Auguste Lacaussade                                               A l’inverse des autres poètes de l’île, Lacaussade, lui, ...
Juliette Dodu                                                           Véritable héroïne française de la guerre          ...
   Elle réussit donc à brancher l’appareil sur ce réseau, et ainsi informer l’armée française des faits et    gestes     ...
Marius et Ary Leblond             Ce cache derrière ce double pseudonyme deux cousins écrivains Georges Athénas et AiméMer...
Raymond Vergès            Père de Jacques et Paul Vergès, ce médecin de carrière deviendra l’un des plus grandshommes poli...
Roland Garros            D’abord champion de France de vélo en 1906, ce pilote aérien hors pair réussit lepremier la trave...
Personnages célèbres de la ville de saint denis
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Personnages célèbres de la ville de saint denis

491 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
491
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
238
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Personnages célèbres de la ville de saint denis

  1. 1. Auguste Lacaussade A l’inverse des autres poètes de l’île, Lacaussade, lui, n’est pas d’origine plus ou moins bourgeoise, mais réellement d’une filiation « batarde » comme il le décrira lui-même. Il naitra en 1815 d’un père blanc et d’une mère noire. Il grandira à Champ-Borne, et gardera une certaine rancœur de n’avoir pu fréquenter le collège à cause de ses origines. Heureusement pour lui, ses grands frères sont plus aisés que leurs parents, et ils l’enverront dès l’âge de 10 ans en France, dans la même pension nantaise que Leconte de Lisle fréquenta quelques années plus tôt. Il revient en 1834 sur l’île, à la fin de ses études secondaires, et commencera à travailler comme clerc de notaire. C’est à cette même époque qu’il fera une rencontre qui changera du tout au tout son existence, surtout littéraire. Il rencontre un ingénieur à la retraire nommé Gaudin qui l’initiera à la poésie. Une vocation naît alors. Il décide donc de retourner à Paris en 1836 pour s’essayer à la carrière littéraire. Ce sont ses frères qui subsistent à ses besoins, et il peut ainsi s’adonner à la poésie, et même publier quelques poèmes dénonçant l’esclavage . En 1839, après s’être marié, il publie son premier recueil « les salaziennes ». L’ouvrage, qui décritpar la mélancolie son enfance, passe inaperçu, et lorsque Lacaussade commencera à être reconnu, c’est alorsque l’ouvrage le sera également. Mais Lacaussade le supprimera des nouvelles éditions, car pour lui, ilrenferme une gêne, celle de ses origines. En 1852, après s’être essayé plutôt mal à la politique, il publiera «Poèmes et paysages » qui décrit l’île Bourbon. Cet ouvrage est un succès, et obtient le prix de l’Académie,ainsi qu’une pension annuelle de 2000 francs par le Conseil Colonial. En 1861 son nouveau recueil « les épaves» est également un succès. En 1872, comme Leconte de Lisle avant lui, il deviendra bibliothécaire au Sénat. Ilmeut en 1897, quelque peu oublié.
  2. 2. Juliette Dodu Véritable héroïne française de la guerre contre la Prusse en 1870, l’action de cette femme d’origine réunionnaise sauva la vie à 40 000 soldats. C’est en 1848 que la ville de Saint Denis accueille une nouvelle naissance, celle de Juliette Dodu, fille d’un chirurgien métropolitain et d’une femme créole nommée Desaiffre de Pellegrin. Deux ans plus tard, le père de Juliette Dodu meurt, et alors sa mère se remarie, mais de nouveau cet époux décède après lui avoir fait deux nouveaux enfants, une fille et un fils malade. En 1864, elle décide de quitter l’île pour la métropole, laissant son fils malade à son frère.Sa mère trouve un emploi dans la poste de la petite commune de Pithiviers, où Juliette viendral’aider. Mais au bout de quelques mois seulement, la guerre entre la France et la Prusse éclate, etcette petite commune se verra alors doter d’un poste télégraphique pour informer la DéfenseNationale des mouvements de l’armée adverse. Aussi, lorsque le 20 septembre 1870 Pithiviers estenvahi par les prussiens, Juliette Dodu envoie un télégramme indiquant cette annexion. Juste avantque les prussiens ne débarquent dans le bureau de poste, Juliette dissimula l’appareiltélégraphique sous son manteau et alla le cacher chez l’inspecteur primaire. Quatre jours plus tard,les prussiens repartent de la commune et Juliette rétablit alors les communications télégraphiques.Trois jours plus tard, le 27, ce sont les hussards prussiens qui entrent dans la commune, Julietteinforme aussitôt la Défense Nationale de leur arrivée.
  3. 3.  Elle réussit donc à brancher l’appareil sur ce réseau, et ainsi informer l’armée française des faits et gestes des hussards dans Pithiviers. Le 6 octobre, les prussiens quittent de nouveau Pithiviers, l’armée française reprend possession des lieux le 20. Mais un mois plus tard, l’armée prussienne la reprend. Juliette à tout juste le temps de cacher le matériel télégraphique, que les allemands, connaissant cette fois la bravoure de la jeune apprentie télégraphe, l’enferment , elle et sa mère au premier étage de la poste. Mais Juliette dodu réussit à subtiliser , aux allemands qui commencent à installer leur propre matériel télégraphique ,deux rouleaux de fils, ce qui retarde les communications allemandes de 24 heures. Le 28 novembre débute la bataille décisive de Beaune-la-Rolande. Juliette comprend l’importance des communications ennemies qui se font juste en dessous d’elle. Elle arrive à rassembler ses appareils cachés, et la nuit, enfermée dans sa pièce à l’étage du bureau de poste, en ouvrant discrètement la fenêtre elle jette deux fils télégraphiques volants sur le réseau prussien, et intercepte alors les messages ennemis. Ensuite, elle faisait de même avec le réseau français et renvoyait les dépêches ainsi interceptées. Ce petit manège dura pendant 23 nuits, et permit de sauver la vie de prêt de 40 000 soldats qui ne tombèrent donc pas dans de terribles embuscades. Le 5 janvier, lors d’une dispute avec sa gouvernante, cette dernière lâche haut et fort les actions auxquelles se livre Juliette toutes les nuits. Le garde allemand en poste devant la chambre de Juliette, comprend malheureusement le français, et va donc informer ses supérieurs de ce qu’il vient d’entendre. Le lendemain, on annonce à Juliette et a sa mère qu’elles seront fusillées. Au bout de huit jours, on propose à Juliette un poste au télégraphe allemand ,qu’elle refuse. On lui annonce alors qu’elle se tienne prête pour son exécution. Mais fort heureusement, deux jours plus tard , l’armistice est signé, la jeune femme de 20 ans et sa mère sont libérées du joug des prussiens. Elle devient alors un symbole de la résistance française, et obtient en 1877 la médaille militaire, et en 1878 la croix de la Légion d’Honneur. Même les journaux allemands ne peuvent s’empêcher d’admirer cette jeune héroïne française. Elle s’éteindra en Suisse, à Clarens, en 1909.
  4. 4. Marius et Ary Leblond Ce cache derrière ce double pseudonyme deux cousins écrivains Georges Athénas et AiméMerlo, l’un né à Saint Denis, l’autre à Saint-Pierre. Ils écriront donc à quatre mains des œuvres très reconnuscomme « En France » qui obtint le prix Goncourt en 1909. Ils occupèrent des postes publics, Georges comme secrétaire du maréchal Gallieni de 1914 à1916, Ary (Aimé) comme conservateur du musée de la France outre-mer , à Paris. On leur doit à ce titre lacréation (le 25 août 1911) du musée qui porte le nom de Léon Dierx à Saint-Denis de La Réunion, le muséeLéon-Dierx.
  5. 5. Raymond Vergès Père de Jacques et Paul Vergès, ce médecin de carrière deviendra l’un des plus grandshommes politiques du XXème siècle. Il fondera le journal communiste « Témoignages » en1944, avant de devenir maire de Saint Denis en 1945, puis Député jusqu’en 1955.
  6. 6. Roland Garros D’abord champion de France de vélo en 1906, ce pilote aérien hors pair réussit lepremier la traversée de la méditerranée en avion en près de 8h00. Aujourd’hui, l’aéroport deSaint Denis porte son nom.

×