Economie chapitre 1

2 103 vues

Publié le

Introduction à la macro économie
Agents économiques, marché, production marchande, non marchande, agrégats, développement durable

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 103
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
15
Actions
Partages
0
Téléchargements
21
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Economie chapitre 1

  1. 1. ECONOMIE Serge Potiron 1
  2. 2. Quelques sources… http://sergepotiron.space-blogs.com Les Cahiers français Problèmes économiques 3074 - 3077 Alternatives économiques La Tribune, les Echos, Le MOCI, Le Monde… Liens vidéos : http://dessinemoileco.com/videos Polycopié + diaporamas + QCM en ligne sur le blog Mail : Serge.Potiron@ac-nantes.fr
  3. 3. Thème 1 : L’activité économique et sa mesure
  4. 4. Les hommes tentent depuis toujours, de concilier … Des besoins illimités (physiologiques, de civilisation…) avec Des ressources rares (biens libres/économiques) imposant des choix des sacrificesdes combinaisons Afin (pour un ménage) de maximiser sa satisfaction (vision néo-classique)  Recherche d’une allocation optimale des ressources
  5. 5. Cinq secteurs institutionnels résidents  Travail (offre)  Consommation (finale)  Épargne  Production marchande Les sociétés non financières TPE, PME, ETI, grande entreprise  Production marchande  Investissement (FBCF)  Répartition de valeur ajoutée Les ménages (y compris les entrepreneurs individuels) Classés en 8 PCS
  6. 6. Entreprise individuelle Dupont Maison Voiture Four Camion Ordinateur Un seul patrimoine privé et professionnel La société (SA) Patrimoine M. Dupont Maison Voiture Patrimoine SA. Dupont Camion Ordinateur L’entrepreneur individuel est considéré comme un ménage
  7. 7. Création et répartition de la valeur ajoutée 1 € 0,30 € 0,70 € Prix de vente Ou Chiffre d’affaires Matières premières Consommations intermédiaires Valeur rajoutée grâce au travail et au capital utilisé Exemple : un gâteau Salariés (salaire) Organismes sociaux (cotisations sociales) Etat (impôts) Actionnaires (dividende) Banquier (intérêt) Entreprise (amortissement) Bénéfice mis en réserve Capacité d’autofinancement
  8. 8. 1457 313 1144 Brut (Smic 1 457 € 01/2015) Charges sociales 21,5% Salaire net Salaire - complément Lorsqu’un salarié reçoit 1 144 € de salaire net, le coût pour l’employeur de 2 083€. Coût employeur Charges patronales (hors allègement charges) 2083 626 1/3 2/3
  9. 9. Amortissement - complément L’amortissement correspond à la perte de valeur d’un bien. Il est obligatoire, entraine plus de charges donc moins d’impôts. Machine de valeur 100, amortie sur 5 ans (de manière constante) 100 / 5 = 20 par an Charges Charges diverses Amortissement : 20 Produits Chiffres d’affaires (ventes) Plus de charges, donc moins de bénéfices et moins d’impôts.
  10. 10. Cinq secteurs institutionnels résidents Les sociétés financières  Production marchande  Financement de l’économie Les administrations Publiques (APU)  Production non marchande  Redistribution  Dépenses publiques Les institutions sans but lucratif au service des ménages  Production non marchande
  11. 11. 18ème , 19ème , début 20ème Après 1945 Consommation Production Investissement Equilibres économiques sur les différents marchés : travail, capitaux, biens/services… Mais Crise de 1929 Déséquilibres économiques Idées keynésiennes Etat providence ou interventionniste (Beveridge) Redistribution Création de la Sécurité Sociale en 1945 Dépenses publiques Politique de grands travaux New Deal (Roosevelt 1933) Agents privés Pour Keynes, l’Etat doit intervenir dans l’économie L’évolution du rôle de l’Etat Vision libérale, Etat gendarme L’Etat ne doit pas intervenir
  12. 12. Plus un secteur fictif, non résident Les opérations effectuées entre les cinq secteurs résidents et le Reste du Monde (importations, exportations, échanges de services, mouvements de capitaux…) sont enregistrées dans la balance des paiements. Le Reste du Monde (appelé aussi l’Étranger ou l’Extérieur)
  13. 13. https://www.youtube.com/watch?v=06DnEsZJt9M Le circuit économique
  14. 14. La loi de l’offre et la demande Quantité Prix P1 Q1 P2 Q2 Demande (pente négative) Offre pente positive Prix d’équilibre Quantité d’équilibre Demande : prix, revenu, préférence, biens substituables/complémentaires, anticipations… Offre : coût, profitabilité des biens substituables /complémentaires, anticipations… Surplus Pénurie
  15. 15. Quantité Prix P1 Q1 P2 Q2 Demande 1 Offre rigide Prix d’équilibre Quantité d’équilibre P3 La loi de l’offre et la demande A court terme, l’ajustement se fait surtout par le prix. A long terme, l’ajustement se fait davantage par les quantités. Demande 2
  16. 16. Si D > O prix  Si O > D prix  Cours de l’action Société Générale 2014 - 61 % en 2011
  17. 17. Evolution des cours sur les marchés mondiaux 200 % 300 % 150 % 100 %
  18. 18. Evolution du cours du pétrole Guerre du Kippour : embargo pétrolier arabe Révolution iranienne Irak envahit l’Iran Premiers quotas de l’Opep 82 Cessez-le- feu Iran/Irak 88 Irak envahit le Koweit Reprise économie mondiale Crise asiatique Reprise économie mondiale
  19. 19. Marchés des capitaux du travail des changes des biens et services Offre – Demande  Prix Taux d’intérêt Salaire Cours (taux de change) Prix Les agents économiques interviennent sur différents marchés…
  20. 20. 1. Le marché des capitaux Offre Demande Ménages Entreprises État Agents à besoin de financement (à déficit) Agent à capacité de financement (à excédent) Le marché des capitaux permet la rencontre des agents à besoin et à capacité de financement par l’intermédiaire d’un titre et d’une rémunération
  21. 21. Organisation du marché des capitaux Marché des capitaux Marché monétaire Marché financier Marché du court terme < 7 ans Marché du long terme > 7 ans Taux à court terme Taux à long terme BCE
  22. 22. Taux d’intérêt à 10 ans des titres publics (en %). Août 2010 Grèce 2011 : 30 % ! P I I G S
  23. 23. Taux d’intérêts à 10 ans Sept 2013
  24. 24. 2. Le marché du travail Offre Demande Population active Entreprises (80 %) État (20 %) Si D > O prix (salaire)  Si O > D : rigidité du prix à la baisse (SMIC) (Dysfonctionnement du marché critiqué par les libéraux)
  25. 25. 3. Le marché des changes L’offre et la demande de devises ne sont pas spécifiques d’un agent économique, mais dépendent de situations : Exportations, tourisme, investissement à l’étranger… Evolution de la parité euro/dollar depuis 10 ans
  26. 26. 4. L’équilibre économique des opérations sur biens et services Offre Demande Production Consommations finales Importations Exportations + - Variation de stocks (investissement en stocks) Investissements (FBCF) Consommations intermédiaires Vente s
  27. 27. Offre Demande P + M CF + CI + I + X Valeurs ajoutées + M C + I + X PIB + M = C + I + X + G 4. L’équilibre économique des opérations sur biens et services
  28. 28. CA de l’entreprise A : 5 000 CA de l’entreprise B : 15 000 Valeur ajoutée A : 1 000 Valeur ajoutée B : 6 000 CA total : 20 000 mais PIB total : 7 000 Le PIB est la somme des valeurs ajoutées et non des chiffres d’affaires
  29. 29. INSEE Comptes de la Nation Croissance Récession (2 trimestres consécutifs) Déstockage
  30. 30. Production marchande/marchande Types et critères principaux Exemples Production de biens Toujours marchande Le prix couvre plus de 50 % du coût de production Produits alimentaires Vêtements Ordinateur Voitures… Production de services Marchande si le prix couvre plus de 50 % du coût de production Commerce Crédit Assurance… Non marchande (service gratuit ou quasi-gratuit) si le prix couvre moins de la moitié du coût de production Enseignement Police Défense Hôpitaux…
  31. 31. 83 % 17 % La production non marchande des APU, ISBLSM… et de solidarité collective (ex : santé…) répond à une mission d’intérêt général satisfait des besoins hors marché Il s’agit d’une production de biens collectifs impliquant : • la non rivalité des consommateurs (simultanément utilisé par plusieurs, bien non appropriable) - Samuelson • l’impossibilité d’exclusion des consommateurs qui ne souhaitent pas payer le prix (bien collectif pur : défense, police, justice…) Production marchande/ non marchande
  32. 32. Les choix liés à la production non marchande Quelle production non marchande proposer ? Quel mode de régulation mettre en place ? A quel niveau fixer le prix ? Quelles modalités de financement envisager ? Importance de la production non marchande ? Eviter les comportements indésirables (passagers clandestins)
  33. 33. La mesure de la richesse créée Comptabilité nationale depuis la fin des années 1940 Le PIB (Kuznets – 1934) (Produit Intérieur Brut) PIB nominal (en € courants) par habitant dans une même unité monétaire en valeur constante (PIB réel) en parité de pouvoir d’achat (PPA) Le PNB (Produit National Brut) + revenus facteurs de production en provenance de l’étranger - revenus facteurs de production versés à l’étranger 2100 M€ (2013) + 0,3 % (-2,9 % en 2009)
  34. 34. Le PIB potentiel
  35. 35. EXTRAITS DES CLASSEMENTS DE L'INDICE BIG MAC ET SALAIRES ET PRIX Pays Prix en dollars* Prix en monnaie locale* Temps de travail nécessaire à l'achat d'un Big Mac** Norvège $ 7,05 48 Nok 18 minutes à Oslo Suisse $ 5,21 6,30 F suisses 16 minutes à Genève France $ 3,99 3,10 € 21 minutes à Paris Etats- Unis $ 3,10 3,10 $ 12 minutes à Chicago Afrique du Sud $ 2,11 13,95 Rand 30 minutes à Johannesburg Colombi e $ 2,60 6,50 Pesos 97 minutes à Bogota Russie $ 1,77 48 Rouble 25 minutes à Moscou Ukraine $ 1,68 8,50 Hryvna 55 minutes à Kiev Chine $ 1,31 10,5 ¥ 44 minutes à Pékin *Source : The Economist / mai 2006 **Prix du produit divisé par le salaire horaire net pondéré de 14 professions Source : USB, prix et salaires / 2006 L’indice Big Mac
  36. 36. L’indice Big Mac
  37. 37. PIB total milliards $ - 2013 1 Etats-Unis 16 238 2 Chine 9 020 3 Japon 5 150 4 Allemagne 3 598 5 France 2 739 6 Brésil 2 457 7 Royaume-Uni 2 423 8 Russie 2 214 9 Italie 2 076 10 Inde 1 973 11 Canada 1 844 12 Australie 1 589 13 Espagne 1 388 14 Mexique 1 275 15 Corée 1 259 16 Indonésie 946 17 Turquie 852 18 Pays-Bas 809 19 Arabie saoudite 746 20 Suisse 648 Source : FMI PIB / habitant en $ - 2013 1 Luxembourg 112 135 2 Norvège 105 478 3 Qatar 98 737 4 Suisse 80 473 5 Australie 68 939 6 Emirats arabes unis 64 780 7 Suède 60 020 8 Danemark 58 668 9 Canada 52 364 10 Singapour 52 179 11 Etats-Unis 51 248 12 Autriche 49 844 13 Finlande 48 707 14 Irlande 48 230 15 Pays-Bas 48 091 16 Belgique 45 687 17 Koweït 44 585 18 Islande 44 121 19 Allemagne 44 010 20 France 43 000 Source : FMI
  38. 38. 2025…2050… La mondialisation bouscule la hiérarchie Montée en puissance des pays émergents BRIC…et rétrogradation des pays industrialisés (calculs avec un potentiel de croissance mondiale de 5 % par an). Etats-Unis (26 %) Japon (10 %) Chine (7 %) Allemagne (5 %) Roy-Uni (4 %) France (4 %) Italie Canada Espagne Pib total 2008 Etats-Unis (21 %) Chine (20 %) Japon (7 %) Inde (5 %) Russie (3 %) Allemagne Royaume-Uni France Horizon 2025 Chine (28 %) Etats-Unis (24 %) Inde (12 %) Japon (3 %) Allemagne (3 %) Roy-Uni (3 %) France (2 %) Brésil (1%) Russie (1 %) Horizon 2050
  39. 39. La pertinence des indicateurs Tout embouteillage crée du PIB ! Les limites du PIB : sécurité, santé, services publics, travaux domestiques… l’économie souterraine Le PIB ne prend pas en compte les externalités négatives (pollution, bruit - Pigou) et n’explique pas la répartition des revenus (inégalités…). Plus de PIB ne signifie pas forcément plus de progrès économique et social, plus de bien-être ou plus de bonheur ! On accorde trop d’importance à cet indicateur. Le PIB sous-évalue la production non-marchande :
  40. 40. L’économie souterraine
  41. 41. Quels indicateurs ? PIB Kuznets - 1934 PNB IDH A. Sen - 1990 IPH Longévité - Santé Niveau d’éducation Niveau de vie (revenu PPA) 1 Norvège 2 Australie 3 Suisse PNUD 2014 1 Luxembourg 2 Norvège 3 Qatar 11 Etats-Unis FMI 2013 1 Niger 2 Congo 3 Mozambique 4 Tchad PNUD 2014 Indicateurs quantitatifs permettant de mesurer la croissance Indicateurs qualitatifs permettant de mesurer le développement BIB Bonheur Intérieur Brut Bhoutan Better Life Index OCDE (équité, santé, cohésion…) Indicateur de bien-être économique Tableaux de bord OCDE sur 11 critères
  42. 42. 1 Norvège 0.944 2 Australie 0.933 3 Suisse 0,917 4 Pays-Bas 0,915 5 Etats-Unis 0.914 6 Allemagne 0.911 7 Nouvelle Zélande 0.908 8 Irlande 9 Suède 10 Japon 11 Canada 12 Corée du Sud 13 Hong-kong 14 Islande 15 Danemark 16 Israël 17 Belgique 18 Autriche 19 Singapour 20 France 0,884 22 pays, tous d’Afrique entrent dans la catégorie « faible développement humain ». Dans 10 de ces pays, 2 enfants sur 5 n’atteindront pas l’âge de 40 ans. L’IDH en 2014 Source PNUD Faible développement humain 168 Guinée-Bissau 0.334 169 Rép centrafricaine 0.343 170 Sierra Leone 0.336 171 Burkina Faso 0.331 172 Libéria 0.329 173 Mali 0.328 174 Tchad 0.322 175 Mozambique 0.316 176 Congo 0.295 185 Niger 0.286
  43. 43. Carte IDH 2012 Source : ONU
  44. 44. http://dessinemoileco.com/quest-ce-que-le-produit-interieur-brut/ Vidéo Dessine-moi l’éco : PIB
  45. 45. De la valeur ajoutée à la croissance économique Travail (W) + Capital (K) Variation de PIB = Croissance économique Somme des valeurs ajoutées = PIB = Valeur ajoutée 2100 En 2013 milliards € + 0,3 En 2013 %
  46. 46. Quels liens entre croissance et développement ? Est-ce la croissance économique qui mène au développement ? Ou est-ce le développement qui permet la croissance économique ? Les limites de la croissance ont-elles été dépassées ? Faut-il opter pour la décroissance ? Le rapport Meadows (1972), club de Rome : Halte à la croissance !
  47. 47. Durant les Trente Glorieuses, la consommation mondiale d’énergie par habitant a été multipliée par 3 Consommation mondiale d’énergie par habitant en tonnes équivalent pétrole
  48. 48. Croissance soutenable- Développement durable Le rapport Brundtland (1987) : « S’orienter vers un développement qui satisfait les besoins de chaque génération, à commencer par ceux des plus démunis, sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs ». Prise en compte de l’environnement - Développement pour tous 2005-2012 : Protocole de Kyoto (161 pays- permis négociables) 1992 : Sommet de la terre à Rio officialise la notion de développent durable (3 angles : économie, écologie, social) Agenda 21 Mesures concernant le changement climatique, la désertification, la déforestation, la perte de biodiversité, la pollution des eaux, l'épuisement des sols, les conditions de travail dans les pays en développement…
  49. 49. Les 3 facettes du développement durable
  50. 50. Emissions de Co2 en kilotonnes 1 Chine 7 031 916 2 Etats-Unis 5 461 014 3 Inde 1 742 698 4 Russie 1 708 653 5 Japon 1 208 163 6 Allemagne 786 660 7 Canada 544 091 8 Iran 538 404 9 Royaume-Uni 522 586 10 Corée du Sud 509 170 18 France 376 985 Emission CO2 par habitant en tonnes Banque Mondiale Emissions CO2 par pays et par habitant Source Banque Mondiale Chine et Etats-Unis, premiers pollueurs de la planète
  51. 51. Continent (2006) Pays (2008) Amérique du Nord 9,4 ha Émirats arabes unis 9,6 ha Union Européenne 4,8 ha USA 9,5 ha Europe (hors UE) 3,8 ha Belgique / France 5,2 ha Moyenne pour un terrien 2,23 ha Pays-Bas 4,1 ha Moyen Orient et Asie centrale 2,2 ha Hongrie 3,8 ha Amérique Latine et Caraïbe 2,0 ha Turquie 2,8 ha Empreinte écologique disponible 1,8 ha Brésil 2,4 ha Asie(et Océanie) 1,3 ha Algérie 1,8 ha Afrique 1,1 ha Chine 2 ha Kenya 1,1 ha Inde 0,9 ha L’empreinte écologique Surface nécessaire pour produire les principales ressources consommées et absorber les déchets. Deux planètes et demies sont nécessaires si tout le monde vit comme en France. Living Planet Report 2009
  52. 52. Théorie néoclassique - Walras Approche libérale, Etat Gendarme – Smith, Ricardo, Say Approche keynésienne, Etat interventionniste, providence – Keynes Marché, offre et demande, équilibre (marché capitaux, travail, change, biens/services) Capacité/besoin de financement Biens collectifs (non rivalité, non exclusion) – Pigou - Samuelson PIB : Kuznets Externalités : Pigou, Coase IDH : Sen Développement durable : Rapport Bruntland, sommet de la terre Rio, Agenda 21, protocole Kyoto (équitable, vivable, viable) = durable Empreinte écologique Auteurs et concepts

×