Les défis mondiaux de l’alimentation

3 482 vues

Publié le

faim, alimentation, food, world, agroalimentaire, alimentaire,marketing, prospective, politique, democratie, democracy, corruption, hunger, industrie, industry, world, mondial, monde, people, poors, poverty, pauvreté, famine, Asie, Asia, Chine, Afrique, France, Etats-Unis, USA, China, Africa, companies multinationales, global, mondialisation, globalization, modèle, consommateur, consumer, comportements, attitudes, aliment, sociologie, sociologie, faim, famine, hunger, FAO, Etats, Institutions Internationales,, firmes, production, agriculture, transformation, distribution, Wall Mart, Nestlé, Kraft, Tyson, JBS, Coca Cola, Pepsico, Anheuser-Bush Inbev, Mars, Danone, Lactalis, Cargill, Dreyfus, ADM, Monsanto, ASAHI, Brasil Foods, Marfrig, Modernité, Tradition, Kirin, Suntory, Carrefour, Dean Foods, autrement, consommer, produire, penser, gouvernance, mondiale, mondiaux, alimentation, Serge Guégan, Guegan, Food Intelligence, Bretagne, breton, Rochefort, Charente Maritime, Français, Française, Europe, céréales, blé, riz, ration, géopolitique, sociologie, stratégie, stratégique, strategy, strategic, nécessaire, superflu, banque alimentaire, ONG, crise, crisis, financière, financier, économie, economie, economis, world bank, fund, denrée alimentaire, commodity, international, organization, OMC, trade, trader, trading, ADM, CARGILL, BUNGE, DREYFUS, MONSANTO, DIAGEO, policy, chômage, précarité, exclusion, social, sociale, solidaire, solidarité, humanisme, humanité, sécurité, concentration, uniformisation, croissance, population, démographie, ressources, durable, écologie, écologique, environnement, environment, green, révolution, revolution, agricultural, savoir, connaissance, sous-nutrition, malnutrition, nourrir, nourriture, biotechnologie, microcrédit, globalisation, financiarisation, financiarisé

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
6 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 482
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
28
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
6
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les défis mondiaux de l’alimentation

  1. 1. Les Défis Mondiaux de l’Alimentation <br />Serge Guégan - Food Intelligence<br />
  2. 2. I- L'Alimentation <br />II- Modèles Alimentaires <br /> III- Le Consommateur « Occidental »<br /> IV- La Faim dans le Monde <br /> V- Eléments de Géopolitique de l'Alimentation<br /> VI- Le Système Alimentaire Mondial (SAM) <br /> VII- Les Défis Mondiaux de l'Alimentation<br />Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />2<br />SOMMAIRE<br />
  3. 3. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />3<br />"El día que la mierda tenga algún valor, los pobres naceran sin culo" (Gabriel García Marquez) <br />"À voir tant de misère partout, je soupçonne que Dieu n'est pas riche. Il a des apparences, c'est vrai, mais je sens la gêne" (Victor Hugo - Les Misérables) <br />"If it turns out that there is a God, I don't think that he's evil. But the worst that you can say about him is that basically he is an underachiever" (Woody Allen) <br />
  4. 4. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />4<br />I- L'Alimentation <br />
  5. 5. <ul><li> Universalité et Nécessité
  6. 6. L’aliment : un objet physique, économique, technique, culturel, complexe (l’acte alimentaire est «biopsycho-anthropologique», a écrit le philosophe et sociologue Edgar Morin).
  7. 7. Imbrication de l’imaginaire et du rationnel
  8. 8. Lien fort avec la nature et le vivant
  9. 9. L’homme est biologiquement omnivore</li></ul>Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />5<br />L’Alimentation : <br />au cœur de l’humain<br />
  10. 10. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />6<br />L’Alimentation : un enjeu majeur, <br />mais un univers en perte de spécificité <br />et en mutation accélérée<br /><ul><li>Enjeu mondial majeur :</li></ul> Par sonpoids dans l’économie mondiale et les échanges internationaux <br />Par son universalité et sa nécessité biologique pour chaque individu de l’espèce <br />Par son impact sur l’environnement: énergie/dégradation, entretien/paysage, infrastructures<br /><ul><li>Mais déclin de la spécificité historique liée à l’affaiblissement relatif de la dimension imaginaire & culturelle de l'alimentation :  Désacralisation de l’alimentation : des produits de grande consommation bientôt comme les autres ?
  11. 11. Notre civilisation et son système économique opèrent une mutation, au rythme d'une globalisation mondiale qui s’accélère, impacte tout et en particulier notre Alimentation et le Système Alimentaire qui la produit…</li></li></ul><li>Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />7<br />Désacralisation de l’Alimentation<br />Sous l’effet de la globalisation et de l’accélération du progrès technique, partout dans le monde on assiste à la banalisation croissante de l'alimentation ; la "bonne bouffe" n'est plus un faire-valoir…<br /><ul><li> inefficacité croissante des marques (sauf exceptions : «icônes», luxe,…) et de l'innovation marketing (rareté des innovations de rupture…),
  12. 12. infidélité, voire indifférence du consommateur ! …</li></li></ul><li>Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />8<br />L’Alimentation traditionnelle est « surdéterminée » par :<br /><ul><li>La technique maîtrisée par l’homme (quantité)
  13. 13. Le milieu naturel accessible dans lequel vit l’homme (qualité)</li></li></ul><li>« Révolutions Agricoles »<br /><ul><li>Avant l’Agriculture : cueillette, chasse, pêche
  14. 14. 1° stade : naissance de l’agriculture sur brulis au néolithique
  15. 15. 2° stade : charrue + assolement triennal (avec jachère) : an 1000
  16. 16. 3° stade : La Grande Révolution Agricole du XVIII° siècle (jachères cultures fourragères) : la Faim disparaît progressivement en Europe
  17. 17. 4° stade : La Révolution Industrielle : moto-mécanisation + intrants chimiques (engrais, phyto…)  Révolution Verte dans les PED
  18. 18. 5° stade en cours : Hybridation + Biotechnologies (dont OGM…)
  19. 19. Vers un 6° stade ? - Pour une Révolution Agricole Mondiale Doublement Verte (prise en compte de la durabilité)</li></ul>Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />9<br />La quantité de la ration alimentaire <br />disponible dépend des techniques culturales utilisées<br />
  20. 20. « Évolution de la ration alimentaire »<br /><ul><li>Céréales = amélioration quantitative de la ration
  21. 21. Amélioration qualitative (stabilisation des rations caloriques) :</li></ul>A = Céréales + Produits animaux (viandes œufs essentiellement)<br />B = A + fruits et légumes + produits laitiers + vins…<br />C = B + baisse des lipides et changement qualitatif des lipides (acides gras insaturés…)<br />Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />10<br />La qualité de la ration alimentaire disponible <br />dépend des ressources biologiques accessibles géographiquement et techniquement, <br />et utilisables culturellement<br />
  22. 22. Janvier 2011<br />© Food Intelligence – Serge Guégan<br />11<br />II- «Modèles Alimentaires»<br />
  23. 23. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />12<br />Notion de «Modèle alimentaire»<br /> « Les modèles alimentaires sont des corps de connaissances et de pratiques technologiques, accumulées de génération <br /> en génération, permettant de sélectionner des ressources dans un espace naturel, de les préparer pour en faire des aliments, puis des plats, et de les consommer. <br /> Mais ils sont en même temps des systèmes de codes symboliques qui mettent en scène les valeurs d’un groupe humain participant à la construction des identités culturelles et aux processus de personnalisation ». <br />(d’après Poulain J.P. in Manger aujourd’hui. Attitudes, normes et pratiques, Paris ; éd. Privat, 2002).<br />
  24. 24. Ensemble de savoirs, de pratiques, de comportements, d’usages, de règles, d’interdits, de représentations que l’on peut regrouper en six composantes : <br />1- L’Univers du Mangeable : univers de ressources alimentaires choisies et accessibles<br />2- Le Système Alimentaire : système d’actions et de comportements (notamment le comportement d’achat) permettant à l’aliment d’arriver au consommateur<br />3- Le Culinaire : La cuisine est un ensemble d’actions, de combinatoires, de techniques, de rituels qui participent à la construction de l’identité alimentaire d’un produit naturel et le rendent consommable<br />4- Les Habitudes de Consommation entourant l’acte alimentaire (repas) : organisation et forme, nombre, horaires, contextes sociaux, modalités (manger à la main, avec des baguettes, au couteau et à la fourchette…), lieu, durée, règles de placement des mangeurs… <br />5- La Temporalité Alimentaire : cycles et rythmes temporels socialement déterminés : saisons, événements et fêtes, journée…<br />6- La Symbolique : Les éléments constitutifs du «Modèle Alimentaire» sont tous reliés, transversalement, à des idées, représentations, images, perceptions, attitudes qui varient d’une culture à l’autre, à l’intérieur d’une même culture, selon les groupes sociaux (représentations sociales), selon le sexe, les âges, etc.<br />Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />13<br />Notion de «Modèle alimentaire»<br />
  25. 25. <ul><li>« Occidental » : ration alimentaire élevée sur le plan énergétique, riche en lipides et protéines :
  26. 26. Europe continentale et USA : forte proportion de produits animaux
  27. 27. Pays scandinaves : rations riches en poissons et produits laitiers
  28. 28. « Traditionnel Agricole » : ration riche en céréales, racines, tubercules et légumineuses ; mais faible en énergie avec un excès de glucides (modèle présent en Afrique et Asie)
  29. 29. « Traditionnel Mixte » : céréales/racines/tubercules avec un apport protéique complémentaire important (lait/viandes/poissons) :
  30. 30. Amérique Latine : viande bovine
  31. 31. Japon, Corée, Philippines : poisson</li></ul>Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />14<br />Trois « Modèles » <br />Alimentaires types<br />
  32. 32. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />15<br />Modèle Français versus Monde<br />
  33. 33. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />16<br />Modèle Japonais<br />
  34. 34. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />17<br />Modèle Bangladais<br />
  35. 35. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />18<br />Modèle Rwandais<br />
  36. 36. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />19<br />III- Le Consommateur du Futur<br />2010-2025 <br />Approche Marketing «Occidentale» <br />
  37. 37. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />20<br />Le Consommateur <br />(Pays «Développés»)<br />
  38. 38. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />21<br />Mondialisation et Uniformisation <br />des comportements de consommation<br /><ul><li>Urbanisation planétaire = influence uniformisatrice clé car elle permet le déploiement optimal des stratégies marketing des firmes globales
  39. 39. Migrations Sud  Nord : forte accélération
  40. 40. Nouveaux consommateurs des pays émergents
  41. 41. Des consommateurs "mondiaux" + éduqués + informés (NTIC : internet…) + exigeants… mais moins fidèles et …+ "frileux"
  42. 42. Flambée des cours de l'Homme et de la Nature : Santé et Environnement-Ressources
  43. 43. Accélération du changement, de l'innovation technologique, et de la complexité
  44. 44. Multiplication des solutions, des opportunités, des menaces, des incertitudes
  45. 45. Raccourcissement des cycles de vie des produits…
  46. 46. Montée des PEURS, donc des stratégies ANTI-PEUR de toute nature !</li></ul>Mondialisation "unidimensionnelle" / "informationnelle" :<br /><ul><li>Concentration des acteurs, des moyens, et des décisions
  47. 47. Accélération de la circulation des personnes, des biens et des informations</li></ul>= Uniformisation des produits et des esprits (hypernormalisation)<br />
  48. 48. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />22<br />Une uniformisation provisoirement contenue par la spécificité de chaque individu et de son univers d’appartenance ?<br />Des consommateurs qui fonctionnent à deux niveaux :<br /><ul><li>Un Discours de plus en plus uniforme, consensuel, par rapport aux mêmes medias/informations, échelles de valeurs, normes, codes. Cette uniformisation est accentuée par internet et la mondialisation en générale. Cette uniformisation n'est pas stable dans le temps : le consommateur est susceptible de changer de position très fréquemment, en fonction des informations qui occupent le champ de bataille médiatique
  49. 49. Des Comportements modulés, souvent en contradiction avec le discours, en fonction du pouvoir d'achat/statut social(mais il y a surtout une grosse classe moyenne), des profils ethnico-géo-religieux-culturels (dans la phase actuelle de la mondialisation des profils nouveaux s'affirment et coexistent provisoirement) et des "situations-fonctions"de consommation de plus en plus nombreuses et variées</li></li></ul><li>Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />23<br />Grandes Tendances de Consommation<br />(valables pour les Consommateurs "Riches"…)<br />Goût/Plaisir<br />Fraîcheur<br />Naturalité/Authenticité<br />Santé-Nutrition<br />Environnement-Ressources <br />Praticité(situations-fonctions, rapidité, efficacité, préparation, transport…)<br />Choix(variété, nouveauté, éphémère, infidélité, découverte, exotisme…)<br />Multifonctionnalité(situations-fonctions, combinatoire…)<br />Construit/Artificiel(n’existe pas tel quel dans la nature vierge)<br />Désacralisation de l’alimentation(valorisée/dévalorisée selon les situations-fonctions)<br />Communautarisme(masse ►famille ►moi ►groupe /communauté►masse ?) = suivisme<br />Sécurité(peur, précaution, normalisation, réglementation, dogme…) ≠ diversité, créativité, risque<br /><ul><li>Éthique, Responsabilité Sociale, Citoyenne et Solidaire au Niveau Planétaire</li></li></ul><li>4 Variables décisionnelles stratégiques<br /><ul><li>1- Prix : critère discriminant en grande forme (contexte économique oblige)
  50. 50. 2- Qualité1 : critère composite (en fonction des 13 tendances de consommation…)
  51. 51. 3- Image (marque, produit, fabricant, distributeur…) : caution, statut social, univers culturel et sociétal, éthique (ex. : "si c'est mauvais pour la planète ou si ce produit est le fruit de l'exploitation de l'homme je n'achète pas"
  52. 52. 4- Adéquation aux situations-fonctions envisagées/envisageables</li></ul>(1): REMARQUE : l’irruption de la Santé/Sécurité dans toutes les dimensions de notre quotidien tend à uniformiser les nombreux référentiels Qualité existants et à les diluer dans un référentiel transversal, plus « normé » (« objectivé », « technique »…) mais plus pauvre…<br />Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />24<br />
  53. 53. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />25<br />Marketing, Communication & Positionnement<br />Réel  Virtuel<br />Package sémantique d’une marque globale d’une firme globale<br />Status, Ethics, Spirit<br />Health & Wellness<br />Functional<br />Basic Nutrition, Body<br />
  54. 54. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />26<br />Que mangerons-nous <br />demain ? <br />(Pays «Développés»)<br />
  55. 55. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />27<br />QUELS PRODUITS <br />ALIMENTAIRES EN 2025 ? <br /><ul><li>Des produits pratiques, simples et bon marché dans une version élaborée ou basique selon la dimension clé recherchée :
  56. 56. Des produits "vrais" (identifiables, qui ne nous mentent pas) et "bons" pour la Planète (qui respectent et préservent la Nature) et l'Homme (sains, sûrs).
  57. 57. Avec un contenu informationnel clair, complet, et fiable qui permet une utilisation optimale sans risque et engage le fabricant et le distributeur
  58. 58. Donc, si possible, à partir de ressources mieux gérées et exploitées, par des entreprises plus responsables, dans des circuits plus courts et plus transparents</li></li></ul><li> Naturel  Artificiel = pureté  modification<br /> Tradition  Modernité = permanence  évolution<br />Risque Précaution = responsabilité  démission<br />Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />28<br />Trois dimensions fondamentales<br />
  59. 59. 15 novembre 2007<br />FOOD INTELLIGENCE - SERGE GUEGAN<br />29<br />Quel Scénario Futur ?<br /><br /><br /><br />?<br />
  60. 60. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />30<br />Un universalimentaire marchand dual2<br />Quatre catégories, voire quatre «sous-modèles» alimentaires, vont cohabiter :<br /><ul><li>A1- Le nécessaire / quotidien : le prix, le volume, donc la performance économique, énergétique et environnementale ; fonctionnalités minimales</li></ul>Produits basiques suffisamment sains, grain/sucre, disparition de la viande bovine<br /><ul><li>A2- Le superflu / exceptionnel ou non : l'image, l'innovation, la niche ; fonctionnalités optimales</li></ul>Produits élaborés très sains, davantage de produits de la mer et de fruits<br /><ul><li>B1- La tradition : l'innovation de continuité ; la référence ne peut pas être niée
  61. 61. B2- La modernité : l'innovation de rupture ; la référence peut être transgressée, voire ne pas exister</li></li></ul><li>Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />31<br />Un universalimentaire marchand dual2<br />
  62. 62. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />32<br />Voilà donc dans quelles directions vont évoluer dans la tête les attentes et les comportements de consommation des mangeurs du Nord d’ici à 2025…<br />En ce qui concerne l’évolution dans l’assiette les mangeurs du Nord devront progressivement intégrer dans leur logique les aspirations légitimes des mangeurs du Sud ! …<br />… Sous peine de …<br />
  63. 63. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />33<br />IV- Faim <br />et Sécurité Alimentaire <br />dans le Monde<br />
  64. 64. Janvier 2008<br />© Food Intelligence - Serge Guégan - WFC Top 100 2008<br />34<br />La FAIM dans le Monde<br /><ul><li>Faim = sous-alimentation : état des personnes dont la consommation alimentaire ne suffit pas à couvrir leurs besoins énergétiques minimaux (1800 calories par jour)
  65. 65. Sous-nutrition (Faim au sens strict/immédiat) ≠ malnutrition*</li></ul> (*): La « malnutrition » désigne aussi bien la sous-alimentation (carence alimentaire globale) que la suralimentation<br /><ul><li>La sécurité alimentaire est assurée lorsque tous les individus, à tout moment, ont un accès physique, social et économique à une alimentation suffisante, saine et nutritive
  66. 66. Les objectifs de réduction de la faim sont définis par l'objectif** du Sommet Mondial de l‘Alimentation (SMA, FAO / 1996, 2002, 2009) et ceux du Millénaire pour le Développement, (OMD, ONU / Sommet du Millénaire en 2000)</li></ul> (**): réduire de moitié le nombre de personnes souffrant de sous-nutrition entre 1990 et 2015<br />
  67. 67. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />35<br />1 milliard* d’humains ont faim<br />Aaa<br />* En 2009<br />2009<br />
  68. 68. Janvier 2011<br />© Food Intelligence – Serge Guégan <br />36<br />La FAIM dans le Monde<br />
  69. 69. Janvier 2008<br />© Food Intelligence - Serge Guégan - WFC Top 100 2008<br />37<br />La FAIM dans le Monde: les pays ayant un «Global Hunger Index» (GHI) supérieur à 20<br />
  70. 70. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan - WFC Top 100 2008<br />38<br />La FAIM dans le Monde :<br />Elle est partout,… même aux USA<br /><ul><li>6 millions de ménages US ont eu recours aux banques alimentaires en 2009.
  71. 71. Dans le même temps 18 millions de ménages ont été à un moment ou à un autre dans l’impossibilité économique de se nourrir !
  72. 72. 50 millions de ménages sont considérés comme exposés à l’insécurité alimentaire.</li></ul>NB : en France la situation est proportionnellement assez proche, même s’il n’existe pas de statistiques fiables sur cette question <br />(hormis INCA 2)<br />
  73. 73. <ul><li>Le terme de Crise Alimentaire s’entend d’une situation collective de grande ampleur où un nombre élevé de personnes souffrent de sous-nutrition durant une période
  74. 74. « courte » (où la nature joue souvent un rôle décisif), ou
  75. 75. « prolongée » (où le rôle de l’homme est souvent une cause principale unique ou combinée avec la nature).
  76. 76. La proportion de personnes sous-alimentées est environ le triple dans les pays en situation de crise prolongée, par rapport aux autres pays en développement.</li></ul>Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />39<br />Crises Alimentaires<br />
  77. 77. Crise prolongée et Crise temporaire<br />Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />40<br />Deux types de Crises Alimentaires<br />
  78. 78. <ul><li>la FAO et le PAM considèrent qu'un pays est en «crise prolongée» quand il connaît une crise alimentaire depuis huit ansau moins, que les secours humanitaires représentent plus de 10% de l'ensemble de l'aide étrangère qu’il reçoit
  79. 79. La population affectée par une «crise prolongée» avoisine les 200 millions de personnes, soit environ 20% du nombre total de victimes de la sous-alimentation dans le monde. </li></ul>Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />41<br />La Crise Alimentaire «Prolongée»<br />
  80. 80. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />42<br />Crises Alimentaires «Prolongées<br />Principaux pays concernés<br />Éthiopie / Érythrée <br />Israël (Cisjordanie et Gaza)<br />République Démocratique du Congo / Burundi<br />Soudan<br />Kenya<br />Ouganda<br />Irak<br />Afghanistan<br />Corée du Nord<br />Angola<br />Somalie<br />Tchad<br />Haïti<br />
  81. 81. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />43<br />La Crise Alimentaire Mondiale<br />1997-2009-????<br />En raison d’une hausse prolongée des prix de nombreuses denrées alimentaires sur les marchés internationaux, à laquelle s’ajoute diverses causes plus ou moins profondes et durables, de nombreux pays ont été confrontés en même temps à une crise alimentaire sévère au cours de la dernière décennie. D’où l’appellation de Crise Alimentaire Mondiale.<br />
  82. 82. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />44<br />La flambée des prix<br />Variation en pourcentage, 2006-2008<br />
  83. 83. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />45<br />La flambée des prix<br />Source : FAO<br />
  84. 84. <ul><li>C’est d’abord la flambée des prix alimentaires de 2006 à 2008, causée par le doublement du prix du pétrole en 2007-2008, et les transferts spéculatifs massifs du marché des crédits hypothécaires (subprimes) vers les marchés à terme de matières premières, notamment alimentaires. C’est aussi:
  85. 85. Le ralentissement économique mondial
  86. 86. Les politiques d’ajustement structurels (PAS) et les accords de libération des échanges de l’OMC
  87. 87. L'insuffisance des investissements dans l'agriculture
  88. 88. L’urbanisation planétaire : la réduction des terres agricoles en Chine ou en Inde, l’exode rural massif…
  89. 89. Les conflits & guerres locales, le néocolonialisme 
  90. 90. La réduction des réserves de céréales dans les sous-systèmes alimentaires du Nord et aussi dans le Sud
  91. 91. Plus généralement : les limites du Système Agroalimentaire Mondial (SAM)
  92. 92. …Sans oublier les catastrophes/désordres climatiques…
  93. 93. Dans ce contexte, l'augmentation de la faim dans le monde n'est pas, principalement, une conséquence de mauvaises récoltes locales :
  94. 94. le problème ce n’est pas tant le manque de nourriture dans l’absolu que l’impossibilité de l’obtenir :
  95. 95. la Faim n’est pas une fatalité   </li></ul>Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />46<br />Les causes de la crise alimentaire mondiale <br />
  96. 96. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />47<br />Réduction de l’Aide Publique au Développement (APD) consacrée à l’agriculture<br />
  97. 97. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />48<br />Crise au Nord  Faim au Sud<br />La Crise financière, économique et sociétale <br />du Nord frappe aussi le Sud !<br /><ul><li>Plus de chômage
  98. 98. Moins d’entrées de capitaux (transferts de migrants, investissement étranger direct, aide au développement)
  99. 99. Moins de possibilités d'exportation
  100. 100. Peu d'options de politique en raison de la nature globale de la crise</li></li></ul><li>Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />49<br />Crise Alimentaire Systémique Durable ?<br />Millions de personnes souffrant de faim dans le monde<br />Crise <br />Alimentaire<br />1997-2009-????<br />En 2010 selon la FAO les prix des denrées alimentaires ont augmentés de +25% sur le marché mondial ! Les causes avancées :<br /><ul><li>La spéculation des Fonds s’accentue !
  101. 101. Explosion de la demande chinoise !</li></li></ul><li>Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />50<br />VI- Géopolitique Mondiale de l'Alimentation<br />
  102. 102. <ul><li>Total 2009 : 5,7 millions de tonnes dont 85% de céréales (blé à 87%) se répartissant entre :
  103. 103. Aide Multilatérale 70% (4 M t)
  104. 104. PAM : 66,7% (3,8 M t dont 1,7 M t données par les USA)
  105. 105. Autres Programmes* 3,3% </li></ul> *: UNICEF, UNWRA (principal donateur : Arabie Saoudite),…<br /><ul><li>Aide des ONG 24% (1,4 M t) </li></ul>ONG américaines pour l’essentiel, ONG Canadiennes, Comité International de la Croix Rouge… <br /><ul><li>Aide Bilatérale 6% (0,3 M t)
  106. 106. Chine 60%,Japon 34%, UE 4% …</li></ul>Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />51<br />Les États-Unis fournissent 51% de l’Aide Alimentaire Internationale <br />
  107. 107. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />52<br />Programme Alimentaire Mondial (PAM) 2009 : <br /> 3,8 millions de tonnes ≠ 4 milliards de $<br />WFP Total 2009 Aid :<br />≠ $ 4 Billions<br />
  108. 108. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />53<br />« Timeo danaos et dona ferentes… » (Virgile)<br /><ul><li>L’Aide Alimentaire Internationale est nécessaire
  109. 109. Mais son effet peut aller contre le but recherché
  110. 110. si elle n’est pas accompagnée par des mesures de développement structurels destinés à assurer réellement l’autonomie alimentaire des populations aidées</li></li></ul><li><ul><li>L’accès aux aliments </li></ul> (la faim…)<br /><ul><li>La qualité des aliments (santé-nutrition, sécurité sanitaire, le goût…)
  111. 111. La diversité des aliments (l’équilibre, le choix, l’expérience gustative…)
  112. 112. La pérennité du système agroalimentaire (le «durable» : manger et vivre demain…)
  113. 113. La capacité de prise en charge citoyenne (le développement, la responsabilité collective…)</li></ul>Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />54<br />«Sécurité Alimentaire» : <br />une notion multidimensionnelle, <br />culturelle, politique et évolutive<br />
  114. 114. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />55<br />Enjeux géopolitiques & géostratégiques de l’Alimentation : qui et quoi influencent qui et quoi ?<br />
  115. 115. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />56<br />l’Alimentation est au cœur des enjeux géopolitiques <br />& géostratégiques majeurs de la société planétaire<br />?<br />
  116. 116. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />57<br />Projections de la croissance moyenne du PIB2010-2011 (en pourcentage)<br />> 5%<br />Inférieure à 0%<br />Entre 0% et 2%<br />Entre 2% et 5%<br />Supérieure à 5% <br />Données insuffisantes <br />(FMI – Perspectives économiques de l’économie mondiale – 2010)<br />
  117. 117. Janvier 2007<br />FOOD INTELLIGENCE - SERGE GUEGAN<br />58<br />Population Mondiale 2010-2050<br />
  118. 118. Janvier 2007<br />FOOD INTELLIGENCE - SERGE GUEGAN<br />59<br />Consommation mondiale de céréales (2000)<br />Grenier à blé mondial<br />Près de 50% des calories nécessaires à l’alimentation de l’humanité provient des céréales. 40% des céréales exportées dans le monde proviennent des Etats-Unis ou de l’Union Européenne.<br />
  119. 119. janvier 2007<br />FOOD INTELLIGENCE - SERGE GUEGAN<br />60<br />Consommation mondiale de viandes (2000)<br /> CHINE<br />Les produits animaux absorbent près de 40% de la production céréalière mondiale , et plus de 90% du soja…Sans parler des bio-carburants…<br />
  120. 120. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />61<br />La Chine<br />
  121. 121. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />62<br />La Chine<br />La Chine utilise avec succès 9% des terres arables mondiales et 6,5% des ressources en eau douce pour nourrir 1,4 milliard de personnes, soit 20% de la population mondiale.<br />Mais :<br />Le déséquilibre énorme entre le poids relatif mondial des terres arables chinoises (9%) et le poids relatif mondial de la population chinoise (20%) et a fortiori de sa paysannerie (40% des paysans du monde vivent en Chine!) oblige la Chine a déployer une stratégie de sécurité alimentaire qui passe par l’accaparement des récoltes produites et si possibles des terres disponibles à l’extérieur !<br />La Chine est devenue le premier importateur mondial de matières premières. La Chine pourrait être bientôt le premier importateur de blé au monde<br />La Chine est le premier investisseur foncier à l’étranger de la planète.<br />Et la Chine a les moyens de sa stratégie. Rappelons que la Chine, devenue 2° puissance mondiale (PIB), représente 27% de la croissance, 24% des devises et 9% des exportations mondiales …<br />
  122. 122. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />63<br /> Le déséquilibre agricole chinois<br />
  123. 123. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />64<br />L’accaparement des terres agricoles dans le monde<br />
  124. 124. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />65<br />VI- Le Système Alimentaire Mondial (SAM)<br />
  125. 125. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />66<br />Le Système Alimentaire Mondial (SAM) <br />FAM <br />IAA, <br /> Agrochimie, <br /> Génétique, <br /> Équipementiers Grande Distribution<br />Institutions<br />Internationales<br />États<br />Agriculture<br />Transformation<br /> Commerce Mondial<br />Distribution & Logistique/Services <br />Marché final solvable de l’Alimentation<br />Aide <br />Alimentaire<br /> Autosubsistance<br />Marché de Masse <br />de Produits Industriels<br />Produits Artisanaux<br />
  126. 126. Janvier 2011<br />67<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />Global WFC (FAM) Top 10 <br />
  127. 127. Janvier 2011<br />68<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />Global Grocery Retailers Top 5<br />
  128. 128. Le jeu stratégique gagnant des FAM<br />Indulgence<br />Financial <br />Strategy <br />=<br />« Investors »<br />Janvier 2011<br />69<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />Convenience<br />Functional<br />
  129. 129. Les FAM de l’Agribusiness<br />ADM 45,3<br />BUNGE31<br />WILMAR INTAL17,5<br />LOUIS DREYFUS 25<br />AWB 4<br />CARGILL 79,2<br />CHS 17<br />DUPONT Agr. & Nutr. 6<br />MONSANTO8,6<br />BAYER CROPSCIENCE 6,5<br />SYNGENTA (Novartis) <br />8<br />Janvier 2011<br />70<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />
  130. 130. FAM : le Top 7 du lait<br />Sizes of bubbles & Figures : Food & beverage Net Sales in € Billion<br />Janvier 2011<br />71<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />
  131. 131. FAM : le Top 10 de la viande <br />Sizes of bubbles & Figures : Food & Beverage Net Sales in € billion<br />Janvier 2011<br />72<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />
  132. 132. FAM : le Top 8 de la bière <br />Sizes of bubbles & Figures : Food & Beverage Net Sales in € billion<br />Janvier 2011<br />73<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />
  133. 133. FAM : enjeux stratégiques et défis<br />…<br />Janvier 2011<br />74<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />
  134. 134. FAM : enjeux stratégiques et défis<br />Janvier 2011<br />75<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />
  135. 135. <ul><li>Production de masse standardisée/normalisée, «tertiarisée»,
  136. 136. Intensif (rendements élevés)
  137. 137. Spécialisé et optimisé
  138. 138. Agriculture : blé, riz maïs couvrent à eux trois 60% des besoins
  139. 139. Sites de transformation géants (nouveaux risques : pathologies…) relocalisés
  140. 140. Concentré - Exemple : en France 25% des agriculteurs = 2/3 de la production agricole ; 10% des IAA = 2/3 de la production industrielle ; oligopole de la grande distribution alimentaire
  141. 141. Financiarisé : l’agriculture est de + en plus capitalistique, et les grandes IAA sont le plus souvent cotées en bourse, donc soumises à une gouvernance d’actionnaires (essentiellement des banques et des fonds)
  142. 142. Globalisé : actionnaires, investisseurs, matières premières, clients convergence des modèles de consommation, hypernormalisation (le tout sur fond de libéralisation et de circulation facilitée des flux de capitaux, de marchandises, d’informations, d’individus…)</li></ul>* Analyse empruntée partiellement à Jean-Louis Rastoin<br />Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />76<br />Le Système Alimentaire Mondial : Caractérisation*<br />
  143. 143. <ul><li>Un Modèle qui a permis, en un siècle, par ses fantastiques gains de productivité (rendements…), par son efficience technique et sanitaire globale, et enfin par la baisse spectaculaire des prix engendrée, d’atteindre l’autosuffisance et la démocratisation alimentaire dans les pays du Nord et de rendre accessible la production alimentaire aux classes moyennes des pays du Sud.
  144. 144. Cette dynamique a eu un effet multiplicateur dans l’économie mondiale(infrastructures, inputs, équipements, emballage, logistique, distribution, restauration…) ; elle a contribué à l’élévation du niveau de vie ; elle a permis à de nombreuses régions périphériques de maintenir et de créer des emplois ; elle a rendu possible la maîtrise et l’entretien d’une nature moins hostile dans les campagnes…
  145. 145. la société d’abondance qui caractérise certains pays permet un «hyperchoix» et donc des satisfactions «hédonistes», à travers la consommation…</li></ul>Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />77<br />Le Système Alimentaire Mondial : <br />Un modèle dominant qui a fait ses preuves…<br />
  146. 146. <ul><li>Épuisement des ressources naturelles, baisse de la diversité, dégradations écologiques…
  147. 147. Appauvrissement des populations rurales dans les PED
  148. 148. Renchérissement artificiel des produits industriels marketés
  149. 149. Part élevée des services (emballages, logistique, recherche, publicité…), en proportion de la matière première, dans le coût final pour le consommateur
  150. 150. Hyper-segmentation par la différenciation marketing
  151. 151. Perte de sens, de savoir culinaire…, et de liens (distance entre assiette et produit)
  152. 152. Uniformisation / concentration / chômage / appauvrissement matériel et culturel
  153. 153. Circuits longs et coûteux (transport, énergie, GES, conservation, stockage…)
  154. 154. Coûts financiers, sanitaires et sociaux engendrés ou aggravés par la sous-nutrition, la malnutrition (dont «la malbouffe» au Nord!) , la concentration (pathologies infectieuses…), l’emploi d’ingrédients et d’emballages pathogènes (cancers, malformations,…)
  155. 155. Gaspillage tous azimuts… etc.</li></ul>Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />78<br />…Mais un modèle qui génère de plus en plus d’externalités négatives…<br />
  156. 156. Mais, plus fondamentalement, en l’état actuel de son fonctionnement , parce qu’il doit assurer la satisfaction d’un régime alimentaire fondé sur une consommation élevée de protéines animales, ce modèle n’est pas viable (« durable ») quantitativement aux plans agronomique, énergétique (d’autant plus que le développement des bio-carburants accentuent la pression sur les terres vivrières disponibles) écologique, et économique<br />(de 1970 à 2010 : la consommation mondiale de viande est passée de 25 à 40 kg par personne et par an !)<br />Comme par ailleurs ce modèle est condamné qualitativement par les nutritionnistes car il intègre une consommation excessive de lipides et de sucres, qu’il n’est pas par construction centré sur des produits naturels et diversifiés, et qu’enfin il génère des pathologies de grande ampleur :<br />   <br />Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />79<br />…Mais un modèle qui atteint ses limites…<br />
  157. 157. <ul><li>À système constant la FAO estime qu’il faudrait augmenter de 70% la production agricole (céréales essentiellement) de la planète d’ici à 2050
  158. 158. Or une augmentation sensible des surfaces cultivées n’est pas réaliste pour des raisons écologiques (forêts), climatiques (eau), énergétiques et économiques (infrastructures), surtout si on intègre la concurrence des productions non-alimentaires (bio-carburants…)
  159. 159. La FAO préconise donc une augmentation des rendements (gestion de l’eau, nouvelles technologies, génétique, investissements de proximité en direction des petits paysans…). </li></ul> Irréalisable ? - Sans doute en partie…<br /> Il va incontestablement falloir produire plus avec moins de ressources et de surfaces : passer à une agriculture environnementale hautement intensive (biologie, 2 récoltes au lieu d’une dans le Nord...). Mais il faudra aussi en parallèle changer fondamentalement nos comportements alimentaires et réduire drastiquement le gaspillage. <br />Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />80<br />S’il n’est pas modifié radicalement le Système Alimentaire Mondial sera incapable de nourrir toute la planète d’ici quelques décennies !<br />
  160. 160. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />81<br />VII- Les Défis Mondiaux <br />de l'Alimentation<br />
  161. 161. <ul><li>Pour les tenants d’une solution alternative radicale la solution passe par une nouvelle organisation à taille humaine reposant sur des circuits courts, une minimisation des services et des unités plus petites (production et transformation )
  162. 162. Mais l’adoption de ce nouveau schéma se traduirait par une très forte baisse de la productivité du travail, ce qui impliquerait :
  163. 163. De pouvoir augmenter significativement la population active dans le secteur agroalimentaire et de redéfinir l’occupation de l’espace (en ralentissant l’exode vers les villes et les côtes, en modifiant la répartition géographique des infrastructures) D’accepter une forte hausse du prix des aliments
  164. 164. De pouvoir investir davantage de temps dans la préparation des repas : ce qui impose un changement de société et pas seulement un changement de système alimentaire !
  165. 165. Que les pays exportateurs acceptent une baisse des entrées en devises…</li></ul> ALORS, QUE FAIRE ? <br /> - Ne pas s’enfermer idéologiquement dans un contre-modèle posé a priori mais avancer résolument dans quelques directions phares :<br />Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />82<br />Small is beautifull ?<br />
  166. 166. <ul><li>Un Objectif : bien nourrir durablement toute l’humanité (9 milliards en 2050) dans des conditions culturellement, socialement, sanitairement, nutritionnellement et économiquement satisfaisantes pour tous – équité,sécurité et accessibilité alimentaires (prix bas, proximité…), santé, qualité, diversité, environnement…
  167. 167. Un Impératif : développer de manière forte et harmonieuse l’agriculture des PED et enrayer l’exode rural, donc la méga-urbanisation et l’immigration massive (= délocalisation des peuples)</li></ul>Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />83<br />Défis Mondiaux : <br />Quelle Finalité pour le SAM ?<br />
  168. 168. Avec de nouveaux critères, des outils de mesure globale de la situation et de la performance de l’Humanité dans une économie complexe et globalisée<br /> pour un INDICATEUR GLOBAL* (≠ PIB)<br />- intégrant la soutenabilité (durabilité…) <br />- intégrant le bien-être pluridimensionnel : qualité, conditions et cadre de vie, santé, éducation, liens sociaux, sécurité, démocratie, travail…<br />- intégrant les stocks (patrimoine…) et pas seulement les flux (revenus, consommation, échanges…)<br />- intégrant les activités non marchandes<br />- intégrant la répartition des richesses, la nature et l’importance des inégalités<br />() : Cf . Le rapport Joseph E. Stiglitz/Sen/Fitoussi – sept. 2009 (La Commission sur la Mesure de la Performance Économique et du Progrès Social a été créée au début de 2008 à l’initiative du gouvernement français)<br />En attendant : Focus sur quelques indicateurs stratégiques spécifiques : - L’IDH (indice de développement humain) - L’indice WWF* : l’emprunte écologique (pression par unité de surface et par habitant des activités humaines sur les écosystèmes de la planète) – ( : World Wildlife Fund ) -Le BOP (Bottom of the Pyramid)<br />Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />84<br />Défis Mondiaux : <br /><ul><li> Penser Autrement </li></li></ul><li>L’IDH (de 0 à 1), créé par le PNUD est la moyenne arithmétique de 3 indices : espérance de vie à la naissance, éducation, niveau de vie.<br />Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />85<br />IDH (Indice de Développement Humain) <br />
  169. 169. L'empreinte écologique (ecological footprint) est une mesure de la pression qu'exerce l'homme sur la nature . C'est un outil qui évalue la surface productive nécessaire à une population pour répondre à sa consommation de ressources et à ses besoins d'absorption de déchets. <br />(*) : WWF = World Wildlife Fund<br />Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />86<br />«Empreinte Écologique» (WWF*)<br />
  170. 170. Janvier 2008<br />© Food Intelligence - Serge Guégan - WFC Top 100 2008<br />87<br />«Empreinte Écologique» (WWF)<br />Nombre de planètes nécessaire pour absorber l’activité de l’humanité<br />1975<br />
  171. 171. Janvier 2008<br />© Food Intelligence - Serge Guégan - WFC Top 100 2008<br />88<br />«Empreinte Écologique» (WWF)<br />5 à 6 <br />ha/personne<br />Moins de 2 ha / personne<br />
  172. 172. L'expression « Bottom Of the Pyramid » (base de la pyramide) regroupe deux concepts interdépendants:<br /><ul><li>1. Une désignation socio-économiques des 4-5 milliards d'individus qui vivent principalement dans les pays en développement et dont le revenu annuel par habitant est inférieur à 1500 $ (en termes de Parité de Pouvoir d’Achat), et
  173. 173. 2. Un domaine émergent
  174. 174. - de la stratégie des grandes firmes globalisées
  175. 175. -de la politique des organisations internationales et de certaines ONG</li></ul>qui met l'accent sur la conception de produits et services spécialement étudiés pour les ménages à très bas revenus.<br />*: “The Fortune at the Bottom of the Pyramid: Eradicating Poverty Through Profits”<br />Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />89<br />Défis Mondiaux : <br />« BOP » (Bottom Of the Pyramid)<br />Coimbatore Krishnarao Prahalad *<br />
  176. 176. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />90<br />Défis Mondiaux : <br />« BOP » (Bottom Of the Pyramid)<br />
  177. 177. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />91<br />Défis Mondiaux : <br />« BOP » (Bottom Of the Pyramid)<br />
  178. 178. Inventer une agriculture intensive durable (*) pour nourrir la planète<br /><ul><li>La nécessité d’une nouvelle évolution technologique pour intensifier la production agricole tout en respectant la nature et en lui permettant de donner le meilleur d’elle-même : pour une Révolution Agricole Mondiale Doublement Verte
  179. 179. Produire plus et mieux avec moins d’intrants, moins d’énergie, moins d’eau et de terres arables, plus d’externalités positives que négatives
  180. 180. Sensibiliser et mobiliser tous le hommes, tous les moyens financiers sur cet objectif, en particulier : recherche (biotechnologies, biodynamique, agroforesterie, agriculture raisonnée…), éducation/formation, infrastructures et politiques agricoles globales, microcrédit, …</li></ul>(*) AEI : du type de celle promue par l’Association internationale pour une agriculture écologiquement intensive <br />Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan<br />92<br />Défis Mondiaux : <br /><ul><li>Produire Autrement</li></li></ul><li>Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />93<br />Défis Mondiaux : <br /><ul><li>Consommer Autrement</li></ul>1- Moins de viande et de produits laitiers<br />2- Des aliments « éthiques » qui privilégient :<br /><ul><li> l’agriculture et la transformation durables
  181. 181. l’économie locale sociale et solidaire (circuits courts…)
  182. 182. et/ou la petite agriculture durable des PED</li></ul>3- Des aliments peu ou pas transformés<br />4- Des aliments le plus possible sans emballages <br />5- Des Marques si elles apportent des garanties, sinon…<br />6- Moins de déchets, plus de recyclage<br />7- Partout et en toute circonstance : <br />avoir une attitude critique et responsable !<br />
  183. 183. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />94<br />Défis Mondiaux : <br />La Démocratie<br /> « Au cours de la terrible histoire des famines survenues dans le monde, il est difficile de trouver le cas d’une famine qui se soit produite dans un pays doté d’une presse libre et d’une opposition active, au sein d’un système démocratique »<br />Amartya Kumar Sen – spécialiste indien de l’économie du développement – Prix Nobel 1998<br />NB : Attention ! Cette citation ne veut pas dire que la famine apparaît nécessairement dans les pays non démocratiques (cf. la Chine)<br />
  184. 184. Janvier 2011<br />© Food Intelligence - Serge Guégan <br />95<br />Défis Mondiaux : <br />Gouvernance Mondiale<br />
  185. 185. Bibliographie<br />… Baudrillard J – La société de consommation<br />Bourdieu P – La distinction sociale<br />Poulain JP – Sociologie de l’alimentation<br />Poulain JP – Sociologie de l’obésité<br />Fischler C – L’homnivore<br />Souccar T, Robbarb I – Santé, mensonges et propagande<br />Onfray M – La raison gourmande<br />Balzac H – Traité des excitants modernes<br />Dumas A – Le grand dictionnaire de cuisine<br />Klatzmann J – Nourrir 10 milliard d’hommes<br />George S – How the other half dies<br />Tévoédjré A – La pauvreté richesse des peuples<br />Amartya Kumar Sen – Un nouveau modèle économique<br />Ziegler J – L’Empire de la Honte …<br />!!! La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme !!!<br />
  186. 186. Serge Guégan<br /><ul><li>Volontaire de Solidarité Internationale - Mission d’un an au Congo pour une ONG (DCC)</li></ul>---<br /><ul><li>Food Intelligence - Directeur Associé, Fondateur
  187. 187. 10 ans dans l’Industrie Agroalimentaire à des postes de direction générale (nutrition animale, fumaisons…)
  188. 188. 25 ans dans le conseil stratégique & marketing et les études prospectives (Gira, Xerfi-Strategica, Stratega, Deloitte)</li></ul>---<br /><ul><li>ESCP - Docteur en Sciences des Organisations
  189. 189. Breton</li></li></ul><li>MERCI !<br />Serge Guégan - Food Intelligence<br />

×