Une étude exclusive Omnicom Media Group et de SFR Régie
- Pour cette 7ème année consécutive Omnicom
Media Group en partena...
Partageons notre agenda.
Une première approche sur la place de plus en plus
centrale du mobile dans nos vies et celle de v...
Première question : Mobile Only ?
3
7ème Baromobile 2015
2015 confirme la domination de l’internet mobile
- Avec 3 éléments majeur que nous allons développer :
- Un marché en plei...
Premières tendances selon Médiamétrie, des taux
d’équipement qui restent en progression.
• 82% des téléphones mobiles vend...
Ça nous prend de plus en plus tôt ! Dès 13 ans 56% ont déjà leur
smartphone. Avec des équipements déjà préemptés par les f...
CA
N’oublions pas que l’équipement smartphone
représente environ 12% du revenu net d’1 Français.
Et si on élargit à l’ense...
C’est un boom au niveau des écrans au global. On est aujourd’hui à
plus de 3 écrans par foyer. Plus de 6 français sur 10 a...
Bien évidemment l’équation n’est pas linéaire compte tenu
des coûts d’accès au media, des stratégies de contenu et
autres ...
Sur les 5 milliards investis sur un semestre : 1 milliard pour le desktop et
222 pour le mobile avec des croissances à 2 c...
On note bien évidemment un boom sur le m commerce. L’accroissement de
l’équipement et des usages, et l’intégration des str...
On le savait déjà les devices sont de plus en plus présentes
dans les parcours d’achats.
Quelques subtilités toutefois ent...
Ce qui est intéressant avec les devices mobile c’est la forte
connexion en mobilité mais qq soit le lieux et notamment la ...
On observe cette année que nos devices sont totalement ancrées
dans notre quotidien. Le Smartphones arrive à maturité avec...
Aujourd’hui plus qu’hier, le smartphone s’impose partout alors que la tablette
est au centre du foyer.
Chiffres identiques...
Le Smartphone s’inscrit dans l’immédiateté ce qui en fait un
outil ancré dans le quotidien.
84% des équipés Smartphone se ...
• Le Smartphone utilisé en fil rouge tout au long de la journée
• La Tablette est le device du soir, explosion des connexi...
Compte tenu des différences de chacune de devices il existe des
différences d’usage.
localisation (type GPS, Googlemaps, A...
- quelle device on privillégie sur les réseaux sociaux :
l’ordinateur numéro 1 et le smarphone qui gagne du
terrain.
- Sur...
Les réseaux sociaux réinventent les dialogues avec les
consommateurs : dans la mobilité (dans parcours du
consommateur/ en...
restons le sujet des media.
On est sur un point de bascule entre le papier et le mobile :
- 66% des 15 ans et + lisent au ...
Point récap.
22
7ème Baromobile 2015
Finalement, le smartphone est always on.
Les 2 craintes aujourd’hui pas de réseau, plus de batterie !
Mon cerveau : (agend...
Un nouveau concept a vu le jour, celui de
"mobiquité". Inventé de toutes pièces par l’Agence
Nationale de la Recherche (A...
Pub ping pong Homelive de Orange « votre maison devient
intelligente. Vous pilotez à distance votre maison depuis votre
mo...
On a voulu cette année avoir un focus sur le marketing de l’impatience et
interroger les consommateurs sur leur aptitude e...
On le voit d’autant plus et depuis 2 ans, la vie à la carte avec des
solutions de plus en plus personnalisée. Voici
Magic,...
on ne supporte plus l’attente et qq soit le lieux/la situation.
Candy Crush :
- Mardi 3 novembre, l’éditeur n° 1 sur conso...
Evidemment il y a les jeux, les réseaux sociaux mais il y a aussi les éléments de
la vie perso : les emails, les sms, nos ...
Evidemment, malgré la loi des 80/20, les applications sont les
premières interfaces d’échanges que l’on soit sur smartphon...
le mobile et l’application est un enjeu économique majeur.
Pour les marques qui ont réussi leur stratégie mobile, leur
app...
On note quand même une baisse des volumes d’installation
notamment sur la tablette =>Les usages arrivent-ils à maturité ? ...
33
7ème Baromobile 2015
34
7ème Baromobile 2015
- Aujourd’hui : L’important c’est l’écran
- Cela va aller au delà de l’écran
35
7ème Baromobile 2015
Ce qui importe c’est la connexion et la compatibilité. On le
voit avec l’engouement des traqueurs santé ou bracelet
sporti...
La Smart TV, 1er équipement / Les bracelets & montres connectés encore peu
installés
37
7ème Baromobile 2015
Demain tout est connecté : avec une implication sur le
nombre d’objets d’ici 2020 par personne 6,3 et de
nombreuses implic...
Forte noto alors que ce sont des produits jeunes avec des sentiments
mitigés.
- Publicité : 1ère source de notoriété
Comme...
Un interêt qui est d’autant plus fort que l’on se rapproche ici du
marketing de l’intime. Après la personnalisation, on es...
Malgré ces évolutions, il reste des freins à l’achat et à l’usage. Bien sur le prix
et l’utilité mal perçue.
Données parta...
Si on est soucieux de sa vie privée, relativement méfiants
quand à la sécurisation de nos données personnelles.... Dans
u ...
Dès 2013 Kitkat sur sa plateforme de communication “take a
break” lançait les free no-wifi zone, à Singapour une
tentative...
Des offres et des arguments de ventes qui fleurissent un peu partout, et
surtout à destination d’une population affluente ...
62% des Français disent vouloir se déconnecter volontairement, évitant
le phénomène « F.O.M.O » : Fear Of Missing Out. la ...
Une petite synthèse avant de conclure…
46
7ème Baromobile 2015
Voici ce que nous avons vu aujourd’hui… comment nous
l’organisons pour nos annonceurs, en perspectives des
enjeux de conso...
L’ensemble de ces données et de ces observations ont une
implication directement sur la consommation de
l’information, des...
Si l’ubérisation de l’économie semble être une réalité
maintenant bien ancrée, avant de bénéficier d’un revenue
minimum de...
Plus court au point que nous entrevoyons de passer du m-commerce au i-
commerce… I pour invisible !
Les points de friction...
Mais de façon relativement contre-intuitive, il est devenu plus long
aussi.
La recherché de bons plans, de prix réduits, e...
Et c’est aussi un parcours... Circulaire...
Off-line et on-line sont plus que jamais les 2 faces d’une
même pièce…
Près de...
VIDEO: Volvo CarPlay - https://youtu.be/gfHSfvouOfg
Ou seat “text to voice” https://youtu.be/hjGbV36Oo4U
https://www.youtu...
Voici 4 éléments critiques des enjeux, nouveaux ou persistants, du parcours du
consommateur sur lesquels nous voulions met...
Ces nouvelles dynamiques de Path to Purchase on des effets majeurs sur les
produits que vous allez développer, mais aussi ...
Une voiture qui se conduit toute seule nous fait réaliser que la voiture n’est pas le produit
vendu... Pas du tout, Le voy...
PARTIE SFR REGIE
57
7ème Baromobile 2015
7ème Baromobile 2015
58
7ème Baromobile 2015
59
7ème Baromobile 2015
60
7ème Baromobile 2015
61
7ème Baromobile 2015
62
En lien direct avec ses résultats et ces observations,
nous anticipons des tendances à surveiller
particulièrement en 2016...
Cela pose des questions sur le monde de demain
Mais dans un même temps, alors que l’équilibre vie privée, vie
professionne...
Le succès de la vie à la carte, du tout, tout de suite... toujours d’une
omniprésente actualité... pourrait même avoir pou...
Enfin, les points de frictions dans l’acte d’achat vont peu à peu
disparaitre grâce à l’hyperconnectivité, l’optimisation ...
Mais les marques auront aussi pour mission et pour enjeux de
continuer et approfondir un dialogue riche, constructif, real...
En bref, un parcours de consommation fluctuant, impacté,
certainement, plus que jamais à double-sens où la valeur de la
ma...
69
7ème Baromobile 2015
70
7ème Baromobile 2015
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

2015 baromobile OmnicomMediaGroup avec comments

1 030 vues

Publié le

Voici la 7ème édition Baromobile OmnicomMediaGroup
Pour cette 7ème année consécutive OmnicomMediaGroup a mené l’enquête sur la place des device mobiles dans la vie quotidienne des Français et leurs impacts sur le parcours du consommateur. - Pour être au plus proche des évolutions numériques, l’étude 2015 s’élargit en intégrant pour la première fois des questions sur les objets connectés.

Une étude menée auprès des 15-60 ans via le panel online propriétaire Omnicom Media Group (MegaSnapshots) .
L’étude porte sur 1043 répondants représentatifs de la population française. Cette 7ème vague a été lancée le 1 septembre 2015.
Une étude exclusive Omnicom Media Group et de SFR Régie

Publié dans : Mobile
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 030
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
90
Actions
Partages
0
Téléchargements
26
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

2015 baromobile OmnicomMediaGroup avec comments

  1. 1. Une étude exclusive Omnicom Media Group et de SFR Régie - Pour cette 7ème année consécutive Omnicom Media Group en partenariat avec SFR Régie mènent l’enquête sur la place des device mobiles dans la vie quotidienne des Français et leur impact sur le parcours du consommateur. Une étude menée auprès des 15-60 ans via le panel online propriétaire Omnicom Media Group (MegaSnapshots) . L’étude porte sur 1043 répondants représentatifs de la population française. Cette 7ème vague a été lancée le 1 septembre 2015. - Pour être au plus proche des évolutions numériques, l’étude 2015 s’élargit en intégrant pour la première fois des questions sur les objets connectés. 1 7ème Baromobile 2015
  2. 2. Partageons notre agenda. Une première approche sur la place de plus en plus centrale du mobile dans nos vies et celle de vos marques Puis une perspective sur les enjeux au-delà du mobile des nouveaux écrans, des nouvelles technos 2 7ème Baromobile 2015
  3. 3. Première question : Mobile Only ? 3 7ème Baromobile 2015
  4. 4. 2015 confirme la domination de l’internet mobile - Avec 3 éléments majeur que nous allons développer : - Un marché en pleine explosion : Equipements, usages, offres - Un media du quotidien personnel et intime : 1 portable = 1 individu - Indispensable : always on, always there, infaillible, c plus qu’un gadget, c’est devenu notre 2nd cerveau, notre ami…. 4 7ème Baromobile 2015
  5. 5. Premières tendances selon Médiamétrie, des taux d’équipement qui restent en progression. • 82% des téléphones mobiles vendus sont des smartphones (GfK T2 2015) (73% au T2 2014 / 66% au T2 2013) • 20,7 M. de smartphones vendus en 2015 (+14% vs 2014) / 4,2 M. de PC portables et 5,3 M. de tablettes (-14%) • 2019 (un effet plateau) : 80% d’équipés smartphone (emarketer) = dans la moyenne Western Europe (UK : 85% / suisse : 93%) • Domination Android (+3 pts sur smartphones / = sur tablette) 5 7ème Baromobile 2015
  6. 6. Ça nous prend de plus en plus tôt ! Dès 13 ans 56% ont déjà leur smartphone. Avec des équipements déjà préemptés par les fabricants de jouets dès 4 ans. Et des écrans complémentaires dès 12 ans. Activités 11-14 ans : - Sur smartphone : - Sur tablette : 6 7ème Baromobile 2015
  7. 7. CA N’oublions pas que l’équipement smartphone représente environ 12% du revenu net d’1 Français. Et si on élargit à l’ensemble des dépenses de la communication sur les projections de l’insee elles ont été multipliées par près de 6 en 25 ans. Offre « Access » type Huawei/ smartphone 1er prix pour doper les renouvellements et capter les derniers réfractaires Mais le luxe reste également un vecteur : Vertu à partir de 8 400€ (cuir rares …) 7 7ème Baromobile 2015
  8. 8. C’est un boom au niveau des écrans au global. On est aujourd’hui à plus de 3 écrans par foyer. Plus de 6 français sur 10 accèdent à internet via mobile ce qui représente plus de la moitié du trafic internet et un énorme potentiel en terme de Chiffre d’Affaire. Les foyers français comptent de plus en plus d’écrans mobiles - ordinateur portable, téléphone mobile, tablette, phablette, console, etc 40% du trafic sur mobile / 9% sur tablette 59% du trafic le we = mobile + tablette Audience Desktop est transférée sur mobiles / tablettes 8 7ème Baromobile 2015
  9. 9. Bien évidemment l’équation n’est pas linéaire compte tenu des coûts d’accès au media, des stratégies de contenu et autres facteurs influençant nos investissements. Il existe une forte marge de progression sur l’internet mobile même si chez OMG nous sommes mieux positionner que la moyenne. 9 7ème Baromobile 2015
  10. 10. Sur les 5 milliards investis sur un semestre : 1 milliard pour le desktop et 222 pour le mobile avec des croissances à 2 chiffres. Le desktop reste stable (même s’il reste encore le device de prédilection pour les conversions=, tandis que le mobile continue de porter la croissance (Captation des audiences sur mobile, notamment grâce à la 4G, aux nouveaux écrans et à des formats de plus en plus responsives) Prévisions Sri : le mobile devrait représenter près de 20% des dépenses digitales d’ici la fin de l’année Le social (51% du display mobile) soutient la croissance du mobile : IP display mobile sur les réseaux sociaux = +130% 10 7ème Baromobile 2015
  11. 11. On note bien évidemment un boom sur le m commerce. L’accroissement de l’équipement et des usages, et l’intégration des stratégies mobiles par les ecommerçants a favorisé ce boom. On voit une forte croissance sur les secteurs d’origine : voyages, produits culturels et habillements mais aussi sur l’hygiene beauté et la santé. 24% des acteurs de la vente en ligne disposent d’un site mobile ou d’une app mobile qui permet de recevoir des commandes On est en ligne par rapport au G5 où la moyenne est de 21% des transactions via mobile et 41% au UK et 49% au Japon. Ce marché représente sur le G5 50 Mds 11 7ème Baromobile 2015
  12. 12. On le savait déjà les devices sont de plus en plus présentes dans les parcours d’achats. Quelques subtilités toutefois entre le smartphone et la tablette : Le prix est un élément de recherche important, mais les détails produits et les commentaires sont très suivis particulièrement sur Tablette Le Smartphone s’installe petit à petit comme un outil d’achat, la Tablette est déjà adoptée pour acheter Le confort de surf apporté par une Tablette (écran plus large) explique en partie que ce device transforme plus que le Smartphone. 12 7ème Baromobile 2015
  13. 13. Ce qui est intéressant avec les devices mobile c’est la forte connexion en mobilité mais qq soit le lieux et notamment la rue et les centre commerciaux et les hypermarchés pour rechercher des info, comparer les prix et rechercher des promo. Pour éventuellement interagir avec ses pairs sur les réseaux sociaux ou directement avec la marque. Le délai acceptable pour le consommateur de réponse à une requête sur leur site ou application est d’une demie journée pour l’internaute desktop et inférieur à 2h pour l’internaute en mobilité. Mobile : dernier point de contact avant achat Toutes les activités : en hausse vs 2014 (sauf QR code) 13 7ème Baromobile 2015
  14. 14. On observe cette année que nos devices sont totalement ancrées dans notre quotidien. Le Smartphones arrive à maturité avec 79% des individus qui se connectent tous les jours ou presque à internet. La tablette évolue encore 42% des individus qui se connectent plusieurs fois par jour. Chez les Milennials, on estime qu’ils vérifient l’état de leur communication jusqu’à 300 X par jour. 20% des gens préfèrent rompre avec leur partenaire que de perdre leur téléphone portable (source « OMD Mobile Love Affair 2013/2014) 14 7ème Baromobile 2015
  15. 15. Aujourd’hui plus qu’hier, le smartphone s’impose partout alors que la tablette est au centre du foyer. Chiffres identiques / Usage installé et pas de modification de comportement. Le Smartphone une device nomade: Utilisé dans toutes les situations, les mobinautes se connectent à Internet via tous les systèmes offert. La Tablette un object sédentaire: Un usage quasiment exclusif à domicile qui influe sur le mode de connexion, 86% se connectent uniquement en Wi-fi. 72% de la pop accède à la 4G via Orange T2 2015 : 36% des utilisateurs mobiles = équipés d’un tél 4G les opérateurs ont commencé à développer les réseaux 4G+ dès 2014, les premiers mobiles compatibles ont commencé à être exposés au MWC comme le Samsung Galaxy S6 et le HTC One M9. Le constructeur chinois Huawei a, quant à lui, annoncé commercialiser les technologies compatibles avec la 4,5G pour 2016. Annoncée pour les JO de Tokyo en 2020, la 5G a été présentée par les groupes NTT Docomo/Nokia et Samsung/South Korean Telecom tandis qu’Huawei annonçait déjà travailler dessus. Elle multipliera le débit par 1 000 pour répondre aux besoins des nombreux objets connectés. 15 7ème Baromobile 2015
  16. 16. Le Smartphone s’inscrit dans l’immédiateté ce qui en fait un outil ancré dans le quotidien. 84% des équipés Smartphone se connectent à internet de manière plus fréquente en semaine que le Week-end La Tablette : un device lié à un moment de détente. 61% des équipés Tablette privilégient le Week-end pour se connecter à Internet (= vs 2014). Les sessions Internet sur Tablette sont 3 fois plus longues que sur mobile. => Sur tablette je me connecte à moins de sessions mais plus longtemps. Mobile + de sessions mais plus courtes ! 16 7ème Baromobile 2015
  17. 17. • Le Smartphone utilisé en fil rouge tout au long de la journée • La Tablette est le device du soir, explosion des connexions Internet à partir de la tranche 18-20h La Tablette une utilisation multiple en second écran : • Second écran complémentaire (l’expérience marque/média = commenter le « live », voter..., voir le buzz) • Les émissions en live les plus « interactives » génèrent xxx conversations. • Second écran annexe (je suis le fil des news, sport... En même temps... Ou je reste en ligne avec ma « communauté » mail, jeux, SM...) • Second écran « juge de paix » (moi et les enfants on regarde le match à la TV... Ma fille est en binge viewing Plus Belle La vie...) 17 DALS du 31/10 : 4,5 millions de téléspectateurs & 316,000 d’audience sociale cumulée / 123,000 tweets 7ème Baromobile 2015
  18. 18. Compte tenu des différences de chacune de devices il existe des différences d’usage. localisation (type GPS, Googlemaps, AroundMe,...) / Plans (Mappy, via Michelin…) Emailing : Juin 2015 : 45 % d’ouverture sur mobile/tablette & 39 % de clics sur mobile/tablette – en progression constante (41% et 35% en janvier 2015) (Baromètre mobile MMA T2 2015) En rouge ce qui différencie les 2 devices - Les mobinautes choisissent leurs contenus en fonction de leurs besoins à un instant T, du temps qu’ils ont à y consacrer et du contexte de consommation. L’utilisateur peut à sa guise personnaliser son mobile afin d’être sollicité ou non par les marques. - - Sur tablettes : des activités qui demandent une expérience avec un écran plus large/confort. 18 • Médiamétrie – Mediametrie//NetRatings – Mesure de l’Internet global – France – juin 2015 – Base : Internautes ordinateur et/ou mobile et/ou tablette 15 ans et plus 7ème Baromobile 2015
  19. 19. - quelle device on privillégie sur les réseaux sociaux : l’ordinateur numéro 1 et le smarphone qui gagne du terrain. - Sur les 15-24 en revanche : l’ordi autant que le smartphone (46% / tablette : 6%) // 25-34 ans : le smartphone (38%) devant l’ordi (36% / tablette : 9%) - Personnel et instantané sont les points communs entre Smartphone et réseaux sociaux. Ceci explique la montée en puissance progressive des réseaux sociaux sur Smartphone. - La Tablette étant moins personnelle, plus partagée au sein du foyer, ce device à des difficultés à devenir un outil pour consulter les réseaux sociaux. - photos & images : mis en avant par et sur les réseaux sociaux La vidéo n’est pas encore une habitude  19% en postent sur les réseaux sociaux 19 7ème Baromobile 2015
  20. 20. Les réseaux sociaux réinventent les dialogues avec les consommateurs : dans la mobilité (dans parcours du consommateur/ en limitant, aidant à gommer les points de frictions entre l’envie, la décision et l’achat effectif) et bien sûr en temps réel, on le voit notamment avec cet exemple de notre annonceur McDo qui grâce à nos conseils, sur le superbowl a adopté une stratégie de direct sur les réseaux sociaux en allant jusqu’à commenter et faire gagner des produits d’annonceurs ayant payé le prix fort du spot télé. 20 7ème Baromobile 2015
  21. 21. restons le sujet des media. On est sur un point de bascule entre le papier et le mobile : - 66% des 15 ans et + lisent au moins une version digitale de Presse chaque mois (Ordinateur, Mobile ou Tablette) (dernière vague One Global). - 46% des lecteurs de presse sont exclusifs digital - L’apport significatif du digital dans l’audience globale des marques de presse : +43% (càd : Pour 100 lecteurs Print en moyenne, le digital apporte 43 lecteurs supplémentaires) - Presse rajeunit avec @ : ex Age moyen Femme actuelle Print = 52 ans vs 50 ans au global de la Brand (print + @) - Top 3 audiences marques de Presse sur Internet mobile : L’équipe (4,9M), Le Fig (4,9M) , Le Monde (4,7M) - Radio : RTL, E1, Sky (1,1M) - TV : FTV (5,3M), Eurosport (2,9M), MyTF1 (2,6M) - A noter : le realtime sur le smartphone (je me tiens au courant de l’actualité, avec les « marques-print » et la radio) 21 7ème Baromobile 2015
  22. 22. Point récap. 22 7ème Baromobile 2015
  23. 23. Finalement, le smartphone est always on. Les 2 craintes aujourd’hui pas de réseau, plus de batterie ! Mon cerveau : (agenda, rappel anniversaires…) - Mon compagnon : 48% des français dorment avec (radio réveil) // 150 : : nombre moyen de consultations de son smartphone/jour // 1er et dernier media en contact de la journée (42% Des Français ont consulté leur smartphone 30 min. après leur réveil), tient compagnie devant la TV, distrait (jeux, musique, vidéos…) et informe (presse, sites d’infos) - Sac à main : portefeuille (cartes fid), CB (paiment sans contact, m- com, e-tickets pour voyageur), carnet d’adresses - Guide : quand je suis perdu (localisation, gps), me prévient quand mon train a du retard et me propose un itinéraire alternatif, quand je ne sais pas faire un gâteau ou me maquiller (tutos YT qui cartonnent), quand je ne connais pas le sens du mot XXX (google it)… - mon lien social : réseaux sociaux… Avec place des photos postées sur FB et autres… et même mon meilleur pote (sites de rencontres)… - Super pouvoir : domotique et aux appareils connectés qui ne se passent pas d’application smartphone ; mobiquity 23 7ème Baromobile 2015
  24. 24. Un nouveau concept a vu le jour, celui de "mobiquité". Inventé de toutes pièces par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), la mobiquité renvoie au "don de la mobilité tout en gardant les avantages de la sédentarité". L’important n’est désormais plus la position géographique, mais plutôt l’activité sur le réseau internet, qui fait abstraction des barrières physiques et séduit par son aspect participatif. box home de SFR : « Pilotez votre maison à distance » https://youtu.be/HjnXqYjDMNQ 24 7ème Baromobile 2015
  25. 25. Pub ping pong Homelive de Orange « votre maison devient intelligente. Vous pilotez à distance votre maison depuis votre mobile ». Palways on et intime : nous avons ici https://youtu.be/VPeBTeNJAmU un jeu amoureux... À distance 25 7ème Baromobile 2015
  26. 26. On a voulu cette année avoir un focus sur le marketing de l’impatience et interroger les consommateurs sur leur aptitude en différentes situations d’attente. La Connexion permanente est la norme : les nouvelles angoisses des jeunes = partir en vacances dans un lieu sans wifi / être à court de batterie en sortie / devoir attendre dans un endroit sans réception 26 7ème Baromobile 2015
  27. 27. On le voit d’autant plus et depuis 2 ans, la vie à la carte avec des solutions de plus en plus personnalisée. Voici Magic, Le service de conciergerie sur demande. Il a qq problèmes de jeunesse: ils ont mis en route si vite qu'ils ont du mal – paradoxalement - à suivre la demande. En 3 jours, ils avaient déjà 1 700 demandes. La liste d'attente s'élève actuellement à 50 000 personnes. Il ne s'agit nullement d'une histoire unique : dans la Silicon Valley, la demande de l'utilisateur pour les services comme ceux-ci est intense. https://youtu.be/BKeKfsveBtA 27 7ème Baromobile 2015
  28. 28. on ne supporte plus l’attente et qq soit le lieux/la situation. Candy Crush : - Mardi 3 novembre, l’éditeur n° 1 sur consoles et PC, Activision Blizzard, a déboursé pas moins de 5,9 milliards de dollars (5,4 milliards d’euros) pour s’offrir la société londonienne derrière Candy Crush Saga, King. Soit 1,5 fois ce qu’a mis Disney pour Star Wars, . - Et ces situations offrent de multiples oportunités pour les marques d’autant que en situation d’attente : capacité de mémorisation de plus de 50% contre moins de 15% en situation normale (selon l'experte en neuromarketing Diana Derval). 28 7ème Baromobile 2015
  29. 29. Evidemment il y a les jeux, les réseaux sociaux mais il y a aussi les éléments de la vie perso : les emails, les sms, nos chers media et le travail avec de plus en plus de perméabilité entre le perso et le pro. 29 7ème Baromobile 2015
  30. 30. Evidemment, malgré la loi des 80/20, les applications sont les premières interfaces d’échanges que l’on soit sur smartphone ou tablettes. L’application de marque va devenir le premier point de contact des marques devant le site web. Il ne s’agit plus de penser déclinaison mobile, l’application doit aujourd’hui devenir la priorité pour les annonceurs. Avec un double enjeu : inciter à l’usage et favoriser la visibilité et le contenu sur les applications stars comme Facebook, Youtube … C’est déjà une réalité aux US : les américains sont plus nombreux à surfer sur Internet depuis leur mobile que depuis leur Desktop. Dès lors, l’application mobile des marques va devenir LE levier fondamental dans leur stratégie d’acquisition et de fidélisation. (Read more: http://www.ladn.eu/actualites/app-first-app-mobile-doit-devenir- priorite,article,23329.html#ixzz3mYzRhs74) Le téléchargement d’applications mobiles est une pratique clairement entrée dans les mœurs, mais « installé, n’est pas gagné »… seulement 25% des équipés smartphone n’ont jamais désinstallé d’application (Médiamétrie) 30 7ème Baromobile 2015
  31. 31. le mobile et l’application est un enjeu économique majeur. Pour les marques qui ont réussi leur stratégie mobile, leur application est devenue leur 1er point de contact, devant leur site web. 60% des interactions globales entre la Société Générale et ses clients passent désormais par le mobile, loin devant le web... et les agences. 31 7ème Baromobile 2015
  32. 32. On note quand même une baisse des volumes d’installation notamment sur la tablette =>Les usages arrivent-ils à maturité ? Ou l’usagers attend-il de nouvelles propositions de fonctionnalités ? Des usagers en recherche d’outils pour faciliter le quotidien // réducs – promos ++ 32 64% 61% 35% 33% 31% 44% 56% 36% 42% 46% Un outil pour faciliter mon quotidien Des réductions / des promotions Entrer dans un contact privilégié Un service additionnel Des renseignements spécifiques Les attentes par rapport aux applications de marque Smartphone Tablette 7ème Baromobile 2015
  33. 33. 33 7ème Baromobile 2015
  34. 34. 34 7ème Baromobile 2015
  35. 35. - Aujourd’hui : L’important c’est l’écran - Cela va aller au delà de l’écran 35 7ème Baromobile 2015
  36. 36. Ce qui importe c’est la connexion et la compatibilité. On le voit avec l’engouement des traqueurs santé ou bracelet sportif mais on le voit dans la voiture connectée et à travers la domotique. Certains éléments sont proches de la science fiction mais certains sont déjà commercialisés. En France sont sortis des tissus intelligents permettant d’alerter sur la santé d’un malade (épilepsie) et on a vu dans nos tendances que les marques comme les mutuelles et assurances qui utilisent et proposent ces bracelets connectés pour proposer des services adaptés en fonction de l’hygiène de vie de leurs clients souscripteurs. Et on est déjà pas mal équipé ! 36 7ème Baromobile 2015
  37. 37. La Smart TV, 1er équipement / Les bracelets & montres connectés encore peu installés 37 7ème Baromobile 2015
  38. 38. Demain tout est connecté : avec une implication sur le nombre d’objets d’ici 2020 par personne 6,3 et de nombreuses implications sur le parcours conso avec des fonctions de réassort/clic to commande… Social Shot vous propose de déguster une boisson personnalisée grâce aux datas de votre profil Facebook. Pas sûr que ce soit goûteux, mais en tous cas ingénieux. Il s’agit en réalité d’un robot-bar mobile créé en Allemagne. La machine à préparer des cocktails sur-mesure se connecte au profil Facebook de l’utilisateur et analyse ses données sociales qu’elle répertorie en cinq catégories, les « big five » : extraversion, stabilité émotionnelle, convivialité, conscience professionnelle et ouverture d'esprit. Ces traits de personnalité, en fonction de leur pourcentage déterminé, sont ensuite retranscrits en boisson : à chaque trait de personnalité est associé un aliment et donc une couleur, ce qui donne à la boisson finale un aspect très graphique. Les beacons, ces petits capteurs qui vont révolutionner le commerce : En entrant dans un grand magasin, votre téléphone portable sonne. C’est un message de bienvenue. Vous passez ensuite dans un rayon, vous vous attardez devant un produit. Nouveau message: un bon de réduction… Ce capteur sans fil, peu coûteux, permet de diffuser de manière quasi instantanée des informations ou des offres commerciales personnalisées aux smartphones environnants, sous forme de notifications qui apparaissent sur l'écran du téléphone. 38 7ème Baromobile 2015
  39. 39. Forte noto alors que ce sont des produits jeunes avec des sentiments mitigés. - Publicité : 1ère source de notoriété Comment en avez-vous entendu parler ? Via des émissions, reportages à la télévision 41% Via des articles sur internet 41% Via une publicité (Télévision, Radio, Affichage, Presse) 41% Via le Bouche à oreille 30% Via des articles de presse 28% Via des émissions à la radio 15% Via les réseaux sociaux 15% Via des articles de blogs spécialisés 10% Via un conseiller en magasin 6% Autre 2% 39 7ème Baromobile 2015
  40. 40. Un interêt qui est d’autant plus fort que l’on se rapproche ici du marketing de l’intime. Après la personnalisation, on est dans le personnel/l’intime/la santé/la sécurité. On touch : dispositif médical qui permet une gestion connectée du glucose dans les cas de diabetes. Santé : - Le smartphone médecin : Utiliser son smartphone pour faire un diagnostic oculaire partout dans le monde, c’est désormais possible avec The Peek Vision, une application développée par des membres de l’International Centre for eye Health - Google : partenariat avec Dexcom pour développer une solution miniaturisée contre le diabète + avec Sanofi (trouver un nouveau moyen d’injecter l’insuline à l’instar de stylos Bluetooth capables d’enregistrer précisément les doses administrées) - Google + Novartis : projet de lentilles intelligentes capables de mesurer le taux de glycémie (dont les premiers tests commenceront dès l’année prochaine). 40 7ème Baromobile 2015
  41. 41. Malgré ces évolutions, il reste des freins à l’achat et à l’usage. Bien sur le prix et l’utilité mal perçue. Données partagées jugées les plus intrusives : Adresse domicile 87,4% Localisation 86,9% Numéro de Téléphone 85,8% Etat de santé 85,3% Situation personnelle (Célibataire/Marié/Divorcé) 79,1% Mensurations 77,1% Adresse mail 74,1% Performances physiques 68,9% Genre/Age 66,1% Partage des données : la confiance à la MARQUE prime... Car on est volontiers partageur si réciprocité : un discount, une offre exclu, une édition limitée, personnalisée.... Les plus refractaires : les plus âgés : 13% des 55-60 ans (vs 26% des 25-34 a,s par ex) 41 7ème Baromobile 2015
  42. 42. Si on est soucieux de sa vie privée, relativement méfiants quand à la sécurisation de nos données personnelles.... Dans u n même temps, de plus en plus prêt à partager ces données pour peu que la confiance soit là (site, application à forte valeur de marque), et pour peu que ces données nous soient Utiles : meilleures offres, offres exclusives, produits/services personnalisé, ultra personnalisé... Il n’est pas rare de recevoir des verbatim qui indiquent une pleine compréhension de ce qu’est la big data au service de proposition toujours plus personnelles, toujours plus pertinentes. Et toujours plus, grâce à la mobilité, en temps réel, jusque au point de vente... Le Mobile n’est pas loin de devenir notre meilleur ennemi ou notre pire ami... 42 7ème Baromobile 2015
  43. 43. Dès 2013 Kitkat sur sa plateforme de communication “take a break” lançait les free no-wifi zone, à Singapour une tentative de piste de trottoir réservée au non-utilisateurs était testé… Et une nouvelle, certes mignonne, mais anecdotique, comme celle du dauphin ramenant un smartphone tombé à la mer à flambée sur les réseaux sociaux en début de mois, et à fait les gros titre des télévisions locales, les zapping, bêtisiers... mais aussi de CNN avec profil, histoire et interview de la pompon girl de Miami (pas du dauphin…) Aujourd’hui, on est certainement passé à la vitesse supérieure avec le Digital Detox https://www.youtube.com/watch?v=BChxwr2b48U https://www.youtube.com/watch?v=AY4uWLOLKzU https://www.youtube.com/watch?v=B6Zpqa7syAY 43 7ème Baromobile 2015
  44. 44. Des offres et des arguments de ventes qui fleurissent un peu partout, et surtout à destination d’une population affluente et active Le Digital detox devient un fond de commerce. Les hôtels de luxe et compagnies de voyages proposent maintenant des packages pour se couper de la technologie et du Wi-Fi (lieu excentré, aucune connexion, méditation, smartphone placés dans un coffre…). • Des centres spécialisés, proposent des cures à prix élevés pour soigner l’addiction au web. • Un hôtel Four Seasons propose un challenge à ses clients : une journée sans leur téléphone ! • À Pittsburgh, un hôtel retire tout l’équipement multimédia des chambres pour les familles qui choisissent le package « zen » • L’an dernier, l’archipel de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, dans les Caraïbes, avait mené une campagne de promotion touristique sur le thème du « digital detox », faisant notamment appel à une « coach de vie » • Amstel a installé des casiers sécurisés dans certains cafés pour y laisser son smartphone. • Un téléphone laissé, une bière offerte ! • Le Salve Jorge Bar au Brésil invente un verre anti-smartphone : https://youtu.be/bDYkK9FhmBw 44 7ème Baromobile 2015
  45. 45. 62% des Français disent vouloir se déconnecter volontairement, évitant le phénomène « F.O.M.O » : Fear Of Missing Out. la déconnexion est devenue la nouvelle cure à la mode, pour apprendre à reprendre le dessus et ne plus consulter le web que par plaisir et utilité. Aux US, le National day of unplugging est décrété et de nouvelles solutions (technologiques principalement) permettent de se ménager un break plus ou moins long : • sites proposant de ne rien faire pendant 2 minutes; sites proposant des kits de Social rehab, pastilles « manifestantes » apparaissant sur Facebook ou Pinterest • La bibliothèque d’Harvard vient de se doter d’un caisson de déconnexion • L’application I Off you permet de déconnecter le portable d’un ami en approchant son téléphone du sien • Thierry Crouzet, blogueur-écrivain, s’est déconnecté pendant 6 mois du web après une activité frénétique sur Internet 45 7ème Baromobile 2015
  46. 46. Une petite synthèse avant de conclure… 46 7ème Baromobile 2015
  47. 47. Voici ce que nous avons vu aujourd’hui… comment nous l’organisons pour nos annonceurs, en perspectives des enjeux de consommation et de lien avec les consommateurs, leur comportements et leurs façon de consommer nos produits … et nos marques (La fin de l’ennui oisif… une attente créative, une attente loisir… une attente productive… ) 47 7ème Baromobile 2015
  48. 48. L’ensemble de ces données et de ces observations ont une implication directement sur la consommation de l’information, des medias, nous l’avons vu mais bien évidement sur le parcours du consommateur, nous l’avons déjà un peu évoqué… 48 7ème Baromobile 2015
  49. 49. Si l’ubérisation de l’économie semble être une réalité maintenant bien ancrée, avant de bénéficier d’un revenue minimum de subsistance pour tous… les technologies entrainent des changements radicaux dans le fameux “Path to Purchase…” Bien sûr la première constatation, c’est qu’avac les nouvelles technologies, et notamment grâce au portable, ce chemin est devenu plus cours., 49 7ème Baromobile 2015
  50. 50. Plus court au point que nous entrevoyons de passer du m-commerce au i- commerce… I pour invisible ! Les points de frictions dans le parcours d’achat sont de plus en plus estompés… voyez les nouvelles boutiques Nespresso, bientôt vous pourrez partir d’un restaurant sans attendre l’addition ou la monnaie, votre connexion mobile assurera l’intendance…. Et puis les courses corvées ont de plus en plus mauvaises presse et semblent, Presque en voie d’extinction… A quand la fin des “grosses courses” du samedi…. Elles semblent être annoncée pour très bientôt… 50 7ème Baromobile 2015
  51. 51. Mais de façon relativement contre-intuitive, il est devenu plus long aussi. La recherché de bons plans, de prix réduits, est devenu un sport national (près de 8/10) on compare les prix (+6/10) et notamment via mobile (+ de 3/10) On change d’avis... En cours, c’est l’achat d’impulsion, on abandonne ‘34% en magasins, 42% en ligne) Et puis, il devient long au point d’être sans fin, c’est le wishlisting ou liste d’envie que vous avez remarqué sur nombre de site marchands…. L’achat, malgré l’envie, voire la recommandation en ligne vers ses pairs, peut ne jamais intervenir…. I changed my mind about what I was buying. 34% gave up purchasing in store 42%gave up purchasing online Next, we also have an idea of why customers are hopping on and off the Path to Purchase. This is the proportion of our respondents that gave up a purchase online and offline in the last 6 months. Online: I had forgotten some security details e.g. my password The payment process took too long I couldn’t find an answer to a question I wanted to ask before buying My payment didn’t work/couldn’t be processed My preferred payment options weren’t available My preferred delivery options weren’t available I was unable to pass the additional security checks by my payments provider Offline: The queue to pay was too long I couldn’t find an answer to a question I wanted to ask before buying Customer service was poor I ran out of time My payment didn’t work/couldn’t be processed My preferred payment options weren’t available 51 7ème Baromobile 2015
  52. 52. Et c’est aussi un parcours... Circulaire... Off-line et on-line sont plus que jamais les 2 faces d’une même pièce… Près de la moitié des shoppers continue à vouloir voir le produit en magasin, 1/3 pour toucher le produit, le voir et 1/3 pour vérifier le prix en boutique… Et selon le secteur, tout simplement pour l’expérience au shopping, à la marque, pour l’interaction… 52 7ème Baromobile 2015
  53. 53. VIDEO: Volvo CarPlay - https://youtu.be/gfHSfvouOfg Ou seat “text to voice” https://youtu.be/hjGbV36Oo4U https://www.youtube.com/watch?v=NvWLegNR11E Opel : contrôle par telephone https://www.youtube.com/watch?v=A9hvMy6hJkg&index=21&list=PL3rQmUJKNFd7b akRTEiUG_-V1bhl3mTTU Ou Peugeot 208 Park assist… Car le parcours d’achat peut commencer beaucoup plus en amont de ce que l’on croit… Prenons la voiture… on voit aujourd’hui qu’il est devenu important pour une voiture, le second achat le plus important d’un foyer, d’être compatible et synchronisable avec notre portable…. On voit même des publicités pour les voitures, où celle-ci semble plus être un accessoire de smartphone qu’un moyen de transport… La valeur de la compatibilité semble devoir surpasser le nombre de cylindres, les litres au km … Ce que l’on signale ici, c’est que le parcours d’achat de la voiture a commence le jour ou le consommateur à choisi entre Android et Apple IOS 53 7ème Baromobile 2015
  54. 54. Voici 4 éléments critiques des enjeux, nouveaux ou persistants, du parcours du consommateur sur lesquels nous voulions mettre l’accent. On est maintenant plus que familier avec ces parcours de search online, buy offline, search online, check offline, buy online, click and collect etc… Mais interviennent aussi de nouvelles options, celle de la non-possession, du partage, de la micro-location, c’est primordial et nous l’avons évoqué en parlant d’Ubérisation avec sa cohorte de craintes et d’espoirs, Nous avons parler du prix aussi, sport national, mais aussi corréler à la personnalisation, voire l’ultra- personnalisation, du produit, du service ou de l’offre-prix, ou tout cela à la fois. Et puis, dans la ligne de l’ubérisation il y a les avis de ses pairs, ou de simple inconnus, c’est trip advisors…. Mais aussi un phénomène nouveau et auquel nous croyons fortement, c’est la notation des consommateurs par les marques… à l’aulne d’e-bay ou le vendeur était, encore note par les acheteurs, mais aussi aujourd’hui RbnB qui note ses voyageurs, ses hôtes (un même mot pour 2 réalité, intéressant, non ?). On voit même aujourd’hui Amazon trainer en justice de faux-commentateurs… 54 7ème Baromobile 2015
  55. 55. Ces nouvelles dynamiques de Path to Purchase on des effets majeurs sur les produits que vous allez développer, mais aussi sur les enjeux de marque et les plateformes et process de communication. On le voit déjà de façon forte sur les medias, la façon dont il sont consommés, et celles qu’émergent comme le micro-payment par article… Mais si on repars de l’exemple automobile,… On ne peut pas, dans ce contexte, ne pas mentionner la voiture Ultra connecté... Sur laquelle Monsieur Gohsn s’est engagé avant la fin de la décennies en cours, ni même la voiture sans chauffeur, qu’il pressent comme « mainstrean » dans les 20 à 30 prochaines années... Voire avant. 55 7ème Baromobile 2015
  56. 56. Une voiture qui se conduit toute seule nous fait réaliser que la voiture n’est pas le produit vendu... Pas du tout, Le voyage, l’expérience EST le produit. Et c’est ce que la plupart de nous voulons aujourd’hui. Alors, que ce soit une voiture qui conduit toute seule, que ce soit une blahblah car ou un Uber, voilà de nouvelles façon, de nouvelles options d’acquérir ce voyage, cette expérience. Et cela change aussi la destination du path to purchase… Il faudra peut-être abandonner la notion d’achat au sens strict du termes On le voyait venir, on en a parlé… le consommateurs prend le dessus. Ce sera, plus que jamais, la façon, contributive, participative, que nous aurons de leur parler, de proposer et non de disposer, de commenter avec et pour eux les sujets pertinents pour eux, ceux de leur choix, au delà de nos core-business, sur leur vie, au sens le plus large, en tant que force de proposition, mais aussi en tant que voix, que partenaires avec un avis, des suggestions et recommandations, mais surtout un avis, une contribution, une pièce dans le puzzle de leur cheminement. En tant réel, pertinent, en contexte, 56 7ème Baromobile 2015
  57. 57. PARTIE SFR REGIE 57 7ème Baromobile 2015
  58. 58. 7ème Baromobile 2015 58
  59. 59. 7ème Baromobile 2015 59
  60. 60. 7ème Baromobile 2015 60
  61. 61. 7ème Baromobile 2015 61
  62. 62. 7ème Baromobile 2015 62
  63. 63. En lien direct avec ses résultats et ces observations, nous anticipons des tendances à surveiller particulièrement en 2016 et suivantes, Tendances qui donnerons lieu à d’autres présentations mais que nous voulions déjà partager un peu avec vous aujourd'hui…. 63 7ème Baromobile 2015
  64. 64. Cela pose des questions sur le monde de demain Mais dans un même temps, alors que l’équilibre vie privée, vie professionnelle semblait devenir un thème récurrent pour palier le stress de la vie moderne, les frontières se brouillent plus que jamais. Au niveau global, les actifs deviennent accros aux nouvelles technologies pour rester connectés, et productifs en permanence. Plus de la moitié des actifs dans le monde déclarent utiliser leur propres mobiles pour finaliser des taches professionnelles, c’est même 6/10 pour les millennials. Le travail a depuis longtemps dépasser le cadre du bureau… 64 7ème Baromobile 2015
  65. 65. Le succès de la vie à la carte, du tout, tout de suite... toujours d’une omniprésente actualité... pourrait même avoir pour conséquence une diminution de la pression de la demande... avec le commerce invisible... vos besoins seront satisfaits potentiellement avant que vous ne les exprimiez ! 65 7ème Baromobile 2015
  66. 66. Enfin, les points de frictions dans l’acte d’achat vont peu à peu disparaitre grâce à l’hyperconnectivité, l’optimisation des applications et leur compatibilité... Des points de frictions également estompés grâce aux objets connectés qui faciliteront les achats corvée, le paiement, réabonnements... 66 7ème Baromobile 2015
  67. 67. Mais les marques auront aussi pour mission et pour enjeux de continuer et approfondir un dialogue riche, constructif, real-time avec leur client, suiveurs, fan (et ce ne sont pas forcément les mêmes), en les notant... Nous y sommes de plus en plus prêts. Notre qualité de client sera elle, peut-être même portable, ajoutant de la valeur à notre valeur « en big data », nous obligeant à retrouver un comportement plus interactif... Retrouvons nous le village global de McLuhan ? 67 7ème Baromobile 2015
  68. 68. En bref, un parcours de consommation fluctuant, impacté, certainement, plus que jamais à double-sens où la valeur de la marque n’attends pas la valeur du panier moyen du consommateur, mais beaucoup plus, se jauge à la valeur que le consommateur lui porte... et dans celle que la marque porte à son propre client. Au delà des enjeux industriels, cela implique de grand enjeux de contenu, de real-time, de plateformes… et d’échanges 68 7ème Baromobile 2015
  69. 69. 69 7ème Baromobile 2015
  70. 70. 70 7ème Baromobile 2015

×