Revue de Presse
MARS 2015
Sommaire
Rubis débourse 288 M€ pour contrôler Eres
Capital Finance - 30/03/2015
RUBIS
La Lettre Des Placements-Le Particul...
MID-CAP IIRUNS débourse 288 MC pour contrôler Eres
Pour
288 ME , Rubis met la
main sur 75 %% du belge Eres.
Le groupe fran...
RUBIS
PRENEZ DES BÉNÉFICES
Ce groupe bien géré confirme
son savoir-faire en matière
d
'
acquisitions.
60 95Euro
(coursau 2...
Rubis : cap sur l'Afrique
Pépite. Rubis n'en finit pas d'écrire sa "success story"... Le spécialiste du stockage et de la ...
Rubis terminal Hausse de 8 %%en 2014
La branche du groupe
françaisRubis dédiée au stockage
de produits liquides , Rubis
te...
TROIS QUESTIONS À...
François Terrassin
directeur général de Rubis Terminal
Quels ont été vos
principauxinvestissements en...
Sur l'ongle
Rubis prouve que la Bourse de Paris aime financer les histoires
de croissance.
« Si vis pacem para bellum. » L...
Rubis acquiert Eres, spécialiste du transport bitumineux en
Afrique pour plus de 315 M USD
Paris, 23 mars 2015 (AFP) -
Le ...
INDUSTRIE & SERVICES
Rubisrachèteun
leaderdubitume
enAfrique
ÉNERGIE
La société française
va acquérir
le groupe Eres.
Mont...
ZOOM Rubis prend plus de 2% porté par son acquisition
d'Eres
Paris, 24 mars 2015 (AFP) -
Le titre du groupe de distributio...
AFRIQUEDU SUD/ FRANCE
Rubis acquiert Eres, spécialiste africain du transport bitumineux
Le groupe Rubis, spécialisé dans l...
RUBIS : Rubis rachète Eres en Afrique et
envisage une augmentation de capital
24/03/15 à 08:06- Dow Jones 0Commentaire(s)
...
du semestre en cours, a précisé le groupe dans un communiqué.
Cette opération, d'un montant estimé à 120 millions d'euros,...
Rubis renforce son capital pour se développer
en Afrique
Le titre Rubis s’envole de plus de 2 % mardi matin à plus de 59 e...
Profil d’investisseur: tout public, PEA, rendement
Horizon d’investissement: 12 mois
Tous droits de reproduction réservés
...
économie & entreprise
ÉNERGIE
Rubis se renforce
en Afrique
Legroupe français Rubis, spé-
cialisé dans la distribution et
l...
RUBIS
ENCOREPLUSD’ÉCLATEN2015GRÂCE
AUXRÉCENTESACQUISITIONS
PÉTROLE
B
onne surprise en 2014 et
optimisme pour 2015,c’est
un...
CONSEILDE LA SEMAINE
(à périmètre constant et hors élé-
ments exceptionnels) mérite aussi
d’être soulignée. Lesdeux divisi...
C
MOI, GÉRANT…
CHRISTIAN
GINOLHAC
PRÉSIDENTDE
GASPALFINANCE
Une valeur
de fond de
portefeuille
incontournable
J
e suisacti...
Le groupe Rubis, futur acquéreur de la SRPP, affiche sa
bonne santé financière
Carburants
Le groupe pétrolier actuellement...
FRANCE
Rubis : bénéfice net en hausse de 13%%
grâce aux acquisitions
Le groupe français de distribution et de stockage de ...
en bref
INDUSTRIE & SERVICES
Pétrole : Rubis dopé par ses acquisitions
ÉNERGIE— Le spécialiste du stockage et de la distri...
RUBIS : résultats 2014 en hausse
(AOF) - Rubis a réalisé en 2014 un résultat net en hausse de 13% à 118 millions d'euros.
...
- Attente d'acquisitions début 2015 ;
- Fin début 2015 des investissements des 5 dernières années dans le stockage à Anver...
Rubis: résultats annuels solides.
Pourtant aux prises avec de multiples facteurs externes exerçant des forces opposées à d...
RUBIS : Une pépite dans le monde de l'or
noir
Les résultats annuels de Rubis sont ressortis nettement supérieurs aux
atten...
globale plutôt maussade » , selon les propres mots de la société, les résultats de Rubis ont dépassé
les attentes des anal...
La Réunion: fin de la grève de la Société de produits
pétroliers
Saint-Denis de la Réunion, 3 mars 2015 (AFP) -
Les salari...
La Réunion: grève de la Société de produits pétroliers, files
d'attente dans les stations-service
Saint-Denis de la Réunio...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

VITOGAZ présente: La Revue de presse RUBIS mars 2015

627 vues

Publié le

VITOGAZ FRANCE vous propose de découvrir la revue de presse RUBIS du mois de mars 2015

Publié dans : Direction et management
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
627
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

VITOGAZ présente: La Revue de presse RUBIS mars 2015

  1. 1. Revue de Presse MARS 2015
  2. 2. Sommaire Rubis débourse 288 M€ pour contrôler Eres Capital Finance - 30/03/2015 RUBIS La Lettre Des Placements-Le Particulier - 27/03/2015 Rubis : cap sur l'Afrique Boursier.Com - 27/03/2015 Rubis terminal Hausse de 8 % en 2014 Le Marin - 27/03/2015 Trois QUESTIONS à... François Terrassin Le Marin - 27/03/2015 Sur l'ongle Lesechos.Fr - 25/03/2015 Rubis acquiert Eres, spécialiste du transport bitumineux en Afrique pour plus de 315 M ... Agence France Presse Fil Eco - 23/03/2015 Rubis rachète un leader du bitume en Afrique Les Echos - 24/03/2015 ZOOM Rubis prend plus de 2% porté par son acquisition d'Eres Agence France Presse Fil Eco - 24/03/2015 Rubis acquiert Eres, spécialiste africain du transport bitumineux BIP - Bulletin De L'industrie Pétrolière - 24/03/2015 RUBIS : Rubis rachète Eres en Afrique et envisage une augmentation de capital Lesechos.Fr - 24/03/2015 Rubis renforce son capital pour se développer en Afrique Lefigaro.Fr - 24/03/2015 Rubis se renforce en Afrique Le Monde Éco & Entreprise - 25/03/2015 ENCORE PLUS D'ÉCLAT EN 2015 GRÂCE AUX RÉCENTES ACQUISITIONS Investir-Le Journal Des Finances - 21/03/2015 Le groupe Rubis, futur acquéreur de la SRPP, affiche sa bonne santé financière Le Journal De L'île De La Réunion - 18/03/2015 Rubis : bénéfice net en hausse de 13 % grâce aux acquisitions BIP - Bulletin De L'industrie Pétrolière - 13/03/2015 Pétrole : Rubis dopé par ses acquisitions Les Echos - 12/03/2015 RUBIS : résultats 2014 en hausse Boursorama.Com - 11/03/2015 Rubis: résultats annuels solides. Lefigaro.Fr - 11/03/2015 RUBIS : Une pépite dans le monde de l'or noir Lesechos.Fr - 11/03/2015 La Réunion: fin de la grève de la Société de produits pétroliers Agence France Presse Fil Eco - 03/03/2015 La Réunion: grève de la Société de produits pétroliers, files d'attente dans les statio... Agence France Presse Fil Gen - 03/03/2015 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 15 17 18 21 22 23 24 26 27 29 30
  3. 3. MID-CAP IIRUNS débourse 288 MC pour contrôler Eres Pour 288 ME , Rubis met la main sur 75 %% du belge Eres. Le groupe français de distributionet de stockage de produits parapétroliers a déjà prévu de racheter le solde (25 %%)dans les trois prochaines années , pour un montant qui sera indexé sur les résultats de sa cible , mais qui ne pourra dépasser 110ME. Eres étant implanté au Sénégal, au Togo et au Nigéria , l ' industrielcoté sur Eurolist A se rapproched ' un acteur majeur du transport et de la distribution de bitume en Afrique del ' Ouest qui a généré 502 ME de recettes 2014. Lui-même fort de 2,8 MdE de recettes 2014,pour 118ME de résultat net , il en profite aussi pour créer une nouvelle branche d ' activités , baptisée Rubis Sup- Conseil juridique acquéreur: Berthet Husson Associés ( Jean-Philippe Berthet) port et Services . Lejour de l ' annoncedu deal , il a vu son titre s' apprécier de 5,3 %%. Alors qu' il signe ici sadeuxième acquisition Logistique del ' année (après celle de SRRP), Eres Rubis devrait lancer une augmentationde capital de l ' ordre de120 ME au premier semestre. Le but: reconstituer un trésor de guerre en vue d ' acquisitions ultérieures G.R. CA:502MEuro Localisation:Belgique Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 17 SURFACE : 16 % PERIODICITE : Hebdomadaire RUBRIQUE : Le coin des lps 30 mars 2015 - N°4141 Page 3
  4. 4. RUBIS PRENEZ DES BÉNÉFICES Ce groupe bien géré confirme son savoir-faire en matière d ' acquisitions. 60 95Euro (coursau 25.03) 6127Euro - Pb 40,01E) Lettre 1605 Les faits. L ' an dernier, le distributeur (division Énergie)et «stockeur» ( divisionTerminal)deproduitspétroliersn' a enregistréqu' unecroissanceorganique de 1%% , à 2,79MK . En cause: une conjoncturemorose et des conditions climatiquesdéfavorablesen Europe, le dérapagedesprix du pétrole, la hausse du dollar et un contexteréglementaire moinsfavorablepourla raffinerie martiniquaiseSARA. Endonnéespubliées,le résultatopérationnelcourant progresse de 3%% à 167ME, haussequi atteindrait 9 %% en comparable. Mais grâce notammentaux acquisitions, le bénéfice part du groupea augmenté de 13%% à 118MEuro (3,03Euro paraction), et le dividende serarelevéde5 %% à 2,05E. La direction se montre relativementoptimiste pour 2015. Elle vient aussi d ' annoncerl ' achat, contre 315M$, de 75%% d ' Eres, spécialistedela fourniture, du transport et de la distribution de bitume en Afrique de l ' Ouest. Les 25%% restantsserontacquis parlasuitecontre120M$environ. Notre analyse. Certes, la dynamique commercialedeRubisserarestéemaigre durant ' essentielde2014,maisunenette accélérationdesvolumesétaitcependant visibleauT4.Deplus,lachutedupétrole semblemaintenantterminée. Surtout, le groupeconfirmesonsavoir-faireen matièred ' acquisitions profitables: après avoir rachetéen février les 50 %% que Total et Shelldétenaientdansla Société réunionnaise de produits pétroliers, RubisrécidiveavecEres. Certes, l ' opérationserafinancéeà hauteurde 20%% parunelevéedefondsavecmaintiendu DP$, afin de préserverle bilan. Mais Eres est fort de 550M$ de CA et sa «capacitébénéficiaireproforma»atteint 8%% , soitprèsdudoubledecelledeRubis. En 2013, nous avionsrecommandéde souscrireàl ' augmentationdecapital réaliséeà 36,50E. Puisàl ' automnedernier, vousavezrenforcéla position vers41Euro (Lettres1546et 1591). semble maintenanttempsde concrétiserunepartiede vosbénéficessurla valeur, d ' autantque sonrendement(3,4%%) n' estplusun argument, et que son PER dépasse18. Conservezensuitelesolde. FR0000 253 RU SRD A,PEA valeurdecroissance- distributionspéciaW( EG Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 2 SURFACE : 31 % PERIODICITE : Hebdomadaire DIFFUSION : 413879 27 mars 2015 - N°1615 Page 4
  5. 5. Rubis : cap sur l'Afrique Pépite. Rubis n'en finit pas d'écrire sa "success story"... Le spécialiste du stockage et de la distribution de produits pétroliers vient d'annoncer, en simultanée, l'acquisition du groupe belge Eres et le lancement, dans le cours du semestre, d'une augmentation de capital de 120 millions d'euros. En bonne logique, cette levée de fonds avec maintien du droit préférentiel de souscription aurait dû entraîner un mouvement de défiance à l'égard du dossier. Car la somme qui va être prélevée auprès des actionnaires représente tout de même 5% environ de la capitalisation boursière de Rubis. Mais la réaction de opérateurs a été tout autre: le titre s'est hissé cette semaine sur de nouveaux sommets historiques, en hausse d'une trentaine de pourcents par rapport au début de l'année, avant de consolider timidement en cette fin de semaine! De notre point de vue, la réaction enthousiaste du marché est à porter intégralement à l'actif du management, dont la crédibilité en matière d'ingénierie financière et le savoir-faire en création de valeur ne sont plus à démontrer. L'historique très fourni en matière d'acquisitions réussies depuis plus de deux décennies (Vitogaz, Propetrol, Multigas...) incite en effet les investisseurs à adhérer aux projets de croissance qui leur sont proposés par le duo Jacques Riou - Gilles Gobin. Surtout quand ces opérations ont une nature "transformante" comme c'est le bas avec Eres... Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.boursier.com/ PAYS : France TYPE : Web Pro et Spécialisé 27 mars 2015 - 17:29 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 5
  6. 6. Rubis terminal Hausse de 8 %%en 2014 La branche du groupe françaisRubis dédiée au stockage de produits liquides , Rubis terminal, poursuit sa croissance Elle a enregistré une hausse de 6 %% de son résultat opérationnel courant(Roc) en 2014 , à 60 millions d ' euros , a annoncé le groupe le 11 mars . Le chiffre d ' affaires des sites de stockage pris en totalité(carte ci-contre) s' est élevé à 161 millions d ' euros , en progressionde 8 %%. En France , le chiffre d ' affaires a crû de 2 %% , à 114 millions. Cette hausse est pour l ' essentielliée à la montée en puissancedu site de Reichstett , acquis début 2013 à l ' occasion de la fermeture de la raffinerie Petroplus . Le stockage de produitschimiques , d ' engrais et de mélasse a aussi vu ses recettes croître En revanche , la forte chute en France des marchés du fuel domestique et du gas- Io oil non routier (-15 %%) a impacté négativement le stockage de ces produits . Enfin , l ' activité de stockaged ' oléagineux (centrée à Dunkerque) a enregistré un fort recul . En cause : le coup d ' arrêt à la production de biocarburants en France. o Le chiffre d ' affaires a progresséde 6 %% dans la zone Ara ( Amsterdam-RotterdamAnvers), où Rubis terminal est présent à Rotterdam et Anvers , tandis qu' il a doublé en Turquie. Carole LANZI Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 14 SURFACE : 18 % PERIODICITE : Hebdomadaire RUBRIQUE : Entreprises DIFFUSION : 7753 JOURNALISTE : Carole Lanzi 27 mars 2015 - N°3533 Page 6
  7. 7. TROIS QUESTIONS À... François Terrassin directeur général de Rubis Terminal Quels ont été vos principauxinvestissements en France en 2014? Nous menons chaque année des investissements liés aux évolutions réglementaires. Certains sont liés aux PPRT (plans de prévention des risques technologiques) . D ' autres ont trait à la réglementation1432 sur le stockage des liquides inflammables , qui nous impose des mises en conformité d ' ici à 2018 . Nous avons par ailleurs poursuivi l ' an dernier nos investissements de mise en conformité du site de Reichstett. ont été vos projets dans la zone Ara et en Turquie ? Nous avons terminé en 2013 la première phase de construction de nos dépôts , qui a conduit à une capacité Nous continuons à investir" de stockage de 150 000 m3 à Rotterdam et de 110 000 m3 à Anvers . Nous avons acté fin 2014 la prochaine phase de développement , menée en 2015 et 2016 , pour ajouterdans un premier temps 35 000 Rotterdam et 45 000 à Anvers . De même , à Rotterdam , nous agrandissons une jetée , dans sa partie externe pour recevoir des navires de plus grande taille , et dans sa partie interne pour accueillir des barges. Nous disposerons ainsi de cinq positions , dont deux disposantd ' un tirant d ' eau de 12,65 mètres . En Turquie , nous avons pris en 2012 une participationde 50 %% dans un dépôt de 650 000 m' . La constructiond ' une jetée Suezmax pour des navires jusqu' à 200 000 tonnes a débuté en juin 2012 . Elle devrait s' acheveren avril ou mai 2015 . Cette jetée de 2 ,5 km comporte six positions maritimes , pour un tirant d ' eau de 18 mètres. Vous préparez-vous à l ' entrée en service aux États-Unis de sites exploitantles hydrocarbures de schiste ? Oui . C' est pour cela que nous continuons à investir dans des capacités de stockagede produits chimiques en zone Ara (ce que nous ne faisons pas pour les produits pétroliers) . Les schistes américainsne changent pas fondamentalementles flux attendus. Simplement , alors qu' on s' attendait à ce que l ' Europe , moins compétitive , se mette à importer certains produits chimiques du Moyen-Orient , ils proviendront aussi des Propos recueillis par Carole LANZI Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 14 SURFACE : 24 % PERIODICITE : Hebdomadaire RUBRIQUE : Entreprises DIFFUSION : 7753 JOURNALISTE : Carole Lanzi 27 mars 2015 - N°3533 Page 7
  8. 8. Sur l'ongle Rubis prouve que la Bourse de Paris aime financer les histoires de croissance. « Si vis pacem para bellum. » Le spécialiste du stockage et de la distribution de produits pétroliers Rubis sait donc mobiliser en temps et en heure le nerf de la guerre, les capitaux. Plus connu du grand public pour sa marque Vitogaz, cette pépite française de la filière pétrolière se paye le luxe d'annoncer, simultanément, une acquisition « transformante » dans l'approvisionnement du bitume (une nouvelle activité) en Afrique de l'Ouest (une extension géographique) et un projet d' augmentation de capital de 120 millions d'euros (5 % de sa capitalisation boursière) sans que son cours ne cesse de briller (+ 5,2 %). Car l'émission d'actions nouvelles avec droit préférentiel pour les porteurs existants, qui couvrirait un cinquième de ses investissements et acquisitions portés à 600 millions désormais, n'est pas nécessaire pour payer « rubis sur l'ongle », si l'on ose dire, la société belge Eres active en particulier au Nigeria, Sénégal et Togo, sa dernière emplette. Cette opération financière destinée à intervenir dans le courant du semestre vise en fait à reconstituer les marges de manoeuvre du bilan, pour « saisir de nouvelles opportunités d'expansion ». Et il s'agit exactement du genre de « story » que la Bourse de Paris, trop souvent frustrée d'histoire de croissance à financer depuis la crise, aime se faire conter, même si l'énergie et l'Afrique sont des filons d'investissements à explorer avec un minimum d'expérience. La ligne de capital déjà disponible ne sera utilisée qu'à 50 %. De quoi éviter une dilution à double facette et permettre aux pronostiqueurs d'espérer un effet « relutif » et non « dilutif » pour le bénéfice par action. Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.LesEchos.fr/ PAYS : France TYPE : Web Grand Public 25 mars 2015 - 00:32 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 8
  9. 9. Rubis acquiert Eres, spécialiste du transport bitumineux en Afrique pour plus de 315 M USD Paris, 23 mars 2015 (AFP) - Le groupe français Rubis, spécialisé dans la distribution et le stockage de produits pétroliers, a annoncé lundi l'acquisition en deux temps du groupe Eres, spécialisé dans le transport de produits bitumineux en Afrique de l'Ouest pour plus de 315 millions de dollars. La transaction prévoit "l'acquisition immédiate de 75% du capital (d'Eres), suivi d'un complément de prix échelonné et du rachat du solde de 25% dans 3 ans", a précisé Rubis. Rubis déboursera dans un premier temps 315 millions de dollars (288,5 millions d'euros) pour 75% du capital et la totalité du besoin en fonds de roulement d'Eres. Le paiement complémentaire, d'un montant maximum de 120 millions de dollars (110 millions d'euros, NDLR), sera échelonné sur 3 ans. Enfin, le rachat du solde de 25% se fera "à des conditions également indexées sur les résultats", a précisé le groupe français. Eres, dont le chiffre d'affaires est estimé à 500 millions de dollars (458 millions d'euros) en 2014, est un acteur indépendant de toute la chaîne logistique des bitumes en Afrique de l'Ouest et possède d'importantes implantations, notamment des dépôts d'importation, au Sénégal, Togo et Nigeria. Cette acquisition "significative" selon Rubis s'inscrit dans la stratégie du groupe dans la mesure où elle porte sur "un produit de niche commercialisé sur des marchés structurellement importateurs, où la composante transport-logistique est essentielle". Du fait de cette acquisition majeure, le groupe français qui a réalisé en 2014 un bénéfice net de 118 millions d'euros, a décidé de créer une troisième branche d'activité appelée +Rubis support et services+. Elle regroupera aussi la rafinerie antillaise Sara en cours d'acquisition et les activités d'approvisionnement dans les Caraïbes, soit l'ensemble des activités d'infrastructure, de transport, d'approvisionnement et de services support aux activités aval, distribution et marketing. Par ailleurs, Rubis a annoncé son intention "de lancer, dans le courant du semestre, une augmentation de capital" pour couvrir "environ 20%" de ses besoins de financements. Elle se fera avec un droit préférentiel de souscription. Avec cette opération sur Eres, les engagements totaux d'investissements du groupe s'élèvent à 600 millions d'euros. Même s'ils sont couverts par le cash flow de l'exercice, les lignes de crédits confirmées et le recours à la trésorerie disponible, a précisé Rubis, le groupe entend par cette augmentation de capital "respecter sa discipline financière et se donner les moyens de saisir de nouvelles opportunités d'expansion". Dans la même logique, Rubis a décider de limiter à 50% l'utilisation d'une ligne de capital disponible, "soit 1,2 million d'actions pour une contrevaleur d'environ 65 millions d'euros", répartie sur 2015 et 2016. mhc/cb/pre RUBIS Afp le 23 mars 15 à 18 55. TX-PAR-EMC78 Tous droits de reproduction réservés PAYS : France SURFACE : 67 % PERIODICITE : Quotidien 23 mars 2015 - Edition Fil Eco Page 9
  10. 10. INDUSTRIE & SERVICES Rubisrachèteun leaderdubitume enAfrique ÉNERGIE La société française va acquérir le groupe Eres. Montant maximum de l’opération : 435 millions de dollars. Rubis poursuit sa stratégie offensive d’acquisitions. La société française, spécialisée dans le stockage et la distribu- tiondeproduitspétroliers(sous la marque Vitogaz dans l’Hexa- gone), a annoncé hier avoir signé un protocole d’accord pour l’acquisition du groupe Eres,l’undesleadersdel’appro- visionnement, du transport et de la distribution de bitume en Afriquedel’Ouest.Uneacquisi- tion en deux temps : Rubis rachètera d’abord 75 % de la société, pour 315 millions de dollars (y compris le besoin en fondsderoulement) ; etrepren- dra les 25 % restants dans trois ans,pourunmontantmaximal de 120 millions de dollars, en fonction de ses résultats. Opérant au Sénégal, au Togo et au Nigeria, le groupe Eres contrôle l’ensemble de la chaîne d’approvisionne- ment du bitume : l’achat en raf- finerie, le transport maritime, le stockage terrestre, l’achemi- nementauxclientsparcamion. Il a dégagé en 2014 des revenus de 550 millions de dollars, avec « une capacité bénéficiaire pro forma d’environ 8 % du chiffre d’affaires », selon le communi- qué. « Cetteacquisitionsignifica- tive s’inscrit dans la ligne straté- gique du groupe : un produit de niche, commercialisé sur des marchés structurellement importateurs, où la composante transport-logistique est essen- tielle pour maintenir durable- ment un avantage compétitif », précise aussi Rubis. Rubis, qui a réalisé 2,8 mil- liards d’euros de chiffre d’affai- res en 2014, a déjà racheté l’an dernier l’activité de distribution de GPL (gaz de pétrole liquéfié) du britannique BP au Portugal, celledeTotalenSuisseainsique la Sara, la raffinerie de Martini- que,etlaSRPP,sociétédedistri- bution de produits pétroliers à LaRéunion.L’acquisitiond’Eres lui permettra de créer une troi- sième branche d’activité (aux côtés des branches distribution et stockage) : la branche sup- port et services, qui regroupera ses activités dans le transport et l’approvisionnement. Une augmentation de capital envisagée Pourfinancerl’opération,Rubis envisage de lancer une aug- mentation de capital. Compte tenudesengagementsencours, la société va devoir débourser 600 millions d’euros dans les mois à venir. Si ces engage- ments sont, selon le communi- qué, « d’ores et déjà couverts par le cash-flow de l’exercice, les lignes de crédit confirmées et le recours à la trésorerie disponi- ble », Rubispréfèrejouerlapru- dence, voire garder les moyens de saisir d’autres opportunités. L’augmentationdecapital(avec droit préférentiel de souscrip- tion) resterait limitée à environ un tiers des besoins. — A. F. Opérant au Sénégal, au Togo et au Nigeria, le groupe Eres contrôle l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement du bitume. Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 18 SURFACE : 16 % PERIODICITE : Quotidien RUBRIQUE : Industrie et services DIFFUSION : 123636 JOURNALISTE : A. F 24 mars 2015 - N°21904 Page 10
  11. 11. ZOOM Rubis prend plus de 2% porté par son acquisition d'Eres Paris, 24 mars 2015 (AFP) - Le titre du groupe de distribution et stockage de produits pétroliers Rubis prenait plus de 2% mardi matin à la Bourse de Paris, grâce à l'annonce de l'acquisition d'Eres, spécialiste du transport bitumineux en Afrique de l'Ouest. A 09H35 (08H35 GMT), la valeur montait de 2,09% à 59,09 euros, dans un marché en hausse de 0,23%. Rubis a annoncé lundi soir l'acquisition en deux temps du groupe Eres pour plus de 315 millions de dollars. "Tout en s'intégrant pleinement dans la stratégie du groupe (...) cette opération significative constitue pour le groupe une nouvelle branche d'activité" et offre donc "de nouvelles perspectives", a observé le courtier Gilbert Dupont qui a relevé son objectif de cours pour le titre Rubis à 72,5 euros contre 66,4 euros auparavant. "Cette opération structurante pour le groupe réalisée à des conditions financières modérées (et sécurisées par son mode de financement en différentes étapes), pourrait selon nous apporter" une hausse du résultat par action "minimum après financement de 8% sur 2015 (sur une demi-année) et de 13% en 2016 pour 100% du capital", a-t-il détaillé. La transaction prévoit "l'acquisition immédiate de 75% du capital (d'Eres), suivie d'un complément de prix échelonné et du rachat du solde de 25% dans 3 ans", a précisé Rubis. Rubis déboursera ainsi dans un premier temps 315 millions de dollars (288,5 millions d'euros) pour 75% du capital et la totalité du besoin en fonds de roulement d'Eres. Le paiement complémentaire, d'un montant maximum de 120 millions de dollars (110 millions d'euros, NDLR), sera échelonné sur 3 ans. Enfin, le rachat du solde de 25% se fera "à des conditions également indexées sur les résultats", a précisé le groupe français. Eres, dont le chiffre d'affaires est estimé à 500 millions de dollars (458 millions d'euros) en 2014, est un acteur indépendant de toute la chaîne logistique des bitumes en Afrique de l'Ouest et possède d'importantes implantations, notamment des dépôts d'importation, au Sénégal, Togo et Nigeria. abx/fka/mml RUBIS | EURONEXT Afp le 24 mars 15 à 09 51. TX-PAR-ENB68 Tous droits de reproduction réservés PAYS : France SURFACE : 52 % PERIODICITE : Quotidien 24 mars 2015 - Edition Fil Eco Page 11
  12. 12. AFRIQUEDU SUD/ FRANCE Rubis acquiert Eres, spécialiste africain du transport bitumineux Le groupe Rubis, spécialisé dans la distribution et le stockage de produits pétroliers , a annoncé lundi 23 mars " acquisition du groupe Eres, spécialisé dans le transport de produits bitumineux en Afrique de l' Ouest . Latransaction prévoit « l ' acquisition immédiate de 75 du capital (d Eres) suivi d ' un complément deprix échelonné et du rachat du solde de 25 dans3 ans». Ainsi, dans un premier temps , Rubisdéboursera 315millions de dollars (288,5 millions d' euros) pour 75 %% du capital et la totalité du besoin en fonds de roulement . Le paiement complémentaire , d' un montant maximum de 120M$ (110ME),sera échelonné sur 3ans. Enfin, le rachat du solde de 25%% interviendra dans 3ans, « à des conditions également indexées sur les résultats» , a précisé Rubisdans son communiqué . Eres,dont le chiffre d' affaires est estimé à 500 M$ (458 ME) en 2014,est un acteur indépendant de toute la chaîne logistique des bitumes en Afrique de l' Ouest et possède d' importantes implantations , notamment des dépôts d ' importation , au Sénégal,Togo et Nigeria. Cette acquisition « significative »selon Rubiss' inscrit dans la stratégie du groupe dans la mesure où elle porte sur « un produit de niche commercialisé sur des marchés structurellement importateurs , où la composante transport-logistique est essentielle» . Du fait de cette acquisition « majeure» , le Françaisadécidé de créer une troisième branche d ' activité appelée Rubissupport et services ». Elle regroupera aussi la raffinerie antillaise Saraen cours d ' acquisition et lesactivités d ' approvisionnement dans les Caraïbes, soit l ' ensemble des activités d ' infrastructure ,de transport , d ' approvisionnement et de services support aux activités aval, distribution et marketing. Parailleurs, Rubisa annoncé son intention « de lancer dans le courant du semestre, une augmentation de capital» pour couvrir environ 20%%» de sesbesoins de financements. sefera avec un droit préférentiel de souscription . Avec cette opération sur Eres, les engagements totaux d' investissements du groupe s' élèvent à 600 MC. Même s' ils sont couverts par le cash-flowde " exercice , les lignes de crédits confirmées et le recours à la trésorerie disponible , a précisé Rubis,le groupe entend par cette augmentation de capital «respecter sadiscipline financière et se donner les moyens de saisir de nouvelles opportunités d ' expansion» . Dans la même logique, Rubisa décidé de limiter à 50 %% " utilisation d' une ligne de capital disponible , « soit 1,2 million d ' actions pour une contre valeur d ' environ 65 MC», répartie sur 2015et 2016. Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 3 SURFACE : 42 % PERIODICITE : Quotidien RUBRIQUE : À la une DIFFUSION : (109) 24 mars 2015 - N°12808 Page 12
  13. 13. RUBIS : Rubis rachète Eres en Afrique et envisage une augmentation de capital 24/03/15 à 08:06- Dow Jones 0Commentaire(s) Rubis rachète Eres en Afrique et envisage une augmentation de capital | Crédits photo : http://www.rubis.fr PARIS (Dow Jones)--Rubis va se doter d'une troisième activité en rachetant Eres, un spécialiste de l'approvisionnement, du transport et de la logistique des bitumes en Afrique de l'Ouest, a annoncé le groupe de stockage et de distribution de produits pétroliers lundi soir. Pour "respecter sa discipline financière et se donner les moyens de saisir de nouvelles opportunités d'expansion", Rubis envisage de lancer une augmentation de capital dans le courant Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.LesEchos.fr/ PAYS : France TYPE : Web Grand Public 24 mars 2015 - 08:13 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 13
  14. 14. du semestre en cours, a précisé le groupe dans un communiqué. Cette opération, d'un montant estimé à 120 millions d'euros, serait lancée avec droit préférentiel de souscription, a souligné la société gérée en commandite. En parallèle, "pour renforcer l'effet positif de ces acquisitions sur le résultat par action, le groupe a décidé de limiter à 50% l'utilisation d'une ligne de capital disponible, soit 1,2 million d'actions pour une contrevaleur d'environ 65 milions d'euros, qui sera répartie sur 2015 et 2016", a précisé le groupe. Ces opérations contribueront au financement du rachat d'Eres, pour lequel Rubis a signé un protocole d'accord. L'acquisition devrait être réalisée en deux temps. Rubis rachètera d'abord 75% du capital d'Eres pour 315 millions de dollars, suivi d'un complément de prix d'un montant maximum de 120 millions de dollars sur trois ans. Le groupe reprendra ensuite les 25% restants d'Eres dans trois ans, "à des conditions également indéxées sur les résultats". Eres a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires estimé à 550 millions d'euros, "pour une capacité bénéficiaire proforma d'environ 8% du chiffre d'affaires", a précisé Rubis. "Eres a réussi à construire un très solide fonds de commerce régional grâce à sa technicité et à la qualité de sa logistique intégrée", a souligné le groupe. - Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@wsj.com Dow Jones Newswires March 24, 2015 03:06 ET (07:06 GMT) Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.LesEchos.fr/ PAYS : France TYPE : Web Grand Public 24 mars 2015 - 08:13 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 14
  15. 15. Rubis renforce son capital pour se développer en Afrique Le titre Rubis s’envole de plus de 2 % mardi matin à plus de 59 euros. Le spécialiste de l’aval pétrolier et chimique (activités de stockage et de distribution de GPL et de fioul) vient d’annoncer son intention d’acquérir le groupe Eres, spécialiste de l’approvisionnement et du transport de bitumes en Afrique de l’Ouest, ainsi que le lancement au cours du semestre, d’une augmentation de capital avec droit préférentiel de souscription d’environ 120 millions d’euros. Le rebond d’un titre après l’annonce d’une augmentation est un événement suffisamment rare pour être souligné. Il montre que le marché est confiant sur la capacité de Rubis à créer de la valeur pour ses actionnaires avec cette nouvelle opération de croissance externe. La société Eres a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires d’environ 550 millions de dollars (502,6 millions d’euros) et a dégagé une marge bénéficiaire de 8 % l’an dernier du montant des ventes. Ce niveau est très satisfaisant, excédant nettement le taux de marge nette de 4,2 % dégagé par Rubis en 2014, avec un résultat net de 118 millions d’euros. Rubis précise qu’il va acquérir 75 % du capital de l’entreprise et de son fonds de roulement au prix de 315 millions de dollars, auxquels s’ajoutera un paiement complémentaire d’un montant maximum de 120 millions de dollars échelonné sur trois ans, en fonction des résultats. Le solde de 25 % du capital devrait être racheté à l’issue des trois ans, pour un prix indexé lui aussi sur les résultats d’Eres. Pour respecter sa discipline financière et se donner les moyens de nouvelles acquisitions, le spécialiste français de l’aval pétrolier et chimique envisage de lancer, dans le courant du semestre, une augmentation de capital avec droit préférentiel de souscription d’un montant de 20 % de ses besoins de financement qui s’élèvent à environ 600 millions d’euros. Notre recommandation pourRUBIS: CONSERVEZ Dans notre dernier article du 13 mars consacré aux résultats annuels de Rubis, nous recommandions de conserver le titre en portefeuille, Rubis ayant fait l’objet d’un premier conseil d’achat à 40 euros le 15 mars 2012, puis d’un conseil «renforcer» le 14 mars 2014. Nous continuons de penser que les promesses de croissance issues des acquisitions continueront d’être au rendez-vous. L’exploitation courante a produit l’an dernier un cash flow solide de 177 millions, qui donne au groupe les moyens de se développer et de correctement rémunérer ses actionnaires. Rubis tient surtout à rester peu endetté. À 2,05 euros le coupon fait ressortir un rendement très appréciable de 3,47 %. Nous maintenons notre objectif de cours à 62 euros. L’assemblée générale du 5 juin 2015 sera l’occasion de faire le point sur l’opération en cours et les perspectives de résultats 2015. Nous verrons à ce moment là s’il convient de revoir à la hausse notre objectif de cours. Cours à date du conseil: 59,02 € Objectif de cours: 62 € soit un potentiel de + 5% Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.lefigaro.fr/ PAYS : France TYPE : Web Grand Public 24 mars 2015 - 10:46 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 15
  16. 16. Profil d’investisseur: tout public, PEA, rendement Horizon d’investissement: 12 mois Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.lefigaro.fr/ PAYS : France TYPE : Web Grand Public 24 mars 2015 - 10:46 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 16
  17. 17. économie & entreprise ÉNERGIE Rubis se renforce en Afrique Legroupe français Rubis, spé- cialisé dans la distribution et le stockagede produits pétro- liers, a annoncé, lundi 23mars, le rachat d’Eres,un opérateur indépendant, spé- cialisé dans le transport de produits bitumineux, actif dans toute l’Afrique de l’Ouest. « Latransaction prévoit l’ac- quisition immédiate de75% du capital, suivie d’un complé- ment deprix échelonnéet du rachat du soldede 25%dans trois ans», souligne le groupe. Rubis va débourser dans un premier temps 315millions de dollars (288 millions d’euros). Lecomplément deprix ne pourra pasexcéder 120mil- lions. Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 5 SURFACE : 4 % PERIODICITE : Quotidien RUBRIQUE : Économie et entreprise DIFFUSION : 275310 25 mars 2015 - N°21830 Page 17
  18. 18. RUBIS ENCOREPLUSD’ÉCLATEN2015GRÂCE AUXRÉCENTESACQUISITIONS PÉTROLE B onne surprise en 2014 et optimisme pour 2015,c’est un cocktail gagnant pour l’action Rubis, qui s’offre presque chaque jour un nouveau record. Ainsi, la croissanceà deux chiffres à laquelle la société est historique- mentfidèledevraitsepoursuivreen 2015. L’équipe dirigeante s’est en effet montrée confiante pour l’exerciceen cours. Legroupe,spécialisédans le stoc- kage de produits liquides (12% du chiffre d’affaires et 31%du résultat opérationnel courant-ROC)et la dis- tribution de GPL et de produits pétroliers (88 %du chiffre d’affaires et 69 %du ROC),n’est paspénalisé par la chute des cours du brut. Il tend, au contraire, à améliorer ses marges,même si les variations bru- talesdesprixcompliquentl’environ- nement du groupe.Une fois deplus, Rubis a agréablement surpris en annonçant un bénéfice net annuel en progrès de 12%(hors éléments exceptionnels),à118millionsd’euros, pour un chiffre d’affairesde 2,8mil- liards(+1%).Mêmesicetteaméliora- tion est surtout due à un gain de changeinhabituel de 4 millions, qui a réduit les frais financiers, et à un taux d’impôt plus favorable (26,5% au lieu de 29 %),la progression du résultatopérationnelcourantde9% CROISSANCEETSOLIDITÉ Résultat net part du groupe 2014(1) Capacité d’autofinancement 2014 Taux de dettes nettes sur fonds propres 2014 (1) : Hors éléments exceptionnels. +21% 23% +12% Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 9 SURFACE : 57 % PERIODICITE : Hebdomadaire RUBRIQUE : Les actions DIFFUSION : 70624 JOURNALISTE : Sylvie Aubert 21 mars 2015 - N°2150 Page 18
  19. 19. CONSEILDE LA SEMAINE (à périmètre constant et hors élé- ments exceptionnels) mérite aussi d’être soulignée. Lesdeux divisions ontparticipéàcebonscore.Labran- che Stockageprofite de la montée en puissance du site alsacien de Reichstett et de celui deCeyhan, en Turquie. Dans la division Distribu- tion, l’intégration d’actifs récem- ment acquis au Portugal permet de compenser le recul desprofits dans la zone Caraïbes(52%du ROCdela branche). L’intégration en année pleine des activités au Portugal va aussijouerfavorablementsurl’exer- cice encours. L’année 2015 se présente donc très bien. Rubis va profiter de ses acquisitions, qui auront un impact positifsursesrésultatsfuturs,etd’un effet devises(euro-dollar) favorable. Rappelons que la société vient d’acheter à Shell et à Total la SRPP (Société réunionnaise de produits pétroliers) et qu’elle va se renforcer dans Sara,saraffinerie des Antilles. Cette politique d’expansion judi- cieusesurdesmarchésdenichetrès rentables peut être d’autant plus facilement financée que le bilan est très solide. NOTRE CONSEIL ACHETERLegroupen’oubliepasses actionnaires,avecun dividendede 2,05 € qui offre encoreunrende- ment de3,6 %aprèsla haussede l’action.Leratio devalorisation resteenligneavec la moyennehistorique. Objectif: 67€ (RUI). PROCHAINRENDEZ-VOUS LE12MAI,CHIFFRED’AFFAIRES DUPREMIERTRIMESTRE PAR SYLVIE AUBERT CRIT ÈRE S D’ INVE ST ISSEM ENT GR AN DE S VALEUR S GRI LLE DU CONSEI L GR AN DE S VALEUR S CRIT ÈRE S D’ I NVE ST ISSEM ENT COMPORTEMENTDE L’ACTION l PERFORMANCEDUTITRE COURSAU19-3-15: 57,15€ VARIATION52 S.:10,22%/2015:20,89% l VOLATILITÉ BÊTA52 SEMAINES: 0,8 FOIS EXTRÊMES52SEMAINES:57,49€/40,01€ PERFORMANCEOPÉRATIONNELLE l ÉVOLUTIONDEL’ACTIVITÉ ÉVOL.MOYENNEDEPUIS3 ANS: 10% ÉVOL.2015ESTIMÉE:4% l BNPA ÉVOL.MOYENNEDEPUIS3 ANS: 10% ÉVOL.2015ESTIMÉE: 14% CONFIANCEDANS LA SOCIÉTÉ l SOLIDITÉDUBILAN DETTENETTE/ FONDSPROPRES: 24% DERNIERACTIFNETPARACTION: 34,8 € l CONSENSUSDESANALYSTES A 86 % C 14% V0 % INTÉRÊTBOURSIER l RENDEMENT DIVIDENDE2014: 2,05€ RDT2013:3,4%;RDT 2014:3,6 % l VALORISATIONESTIMÉE PER2014:18,1FOIS PER2015:15,8FOIS Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 9 SURFACE : 57 % PERIODICITE : Hebdomadaire RUBRIQUE : Les actions DIFFUSION : 70624 JOURNALISTE : Sylvie Aubert 21 mars 2015 - N°2150 Page 19
  20. 20. C MOI, GÉRANT… CHRISTIAN GINOLHAC PRÉSIDENTDE GASPALFINANCE Une valeur de fond de portefeuille incontournable J e suisactionnairedeRubis depuis2012.J’airenforcé mes positions dansle creux d’octobre dernier,vers42 €. En effet, la baissedu cours neme semblait pasjustifiée.Rubisest l’archétype de la valeurde rendement.En moyenne,ce derniera été majoré de9%par ancescinqdernières années.Sur la baseducours actuel,letauxderendement s’élèveà 3,6%, pourcentage attrayant à une époqueoù les investisseursrecherchentune rémunérationsatisfaisante.Ils’agit donc d’une valeurde fond de L’EXPERTISE portefeuilleincontournable.Mon objectif de coursest de 66 €, niveau oùle taux de rendement serait de3%,enligne avecle marché.Sur unplan fondamental, le résultat d’exploitation provient pour un tiersdesactivités de stockage,réaliséessurtout en Europeet dans le domainedes produits pétroliers,et pour les deux tiers dela distribution enGPL, principalementdans lesCaraïbes. Cesont desmétiersassezstables, à bellevisibilité.Rubisprofite de la baissedescoursde l’énergie,car elle nerépercute pasl’intégralité du reculdescours sur sesprix de vente. L’activitéde stockagebéné- ficie pour sapart d’une forte crois- sanceen Turquie.En 2015,j’anticipe descroissancesde3à4%du chiffre d’affaireset de 10à 11% du bénéficenet. Enconclusion,Rubis est une dessociétéslesmieux géréesdela place.Lefait que son cours se situeplus de60 % au- dessusdeson plus-hautde 2007 (35 €) donnela mesure desa surperformanceboursière. «LETAUXDE RENDEMENTS’ÉLÈVE À 3,6% » C Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 9 SURFACE : 57 % PERIODICITE : Hebdomadaire RUBRIQUE : Les actions DIFFUSION : 70624 JOURNALISTE : Sylvie Aubert 21 mars 2015 - N°2150 Page 20
  21. 21. Le groupe Rubis, futur acquéreur de la SRPP, affiche sa bonne santé financière Carburants Le groupe pétrolier actuellement en discussions avec Total et Shell pour le rachat de la SRPP a réalisé en 2014 un résultat net en hausse de 13% à 118 millions d'euros. Son chiffre d'affaires a progressé l'an dernier de 1% à 2,79 milliards. Lors de la présentation de ces chiffres, la direction a précisé que ces résultats intervenaient malgré "un environnement chaotique" et une "conjoncture économique globale plutôt maussade". Spécialisé dans la distribution de produits pétroliers (carburants, GPL) et le stockage de produits liquides (pétrole, produits chimiques), Rubis a souligné la forte croissance de génération de cash-flow qui, ajoutée à la diminution du besoin en fonds de roulement grâce à la baisse des prix du pétrole, lui donne les moyens de poursuivre activement sa stratégie de développement. En 2015, Rubis entend ainsi poursuivre son développement industriel avec un budget d'investissements de 148 millions d'euros. Sur le plan des acquisitions, le groupe s'est engagé l'an dernier à racheter la SRPP à la Réunion et devenir l'actionnaire majoritaire de la Sara aux Antilles pour un total de 170 millions d'euros. Deux opérations soumises à autorisation de l'Autorité de la concurrence. La direction du groupe pétrolier a par ailleurs critiqué la mise en place du décret Lurel sur l'encadrement des prix des carburants Outre-mer, avec pour conséquence un recul de 30 à 35% des résultats nets de la Sara, en Martinique. tlauret 717228755B20910F003B01130809B50D02D74B70618B54E56D5B74F Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 14 SURFACE : 12 % PERIODICITE : Quotidien RUBRIQUE : Economie DIFFUSION : (33000) JOURNALISTE : Tlauret 18 mars 2015 Cliquez ici pour voir la page source de l’article Page 21
  22. 22. FRANCE Rubis : bénéfice net en hausse de 13%% grâce aux acquisitions Le groupe français de distribution et de stockage de produits pétroliers Rubisa vu son bénéfice net progresser de 13%% en 2014, grâce aux acquisitions qui ont compensé un hiver doux en Europe. Il adégagé un résultat net de 118millions d ' euros, légèrement au-dessus des 108ME attendus par les analystes interrogés par FactSet, et après 105ME en 2013. Rubisa finalisé en juillet le rachat de l ' activité de distribution de GPL(gaz de pétrole liquéfié) du Britannique BPau Portugal (cf BIP . 2014)et a repris l ' activité de distribution de GPL de Total en Suisse. Son résultat opérationnel courant aatteint 167ME en 2014(+ 3%%), avec un chiffre d ' affaires de 2,79 milliards d ' euros, en haussede 1%% (cf BIPdu . Pour 2015, Rubis prévoit de générer de la croissance organique et de poursuivre sapolitique d ' acquisitions. Le groupe entend par ailleurs poursuivre son développement industriel , avec 148ME d ' investissements prévus, après 111ME en 2014. Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 4 SURFACE : 17 % PERIODICITE : Quotidien RUBRIQUE : Actualités DIFFUSION : (109) 13 mars 2015 - N°12801 Page 22
  23. 23. en bref INDUSTRIE & SERVICES Pétrole : Rubis dopé par ses acquisitions ÉNERGIE— Le spécialiste du stockage et de la distribution de produits pétroliers, Rubis, a vu son bénéfice net progresser de 13 % en 2014, à 118millions d’euros (pour un chiffre d’affaires de 2,8 milliards d’euros), grâce à des acquisitions qui ont compensé une météo défavorable. Rubis, qui opère sous la marque Vitogaz en France, a racheté l’an dernier l’activité de distribution de GPL (gazdepétroleliquéfié)dubritanniqueBPauPortugal,ainsique celle de Total en Suisse. Il a aussi annoncé sa volonté d’acquérir la Sara, la raffinerie de Martinique, et la SRPP, société de distri- bution de produits pétroliers à La Réunion, des opérations sou- mises à autorisation. Le groupe prévoit de poursuivre sa politi- que d’acquisition et de croissance organique, avec un budget d’investissement de 148 millions d’euros en 2015. Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 18 SURFACE : 5 % PERIODICITE : Quotidien RUBRIQUE : Industrie et services DIFFUSION : 123636 12 mars 2015 - N°21 896 Page 23
  24. 24. RUBIS : résultats 2014 en hausse (AOF) - Rubis a réalisé en 2014 un résultat net en hausse de 13% à 118 millions d'euros. Corrigée des facteurs exceptionnels et à périmètre constant, la croissance du résultat net atteint 12 %. Le résultat opérationnel courant est ressorti à 167 millions, en hausse de 3% (+9% corrigé des facteurs exceptionnels et à périmètre constant). Le chiffre d'affaires, déjà publié, a progressé de 1% (en données corrigées et non corrigées) à 2,79 milliards. Rubis a souligné la forte croissance de génération de cash-flow (+ 21 %) qui, s'ajoutant à la diminution du besoin en fonds de roulement grâce à la baisse des prix du pétrole, permet de maintenir l'endettement net à un niveau modéré (1,3 fois le RBE) et lui donne les moyens de poursuivre activement sa stratégie de développement. Fort de ces résultats, le groupe a relevé de 5% son dividende annuel à 2,05 euros par titre. En 2015, Rubis entend poursuivre son développement industriel avec un budget d'investissements de 148 millions d'euros. Le groupe s'est dit confiant dans sa capacité à générer de la croissance organique et à poursuivre sa politique d'acquisitions. AOF - EN SAVOIR PLUS Les points forts de la valeur - Numéro un français du stockage de fioul et GPL (15 % du marché national) et de la distribution de GPL (5 % du marché) ; - Historique de croissance remarquable ; - Forte diversité des débouchés, tournés vers des besoins primaires (chauffage, transport...) moins sensibles à la conjoncture ; - Depuis cinq ans, développement de l'activité GPL en Europe (Allemagne, Espagne, Suisse et Turquie, soit 30 % des volumes vendus, France comprise), en Afrique (Afrique du Sud, Madagascar, Maroc et Sénégal, soit 13%) et dans les Caraïbes (57 %); - Bonne expertise en matière d'intégration de sociétés acquises, avec 148 M d'acquisitions en 2013 et le rachat des activités GPL de Total en Suisse ; - Situation financière saine autorisant une croissance régulière des dividendes. Les points faibles de la valeur - Sensibilité au climat social dans les Antilles françaises et aux conditions climatiques pour l'activité Distribution ; - Pression structurelle dans le stockage des oléagineux et engrais qui apportent 12 % des recettes du stockage ; - Retards dans le retour sur investissement à Rotterdam, Anvers et en Turquie ; - Impact négatif du retard dans le chantier en Turquie et d'un décret plus sévère gérant la raffinerie Sara en Martinique ; - Recul net des facturations en début d'année, d'où une révision en baisse des objectifs 2014 ; - Valeur sanctionnée en Bourse. Comment suivre la valeur - Valeur à la fois de croissance et de rendement ; - Croissance portée par des facteurs structurels à l'industrie pétrolière (complexité toujours plus importante de la logistique, réglementation accrue des normes en matière de stockage) ; - Eventualité d'une taxation du diesel en France et risque d'une hausse des prix d'approvisionnement ; Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.boursorama.com/ PAYS : France TYPE : Web Pro et Spécialisé 11 mars 2015 - 19:17 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 24
  25. 25. - Attente d'acquisitions début 2015 ; - Fin début 2015 des investissements des 5 dernières années dans le stockage à Anvers, d'où des anticipations de forte croissance du bénéfice ; - Vers une croissance du chiffre d'affaires 2014 inférieure à 10 % ; - Valeur au capital éclaté mais non opéable, en raison de la présence d'associés commandités et gérants (1,96 % du capital seulement). LE SECTEUR DE LA VALEUR Services aux collectivités La scission d'E.on en deux sociétés spécialisées, avec d'un côté les énergies renouvelables et de l'autre les énergies thermiques traditionnelles telles que le charbon, gaz, nucléaire, trading et exploration, souligne les mutations du marché énergétique européen et sa bipolarité. Le premier électricien mondial, EDF, résiste bien à ce nouvel environnement grâce à ses centrales nucléaires, qui n'ont enregistré aucune dépréciation. Alors que ses concurrents ferment des actifs gaziers, le groupe a investi dans trois nouveaux cycles combinés gaz ces dernières années. La situation est différente pour GDF Suez, qui a mis sous cocon de nombreuses centrales en Europe. Il a déprécié 14,9 milliards d'euros d'actifs en 2014. Son dirigeant est à la tête du groupe Magritte, qui réunit onze des plus grands énergéticiens européens, et souhaite des mesures pour préserver l'avenir énergétique de l'Europe. Copyright 2015 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance. Réagir 0 Sauvegarder l'article Envoyer à un ami Imprimer l'article Sauvegarder l'article• Envoyer à un ami• Imprimer l'article• Partager 0 Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.boursorama.com/ PAYS : France TYPE : Web Pro et Spécialisé 11 mars 2015 - 19:17 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 25
  26. 26. Rubis: résultats annuels solides. Pourtant aux prises avec de multiples facteurs externes exerçant des forces opposées à différents niveaux du compte de résultat, Rubis a fait état ce mercredi après Bourse de comptes annuels solides. Le spécialiste du stockage des produits liquides et de la distribution de GPL et de produits pétroliers a ainsi enregistré une hausse de 13% de son RNPG (résultat net part du groupe ; +12% corrigé des facteurs exceptionnels et à périmètre constant) à 118 millions d'euros, le ROC (résultat opérationnel courant) ayant pour sa part augmenté de 3% à 167 millions. Autre bonne nouvelle : le RBE (résultat brut d'exploitation) s'est établi à 233 millions d'euros, ce qui correspond à une progression de 7%, alors que les revenus ont crû plus modestement de 1% à quelque 2,8 milliards d'euros. Cette publication atteste de 'la solidité du modèle Rubis dans un environnement particulièrement chaotique', a commenté le groupe, qui proposera à l'occasion de la prochaine Assemblée Générale, qui se tiendra le 5 juin prochain un dividende unitaire de 2,05 euros (+5%), payable en numéraire ou en titres suivant l'option exercée par les actionnaires. Enfin, à propos de ses perspectives, Rubis entend poursuivre son développement industriel avec un budget d'investissements de 148 millions d'euros. Le groupe se dit confiant dans sa capacité à générer de la croissance organique et à poursuivre sa politique d'acquisitions. Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.lefigaro.fr/ PAYS : France TYPE : Web Grand Public 11 mars 2015 - 18:17 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 26
  27. 27. RUBIS : Une pépite dans le monde de l'or noir Les résultats annuels de Rubis sont ressortis nettement supérieurs aux attentes. Le groupe ne dissimule pas sa confiance pour l'exercice en cours, et va proposer un dividende en hausse de 5%. L'analyse (Investir) Malgré un « environnement chaotique », notamment marqué par des conditions climatiques défavorables, une volatilité « historique » des prix du pétrole et une « conjoncture économique Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.LesEchos.fr/ PAYS : France TYPE : Web Grand Public 11 mars 2015 - 19:12 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 27
  28. 28. globale plutôt maussade » , selon les propres mots de la société, les résultats de Rubis ont dépassé les attentes des analystes. Pour un chiffre d’affaires déjà connu de 2,79 milliards d’euros, en hausse de 1%, le résultat opérationnel du groupe de distribution et de stockage de produits pétroliers a progressé de 3%, à 167 millions d’euros, soit plus que ce qu’attendait le consensus (1%). Le résultat net a bondi de 13% à 118 millions d’euros, quand les analystes n’attendaient que 108,6 millions (+3,7%). Les volumes de la branche énergie (88% du chiffre d’affaires) avaient déjà été communiqués mi-février, avec les recettes de la branche stockage (12% du chiffre d’affaires). Cette dernière a enregistré une baisse de 7% de ses facturations, alors que la branche énergie a progressé de 2%, à 2,47 milliards d’euros. Les cash-flow ont par ailleurs grimpé de 21%, ce qui, selon le groupe, et avec la baisse des prix du pétrole, lui permet de maintenir son endettement net à un niveau raisonnable de 1,3 fois le résultat d’exploitation. Il devrait donc être en mesure de poursuivre sa stratégie de développement, avec un budget d’investissement de 148 millions d’euros pour 2015. Fort de cette amélioration de la rentabilité, Rubis va proposer la distribution d’un dividende rehaussé de 5% à 2,05 euros par action. Il s'est déclaré mercredi confiant dans sa capacité à générer de la croissance organique et à poursuivre sa politique d'acquisitions au cours de l’année. Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.LesEchos.fr/ PAYS : France TYPE : Web Grand Public 11 mars 2015 - 19:12 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 28
  29. 29. La Réunion: fin de la grève de la Société de produits pétroliers Saint-Denis de la Réunion, 3 mars 2015 (AFP) - Les salariés de la Société réunionnaise de produits pétroliers (SRPP) ont mis fin mardi soir à leur mouvement de grève entamé il y a six jours, a-t-on appris de source syndicale. L'approvisionnement des stations-service reprendra normalement mercredi matin sur l'île. Le grévistes ont obtenu une prime exceptionnelle de 2.200 euros dans le cadre du rachat de leur entreprise par le groupe français Rubis, déjà très présent aux Antilles. Détenant le monopole de l'importation et du stockage de hydrocarbures dans l'île, la société étaient détenue jusqu'à présent par les groupes Shell et Total, tous deux actionnaires à 50%. "Ce qu'on nous avons obtenu est bien en deçà de ce que l'on souhaitait", a déploré visiblement éprouvé Evenor Caritchy, délégué syndical CFDT. "Mais parfois il faut savoir perdre dans la vie" a-t-il ajouté en regrettant "le manque de solidarité de la population". "De toute façon tout était déjà joué d'avance puisque le Préfet a eu en mains avant nous les termes de l'accord", a encore dit M. Caritchy. En fin d'après-midi le préfet de La Réunion, Dominique Sorain, avait indiqué avoir "personnellement contacté les deux actionnaires", Shell et Total, afin de les presser à agir et à "accélérer les négociations". Dès son commencement, cette grève très impopulaire auprès de la population a perturbé la vie économique et provoqué quotidiennement la formation de nombreuses files d'attente aux abords des stations-service. Les salariés de la SRPP avaient pourtant décidé d'assurer dès le début un service minimum permettant de ravitailler près d'un tiers des stations-service. Le préfet de La Réunion avait déclenché le plan hydrocarbures du dispositif Orsec samedi afin de réquisitionner dix stations-service pour approvisionner les véhicules des services de secours, de sécurité, de santé, d'administration et d'électricité. Ce dispositif a ensuite été étendu à huit stations-service supplémentaires lundi, puis à d'autres professions mardi. Le ravitaillement de l'ensemble des 150 stations-services de l'île reprendra en rotations normales mercredi matin. "Dans cette attente, les réquisitions de stations-service sont maintenues pour faire face aux besoins urgents des services prioritaires", a annoncé la préfecture dans un communiqué publié après l'annonce de la fin du conflit. mah/sla/eb RUBIS | ROYAL DUTCH SHELL PLC | TOTAL Afp le 03 mars 15 à 18 59. TX-PAR-CQA62 Tous droits de reproduction réservés PAYS : France SURFACE : 57 % PERIODICITE : Quotidien 3 mars 2015 - Edition Fil Eco Page 29
  30. 30. La Réunion: grève de la Société de produits pétroliers, files d'attente dans les stations-service Saint-Denis de la Réunion, 3 mars 2015 (AFP) - Des salariés de la Société réunionnaise de produits pétroliers (SRPP) sont en grève depuis six jours, un conflit qui suscite quotidiennement d'importantes files d'attente dans les stations-service de l'île, où un service minimum est observé, a constaté mardi une journaliste de l'AFP. En grève depuis le jeudi dernier, la centaine de salariés de la SRPP, qui détient le monopole de l'importation et du stockage d'hydrocarbures dans l'île, réclament le versement d'une prime exceptionnelle dans le cadre du rachat de leur entreprise par le groupe français Rubis - déjà très présent aux Antilles. La société était détenue jusqu'à présent par les groupes Shell et Total, tous deux actionnaires à 50%. Shell a donné son accord pour entamer des négociations, mais Total n'a pas encore donné suite à la proposition de sortie de crise formulée par le directeur général de la SRPP, Joël Maes. "Je suis optimiste, je suis certain que nous allons avoir une bonne proposition dans la journée et que le conflit va s'arrêter", a toutefois commenté Evenor Caritchy, délégué syndical CFDT de la SRPP. Depuis l'annonce du mouvement de grève il y a six jours, de nombreuses files d'attente se forment quotidiennement aux abords des stations-service de l'île, provoquant d'importants embouteillages. Les salariés de la SRPP ont pourtant décidé d'assurer dès le début un service minimum permettant de ravitailler près d'un tiers des stations. Le préfet de La Réunion a déclenché le plan hydrocarbures du dispositif Orsec samedi afin de réquisitionner dix stations-service pour approvisionner les véhicules des services de secours, de sécurité, de santé, d'administration et d'électricité. Ce dispositif a ensuite été étendu à huit stations-service supplémentaires lundi, puis à d'autres professions mardi. mah/mat/ed RUBIS | ROYAL DUTCH SHELL PLC | TOTAL Afp le 03 mars 15 à 13 08. TX-PAR-COZ82 Tous droits de reproduction réservés PAYS : France SURFACE : 47 % PERIODICITE : Quotidien 3 mars 2015 - Edition Fil Gen Page 30

×