Note de Synthèse

10 729 vues

Publié le

Publié dans : Business, Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
10 729
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Note de Synthèse

  1. 1. BOQUANT Fanny 30/03/2009 MARROT Mélanie PARRE Caroline LP RDBD Image et Son Les métadonnées EXIF I- Présentation générales des métadonnées EXIF A- Définition Le format EXIF (Exhangeable Image File) est un schéma de métadonnées permettant aux utilisateurs de photographies numériques de stocker des informations concernant les conditions dans lesquelles ces photographies ont été prises. B- Historique Ce format EXIF a été élaboré en 1996 lorsque la JEITA (Japan Electronics and Information Technology Industries Association) a manifesté le besoin d’établir un standard pour les images numériques. Ainsi, le premier standard EXIF 1.0 est apparu à la fin de l’année 1996. Une première évolution eut lieu en juin 1998 avec la version 2.1 qui permit aux utilisateurs d’avoir accès à davantage d’informations concernant les fichiers audio et d’inclure une vignette dans la description. La version EXIF 2.1 fut un succès et permit à chacun d’avoir accès à de nombreux détails concernant les photographies. Une nouvelle version fut introduite en avril 2002 : il s’agit de la version EXIF 2.2 ou encore appelée EXIF Print. Cette variante concerne essentiellement les paramètres liés à l’impression des photographies. En effet, la JEITA a constaté que le processus d’impression des photographies peut être de plus ou moins bonne qualité et que la qualité des informations contenues dans le format EXIF a un impact sur cette impression. « Les imprimantes analysent les informations contenues dans l’image afin d’imprimer l’image de la façon la plus adaptée possible suivant un processus générique. Cette méthode produit généralement de bons résultats, mais il arrive que certaines conditions provoquent des ratés. »1 JEITA II- Structuration générale A- Types de données fournies Les données EXIF concernent les caractéristiques techniques des images et sont fournies automatiquement par les appareils numériques. Ces données se présentent sous forme de notice dans laquelle de nombreux champs sont répertoriés, tels que : 1 http://www.megapixel.net/html/articles/article-exif22f.php (Megapixel.net)
  2. 2. BOQUANT Fanny 30/03/2009 MARROT Mélanie PARRE Caroline LP RDBD Image et Son  des informations sur la temporalité (date et heure de la prise de vue)  des renseignements relatifs à l’appareil numérique ( informations stables telles que le modèle de l’appareil et des informations variables telles que l’orientation, la vitesse d’obturation, la sensibilité, la longueur de la focale ou encore l’ouverture)  des données géographiques peuvent également être fournies dans le cas un dispositif de géolocalisation par satellite (GPS – Global Positioning System) est connecté à l’appareil numérique. Ces données géographiques peuvent également être incorporées manuellement dans l’appareil numérique par le photographe lui-même.  Des informations concernant le droit d’auteur sont également répertoriées. B- Les différents champs EXIF Balises Valeurs Constructeur HP Modèle R707 Auteur MARTIN, Jean Copyright © Martin Jean, 2009 Orientation Haut- gauche Résolution X 72,00 Résolution Y 72,00 Unité de résolution Pouce Logiciel Ver1.01 Date et heure 2009 :02 :03 11 :44 :17 Compression Compression JPEG Vitesse d’obturation 1/250 s Nombre F f/4,0 Version Exif EXIF version 2.2 Flash Flash inactif Source lumineuse Nuageux Type de scène Portrait Longueur de focale 20,1 mm Espace colorimétrique sRGB Réglage du blanc Réglage du blanc manuel Contraste Faible Saturation Forte Netteté Normale Dimension X en pixels 2240 Dimension Y en pixels 1680 Source du fichier DSC Ce tableau ne recense pas tous les champs disponibles sous la version EXIF 2.2, mais présente seulement quelques principales balises.
  3. 3. BOQUANT Fanny 30/03/2009 MARROT Mélanie PARRE Caroline LP RDBD Image et Son Les données EXIF sont essentiellement destinées à être générées lors de la création du fichier. Il est donc contre-indiqué de les modifier. En effet, certains éléments pourraient être endommagés. Lorsque l’on souhaite modifier une ou plusieurs de ces données il est donc préférable d’utiliser le schéma IPTC (International Press Telecommunications Council). De manière générale, on utilise les métadonnées IPTC pour les informations ayant trait à la sémantique de l’image et qui doivent donc être renseignées manuellement. Il est préférable de renseigner les champs « auteur », « copyright » manuellement avec la norme IPTC et non se référer aux données EXIF. Cependant, la date de prise de vue étant fournie automatiquement par l’appareil et définitive, il est préférable d’utiliser la date EXIF et non la date IPTC renseignée manuellement. III- Mise en perspective de quelques champs A- La résolution La résolution s’exprime en DPI (Dot Per Inch) ou PPP (Point Par Pouce). Elle définie le nombre de pixels par unité de longueur (centimètre ou pouce). Cette donnée est importante à connaître lorsque l’on souhaite imprimer une image. En effet, la résolution a un impact sur la qualité de l’impression. Ainsi, plus la résolution est élevée, plus la qualité de l’impression sera meilleure. Par exemple, une image en 72 DPI nécessitera un support d’impression réduit afin que ses pixels n soient trop visibles. Une telle résolution est donc préférée pour une visualisation sur écran. Au contraire, pour obtenir une impression de qualité une résolution d’au moins 300 DPI est requise. B- La compression Le champ compression est utilisé pour définir le format dans lequel est enregistrée l’image. Il existe plusieurs formats tels que JPEG, TIFF, RAW, GIF. Il est important de connaître cette donnée pour savoir comment utiliser l’image. Il est ainsi préférable d’avoir une image en format TIFF (format non destructeur) ou RAW (format brut) s’il l’on veut durablement stocker l’image sans perte de qualité. Au contraire, les formats JPEG (format destructif) et GIF sont plus adaptés pour une visibilité sur écran. IV- Des exemples de mise en situation Contextes de mise en œuvre V- Les métadonnées EXIF s’adressent principalement à un public averti, que se soit des professionnels ou des amateurs de la photographie.
  4. 4. BOQUANT Fanny 30/03/2009 MARROT Mélanie PARRE Caroline LP RDBD Image et Son En effet, elles sont pratiques pour avoir un accès rapide à d’importantes informations concernant l’image utilisée. Les données EXIF constituent une sorte de carte d’identité de l’image. Par exemple, un photographe professionnel peut utiliser ces métadonnées pour retrouver plus facilement une image en particulier dans son stock. http://www.library.cornell.edu/preservation/tutorial-french/presentation/table7-1.html http://www.megapixel.net/html/articles/article-exif22f.php http://www.takenet.or.jp/~ryuuji/minisoft/exifread/english/link.html http://krolyne.wordpress.com http://fanny21000.wordpress.com/

×