violences de masse. - une guerre totale : une guerre qui mobilise tous les moyens possibles pour faire la guerre ( les soldats, les civils, l’État, l'économie ) - la violence de masse : une forme de violence qui atteint en particulier les civils. Ces violences sont rapides et très intenses.
  6. 6. Documents et cartes visibles sur le manuel 1. Les causes du conflit sont très nombreuses : - la concurrence entre les États européens dans les colonies - des territoires contestés comme l'Alsace-Lorraine - des peuples qui réclament leur indépendance comme les Yougoslaves ou les Serbes - un système d'alliance formant deux camps près à se faire la guerre *L'Entente : la France, le Royaume-Uni; la Russie *Les puissances centrales : Empires d'Allemagne et d'Autriche-Hongrie Le 28 juin 1914, L'attentat de Sarajevo contre le fils de l'empereur d'Autriche-Hongrie déclenche l'engrenage vers la guerre. Début août 1914, les Européens entrent en guerre. I/ Les causes et le déroulement de la 1° Guerre mondiale
  7. 7. 2. La guerre connait trois phases différentes : - d'août 1914 à décembre 1914 : les armées sont en mouvement. L'armée allemande est partagée sur deux fronts : l'est et l'ouest de L’Europe. En Europe de l'Ouest, l'armée allemande attaque par la Belgique et menace Paris. Le Maréchal Joffre réplique en envoyant toute l'armée française pour stopper les Allemands. Il les fait transporter par taxis, réquisitionner pour l'occasion. ( Bataille de la Marne ) - de décembre 1914 à janvier 1918 : Les armées ne bougent plus et s'enterrent dans des tranchées. C'est une guerre de position. Bataille dans les tranchées en 1916 : Verdun, Bataille de la Somme, le Chemin des Dames. 1917 marque le tournant militaire de la 1° GM : La Russie connait une révolution en Octobre 1917. Le nouveau pouvoir met fin à la guerre brutalement. Les États-Unis entrent en guerre à la fin 1917 aux côtés de l'Entente.
  8. 8. - de janvier 1918 à novembre 1918 Les armées sont nouveau en mouvement. Dans un premier temps, en mars 1918, libérés du front de l'est, l'armée allemande enfonce les lignes françaises, menaçant de nouveau Paris. Puis, les renforts américains arrivent et l'armée allemande est repoussée par les armées de l'Entente qu'on appelle alors les Alliés. Le 11 novembre 1918, un armistice est signé à Compiègne dans la forêt de Rhetondes.

×