Pv prague juin2013

711 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
711
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pv prague juin2013

  1. 1. Commission du secteur Prague Jeudi 13 Juin 2013 (19h30 ­ 22h) Synthèse p2 La commission de secteur p2 Les usages et réactions des habitants pendant la présence de la caravane p3 Synthèse des échanges durant la balade et à la caravane p6 Participants
  2. 2. Les commissions de secteur et quelques rappels sur le projet de                    quartier ● Une commission pour chacun des 12 secteurs afin de donner la parole aux habitants Le projet du Blosne prendra la forme de deux ZAC (Zone d’Aménagement concerté). La première a été                                créée en mars 2012 sur la partie Est du quartier. Le dossier de réalisation de la ZAC Est est en cours                                        d'élaboration et sera validé à l'automne. Dans ce dossier, la ville donne les grandes orientations en ce                                qui concerne les infrastructures, les logements, les équipements : c'est une esquisse de programmation                          avec une préfiguration des nouvelles constructions. La durée de vie d'une ZAC est longue (10, 20...40 ans) : on ne commence pas partout en même temps. La                                        mutation qui va concerner tout le monde est donc sectorisée en 12 secteurs opérationnels. Sur chaque                              secteur est créé une commission pour réfléchir ensemble : les élus, les professionnels avec les habitants.                              Aujourd’hui c’est la première réunion de la commission du secteur Prague, elle se fait sous forme de                                balade. D’autres réunions auront lieu tout au cours du projet :au moins quatre fois, dans l'idée de tester                                  auprès des usagers les programmations (quelles constructions, qui les occupera …).On pourra aussi                        parler des questions de types de matériaux, du choix des architectes... Il y a la volonté de créer un groupe                                      qui n'est pas institutionnalisé (bailleurs, habitant, associations, syndics...). Il y aura l’arrivée d'une                        centaine de logements par secteur. Rappels sur le projet de quartier Parmi les points à retenir dans l’Est du quartier, on note un grand espace de centralité place de                                  Zagreb. On y trouvera : ● un conservatoire de musique (programmation plus définie dans quelques semaines) ● une halle d'équipement ● une rambla qui va de la halle jusqu'au Triangle, dédiée aux déplacements doux et doublée d'une                              voirie. C'est donc une centralité qui est renforcée d'Est en Ouest mais aussi du Nord au Sud avec la traversée de                                      la place de Zagreb par le parc en réseau. Les usages du square par les habitants pendant la présence de la                      caravane La caravane a été présente pendant quatre jours la semaine précédent la commission (du 10 au 13 juin).                                  Une cinquantaine de personnes se sont exprimées : principalement des adultes et jeunes adultes.                          Beaucoup d'habitants de Transylvanie viennent pour s'indigner des propositions de construction sur leur toit                          (information erronée qui a circulé) La caravane est bien repérée comme étant un lieu d'information sur le projet urbain. Il y a une forte demande                                      de re­qualification de la place de Prague. Les usages du square Observation de la vie quotidienne de la Place de Prague : ●     beaucoup d'enfants jouent sur la place ou sur le toboggan, à la sortie de l'école
  3. 3. ●     Il y a un faible usage de la cabane ●     il fait très sombre et humide sur la place de Prague. Synthèse des échanges durant la balade et à la caravane I / Remarques sur le projet, à l’échelle du quartier ou de l’ensemble du secteur : Les remarques sur le projet concernent les thématiques suivantes : les nouvelles constructions, les                          espaces verts et espaces publics, les voitures et le stationnement, la participation et la vie sociale. Les espaces verts, atouts du quartier, sont à conserver et il faut limiter les constructions sur ces espaces                                  naturels mais la question du stationnement reste problématique. Réactions des usagers : ● Vous nous enlevez du parking, il n'y en a déjà pas beaucoup ! Combien de niveaux y                                  aura­t­il en souterrain ? Quels seront les prix des places en souterrain ? Réponse de F. Bourcier : Le principe est de démolir les parkings, au moins partiellement, et de les                                  refaire. En ce qui concerne le stationnement privé, le PLU s'impose : il faut une place par logement                                  plus la reconstruction des places privées utilisées qui seront démolies. Ceux qui viennent se garer                            pour prendre le métro mais qui ne sont pas d'ici ne pourront plus se garer. Pour les logements                                  existants, il y aura 0,5 place par logement (50% des habitants ont une voiture). On ne souhaite pas                                  que ça coûte aux propriétaires (copropriétaires et bailleurs). Le supplément sera pris à notre                          charge. ● 0,5 place par logement social : c'est un problème. J'ai ma voiture, celle de mon mari, de                                  mon fils. Réponse de F. Bourcier : Ce sont des normes qu'on applique partout dans la ville. Il y a des normes                                      pour les bâtiments et des places publiques en plus. On en aura plus le long de la voirie. Il y a eu                                          des enquêtes stationnement, des enquêtes auprès des ménages. On a découvert que 80% des                          gens n'utilisent pas leur voiture pour les déplacements quotidiens dans Rennes. On va doubler le                            parking de la Poterie. C'est aussi une question au niveau du métro Triangle. Aujourd'hui les gens                              viennent se garer pour prendre le métro. On veut prioriser les places pour les habitants : les places                                  aériennes en cœur d'îlot seront réservées aux habitants. Complément de A. Bras­denis : Il y a 40% de taux de vacance en souterrain. Par contre il n'y a pas                                        de box vacants. ● J'ai un garage en sous­sol. Vous allez nous exproprier pendant les travaux. Où va­t­on se                              garer ? Réponse de F. Bourcier : Il y a deux cas de figure : soit vous restez dans le logement soit vous le                                          vendez. Si vous le vendez, la ville rachète le parking grâce au droit de préemption. Admettons un                                prix de 100 000 € pour le logement + la place : vous vendez le logement 97 000 € et on vous                                          rachète la place 3000 €. L'acheteur du logement peut utiliser la place de la ville à titre gratuit                                  jusqu'aux travaux. Si vous restez, on vous achète la place à l'amiable ou par expropriation et                              pendant les travaux, on s'organise pour trouver une solution. Règlementairement, toute place privée                        supprimée sera reconstituée et revendue. Christophe Cuny est en train de faire ce travail de                            comptabilisation des places.
  4. 4. ●     Qu'en est­il des camionnettes ? Réponse de F. Bourcier : Il y a environ 200 camionnettes sur le quartier. On est en relation avec                                    l'association des travailleurs turcs. On a pour objectif la création d'un garage atelier avec des                            stationnements pour les camionnettes, un garage social. ● Je veux des espaces verts ! Pas de béton ! Vous croyez que ça va attirer les gens d'être                                      entassés ?! Réponse de F. Bourcier : On aura le choix des matériaux et on reconstituera les espaces verts.                                Pour les zones autour des bâtiments il y a un budget de 600 000 € pour les jeux, les espaces                                      verts... Au Blosne, 30% de la surface au sol sont des espaces verts. ●     Il faut des choses pour les enfants, le citystade ce n'est pas dans notre quartier. Réponse de F. Bourcier : Il ne faut pas raisonner par “quartier”. Le citystade va être juste en face et                                      on pourra y acceder par une traversée grâce à la continuité parc en réseau. L’un des enjeux du                                  parc et des réaménagements est de relier les différents secteurs du Blosne. Pour la place de                              Prague, j'espère quelque chose de beaucoup plus vert avec un peu moins d'arbres et plus de bancs,                                pour avoir la possibilité de s'arrêter quand on se promène. Un des objectifs du projet est de                                revaloriser un quartier vert. Il y a un phénomène de décohabitation : il y a moins de monde, moins                                    d'enfants. Il faut donc ramener de la population et les espaces qui vont avec. ●     Quel type de logements seront construits ? Réponse de F. Bourcier : Il y aura du logement en accession libre et en accession aidée (2 000 à                                      2100 €.m2) ● Il faudrait une cuisine coopérative (espace à partager entre différentes structures ou                        privés). ● Il faut un endroit pour les filles : il y a une salle pour les enfants, pour les pères, pour les                                          garçons à Bosnie, et rien pour les filles. 2 / Remarques localisées : A/ Au niveau des tours noires et blanches : Présentation synthétique de la rénovation des tours (Franck Pluche) Le projet a été de réhabiliter complètement les deux tours en BBC. Il y a une évolution avec un                                    changement de population grâce à la résidence pour jeunes actifs (77 logements du studio au T1bis). Au                                jour d'aujourd'hui, les jeunes sont arrivés. Il y a un service d’accompagnement pour les jeunes concernés. Réactions des usagers : ●     Les réactions quant à la couleur de la tour noire sont mitigées. ● Les résidents des deux tours se plaignent des conditions de vie pendant les travaux : «                                L'idéal aurait été de reloger pendant les travaux ». Maintenant que les travaux sont finis, ils                             
  5. 5. sont contents : « On ne ressent plus le froid en hiver ». C'est « un changement dans le bon sens ». ● La rénovation BBC garantit­elle la RT 2012 de 55 kWh.m­2.an aux locataires ? Les                            locataires vont­ils bénéficier de cette amélioration sur leur facture ? Réponse de A. Bras­denis : Ces chiffres de la RT 2012 sont ceux qui concernent les bâtiments neufs.                                  Pour les bâtiments restaurés : 98 kWh.m­2.an, ce qui est déjà bien. Réponse de F. Pluche : Les consommations vont baisser donc les locataires paieront moins.                          Aujourd'hui ce sont des calculs. Il y a un engagement de retour vers les locataires pour parler des                                  gains. ●     Pourquoi y a t­il deux entrées séparées pour les jeunes et les autres habitants ? Réponse Espacil : Il s'agit de deux populations différentes qui n'ont pas les mêmes horaires. Il y a des                                    parties communes mais aussi des salles en plus pour travailler. Mais les deux halls se rejoignent.                              Ce n’est pas séparé : on peut passer de l’un à l’autre. B/ Au niveau de l'angle Bd de Yougoslavie, Rue de Roumanie : Présentation synthétique de la rénovation des tours (Estel Rubeillon) Le projet est de construire plusieurs bâtiments sur l'emplacement du parking actuel. Ces bâtiments vont du                              R+3 au R+8. Le bâtiment qui longe le Bd de Yougoslavie (de R+5 à R+8) aura des commerces en Rez de                                        chaussée, en lien avec le futur cœur de quartier à Zagreb. Il y aura moins de stationnements en aérien et                                      plus en souterrain. Compléments d’information d’Olaf Malgras : Le projet de pôle d'économie sociale et solidaire imaginé dans                            les ateliers à Prague se trouvera près du métro Triangle. Des associations souhaitent venir sur le Blosne car                                  il y a le métro et la rocade à proximité. Il y aura une dizaine d'entreprises (Maif, la Ligue de l'enseignement,                                        Parasol...) pour une surface de 5000 à 6000 m2. Il y aura également des besoins en restaurations. Réactions des usagers : ● Il y aura encore des logements près de la tour noire ? Les gens n'auront plus de visibilité,                                    c'est inadmissible ! Vous allez nous enfermer ! Réponse de F. Bourcier : Il y a un plot qui fait débat même entre les urbanistes et nous mais ce                                        plot permet de détourner le vent. Il faut le retravailler pour que le vent pénètre moins la place.
  6. 6. ●     R+8 c'est trop haut, on a déjà des tours ! Réponse de F. Bourcier : Il faudrait peut­être faire plus haut vers la place de Zagreb et avoir un                                    bâtiment décroissant, dont la hauteur diminue vers les tours ●     L'hôpital est demandeur d'endroits où se poser Réponse de F. Bourcier : Les commerces près de Zagreb iront de la petite à la moyenne surface.                                  Les habitants ont proposé une rue internationale avec des restaurants. ●     Si il y a des nouveaux commerces ici, qu'en sera­t­il de St Elizabeth ? Réponse de F. Bourcier : Les commerces se déplaceront vers la centralité de Zagreb car il y a aura                                    plus de clients. Il y aura toujours des commerces de proximité en bas des tours. C/ Le Samara : Présentation synthétique de la construction du Samara (Archipel habitat) Le projet est de construire une extension de la tour n°3 sur cinq niveaux. Elle abritera une école                                  d'aide­soignantes, une crèche, la salle familiale, des locaux pour associations. Ce sont des équipements                          qui rendent service à la population : la crèche aura des horaires décalés (6h – 21h30). La ville a réservé des                                        berceaux pour les habitants du quartier et l'hôpital pour ses salariés. Dans le Samara, 117 emplois vont être                                  créés. Réactions des usagers : ●     Le nouveau bâtiment est collé à la tour ? Réponse de B. Séguillon : Oui, une partie des logements (10) deviennent des bureaux. Réponse de F. Bourcier : L'ANRU voulait détruire deux tours sur l'îlot Prague. Après des débats, il a                                  été convenu de changer l'usage de deux tours (la tour noire et le n°3). ● Plusieurs habitants sont contents de la création des emplois (mais pas pour nous !) et de la                                  crèche qui peut rendre service aux personnes qui travaillent à des horaires décalés ●     Je trouve que ce qui est fait de ce coté est bien mais de l'autre coté non... Réponse de F. Bourcier : Aujourd'hui on vous présente des maquettes avec des blocs blancs mais                              on reviendra vers vous avec les références des architectes pour les choisir en fonction de ce qu'ils                                ont déjà fait. ● La salle familiale est ressentie comme pratique mais certains indiquent les bruits des                          usagers de la salle la nuit, qui constitue une gêne pour les habitants ●     Quand vont commencer les travaux ? Réponse de A Bras­denis : Le chantier va démarrer cette année et il y aura de 18 mois à 2 ans de                                          travaux.
  7. 7. D/ Au niveau du parking de l’avenue de Pologne au nord du sq de Poméranie : Présentation synthétique du projet (Estel Rubeillon) Le projet est de construire des bâtiments en L pour clarifier l'avenue de Pologne. Ce sont des bâtiments de                                    petite hauteur. Réactions des usagers : ● Il y a un vis­à­vis avec le square de Poméranie. Dans les versions précédentes du projet,                                il n'y avait pas de retour, c'était juste un bâtiment en front de rue. Il ne faut pas avoir ce                                      retour, il vaut mieux construire un étage de plus en front de rue et avoir un parking plus                                  grand. ● Il y a des problèmes de stationnement à Transylvanie, le square est squatté par les                              voitures. Réponse de F. Bourcier : Aujourd'hui, il y a une voie large donc les gens peuvent rester stationnés.                                  Il y a deux solutions : soit ce n'est accessible qu'aux pompiers soit ça reste accessible mais avec                                  une voie moins large : on ne peut plus rester stationné : on peut juste se mettre en warning. Il sera                                        peut­être intéressant de revoir l’aménagement de ce lieu au moment du réaménagement du secteur.
  8. 8. Participants Habitants/usagers du secteur : Hervé Ménard Alain Keryell Suzanne Sorin Moïse Massiot Christiane Daniel Marcel Bouvet Odette Blanchet Louisette Gicquel Simone Gallier Colette Pierson Alphonse Piron Marie­Thérèse Boutros Ginette Deshoux Saliha Boudefar Jacques Legris Patricia Perrin Virginie Bontemps Mina Cherquaoui Bailleurs : Franck Pluche (Espacil Habitat) Annie Bras­denis (Archipel Habitat) Bruno Séguillon (Archipel Habitat) Aude Moulimard (Archipel Habitat) Elu : Frédéric Bourcier (élu de quartier) Professionnels : Marie­Paule Lissiliour (directrice de quartier) Olaf Malgras (Coop de construction) Animateurs : Gilbert Gaultier (IAUR) Estel Rubeillon (IAUR) Annaïg Hache (AUDIAR) Nina Lemaire (IAUR) (prise de notes) Marie Chapron (AUDIAR)

×