La 
mobilité, 
certes, 
mais 
quelle 
mobilité 
? 
De 
l’évolution 
d’une 
construction 
sociale 
Christophe 
Mincke-­‐ 
I...
mobilité 
croissante, 
une 
évidence? 
« 
Nous 
sommes 
de 
plus 
en 
plus 
mobiles 
» 
▪ modernité 
et 
croissance 
de 
l...
la 
mobilité? 
▪ déplacement 
dans 
l’espace 
au 
cours 
du 
temps 
▪ l’espace: 
▪ une 
dimension 
permettant 
de 
structu...
morphologies 
▪ de 
la 
forme-­‐limite… 
▪ l’espace 
structuré 
en 
circonscriptions 
▪ le 
temps 
comme 
stases 
et 
rupt...
qu’appelle-­‐t-­‐on 
« 
mobilité 
»? 
▪ Forme-­‐limite 
▪ mobilité-­‐franchissement 
: 
passage 
conditionné 
de 
la 
fron...
l’idéologie 
mobilitaire 
▪ de 
la 
description 
à 
la 
prescription 
: 
la 
mobilité 
comme 
dignité 
▪ idéologie 
mobili...
activité 
agis! 
▪ le 
personnel 
et 
les 
détenus, 
acteurs 
de 
la 
prison 
▪ le 
temps 
carcéral: 
un 
temps 
mis 
à 
p...
activation 
agis 
par 
toi-­‐même 
▪ le 
plan 
de 
détention 
▪ les 
initiatives 
vis-­‐à-­‐vis 
de 
la 
victime 
▪ l’aide...
participation 
sois-­‐en 
▪ la 
prison 
comme 
projet 
collectif 
▪ le 
régime 
communautaire 
▪ les 
processus 
participa...
adaptation 
sois 
flexible 
▪ flexibilité 
des 
normes 
à 
l’intérieur 
de 
la 
prison 
▪ adaptation 
de 
la 
peine 
à 
ch...
accroissement 
des 
mobilités… 
▪ quelles 
mobilités? 
▪ des 
mobilités 
nouvelles 
▪ le 
mobile 
d’hier 
peut 
être 
l’im...
Enregistrement 
de 
cette 
présentation 
disponible 
sur 
www.mincke.be 
Christophe 
Mincke 
(INCC-­‐Université 
Saint-­‐L...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La mobilité, certes, mais quelle mobilité?

476 vues

Publié le

Intervention le 15 octobre 2014 au colloque "Mobilité(s)" de l'ACSALF, à l'université d'Ottawa.
La première dia comprend l'enregistrement vidéo du diaporama avec le son de l'intervention.

RESUME:
Il est aujourd’hui largement admis que nous sommes de plus en plus mobiles. Il en résulte un intérêt considérable pour les mobilités… et une propension à voir en elles le déclencheur de multiples mutations, au premier rang desquelles un déclin des frontières.
Pourtant, voilà des siècles que nous sommes de plus en plus mobiles : développement des routes commerciales, navigation en haute mer, chemin de fer, aviation, automobile, la modernité apparaît comme une croissante mobilisation.
De même, de nombreuses frontières subsistent. Et le capitalisme du 19ème était déjà fondé sur des flux de capitaux, de savoirs, de technologies, d’idées et de travailleurs.
Et si le tort de cette vision des choses était de se fonder sur les notions de mobilité, d’immobilité, de frontières ou d’espaces comme si elles renvoyaient à des réalités stables ? Si, avant tout, c’était la construction sociale de ces notions qui évoluait et, de ce fait, nos rapports avec leurs substrats objectifs ?
Dans notre contribution, nous proposerons d’analyser les évolutions actuelles du rapport à la mobilité comme la résultante d’une mutation des représentations sociales de l’espace-temps. Les concepts d’espace, de temps et de mobilité n’ont ainsi plus le sens d’autrefois. Ce sont avant tout nos pratiques discursives et normatives qui changent et pèsent ensuite sur les autres pratiques sociales. Nous soutiendrons à cet égard que se développe une idéologie mobilitaire faisant des mobilités – physiques ou non – un bien en soi et que c’est sur cette base que se développent des stratégies d’attribution des qualités de mobile et d’immobile, ainsi que des (il)légitimités qui y sont attachées.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
476
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La mobilité, certes, mais quelle mobilité?

  1. 1. La mobilité, certes, mais quelle mobilité ? De l’évolution d’une construction sociale Christophe Mincke-­‐ INCC/Saint-­‐Louis Bruxelles ACSALF -­‐ Ottawa -­‐ 15 octobre 2014
  2. 2. mobilité croissante, une évidence? « Nous sommes de plus en plus mobiles » ▪ modernité et croissance de la mobilité (Foucault) ▪ évidence de la mobilité (>< Frello) ▪ hypothèses: ▪ l’acception du terme « mobilité » a évolué ▪ notre nouvelle construction de la mobilité nous amène à la valoriser ▪ l’attribution de la qualité de mobile est un enjeu
  3. 3. la mobilité? ▪ déplacement dans l’espace au cours du temps ▪ l’espace: ▪ une dimension permettant de structurer ▪ des réalités non nécessairement physique ▪ le temps, une construction sociale ▪ l’espace-­‐temps: des morphologies (représentations sociales) ▪ de la mobilité aux mobilités
  4. 4. morphologies ▪ de la forme-­‐limite… ▪ l’espace structuré en circonscriptions ▪ le temps comme stases et ruptures ▪ l’espace dit le temps ▪ … à la forme-­‐flux ▪ le temps comme flux érodant ▪ l’espace comme étendue ponctuée ▪ le temps modèle l’espace
  5. 5. qu’appelle-­‐t-­‐on « mobilité »? ▪ Forme-­‐limite ▪ mobilité-­‐franchissement : passage conditionné de la frontière ▪ mobilité discrète : d’un ancrage à l’autre ▪ des aires et des ères ▪ Forme-­‐flux ▪ mobilité irrépressible et continue ▪ mobilité comme condition naturelle (absence d’ancrage) ▪ évolution constante des relations spatiales
  6. 6. l’idéologie mobilitaire ▪ de la description à la prescription : la mobilité comme dignité ▪ idéologie mobilitaire : 4 impératifs ▪ activité ▪ activation ▪ participation ▪ adaptation ▪ l’exemple de la prison (entre autres): la loi pénitentiaire belge de 2005
  7. 7. activité agis! ▪ le personnel et les détenus, acteurs de la prison ▪ le temps carcéral: un temps mis à profit ▪ la surcharge comme fonctionnement normal mais aussi… ▪ l’activité permanente (professionnelle et privée) ▪ le burn out ▪ l’hyperstimulation généralisée
  8. 8. activation agis par toi-­‐même ▪ le plan de détention ▪ les initiatives vis-­‐à-­‐vis de la victime ▪ l’aide comme offre de services mais aussi… ▪ l’activation des allocations ▪ la stigmatisation de l’assistanat ▪ l’impératif managérial de proactivité
  9. 9. participation sois-­‐en ▪ la prison comme projet collectif ▪ le régime communautaire ▪ les processus participatifs mais aussi… ▪ la démocratie participative ▪ le management participatif ▪ la vie par projets (familiaux, résidentiels, pro, etc.)
  10. 10. adaptation sois flexible ▪ flexibilité des normes à l’intérieur de la prison ▪ adaptation de la peine à chacun ▪ préservation des capacités d’adaptation mais aussi… ▪ flexibilité des normes sociales et morales ▪ flexibilité des temporalités sociales ▪ flexibilité des entreprises (organisation, production)
  11. 11. accroissement des mobilités… ▪ quelles mobilités? ▪ des mobilités nouvelles ▪ le mobile d’hier peut être l’immobile d’aujourd’hui ▪ usages de l’idéologie: l’attribution de la qualité ▪ les mobiles niés ▪ les immobiles ignorés ▪ la mobilité comme étendard ▪ le rapport à la mobilité comme analyseur
  12. 12. Enregistrement de cette présentation disponible sur www.mincke.be Christophe Mincke (INCC-­‐Université Saint-­‐Louis Bruxelles) christophe.mincke@just.fgov.be

×