Madame K.     Écrit par Vincent Clergironnet  Interprétation : Dominique Posca et          Vincent ClergironnetScénographi...
« Dans le monde de Madame K,il suffit que l’on ait peur d’une chose pour que cette chose se produise. »                   ...
Janvier 2012Maintenant qu’un bout du chemin est parcouru, il nous apparait qu’une certaine                          cohére...
Janvier 2011
Nous appuyant sur la confiance de Jacques Boura,directeur du théâtre de Vitry le François, nous donnons à l’occasion du fe...
L’histoire d’une certaine Madame Kapeurdetou,dont nous entendons raconter comment elle réussit à se libérer de ses peurs e...
L’enjeu de cette création sur le thème de la peur est intimement lié    à la « réhabilitation » de cette partie de nous mê...
Avril 2011, Lac du Der           Concernant l’interprétation, notre premier travail est donc de mener,   avec l’aide de Fl...
Ainsi naquit Mahoungourou, sur les berges et dans la boue du Lac du Der…
15 Juin 2011 :     Première résidence chez la            Compagnie Azimut                      Scénographie :Les éléments ...
Construction : Valentin Monnin
Travail plastique :         un peu de viande En papier mâché, ou sur la base d’objets   récupérés existants et transformés...
Trouver la dimension du conte qui nous permettra :              Un questionnement sur la place de la peur dans notre monde...
Madame K.C’est d’elle dont il est question…        Interprétation Dominique Posca
Monsieur VitupèreBoucher de la rue Meurtôt
Mahoungourou     …
Un principe : la transparence,tout est à vue… les machinistes aussi !
A l’issue de cette résidence, la validation, par l’expérience de la scène,d’un certain nombre d’intuitions de scénographie...
Septembre 2011Construction de la scène              tournante
Septembre 2011 :Résidence à la Salamandre (Vitry le François)                           Premier montage
La scène tournanteSes mouvements sont déclinés à chaque nouvel acte, selon un nouveau mode.Celle-ci est donc tour à tour u...
La machinerie
La machinerie permet aux différents élémentsde décors et accessoires de descendre descintres. Placés à vue et au-dessus de...
[…]       «   I   l était une fois donc, une certaine Madame Kapeurdetou                 qui avait très vite était nommée ...
« Y a un truc pas normal…     Y a bruit dans ma maison.  Une planche qui craque , une…          Quelque chose…Y a quelque ...
« Je ne connais rien de mieux pour ne rien oublier que de faire une liste… à condition toutefois de ne                    ...
« Cela me fait toujours un p’tit peu peur de rentrer dans la boutique de Monsieur Vitupère, le boucherde la rue Meurtôt. I...
« Lorsque Madame K. sort de chez elle, elledonne trois tours de clés à chacun des troisgros verrous qui ferment sa porte.A...
Note à propos de Mahoungourou :  Esprit de la forêt, enfant sauvage, homme couvert de boue, primitif, homme-animal… nous n...
Si l’hypothèse que nous faisons  (à savoir qu’il suffit que l’on ait peur d’une chose pour que cette chose se           pr...
À suivre …     Création les 22 et 23 Mars 2012     à La Salamandre,     Scène conventionnée de Vitry le François
Nous remercions particulièrement :-   La compagnie Azimut pour cet espace de confiance qu’elle sait nous ré-ouvrir à chaqu...
Ce spectacle est co-produit par la Salamandre,    scène conventionnée de Vitry le François                  Et soutenu par...
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Madame k-janvier-2012
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Madame k-janvier-2012

2 308 vues

Publié le

Madame K. une création de la compagnie demain il fera jour

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 308
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 866
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Madame k-janvier-2012

  1. 1. Madame K. Écrit par Vincent Clergironnet Interprétation : Dominique Posca et Vincent ClergironnetScénographie : Anne Claire Jude pour la recherche « plastique » et Valentin Monnin pour la construction Machinistes présents sur le plateau : Anne Claire Jude et Thomas Brouchier Lumières : Valentin Monnin Musique : Cédric Le Guillerm
  2. 2. « Dans le monde de Madame K,il suffit que l’on ait peur d’une chose pour que cette chose se produise. » Une création en cours de la
  3. 3. Janvier 2012Maintenant qu’un bout du chemin est parcouru, il nous apparait qu’une certaine cohérence s’en dégage. Ce diaporama revient sur les étapes qui nous ont porté jusqu’ici… parcours d’une création.
  4. 4. Janvier 2011
  5. 5. Nous appuyant sur la confiance de Jacques Boura,directeur du théâtre de Vitry le François, nous donnons à l’occasion du festival jeune public « Machabulles », une version contée de Madame K.
  6. 6. L’histoire d’une certaine Madame Kapeurdetou,dont nous entendons raconter comment elle réussit à se libérer de ses peurs et à changer le cours de sa vie…
  7. 7. L’enjeu de cette création sur le thème de la peur est intimement lié à la « réhabilitation » de cette partie de nous même, instinctive,féminine sans doute, liée à la terre où elle puise sa force et sa vitalité,et à laquelle, au fil du temps, nous avons souvent cru bon de préférer notre partie plus mentale, sans doute plus masculine, celle qui créé les règles et les lois…
  8. 8. Avril 2011, Lac du Der Concernant l’interprétation, notre premier travail est donc de mener, avec l’aide de Floriane Fachini (comédienne et metteuse en scène), une rechercheautour de cette voix que l’on appelle intuition et qui est, dit-on : « intime comme le son du vent dans les feuillages, rude comme l’écorce et profonde comme la forêt... »
  9. 9. Ainsi naquit Mahoungourou, sur les berges et dans la boue du Lac du Der…
  10. 10. 15 Juin 2011 : Première résidence chez la Compagnie Azimut Scénographie :Les éléments de décors et les accessoires descendront d’en haut… comme si Madame K avait le pouvoir de matérialiser sa propre réalité selon où se porte son attention, ses perceptions, sa conscience. Les rouages, poulies, tambours et autres éléments de machinerie sont placés à vue ...
  11. 11. Construction : Valentin Monnin
  12. 12. Travail plastique : un peu de viande En papier mâché, ou sur la base d’objets récupérés existants et transformés, l’univers de madame K…Ici, une recherche sur les marchandises de Monsieur Vitupère, boucher de la rue Meurtôt…. Travail plastique : Anne Claire Jude
  13. 13. Trouver la dimension du conte qui nous permettra : Un questionnement sur la place de la peur dans notre monde… De camper des personnages représentant des archétypes du psychisme…De proposer un chemin initiatique à l’issue duquel Madame K, libérée de ses peurs, prend les commandes de son destin …
  14. 14. Madame K.C’est d’elle dont il est question… Interprétation Dominique Posca
  15. 15. Monsieur VitupèreBoucher de la rue Meurtôt
  16. 16. Mahoungourou …
  17. 17. Un principe : la transparence,tout est à vue… les machinistes aussi !
  18. 18. A l’issue de cette résidence, la validation, par l’expérience de la scène,d’un certain nombre d’intuitions de scénographie et de mise en scène, nous permet d’envisager la phase suivante : La construction d’une scène tournante. Un disque de 4m50 de diamètre, actionné à vue par un machiniste tournant une manivelle, offrira de multiples solutions de mises en scène et une grande puissance d’évocation…
  19. 19. Septembre 2011Construction de la scène tournante
  20. 20. Septembre 2011 :Résidence à la Salamandre (Vitry le François) Premier montage
  21. 21. La scène tournanteSes mouvements sont déclinés à chaque nouvel acte, selon un nouveau mode.Celle-ci est donc tour à tour utilisée comme : - « tapis roulant » permettant de figurer la marche de Madame K dans la rue, - « horloge » : à chaque jour qui passe, la scène opère une révolution - univers mental permettant de représenter la circulation des idées qui, comme chacunsait, ont tendance à revenir avec insistance…La déclinaison du mouvement circulaire nous permet d’évoquer tout à la fois les cycles, le temps,la terre et à travers chacune de ces déclinaisons une sorte de principe commun. Le « cercle » estcet « ici et maintenant », ce centre de réception au sein duquel peut se matérialiser la réalité« choisie » parmi tous les possibles potentiels….
  22. 22. La machinerie
  23. 23. La machinerie permet aux différents élémentsde décors et accessoires de descendre descintres. Placés à vue et au-dessus de lascène tournante, ils figurent une sorte degigantesque réservoir de possible.C’est ce qui se joue dans la conscience deMadame K qui orchestre la rencontre de cesdeux principes (vertical et horizontal, émissifet réceptif , masculin et féminin ) et crée saréalité.Ainsi les machinistes, présents sur le plateauet placés à vue, actionnent les éléments dudestin de Madame K, non pas selon unscénario aveugle dont elle est la marionnette,mais bien, selon une un principe dont elle estl’élément actif et créatif.
  24. 24. […] « I l était une fois donc, une certaine Madame Kapeurdetou qui avait très vite était nommée Madame Kpar cet ensemble de personnes que l’on appelle communément les genset qui se constitue des voisins, des connaissances, des commerçants du quartier et du personnel de l’administration. Nous continuerons quant à nous d’utiliser ce patronyme autant par souci de commodité que pour ne pas contrarier l’administration, ce qui s’avère toujours des plus fâcheux. » […]
  25. 25. « Y a un truc pas normal… Y a bruit dans ma maison. Une planche qui craque , une… Quelque chose…Y a quelque chose qui fait du bruit ! »
  26. 26. « Je ne connais rien de mieux pour ne rien oublier que de faire une liste… à condition toutefois de ne pas oublier… la liste »
  27. 27. « Cela me fait toujours un p’tit peu peur de rentrer dans la boutique de Monsieur Vitupère, le boucherde la rue Meurtôt. Il a un air… un air… patibulaire… oui, c’est ça : patibulaire. Quelque chose de cruel et de louche à la fois… une vraie tête de bandit ! »
  28. 28. « Lorsque Madame K. sort de chez elle, elledonne trois tours de clés à chacun des troisgros verrous qui ferment sa porte.Après quoi, elle fait descendre un rideau defer pareil à ceux qui sont disposés sur lesdevantures des magasins (lorsque ceux-cisont fermés bien évidemment). Puis elledispose, quatre grosses chainesrassemblées au centre par un gros cadenas,branche l’alarme dont le code estrégulièrement changé pour éviter lespiratages, et déclenche la mise en marchede la caméra de vidéosurveillance ; aprèsavoir, élément dissuasif qui n’est passuperflu, réajusté l’écriteau « attention chienméchant ! » sur lequel elle a elle-mêmerajouté avec un gros feutre rouge :« Gaffatagueul », une tête de mort avec deuxos qui se croisent… et des éclairs pareils àceux que l’on voit sur les portes detransformateurs électriques… « Danger demort… Ne rentrez pas… Restez dehors…C’est pas chez toi… Madame K »
  29. 29. Note à propos de Mahoungourou : Esprit de la forêt, enfant sauvage, homme couvert de boue, primitif, homme-animal… nous ne saurions définir ce personnage en quelques mots, disons qu’il est une incarnation de quelque chose de primaire qui est lié à l’instinct, à la terre, à un principe de vie qui n’a pas à voir avec l’intellect mais qui n’est pourtant pas dénué d’intelligence… Mahoungourou par sa présence restaure le lien à la terre, à l’instinct, il ouvre la porte de la compréhension du langage des sensations et desémotions… il réhabilite le principe féminin qui procède de la réception de cette voix intime qui monte des profondeurs de la forêt…
  30. 30. Si l’hypothèse que nous faisons (à savoir qu’il suffit que l’on ait peur d’une chose pour que cette chose se produise) est vraie, alors sans doute faut il considérer, compte tenu du nombre de menaces qui planent sur ce monde, qu’il est urgent de cultiver une forme deconfiance en l’avenir et d’enthousiasme pour la vie….
  31. 31. À suivre … Création les 22 et 23 Mars 2012 à La Salamandre, Scène conventionnée de Vitry le François
  32. 32. Nous remercions particulièrement :- La compagnie Azimut pour cet espace de confiance qu’elle sait nous ré-ouvrir à chaque nouvelle création et pour ses magnifiques malles au trésor qui nous ont permis d’essayer à moindre frais….- Florianne Fachini pour son travail de direction d’acteur sur le personnage de Mahoungourou, son écoute attentive, précise et ouverte, et son œil bienveillant…- Francis des « Pressoirs de la Saulx », pour sa gentillesse et l’hébergement de nos ateliers de construction qui font de lui le mécène incontournable de cette création.- Monsieur Jacques Boura pour sa confiance et l’équipe technique de la Salamandre pour leur aide et leurs multiples attentions- Toute l’équipe du nouveau Relax de Chaumont pour son soutien
  33. 33. Ce spectacle est co-produit par la Salamandre, scène conventionnée de Vitry le François Et soutenu par : La DRAC Champagne Ardenne La Région Champagne ArdenneLe Nouveau Relax, scène conventionné de Chaumont.

×