Lettre	de	MOTIVATION	
CONTRAT	/	COURRIER	
Que	peut-on	lire	dans	
votre	signature	?		
	
	
	
	
	
	
	
Elle	se	place	en	fin	de...
Ce qu’un graphologue-en-herbe analyse :
	
(a) Le	paraphe	:	le	paraphe	est	la	ligne	inférieure	qui	souligne	le	nom	du	candi...
• Un	paraphe	anguleux	qui	débute	à	la	fin	dénote	d’une	tendance	à	rejeter	ou	à	
contredire	les	idées	ou	les	projets.	Parfo...
• Un	paraphe	ouvert	vers	l’avant	est	le	signe	de	la	créativité	et	de	la	prise	de	
risque	:	très	bon	donc	pour	un	commercia...
La	signature	elle		même	
	
	 	
	
• Une	signature	montante	est	évidemment	(et	parfois	à	tort)	interprétée	
comme	un	signe	d...
• Une	première	lettre	développée	peut	être	soit	liée	à	un	caractère	narcissique	
ou	une	tendance	à	la	méfiance,	le	besoin	...
• Une	signature	accolée	au	bord	de	la	feuille	est	à	éviter	absolument	:	elle	
désigne	un	manque	de	confiance	en	soi,	une	p...
Le pouvoir secret des lettres
	
La	forme	des	lettres	est	ce	qui	attire	le	plus	la	
curiosité.	
L'originalité	de	la	forme	d...
La	volonté	́	ou	la	lettre	T.		
• La	partie	appuyée	indique	le	moment	où	la	volonté	est	au	maximum	;	
	
• La	partie	déliée	...
L’emplacement de l’adresse sur l’enveloppe	
L’écriture	 ne	 se	 borne	 pas	 à	 la	 lettre,	 elle	 est	 aussi	 présente	 su...
Quelques derniers conseils
	
	
1) La	signature	peut	être	accompagnée	d’une	formule	
de	politesse	courte	:	«	Bien	à	vous	»	...
Quelques liens bibliographiques
https://fr.scribd.com/document/33738466/graphologie	
	
https://fr.scribd.com/doc/39096883/...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Lettre de motivation: Signature, le mode d'emploi #emploi

2 323 vues

Publié le

Votre signature est une des choses les plus intimes que vous présentiez: elle vous engage, elle accepte, elle refuse, elle valide, elle authentifie, elle est vous!

Pourtant la majorité d'entre nous, ne s'en soucie pas: nous ignorons ce qu'elle raconte, ce qu'il dit de nous à notre insu... parce que notre signature sait sur nous des choses que nous ignorons

#emploi #lettredemotivation #job #recrutement #signature #paraphe #exemple

Publié dans : Carrière
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 323
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
18
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Lettre de motivation: Signature, le mode d'emploi #emploi

  1. 1. Lettre de MOTIVATION CONTRAT / COURRIER Que peut-on lire dans votre signature ? Elle se place en fin de lettre en dessous de votre nom et de votre prénom. Certains préfèrent signer à gauche, d’autres à droite. Que votre signature soit à droite ou à gauche, l’important est de ne pas la coller au bord de la feuille (cf. infra). La signature est un miroir : elle vous renvoie à vos doutes et vos désirs. Elle trahit vos goûts et surtout les bases de votre caractère. On estime à 30% le pouvoir d’un graphologue débutant : Tout recruteur muni d’un simple guide peut déduire 30% de votre « personnalité ». Et un guide n’est pas nécessaire : le web reprend dans le détail les techniques d’analyse des signatures. Vous avez créé votre signature il y a des décennies. C’est généralement vers 8 ans que l’enfant dessine pour la première fois sa signature. Vous avez créé la vôtre à cette époque. Elle a bien sûr évolué mais la base est restée comme vous l’aviez tracée jadis. Peu d’entre nous décident de changer leur signature. Nous signons donc comme de grands enfants. Le pouvoir de la graphologie a ses limites : votre signature est elle le reflet de celui que vous êtes aujourd’hui ou la trace de cet enfant de 8 ans ? Sans verser dans la paranoïa, il convient de se méfier. La crise a changé la donne. Les recruteurs ont trop de CV et ils ont moins de temps pour les analyser. Ils utilisent donc des filtres pour effectuer les premiers tris. Certains ont recours à la graphologie pour écarter certains candidats : trop nerveux, trop narcissiques, trop instables… Vrai ou non, ce n’est pas important, ils disposent d’assez de CV pour pouvoir se permettre un pourcentage de rebut. Ledangerdetrop sedévoiler
  2. 2. Ce qu’un graphologue-en-herbe analyse : (a) Le paraphe : le paraphe est la ligne inférieure qui souligne le nom du candidat. • Une signature sans paraphe désigne soit la modestie soit l’orgueil. La taille est déterminante : ne signez pas trop grand ! • Un paraphe qui prolonge la première lettre indique une affirmation de soi. Le candidat a de l’amour propre. Soit donc susceptibilité, soit amour du travail bien fait. Votre lettre doit dans ce cas être sociable et souligner vos capacités de travail d’équipe. • Un paraphe arrondi qui débute à la fin peut traduire une recherche de valorisation. Le candidat a besoin de reconnaissance. Ce paraphe trahit souvent la gentillesse voire la naïveté. Dans ce cas, votre lettre doit être surtout professionnelle : évitez tout ce qui pourrait faire enfantin ou grand ado (attention aussi aux phrases copiées sur le Web) ;
  3. 3. • Un paraphe anguleux qui débute à la fin dénote d’une tendance à rejeter ou à contredire les idées ou les projets. Parfois au contraire, cela désigne les candidats réservés. La solution la plus simple est de garder le corps de votre signature et de supprimer le paraphe anguleux ; • Le paraphe horizontal est celui des diplômés de grandes écoles ou des candidats issus de familles illustres : c’est le paraphe du rang social. A assumer. • Un double paraphe qui encadre la signature souligne une crainte ou un besoin de protection. Il peut aussi être un indicateur de personnalité renfermée. Si le candidat postule à un poste de responsabilité ou qui requiert de l’autonomie, la signature devrait être modifiée ;
  4. 4. • Un paraphe ouvert vers l’avant est le signe de la créativité et de la prise de risque : très bon donc pour un commercial ou un graphiste mais à déconseiller pour un comptable ; • Le paraphe en points désigne la prudence, la réserve voire la méfiance. Généralement on teste ce défaut en entretien : veillez à être ouvert et réceptif ; • Les paraphes barrant la signature sont souvent mal interprétés. On les considère comme le reflet d’un manque de confiance en soi ou d’une personnalité désorganisée parfois même suicidaire. A éviter donc. • Un paraphe enrobant est aussi synonyme de défaut peu fréquentables : crainte, méfiance, égoïsme, renfermement… mais parfois il dénote d’un caractère indépendant. A surveiller et dans le cas de paraphe trop complexe à éviter.
  5. 5. La signature elle même • Une signature montante est évidemment (et parfois à tort) interprétée comme un signe d’optimisme, de dynamisme et de projet. Elle peut également être un indicateur d’ambition ; • Une signature descendante est à proscrire : elle sera toujours vue comme un signe de manque de confiance, un trait dépressif ou un dénigrement de soi ; • La prédominance du prénom, ici Marie, est intéressante : elle marque la confiance et l’affirmation. Elle aussi un signe d’indépendance et parfois de défiance vis-à-vis de l’autorité ou des règles ;
  6. 6. • Une première lettre développée peut être soit liée à un caractère narcissique ou une tendance à la méfiance, le besoin de se cacher, un refus ou un attrait pour les responsabilités ; Les arrondis sont souvent associés à une part de créativité ou d’empathie ; • Le style d’écriture nerveux exprime selon les cas des tendances obsessionnelles, un tempérament torturé, une personnalité anxieuse voire un caractère enfantin. (b) La localisation de la signature La place normale d’une signature est à deux / trois centimètres sous la formule de politesse, à droite, au ¾ de la largeur de la page. • Une signature au centre de la feuille trahit souvent soit une tendance à l’indécision, soit une anxiété latente : le candidat est souvent un personnage affirmé ou histrionique (c’est sa façon de gérer ses anxiétés) ; • Une signature décalée sur la gauche trahit une volonté ou une tendance au retrait. Plus la signature est à gauche, plus le candidat aime être discret. Si la signature est petite, cela peut souligner une personnalité craintive, pessimiste, ou démotivée. Si par contre la signature est grande, c’est un indicateur d’orgueil et de prétention. Dans tous les cas, cela exprime la prise de distance par rapport à ses collègues ; • Les signatures décalées sur la droite sont plus rares. On les associe au désordre, à une volonté de bousculer les règles et/ou de précipiter les évènements. Cela peut se traduire par une personnalité optimiste ou exaltée voire par un caractère borderline ;
  7. 7. • Une signature accolée au bord de la feuille est à éviter absolument : elle désigne un manque de confiance en soi, une perte de certains repères sociaux et parfois des désordres psychopathologiques plus importants ; • Une signature placée tout contre la dernière phrase de la lettre est à éviter également : cela trahit un manque de confiance, une difficulté à prendre ses distances et à analyser les situations. On interprète ces signature comme un signe d’infériorité : le candidat manque de maturité et recherche les situations de dépendance ; • Une signature en « tout-bas » de la feuille doit être également évitée : le recruteur la lit comme un indice de prise de distance. Le candidat a des tendances asociales et d’une façon générale difficile à travailler en équipe ; • La grandeur de vos lettres ne peut jamais être inférieure à celle de la typographie du texte… vous seriez perçu comme un candidat inhibé, en retrait et sans grande image de lui-même.
  8. 8. Le pouvoir secret des lettres La forme des lettres est ce qui attire le plus la curiosité. L'originalité de la forme dépend de la manière dont on s'est affranchi des modèles scolaires. La forme donne non seulement la mesure de l'originalité, mais aussi de l'esprit d'indépendance et le conformisme. (a) La conduite dans le monde ou la lettre M. • Le premier jambage représente celui qui écrit, le second jambage représente les autres hommes (quand il n'y a que deux jambages à la lettre). • Quand l'M a trois jambages. Dans ce cas, le premier représente la personne qui écrit, le second son ami intime et le troisième les personnes indifférentes. Exemples : L’orgueilleux Le politique Le naïf (b) Le caractère général ou la lettre T. • La ligne verticale, qui représente la fatalité, tout ce qui est immuable; • La barre horizontale, qui indique l'influence de sa volonté sur cette fatalité. (c)
  9. 9. La volonté ́ ou la lettre T. • La partie appuyée indique le moment où la volonté est au maximum ; • La partie déliée indique, au contraire, le moment où l'imagination l'emporte sur la volonté. (d) La discrétion du A ou de la lettre O. • Le o et le a se rapportent, dans la symbolique graphologique, à la bouche. • Un individu parlera plus ou moins, suivant qu'il ouvrira ou fermera plus ou moins ses o ou ses a. (e) Comment on s'habille ou la lettre D. • La base ronde ou elliptique, ouverte ou fermée, a les mêmes significations que l’o ou l'a (discrétion ou indiscrétion) et représente l'individu lui-même. • La barre verticale représente, au contraire, l’apparence extérieure, la tenue mondaine et, par suite, l'habillement. Exemple : L’excentrique L’artiste (f) De l'ordre ou la lettre I. Si cette lettre représente l’ordre, on pourrait s’imaginer : • Le corps de la lettre représente le meuble ; • Le point pacé sur la lettre représente l'objet qui doit normalement se trouver sur ce meuble ; • Le mot dans lequel est contenue la lettre i représente la chambre tout entière.
  10. 10. L’emplacement de l’adresse sur l’enveloppe L’écriture ne se borne pas à la lettre, elle est aussi présente sur l’enveloppe, le contrat, le registre de présence… autant d’indices à maîtriser. - Au centre de l'enveloppe : • L'expéditeur respecte les règles imposées. • Il est précis et respecte le travail des autres. A gauche : • L'expéditeur a un caractère inquiet, hésitant, plutôt passif avec un côté pessimiste. A droite : • L'expéditeur a un caractère souvent irréfléchi (en particulier si la fin de l'adresse bute contre le bord droit de l'enveloppe), • et il prend des risques inutiles. En haut : • Le scripteur a une certaine dose d'idéalisme • et il a tendance à surestimer ses facultés intellectuelles. En bas : • Le scripteur est plus matérialiste qu'idéaliste : il est prudent dans son boulot. Note : • Les déplacements de l'adresse sur l’enveloppe doivent être assez marqués pour avoir une signification ; • Le tracé de l'adresse est souvent plus appliqué que le tracé de la lettre elle- même c'est pourquoi une enveloppe bâclée est synonyme de laisser-aller ou de non motivation (voire de désordre ou de „saleté“) ; • Le titre sera lui aussi placé avec soin ;
  11. 11. Quelques derniers conseils 1) La signature peut être accompagnée d’une formule de politesse courte : « Bien à vous » ou « Très cordialement » ; 2) On évite par contre de dater sa signature : ça ne se fait plus depuis plus de 20 ans ; 3) La signature a besoin d‘espace autour d’elle : laissez-lui un peu d’air, ne la collez à rien, ne l’enfermez pas. Une signature engoncée renvoie à une personnalité étriquée ; 4) La signature représente non seulement votre caractère mais également vos compétences. Elle doit avoir les traits de votre métier : de la rigueur pour un comptable ou un mécanicien, de l’ouverture pour un formateur, de l’extraversion pour un vendeur… 5) Des lettres aérées et sûres d’elles communiquent votre motivation, une écriture sèche et décidée votre combativité ; 6) Un document papier se signe au stylo à encre. Un document numérique peut également se signer : scannez votre signature et insérer la en bas de votre lettre PDF.
  12. 12. Quelques liens bibliographiques https://fr.scribd.com/document/33738466/graphologie https://fr.scribd.com/doc/39096883/Graphologie http://www.reiki-reflexologie.be/imagesphotos/ebook/graphologie_papus.pdf https://fr.scribd.com/doc/242644176/graphologie-pratique-pdf Plus d’infos ? Retrouvez-nous sur papier !

×