TESTS UTILISATEURS, MON AMOUR
DE LA NÉCESSITÉ DE TESTS UTILISATEURS EN
ACCESSIBILITÉ
OU SI VOUS FAITES DE L’A11Y, POURQUOI...
c’est qui lui ?
• Travaille chez Orange dans le seul
service d’accessibilité EASE
• Expert AccessiWeb depuis 2006,
membre ...
1. Contexte
2. Comparaison
3. Testeurs
4. Organisation
5. Réaliser
6. Conclusion
Sommaire
1. Contexte
c’est la qualité d’un produit, ou d’un service d’être
utilisable par tous
 personnes en situation de handicap
 seniors
...
L’accessibilité du web…
The power of the Web is in its
universality.
Access by everyone
regardless of disability is an
ess...
Référentiel d'accessibilité
Niveau A : environ 1/3 des critères
Niveau AA : environ 2/3 des critères
Niveau AAA : TOUS les...
Contexte
• Tests utilisateurs accessibilité != tests
utilisateurs d’ergonomie (un utilisateur peut
suffire !)
• L’accessib...
2. Comparaison
Tests utilisateurs Audit expert
VS
Quelles sont les différences entre audit et
test utilisateur ?
tests utilisateurs audit technique complet
caractéristiques...
3. Testeurs
Qui est-il ?
La perle rare :
un « vrai » utilisateur de l’application
et
un (ou des) utilisateur expert d’aides techniques...
Qui sont-ils?
Former à l’utilisation d’AT, mini tests utilisateurs
(mieux que rien) :
•experts accessibilité (bien sûr !)
...
4. Organisation
Comment les organiser ?
Pré requis 1
Il faut une personne formée ou un expert
accessibilité
En effet, besoin d’audit rapid...
Comment les organiser ?
Pré requis 2
Des scénarios ou parcours utilisateurs (user story, use case) !
Qu’est ce ?
Un parcou...
Principales fonctionnalités
Fonctionnalités ou tâches essentielles d’une
application qui justifient son utilité pour l’uti...
Un exemple de parcours utilisateurs
Écran 1 : login/mot de passe
Écran 2 : page d’accueil
avec un choix de 5 onglets (menu...
Comment les organiser ?
Pré requis 3
Il faut avoir identifié la cible navigateurs/AT et les
typologies d’utilisateurs
Car,...
Comment les mettre en place ?
• Un binôme :
– Le guide : un technique formé ou un expert accessibilité
– Le testeur : en g...
Points bloquants
• Barrières au niveau de l’accessibilité
empêchant d’effectuer une action
• Type de blocage, impact utili...
Les qualités d’un bon test u
• Application, pas site contenu
• Rapide à mettre en œuvre
• S’assure que toutes les fonction...
Retour d’expérience chez Orange
• 70% WCAG 2.0 AA et pas de points bloquants
• S’assurer que l’application est utilisable
...
5. Réaliser
À quelles étapes doit on les planifier ?
"Test early, test often!"
À toutes les étapes :
– spécification, conception
– int...
6. Conclusion
Qu’en retire t-on ?
• On a une approche fonctionnelle et non plus
page à page
• On identifie les problèmes d’interopérabil...
Maintenant,
Ils permettent :
• Une mise en œuvre aisée (2 personnes)
• De tester tout au long du projet
• De prioriser les...
MERCI,
DES QUESTIONS ?
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tests utilisateurs mon amour (a11y)

821 vues

Publié le

les tests utilisateurs dans une démarche de mise en accessibilité du contenu web, présenté lors d'AccessiDay 2014

Publié dans : Internet
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
821
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
32
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • L’environnement crée le handicap :
    mauvaise luminosité, Touchpad en mobilité
    je suis entendant, mais je suis entouré de personnes sourdes, qui parlent la langue des signes
  • Ce souci d’universalité inclut également les personnes handicapés et les technologies d’assistance qu’elles utilisent,
    « Mettre le Web et ses services à la disposition de tous les individus, quel que soit :- leur matériel ou logiciel, - leur infrastructure réseau, - leur langue maternelle, - leur culture, - leur localisation géographique, - ou leurs aptitudes physiques ou mentales. »
  • Le World Wide Web Consortium, (W3C), est un organisme de normalisation a but non-lucratif, fondé en octobre 1994 comme un consortium chargé de promouvoir la compatibilité des technologies du World Wide Web telles que HTML, XHTML, XML, CSS... Le W3C n'émet pas des normes au sens européen, mais des recommandations à valeur de standards industriels.
    L'initiative sur l'accessibilité du Web ou Web Accessibility Initiative (WAI) fut lancée en février 1997 par le World Wide Web Consortium (W3C).
  • c’est un problème d’humain, pour rendre accessible, il y a des humains construisant des pages pour d’autres humains qui les utilisent.
    L’audit technique ne suffit pas pour caractériser l’accessibilité d’une appl.
    un seul utilisateur bien choisi de lecteur d’écran suffit, c’est notre retour de 7 ans de tests u qui nous a amené à cette conclusion
  • Voici un autre exemple de diapositives de vue d’ensemble utilisant des transitions.
  • L’exhaustivité amène trop de corrections sans priorisation des actions déroutant pour les moe/dev
  • Voici un autre exemple de diapositives de vue d’ensemble utilisant des transitions.
  • en fait en lecteurs d’écran car les plus impactés par un manque d’A11y
    Évidemment un « vrai utilisateur » d’aide techniques, un utilisateur aguerri
    utilisateur peu nombreux sur une appli donnée
    Bloqué par rapport tests ergo dans le choix par handicap discriminer par utilisation de soft spécifique
  • c’est ce qu’on appelle des mini tests utilisateurs, c’est mieux que pas de tests u et
    permet de limiter le nombre les « vrais » tests u en identifier précocement les problèmes d’a11y
  • Voici un autre exemple de diapositives de vue d’ensemble utilisant des transitions.
  • Les test u, il est nécessaire de les coupler avec des audits techniques
  • Il faut connaitre le contexte d’utilisation de l’appli : à quoi sert elle, par qui elle est telle utilisée, que font les utilisateur avec, leur activité ?
    Il faut des scénarios utilisateurs précis et en nombre suffisants permettant d’utiliser toutes les fonctionnalités principales, essentielles de l’appli
  • lors de tests u, les parcours u doivent permettre de bout en bout de passer sur toutes ces fonctionnalités principales
  • en binôme avec un utilisateur AT, expert accessibilité ou dev formé à l’accessibilité, chef de projet MOE mieux que rien
    ils sont les seuls capables de proposer des pistes de correction et des solutions techniques possibles pour recette
    On exécute le scénario en guidant l’utilisateur expert en explicitant ce qu’il a à faire
    Point bloquant utilisateur (barrières) + solution + priorisation gravité impact utilisateur
  • court et rapide, peu d’utilisateur mais tributaire de lalongueur des scénars
    le plus gros débroussailler
  • les test u chez Orange sont partie intégrante de la mise en accessibilité
    orange
  • Voici un autre exemple de diapositives de vue d’ensemble utilisant des transitions.
  • Il faut tester tôt « release early, release often »
    Conception : pédago
    Dès que des pages voire même de simples composants d’interface sont prêts
    En dev, inté, conception : en mode agilité avec les dev pédago formation
    test composant par composant genre test unitaires au niveau utilisateur
    En recette pour validation
    Valider les évolutions patchs avec les scénars en prod suivi de l’access au long court,  test de qualification d’une nouvelle version (NR) !
  • interopérabilité : implémentation différentes de certains codage html/css et support ARIA
  • si vous avez raté le début ou vous vous seriez endormi… que fallait il retenir ?
  • Tests utilisateurs mon amour (a11y)

    1. 1. TESTS UTILISATEURS, MON AMOUR DE LA NÉCESSITÉ DE TESTS UTILISATEURS EN ACCESSIBILITÉ OU SI VOUS FAITES DE L’A11Y, POURQUOI VOUS DEVEZ AIMER ET VOUS AIMEREZ LES TESTS UTILISATEURS Vincent Aniort, @sanvin 27 juin 2014
    2. 2. c’est qui lui ? • Travaille chez Orange dans le seul service d’accessibilité EASE • Expert AccessiWeb depuis 2006, membre du GTA, • Référent accessibilité numérique à l’APF (Association des Paralysés de France), • Ainsi qu’au niveau du CFHE (Conseil Français des personnes Handicapées pour les questions Européennes), • Et d’autres trucs…
    3. 3. 1. Contexte 2. Comparaison 3. Testeurs 4. Organisation 5. Réaliser 6. Conclusion Sommaire
    4. 4. 1. Contexte
    5. 5. c’est la qualité d’un produit, ou d’un service d’être utilisable par tous  personnes en situation de handicap  seniors  personnes valides et dans tous les contextes  avec tous les types de matériel PC, MAC, IE, FF, Opéra, tél mobiles  dans un contexte dégradé mauvaise luminosité, Touchpad en mobilité, petite bande passante  avec les logiciels spécifiques de compensation de handicap lecteurs d’écran, loupe logicielle … Qu’est-ce que l’accessibilité ?
    6. 6. L’accessibilité du web… The power of the Web is in its universality. Access by everyone regardless of disability is an essential aspect. Tim Berners-Lee, W3C Director and inventor of the World Wide Web
    7. 7. Référentiel d'accessibilité Niveau A : environ 1/3 des critères Niveau AA : environ 2/3 des critères Niveau AAA : TOUS les critères WCAG (Web Content Accessibility Guidelines) le WAI (Web Accessibility Initiative), groupe de travail du W3C, édicte des recommandations WCAG 1 (1999) WCAG 2 (2008), devenu une norme ISO/IEC 40500:2012
    8. 8. Contexte • Tests utilisateurs accessibilité != tests utilisateurs d’ergonomie (un utilisateur peut suffire !) • L’accessibilité, ce n’est pas qu’un problème technique mais humain • Prendre en compte des contextes d’utilisation et des besoins différents • Pour être avocat de l’utilisateur, rien ne vaut un test utilisateur
    9. 9. 2. Comparaison Tests utilisateurs Audit expert VS
    10. 10. Quelles sont les différences entre audit et test utilisateur ? tests utilisateurs audit technique complet caractéristiques rapide et facile à mettre en œuvre long et couteux intervenant 2 au minimum, dont un utilisateur expert au moins 1 expert accessibilité mise en œuvre composant fonctionnel pages prêtes mise en accessibilité itérative, progressive classique échantillonnage principales fonctionnalités lot de pages couverture partielle exhaustive (trop ?) corrections ciblées, priorisées, limitées globales, complète, quantifiées autres apports vertu pédagogique
    11. 11. 3. Testeurs
    12. 12. Qui est-il ? La perle rare : un « vrai » utilisateur de l’application et un (ou des) utilisateur expert d’aides techniques (lecteur d’écran en priorité, plusieurs testeurs en validation/recette) Mais, on est souvent limité : •utilisateurs peu nombreux •utilisent différents types d’AT (VoiceOver, Jaws, NVDA…) •avec peu de testeur, on aura un test u efficace
    13. 13. Qui sont-ils? Former à l’utilisation d’AT, mini tests utilisateurs (mieux que rien) : •experts accessibilité (bien sûr !) •des développeurs •des recetteurs, des qualifieurs •des chefs de projet… En fait, il faut jouer sur deux critères : •connaissance de l’application •connaissance des AT
    14. 14. 4. Organisation
    15. 15. Comment les organiser ? Pré requis 1 Il faut une personne formée ou un expert accessibilité En effet, besoin d’audit rapide technique pour évaluer le niveau global : •Aucune prise en compte  on fait pas •Niveau moyen  identifier les barrières •Propre  on améliore l’utilisabilité fine (confort)/on valide
    16. 16. Comment les organiser ? Pré requis 2 Des scénarios ou parcours utilisateurs (user story, use case) ! Qu’est ce ? Un parcours utilisateur est : – un ensemble d’instructions utilisateur, – permettant d’effectuer une tâche précise dans l’ihm, – cette tâche doit être une fonctionnalité principale, cruciale de l’application Qui les écrit ? Une personne qui connait l’appli cation et son contexte d’utilisation, soit : – MOA, métier – Chef de projet (MOA,MOE, fonctionnel…) – Utilisateur – Expert accessibilité  Ils doivent être… clairs, précis, complets et en nombre suffisant
    17. 17. Principales fonctionnalités Fonctionnalités ou tâches essentielles d’une application qui justifient son utilité pour l’utilisateur Par exemple : •Pour un site de vente : – remplir son panier – processus de paiement… •Pour un site de prise de RDV client : – identifier le client – valider ses coordonnées – poser un RDV, mettre un commentaire
    18. 18. Un exemple de parcours utilisateurs Écran 1 : login/mot de passe Écran 2 : page d’accueil avec un choix de 5 onglets (menus principaux) dont seuls 2 onglets sont utilisés : opérations et documentations choix « Commande d’opération » Écran 3 : « commande d’opération » avec parcours ordonné sous forme de 7 onglets de 2e niveau : + un picto « i » d’accès à une documentation (juste en dessous et présent sur tous les onglets).  Choix onglet 1, « Type d’opération »  Consulter les informations
    19. 19. Comment les organiser ? Pré requis 3 Il faut avoir identifié la cible navigateurs/AT et les typologies d’utilisateurs Car, besoin de : •valider le niveau d’accessibilité ressenti •s’adapter aux différentes implémentations •s ’adapter aux habitudes des utilisateurs (confort)
    20. 20. Comment les mettre en place ? • Un binôme : – Le guide : un technique formé ou un expert accessibilité – Le testeur : en général, un utilisateur d’AT ou – un binôme, mais tout seul : jouer à l’utilisateur ! • Puis le guide explique et pilote, le testeur exécute les parcours utilisateur un par un : – repérage de points bloquants – identification des contenus inaccessibles – proposition de corrections techniques – priorisation en fonction de l’incidence (gravité)
    21. 21. Points bloquants • Barrières au niveau de l’accessibilité empêchant d’effectuer une action • Type de blocage, impact utilisateur  priorisation des corrections • Exemples sur un site de vente : – label absent dans un formulaire d’inscription, priorité 1 – système de correction des erreurs inaccessible, priorité 2 – pas d’accès aux caractéristiques techniques des produits, la priorité dépend du type de produits
    22. 22. Les qualités d’un bon test u • Application, pas site contenu • Rapide à mettre en œuvre • S’assure que toutes les fonctionnalités cruciales de l’application sont testées • En mode « agile » à côté du dev, cycles courts, itératifs • Montrer les règles du jeu, impliquer les développeurs  tester eux-mêmes, mini tests u
    23. 23. Retour d’expérience chez Orange • 70% WCAG 2.0 AA et pas de points bloquants • S’assurer que l’application est utilisable (accessible) par tous et que l’on peut tout faire • Former les développeurs à tester tôt par eux- mêmes puis validation experts • Mise en place d’un label accessibilité pour application métier (interne), valorisation du travail de mise en accessibilité pour le projet
    24. 24. 5. Réaliser
    25. 25. À quelles étapes doit on les planifier ? "Test early, test often!" À toutes les étapes : – spécification, conception – intégration : maquettes/pages fonctionnel(le)s – développement : processus, composants – recette/validation (confort, interopérabilité) – évolutions (NR)
    26. 26. 6. Conclusion
    27. 27. Qu’en retire t-on ? • On a une approche fonctionnelle et non plus page à page • On identifie les problèmes d’interopérabilité et de confort • On lève les barrières d’accès aux fonctionnalités clés de l’appli • On priorise de fait les correctifs • On améliore progressivement • On sensibilise et on forme
    28. 28. Maintenant, Ils permettent : • Une mise en œuvre aisée (2 personnes) • De tester tout au long du projet • De prioriser les actions de correction • Une amélioration progressive centrée utilisateur et non plus QUE technique • De valider qu’une application est accessible Maintenant,
    29. 29. MERCI, DES QUESTIONS ?

    ×