Rapport d’activités
E n s e m b l e p o u r l e s s a n s - a b r i  !
©GaëlTurine
2013
3
éditorial
2013 a vu s’amplifier, de manière inexorable, la précarité d’une
partie de la population. Signes de cette préc...
4 5
Nombre des personnes qui s’adressent à l’ILOT
ont vécu des violences intrafamiliales, comme les
femmesvictimesdeviolen...
6 7
Notre mission
L’ILOT a pour mission de répondre aux besoins
que peuvent rencontrer les personnes sans abri
par l’accue...
8 9
« Je me suis retrouvé à la rue
il y a 6 mois, c’était en dé-
cembre et ma mère venait de
se mettre en ménage avec un
h...
10 11
« Après près de 3 ans passés
en rue et suite au travail de
plusieurs services sociaux,
Robert, 58 ans, peut enfin
ob...
12 13
Compte de résultats
et bilan fonctionnel 2013
  Dons et legs
 Subsides
 Mesures pour l’emploi
 Participation aux fra...
14 15
« Vivre à l’ILOT constitue un nouveau départ pour
une réinsertion efficiente dans la société. Je tiens
à remercier l...
Éd.responsable :EmmanuelBawin,Ruedel’Église,73à1060Bruxelles
L’ILOT, membre
de l’AERF, Association
pour une éthique
en Réc...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport d'activités 2013

987 vues

Publié le

Rapport annuel 2013 des activités de L'ILOT

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
987
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
784
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport d'activités 2013

  1. 1. Rapport d’activités E n s e m b l e p o u r l e s s a n s - a b r i  ! ©GaëlTurine 2013
  2. 2. 3 éditorial 2013 a vu s’amplifier, de manière inexorable, la précarité d’une partie de la population. Signes de cette précarité grandis- sante,lesfamillessansabri,plusnombreuses,traversantdes situations extrêmement complexes. Les sortants de prison se retrouvant du jour au lendemain libres mais bien souvent démunis sur tous les plans. Les personnes issues de l’immi- gration fuyant les difficultés dans leur pays et se retrouvant pour un temps, parfois long, en attente d’une décision quant à leur statut en Belgique avec peu de ressources. Les femmes victimes de violences conjugales, les personnes expulsées du jouraulendemaindeleurlogement…Pourtous,dessituations complexes sur le plan humain et administratif et les mêmes difficultés d’accès à un logement décent à prix abordable. Face à ces situations de détresse humaine, l’ILOT a une fois encore amplifié ses actions. Pendant l’hiver, en doublant ses interventions auprès des personnes sans abri. Mais aussi le restedel’année,enparticipantàlacréationdelogements« de transit ». Nous avons renforcé notre service d’accompagne- ment à domicile pour les personnes qui viennent de quitter la rue et cela, pour éviter que ces personnes ne « rechutent » une fois le logement retrouvé. Nous avons également trouvé unfinancementauprèsdesPouvoirsPublicsquinousapermis de sécuriser notre projet d’accueil en urgence des femmes et familles sans abri par l’acquisition du bâtiment qui l’héberge. D’autresactionsontaussijalonné2013,celles-cin’auraientpu voir le jour sans votre engagement à nos côtés. Votre soutien fait toute la différence. Merci ! Bonne lecture. Emmanuel Bawin Directeur général • 1 443 personnes sans abri accueillies. • 18 446 nuitées d’hébergement dans nos 3 centres d’hébergement. • 43 personnes ou familles, ayant re­­ trouvé un toit, accompagnées pour rendre leur retour en logement le plus durable possible. • 13 910 repas de midi équilibrés et 8 168 petits-déjeuners distribués en journée au Clos. • 4 990 doucheschaudesprisesauClos. • 843 lessives des vêtements des usa­ gers du Clos. • Plusde50 % desusagersduCentrede joursuivisparleServicesocialduClos. • 21 famillesavecuntotalde40 enfants hébergéesdansnotreMaisond’accueil d’urgence. ©MédiaAnimation en quelques chiffres :2013
  3. 3. 4 5 Nombre des personnes qui s’adressent à l’ILOT ont vécu des violences intrafamiliales, comme les femmesvictimesdeviolenceetleursenfantsoucer­ tainsjeunesenrupturefamiliale.D’autressouffrent de problèmes de santé mentale et ne trouvent pas leurplacedanslesstructuresappropriéestroppeu nombreusesouinadaptéesàleursproblèmesetbe­ soins.D’autresencoreviennentjustedeseretrouver En 2013, les 44 travailleurs de l’ILOT (équivalents temps pleins) soutenus par une quarantaine de bénévoles ont accueilli et accompagné plus de 1 443 personnessansabri.Cetravail,lepersonnel Derrière chaque personne une histoire singulière… des hommes, des femmes et des enfants sans abri à la rue, suite à une perte de logement qui a pu elle- mêmeêtrelaconséquenced’uneperted’emploi,un divorce ou encore une maladie. Toustrouvent,vialedispositifd’accueildel’ILOT,les moyens de préserver leur dignité et de réamorcer les démarches indispensables à leur réinsertion au sein de la société. L’Ilot : une approche globale rémunéré et bénévole de l’ILOT, le réalise en colla­ borationavectoutunréseaudepartenairespublics etprivésd’horizonsvariés(emploi,formation,santé, culture, …). ©LoïcDelvaulx Un accueil pour les sans-abri en journée : « Le Clos » Héberger et accompagner des hommes sans abri à Bruxelles « Le 38 » Héberger et accompagner des hommes sans abri en Wallonie « La maison d’accueil de Jumet » Une maison d’hébergement pour les femmes et les familles sans abri : « Le 160 » Sortir de la rue et ne pas y retomber : « S.Ac.A.Do » L’ILOTestcomposéde5 projetsdistincts :leCentrede jour – Le Clos, les trois Maisons d’accueil et le service S.Ac.A.Doreprésententledispositifglobald’accueilde l’ASBLMaisonsd’Accueill’ILOT. Le siège administratif, situé rue de l’Église à Saint- Gilles,coordonnel’actionsociale,soutientlagestion et les missions de l’ensemble des services proposés par l’ASBL.
  4. 4. 6 7 Notre mission L’ILOT a pour mission de répondre aux besoins que peuvent rencontrer les personnes sans abri par l’accueil, l’hébergement et l’offre de services de première nécessité, et de mener une action de fondparunaccompagnementindividuel,untravail collectif et un engagement sociétal. Notre objectif est atteint lorsque les personnes accompagnées retrouvent une certaine autonomie et des conditions de vie dignes. Notre vision • Une place pour chacun ! Ce qui nécessite que chaquepersonnesoitreconnueetaccueillietelle qu’elleest,qu’elleaituneplaceauniveaudenotre association et dans la société. • La dignité pour tous ! • Engagement et solidarité ! Par notre action, nous visons le développement d’une société solidaire mue par l’engagement de ses citoyens organisés ou non. Notre action • accueil • hébergement en urgence ou dans la durée (d’1 jour à 9 mois) • repas • lessives, douches, consignes à bagages • accompagnement psychosocial • guidance budgétaire • accompagnement en logement des personnes sorties de la rue • aide pour la recherche d’une formation ou d’un emploi • soutien scolaire aux enfants • aide à la recherche d’un logement « On y arrive pour le petit dé- jeuner ou un copieux repas de midi, pour un café ou un peu de chaleur. On y prend sa douche et on peut y lais- ser ses affaires pour ne pas se les faire voler en rue. On s’y sent bien et on y revient car on y est écouté, accom- pagné dans notre galère. » Didier, 43 ans En 2013, Le Clos a accueilli 620 personnes,dont144femmes. Nous avons fourni 22 078 repas (petits-déjeuners et repas de midi) et 4 990 douches. Près de 1 800 consignes ont été mises à la disposition des personnes qui vivent en rue pour y laisser en sécurité leurs effets personnels. Mission Proposer en journée des services de première nécessité au plus grandnombredesans-abri :repas, consignes, douches, lavoir, sécu­ rité et chaleur. Les travailleurs sociauxaccompagnentaussiplus enprofondeurlespersonnessans abri du Clos et les soutiennent : • pourseremettreenordreadmi­ nistrativement Dispositif hivernal projet-pilote « Hiver 86 400 » Cethiver,LeClosaparticipéauprojetbaptisé« Hiver86 400 ».Nous avons engagé 3 travailleurs sociaux supplémentaires pour renfor­ cerl’équipeetnousavonsélargilesheuresd’ouvertureduCentrede jour.Cedispositifapermisd’assurerunemeilleurecontinuitédans l’aide aux personnes sans abri en hiver et de donner plus de temps pour le travail d’accompagnement et de recherche de solutions. Malgré un hiver doux, nous avons affiché complet chaque jour. Le projet « Hiver 86 400 » est une collaboration entre acteurs du sec­ teur de l’aide de jour aux personnes sans abri. Le financement du projetestpartiellementassuréparlaCommissionCommunautaire Commune et par le soutien de nos donateurs. • pour rechercher un logement • pour renouer les contacts sociaux et familiaux • pour trouver une aide médicale ou psychologique • pour prendre une place active dans le projet du Clos En collaboration avec Médecins du Monde, des consultations de dentisterie sont proposées plu­ sieurs fois par semaine. En 2013, 356 consultations de dentiste y ont été offertes. Population Des femmes, des hommes et des enfants sans abri fréquentent le Clos. En 2013, il y avait 20 % de femmes. La tranche d’âge la plus représentée était celle des 40 à 49 ans. équipe En 2013, l’équipe était composée de 6 salariés, accompagnés de 2 travailleurs en insertion par le travail et plus de 40 volontaires dynamiques. Fin de l’année, nous avons engagé 3 travailleurs sup­ plémentaires pour la période hivernale. Infrastructure 1 restaurantde40 places,2 blocs sanitaires, 1 lavoir, 6 douches et 1 cabinet de dentisterie. ©LoïcDelvaulx ©MédiaAnimation Offrir un accueil pour tous en journée : Le Clos
  5. 5. 8 9 « Je me suis retrouvé à la rue il y a 6 mois, c’était en dé- cembre et ma mère venait de se mettre en ménage avec un homme qui ne voulait pas de moi à la maison. Après avoir été hébergé chez des amis je me suis retrouvé à dor- mir dans un parc. Ici, je pro- gresse, on m’écoute et on me prend au sérieux. Mon édu- cateur me soutient pour pré- parer les mois qui viennent et mon départ, idéalement je voudrais pouvoir trouver une formation en mécanique. » En 2013, 46 résidents de la Mai- son d’accueil de Bruxelles sont parvenusàretrouverunrevenu suite à leur passage dans la Mai­ son d’accueil. Mission • Accueil 24h/24 et 7 jours/7 • Hébergement de maximum 6 mois • Accompagnement en vue d’une remise en ordre administrative et de trouver une solution de logement(logementautonome, population hébergée est souvent déficitaire sur le plan sanitaire, psycho-social, administratif et économique. équipe 7 travailleurs sociaux et 1 ou­ vrière. Infrastructure La Maison se trouve 38 rue Locquenghien à 1000 Bruxelles. Il y a 12 cham­bres individuelles et 3 dortoirs (capacité totale de 24 places), des espaces de vie communautaires et un grand jardin. Des services qui fonctionnent à plein régime, hiver comme été ! Les services de l’ILOT ne désemplissent pas. Rien que pour la Maison d’accueil d’urgence, nous avons enregistré plus de 1 500 demandes d’hébergement qui n’ont malheureusement pas puêtresatisfaites.Augmentationdelademandemaiségalement augmentation de la durée des séjours. Il devient de plus en plus difficile à Bruxelles et en Wallonie de trouver des logements décents à un prix raisonnable. Sans parler des difficultés, pour les hommes et les femmes qui passent par nos services, de trou­ ver un travail rémunérateur qui leur permettrait d’accéder à un logement autonome. «  Récemment, nous avons ac- cueilli cette jeune maman qui vivait, depuis 5 jours, dans sa voiture avec ses 2 enfants. Victime de violence conju- gale, elle avait un jour décidé de ne pas rentrer chez elle » Mission • Accueil 24h/24 et 7 jours/7 • Hébergement à court terme (3 mois maximum) • Accompagnement individuel en vue d’une remise en ordre Les enfants au cœur de nos préoccupations Beaucoup de personnes se retrouvent de manière accidentelle ou récurrente à la rue. Parmi elles, des femmes, des hommes ou des couples accompagnés de leurs enfants. Nous avons, en 2013, accueillis 40 enfants issus de 21 familles distinctes au« 160 ».L’équipetientcomptedanssonfonctionnementdela présence de ces enfants, jeunes et moins jeunes. Notre maison comprendainsiunespaceréservéaux0-3 ans,unsalonpourles adosetunmoduledejeuxdanslejardin.Lesenfantsscolarisés bénéficientd’uneassistancepourfaireleursdevoirs.Lesparents bouleversésparlapertedulogementnesontpasoubliésetsont accompagnés dans leur rôle parental, en participant à des ate­ liers spécifiques autour des questions de santé et d’éducation. Une maison qui accueille dans l’urgence les femmes et les familles : Le 160 Héberger et accompagner des hommes sans abri à Bruxelles : Le 38 administrative et de trouver une solution de logement (logement autonome, centre d’accueil à long terme, retour en famille, etc.) • Mise en place d’un réseau qui soutiendra la personne après son départ Population L’équipe accueille des familles ou des femmes seules ou avec enfant(s), tous sans-abri. En 2013, ce ne sont pas moins de 160 per­ sonnes qui on été hébergées à la Maison d’accueil d’urgence. Soit centre d’accueil à long terme, retour en famille, etc.) • Accompagnement en vue de retrouver un travail ou une for­ mation • Mise en place d’un réseau qui soutiendra la personne après son départ Population Nous accueillons des hommes adultes sans abri, en situation légale.En2013,108 hommessans abri ont été hébergés au « 38 ». Il s’agissait surtout de personnes âgéesde30à50 ans.40 %d’entre eux sortent de milieu carcéral. La 21 familles (couples ou familles monoparentales), 2 couples sans enfant et 86 femmes seules. équipe 8 travailleurs sociaux, 1 ouvrière et 1 travailleur en insertion. Infrastructure Lebâtimentcomporte6 chambres (dortoirs et chambres familiales), des lieux de vie communautaires, 1 espace pour les jeunes enfants et un jardin. ©LoïcDelvaulx ©GaëlTurine ©LoïcDelvaulx
  6. 6. 10 11 « Après près de 3 ans passés en rue et suite au travail de plusieurs services sociaux, Robert, 58 ans, peut enfin obtenir un logement. N’ayant plus cuisiné ou participé à des tâches ménagères ou administratives depuis trop longtemps, il lui faut retrou- ver les gestes du quotidien. Une fois dans son logement, S.Ac.A.Do. l’accompagnera. » Le logement n’est pas tout ! Une fois un appartement trouvé, la personne sans abri relogée se trouve face à une série de diffi­ cultés (entretenir son logement, rue ou un service d’aide aux sans- abri. En 2013, 43 ménages ont été accompagnés par S.Ac.A.Do. à Bruxelles ainsi que 8 anciens résidents de la Maison d’accueil de Jumet. équipe 3 travailleurs sociaux et 3 bé­ névoles sont employés chez S.Ac.A.Do. L’équipe est secondée par l’ouvrier de l’ILOT pour les petites interventions techniques en logement. Infrastructure Une permanence est assurée dans les bureaux situés au 7 rue delaRévolutionà1000Bruxelles ; mais l’essentiel du travail se fait audomiciledespersonnessuivies. S.Ac.A.Do. aussi actif à Jumet Depuis juillet 2012, nous pouvons offrir un accompagnement aux hommes qui quittent la Maison d’accueil de Jumet pour intégrer un logement autonome. La travailleuse sociale du servicerencontrelesgensàleurnouveaudomi­ cile.LamiseenplacedeceserviceàJumetnous permetd’élargirletravailentreprisàBruxelles. « Il y a des années, j’ai fait des bêtises, j’ai fauté mais j’ai payé… cela m’a coûté ma famille et mes amis, j’ai passé 4 ans à la rue. Pour ma fille, je veux m’en sortir, retrouver du travail et un petit logement, je ne sais pas par où commencer… » Pascal, 37 ans lors de son arrivée dans notre maison En 2013, l’équipe de la Maison d’accueil de Jumet a accueilli 121 personnes différentes soit un total de 7 431 nuitées. Mission • Accueil 24h/24 et 7 jours/7 • Hébergement de maximum 9 mois • Accompagnement individuel en vue d’une remise en ordre administrative et de trouver une solution de logement (logement autonome, centre d’accueil à long terme, retour en famille, etc.) • Accompagnement individuel en vue de retrouver un travail ou une formation • Mise en place d’un réseau qui tions sur leur capacité à mettre en place un projet de vie, un pro­ jet d’avenir. équipe 8 travailleurs sociaux, 1 ouvrière, 1 travailleur en insertion. Infrastructure Il y a 24 chambres individuelles, de vastes espaces de vie commu­ nautaires. La maison est entou­ rée d’un grand jardin. Des infrastructures au service de notre mission Le succès de notre mission repose sur des équipes profession­ nelles et qualifiées mais également sur des lieux d’accueil sûrs, conviviaux et respectueux. Nousfaisonsrégulièrementappelàvotregénérositéafindenous permettredebouclerdeschantiersindispensablesàlacontinua­ tion de nos actions en faveur des personnes sans abri. En 2011, un gros chantier touchant à la stabilité des sols et à l’efficacité énergétique de la Maison de Jumet a été réalisé. En 2012, nous avons préparé la phase de travaux suivante indis­ pensable à la bonne marche de la maison et à la qualité de l’accueil. Si les finances nous le permettent, nous terminerons en 2014 l’imposant chantier par le remplacement complet de la cuisine, essentielle à la préparation des nombreux repas. payer les factures à temps, contracter une assurance, avoir desactivitésdeloisirs,rencontrer desgens…)qui,siellesnesontpas surmontées,peuventmeneràdes retours à la rue ou en institution. Mission • Pérenniser l’installation des personnes dans leur logement dans de bonnes conditions • (Re-)créer du lien pour donner les moyens aux personnes de rester en logement • Développer des partenariats pourfaciliterl’accèsaulogement dequalitéetàunprixmodéré. Population S.Ac.A.Do. propose ses services aux personnes qui ont quitté la soutiendra la personne après son départ Population L’équipe accueille des hommes sans abri âgés de 18 à 65 ans. En 2013, nous avons hébergé une majorité de quadragénaires, mais aussi beaucoup de jeunes de moins de 25 ans. Lesproblèmesrencontrésparles personnes sans abri hébergées sont variés et ont des implica­ Héberger et accompagner des hommes sans abri en Wallonie : La maison d’accueil de Jumet  Sortir de la rue et ne pas y retomber : S.Ac.A.Do ©GaëlTurine ©GregoryVandendaelen ©MédiaAnimation
  7. 7. 12 13 Compte de résultats et bilan fonctionnel 2013   Dons et legs  Subsides  Mesures pour l’emploi  Participation aux frais  Récupérations diverses  Patrimoine   Frais de mission et d’action sociale  Administration  Bâtiments  Personnel administratif  Personnel de terrain   Frais financiers (*) Ce montant correspond à une réserve pour le chantier de rénovation du bâtiment acquis en 2012 pour y installer à terme (2015) le Centre de jour – Le Clos. Recettes 2013 Dépenses 2013 L’ilot – Bilan fonctionnel En milliers d’euro 2013 Écart 2012 Écart 2011 + Capitaux permanents 2.059,8 934,4 1.125,4 591,4 534,0 Fonds propres 730,6 617,3 113,3 8,3 121,6 Fonds affectés (*) 548,0 – 548,0 – – Provisions 198,9 53,9 145,0 - 68,7 213,7 Dettes à moyen & long termes 582,2 263,1 319,1 120,4 198,7 - Immobilisations 1.544,7 640,4 904,3 528,7 375,6 Bâtiments et aménagements 1.492,5 642,5 850,0 511,9 338,1 Matériel 1,2 - 0,4 1,6 1,6 – Mobilier, matériel de bureau 25,5 - 1,6 27,1 - 0,7 27,8 Véhicules 18,1 2,1 16,0 16,0 – Garanties versées 7,5 - 2,2 9,7 0,1 9,6 = Fonds de roulement disponible 515,0 293,9 221,1 62,6 158,5 + Actif circulant 687,2 545,3 141,9 - 74,8 216,7 Subsides à recevoir 613,6 579,5 34,1 - 44,7 78,8 Interventions à recevoir 68,2 - 34,5 102,7 - 33,6 136,3 Autres créances – – – – – Comptes de régularisation 5,4 0,4 5,0 3,4 1,6 - Passif circulant 377,5 64,9 312,6 18,8 293,8 Fournisseurs et factures à recevoir 18,1 - 4,9 23,0 - 18,5 41,5 Dettes fiscales, sociales et salariales 340,6 58,3 282,3 30,0 252,3 Autres dettes 16,5 9,3 7,2 7,2 – Comptes de régularisation 2,3 2,2 0,1 0,1 – = Besoin en fonds de roulement 309,6 480,3 - 170,7 - 93,6 - 77,1 Situation de trésorerie 205,4 - 186,4 391,8 156,2 235,6 6,01 % 71,37 % 7,89 % 0,35 % 4,37 % 10,00 % 0,34% 0,08% 32,12 % 49,43 % 8,93 % 9,10 %
  8. 8. 14 15 « Vivre à l’ILOT constitue un nouveau départ pour une réinsertion efficiente dans la société. Je tiens à remercier les personnes qui, par la création de telles institutions, ont matérialisé leur bonté bien­ veillante pour les sans-abri. Car nul ne connait son destin. Le ‘sans-abrisme’ peut être à la porte de chacun de nous. » (Thierry, résident) Votre soutien fait toute la différence ! Agir, c’est refuser la fatalité et offrir d’autres pers­ pectivesauxhommes,femmesetenfantsquiontper­ du les protections les plus élémentaires : un toit, un emploi,…uneplacedurableauseindenotresociété. Nos projets en 2014 : • Reconstruction de la cuisine dans notre Maison d’accueil pour hommes sans abri de Jumet • Dispositif hivernal 2014-2015 : renforcement de l’équipe du Clos – Centre de jour pour sans-abri (extension des horaires et renforcement de l’ac­ compagnement de fond au Clos) • Renforcement de l’équipe de S.Ac.A.Do. et déve­ loppement de partenariats avec les Agences Immobilières Sociales Nous soutenir • Réparations à la toiture, placement de portes coupe-feux et rénovation des planchers de notre Maison d’accueil pour hommes à Bruxelles • Mise en route de la rénovation du bâtiment situé au 73 rue de l’Église à 1060 Bruxelles • Remplacement du système de détection incen­ die dans notre Maison d’accueil d’urgence pour femmes et familles Soutenir l’ILOT Par un ordre permanent EnsoutenantL’ILOTparunordrepermanent(au moyen du bulletin ci-joint) vous nous permettez de réduire les coûts de levée de fonds que l’ASBL doit engagerchaqueannéepourgarantirleminimumde 25 % de contributions en dons et mécénats privés, nécessaires pour exister en tant que dispositif pour les personnes sans abri. De plus l’ordre permanent nous permet une meilleure planification de nos actions. Par un don Une attestation fiscale annuelle est délivrée si la totalité de vos dons atteint 40 € minimum. Votre don peut être effectué sur le compte ban­ caire de l’ILOT : IBAN BE25 0000 0307 3482 BIC : BPOTBEB1 Par un legs Larédactiondevotretestamentestlemomentque vouschoisissezpourfaireperdurervosidéauxetvos valeurs. En faisant le choix de léguer une partie de vos biens à l’ASBL l’ILOT, c’est bien plus qu’un acte matériel que vous posez. L’ILOT se tient à votre disposition pour toute infor­ mation au sujet d’un éventuel legs à l’ASBL. Nous vous accompagnerons dans votre démarche géné­ reuse à l’égard des plus démunis et ce dans le res­ pect le plus objectif de vos ayants droit. Devenez bénévole Le bénévolat est un véritable échange. Si vous désirez vous engager dans cette démarche de don de soi et de partage, n’hésitez pas à nous joindre au 02 537 20 41, ou par email : info@ilot.be. Des entreprises socialement responsables Vous désirez optimiser le positionnement sociétal de votre société ? Vous voulez soutenir un programme particulier ou proposer à vos employés de s’investir dans un projet ? Vous pensez effectuer un don en nature à l’ILOT ? Vous aimeriez en savoir plus sur les avantages fiscaux relatifs aux dons financiers ? Par son engagement, votre entreprise peut être actrice del’aideauxplusdémunisd’entre-nous.N’hésitezpasà nouscontacteràcesujet(025372041ouinfo@ilot.be) Ils nous ont soutenus en 2013 : Fondation Roi Baudouin, Action Vivre-Ensemble, FondsMoniquevanOldeneeltotOldenzeel,Rotarac, FondsVinci,FondsChristianeStroobants,NifTrust, le Parlement des Donateurs, GIVE EUR-Hope asbl, Serve the City, le Fonds de Bienfaisance, le Fonds Baron Velge, la Ville de Wavre, la Cocof, la Cocom, laRégiondeBruxelles-Capitale,laRégionwallonne et aussi une foule de donateurs privés. En2013,grâceàvotresoutien,nousavonspuré- noverdeschambres,unecuisineetdesdouches, initier la rénovation du nouveau Centre de jour, remplacer les châssis d’une maison d’accueil, repeindre des lieux d’accueil, remplacer le mobilier d’un bureau, remplir les frigos et faire fonctionner Le Clos, organiser des activités pour les personnes sans abri qui fréquentent nos services, renforcer nos équipes et former les travailleurs de l’ILOT. Merci. ©MédiaAnimation ©MédiaAnimation
  9. 9. Éd.responsable :EmmanuelBawin,Ruedel’Église,73à1060Bruxelles L’ILOT, membre de l’AERF, Association pour une éthique en Récolte de Fonds Depuis 2010, l’ILOT est membre de l’AERF, signe de notre enga­ gementàvousinformerentoute transparence sur la situation fi­ nancièreetlabonnegestiondes fondsrécoltéspourl’accomplis­ sement de nos missions auprès des plus démunis. Notre engagement dans l’AERF est aussi garant d’une informa­ tion correcte et digne de la si­ tuationvécueparlespersonnes à qui nous venons en aide grâce à votre soutien. Par cette adhé­ sion éthique, l’ILOT s’engage également à vous fournir, sur demande, ses comptes annuels et à respecter la confidentia­ lité de données privées de ses donateurs. Plus d’information sur : www.vef-aerf.be Pour plus d’information, nous sommes à votre disposition au 02 537 20 41 ou sur info@ilot.be ou sur www.ilot.be L’ILOTestagréépoursesactivi­ tésenfaveurdespersonnessans abri auprès de la Région Wal- lonne, la Région de Bruxelles- Capitale, la COCOF et la COCOM. L’ILOT est également agréé par le SPF Finances comme asso­ ciation habilitée à délivrer des attestations fiscales pour les dons atteignant un minimum de 40 € sur base annuelle. Siège central Rue de l’Église 73 1060 Bruxelles Tél. 02 537 20 41 Fax. 02 537 35 93 Email : info@ilot.be www.ilot.be Nº d’entreprise 0409.835.193 ONSS 2991.69.33 Compte bancaire IBAN : BE25 0000 0307 3482 BIC : BPOTBEB1 Ensemble, poursuivons notre engagement auprès des personnes sans abri. ©MédiaAnimation

×