Expo femmes rurales et changement climatique

970 vues

Publié le

FEMMES RURALES ET CHANGEMENTS CLIMATIQUES, L’OPPORTUNITÉ DE L’AGROECOLOGIE : CAS DE L’AFRIQUE CENTRALE
1er FORUM
DE LA FEMME RURALE AFRICAINE
« La place et le rôle de la femmes rurale dans l’exploitation
agricole familiale et rurale en Afrique

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
970
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
21
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Expo femmes rurales et changement climatique

  1. 1. FEMMES RURALES ET CHANGEMENTS CLIMATIQUES, L’OPPORTUNITE DE L’AGRO ECOLOGIE : CAS DE L’AFRIQUE CENTRALE 1er FORUM DE LA FEMME RURALE AFRICAINE « La place et le rôle de la femmes rurale dans l’exploitation agricole familiale et rurale en Afrique » Yaoundé du 10 au 12 Décembre 2013 ------------------------ Patrice ABESSOLO Ingénieur agronome CHARGE DES PROJETS - PROPAC
  2. 2. PLAN DE L’EXPOSE INTRODUCTION I- LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES (CC) EN RACOURCIS  DEFINITION  CAUSES  LES EFFETS II- L’AGRO ECOLOGIE  DEFINITION  CARACTERISTIQUES III- LA SPECIFICITE DE LA FEMME RURALE  SUR LE PLAN SOCIO CULTUREL  SUR LE PLAN ECONOMIQUE ET ENVIRONNEMENTAL IV-LA FEMME RURALE ET LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES  SUR LE PLAN SOCIAL  SUR LE PLAN ECONOMIQUES  SUR LE PLAN DE LA SANTE
  3. 3. PLAN DE L’EXPOSE (SUITE) V- LA FEMME RURALE ET LA LUTTE CONTRE LES CC EN AFRIQUE CENTRALE  SUR LE PLAN INTERNATIONALE  SUR LE PLAN REGIONAL  SUR LE PLAN LOCAL VI- AGRICULTURE FAMILIALE ET AGRO ECOLOGIE  AGRICULTURE FALIALE ET ENVIRONNEMENT  RAPPROCHEMENT ENTRE L’AGRICULTURE FAMILIALE ET L’AGRO ECOLOGIE CONCLUSION
  4. 4. INTRODUCTION    En Afrique, parmi les nombreuses difficultés auxquelles  l’agriculture familiale fait face, nous pouvons prioritairement citer les effets des changements climatiques en plus des contraintes telles que l’enclavement des bassins de production ; le manque d’infrastructures ; les difficultés de commercialisation ; les difficultés d’accès aux intrants, aux crédits, aux services de vulgarisation ; l’accès limité à l’eau et à l’électricité etc. Dans la perspective de cerner dans quelles conditions et comment estce que la femme rurale, principale actrice de l’agriculture familiale fait face à cette contrainte considérable, la PROPAC a en 2011 initié en partenariat avec la coopération norvégienne (NORAD), un « Programme de renforcement des capacités des femmes rurales pour la participation aux politiques et stratégies d’adaptation et de mitigation aux changements climatiques dans le bassin du Congo » en abrégé FR3C. C’est fort des résultats d’une enquête menée dans le cadre de ce programme dans six pays de la sous- région d’Afrique centrale (le Cameroun ; la RDC ; le Congo ; le Gabon ; la RCA et le Tchad) sur le thème « genre et changements climatiques en Afrique Centrale  » que nous vous présentons cet exposé.
  5. 5. I- LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES EN RACOURCIS I.1- DEFINITION: « Toute variation du climat dans le temps, qu’elle provienne de la variabilité naturelle ou qu’il soit le résultat de l’activité humaine ». D’après le Groupe Intergouvernemental d’Experts sur l’Evolution du Climat (GIEC). II.2- CAUSES: Amplification du phénomène de « l’effet de serre » à cause de l’augmentation du taux de certains  gaz dits « à effet de serre » dans l’atmosphère, suite à des activités anthropiques. III.3- EFFETS: Augmentation des températures, variation de la quantité et la qualité des précipitations et des saisons entraînant: de nombreuses modifications des paramètres du climat, dans les écosystèmes et biodiversités: Diminution des ressources en eau et de leur débit; augmentation des pluies torrentielles, des tempêtes , des sécheresses, des feux de forêts durant les étés, des maladies comme le choléra ou le paludisme etc. Et accroissement des inondations, du niveau de la mer et de la désertification.
  6. 6. II- L’AGRO ECOLOGIE II.1- DEFINITION: D’après Actu- Environnement.com, l’agro écologie est une démarche scientifique attentive aux phénomènes biologiques qui combine développement agricole et protection/régénération de l’environnement naturel. II.2- CARACTERISTIQUE: L’agro écologie se caractérise par une optimisation de la production, en minimisant l’utilisation des intrants et en évitant de polluer les ressources naturelles.
  7. 7. III- SPECIFICITE DE LA FEMME RURALE La condition spécifique des femmes consiste dans des facteurs et mécanismes sociaux, culturels et économiques qui les maintiennent dans une situation désavantageuse et de subordination par rapport aux hommes. Cette subordination s’exprime de manière variable selon le contexte historique et culturel. (USAID, 2007). III.1- SUR LE PLAN SOCIO-CULTUREL: Dans la plupart des sociétés africaines et d’ailleurs, il existe des différences significatives entre les droits et opportunités des femmes et ceux des hommes. Ces différences incluent entre autres :  dans le rapport des droits à la terre, aux ressources de production, aux crédits, aux services de santé, à l’éducation et la formation . Les possibilités de travailler, de subsister, de produire des revenus et des richesses pour la femme rurale ne dépendent que des ressources de production agricole, essentiellement propriétés des hommes;  dans les possibilités de promotion au travail;  dans les salaires et dans les occasions de participer à et d’influer sur les processus de prise de décision. La réalité est que les inégalités entre hommes et femmes sont enracinées dans des normes et des valeurs sociales partout dans le monde.
  8. 8. II- SPECIFICITE DE LA FEMME RURALE (SUITE) III.2- SUR LES PLANS ECONOMIQUE ET ENVIRONNEMENTAL: Selon ONU femmes:  les femmes représentent 43% de la population rurale et jusqu’à 70% de la force de travail agricole familiale dans tous les pays d’Afrique centrale;  Les femmes rurales jouent un rôle clé pour la production , la sécurité et la souveraineté alimentaires et nutritionnelles;  Les femmes rurales participent fortement à la préservation de l’environnement et de la bio diversité à travers la transmission à leur progéniture des bonnes pratiques agricoles endogènes et à travers la conservation des variétés culturales locales.
  9. 9. IV- LA FEMME RURALE ET LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES Les femmes et les hommes sont différemment impactés principalement par le changement et la variabilité climatique parce qu’ils ont des rôles dissimilaires socio économiquement parlant, en raison de la structure de prise de décisions dans les communautés, et aussi à cause de leur faible accès aux ressources et leur contrôle. IV.1- SUR LE PLAN SOCIO CULTUREL Les CC renforcent les différences et les inégalités entre hommes et femmes, quant à leur vulnérabilité et leur capacité de réponse face aux conséquences de leurs effets. IV.2- SUR LE PLAN ECONOMIQUES Les CC favorisent l’appauvrissement de la femme rurale et empêchent son autonomisation à cause des baisses de rendements agricoles et à cause et la raréfaction de la semence qui constituent ses seules sources d’approvisionnement et de revenus. IV.3- SUR LES PLANS DE LA SANTE ET NUTRITIONNEL Avec les CC, les femmes sont sujettes aux maladies telles que le paludisme et le choléra. Et elle ont des difficultés à continuer à assurer la sécurité alimentaire de leur famille et communauté.
  10. 10. V- LA FEMME RURALE ET LUTTE CONTRE LES CC EN AFRIQUE CENTRALE V.1- SUR LE PLAN INTERNATIONALE Depuis la fin des années 90, la communauté internationale a pris conscience de l’ampleur du phénomène global des CC et a alors mis en place un arsenal de textes, accords, conventions et protocoles pour assurer la gouvernance internationale sur le climat mondial. Et même s’il n’y a pas de référence spécifique au genre dans la ConventionCadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) et le Protocole de Kyōto, il existe 12 instruments juridiques internationaux qui mandatent l’intégration d’une perspective de genre en relation avec le changement climatique. V.2- SUR LE PLAN REGIONAL Tous les six pays de l’Afrique centrale qui ont fait l’objet de notre étude ont ratifié des conventions, accords et protocoles internationaux, en matière d’environnement et de genre. Ils disposent actuellement en majorité d’un cadre politique ainsi que des mécanismes et des instruments permettant d’assurer une gestion efficace de l’environnement. Cependant, nombreux de ces conventions, accords et protocoles n’intègrent explicitement ni les changements climatiques ni le genre, encore moins les deux à la fois.
  11. 11. V- LA FEMME ET LUTTE CONTRE LES CC EN AFRIQUE CENTRALE (SUITE) V.3- SUR LE PLAN LOCAL La réponse internationale au changement climatique stipulé dans l’article 2 de la Convention-Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique comporte deux stratégies : la mitigation et l’adaptation.  En pratique, la mitigation ou atténuation des changements climatiques consiste à réduire ou à stabiliser les émissions de GES par la modification de certains comportements de production, de consommation et le choix de technologies propres.  L’adaptation au changement climatique est définie comme un réajustement des systèmes naturels ou humains en réponse aux stimuli climatiques actuels ou prévus, ou leurs effets, permettant d’atténuer les dommages ou de saisir des opportunités. Et c’est dans le cadre de cette stratégie que notre étude a révélé que les femmes rurales de l’Afrique centrale, par des pratiques agricoles endogènes parviennent tant bien que mal à faire face ou à s’ajuster à l’évolution actuelle du climat à fin de continuer à faire survivre leurs familles et à avoir des revenus.
  12. 12. V- LA FEMME ET LUTTE CONTRE LES CC EN AFRIQUE CENTRALE (SUITE) L’ étude que nous avons mené révèle que les déterminants des stratégies d’adaptation au niveau des exploitations familiales agricoles et donc de la femme rurale ne peuvent pas à elles seules permettre de réduire la vulnérabilité des populations locales au changement. Plusieurs contraintes se posent à elles: le faible accès aux innovations scientifiques et aux informations suffisamment robustes pour contrer les effets néfastes du dérèglement climatique, le faible capital social et l’absence d’un cadre local pour la réflexion et l’action relatives à l’adaptation au changement climatique.
  13. 13. VI- AGRICULTURE FAMILIALE ET AGRO ECOLOGIE VI.1- AGRICULTURE FAMILIALE ET ENVIRONNEMENT  Les exploitants agricoles familiaux sont astreints à pratiquer une agriculture sans intrants chimiques à cause de la faiblisse de leurs revenus et aussi à cause de la difficulté d’accès aux intrants et bien d’autres contraintes aux quelles ils font face en milieu rural. Elle contribue à préserver les phénomènes biologique.  L’agriculture familiale préserve la bio diversité grâce à la diversification des variétés cultivées et la conservation des variétés culturales locales. L’agriculture familiale est une agriculture qui protège l’environnement à travers la préservation des phénomènes biologiques et celle de la bio diversité. Cependant elle doit encore améliorer ses rendements. VI.2- RAPPROCHEMENT ENTRE L’AGRICULTURE FAMILIALE ET L’AGRO ECOLOGIE La situation actuelle de l’agriculture familiale la rapproche de l’agro écologie sur le plan environnemental. Mais sur le plan des rendements cela n’est pas le cas. Il y a donc lieu de se poser la question de savoir si l’agro écologie ne constituerait pas une opportunité pour les femmes rurales en matière d’amélioration des rendements agricole.
  14. 14. CONCLUSION .    Les changements climatiques et les inégalités de genre sont inextricablement liés. Car en exacerbant les inégalités globales, les changements climatiques ralentissent les progrès vers l’égalité de genre et entravent ainsi les efforts visant à atteindre des objectifs plus larges tels que la réduction de la pauvreté et le développement durable. Et à l’inverse, l’inégalité de genre peut aggraver les effets du changement climatique. Une perspective d’égalité de genre est essentielle lorsque sont discutés le développement des politiques, les prises de décisions, et les stratégies d’atténuation et d’adaptation au changement climatique. Car les femmes ne sont pas de simples victimes sans défense, mais elles sont de puissants agents du changement à cause de leurs grandes qualités de dirigeantes. L’agriculture familiale est une agriculture qui protège l’environnement. Cependant elle doit encore améliorer ses rendements. Et l’agro écologie pourrait constituer une opportunité pour les femmes rurales, à fin de résoudre ce problème.
  15. 15. Je vous remercie de votre aimable attention.

×