®9 personnages pour créer des   expériences marquantes
Experience Design thinking L’originalité de la démarche que je vous propose  consiste à déplacer votre approche de l’inno...
Une expérience unique pour une marque unique L’expérience marquante est unique et spécifique à votre  marque. L’expérien...
Une démarche pour quoi faire ?Optimiser l’expérience               (Re) Créer l’expérienceofferte par une marque          ...
l’expérience marquante se déploie en combinant     plusieurs des 7 dimensions (l’hyper satisfaction des     attentes d’usa...
Pour être marquante l’expérience doit être en     construite en cohérence et imprégnée de la     marque                   ...
®    Quelques mots sur laméthode et sur l’état d’espritdu travail à mener en équipe.
Le cycle du pilotage stratégique               de l’expérience marquante                            1   Analyse de l’expér...
le travail en atelier pour formuler l’expérience                    à construire (phase 2 du cercle de pilotage           ...
® 9 postures à prendrepour créer ou optimiserl’expérience que votremarque permet de vivre
Cela conduit à proposer 9 postures à prendre              pour définir puis combiner les composantes de              l’exp...
®Les neufs postures stimulent    la réflexion et peuvent    constituer une logiqued’animation de l’équipe projet
Un jeu de 9 rôles Pour tirer le meilleur parti de la variété des profils associés au  sein du groupe projet nous proposon...
Le jeu de rôle enrichit la réflexion, stimule lacréativité et optimise la production d’idées  Chaque participant prend un ...
®Comprendre les 9 postures pour   pouvoir jouer les rôles
Le perfectionniste    (obsessionnel)1                         16
L’OBSESSIONEL                                            HYPER-                                            SATISFACTION   ...
James Dyson,Le perfectionniste (obsessionnel)                                    18
Le money-maker2                     19
LE MONEY MAKER                                           ACCESSIBILITÉ,                                           PROFITAB...
Ingvar Kamprad (né en 1926), Ikea : le money                    maker suédois inventeur du mobilier low-cost              ...
Ingvar Kamprad (né en 1926), Ikea : le money             maker suédois inventeur du mobilier low-cost   Ikea adopte vite ...
Le concept                                                            R≠AGISSEZ              Vision : La vie c’est mainten...
L’animateur3                  24
L’ANIMATEUR                                               APARTENANCE                                               CONSID...
Jeff Bezos, inventeur du e-commerce et de la    personnalisation des offres   Le 16 juillet 1995, Amazon ouvre.   Bezos ...
Une expérience de relation personnalisée   Jeff Bezos comprend dès le départ qu’il ne doit pas se focaliser sur la techni...
Le voyant4                28
LE VOYANT                                              VISION                                                 ET          ...
Hans Snook    le visionnaire inventeur d’Orange   Études de lettres et    de philosophie,   Le tour du monde    avec sa ...
La vision d’Hans Snook en 1994                  A) L’individu devient le centre du monde                  B) Le mobile dev...
La vision d’Hans Snook en 1994                  Portail global de communication : Internet                   devient acce...
Le précurseur de l’-iphone ?                               33
L’alien5              34
Par définition il est ailleurs, différent, hors normes. Il ne peut se                                 contenter d’un seul ...
L’alien : Nicolas HayekFondateur de Swatch et deSmart dans l’universautomobile. Cependant, laréalisation effective (mini-v...
L’esthète6                37
L’ESTHÈTE                                          BEAUTÉ,                                          DESIGN ET             ...
®Guy La Liberté l’artiste qui a réinventé le cirque. Échasseur et cracheurde feu, il sillonne le Québec et lEurope, laccor...
40     40
Le sage7              41
LE SAGE                                      RESPONSABILITÉ,                                      ÉQUILIBRE DE            ...
On dit que vous étiez un homme pressé et que vous être devenu un sage. C’estjuste?Dans l’action, je reste épris d’efficaci...
Une expérience                         ®consommateur(re)créée par un sageen 1998. Avec Perla,son épouse, JeanLouis ServanS...
La formule éditoriale : tous les aspects              de la vie intimeConnaissance de soi                           Relati...
La vision du sage : faire d’un média                     un coach                  Media                    Explique      ...
CoachPsychologies magazine épanouit                           47                                 47
Le sorcier8                 48
LE SORCIER                                       SINGULARITÉ, ESPRIT ET                                       TATOUAGE DE ...
Le sorcier Virgin“L’idée que le business soit juste une affaire de chiffre m’atoujours semblé un contresens. De fait, je n...
L’esprit Virgin insufflé par le sorcier 4 valeurs : qualité du service,  innovation, fun, rapport qualité /prix Virgin A...
Richard Branson incarne sa marqueLancement de virgin bride                                                   52
Le roi9             53
LE ROI                                          DIRECTION ET                                          COHÉRENCE           ...
Apple se développe à partir de lavision innovante, singulière etstructurante de son roi                                   ...
84, La révolution MacUne cohérence forte L’informatique et  Internet doivent être une  ressource accessible à  tous et dé...
89, La crise d’Apple, gouverné           par un roi incapableEn 1985, après une lutte interne pourle pouvoir au sein dAppl...
La marque Apple rebondit en 98 en reprenant sa             posture d’innovation                              iMacApple ret...
Think different        Retour à la        cohérence         originelleRéel                         59                     ...
Le roi conduit la marque vers de                                     nouveaux succès mais en gardantInnovation de ruptureT...
L’expérience Apple survivra-t-elle à la disparitionde son roi ? Tout dépendra du nouveau roi…                             ...
Attention toutes les postures ne sont pas              nécessaires pour réussir à créer une expérience              marqua...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

9 personnages pour une expériencemarquante

1 739 vues

Publié le

Brand & consumer expereince design
présentation de la méthode pour créer des expériences marquantes à partir d'un jeu de rôle en 9 personnages

0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 739
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
160
Actions
Partages
0
Téléchargements
64
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

9 personnages pour une expériencemarquante

  1. 1. ®9 personnages pour créer des expériences marquantes
  2. 2. Experience Design thinking L’originalité de la démarche que je vous propose consiste à déplacer votre approche de l’innovation depuis le produit (le service ou le lieu de vente) vers le consommateur. L’approche est centrée sur le vécu de la personne qu’est votre consommateur. La question devient alors : que voulons-nous que cette personne vive et ressente au contact de votre marque ? Un point de vue qui change tout puisque nous allons créer toute une pièce de théâtre dans laquelle produits et services vont jouer un rôle. Une mise en scène qui non seulement va satisfaire ses besoins et ses attentes d’usage mais créer des émotions, des liens , une surprise. 2
  3. 3. Une expérience unique pour une marque unique L’expérience marquante est unique et spécifique à votre marque. L’expérience marquante est imprégnée de l’esprit de la marque et tatouée de ses codes. La méthode s’appuie sur l’intelligence collective.  Elle invite à envisager plusieurs solutions (au moins 3) à une problématique  Elle vous propose aussi de saisir toutes les opportunités d’associer le consommateur que nous offre le web 2.0. 3
  4. 4. Une démarche pour quoi faire ?Optimiser l’expérience (Re) Créer l’expérienceofferte par une marque marquante et (re) fonder lapour la rendre plus marquemarquante Mettre en cohérence l’expérience offerte à tous les points de contact et dans la relation client 4
  5. 5. l’expérience marquante se déploie en combinant plusieurs des 7 dimensions (l’hyper satisfaction des attentes d’usage et une surprise positive sont indispensables) L’expérience d’une rupture, d’une innovationWaouh ! qui me surprend positivement, L’expérience qui me plonge dans un univers Trop beau esthétique et sensoriel séduisant et créatif ! L’expérience futuriste qui me projette dans le Déjà ?! monde de demain avec un temps d’avance L’ expérience si bien pensée dans le moindre Bien vu ! détail qu’elle répond parfaitement et même dépasse mes attentes d’usage L’expérience de l’engagement éthique, social Respect ! ou encore environnemental, d’attention à l’homme et son bien-être Sympa ! L’expérience d’une relation serviable, amicale, personnalisée, participative ou communautaireJe prends ! L’expérience bénéfice-prix satisfaisante et innovante (par exemple gratuité) 5
  6. 6. Pour être marquante l’expérience doit être en construite en cohérence et imprégnée de la marque La cohérence de l’expérience fait son intensité : dans ses différentes dimensions, à chaque pointWaouh ! de contact avec le consommateur. Cohérence et renouvellement dans le temps pour conserver les Trop beau effets d’innovation et de surprise. Enfin cohérence avec la marque et ses valeurs ! Déjà ?! COHÉRENCE Bien vu ! CONNIVENCE MARQUE Respect ! La marque n’a pas pour seul rôle de signer et Sympa ! tatouer l’expérience de ses codes. Elle doit l’imprégner de ses valeurs, créer des signes et des rituels qui font entrer le consommateur enJe prends ! connivence. 6
  7. 7. ® Quelques mots sur laméthode et sur l’état d’espritdu travail à mener en équipe.
  8. 8. Le cycle du pilotage stratégique de l’expérience marquante 1 Analyse de l’expérience : Où en sommes nous et pourquoi ? 2 Définir l’expérience4 Suivre l’expérience : La désirée : Où voulons- Allons nous dans la nous aller ? marque bonne direction ? 3 Construire l’expérience : Comment y aller ? 8
  9. 9. le travail en atelier pour formuler l’expérience à construire (phase 2 du cercle de pilotage stratégique de l’expérience) Insights, prospective,benchmark 2 Inspiration Formulation Idéation (exemples, (définition de insights (production l’expérience pourtendances, etc …) d’idées) implémentation) Plateforme d’expérience Implémentation 9
  10. 10. ® 9 postures à prendrepour créer ou optimiserl’expérience que votremarque permet de vivre
  11. 11. Cela conduit à proposer 9 postures à prendre pour définir puis combiner les composantes de l’expérience marquante LE SAGE LE ROI LE SORCIER DIRECTION, SOUFFLE ET RESPONSABILITÉ, COHÉRENCE TATOUAGE ÉTHIQUE DE LA MARQUERespect ! LE VOYANT L’ALIEN L’ESTHÈTE VISION RUPTURE BEAUTÉ, ET ET SURPRISE DESIGN ET ANTICIPATION POSITIVE SENSORIALITÉ Déjà ?! Waouh ! Trop beau ! LE BUSINESS LE MAN PERFECTIONNISTE L’ANIMATEUR ATTRACTIVITÉ HYPER- RELATION BÉNÉFICE/PRIX SATISFACTION CONSIDÉRATION (BUSINESS DE L’USAGE ET PARTICIPATION MODEL) ET SENS DU DÉTAILJe prends ! Bien vu ! Sympa ! 11
  12. 12. ®Les neufs postures stimulent la réflexion et peuvent constituer une logiqued’animation de l’équipe projet
  13. 13. Un jeu de 9 rôles Pour tirer le meilleur parti de la variété des profils associés au sein du groupe projet nous proposons de distribuer les rôles aux différents participants auxquels correspond une feuille de route dans le processus. LE VOYANT Par exemple « le voyant » : VISION ET ANTICIPATION  Son état d’esprit : Il invite le futur dans le processus d’innovation. En veille constante, il sait lire l’avenir, appréhender et dessiner un futur qui séduise le consommateur.  Son rôle dans la phase d’inspiration : Analyse prospective en matière de méthodologie marketing et futurs besoins des clients à 5 ans . Discerner ce que les technologies nouvelles peuvent faire pour le projet  Son rôle dans la phase de production d’idées : Proposition d’idées de ce que devrait être la méthodologie pour prendre un temps d’avance  Son rôle dans la phase de formulation : proposer une vision directrice anticipatrice qui contribue à structurer les idées et éléments constitutifs de l’expérience  Son rôle dans la phase d’implémentation : Veiller à ce que le projet final garde un temps d’avance 13
  14. 14. Le jeu de rôle enrichit la réflexion, stimule lacréativité et optimise la production d’idées Chaque participant prend un ou plusieurs rôles. On peut donner aussi donner le même rôle à plusieurs participants Les rôles sont distribués en prenant en compte affinité, qualités, expérience et compétence de chacun avec la posture 14
  15. 15. ®Comprendre les 9 postures pour pouvoir jouer les rôles
  16. 16. Le perfectionniste (obsessionnel)1 16
  17. 17. L’OBSESSIONEL HYPER- SATISFACTION ET SENS DU DÉTAIL Toute l’énergie de l’obsessionnel est organisée autour d’un seul thème, d’un seul point, d’un seul objectif : trouver « la » bonne solution à une problématique du consommateur qui, à ses yeux, État d’esprit jusqu’à présent, n’est pas résolu de façon pleinement satisfaisante. C’est en portant son attention à chaque détail que l’obsessionnel va inventer une expérience qui dépasse toutes attentes Portrait(s) James Dyson, Baron Bich (Bic) Exemple(s) Dyson, Bic, Costes, Starbucks • Observation des expériences innovantes dans les secteur et les secteurs voisins dans le détail • Analyse détaillée des attentes et de l’usage (Oublier les cibles et les tendances, se concentrer sur les cibles extrèmes (fans, personnes Inspiration agées, enfants, …) : détection d’insights • Observer la vie des gens. Analyse de chaque éléments de l’expérience vécue par le consommateur aujourd’hui. Détection des opportunités deFeuille développer significativement la qualité de l’expériencede route • Proposer d’innover sur un ou plusieurs points précis de l’expérience Idéation (insights consommateurs) des « détails » qui changent tout • Faire des prototypes d’expérience et tester • Ajustement aux contraintes de faisabilité et du business model sans Implémentation renoncer à la satisfaction • Tester l’expérience la satisfaction client 17
  18. 18. James Dyson,Le perfectionniste (obsessionnel) 18
  19. 19. Le money-maker2 19
  20. 20. LE MONEY MAKER ACCESSIBILITÉ, PROFITABILITÉ ET BUSINESS MODEL Créateur de business model (« business designer ») , son rôle va bien au-delà du travail d’un bon gestionnaire, car non seulement il État d’esprit sait tirer parti de tout, mais surtout il s’attache au développement de tout ce qui lui semble être une source de création de valeur et mettra tout en œuvre pour faire aboutir ce trésor potentiel. Portrait(s) Ingvar Kamprad (Ikea) Exemple(s) Ikea, Métro, Zara, Google • Analyse de la chaîne de valeur • Proposition de nouvelles sources de business Inspiration • Donner les contraintes business : contrainte de temps , manque de ressources, marché rétréci … • En interaction avec l’obsessionnel proposition d’idées pourFeuille diminuer le coût de production en repensant des éléments dede route l’expérience envisagée Idéation • En interaction avec l’alien, construction de scenarii de business stratégie (blue ocean) en rupture avec le marché (de la niche haut de gamme au low-cost ou encore la gratuité) • Étudier, valider et optimiser la faisabilité et profitabilité du projet Implémentation (Business Plan) sans sacrifier la qualité de l’expérience 20
  21. 21. Ingvar Kamprad (né en 1926), Ikea : le money maker suédois inventeur du mobilier low-cost «Adolescent, le«Le gaspillage est un commerce est devenupéché capital» mon idée fixe» «Notre philosophie est d’améliorer le quotidien du plus grand nombre» par le «design démocratique» (qui combine esthétique et fabrication automatisée). Mes commandements : prix bas, articles variés, esthétiques et fonctionnels, organisation optimisée, esprit d’humilité… 21
  22. 22. Ingvar Kamprad (né en 1926), Ikea : le money maker suédois inventeur du mobilier low-cost Ikea adopte vite un business model qui fera son succès planétaire :  Dès 1961, Ikea délocalise sa production dans les pays à bas salaires, en Pologne pour commencer.  Le trait de génie : les meubles sont livrés dans des paquets plats, le client étant chargé de les assembler lui- même.  L’astuce marketing : les articles portent des noms de collines, de lacs… plutôt que des numéros de série  l’écart de prix avec la concurrence est spectaculaire puisque les clients emportent désormais eux-mêmes les meubles avant de les monter. . 22
  23. 23. Le concept R≠AGISSEZ Vision : La vie c’est maintenant ! Tout le monde a le droit à une maison lumineuse, fonctionnelle, vivante, joyeuse, ludique et colorée. Et pourquoi la qualité devrait-elle être coûteuse ?Modularité 23
  24. 24. L’animateur3 24
  25. 25. L’ANIMATEUR APARTENANCE CONSIDÉRATION ET PARTICIPATION Il aime le contact et l’échange. L’intimité client, la construction d’une relation personnalisée, participative et durable sont les fondements État d’esprit de sa religion. Il croit en l’intelligence collective et sait l’animer dans le respect du client et sans intrusion Portrait(s) Jeff Bezos Exemple(s) Amazon, Newyork Times, Lego, Nike • Présentation des insights et idées déjà révélées par l’écoute de la communauté clients. Inspiration • Benchmark des meilleurs pratiques de marketing relationnel et communautaire dans cet univers de consommation dans le monde entier • Il fait participer les consommateurs (crowdsourcing) à la création ou l’optimisation de l’expérience et fait partager au groupe les meilleuresFeuille idées plébiscitées par la communautéde Idéation • Il propose des idées pour optimiser la dimension relationnelle etroute participative en s’appuyant notamment sur les NTIC et les médias sociaux • Test et enrichissement des idées par des communautés de consommateurs Implémentation • Mobilisation d’un communauté de consommateurs fans, impliqués, ambassadeurs • Dispositif de buzz autour de l’expérience 25
  26. 26. Jeff Bezos, inventeur du e-commerce et de la personnalisation des offres Le 16 juillet 1995, Amazon ouvre. Bezos demande à 300 amis et connaissances de tester le site et de faire fonctionner le bouche-à-oreille. Le buzz se répand. Le premier mois, des clients passent commande dans 45 pays, le deuxième, les ventes atteignent 80 000 dollars. Très vite, les espérances les plus folles de l’entrepreneur sont dépassées. 26
  27. 27. Une expérience de relation personnalisée Jeff Bezos comprend dès le départ qu’il ne doit pas se focaliser sur la technique et que le cœur de son métier est la qualité du service apporté au client. Pour l’améliorer, il investit sans cesse dans les infrastructures logistiques, le suivi des livraisons et le service après-vente. Il augmente aussi le choix de titres épuisés ou anciens en ouvrant son site à d’autres vendeurs qu’Amazon, et cultive la transparence en publiant les critiques de la presse et des internautes. Enfin, il personnalise son offre en proposant aux clients une sélection d’ouvrages en fonction de leurs commandes précédentes. 27
  28. 28. Le voyant4 28
  29. 29. LE VOYANT VISION ET ANTICIPATION Il invite le futur dans le processus d’innovation. En veille État d’esprit constante, il sait lire l’avenir, appréhender et dessiner un futur qui séduise le consommateur. Portrait(s) Hans Snook Exemple(s) Orange • Analyse prospective du marché et de ses tendances. • Construction de scenarii d’évolution (probables et souhaitables) de Inspiration l’expérience consommateur • Discerner ce que les technologies nouvelles peuvent faire pour le projetFeuille • Proposition d’une vision de ce que devrait être l’expérience consommateur pour prendre un temps d’avancede route Idéation • Proposition d’idées innovantes pour enrichir l’expérience dès aujourd’hui • Veiller à toujours garder un temps d’avance • Convaincre le roi et le money maker de faire les choix technologiques, Implémentation financiers nécessaires 29
  30. 30. Hans Snook le visionnaire inventeur d’Orange Études de lettres et de philosophie, Le tour du monde avec sa femme chinoise et s’établit à Hong Kong comme consultant passionné de taoisme et de feng- shui 30
  31. 31. La vision d’Hans Snook en 1994 A) L’individu devient le centre du monde B) Le mobile devient un centre de communication généralisé C) Les interfaces Internet et mobile doivent être faciles, intuitives, conviviales« "Orangeworld"est un monde où D) Le retour à la voix, medium humain par excellence. Lale téléphone vie entière contrôlée à distance par la voixn’est plustellement untéléphone » Hans Snook 31
  32. 32. La vision d’Hans Snook en 1994  Portail global de communication : Internet devient accessible à l’individu mobile, et le mobile est son « centre de connexion personnelle »« Les mobiles  La TV en 2ème position et le PC en 3ème :deviendront le à partir du pôle télécommunication,moyen d’accès phagocytage des deux autresprivilégié àInternet... » Télécommunications(Hans Snook) PC, Télévision informatique 32
  33. 33. Le précurseur de l’-iphone ? 33
  34. 34. L’alien5 34
  35. 35. Par définition il est ailleurs, différent, hors normes. Il ne peut se contenter d’un seul regard, d’une seule logique et c’est dans la multiplicité des approches qu’il fonctionne le mieux. Il est État d’esprit naturellement en décalage par rapport aux situations que d’autres vivent et ne supporte pas de se sentir enfermé ou contraint. l’alien ose la rupture des règles et le métissage des cultures Portrait(s) Nicolas Hayek (Swatch) Exemple(s) Smart, B&O • Repérer et questionner les idées reçues et conventions du marché • Veille sur les expériences marquantes issus d’autres marchés ou d’autres Inspiration pays • Analyse critique de l’expérience proposée au consommateur (avec l’obsessionnel et le voyant) et du business model (avec le money maker)Feuille • Proposition d’une vision disruptive de ce que pourrait être l’expériencede route Idéation consommateur • Proposition d’idées innovantes pour créer des surprises positives • Défendre la faisabilité en interaction avec le money-maker • Rendre visible et lisible le point de vue nouveau. Amplifier l’effet de Implémentation surprise par le design (avec l’esthète) et la marque (avec le sorcier) • Défendre une stratégie de rupture jusque dans la mise en oeuvre 35
  36. 36. L’alien : Nicolas HayekFondateur de Swatch et deSmart dans l’universautomobile. Cependant, laréalisation effective (mini-voiture plutôt chère etbranchée) reste assez éloignéedu concept initial de M. Hayekqui le voulait plus populaire etécologique. 36
  37. 37. L’esthète6 37
  38. 38. L’ESTHÈTE BEAUTÉ, DESIGN ET SENSORIALITÉ Designer, architecte, créateur…il met en scène l’innovation et créent la beauté, la sensualité Il ne sait et ne veut pas dissocier le fond de la forme, car État d’esprit quelle que soit la qualité intrinsèque de ce qui peut être découvert, proposé, cette qualité doit se retrouver « La beauté sauvera le monde » énonçait Dostoïevski. Portrait(s) Guy La Liberté, Pierre Hermé, Starck Exemple(s) Le Cirque du Soleil, Pierre Hermé, Sephora • Analyse Tendance du design et veille design Inspiration • Analyse critique de l’expérience consommateur du point de vue de la beauté, et de l’expérience sensorielFeuille • Proposition d’idées et directions créatives pour optimiser tout Idéation ou partie de l’expérience au plan esthétique et sensorielde route • Mettre en scène l’expérience en prenant soin de la réalisation Implémentation artistique et du design en enrichissant le territoire visuel de la marque 38
  39. 39. ®Guy La Liberté l’artiste qui a réinventé le cirque. Échasseur et cracheurde feu, il sillonne le Québec et lEurope, laccordéon en bandoulière, En1984, il fonde avec ses complices le Cirque du Soleil, qui deviendra, 25années plus tard, lune des plus grandes entreprises mondiales dedivertissement.
  40. 40. 40 40
  41. 41. Le sage7 41
  42. 42. LE SAGE RESPONSABILITÉ, ÉQUILIBRE DE VIE, NATURE Quête de sens, sagesse, responsabilité sociale et environnementale, CARE / attention aux autres (notamment État d’esprit aux plus faibles, aux minorités), développement personnel et épanouissement, relation avec la nature, soin et santé Portrait(s) Jean-Louis Servan-Schreiber, François Le Marchand Exemple(s) Psychologies Magazine, Nature et Découvertes, Ben etd’expérience marquante Jerry’s, Lulu Lemon Atlantica • Veille sur les postures éthiques des marques et les tendances sociétales (environnement, éthique), Inspiration • Réflexions sur les enjeux éthiques ou environnementaux propres au projetFeuille • Proposition d’idées pour optimiser tout ou partie de l’expérience sur le plan de l’épanouissement de l’homme, de sa santé, dede route Idéation son équilibre, de sa relation à la Nature • Proposition d’une vision ou d’idées pour la marque et l’expérience offerte (engagements éthiques, responsabilité) • S’assurer que le projet soit valide sinon exemplaire sur le plan Implémentation de la responsabilité sociale et environnementale 42
  43. 43. On dit que vous étiez un homme pressé et que vous être devenu un sage. C’estjuste?Dans l’action, je reste épris d’efficacité et je n’apprécie pas les retards. Mais j’ai fait, enmême temps, des progrès dans ma capacité à vivre pleinement chaque instant. Cela,c’est la vie qui me l’a appris! J’ai compris au fil du temps que le destin existentiel dechacun, c’est de bien vivre sa vie. On peut lire les philosophes mais, à un momentdonné, chacun doit se faire sa propre opinion sur le sens de sa vie personnelle. Ce n’estpas un exercice intellectuel, c’est une perception, un vécu.C’est un travail incessant de découverte de soi?C’est le seul qui donne du sens! Or, ce qui manque terriblement à notre époque, c’est larecherche du sens. Qu’est-ce qui peut nous donner la satisfaction profonde d’exister?J’essaie au bout de chacune de mes journées de prendre la mesure de ce qui a eu dusens pour moi et ce qui n’en a pas eu. Car c’est l’expérience qui nous enseigne ce qui aeu du sens pour nous et ce qui s’est révélé, au sens strict du terme, insensé. 43
  44. 44. Une expérience ®consommateur(re)créée par un sageen 1998. Avec Perla,son épouse, JeanLouis ServanSchreiber en faitpasser la diffusion de75.000 à 350.000exemplaires 44
  45. 45. La formule éditoriale : tous les aspects de la vie intimeConnaissance de soi Relations aux autreset accomplissement Relation au corps Sagesse et spiritualité 45 45
  46. 46. La vision du sage : faire d’un média un coach Media Explique conseille DécodePsychologies Amuse Stimule La lectrice Magazine Donne confiance Épanouit Soigne Coach 46 46
  47. 47. CoachPsychologies magazine épanouit 47 47
  48. 48. Le sorcier8 48
  49. 49. LE SORCIER SINGULARITÉ, ESPRIT ET TATOUAGE DE LA MARQUE Il est « celui qui sait », qui détient un pouvoir magique et par lequel les forces circulent et se redistribuent. Codes, tatouages, État d’esprit langages et rites séparent l’initié du profane. La marque, qui valorise celui qui sait, intrigue et fascine celui qui n’en est pas. Pas de fidèles sans rituel, pas de désirs sans magie. Portrait(s) Richard Branson Exemple(s) Virgin, Harley Davidson • Définir et expliquer l’esprit de la marque (ce qui la rend unique) dont il est le gardien. • Faire l’inventaire du territoire existant : les codes, les rituels de la Inspiration marque. • Recenser les points de contacts du consommateur avec la marque et analyser l’expérience de marqueFeuille • Proposition des idées pour imprégner chaque élémentsde route Idéation l’expérience du consommateur de l’esprit de la marque • Créer une strétégie de communication • S’assurer que l’ensemble de l’expérience est bien « tatouée » Implémentation par la marque, son esprit, ses rituels, ou ses codes. • Rendre visible et lisible la posture de la marque 49
  50. 50. Le sorcier Virgin“L’idée que le business soit juste une affaire de chiffre m’atoujours semblé un contresens. De fait, je n’ai jamais été trèsdoué pour les chiffres, mais je crois me débrouiller très bien avecle « feeling » . Et j’ai la conviction que ce sont les « feelings » - etseulement les « feelings » - qui ont fait le succès de la marqueVirgin sous toutes ses formes.”Richard Branson 50
  51. 51. L’esprit Virgin insufflé par le sorcier 4 valeurs : qualité du service, innovation, fun, rapport qualité /prix Virgin Atlantic Airways une expérience tatouée de l’esprit de la marque dans le moindre détail la vidéo de sécurité 51
  52. 52. Richard Branson incarne sa marqueLancement de virgin bride 52
  53. 53. Le roi9 53
  54. 54. LE ROI DIRECTION ET COHÉRENCE Fort de son leadership, le roi développe une qualité de présence, un charisme et prépare les esprits au changement et à l’innovation. Il donne la direction à suivre, crée la cohérence, libère énergie et État d’esprit créativité et emmène l’équipe dans la bonne direction. Optimiste, il sait créer une tension positive pour obtenir la contribution créative de chacun, mettre les projets en mouvement et mener au succès. Portrait(s) Steve Jobs Exemple(s) Apple • Choisir l’équipe et distribuer les rôles • Libérer la parole en encourageant la prise de risque et en défendant le droit à l’erreur Inspiration • Guider l’analyse, Écouter les avis et faire preuve de discernement • Offrir des espaces de travail créatif project room • Communiquer en interne à l’ensemble de l’entreprise sur le processusFeuille d’innovationde • Encourager l’audace et la créativitéroute Idéation • Pensée intégrative : associer différents points de vue parfois même contradictoires pour favoriser l’éclosion de nouvelles solutions • Arbitrer et choisir la direction • Rechercher et établir la cohérence de l’expérience, de la marque Implémentation • Bien exécuter la vision • Bien évaluer toutes les conditions nécessaires au succès • Mobiliser l’entreprise pour la réalisation 54
  55. 55. Apple se développe à partir de lavision innovante, singulière etstructurante de son roi Valeur Vision Liberté L’homme est le vrai moteur du changement. Il doit dominer les systèmes et les Mission structures, non l’inverse Rendre le pouvoir de l’informatique accessible à tous. 55 55
  56. 56. 84, La révolution MacUne cohérence forte L’informatique et Internet doivent être une ressource accessible à tous et dédiée à la créativité individuelle Les objets informatiques doivent être beaux (et d’un design non conventionnel) L’interface doit être intuitive, esthétique agréable et facile à 56 56
  57. 57. 89, La crise d’Apple, gouverné par un roi incapableEn 1985, après une lutte interne pourle pouvoir au sein dApple, SteveJobs est démis de ses fonctions parJohn Sculley et évincé dApple.Jean Louis Gassée amène la marqueau bord du gouffre l’action chute de20 %L’expérience n’est plus marquante. 57
  58. 58. La marque Apple rebondit en 98 en reprenant sa posture d’innovation iMacApple retrouve son roi, sa vision, sa capacité d ’innovation et regagneavec Imac le terrain perdu 58 58
  59. 59. Think different Retour à la cohérence originelleRéel 59 59
  60. 60. Le roi conduit la marque vers de nouveaux succès mais en gardantInnovation de ruptureThinkdifferent sa cohérence Humanfriendly Expérience radicalementnouvelle (surprise et satisfaction Simplicité d’usage (interface) au delà de toute attente) Design non conventionnel et pur. Qualité haut de gamme Liberté 60
  61. 61. L’expérience Apple survivra-t-elle à la disparitionde son roi ? Tout dépendra du nouveau roi… 61
  62. 62. Attention toutes les postures ne sont pas nécessaires pour réussir à créer une expérience marquante, mais il est utile de les essayer toutes LE SAGE LE ROI LE SORCIER DIRECTION, SOUFFLE ET RESPONSABILITÉ, COHÉRENCE TATOUAGE ÉTHIQUE DE LA MARQUERespect ! LE VOYANT L’ALIEN L’ESTHÈTE VISION RUPTURE BEAUTÉ, ET ET SURPRISE DESIGN ET ANTICIPATION POSITIVE SENSORIALITÉ Déjà ?! Waouh ! Trop beau ! LE BUSINESS LE MAN PERFECTIONNISTE L’ANIMATEUR ATTRACTIVITÉ HYPER- RELATION BÉNÉFICE/PRIX SATISFACTION CONSIDÉRATION (BUSINESS DE L’USAGE ET PARTICIPATION MODEL) ET SENS DU DÉTAILJe prends ! Bien vu ! Sympa ! 62

×