41 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 1
BAROMÈTRE P. 6
BONNEVAY (LOI) P. 7
100 ans du logement social
OPÉRATIO...
2 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 3
dans la construction de logements locatifs neufs en
BBC (bâtiment basse...
4 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 5
ACQUISITION–
AMÉLIORATION
Une offre locative de qualité
en milieu urbai...
6 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 7
AVENTURE
HUMAINE
Le partage
d’une vision commune
Le 3 juin 2012, Logial...
8 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 9
CERTIFICATION
ISO 9001 (V 2008)
CHIFFRE D’AFFAIRES
CONCERTATION
CERTIFI...
10 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 11
DÉVELOPPEMENT
DURABLE
Une politique volontariste en
faveur d’un dével...
12 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 13
EFFICACITÉ
ENGAGEMENTS
ÉQUIPE
EFFICACITÉ
Le désir de toujours faire
m...
14 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 15
FORMATION
FORMATION
Un enjeu déterminant
dans la qualité de service
L...
16 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 17
GOUVERNANCE
(SUITE)
> Deux ambitions clefs des administrateurs:
aider...
18 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 19
INSERTION
Le Plan local d’insertion
pour l’emploi, un tremplin
vers u...
20 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 21
KILOWATT
Les bonnes pratiques
de la maîtrise de l’énergie
Logial-OPH ...
22 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 23
Logial-OPH, premier
constructeur de logements
sociaux au sein
de la c...
24 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 25
NORME
NUMÉRIQUE
NORME
Une démarche volontaire
pour un niveau de quali...
26 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 27
OPÉRATIONS
EMBLÉMATIQUES
2012, une année marquée
par l’achèvement
de ...
28 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 29
PATRIMOINE
Un parc de logements
conséquent
Logial-OPH dispose en régi...
30 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 31
PERSPECTIVES
Tenir
le cap fixé
C’est une résolution fondamentale de Lo...
32 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 33
RÉNOVATION
URBAINE
Donner un nouveau visage
aux quartiers en difficult...
34 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 35
SATISFACTION
SUR MESURE
Tous les paramètres
de l’activité sont soumis...
36 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 37
VALEURS
VIVR’ESSONNE
VALEURS
Une dynamique
porteuse de sens
Le 3 juin...
38 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 39
YES, WE COOP
Mise à l’honneur
des coopératives HLM
La fédération des ...
40 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 41
> Juillet :
Livraison de la résidence rue de la Marne, à Alfortville:...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport d'activité 2012

1 067 vues

Publié le

Une lecture facilitée avec ABcédaire pour découvrir l'activité 2012 de Logial-OPH et de sa filiale accession, Domaxia.

Publié dans : Marketing
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 067
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport d'activité 2012

  1. 1. 41 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 1 BAROMÈTRE P. 6 BONNEVAY (LOI) P. 7 100 ans du logement social OPÉRATIONS EMBLÉMATIQUES P. 26 SATISFACTION P. 34 SUR MESURE P. 34 URBAIN P. 35 MÉMOIRE P. 23 MÉTIER P. 23 ACQUISITION - AMÉLIORATION P.4 ACTIVITÉS P. 5 AMBITION P. 5 AVENTURE HUMAINE P. 6 HABITAT P. 17 HUMANISME P. 17 CERTIFICATION P. 8 CHIFFRE D’AFFAIRES P. 8 CONCERTATION P. 9 CUS P. 9 Sommaire ZAPPING P. 39 KILOWATT P. 20 LOCATAIRE P. 21 FORMATION P. 14 EDITOS P. 2 EFFICACITÉ P. 12 ENGAGEMENTS P. 12 ÉQUIPE P. 13 DÉVELOPPEMENT DURABLE P. 10 DOMAXIA P. 11 GESTION LOCATIVE P. 14 GESTION URBAINE DE PROXIMITÉ P. 15 GOUVERNANCE P. 15 RÉNOVATION URBAINE P. 32 RÉHABILITATION P. 32 RÉSIDENTIALISATION P. 33 RELOGEMENT P. 33 RSE P. 33 JARDIN PARTAGÉ P. 19 INSERTION P. 18 QUALITÉ DE SERVICE (SMQ) P. 31 PARTENARIAT P. 27 PATRIMOINE P. 28 PERSPECTIVES P. 30 PROXIMITÉ P. 30 VALEURS P. 36 VIVR’ESSONNE P. 36 XXL P. 37 TRANSFORMER P.35 TRAVAILLER ENSEMBLE P.35 YES, WE COOP ! P. 38 WEB ATTITUDE P.37 NORME P. 24 NUMÉRIQUE P. 25
  2. 2. 2 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 3 dans la construction de logements locatifs neufs en BBC (bâtiment basse consommation) tout en anticipant les chantiers nécessaires sur le patrimoine existant. Notre engagement, c’est enfin la participation à l’effort de production auprès des pouvoirs publics, des collec- tivités. Ce sont les objectifs souscrits et signés dans notre Convention d’utilité sociale (CUS). Pour remplir ce contrat sur le long terme, un levier principal existe: la maîtrise du foncier. Le partenariat privilégié qui nous lie aux établissements publics char- gés de sa mobilisation est bien évidemment nécessaire et je sais qu’il sera complété par le dialogue constant que nous entretenons avec les élus des territoires et leurs services. La certification de service ISO 9001 a été délivrée à notre Office et à sa coopérative Domaxia voici quelques mois. Cette reconnaissance professionnelle salue la mobilisation de nos collaborateurs qui ont su conjuguer leurs efforts pour mettre en place un système de gestion tendu vers l’amélioration continue des pratiques, la satisfaction des locataires et des territoires partenaires. En 2012, nous avons décliné notre engagement en plusieurs volets complémentaires et durables: l’ac- compagnement individualisé des familles logées, la réhabilitation du parc social existant et enfin la pro- duction nouvelle de logements. La gestion locative est aujourd’hui renforcée par des équipes terrain formées et soutenues par des dispositifs techniques et informatiques modernisés en permanence. Parallèlement, notre maîtrise d’ouvrage met en œuvre les normes définies par le Grenelle 2 de l’environnement dans ses opérations en cours de réhabilitation, d’acquisition-amélioration mais aussi JEAN-LLLLLUCU AS DIAZ, directteur général Voilà 100 ans, nos pères votaient un texte fon- dateur du logement social, la loi Bonnevay qui instaurait la création des Offices Publics d’Habitat à Bon Marché, devenus OPH. Il y a plus de 90 ans, un des premiers Offices franci- liens, aujourd’hui dénommé Logial-OPH, était créé à l’initiative de la ville d’Alfortville. Et il y a quelque mois, nous recevions l’actuel président de la République en visite sur une de nos dernières réalisations, la résidence des bords de Marne. Les mesures en faveur du logement social annoncées à cette occasion, parmi lesquelles la baisse de la TVA, engagent les Offices et l’ensemble du mouvement HLM aux côtés de pouvoirs publics. Cet engagement prime depuis toujours à Alfortville. C’était une promesse tenue depuis déjà plusieurs années à Limeil-Brévannes, au sein de la Communauté d’agglomération de la Plaine Centrale du Val-de-Marne et à Athis-Mons, aux portes de l‘Essonne. Ce sera une constante sur tout ce département où notre bailleur va désormais œuvrer sous une nouvelle appellation, une nouvelle marque, « Vivr’Essonne ». En demandant la fusion avec cet Office Public, un des plus jeunes de la région Île-de-France, notre conseil d’administration a permis à Logial-OPH de LUC CARVOUNAAAS,S président de Logial-OPH conserver un savoir faire, d’offrir des perspectives de développement, conditions nécessaires au main- tien de la qualité de ses services. Les élus du conseil général de l’Essonne ont pour leur part fait le choix d’une prestation sur mesure, d’une structure de taille humaine plaçant l’attente des habitants au centre de son action, de sa mission historique. Collectivement, nous continuerons à promouvoir cet effort en nous appuyant sur les collaborateurs de Logial-OPH qui, en 2012, ont mis en chantier plu- sieurs centaines de logements, livré 142 appartements en locatif social et 36 en accession sociale sécurisée grâce à l’étroit partenariat tissé avec Domaxia, notre société coopérative. Ce rythme soutenu de production sera maintenu et devrait être largement dépassé en 2013, année durant laquelle nous devrons porter une attention renforcée à l’accompagnement de nos locataires. Leur exposition au contexte économique et social très difficile, renforce plus que jamais la mobilisation de nos équipes et notre engagement de suivi au quotidien. ÉDITOS Logial-OPH s’inscrit dans l’offensive de notre confédération professionnelle. Défendre notre différence, nos valeurs de responsabilité sociétale, implique une écoute des parties prenantes à notre activité, une écoute qui permet aux territoires de garder prise sur leur politique d’aménagement et de peuplement. Luc Carvounas, président de Logial-OPH Sénateur du Val-de-Marne et maire d’Alfortville 2012 a été une nouvelle année charnière pour notre Office qui a renforcé son implantation sur le territoire de l’Essonne et conclu la première phase du programme de renouvellement urbain sur Alfortville. Jean-Lucas Diaz, Directeur général de Logial-OPH Président-directeur général de Domaxia
  3. 3. 4 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 5 ACQUISITION– AMÉLIORATION Une offre locative de qualité en milieu urbain Dansuncontextedecriseaccruedulogement,Logial-OPH fait preuve d’audace et d’initiatives. En vue d’étoffer rapidement l’offre de logements sociaux et de favoriser la mixité sociale d’un quartier, l’Office développe des programmes d’acquisition-amélioration. Le principe consiste à acquérir des immeubles anciens, puis à moderniser les logements et les parties communes afin d’améliorer le confort et la sécurité des locataires. Les travaux sont suivis d’un conventionnement avec l’État. Les occupants peuvent, ainsi, bénéficier des aides au logement et de loyers plafonnés. Logial-OPH poursuit son action d’acquisition- amélioration, notamment en centre-ville. En 2012, deux immeubles ont été acquis à Alfortville - l’un de 9 logements au 96 rue Paul Vaillant Couturier, et l’autre de 26 logements au 2 rue de Budapest - et, les travaux de réhabilitation de la résidence des Orchidées à Limeil-Brévannes ont été engagés après un vote des locataires sur le programme de travaux et les évolutions de loyer. AMBITION Une culture d’entreprise audacieuse et responsable Acteur majeur du logement social et du développement urbain, Logial-OPH mène une politique engagée dans les domaines du social, de l’environnement, du « mieux vivre » ensemble, et de l’insertion. L’année 2012 a été une année d’affirmation de ses principes fondateurs par la preuve et l’engagement auprès des locataires, des salariés et des différents partenaires : maintien d’une politique des loyers modérés et de maîtrise des charges locatives, réponse aux attentes des villes, sou- tien aux habitants, et particulièrement aux Alfortvillais, dans leurs perspectives de vie familiale et de vie profes- sionnelle, engagement dans le développement durable (bâtiments basse consommation – BBC – certification Habitat et Environnement), accroissement du parc de logements sociaux… 142 logements livrés en locatif social en 2012 Objectif 2013 : mise en chantier de 355 logements ACQUISITION - AMÉLIORATION ACTIVITÉS AMBITION AVENTURE HUMAINE > En 2012, Logial-OPH a : assuré la gestion locative de 6394 logements conventionnés; mis en service 142 logements rue de la Marne à Alfortville; mis en chantier 370 logements en locatif social et 53 logements en acces- sion sociale à la propriété; bouclé le financement pour la construction de 20 logements neufs en locatif social, à Saintry-sur- Seine,nouvellecommuned’implantationdeLogial-OPH en Essonne; poursuivi la réhabilitation de 1200 logements (Projet de rénovation urbaine d’Alfortville); conduit l’assistance à maîtrise d’ouvrage du pôle Pasteur à Limeil-Brévannes (cinq écoles et un restaurant scolaire); assurélagestiondeplusde600lotsentantquesyndic (hors Associations foncières urbaines libres - AFUL). > Les objectifs 2013 de développement de l’offre sont: la mise en service de 350 logements; la mise en chantier de 355 logements; le financement de 180 logements. Rue de Budapest, 26 logements (Alfortville). ACTIVITÉS Sous le signe de la diversification et de la complémentarité Office public de l’habitat, Logial-OPH assure de nom- breuses prestations auprès des collectivités d’Alfort- ville, de Limeil-Brévannes (dans le Val-de-Marne), de Fleury-Mérogis, d’Athis-Mons de Saintry-sur-Seine (dans l’Essonne). Au fil du temps, l’Office a construit ses savoir-faire et élargi ses activités. Au-delà de la gestion locative qui est son cœur de métier, ses équipes assurent la maîtrise d’ouvrage, la presta- tion de services juridiques et comptables, ainsi que l’administration de biens. La compétence de syndic d’immeuble se structure avec la prise en charge des accédants et nouveaux locataires-accédants entrés dans les immeubles récemment livrés par Domaxia. Logial-OPH propose une gamme diversifiée de loge- ments axée sur la complémentarité entre le locatif social, la location-accession et l’accession sociale à la propriété (avec sa société coopérative Domaxia) qui constituent une nouvelle alternative offerte aux collec- tivités pour maintenir la mixité sociale des territoires. Le logement social présent en centre ville (opération acquisition-amélioration, 15 logements, 167 rue Paul Vaillant Couturier à Alfortville).
  4. 4. 6 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 7 AVENTURE HUMAINE Le partage d’une vision commune Le 3 juin 2012, Logial-OPH a clôturé les célébrations de ses 90 ans. Une étape symbolique, qui a permis de faire le point, de regarder le chemin déjà parcouru et de se projeter dans les projets d’avenir, toujours au service de l’intérêt général et du droit au logement. BAROMÈTRE 2012 Mesure annuelle de la qualité de service Les équipes de Logial-OPH se mobilisent tout au long de l’année pour conforter et améliorer la qualité du service auprès des locataires. Une enquête de satisfac- tion est conduite annuellement pour évaluer l’impact des efforts accomplis. Avec 81 % de locataires satisfaits (78,9 % en 2011), alors que le tiers du parc est en rénovation urbaine, l’étude menée par téléphone en décembre 2012, auprès de 702 locataires révèle une nette progression de la qualité de service par rapport à l’année précédente. BONNEVAY (LOI) 1912-2012: 100 ans du logement social En décembre 1912, la loi Bonnevay, soutenue par le député Laurent Bonnevay, autorisait la création des Offices publics d’habitation à bon marché (HBM), ancêtres des Offices publics de l’habitat. Dans une France minée par les taudis, ce texte fondateur ins- taurait un véritable secteur public du logement social en France. Par son engagement auprès des partenaires et des acteurs du logement social, par la qualité de ses services apportés au quotidien aux habitants et aux territoires, par sa constance et son ambition de répondre à une demande locative toujours accrue, en particulier en Île-de-France, et par sa politique de diversité de son offre et de ses produits, Logial-OPH s’inscrit dans l’esprit de la loi Bonnevay. BAROMÈTRE BONNEVAY (LOI) 100 ans du logement social 81 % des locataires de Logial-OPH se déclarent globalement satisfaits (+2,1 % par rapport à 2011) En France, dans les villes en rénovation urbaine, 8 habitants sur 10* se déclarent satisfaits de vivre dans leur commune *Source ANRU: sondage des habitants 2012 Faire vivre l’esprit de la loi Bonnevay La vigilance demeure, cependant, sur le traitement de la demande qui fléchit légèrement (-5 points par rapport à 2011) et sur la propreté des parties com- munes (-5 points également). Concernant ce dernier point, l’attente des locataires demeure forte (62 % de locataires satisfaits contre 65 % en Île-de-France). > « Visites propreté », un outil de notation et d’amélioration Depuis plusieurs années, l’encadrement de Logial-OPH procède à des visites hebdomadaires pour évaluer le niveau de propreté des résidences sur la base d’un référentiel régulièrement actualisé. Ces visites permettent d’apprécier le niveau de performance des équipes chargées du nettoyage (gardiens et prestataires externes) et d’établir un baromètre comparatif des tendances annuelles sur un même site. En 2012, Logial-OPH a constaté une évolution positive (+1,5 point), mais ces efforts ne semblent être perçus que par une faible majorité des locataires. > Une satisfaction confortée* Avec +2 points sur la satisfaction globale (dont +9 % sur les « très satisfaits »): la mesure 2012 confirme les bons résultats généraux de Logial-OPH (un résultat dans la moyenne nationale et au-dessus de la moyenne francilienne, hors Paris). *Source: référentiel Aviso de la satisfaction locataires 2012. > Des écarts selon les profils du patrimoine L’analyse fait apparaître: des résultats hétérogènes entre les territoires: le patrimoine de l’agence Nord est mieux évalué (84 %) que celui de l’agence Sud (77 %); un impact encore faible des efforts investis sur les sites concernés par les réhabilitations et les opérations de résidentialisation (agence Sud); un niveau de satisfaction en retrait sur le patrimoine en Zones urbaines sensibles - ZUS (-8 points par rapport au patrimoine hors ZUS). > Revue de détail* 85 % des locataires apprécient la qualité de leur logement (contre 79 % en Île-de-France); 87 % des locataires sont assez satisfaits ou très satisfaits de la qualité des travaux réalisés; 84,7 % des locataires apprécient l’amabilité de leurs interlocuteurs; 76,7 % des locataires se déclarent satisfaits de la rapidité dans les réponses apportées; plus de 81 % des locataires sont assez satisfaits ou très satisfaits de l’information délivrée par Logial-OPH ; le pourcentage des locataires qui considèrent qu’il est facile d’accéder au bon interlocuteur (67,7 %) est inférieur de 6 points à la moyenne Île-de-France. *Source: référentiel Aviso de la satisfaction locataires 2012 > Des efforts fructueux De plus, les enquêtes auto-administrées qui ont lieu tout au long de l’année montrent que les efforts centrés sur l’intervention dans les logements portent leurs fruits: 93,7 % des nouveaux locataires récemment instal- lés sur le parc (hors mutation et relogement) se déclarent satisfaits (base: 131 locataires interrogés); 69,4 % des locataires « sortants » déclarent être satisfaits, soit, plus de 10 points de plus par rapport à la mesure 2011 (base: 49 locataires interrogés). 86,8 % des locataires disent être satisfaits des tra- vaux (base: 206 locataires interrogés) ; > Une vitalité pleine de jeunesse Concrètement, en 2012, l’Office a livré 142 nouveaux appartements et achevé les chantiers de 188 logements en locatif social ou en accession à la propriété dans l’innovant projet d’écoquartier des Temps Durables (livré début 2013). 85 %* des locataires apprécient la qualité de leur logement (contre 79 % en Île-de-France) *Source: référentiel Aviso de la satisfaction locataires 2012 Logial-OPH affirme sa différence et son identité tout en restant fidèle aux valeurs d’un mouvement pro- fessionnel porté par la Confédération HLM.
  5. 5. 8 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 9 CERTIFICATION ISO 9001 (V 2008) CHIFFRE D’AFFAIRES CONCERTATION CERTIFICATION ISO 9001 (V 2008) Une étape décisive Logial-OPH fait une nouvelle fois figure de précurseur, car peu de bailleurs franciliens se lancent dans cette démarche volontaire. Fortement mobilisées tout au long de l’année, les équipes internes ont finalisé, en 2012, la refonte des procédures et vécu, en juin, leur premier « audit à blanc » en vue de l’obtention du label ISO 9001. La mise en place du système de management de la qualité a pour objectif de simplifier le travail et de gagner en efficacité à travers la formalisation des bonnes pratiques, l’amélioration de la satisfaction des clients et l’optimisation continue des performances. > Un vecteur de notoriété et de crédibilité La certification ISO 9001 apporte un véritable progrès dans le cadre des activités de Logial-OPH, et dans CHIFFRE D’AFFAIRES En progression constante Malgré un marché tendu, Logial-OPH a maintenu en 2012 sa dynamique de croissance. Son chiffre d’affaires a progressé de 2,7% par rapport à 2011. L’amélioration continue de son autofinancement, qui représente, en 2012, 739 € par logement (pour un loyer moyen annuel par logement de 3942 €), reflète la maîtrise de sa gestion. Largement supérieure à la médiane nationale des Offices (349 € par logement), cette progression significative permet à Logial-OPH de financer ses programmes immobiliers en apportant les fonds propres nécessaires au développement d’offres nouvelles ainsi qu’aux opérations de rénovation, de réhabilitation et de résidentialisation. l’amélioration de ses services. Son obtention sera, pour les locataires, le gage d’un bon fonctionnement de services et d’une mobilisation de moyens pour tenir les engagements de qualité souscrits. C’est l’assurance pour les acteurs du logement et les partenaires dans les territoires de collaborer avec un Office responsable, respectueux et innovant. Chiffres d’Affaires 2012: 28505 K€ 5095 K€: résultat de l’exercice (5127 K€ en 2011) 4992 K€: montant autofinancement (4989 K€ en 2011) Objectifs 2013Mise en service de 350 logements neufs Norme ISO 9001, la garantie d’un bon fonctionnement de services La participation des habitants: une clef de la réussite des projets CONCERTATION La volonté de partager Logial-OPH a, depuis toujours, le souci d’associer le plus grand nombre d’acteurs dans ses programmes de réhabilitation et d’amélioration des résidences. En conformité avec les exigences de la loi Solidarité et renouvellement urbain (SRU), l’Office met en place des dispositifs de concertation structurés. Le Plan de concertation locative, adopté à l’unani- mité en 2011 par les fédérations des représentants élus, prévoit des réunions de concertation régulières et des consultations directes sur les sujets liés au fonctionnement des immeubles et à la vie quotidienne des locataires dans leurs logements. De plus, dans le cadre des opérations liées au programme de réno- vation urbaine, l’Office a mis en place une formule de « locataires référents » porte-parole des intérêts des locataires dans l’amélioration de la qualité de leur cadre de vie. Aujourd’hui, le dialogue avec les habitants, les asso- ciations et les amicales, qui sont les parties prenantes du dispositif, trouvent une plus grande pertinence dans un outil plus global, « la Gestion urbaine de proximité » (GUP). En 2012, Logial-OPH a concrétisé cette approche dans un plan d’actions signé à Alfortville. > Une démarche de dialogue réussie La programmation des travaux de résidentialisation du quartier Jardins à Alfortville a été finalisé au cours du premier trimestre 2012. Les locataires, appelés à par- ticiper aux différentes étapes du projet, ont largement CUS (CONVENTION D’UTILITÉ SOCIALE) Des objectifs contractualisés Logial-OPH appartient à une importante confédération professionnelle, l’Union sociale pour l’habitat (USH). Elle est composée de près de 800 organismes HLM et fait du processus d’amélioration continue des ser- vices et de promotion de la qualité un axe prioritaire. Convaincue avec l’USH, que le secteur HLM est une solution durable pour la reprise économique du pays, l’Office a signé avec l’État, une Convention d’utilité sociale (CUS) qui présente le projet stratégique de l’Office pour une période de six ans (2011-2016). Véritable cahier des charges pour la gestion locative et le développement de son offre, ce document définit des objectifs : de politique patrimoniale (constructions, réhabili- tations, ventes aux locataires…), de qualité du service rendu aux locataires (suivi des travaux, amélioration des logements…), de gestion sociale et de politique des loyers. Il réaffirme la mission d’intérêt social de l’Office et ancre dans le temps ses engagements qualité. contribué à son aboutissement. Leurs remarques ont été prises en compte et intégrées à la conception du projet. Ainsi, conformément à leurs souhaits, les zones de parking resteront ouvertes, une clôture de déli- mitation des espaces résidentiels et des espaces à vocation publique sera installée, et un cheminement piétonnier central, créé.
  6. 6. 10 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 11 DÉVELOPPEMENT DURABLE Une politique volontariste en faveur d’un développement durable et social À l’heure de penser la ville de demain, Logial-OPH relève les défis environnemen- taux en prenant en compte les normes défi- nies dans le Grenelle 2 de l’environnement. Constructions de très haute performance environnementale (THPE), conception de bâtiments basse consommation (BBC), recy- clage des gravats… plusieurs initiatives sont mises en place en faveur du développement durable notamment dans le cadre du pro- gramme de rénovation urbaine. >Un double enjeu: environnemental et économique L’amélioration des performances énergétiques des constructions est l’un des objectifs essentiels de l’Office car elle est un vecteur clef de la maîtrise des charges et du maintien d’une offre locative accessible pour les familles. Logial-OPH intègre cette démarche depuis plus de vingt ans dans ses projets. De plus, toutes ses nouvelles opérations anticipent les exigences de la réglementation thermique 2012 (RT 2012). > Des programmes labellisés Habitat et Environnement Logial-OPH est partie prenante du pro- gramme pilote de l’écoquartier des Temps Durables, à Limeil-Brévannes qui vise à pro- poser des logements respectueux de l’envi- ronnement à des prix très accessibles pour que le plus grand nombre puisse habiter en location ou en accession à la propriété. L’Office y a construit deux programmes de logements sociaux sur la ZAC de la Ballastière qui représentent 152 logements. Récupération des eaux de pluie pour l’arrosage des jardins privatifs, terrasses végétalisées, panneaux pho- tovoltaïques en toiture pour la production d’électricité, DÉVELOPPEMENT DURABLE DOMAXIA panneaux solaires et pompes à chaleur pour le chauf- fage de l’eau sanitaire, chauffage urbain produit par biomasse, etc., les logements ont été pensés de façon à maximiser les performances énergétiques et mini- miser l’empreinte carbone. L’ambition illustrée par les Temps Durables est un des engagements fort de la politique RSE de Logial-OPH qui a signé un protocole d’accord avec Cerqual afin d’obtenir le label Habitat et Environnement pour toutes ses constructions neuves. > Le quartier Pasteur: une approche durable affirmée En 2011, Logial-OPH et Domaxia se sont engagés dans un nouveau projet à haute valeur environnementale: l’aménagement en centre-ville de Limeil-Brévannes du quartier Pasteur. Il prévoit la construction d’un pôle éducatif et de 1250 logements aux performances énergétiques remarquables (conception bioclimatique, façadesvégétalisées,usageduboisprivilégié,panneaux solaires, optimisation de la gestion de l’eau…). L’Office assure l’assistance à maîtrise d’ouvrage du groupe scolaire (cinq écoles et un restaurant scolaire) et la maîtrise d’ouvrage de 140 logements (101 logements locatifs sociaux, PLUS, PLAI/PLS et 39 en accession à la propriété). Le programme, dont le chantier démarrera à l’été 2013, constitue une nouvelle référence exemplaire pour l’Office. > Les gravats recyclés sur place Moment fort de la vie des habitants du quartier Chantereine, à Alfortville, la démolition de la barre Jardins, de 261 logements, située 156-166 rue Étienne- Dolet, a été fêtée dès 2012. Le chantier de cette opération répond à plusieurs exigences écologiques. Dès le départ des derniers ménages relogés, les éléments de second œuvre internes (maçonnerie, cloisons, revêtements de sol…) vont être retirés pour être recyclés. L’Office procédera, ensuite, au grignotage du bâtiment. Les 32500 tonnes de gravats produites seront enfin concassées sur place afin d’être réutilisées sur les chantiers voisins de construction (remblaiement) et d’aménagement des espaces publics (voirie, cheminements piétons, aires de jeux et de détente). Ce système évitera l’émission d’environ 66 tonnes de CO2, en « économisant » près de 1800 allers-retours de camions. 188 logements neufs respectueux de l’environnement aux Temps Durables (Limeil-Brévannes) Une consommation d’énergie primaire maximale de 65 kWh/m2 /an dans les bâtiments BBC en Île-de-France Domaxia renforce la mixité sociale au sein des territoires (Luc Carvounas) Réduction d’émissions de 66 tonnes de CO2, sur le chantier de démolition de Chantereine DOMAXIA L’accès à la propriété pour tous Favoriser l’accession à la propriété dans le parc social est l’une des priorités de Logial-OPH. L’Office a créé, en 2009, la société coopérative HLM Domaxia, dont il est le principal actionnaire aux côtés d’établisse- ments bancaires et de collectivités locales. Domaxia construit et commercialise des programmes collectifs et des maisons individuelles en accession sécurisée. Ils sont soumis à des plafonds de ressources et de prix de vente. > Sa vocation est double: démocratiser l’accès à la propriété et contribuer à la résorption du déficit de l’offre en accession sociale; répondre aux demandes des élus qui souhaitent faciliter le parcours résidentiel des habitants de leur commune. > Devenir propriétaire en toute quiétude L’offre de Domaxia se situe dans une logique de proximité avec les primo-accédants. La coopérative les accompagne dans leur nouveau statut de propriétaire, avec: avant l’accession, une aide au montage financier du projet et des données détaillées sur le coût global de l’achat; pendant l’accession, une information en continu sur l’avancement du projet après l’accession, l’accès à la triple sécurisation, à travers: 1:la garantie pendant 15 ans d’être relogé dans le parc social de Logial-OPH en cas d’accident de la vie; 2:la garantie de rachat du logement pendant 15 ans à un prix convenu d’avance en cas d’aléas; .3:l’assurance protection revente: une propo- sition pendant 10 ans contre une éventuelle décote du bien dans certains cas de revente. > Premier programme dans un écoquartier Fin 2012, Domaxia a débuté la livraison des 36 loge- ments en location-accession (PSLA) de la résidence Duplex et Jardins, au sein de l’écoquartier des Temps Durables, à Limeil-Brévannes. Cet ambitieux programme répond à une volonté de la commune qui souhaitait réaliser un quartier innovant et durable. > Des commercialisations en cours En parallèle, la coopérative a commercialisé, en 2012, 53 logements dans les communes d’Alfortville, Athis- Mons, Limeil-Brévannes et Fleury-Mérogis. Plusieurs de ces programmes seront certifiés BBC. > L’accession sociale à la propriété à Alfortville Domaxia livrera, en mai 2013, la résidence de l’Écluse, sa première opération d’accession-sociale à la propriété à Alfortville (42 logements, du studio au 5 pièces en bord de Seine). Tous les contrats de vente ont été signés pour ce programme en 2012. > Square Villiers, la construction est engagée De plus, en 2012, dans un quartier de Villiers-sur- Marne en pleine rénovation, Domaxia a mis en chan- tier un programme de 23 appartements qui seront proposés en location-accession (PSLA). > Les objectifs de Domaxia pour 2013: livraison de 100 logements; mise en chantier de 170 logements. Résidence l’Écluse, 42 logements (Alfortville).
  7. 7. 12 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 13 EFFICACITÉ ENGAGEMENTS ÉQUIPE EFFICACITÉ Le désir de toujours faire mieux En tant que décideur, Logial-OPH fixe des choix, dessine des orientations claires, fixe un cap et des axes de progrès. Son souci de l’efficacité dépasse le simple slogan. Il se décline, depuis plus de 90 ans, dans sa volonté et sa capacité à évoluer et à s’adapter pour répondre au mieux aux sollicitations des territoires et de leurs habitants. ENGAGEMENTS Répondre aux usages et aux attentes des locataires L’attentionàlaqualitédeserviceapportéeauxlocataires guide l’action des équipes de Logial-OPH. Elle se traduit dans une démarche d’optimisation du fonctionnement et l’élaboration d’une charte d’engagements de service, qui a été une étape déterminante sur le chemin de la certification ISO 9001. Cinq thématiques sont concernées: 1:l’écoute: > les gardien/gardiennes et les équipes clientèles sont aux côtés des locataires pour les accompagner, les comprendre et les orienter; 2:l’amélioration du « bien vivre ensemble »: > du traitement des troubles de voisinages, au soutien à des projets associatifs, Logial-OPH agit avec réactivité et vigilance; 3:des coûts maîtrisés: > à travers l’intervention de ses équipes ou d’entre- prises partenaires, Logial-OPH met tout en œuvre pour préserver le pouvoir d’achat des familles; 4:l’information: > Logial-OPH privilégie une communication transpa- rente et pédagogique (remise d’un livret d’accueil, annonce de travaux de réhabilitation, association dans sa politique d’amélioration et d’entretien du parc); 5:la propreté: > Logial-OPH s’engage à réaliser le nettoyage des halls au moins trois fois par semaine, à évaluer la qualité des prestations réalisées, ainsi qu’à mener des opérations de sensibilisation au tri sélectif. ÉQUIPE Le travail de toute une équipe unie et motivée En 2012, Logial-OPH compte 136 salariés, répartis entre le siège et les deux agences de proximité. 46 gardiens ou gardiennes représentent au quotidien l’Office auprès des locataires et des résidents. Logial-OPH est le second employeur d’Alfortville, et un acteur engagé dans le développement économique de la région grâce à ses partenariats avec les entreprises et les associations locales. > 2 agences de proximité: Agence Sud: 22, rue de Lyon, 94140 Alfortville Agence Nord: 2, rue Micolon, 94140 Alfortville Répartition du personnel au 31 décembre 2012 Siège Agences de proximité 60,3 % 39,7 % Répartition par tranche d’âge au 31 décembre 2012 Moins de 26 ans De 26 à 34 ans De 35 à 49 ans De 50 à 54 ans Plus de 54 ans 4,4 % 17,6 % 41,9 % 19,1 % 16,9 % 136 salariés 84 femmes et 52 hommes
  8. 8. 14 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 15 FORMATION FORMATION Un enjeu déterminant dans la qualité de service L’investissement en formation est en constante progression chez Logial-OPH. L’Office qui privilégie le développement des compétences professionnelles (expertises métiers) et l’adaptation aux postes de travail (appropriation de nouveaux outils informatiques, notamment du personnel d’immeuble). Il a consacré en 2012, 61 K€ au plan de formation de ses collaborateurs, soit 1,6 % de sa masse salariale. Un engagement fort qui va au-delà de l’obligation légale (fixée à 0,9 % de la masse salariale) En 2012, près de 30 % des salariés ont suivi une formation GESTION LOCATIVE Une optimisation des fonctionnements Après le déploiement de son organisation (loges et agences de proximité) et le suivi informatisé des demandes d’intervention, Logial-OPH poursuit la modernisation de ses services avec la création d’une nouvelle fonction: le pilote de processus. Réparties selon trois types d’activités – management, réalisation et support –, les missions des pilotes de processus consistent à veiller à la performance des procédures, à la qualité des résultats et à l’efficacité de La gestion locative, au cœur du développement de Logial-OPH La volonté des OPH est d’intégrer des membres aux profils divers GESTION URBAINE DE PROXIMITÉ Un outil d’amélioration des échanges L’amélioration de la qualité du cadre de vie des quar- tiers est l’affaire de tous: collectivités locales, éta- blissements publics de coopération intercommunale, bailleurs HLM, services de l’État, acteurs associatifs et habitants. Portée par les collectivités locales, la gestion urbaine de proximité (GUP) s’appuie sur les équipes de terrain et place les habitants et leurs représentants au cœur de la démarche. > Une projection dans le futur La GUP se concrétise par des actes de gestion liés à l’habitat et aux espaces de proximité qui s’inscrivent dans le long terme avec un objectif de pérennisation des installations. Elle s’inscrit pleinement dans une logique de développement durable incitant les porteurs de projets à développer des actions innovantes liées à la réduction de l’empreinte énergétique et environnementale, à la qualité et à la régu- larité d’entretien des équipements. > Un plan d’actions de formalisation Les engagements de Logial-OPH sur le volet GUP du programme de rénovation urbaine d’Alfortville ont été formalisés dans un plan d’actions signé en 2012. Largement inspiré des dispositifs de suivi et d’alerte expérimenté par l’Office au cours des dernières années à travers ses services de proximité et ses partenaires, ce plan a permis le déploiement du dispositif Médiaterre, en partenariat avec l’association nationale Unis-Cités. > La volonté des Offices publics de l’habitat (OPH) est d’y intégrer des profils divers, gage de qualité des travaux menés. Ainsi, la représentation des territoires et des locataires au sein du conseil est une spécifi- cité des OPH, un facteur différenciant par rapport à d’autres acteurs du logement et du logement social en général qui forge une signature et donne sens aux mots « Écoute » et « Proximité ». > Réunions des instances: Conseil d’administration: 4 Bureau du conseil d’administration: 8 Commission d’attribution des logements: 25 Commissions d’appel d’offres: 13 (dont 8 pour Logial-OPH, 2 pour le groupement de commande Pasteur, 1 pour le groupement Logial-OPH/Domaxia, 1 pour la SCI Limeil Pasteur et 1 pour la SCI du CNR); 53 marchés publics (dont 45 pour Logial-OPH), 78 avenants, 3 marchés complémentaires. GESTION LOCATIVE GESTION URBAINE DE PROXIMITÉ GOUVERNANCE GOUVERNANCE Le conseil d’administration, pilier de la gouvernance de Logial-OPH Instance de décision de Logial-OPH, le conseil d’admi- nistration détermine les orientations stratégiques de l’Office (définition de la politique générale, engagement budgétaire, niveau des loyers) et s’assure de leur mise en œuvre par le directeur général qu’il a désigné. > Des membres divers, une spécificité des OPH Présidé par Luc Carvounas, sénateur du Val-de-Marne et maire d’Alfortville, le conseil d’administration est composé de 24 membres aux profils divers: repré- sentants de la ville d’Alfortville et d’autres collecti- vités locales, des locataires, de la CAF, de l’UDAF, du 1 % logement, des associations d’insertion, des organisations syndicales représentatives, du comité d’entreprise ainsi que des personnalités qualifiées dans le domaine des politiques de l’habitat. la collaboration entre les services. Au cœur du Système de management de la qualité (SMQ) qui conditionne la certification de l’Office, les pilotes de processus doivent aussi repérer les dysfonctionnements et proposer des voies de progrès. Rassemblant près des deux tiers des effectifs, la ges- tion locative est largement impactée par ce processus d’évolution. Les actions engagées ont fait émerger des meilleures pratiques, partagées, aujourd’hui, par l’ensemble des collaborateurs qui sont sur le terrain, au contact des locataires au quotidien. 60 % des collaborateurs sur le terrain au plus près des habitants
  9. 9. 16 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 17 GOUVERNANCE (SUITE) > Deux ambitions clefs des administrateurs: aider à la sortie de crise en articulant politique éco- nomique, sociale et de cohésion nationale; contribueraudéveloppementvolontaristedulogement social en s’appuyant sur trois axes: la maîtrise des coûts, l’optimisation de la dépense publique et la mobilisation des acteurs. > Des acteurs, exclusivement tournés vers l’intérêt général Le logement social repose sur des organismes à but non lucratif qui réinvestissent les bénéfices dégagés. Ils construisent, à la demande des collectivités locales, les logements destinés à tous ceux qui ne peuvent se loger dans les conditions du marché et les gèrent dans la durée. Au sein de Logial-OPH, le directeur général s’appuie sur plusieurs directions et services (maîtrise d’ouvrage et du développement, clientèle et patrimoine, com- munication et qualité, finance et comptabilité, affaires juridiques) pour répondre aux besoins exprimés par les collectivités et par les locataires. > Une organisation au service de la mixité sociale et du vivre ensemble Logement des habitants, accueil des ménages défavo- risés, accès à la propriété pour tous, etc., les objectifs de Logial-OPH sont de contribuer à offrir des logements abordables en fonction de l’évolution des besoins. Dans les quartiers difficiles, et notamment ceux engagés dans le programme de rénovation urbaine, l’Office se veut un acteur présent dont sa gestion (sociale, patrimoniale, économique) favorise le lien social et la vie locale. Le logement social: un allié précieux des pouvoirs publics HABITAT Le logement, au cœur du débat social Aujourd’hui, en France, 3,6 millions de personnes n’ont pas de logement ou sont mal logées. Et si l’on prend en compte l’ensemble des personnes concernées par la crise du logement, ce chiffre est porté à 8 millions. Face à ce constat alarmant, le gouvernement mène une politique de logement ambitieuse avec pour objectif la construction de 500000 logements par an, dont 150000 logements sociaux. > Renforcement du poids économique des HLM En 2011, les logements sociaux ont représenté un quart des 421000 mises en chantiers de logements neufs en France. En pleine crise économique, le secteur HLM se révèle très actif en se mobilisant pour la mise en œuvre du plan de cohésion sociale et du plan de relance de l’économie. En 2012, plus de 27000 logements locatifs sociaux ont été financés ou agréés en Île-de-France (dont 920 liés à des cessions de patrimoine Icade). Chaque année, les investissements en production de logements sociaux s’élèvent en moyenne à 4 milliards d’euros (source AORIF 2013). >Logial-OPH un acteur légitime dans l’habitat social Depuis sa création en 1921, l’office HLM d’Alfortville, rebaptisé Logial-OPH en 2008, façonne la vie de la commune en assumant son rôle de bailleur social et de partenaire de la politique urbaine et sociale. Par son action, il s’inscrit à part entière dans la grande histoire du logement social. HABITATHUMANISME Résidence rue Parmentier, 61 logements (Zac des Pontons, Alfortville). HUMANISME Une politique de prévention efficace et humaine Pour Logial-OPH, chaque locataire est unique. Son équipe de conseillers sociaux assure un suivi individualisé des ménages dans les processus spécifiques de relogements mais également dans le suivi des situations d’impayés ou de surendettement. Elle travaille main dans la main avec les équipes de proximité dans les agences pour analyser les situations et trouver des solutions adaptées à chaque cas. > Des acquis sociaux pour tous les collaborateurs Les salariés bénéficient d’un régime de prévoyance et de retraite complémentaire, d’un système d’intéres- sement et d’une prime d’assiduité, d’un plan épargne d’entreprise avec abondement, ainsi que d’un accord santé assistance et dépendance 2010-2012 qui prévoit la prise en charge de la mutuelle durant ces trois années. Des avancées sociales qui vont bien au-delà de la réforme du statut des OPH, initiée par la publi- cation du décret du 8 juin 2011. > Le soutien aux salariés dans leur sevrage tabagique Dès 2006, date de la législation prévoyant l’interdiction de fumer dans les lieux fermés et couverts accueillant du public, Logial-OPH a décidé d’accompagner les collaborateurs qui le souhaitent dans un processus d’arrêtdutabac.En2012,ladirectiongénéralearelancé une campagne dont une trentaine de collaborateurs ont déjà bénéficié. Parmi eux, près de 2/3 ont définitivement arrêté la cigarette. Réunion d’information, entretien individuel avec un tabacologue et suivi personnalisé, le protocole de sevrage, qui s’étale sur une période de cinq à huit mois, contribue à apaiser les craintes et combler les baisses de motivation. Îlot 3.3 La Ballastière, 75 logements (quartier des Temps Durables, Limeil-Brévannes).
  10. 10. 18 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 19 INSERTION Le Plan local d’insertion pour l’emploi, un tremplin vers un travail À l’heure où le chômage demeure une préoccupation majeure pour les Alfortvillais comme pour l’ensemble des Français, le Plan local d’insertion pour l’emploi (PLIE), dont Logial-OPH est partie prenante, peut être une opportunité pour retrouver le chemin vers une activité professionnelle et formatrice. Ce plan vise à réserver, au minimum, 5 % des heures travaillées dans le cadre des projets financés par l’ANRU aux habitants sans emploi des quartiers concernés; c’est notamment le cas des quartiers Chantereine, Saint-Pierre/Toulon et Grand-Ensemble à Alfortville. > Une application à l’ensemble des marchés de travaux Cette signature concrétise l’engagement de l’Office à faire des projets de rénovation urbaine un levier d’accès à l’emploi pour les personnes du territoire rencontrant des difficultés d’insertion professionnelle. Convaincu de son rôle social et sociétal, l’Office a systématisé l’application des clauses d’insertion à l’ensemble de ses marchés de travaux. Pour moi, le PLIE, se révèle performant À ce jour, plus de 19000 heures d’insertion ont été réalisées à Alfortville, dépassant largement l’objectif d’affectation de 5 %. Sur la ZAC des Pontons, le projet, aujourd’hui livré, a donné lieu à 4097 heures d’insertion, représentant 122 % de l’objectif de départ. Sur les trois sites encore en cours de chantier, Saint- Pierre, Jardins et Grand-Ensemble, 10183 heures ont déjà été effectuées, soit 2063 heures de plus que celles prévues initialement. > Le PLIE, un outil efficace IshamThalama19ans.Diplôméd’unCAPconstruction, il travaille depuis décembre 2012, grâce à l’association Plaine Centrale Initiative, coordinatrice du PLIE, sur des chantiers de Logial-OPH à Alfortville comme homme trafic. Il témoigne: « Pour moi, le dispositif est performant puisque j’ai pu rapidement trouver un emploi en lien avec ma formation et proche de chez moi. » Plus de 19000 heures d’insertion réalisées à Alfortville JARDIN PARTAGÉ Du vert dans la ville Après la phase de rénovation des logements qui s’est achevée à l’été 2012, le programme de renouvellement urbain du quartier Saint-Pierre/Toulon à Alfortville se poursuit par la résidentialisation des espaces extérieurs. Replanté et réaménagé, le square Saint- Pierre a été requalifié en parc public et inauguré en 2012. Aujourd’hui, le programme franchit une étape supplémentaire avec l’aménagement d’un jardin partagé au sein de la ZAC Toulon. > Les bienfaits d’un jardin collectif Logial-OPH met à disposition des locataires du quartier Toulon un terrain de 420 m2 destiné à devenir un jardin partagé et dont la gestion sera confiée à une association de quartier. Cette initiative aidera les locataires à mieux s’approprier les lieux de vie et encouragera les activités familiales tout en renforçant le lien social entre voisins. Cet équipement pourrait, à terme, devenir une plate-forme pédagogique pour les écoles d’Alfortville et de la communauté IINSERTION JARDIN PARTAGÉ Isham Thalam bénéficiaire du PLIE sur le chantier des îlots A et B de Chantereine (Alfortville). d’agglomération, et permettre la consolidation du réseau d’acteurs et de bénévoles qui travaillent à la promotion du développement durable. > Des abeilles en ville Logial-OPH prévoit une autre opération, qui invite la nature au cœur de la ville, avec l’installation d’un rucher sur les toits. Cette démarche, en accord avec les amicales des locataires, vise à combattre la disparition des abeilles et à favoriser la pollinisation des espaces verts grâce à ces précieuses travailleuses de l’environnement.
  11. 11. 20 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 21 KILOWATT Les bonnes pratiques de la maîtrise de l’énergie Logial-OPH se positionne comme un membre actif de la responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE) et du développement durable. Au-delà de la transformation de son parc locatif en immeubles économes en énergie (constructions répondant aux critères Très Haute Qualité Environnementale – THQE –, Bâtiments Basse Consommation – BBC –, rénovations privilégiant la maîtrise des consommations et des charges), l’Office multiplie les actions de sensibilisation des locataires aux économies d’énergie. > Un outil pratique: le guide des écogestes Quels sont les bons réflexes à adopter pour préserver les ressources naturelles et son pouvoir d’achat? En 2012, Logial-OPH et Domaxia ont édité Le Guide des écogestes, à destination des habitants des Temps Durables, à Limeil-Brévannes. Son but? Accompagner les résidents dans l’usage de leurs logements labellisés Habitat et Environnement, par Cerqual, gage d’un projet immobilier répondant à des exigences techniques, environnementales et économiques très rigoureuses. Il décline une série d’écogestes simples à adopter dans les domaines des déchets, de la qualité de l’air, du chauffage, de la gestion de l’eau et de l’électri- cité: « J’aère mon logement, je privilégie les douches aux bains, je remplis mon lave-vaisselle au maximum, je privilégie le lavage du linge à basse température… » KILOWATT >Adopter l’éco-attitude, grâce au projet Médiaterre Le 13 décembre 2012, la ville d’Alfortville et Logial-OPH ont lancé, en collaboration avec l’association Unis- Cités, le projet Médiaterre, un dispositif pour accompagner les familles aux bonnes pratiques environnementales. Dès la fin de l’année 2012, huit jeunes volontaires en service civique vont à la rencontre des locataires de la résidence des Pontons, de la résidence de la Marne et des habitants de Chantereine pour les sensibiliser à la maîtrise des consommations d’eau et d’éner- gie, à la réduction de la production des déchets, à la consommation responsable et au tri sélectif… Ce projet, qui vise à apporter des solutions concrètes par une approche ludique, témoigne de la volonté de l’Office d’aider les habitants récemment relogés à maîtriser leurs charges locatives. LOCATAIRE L’habitant, une priorité La relation de Logial-OPH avec ses locataires constitue une composante majeure de son projet d’entreprise. L’Office qui axe, depuis toujours, son développement sur le facteur humain, place la qualité de service au cœur de sa mission. La satisfaction des locataires est mesurée chaque année par des enquêtes auto- administrées (voir chapitre Satisfaction). Elle entre en compte dans la rémunération des équipes à travers l’attribution d’une prime conditionnée par la réalisation d’objectifs individualisés et dans l’accord d’intéresse- ment, qui comporte un critère relatif à la satisfaction des habitants. > Un taux de rotation relativement faible En 2012, Logial-OPH a enregistré 467 départs de locataires (congés, échanges, décès) ce qui confère un taux de rotation de son parc de 7,1 %, et un taux réel (hors échanges et décès) de 4,5 %, contre 5,3 % l’année précédente. Ce taux relativement faible s’explique, comme dans l’ensemble de l’Île-de-France, par les coûts élevés des logements sur le marché privé: les loyers franciliens sont en moyenne 2 fois moins élevés dans le secteur social que dans le secteur privé, et jusqu’à 4 fois moins élevés au centre de l’agglomération. > Répondre aux attentes des locataires, une vocation! Les points forts de la relation client se traduisent par: un suivi internalisé: une des spécificités de Logial-OPH est la gestion internalisée du suivi des procédures. Chaque locataire trouve au sein de l’Office des équipes investies et compétentes; une étude au cas par cas des situations: Logial-OPH analyse la situation financière de chaque locataire. Si le taux d’effort est inférieur à 40 % (soit 40 % du revenu consacré au paiement du loyer), l’Office aide le locataire à monter un dossier de demande d’aide auprès du Fonds de solidarité de l’habitat. Chaque dossier est soumis à l’approbation d’une commission où siège le conseiller social de Logial- OPH. Si le taux d’effort est inférieur à 30 % (soit 30 % du revenu consacré au paiement du loyer), les équipes internes recherchent une solution plus confortable en étudiant, par exemple, la possibilité d’attribution d’un logement avec un loyer inférieur. En 2012, 69 dossiers FSH ont été instruits. un accompagnement en cas de surendettement: les locataires de Logial-OPH n’échappent pas aux difficultés liées au surendettement, en forte pro- gression en France. Le conseiller social de l’Office est disponible pour rencontrer les ménages dému- nis et instruire avec eux un dossier à déposer à la Banque de France. En 2012, 98 dossiers de locataires ont été présentés devant la commission de surendettement ou orientés vers une « procédure de rétablissement personnel » (contre 71 en 2011). Le montant des dettes en cours d’instruction est d’environ 190 K€. 18000 locataires en 2012 (soit +2,5 % par rapport à 2011) En Île-de-France, 24 % des ménages sont locataires d’un organisme de logement social (source: Insee 2009) LOCATAIRE L’équipe Médiaterre lors de la Journée des solidarités à Alfortville.
  12. 12. 22 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 23 Logial-OPH, premier constructeur de logements sociaux au sein de la communauté d’agglomération de la Plaine Centrale du Val-de-Marne Le suivi informatisé des demandes d’intervention Les taux de satisfaction, exprimés par les locataires (cf. Baromètre), résultent de la gestion informatisée des requêtes des habitants (saisie informatique des réclamations directement en loge) qui permet aux locataires de suivre l’avancement de leurs demandes et à Logial-OPH de suivre en temps réel l’état de son parc de logements. Chaque intervention donne lieu à une vérification sur place effectuée par les techni- ciens rattachés aux agences de proximité ainsi qu’à une enquête de satisfaction adressée aux habitants concernés, une fois les travaux terminés. De bons résultats dans le recouvrement des impayés En 2012, le taux d’impayés a diminué par rapport à l’année précédente, soit 3 % (3,5 % en 2011). Le mon- tant des impayés qui s’élève en 2012 à 2,4 M€ s’est, quant à lui, stabilisé. Ces chiffres démontrent l’efficacité du dispositif géré par les quatre agents de recouvrement: après trois mois d’impayés consé- cutifs, une alerte est envoyée au locataire. Si celle-ci ne suffit pas à la régularisation des versements, la situa- tion est étudiée lors de sept réunions annuelles pro- grammées entre les conseil- lers sociaux et les agences de proximité. > Le dialogue avant tout Logial-OPH a mis en œuvre une gestion de la relation clients (GRC) performante grâce au développe- ment de moyens de communication complémentaires: une astreinte téléphonique 24h/24 pour toute demande urgente; un accueil téléphonique interactif qui assure une meilleure orientation des interlocuteurs et permet de rediriger les appels vers les gardien(ne)s en loge; un site web avec accès individualisé pour les loca- taires, qui propose notamment le paiement en ligne des loyers; un système automatisé des demandes de logement, pour un traitement plus fiable et plus rapide. 6 413 demandes d’interventions ont été enregistrées par informatique et traitées en 2012 > Les habitants de Chantereine s’exposent Une série de portraits d’habitants réalisés en 2012 par les enfants du centre de loisirs Toulon, dans le cadre du projet sur la mémoire du quartier Chantereine, vont être exposés, en 2013, dans plusieurs espaces de la ville d’Alfortville. MÉMOIRE MÉTIER MÉMOIRE Pour ne pas oublier Dans le cadre du programme de rénovation urbaine, Logial-OPH accompagne les habitants concernés par les programmes de démolition. Ses équipes s’asso- cient au travail de mémoire mené sur les quartiers par les associations locales. > L’adieu à la barre Jardins Le 29 septembre 2012, quelques mois avant le lance- ment des opérations de démolition de la barre Jardins dans le quartier Chantereine, Logial-OPH et la Ville ont mis en scène un grand événement d’adieu. Les souvenirs des habitants, recueillis par les associations locales, ont fait l’objet d’une projection lumineuse de leurs messages sur les murs du bâtiment. En parallèle, des témoignages et des photographies collectés ont été affichés par le centre de loisirs sur les murs des appartements. MÉTIER > Des compétences sans cesse évolutives Pour mettre en œuvre les politiques de l’habitat des collectivités locales, Logial-OPH dispose de l’ensemble des métiers de la gestion locative et de la maîtrise d’ouvrage. Savoir-faire techniques, management d’équipes, accompagnement des élus partenaires et de leurs collaborateurs tout au long des étapes des projets (études de faisabilité, négociations foncières, suivi des demandes de financement…), les fonctions des collaborateurs reflètent la volonté de l’Office de dis- poser d’une organisation performante, incarnée par des hommes et des femmes disponibles et efficaces. > Ils témoignent: Valérie Lesbats, responsable d’Agence de proximité « La mission de l’agence est d’écouter, de conseiller et surtout d’agir. Mon métier, c’est essentiellement le management des équipes de terrain: les gardiens les gestionnaires et les techniciens. » Christiane Waeteraere, gardienne « Notre métier, c’est beaucoup de relations avec les locataires et la prise d’initiatives. » Disposer d’une organisation performante incarnée par des hommes et des femmes efficaces LOCATAIRE (SUITE) Des dédicaces pour illustrer des tranches de vie (Barre Jardins à Alfortville).
  13. 13. 24 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 25 NORME NUMÉRIQUE NORME Une démarche volontaire pour un niveau de qualité reconnu Les normes permettent de définir un langage com- mun entre les partenaires, d’harmoniser les pratiques entre les collaborateurs et d’améliorer en continu les performances, afin de répondre aux attentes des clients. Autre atout: elles sont des accélérateurs de l’innovation. En amont, elles fournissent des méthodes et des points de référence et en aval, elles facilitent la diffusion des idées et des techniques novatrices. Autant de bonnes raisons qui poussent Logial-OPH à s’engager volontairement dans les processus exigeants de la normalisation. > Un Office certifié ISO 9001 En 2012, l’Office a préparé la certification ISO 9001 (v 2008). Une reconnaissance qui formalisera les bonnes pratiques de travail (voir chapitre certification). > BBC et réglementation thermique 2012 Depuis 2008, conformément au pro- tocole d’accord signé avec Cerqual, Logial-OPH respecte un certain nombre d’exigences environnemen- tales lors de la construction de ses nouvelles résidences qui bénéficient de la certification Habitat et Environnement. Cette certification garantit un niveau de qualité technique toujours supérieure à la moyenne des constructions neuves, et ce à partir d’un examen rigoureux des documents techniques (plans, devis, descriptifs). Par ailleurs, depuis 2010, tout nou- veau programme conçu par Logial-OPH répond aux exi- gences du label BBC (bâtiment basse consommation) RT 2005, qui implique la mise en œuvre de nouveaux savoir-faire, matériaux et techniques afin d’obtenir un niveau de performance énergétique ambitieux. Enfin, Logial-OPH a souhaité anticiper les nouvelles exigences de la RT 2012. Cette nouvelle réglemen- tation thermique 2012 (RT 2012) pose des objectifs ambitieux en matière d’efficacité énergétique avec un maximum d’énergie consommée fixé à 50 kWh/m²/an en moyenne, divisant ainsi par trois le niveau maximal de consommation fixé par la précédente RT 2005. Afin de concrétiser cet objectif d’efficacité, non seulement la RT 2012 impose des normes élevées en matière d’isolation et de système énergétique, mais elle exige aussi une réduction des besoins dès la conception du projet avec des objectifs à atteindre en matière de conception bioclimatique et de confort d’été*. *Source: www.legrenelle-environnement.fr NUMÉRIQUE Dématérialisation: la technologie au service de l’efficacité À l’ère du tout numérique, Logial-OPH a initié une logique globale de dématérialisation des documents. Ce choix du traitement électronique se traduit par de nombreux bénéfices pour tous: la diminution des coûts, la traçabilité des échanges, la fiabilité des données, l’optimisation de la réactivité des collaborateurs et la réduction de l’empreinte carbone de l’Office, notam- ment par la diminution de l’usage du papier… >Une maîtrise de l’information devenue essentielle Après la mise en place du paiement en ligne en 2009, l’Office a mis en œuvre, en 2011, le traitement des demandes de logements avec un système de lecture automatique des demandes (LAD). Depuis 2012, Logial-OPH utilise également cette technologie LAD pour les enquêtes d’occupation de son parc social. Ce système permet de simplifier les démarches du demandeur du logement, d’améliorer la transparence du processus d’attribution et de mieux connaître les caractéristiques des demandes. > Objectifs: sécurisation et réactivité En 2012, l’Office a investi dans deux nouveaux outils informatiques: un plan de reprise d’activité qui permet, en cas de besoin, de reconstruire son infrastructure grâce à un système de relève de ses données et de remise en route des applications supportant son activité; l’installation d’un logiciel d’inventaire du parc infor- matique qui dote l’Office d’une vision en temps réel de ses différents composants (contenus ordinateurs…). > Sur le chemin de la consolidation Logial-OPH poursuit son processus d’informatisation, avec, en perspective, la mise en place de nouveaux outils: un procédé de gestion électronique des docu- ments (GED) qui met en œuvre des systèmes infor- matisés d’acquisition, de classement, de gestion, de stockage et de consultations des documents; des bons de travaux « web » via une saisie en ligne des demandes avec des bordereaux de prix pré-renseignés et envoyés directement aux fournisseurs; ainsi que la dématérialisation de la facturation fournisseurs. > En règle avec la loi Informatique et libertés Logial-OPH s’inscrit dans une dynamique de mise en conformité de ses traitements avec la loi Informatique et Libertés. Celle-ci impose des obligations strictes au dirigeant et à ses collaborateurs quant à la collecte et à l’utilisation qui peuvent être faites des données relatives à une personne physique. Elle réglemente la pratique du fichage en donnant des droits aux per- sonnes concernées. L’année 2012 a été consacrée à une phase d’audit interne, afin de mettre en place la cartographie de l’ensemble des traitements de Logial-OPH. Dans ce cadre, un Correspondant informatique et libertés (CIL) a été désigné au sein de l’Office, pour jouer un rôle d’interface opérationnelle et juridique entre l’Office et la Commission nationale de l’informatique et libertés (CNIL). Consolider une architecture informatique et poursuivre la modernisation Plus de 8000 formulaires traités par lecture automatique en 2012 Îlot 3.2 La Ballastière, 77 logements (quartier des Temps Durables, Limeil-Brévannes). Îlot 8, 46 logements labellisés BBC - Habitat et Environnement (quartier Pasteur, Limeil-Brévannes).
  14. 14. 26 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 27 OPÉRATIONS EMBLÉMATIQUES 2012, une année marquée par l’achèvement de chantiers importants et symboliques > Un esprit pionnier à Limeil-Brévannes Livraison, en novembre, du pôle éducatif Pasteur à Limeil-Brévannes pour lequel Logial-OPH a assuré une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO). Livraison des 188 logements des nouveaux immeubles du quartier des Temps Durables à Limeil-Brévannes construits par Logial-OPH. > Des constructions neuves symbolisant le renouveau d’une entrée de ville Livraison, en juin, de la résidence rue de la Marne, une opération de 142 logements inscrite dans le projet de rénovation urbaine d’Alfortville (PRU); Dans le cadre du PRU, trois grands projets ont été engagés au cours de l’année dans le secteur sud d’Alfortville, quartier Chantereine: - 75 logements qui permettront d’offrir une solution de relogementauxfamillesdesdeuxtoursdesAlouettesdes- tinéesàladémolition,quaidelaRévolution(îlotsAetB); - 101 logements dans deux bâtiments de 6 étages, à proximité des bords de Seine au croisement de la rue des Goujon et de la rue des Anguilles; - 75 logements (îlot D3, Zac Chantereine) à l’arrière de la barre Dolet qui va être démolie; - 49 logements (îlot F, rue des Anguilles). >La requalification du quartier Saint-Pierre/Toulon Après les travaux de réhabilitation menés à bien en 2012 et la réalisation de près de 90 % des travaux de résidentialisation, le programme de rénovation urbaine touche à sa fin dans ce quartier. > L’élégance d’une architecture contemporaine Commercialisation de la Villa Chagall, à Fleury- Mérogis, une résidence contemporaine qui propose des logements en location-accession. Ce programme Domaxia/Logial-OPH doit être livré en 2015. >Le plaisir du neuf avec les constructions Domaxia Livraison en décembre de l’opération Duplex et Jardins, un programme PSLA dans le quartier des Temps Durables. Construction de la Villa Harmonie, à Athis-Mons. Un programme de 33 logements en location-accession (PSLA) avec 33 places de stationnement. Également à Athis Mons, construction de la Villa Gaité (23 logements en PSLA + parking). OPÉRATIONS EMBLÉMATIQUES PARTENARIAT Ensemble, pour relever les défis urbains Logial-OPH se situe dans une véritable dynamique de partenariat et associe systématiquement les municipa- lités à ses opérations d’aménagement et de construc- tion. Regard sur la définition d’un programme ou le choix d’un architecte, implication des habitants dans les projets de réhabilitation-résidentialisation, soutien aux associations dans leur démarche de renforcement des liens dans les quartiers, l’Office est aux côtés de tous les acteurs de la ville. > Pose de première pierre En juin 2012, Luc Carvounas, président de Logial-OPH, a posé la première pierre du 102/106 rue Étienne- Dolet, à Alfortville. Ce geste symbolique marque le démarrage de la construction d’un immeuble de 29 logements sociaux de Logial-OPH avec un tout nouveau bureau de poste. Ce chantier prometteur contribue à la relance de l’offre locative sociale mise en œuvre par la municipalité. > Soutien aux actions écocitoyennes Partenaire des associations de quartier, Logial-OPH soutient les initiatives créatives de lien social sur son parc. Sorties en mer en famille, visite d’une ferme bio, chasse aux déchets, organisation d’un grand carnaval festif… 20 projets ont pu voir le jour en 2012. > La prise en compte de tous les points de vue Pour Logial-OPH, construire une ville où il fait bon vivre pour tous est un projet collectif, qui se conçoit dans l’échange. L’Office s’est, par ailleurs, doté d’un fonds dédié au développement local qui lui permet de soutenir des projets ambitieux en concertation avec les représentants des locataires. 25000 € ont été votés en 2012 qui ont permis de soutenir le dynamisme asso- ciatif en accord avec des grands axes de sa politique générale, la promotion du développement durable et des écogestes. PARTENARIAT PATRIMOINE PERSPECTIVES PROXIMITÉ Duplex et Jardins, 36 logements (Limeil-Brévannes). Résidence rue de la Marne, 142 logements (Alfortville). Visite de jeunes locataires sur le chantier des îlots A et B (quartier Chantereine, Alfortville). Sortie en mer en famille, une initiative soutenue par Logial-OPH.
  15. 15. 28 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 29 PATRIMOINE Un parc de logements conséquent Logial-OPH dispose en région parisienne de 7146 loge- ments essentiellement concentrés sur la communauté d’agglomération de la Plaine Centrale, et en particulier à Alfortville. Ainsi, l’Office gère 81 % des logements sociaux d’Alfortville et 25 % des logements sociaux de l’agglomération de la Plaine Centrale du Val-de- Marne. Il intervient également dans le département de l’Essonne dans les communes d’Athis-Mons et de Fleury-Mérogis. 2 111 logements sont situés en ZUS (zone urbaine sensible): le taux de vacance des logements s’élève à 1,4 % (taux stable par rapport à 2011). Un emploi, un nouveau salaire, une naissance, une séparation, etc., la situation sociodémographique des ménages est en mouvement perpétuel. L’optimisation de l’occupation de son parc social est un enjeu majeur pour Logial-OPH. À titre de comparaison, le taux de vacance 2012 de la région Île-de-France est 2,3 %, tandis que celui du département du Val-de-Marne est 3 % (Source DRIEA - indices 2012). > Un rythme soutenu de développement Le parc de Logial-OPH est en forte évolution: environ 300 logements supplémentaires par an sont proposés en locatif et en accession à la propriété. En 2012, l’Office a obtenu le financement pour la constructionde20logements,misenchantier423loge- ments (370 en locatif social, 53 en accession sociale à la propriété) et en a livré 142. > Une forte mobilisation dans l’entretien et la sécurisation Le bilan de l’action de Logial-OPH en termes de revalo- risation de son patrimoine permet de mesurer la forte implication de l’Office dans l’adaptation des construc- tions aux usages de vie actuels et à l’amélioration continue de ses installations. > En 2012, Logial-OPH a consacré: 1293 K€ (1257 K€ en 2011) dans les travaux d’entre- tien et de gros entretien (locataires, parties com- munes extérieures et intérieures); dont 673 K€ à la remise en état des logements pour permettre la relocation (principal poste de dépenses techniques). 1,4 % de taux de vacance en 2012 de 20 à 30 % de 34 à 35 % de 36 à 49 % de 50 à 85 % Taux de logements sociaux 7146 logements, le patrimoine de Logial-OPH au 31 décembre 2012 6294 logements conventionnés 110 logements conventionnés réhabilités 135 logements non conventionnés 607 équivalents logements Répartition géographique du patrimoine Alfortville Créteil Limeil-Brévannes Athis-Mons Fleury-Mérogis Vue sur le chantier de l’opération D3 (Alfortville). 423 logements mis en chantier en 2012 Alfortville SEINE MARNE 101 142 36 31 2 56 41 8 24 67 13 20 84 103 163 7 6 148 117 426 248 106 489 18 27 1 69 61 352 185 60 45 102 77 42 40 42 28 74 65 60 264 134 292 101 66 102 342 271 634 125 Alfortville Agence Nord Agence Sud Par agence 3175 6176 3001
  16. 16. 30 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 31 PERSPECTIVES Tenir le cap fixé C’est une résolution fondamentale de Logial-OPH, particulièrement affirmée en 2012: défendre l’intérêt général avec rigueur et vigilance. Dans un contexte de besoins cruciaux en matière d’hé- bergement, l’Office poursuit son objectif de répondre aux attentes des ménages grâce à des produits diver- sifiés, adaptés et innovants qui favorisent le parcours résidentiel des habitants. > En 2012, s’appuyant sur l’implication de tous les acteurs, l’Office a confirmé et amplifié ses engagements: en développant son parc de logements et en amé- liorant son patrimoine afin d’offrir à ses locataires des logements modernes et confortables; en favorisant l’accession sociale à la propriété sécurisée, via Domaxia, sa coopérative partenaire, afin d’encourager la mixité sociale et l’équilibre des territoires; en déployant des dispositifs innovants de service et d’accompagnement des habitants comme par exemple les projets de médiation, la gestion urbaine de proximité (GUP) mais aussi de nouvelles formes de collaboration avec les acteurs issus de l’économie sociale et solidaire. PROXIMITÉ Être proches, un véritable credo Chez Logial-OPH, la proximité est un maître mot, pilier de son activité centrée sur la qualité du service rendu aux locataires et sur la relation privilégiée tissée avec les acteurs des territoires. Outre la présence précieuse de ses équipes et la mise en place d’outils d’échanges et de dialogue, l’Office multiplie les opportunités de faire vivre la convivialité et de développer un sentiment d’appartenance aux quartiers. > Des équipes toujours accessibles Sur le terrain, la proximité de Logial-OPH se traduit concrètementparl’implantationdecollaborateursdans les deux agences de proximité et la présence dans les résidencesd’unecinquantainedegardien(ne)s.Premiers relais des locataires avec l’Office, ces derniers sont disponibles (selon des horaires précis) et compétents pour répondre aux questions, et faire remonter les préoccupations aux directions. Ramassage des déchets avec les enfants (Alfortville). Défendre l’intérêt général avec rigueur et vigilance > Faire vivre un Noël avant l’heure En 2012, dans le cadre de son fonds de soutien aux initiatives locales, Logial-OPH a été, pour la première fois, partenaire de la Bourse aux jouets organisée par l’association Socialidaire. Cet événement a permis aux familles, aux personnes sans emploi ou à faibles revenus de déposer au pied du sapin des enfants des cadeaux d’occasion de qualité, à bon prix. Cette opéra- tion, parfaitement en phase avec la vocation de bailleur engagé de Logial-OPH, a remporté un franc succès. > La Fête des voisins, au-delà de la convivialité Rendez-vous annuel incontournable, la Fête des voi- sins a été placée par Logial-OPH, en 2012, sous le signe du développement durable. Autour d’un verre et d’une bonne table, les locataires ont été sensibilisés aux enjeux environnementaux liés, notamment, à la gestion de l’eau et celle des déchets. L’esprit du collectif et de l’entraide QUALITÉ DE SERVICE (SMQ) Un management par les processus La réorganisation des pratiques permet de simplifier le travail et de gagner en efficacité tout en intensifiant les échanges entre les collaborateurs. Logial-OPH s’est ainsi engagé, en 2011, dans un important travail de refonte de ses procédures permettant d’envisager différemment son organisation, ses activités, et ses pratiques. Cette action a abouti à la mise en place d’un système de management de la qualité (SMQ), traduit dans un document de référence, Le Manuel qualité. Destiné à être un réel outil de management, le SMQ vise au renforcement d’une culture de l’écoute et de la prise en compte des attentes individuelles grâce à l’appropriation par chaque collaborateur d’un ensemble d’outils évolutifs. > Projet fédérateur et challenge collectif En clarifiant les rôles et les missions entre les diffé- rentes directions et les services, Logial-OPH optimise et sécurise ses modes de fonctionnement. Le SMQ mobilise l’ensemble des collaborateurs dans un pro- jet commun, vecteur de cohésion et d’intégration de l’expérience de chacun. Pensé comme un outil vivant et évolutif, il se traduit par l’élaboration d’un ensemble d’indicateurs visant à évaluer l’activité (voir chapitre Satisfaction). QUALITÉ DE SERVICE
  17. 17. 32 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 33 RÉNOVATION URBAINE Donner un nouveau visage aux quartiers en difficulté Depuis 2009, la ville d’Alfortville est engagée, en coopération avec de nombreux partenaires locaux dont Logial-OPH, dans un vaste projet de rénovation urbaine (PRU). Destiné à transformer en profondeur les quartiers classés en zone urbaine sensible (ZUS), il concerne les quartiers Chantereine, Grand-Ensemble, Saint-Pierre/Toulon et Langevin, soit 30 % de la popula- tion d’Alfortville. L’objectif? Améliorer le cadre de vie de leurs habitants en leur offrant du confort. Démolitions d’immeubles, constructions de programmes neufs, réhabilitations et résidentialisations des logements et des abords extérieurs, le dispositif est d’ampleur et mobilise au quotidien les équipes de Logial-OPH. RÉNOVATION URBAINE RÉHABILITATION RÉSIDENTIALISATION RELOGEMENT RSE RÉHABILITATION Un processus d’amélioration en marche Ravalement des façades, sécurisation des accès, prise en compte d’équipements moins énergivores, rénovation de l’éclairage… Logial-OPH a achevé en 2012 d’importants chantiers de réhabilitation: quartier Chantereine: achèvement de la réhabi- litation de 352 logements sociaux de l’Immeuble grande hauteur (IGH); quartier de Saint-Pierre/Toulon: achèvement de la réhabilitation de 369 logements sociaux; quartier de Grand-Ensemble: achèvement de la réhabilitation de 495 logements sociaux. > Un souci constant du confort des occupants Dans les immeubles en travaux, l’Office attache une attention toute particulière à préserver la qualité de vie en instaurant des réunions d’information régu- lières avec les habitants et les groupes de locataires référents. De plus, des relais d’expression comme l’espace d’information dédié aux travaux sur l’extranet locataire, le carnet de réclamation en loge ou une adresse mail spécifique favorisent le suivi et le trai- tement individualisé des doléances. Une nouvelle vision des espaces extérieurs Marquage des limites entre espace public et espace privé, réaménagement des abords extérieurs, organi- sation du stationnement, de la collecte des déchets, etc., la réorganisation des espaces en pied d’im- meubles est à plein régime. En 2012, l’Office a été fortement mobilisé par le suivi de nombreux projets. En 2012: les travaux de résidentialisation des quartiers Saint-Pierre/Toulon se sont poursuivis toute l’année avec l’inauguration du parc Saint-Pierre en juin et l’achèvement des îlots Grenoble, Toulon et Mâcon; le programme des travaux de résidentialisation de l’immeuble des Jardins a été engagé après concer- tation et consultation des locataires. RSE Engagé au quotidien pour le développement durable Logial-OPH travaille jour après jour à la transformation des territoires au service des habitants. Sa stratégie de développement, qui intègre les enjeux sociétaux, économiques et environnementaux, est concrétisée dans une charte Responsabilité sociale et environ- nementale (RSE). LaRSEestladéclinaisonpourl’entreprisedesconcepts de développement durable, qui intègrent les trois piliers environnementaux, sociaux et économiques. > Les 5 engagements RSE: 1:Soutenir et développer une culture d’entre- prise orientée responsabilité sociale et environnemen- tale (RSE); vidée pour permettre le démarrage des travaux et le relogement des ménages dans l’existant pour les deux tours arrive à son terme. L’essentiel des relogements restants sera réalisé dans les immeubles en cours de construction dans le sud d’Alfortville, qui seront livrés fin 2013 ou début 2014. 2: Assurer une information continue sur les bonnes pratiques, donner les moyens au personnel d’inscrire son activité quotidienne dans le respect des principes de la RSE; 3:Construire un habitat respectueux de l’envi- ronnement et des personnes, peu énergivore, utilisant des matériaux durables; 4:Mettre à la disposition des locataires les moyens d’être en adéquation avec la politique RSE de l’Office; 5:Favoriserlespartenariatsavecdesentreprises etdesinstitutionssensiblesauxprincipesdedéveloppe- ment durable et partageant l’éthique de l’Office.Îlots A et B, 170 logements, dont 30 en accession (quartier Chantereine, Alfortville). Parc public Saint-Pierre, équipement livré en 2012 (Alfortville). Réaménagement complet des espaces extérieurs en pieds d’immeuble (IGH, Alfortville). RÉSIDENTIALISATION 253 familles relogées par Logial-OPH en 2012 1167 logements auront été résidentialisés à Chantereine entre 2010 et 2015 RELOGEMENT Une forte progression L’année 2012 a été marquée par un triplement du nombre de relogements effectués par l’équipe dédiée pour les immeubles Jardins (156-166 rue Étienne Dolet) et les deux tours des Alouettes (17 quai de la Révolution et 3 rue des Alouettes) à Alfortville. 253 familles ont ainsi déménagé pendant l’année. La barre Jardins a été
  18. 18. 34 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 35 SATISFACTION SUR MESURE Tous les paramètres de l’activité sont soumis au verdict d’une véritable toise 87 % des locataires sont satisfaits de la qualité des travaux réalisés suite à leur demande d’intervention (source enquête annuelle Aviso) SUR MESURE Une approche globale et adaptée Logial-OPH est une marque qui propose une vision globale du logement (activités élargies, offre de loge- ments diversifiée), et apporte une réponse sur mesure aux attentes et aux besoins de ses partenaires et clients. L’Office participe à l’offre de constructions sociales franciliennes en associant les élus à chaque étape du processus de construction, de la conception des programmes jusqu’à la commission d’attribution. > Une logique d’adaptation L’ambitieux projet du quartier Pasteur à Limeil- Brévannes que Logial-OPH a poursuivi en 2012 est un bel exemple de la capacité de l’Office à mobili- ser ses savoir-faire dans un projet spécifique tant au niveau des procédures (partenariat public/privé) que des aspects énergétiques (un écoquartier à la pointe du développement durable). SATISFACTION La culture de la performance chiffrée La volonté d’amélioration continue de Logial-OPH repose sur la mise en œuvre d’outils de mesure. Amabilité du personnel, communication auprès des résidents, propreté des espaces communs, mais aussi prise en charge des réclamations, qualité du suivi des opérations de construction, etc., tous les para- mètres de son activité sont soumis au verdict d’une véritable toise. L’ensemble des indicateurs relatifs au management de la qualité sont disponibles à tout collaborateur, une démarche qui contribue à forger une vision partagée des objectifs mais aussi des résultats de l’Office. > L’Office distingue: Les indicateurs de pilotage qui ont pour objectif de suivre la réalisation d’actions qui se déroulent dans un processus. Ils permettent de surveiller en continu la progression du processus et de prendre des mesures correctives si nécessaire. URBAIN EN ZUS, près de 2 logements sur 3 sont HLM URBAIN Pour se sentir bien dans sa ville Engagé au cœur des quartiers des collectivités locales, Logial-OPH mène une mission d’intérêt général au service du droit au logement des personnes à revenus moyens ou modestes. Des chantiers de construction, de réhabilitation, de résidentialisation, aux programmes d’entretien et de gestion des logements, ses équipes se mobilisent pour apporter aux habitants un cadre de vie de qualité. Leurs actions dépassent le volet technique pour prendre en compte des notions de convivialité, de solidarité et tout simplement de bien-être TRAVAILLER ENSEMBLE Tous acteurs du changement Son avenir, Logial-OPH ne peut l’imaginer sans l’enga- gement et l’implication de ses collaborateurs qui sont le socle de sa réussite. L’Office s’efforce de conserver les acquis des collaborateurs pour garantir leur pro- tection et préparer les défis de demain tout en restant fidèle à ses valeurs. TRANSFORMER Un acteur dans les quartiers en pleine mutation Les quartiers classés zones urbaines sensibles (ZUS) présentent une forte concentration de ménages en difficulté sociale et économique. La rénovation urbaine qui y est engagée a pour objet de les faire évoluer vers des espaces urbains ordinaires caractérisés par la diversité des fonctions et des types d’habitat, l’ouverture avec le reste de la ville et la qualité des espaces publics. Acteur majeur du logement social, Logial-OPH participe pleinement à la transformation des territoires. TRANSFORMER TRAVAILLER ENSEMBLE Ainsi, le taux mensuel des impayés ou le suivi trimestriel du respect des fonds propres investis dans les opérations de construction sont des indicateurs de pilotage exemplaires. Les indicateurs de résultats constatent a posteriori les objectifs atteints. Ils permettent d’évaluer l’effi- cacité voire l’efficience d’une activité ou d’un processus. Ainsi, le nombre de logements neufs livrés annuelle- ment ou le taux de satisfaction des locataires, mesuré dans le cadre d’une enquête triennale, sont des indi- cateurs de résultats. 90,4 % des locataires de Saint-Pierre/Toulon se déclarent satisfaits des travaux de réhabilitation menés en 2012
  19. 19. 36 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 37 VALEURS VIVR’ESSONNE VALEURS Une dynamique porteuse de sens Le 3 juin 2012, Logial-OPH a clôturé les célébrations de ses 90 ans. Cette année fut l’occasion pour l’Office de réaffirmer les valeurs qui guident son action depuis sa création: la solidarité, ancrée dans l’héritage et l’utopie que représente le défi du logement social; l’innovation, moteur nécessaire à la conception et à la réalisation des programmes expérimentaux en liaison avec la responsabilité sociétale; la proximité et l’écoute, pierres de fondation du positionnement de l’Office autour des attentes des locataires et des territoires partenaires. VIVR’ESSONNE La conjugaison d’intérêts communs 2012 restera une date importante dans la vie de l’Of- fice, celle de son rapprochement avec Vivr’Essonne, opérateur en charge de la gestion de plus d’un mil- lier de logements sociaux dans l’Essonne. Les deux organismes exercent le même métier et partagent les valeurs portées par le mouvement HLM. L’opération de fusion-absorption, actée dès 2012 par les conseils d’administration des deux offices, le conseil municipal d’Alfortville et le conseil général, fait de Logial-OPH un acteur référent sur le territoire de l’Essonne. Son action se développera dans le cadre d’une charte de partenariat avec les élus du département. > Une alliance nécessaire Confronté à une problématique de taille qui contrai- gnait ses ressources humaines et limitait ses moyens financiers, Vivr’Essonne a souhaité s’unir à un autre organisme qui génère une capacité de production significative de logements sociaux dans le départe- ment de l’Essonne. Logial-OPH, qui détient un savoir-faire pour mettre en œuvre les politiques de l’habitat des collectivi- tés locales, est déjà présent sur le département de l’Essonne. Son alliance avec Vivr’Essonne lui permettra de: disposer d’une structure de proximité pour apporter un service de qualité aux habitants; développer une offre de logements sociaux neufs; consolider ses partenariats avec les élus locaux. WEB ATTITUDE Web attitude > Une structure en phase avec son temps Logial-OPH améliore sa qualité de service à travers l’intégration d’outils informatiques et l’usage des réseaux sociaux. Le bailleur s’illustre notamment par le succès de ma résidence.fr, le premier réseau social de proximité et l’un des premiers réseaux sociaux avec plus de 10000 immeubles utilisateurs. Astucieux et pratique, il offre la possibilité d’échanger avec ses voisins et de renforcer le lien avec le bailleur. Autre présence remarquée: Logial-OPH dispose de sa page Facebook, réseau social à très forte diffusion, qui per- met de bien relayer les actions citoyennes soutenues par l’Office, et plusieurs vidéos pédagogiques sont mises en ligne sur le site Dailymotion. XXL Effet loupe à tous les niveaux > Logial-OPH pense et voit grand: l’Office connaît une croissance gràce à son rappro- chement avec Vivr’Essonne et devient un organisme interdépartemental de premier plan; l’Office s’appuie sur ses marques territoriales et sur Domaxia pour proposer une offre diversifiée de logements; l’Office développe ses métiers et ses compétences pour accompagner les élus partenaires dans toutes les étapes de leurs projets; l’Office mène une démarche ambitieuse de construc- tion de bâtiments de très haute qualité énergétique (THQE) et basse consommation (BBC); l’Office a refondu tous ses processus pour mieux satisfaire ses clients. Une démarche exigeante pour obtenir la certification ISO 9001 (v 2008). WEB ATTITUDE XXL La qualité de service à travers l’intégration d’outils informatiques et l’usage des réseaux sociaux Villa Chagall, 70 logements labellisés BBC - Habitat et Environnement (Fleury-Mérogis).
  20. 20. 38 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 39 YES, WE COOP Mise à l’honneur des coopératives HLM La fédération des coopératives HLM fondée en 1908 regroupe, à l’échelle nationale, 170 coopératives d’HLM qui puisent leurs références dans l’histoire de l’économie sociale et dans celle du mouvement HLM. Elle œuvre en faveur du logement des personnes modestes, en accession à la propriété comme en locatif social. Le 15 mai 2012, a eu lieu à Paris, « Yes, we coop! », la première rencontre des collaborateurs des coopéra- tives d’HLM, organisée par la fédération nationale des sociétés coopératives d’HLM (FNSCHLM). Cet événe- ment qui s’est déroulé alors que l’Organisation des Nations unies avait proclamé 2012 « Année internatio- nale des coopératives » visait à sensibiliser le public sur la contribution des coopératives au développement socio-économique, à promouvoir leur création et leur croissance en vue de renforcer l’autonomisation socio- économique, et à encourager les gouvernements et les organes de contrôle à mettre en place des politiques, lois et règlements propices à leur essor. Cette mani- festation a été un moment important pour l’équipe de Logia-OPH mise à l’honneur dans un film Les Coop HLM, des hommes et des femmes. YES, WE COOP ! ZAPPING L’année 2012 en dates: > Janvier: Lancement du chantier rue de l’Avenir, à Alfortville : 56 logements locatifs et 56 places de stationnement (labels Qualitel THPE et Habitat et Environnement profil A). > Mai : Lancement du chantier 17 rue Marillier à Fleury- Mérogis: 5 logements en construction neuve et acquisition-amélioration. « Yeswecoop ! »,Logial-OPH,représentéàlapremière rencontre des collaborateurs des coopératives HLM. ZAPPING > Juin : Clôture des célébrations des 90 ans de Logial-OPH. Ouverture au public du parc Saint-Pierre (quartier Saint-Pierre/Toulon) aménagé par l’Office dans le cadre du programme de rénovation urbaine. Pose de la première pierre du 102/106 rue Étienne- Dolet, à Alfortville (quartier Chantereine): un futur immeuble de 29 logements sociaux de Logial-OPH avec un tout nouveau bureau de poste. Lancement du chantier 15-17 rue d’Orléans, à Athis- Mons: 17 logements locatifs sociaux, 17 places de stationnements et 1 local d’activité (labels THPE 2005, optionéconomiedecharges,HabitatetEnvironnement profil A). En 2011: les coopératives d’HLM ont produit 5456 logements en accession sociale à la propriété et en locatif 100 millions d’emplois sont assurés par les coopératives dans le monde Résidence rue de l’Avenir, 56 logements (Alfortville). Parc public Saint-Pierre (Alfortville). Clos Brévania, 24 maisons (Limeil-Brévannes). 23,7 millions de Français sociétaires de coopérative, tous secteurs confondus Luc Carvounas, président de Logial-OPH pose la première pierre de la résidence du 102/106 rue Etienne Dolet (Alfortville).
  21. 21. 40 rapport d’activité2012 rapport d’activité 2012 41 > Juillet : Livraison de la résidence rue de la Marne, à Alfortville: 142 logements THPE, Habitat et Environnement. Réception des travaux de réhabilitation des immeubles du quartier Saint-Pierre/Toulon. Lancement des chantiers Chantereine à Alfortville: - première tranche îlots D1 et D3: 131 logements locatifs sociaux, 131 places de stationnements, des locaux d’activités et équipements en RDC, chauffage et ECS par raccordement au réseau géothermique, BBC - Habitat et Environnement; - première tranche îlots A et B: 140 logements loca- tifs sociaux et 31 logements en accession sociale, BBC - Habitat et Environnement. > Octobre : Adieux à la barre Jardins (quartier Chantereine), avant les étapes de curage puis de déconstruction par grignotage prévue en 2013. Vote du conseil général en faveur de la fusion- absorption de Vivr’Essonne et de Logial-OPH. Lancement du chantier îlot F à Alfortville: 101 loge- ments locatifs sociaux avec balcon, terrasse ou jardin et 101 places de stationnements, BBC - Habitat et Environnement. > Novembre Lancement du dispositif Médiaterre, à Alfortville, dans les résidences rue Parmentier, rue de la Marne et dans le quartier Chantereine. > Décembre Premières remises des clefs aux primo-accédants des 36 logements de Duplex et Jardins (quartier des Temps Durables). Participation au centenaire de la loi Bonnevay qui a initié en 1912 la création des offices HLM. Îlots D1 et D3, 131 logements (quartier Chantereine, Alfortville). Îlot F, 101 logements (quartier Chantereine, Alfortville). Remise des clefs, logements Duplex et Jardins (Limeil-Brévannes). Crédits photos: Direction de la Communication et de la Qualité Logial-OPH Architectes: L’Écluse: Elleboode Architecture; Rue de l’Avenir: Arc. AME; Résidence de la Marne: Agence Nicolas Michelin et Associés; Chantereine îlots D2-D3: 3AIDF; îlot F: L.L.T.R. Architectes Urbanistes; Chantereine-îlots A1- A2- B1: Agence Christiane GIRAT et 3 AIDF; Zac Ballastière – Parcelle 3.2 et 3.3: AAU MASTRANDREAS et Atelier Roland CASTRO; Pasteur îlot 8: r2k; Clos Brevania: MAP; Zac Ballastière – Duplex et Jardins: EAU; Villa Chagall: Autres crédits photos: Conception, rédaction, réalisation: Rouge Vif.

×