Les e-donateurs en France
Baromètre 2015 – 5è me édition
En partenariat avec
SOMMAIRE
1. Sondage ifop
Réalisé sur un échantillon de 476 « e-donateurs » français
(personnes faisant régulièrement ou de...
Sondage ifop
Réalisé sur un échantillon de
476 « e-donateurs » français
(personnes faisant
régulièrement ou de temps en
te...
méthodologie
4
  Cinquième vague de l’étude
  Échantillon de 476 « e-donateurs » français (personnes faisant
régulièreme...
Fréquence des dons sur internet
5
Question : Vous arrive-t-il régulièrement, de temps en temps, rarement ou jamais de fair...
ENSEIGNEMENTS
6
  La proportion d’e-donateurs apparaît stable depuis 2010 et concerne
toujours près du quart des Français...
Fréquence des dons en ligne
7
Question : Diriez-vous que vos dons sur internet sont plutôt des dons ponctuels ou plutôt de...
Nature des dons sur internet
8
Question : Quand vous donnez sur internet à des associations caritatives, s’agit-il... ?
De...
ENSEIGNEMENTS
9
  Le don en ligne est majoritairement ponctuel (58%, +11 points depuis 2011)
bien plus que régulier (30%)...
Manières de soutenir les associations sur internet
10
Question : Sur Internet, il existe différentes manières de soutenir ...
Expérience de différentes situations par rapport à internet
11
Question : Avez-vous déjà … ?
OUI	
   NON	
  
Découvert	
  ...
ENSEIGNEMENTS
12
  Pour autant, si le « e-don classique » domine, il n’en demeure pas moins que
les e-donateurs âgés de m...
Impact des dons en ligne
13
Question : Le fait que vous donniez de l’argent via internet à des associations, vous a-t-il c...
Jugement à l’égard de l’utilisation des dons faits en ligne
14
Question : Pensez-vous que votre argent donné par internet ...
Satisfaction vis-à-vis des informations reçues
15
Question : Etes-vous très satisfait, assez satisfait, peu satisfait ou p...
Souhait d’informations à l’issue d’un don en ligne
16
Question : Attendez-vous des retours d’informations suite à votre do...
ENSEIGNEMENTS
17
  L’expérience du don en ligne est de mieux en mieux perçue par les e-
donateurs et les niveaux de satis...
Intention de refaire un don dans les 12 prochains mois
18
Question : Allez-vous dans les douze prochains mois redonner de ...
ENSEIGNEMENTS
19
  Les niveaux de satisfaction élevés sur le don en ligne participent de manière
certaine à l’intention d...
La découverte des ong sur les réseaux sociaux
20
Question : Avez-vous déjà découvert une association sur Internet sur chac...
ENSEIGNEMENTS
21
  Internet apparaît plus que jamais comme un vecteur de notoriété pour les
associations qui l’investisse...
Bruit autour des ong sur les réseaux sociaux
22
Question : Vous arrive-t-il de recommander des associations à vos contacts...
ENSEIGNEMENTS
23
  Les réseaux sociaux sont également connus pour favoriser la viralité d’une
information et accentuer la...
Jugement à l’égard de l’intensité des sollicitations des ong
24
Question : D’une manière générale, sur internet vous sente...
ENSEIGNEMENTS
25
  Il convient néanmoins d’éviter certains écueils pouvant être préjudiciables à la
pratique du don, et n...
26
BENCHMARK
Analyse de la présence
digitale des 111 principales
associations françaises.
2
méthodologie
27
  Périmètre : 111 associations passées au prisme de 50 items :
•  6 familles :
•  Référencement
•  Transp...
28
PROGRESSIONS
Vs. 2013
  Réseaux sociaux : toujours aussi fortement investis
avec notamment Twitter qui rattrape son re...
29
RECULS
Vs. 2013
  Référencement naturel : alors que le référencement
payant se développe, le naturel (pourtant gratuit...
Le digital chez les associations en 2014
30
PROGRESSIONS
Vs. 2013
RECULS
Vs. 2013
  Les Restos du Cœur
  WWF France
  3...
Référencement / naturel (1/2)
31
Versus 2013 :
-5%
Comme l’année dernière, 100% des associations sont bien référencées sur...
Référencement / naturel (2/2)
32
Référencement / PAYANT (1/2)
33
Versus 2013 :
+115%
OUI
52%
NON
48%
Un investissement des associations sur Google Adwords ...
Référencement / PAYANT (2/2)
34
Référencement / TOPs & FLOPs 2014
35
TOPS
2014
FLOPS
2014
  Fondation Abbé Pierre
  Fondation ARC
  L’Adapt
  Ligue Na...
transparence / labeL
36
Versus 2013 :
=
Une présence des labels stable chez les associations, celui du Comité de la Charte...
transparence / COMPTES
37
Versus 2013 :
=
Une pourcentage d’associations ne présentant pas leur compte en ligne qui reste ...
transparence / accessibilité aux comptes
38
OUI
73%
NON
27%
Versus 2013 :
+23%
Depuis 2012 :
23%
55%
73%
… mais celles qui...
transparence / pédagogie des comptes (1/2)
39
Versus 2013 :
+37%
OUI
80%
NON
20%
Une pédagogie dans la présentation des co...
transparence / pédagogie des comptes (2/2)
40
Exemple des Restos du Cœur
transparence / TOPs & FLOPs 2014
41
TOPS
2014
FLOPS
2014
  AFM-Téléthon
  Fondation de France
  Habitat et Humanisme
 ...
Interactions financières / cb & paypal
42
Versus 2013 :
=
Versus 2013 :
=
CARTE BANCAIRE PAYPAL
Le don par carte bancaire ...
Interactions financières / prélèvement automatique
43
Depuis 2012 :
35%
62%
80%
NON
20%
OUI
80%
Versus 2013 :
+19%
Le prél...
Interactions financières / espace donateurs
44
Versus 2013 :
=
Un quart des associations continuent d’offrir un espace don...
Interactions financières / illustration
45
Exemple de Médecins sans frontières :
Interactions financières / e-reçu fiscal
46
NON
66%
OUI
34%
Versus 2013 :
+47%
Même si les associations proposent de plus ...
Interactions financières / boutique en ligne
47
Depuis 2012 :
39%
35%
29%
NON
71%
OUI
29%
Versus 2013 :
-13%
Les boutiques...
Interactions financières / illustration
48
Exemple d’Amnesty International
Interactions financières / Microdonations
49
NON
74%
OUI
26%
Versus 2013 :
+34%
Une offre en microdonations qui s’étoffe d...
Interactions financières / illustration
50
Exemple d’Action contre la Faim
Interactions financières / page perso de collecte
51
NON
35%
OUI
65%
Versus 2013 :
+28%
DONT
OUI
50%
NON
50%
Après une ann...
Interactions financières / illustration
52
Exemple d’Oxfam France
Interactions financières / TOPs & FLOPs 2014
53
TOPS
2014
FLOPS
2014
  Médecins sans frontières
  CCFD-Terre solidaire
...
Interactions NON financières
54
Les modes classiques d’interactions avec l’internaute restent stable depuis l’année derniè...
Interactions NON financières
55
Exemple
de Plan France
Interactions NON financières / Tops & Flops 2014
56
TOPS
2014
FLOPS
2014
  30 Millions d’Amis
  Fondation ARSEP
  Unice...
Réseaux sociaux / page Facebook
57
Versus 2013 :
=
NON
11%
OUI
89%
Facebook continue à être le réseau social le plus utili...
Réseaux sociaux / FANS facebook
58
+6pts
+3pts
Si le nombre de fans moyen augmente (cf. slide suivante), celui-ci est pous...
Réseaux sociaux / moyenne des fans facebook
59
28 044
fans
34 332
fans
64 428
fans
+18%
+47%
Naturellement, le nombre moye...
Réseaux sociaux / illustration
60
Réseaux sociaux / compte twitter
61
NON
22%
OUI
78%
43%
68%
78%
Depuis 2012 :
Versus 2013 :
+22%
Les associations rattrape...
Réseaux sociaux / followers
62
+3pts
+5pts
Le nombre de followers sur Twitter connaît une courbe similaire que les fans
Fa...
Réseaux sociaux / moyenne des followers
63
11 696
followers
18 898
followers
20 058
followers
+38%
+6%
Le nombre moyen de ...
Réseaux sociaux / illustration
64
Réseaux sociaux / google plus
65
Versus 2013 :
+26%
NON
52%
OUI
48%
Une présence des associations qui augmentent sur le ré...
Réseaux sociaux / illustration
66
Réseaux sociaux / chaînes vidéos
67
Versus 2013 :
+3%
NON
12%
OUI
88%
Les chaînes vidéos sont toujours autant utilisées pa...
Réseaux sociaux / réseaux professionnels
68
Versus 2013 :
+37%
NON
30%
OUI
70%
Les réseaux professionnels (Linkedin et Via...
Réseaux sociaux / wikipedia
69
Versus 2013 :
=
NON
19%
OUI
81%
Si la plupart des associations sont présentes sur Wikipedia...
Réseaux sociaux / TOPs & FLOPs 2014
70
TOPS
2014
FLOPS
2014
  Action contre la Faim
  Croix-Rouge française
  WWF Franc...
Storytelling / vidéos & webdocs
71
NON
9%
OUI
91%
Versus 2013 :
+20%
Les contenus vidéos continuent d’être plébiscités par...
Storytelling / illustration
72
Exemple websérie de la Fédération Française de Cardiologie
Storytelling / blogs
73
NON
82%
OUI
18%
Versus 2013 :
-100%
Les blogs d’associations continuent de disparaître petit à pet...
Storytelling / portraits - témoignages
74
NON
11%
OUI
89%
Versus 2013 :
+21%
Les portraits / témoignages sont davantage ut...
Storytelling / TOPs & FLOPs 2014
75
TOPS
2014
FLOPS
2014
  Action Enfance
  La Chaîne de l’Espoir
  Institut Curie
  F...
mobilité / site optimisé mobile
76
NON
71%
OUI
29%
Versus 2013 :
+21%
Alors même que le trafic mobile représente aujourd’hu...
mobilité / applications mobile
77
NON
85%
OUI
15%
Versus 2013 :
=
Le nombre d’applications reste stable par rapport à 2013...
mobilité / TOPs & FLOPs 2014
78
TOPS
2014
  Fédération Française de Cardiologie
  Croix-Rouge française
  30 Millions d...
moyenne des associations (1/5)
79
Moyennes établies sur la base de l’ensemble des items testés, sur un maximum de 103 poin...
moyenne des associations (2/5)
80
21. Secours Catholique – Caritas France = 13,2
22. La Chaîne de l’Espoir = 13
23. Les Re...
moyenne des associations (3/5)
81
43. Un Enfant par la Main = 11,1
44. Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières = 10,9
45...
moyenne des associations (4/5)
82
66. Laurette Fugain = 9,3
67. Œuvre de secours aux enfants France = 9,3
68. Asmae - Asso...
moyenne des associations (4/5)
83
89. Fondation Notre Dame = 7,4
90. CFRT le Jour du Seigneur = 7,2
91. Fondation ATD Quar...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

5ème Baromètre « e-donateurs » LIMITE - Ifop, en partenariat avec Faircom

590 vues

Publié le

>>[étude] 5ème Baromètre « e-donateurs » LIMITE - Ifop, en partenariat avec Faircom
[ifop.fr 03.04.15]
24 % de e-donateurs en France : 1 Français sur 4 déclare faire des dons par Internet
le Communiqué de presse
http://www.ifop.fr/media/poll/2993-1-study_file.pdf
l’Etude
http://www.agence-limite.fr/Barometre_edonateurs_2015.pdf

Publié dans : Internet
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
590
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

5ème Baromètre « e-donateurs » LIMITE - Ifop, en partenariat avec Faircom

  1. 1. Les e-donateurs en France Baromètre 2015 – 5è me édition En partenariat avec
  2. 2. SOMMAIRE 1. Sondage ifop Réalisé sur un échantillon de 476 « e-donateurs » français (personnes faisant régulièrement ou de temps en temps des dons sur internet extrait d’un échantillon de 2003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus). 2. BENCHMARK Analyse de la présence digitale des 111 principales associations françaises.
  3. 3. Sondage ifop Réalisé sur un échantillon de 476 « e-donateurs » français (personnes faisant régulièrement ou de temps en temps des dons sur internet extrait d’un échantillon de 2003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus). 1
  4. 4. méthodologie 4   Cinquième vague de l’étude   Échantillon de 476 « e-donateurs » français (personnes faisant régulièrement ou de temps en temps des dons sur internet extrait d’un échantillon de 2003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus)   Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne du 9 au 15 janvier 2015 Les quatre précédentes vagues d’enquête ont été réalisées selon le même protocole méthodologique : Vague 4 : Enquête réalisée online du 14 au 17 janvier 2014 auprès d’un échantillon de 464 e-donateurs. Vague 3 : Enquête réalisée online du 11 au 17 janvier 2013 auprès d’un échantillon de 578 e-donateurs. Vague 2 : Enquête réalisée online du 21 au 29 septembre 2011 auprès d’un échantillon de 435 e-donateurs. Vague 1 : Enquête réalisée online du 23 novembre au 2 décembre 2010 auprès d’un échantillon de 472 e-donateurs.
  5. 5. Fréquence des dons sur internet 5 Question : Vous arrive-t-il régulièrement, de temps en temps, rarement ou jamais de faire un don via internet à une ou des associations caritatives ou organisation(s) non gouvernementale(s) ? 24%   76%   E-­‐donateurs       Décembre   2010   Octobre   2011   Janvier     2013   Janvier   2014   Janvier   2015   Evolu/ons   2014/2015   Moins  de  35  ans   15   15   18   16   20   +4   35-­‐49  ans   21   18   20   21   17   -­‐4   50-­‐64  ans   26   24   26   22   22   =   65  ans  et  plus   34   31   47   33   36   +3   Une fréquence du don sur internet toujours marquée sur le critère de l’âge Evolu/on  «  Régulièrement  –  De  temps  en  temps  »   (  -­‐5)  (  +6)  
  6. 6. ENSEIGNEMENTS 6   La proportion d’e-donateurs apparaît stable depuis 2010 et concerne toujours près du quart des Français (24%, +2 points depuis 2014), soit une proportion toujours très en deçà de celle des donateurs dits « traditionnels » (c’est-à-dire toutes formes et modalités de dons considérées) qui s’établit ici à 42% de la population.   Qu’il s’agisse de don en ligne ou d’une autre forme de don, les personnes âgées de 65 ans et plus, les catégories socioprofessionnelles supérieures ainsi que les plus hauts revenus émergent toujours systématiquement comme les catégories les plus donatrices.   Le don en ligne s’avère néanmoins moins marqué générationellement que le don traditionnel : l’écart entre la part de e-donateurs chez les moins de 35 ans et celle des plus de 65 ans n’est que de 16 points contre 32 au sein des donateurs traditionnels.
  7. 7. Fréquence des dons en ligne 7 Question : Diriez-vous que vos dons sur internet sont plutôt des dons ponctuels ou plutôt des dons réguliers ? Décembre   2010   Octobre   2011   Janvier   2015    CSP-­‐  (74%)    50  à  64  ans  (36%)    Revenus  3000  à  moins    de  4000  euros  (37%)   Janvier   2013   Evolu/ons   (  -­‐10)   (  +10)   (  -­‐7)  (  +7)   Janvier   2014  
  8. 8. Nature des dons sur internet 8 Question : Quand vous donnez sur internet à des associations caritatives, s’agit-il... ? De dons classiques « HORS URGENCE » pour soutenir une association ou une cause De dons « URGENCE » # (à l’occasion d’une catastrophe naturelle, d’une épidémie) Evolu/ons  sur  le  «  Oui  »   Evolu/ons  sur  le  «  Oui  »   Tremblement   de  terre  Haï3   Janv.  2010   Tsunami  au   Japon   Mars  2011   Typhon  aux   Philippines     Nov.  2013   (  -­‐12)   (  +12)   =>  CATASTROPHES  AYANT  SUSCITE  DES  APPELS  AUX  DONS  D’URGENCE  PAR  LES  GRANDES  ONG    
  9. 9. ENSEIGNEMENTS 9   Le don en ligne est majoritairement ponctuel (58%, +11 points depuis 2011) bien plus que régulier (30%) et se trouve être le plus souvent effectué sous une forme « classique », tant au niveau de la manière de le verser que du type de causes soutenues.   Ainsi, le don effectué via le site Internet d’une association émerge comme la forme de don dématérialisée la plus répandue (72%) et les e-donateurs s’investissent davantage pour soutenir une association ou une cause (92%) que pour des actions précipitées par un phénomène de grande ampleur comme un épidémie ou une catastrophe naturelle (51%).
  10. 10. Manières de soutenir les associations sur internet 10 Question : Sur Internet, il existe différentes manières de soutenir financièrement des associations ou des ONG. Parmi les formes de dons suivantes, quelles sont celles que vous avez déjà faites ? Des  écarts  selon  l’âge…   (  +2)   (  -­‐2)   (  -­‐3)   (  -­‐2)   (  +2)  
  11. 11. Expérience de différentes situations par rapport à internet 11 Question : Avez-vous déjà … ? OUI   NON   Découvert  de  nouvelles  associaHons  ou   causes  en  naviguant  sur  internet  que   vous  ne  connaissiez  pas Fait  un  don  à  une  associaHon  basée  à   l’étranger Ouvert  une  page  personnelle  de   collecte  au  profit  d'une  cause  lors  d’un   évènement  (réacHon  à  un  évènement   qui  vous  a  touché,  parHcipaHon  à  un   événement  sporHf,  …) Fait  un  don  par  SMS Fait  un  don  par  Internet  via  votre   Smartphone (  -­‐5)   (  +2)   (  +4)   33%   27%   14%   10%   49%   47%   37%   19%   (  +1)   (  +4)   62%   79%   82%   83%   84%   38%   21%   18%   17%   16%  
  12. 12. ENSEIGNEMENTS 12   Pour autant, si le « e-don classique » domine, il n’en demeure pas moins que les e-donateurs âgés de moins de 35 ans se montrent plus « friands » des possibilités offertes par l’outil Internet que leur aînés pour diversifier leur geste de don. Ils présentent une expérience supérieure à la moyenne s’agissant des différentes formes de soutiens à une cause, comme l’achat d’objets via une e-boutique (35% contre 33% en moyenne), le microdon (25% contre 18%) ou encore la finance participative (19% contre 13%).   Les e-donateurs les plus assidus de moins de 35 ans sont également les plus nombreux à faire des dons à des associations étrangères (38% contre 21%), à avoir ouvert une page personnelle de collecte (33% contre 18%) et à avoir utilisé leur mobile pour faire leur don : environ un tiers a fait des dons par SMS (30% contre 17%) ou l’a fait à l’aide de son Smartphone (34% contre 16%). Ces pratiques multiples et la réactivité permise par Internet peuvent concourir à expliquer leur potentiel de mobilisation plus important que la moyenne pour les dons « urgences » (63% contre 51% en moyenne).
  13. 13. Impact des dons en ligne 13 Question : Le fait que vous donniez de l’argent via internet à des associations, vous a-t-il conduit à diminuer les dons que vous pouvez faire par ailleurs : chèque, prélèvement automatique, don en espèce lors d’une collecte ? 57%   25  à  34  ans  (32%)    Revenus  mensuels  1200  à  moins  de   2000  euros  (35%)    Donne  régulièrement  (52%)   Evolu/ons   Des  écarts  sur  le  «TOTAL  Oui  »  selon  l’âge…  
  14. 14. Jugement à l’égard de l’utilisation des dons faits en ligne 14 Question : Pensez-vous que votre argent donné par internet à une ou des associations est bien dépensé ? 93%   7%   Selon  l’âge     Evolu/ons   (  +8  sur  4  ans)  
  15. 15. Satisfaction vis-à-vis des informations reçues 15 Question : Etes-vous très satisfait, assez satisfait, peu satisfait ou pas satisfait du tout des informations qu’on vous envoie en retour de votre don sur internet à une ou des associations ? 88%   12%   Evolu/ons   Selon  l’âge    
  16. 16. Souhait d’informations à l’issue d’un don en ligne 16 Question : Attendez-vous des retours d’informations suite à votre don ? TOTAL  Oui   74%   *  votre  don  par  internet   Evolu/ons   (  +9  sur  2  ans)   Selon  l’âge    
  17. 17. ENSEIGNEMENTS 17   L’expérience du don en ligne est de mieux en mieux perçue par les e- donateurs et les niveaux de satisfaction à l’égard de l’information reçue d’une part, de l’utilisation faite de son don d’autre part ont fortement progressé depuis le début de la décennie.   Le suivi de l’utilisation de son don tient une place importante au yeux des e- donateurs : près des trois quarts d’entre eux (74% +9 points depuis 2011) attendent un retour de la part de l'organisme aidé, dont 52% aimeraient qu’il s’effectue par voie électronique. Là encore, cette demande d’information se fait d’autant plus pressante que le donateur en ligne est jeune (88% des moins de 35 ans contre 65% des personnes âgées de 65 ans et plus).   La qualité de la réponse des associations à cette demande est à souligner puisque 88% des e-donateurs affirment être satisfaits de l’information reçue à l’issue de leur versement (+4 points depuis 2014) et 93% estiment que l’argent donné est bien dépensé (+8 points en 4 ans).
  18. 18. Intention de refaire un don dans les 12 prochains mois 18 Question : Allez-vous dans les douze prochains mois redonner de l’argent par internet à des associations ? 87%   13%   Evolu/ons   selon  l’âge…   (  +10  sur  3  ans)  
  19. 19. ENSEIGNEMENTS 19   Les niveaux de satisfaction élevés sur le don en ligne participent de manière certaine à l’intention de 87% des e-donateurs interrogés de refaire un don en ligne au cours des douze prochains mois, une proportion en progression de 10 points en l’espace de trois ans.
  20. 20. La découverte des ong sur les réseaux sociaux 20 Question : Avez-vous déjà découvert une association sur Internet sur chacun des sites / réseaux suivants ? Google Facebook Youtube  /  DailymoHon Twi`er OUI   NON   Selon  l’âge     65%   70%   83%   87%   35%   30%   17%   13%  
  21. 21. ENSEIGNEMENTS 21   Internet apparaît plus que jamais comme un vecteur de notoriété pour les associations qui l’investissent et ce, plus particulièrement auprès des e- donateurs les plus jeunes, un segment toujours difficile à mobiliser pour les ONG. La communication, ou tout du moins la présence, sur l’espace virtuel est prépondérante pour toucher des publics qui ignorent encore une association ou la cause qu’elle défend. Quatre e-donateurs sur dix (38%) ont ainsi déjà découvert de nouvelles associations en naviguant sur Internet (dont 57% des personnes âgées de moins de 35 ans).   Les sites les plus efficaces pour relayer de l’information à propos d’une information ou d’une cause sont les moteurs de recherche (35% des donateurs ont découvert une association sur Google, 55% des moins de 35 ans) ainsi que les réseaux sociaux, à des degrés divers cependant. Facebook émerge comme le réseau social le plus opérant pour découvrir des associations (30%, dont 55% des moins de 35 ans), probablement aussi parce qu’il est le plus répandu, devant les sites de partage vidéo (respectivement 17% et 35%) et Twitter (13% et 27%).
  22. 22. Bruit autour des ong sur les réseaux sociaux 22 Question : Vous arrive-t-il de recommander des associations à vos contacts sur vos différents réseaux (carnet d’adresses, Facebook, Twitter, Google+ etc,) ? 35%   65%   Evolu/ons       Décembre   2010   Octobre   2011   Janvier     2013   Janvier   2014   Janvier   2015   Evolu/ons   2010/2015   Moins  de  35  ans   22   37   53   53   59   +37   35-­‐49  ans   20   38   37   40   45   +25   50-­‐64  ans   19   19   21   29   26   +7   65  ans  et  plus   12   13   17   22   17   +5   Focus  sur  l’âge       (  +18  sur  5  ans)  
  23. 23. ENSEIGNEMENTS 23   Les réseaux sociaux sont également connus pour favoriser la viralité d’une information et accentuer la portée d’un évènement ou de l’action d’une association. La communication sur ce type de plateforme n’émane pas seulement de l’émetteur mais peut également être portée par des particuliers, rendant la communication d’autant plus efficace.   Corrélée aux hausses de satisfaction observées à l’égard du niveau d’information et de l’utilisation de ses dons, la recommandation d’une association sur les réseaux sociaux progresse également nettement depuis quelques années et concerne 35% des e-donateurs contre seulement 17% il y a 5 ans, soit 18 points de plus (une hausse qui atteint même 35 points parmi les e-donateurs âgés de moins de 35 ans).
  24. 24. Jugement à l’égard de l’intensité des sollicitations des ong 24 Question : D’une manière générale, sur internet vous sentez-vous trop sollicité pour des dons à des associations ? 50%   50%   Evolu/ons   (  +11  sur  2  ans)   Selon  l’âge    
  25. 25. ENSEIGNEMENTS 25   Il convient néanmoins d’éviter certains écueils pouvant être préjudiciables à la pratique du don, et notamment l’intensité de la sollicitation en ligne : 50% des e-donateurs estiment en effet recevoir trop de demandes, soit une augmentation de 8 points en deux ans.
  26. 26. 26 BENCHMARK Analyse de la présence digitale des 111 principales associations françaises. 2
  27. 27. méthodologie 27   Périmètre : 111 associations passées au prisme de 50 items : •  6 familles : •  Référencement •  Transparence •  Interactions financières •  Réseaux sociaux •  Contenus •  Mobilité   Période : du 1er au 26 décembre 2014 Versus 2013 : % d’évolution
  28. 28. 28 PROGRESSIONS Vs. 2013   Réseaux sociaux : toujours aussi fortement investis avec notamment Twitter qui rattrape son retard par rapport à Facebook   Mobilité : des progrès certains depuis 2 ans mais encore insuffisants face à la part du trafic mobile   Référencement payant : un investissement toujours plus croissant qui compense les lacunes du référencement naturel   Transparence : une progression qui poursuit sa courbe depuis 2-3 ans maintenant   Transactions financières : des efforts sur les offres en microdonation, qui s'étoffe depuis 2 ans, et sur les pages de collecte, poussées par les solutions proposées par HelloAsso
  29. 29. 29 RECULS Vs. 2013   Référencement naturel : alors que le référencement payant se développe, le naturel (pourtant gratuit) est toujours en recul   Interactions non financières : baisse significative de l’utilisation des blogs par les associations, qui on entièrement basculer sur les réseaux sociaux.   Transactions financières : les boutiques en ligne poursuivent leurs déclins et disparaissent progressivement
  30. 30. Le digital chez les associations en 2014 30 PROGRESSIONS Vs. 2013 RECULS Vs. 2013   Les Restos du Cœur   WWF France   30 Millions d’Amis   Œuvre de secours aux enfants France   Habitat & Humanisme   Amnesty International   Vaincre la Mucoviscidose   Le Rire Médecin   Fondation Abbé Pierre   SOS Villages d’Enfants   Aide et action   France Libertés   Institut Pasteur   Les Amis de la Terre   Fondation ATD Quart Monde   CIMADE   Fondation ARSEP   Fondation Jérôme Lejeune   Mécénat Chirurgie Cardiaque   Act Up Paris
  31. 31. Référencement / naturel (1/2) 31 Versus 2013 : -5% Comme l’année dernière, 100% des associations sont bien référencées sur leur nom de marque mais, le référencement pour des recherches sur la cause qu’elles défendent ou leur activité principale est encore très faible, perdant encore du terrain face aux acteurs privés
  32. 32. Référencement / naturel (2/2) 32
  33. 33. Référencement / PAYANT (1/2) 33 Versus 2013 : +115% OUI 52% NON 48% Un investissement des associations sur Google Adwords et/ou Google Grants qui explose, compensant ainsi les manques en référencement naturel. Rappelons que le programme Grantspro offre à ses bénéficiaires un plafond de dépenses de 40 000 USD par mois ! Depuis 2012 : 11% 26% 52%
  34. 34. Référencement / PAYANT (2/2) 34
  35. 35. Référencement / TOPs & FLOPs 2014 35 TOPS 2014 FLOPS 2014   Fondation Abbé Pierre   Fondation ARC   L’Adapt   Ligue Nationale contre le Cancer   Sidaction   Fondation Gustave Roussy   Fondation HEC   Fondation Hôpital Saint-Joseph   Fondation Voir et Entendre   Les Apprentis d’Auteuil
  36. 36. transparence / labeL 36 Versus 2013 : = Une présence des labels stable chez les associations, celui du Comité de la Charte continuant à être la référence du secteur 60% 38% 7% 1% 5% 4%
  37. 37. transparence / COMPTES 37 Versus 2013 : = Une pourcentage d’associations ne présentant pas leur compte en ligne qui reste stable par rapport à 2013… OUI 86% NON 14%
  38. 38. transparence / accessibilité aux comptes 38 OUI 73% NON 27% Versus 2013 : +23% Depuis 2012 : 23% 55% 73% … mais celles qui le font poursuivent leurs efforts pour rendre l’information de plus en plus accessible.
  39. 39. transparence / pédagogie des comptes (1/2) 39 Versus 2013 : +37% OUI 80% NON 20% Une pédagogie dans la présentation des comptes des associations qui est dorénavant devenue la norme et qui connaît cette sa plus grande hausse.
  40. 40. transparence / pédagogie des comptes (2/2) 40 Exemple des Restos du Cœur
  41. 41. transparence / TOPs & FLOPs 2014 41 TOPS 2014 FLOPS 2014   AFM-Téléthon   Fondation de France   Habitat et Humanisme   Les Restos du Cœur   Secours Islamique de France   30 Millions d’Amis   Act Up Paris   Fondation Brigitte Bardot   Human Rights Watch   Association Française des Diabétiques
  42. 42. Interactions financières / cb & paypal 42 Versus 2013 : = Versus 2013 : = CARTE BANCAIRE PAYPAL Le don par carte bancaire est généralisé chez la quasi totalité des associations tandis que pour la première année, la possibilité de don via Paypal ne connaît pas d’évolution NON 4% NON 72% OUI 96% OUI 28%
  43. 43. Interactions financières / prélèvement automatique 43 Depuis 2012 : 35% 62% 80% NON 20% OUI 80% Versus 2013 : +19% Le prélèvement automatique connaît une généralisation depuis 3 ans, avec une pratique passant progressivement du prélèvement automatique par courrier à un prélèvement automatique entièrement numérique.
  44. 44. Interactions financières / espace donateurs 44 Versus 2013 : = Un quart des associations continuent d’offrir un espace donateurs sur leurs sites mais ce chiffre reste stable par rapport à 2013. NON 73% OUI 27%
  45. 45. Interactions financières / illustration 45 Exemple de Médecins sans frontières :
  46. 46. Interactions financières / e-reçu fiscal 46 NON 66% OUI 34% Versus 2013 : +47% Même si les associations proposent de plus en plus le reçu fiscal dématérialisé, elles ne sont encore qu’un tiers à le proposer.
  47. 47. Interactions financières / boutique en ligne 47 Depuis 2012 : 39% 35% 29% NON 71% OUI 29% Versus 2013 : -13% Les boutiques en ligne continuent progressivement à disparaître, connaissant une baisse significative depuis 2 ans (-25%).
  48. 48. Interactions financières / illustration 48 Exemple d’Amnesty International
  49. 49. Interactions financières / Microdonations 49 NON 74% OUI 26% Versus 2013 : +34% Une offre en microdonations qui s’étoffe depuis 2 ans, un quart de associations proposant dorénavant cette alternative de paiement.
  50. 50. Interactions financières / illustration 50 Exemple d’Action contre la Faim
  51. 51. Interactions financières / page perso de collecte 51 NON 35% OUI 65% Versus 2013 : +28% DONT OUI 50% NON 50% Après une année 2013 au ralenti, les pages de collecte sont reparties à la hausse, poussées notamment par les solutions proposées par HelloAsso, utilisé par la moitié des associations disposant de pages de collecte.
  52. 52. Interactions financières / illustration 52 Exemple d’Oxfam France
  53. 53. Interactions financières / TOPs & FLOPs 2014 53 TOPS 2014 FLOPS 2014   Médecins sans frontières   CCFD-Terre solidaire   Unicef France   Action contre la faim   Croix-Rouge française   Delta 7   Fondation Brigitte Bardot   La Jeunesse au Plein Air   Fondation du Souffle   Œuvre des Pupilles
  54. 54. Interactions NON financières 54 Les modes classiques d’interactions avec l’internaute restent stable depuis l’année dernière, avec cependant une hausse significative de le l’utilisation des plateformes de pétitions telles change.org ou Avaaz = +3pts +1pt +11pts +2pts
  55. 55. Interactions NON financières 55 Exemple de Plan France
  56. 56. Interactions NON financières / Tops & Flops 2014 56 TOPS 2014 FLOPS 2014   30 Millions d’Amis   Fondation ARSEP   Unicef France   Plan France   Le Rire Médecin   Fondation HEC   Emmaüs International   Fondation des Monastères   La Jeunesse au Plein Air   GEFLUC
  57. 57. Réseaux sociaux / page Facebook 57 Versus 2013 : = NON 11% OUI 89% Facebook continue à être le réseau social le plus utilisé par les associations (hors réseaux sociaux vidéos type YouTube / Dailymotion).
  58. 58. Réseaux sociaux / FANS facebook 58 +6pts +3pts Si le nombre de fans moyen augmente (cf. slide suivante), celui-ci est poussé par les plus grosses associations sur Facebook qui voit la courbe de leurs fans continuer à grimper.
  59. 59. Réseaux sociaux / moyenne des fans facebook 59 28 044 fans 34 332 fans 64 428 fans +18% +47% Naturellement, le nombre moyen de fans des 111 principales associations bondit d’année en année. Ils sont plus de 7 millions à être fans d’au moins une de ces associations.
  60. 60. Réseaux sociaux / illustration 60
  61. 61. Réseaux sociaux / compte twitter 61 NON 22% OUI 78% 43% 68% 78% Depuis 2012 : Versus 2013 : +22% Les associations rattrapent petit à petit leur retard sur Twitter puisque plus de ¾ d’entres elles gazouillent dorénavant sur Twitter.
  62. 62. Réseaux sociaux / followers 62 +3pts +5pts Le nombre de followers sur Twitter connaît une courbe similaire que les fans Facebook avec les principales associations à tirer la moyenne vers le haut.
  63. 63. Réseaux sociaux / moyenne des followers 63 11 696 followers 18 898 followers 20 058 followers +38% +6% Le nombre moyen de followers suivant une association augmente également mais de manière moins prononcée que les fans Facebook. Il augmente tout de même de 42% depuis 2012.
  64. 64. Réseaux sociaux / illustration 64
  65. 65. Réseaux sociaux / google plus 65 Versus 2013 : +26% NON 52% OUI 48% Une présence des associations qui augmentent sur le réseau social de Google mais la plus grande majorité y sont totalement inactives.
  66. 66. Réseaux sociaux / illustration 66
  67. 67. Réseaux sociaux / chaînes vidéos 67 Versus 2013 : +3% NON 12% OUI 88% Les chaînes vidéos sont toujours autant utilisées par les associations qui restent multiplateformes (Youtube, Dailymotion, Vimeo).
  68. 68. Réseaux sociaux / réseaux professionnels 68 Versus 2013 : +37% NON 30% OUI 70% Les réseaux professionnels (Linkedin et Viadeo) connaissent une progression importante cette année, montrant là aussi une professionnalisation des associations.
  69. 69. Réseaux sociaux / wikipedia 69 Versus 2013 : = NON 19% OUI 81% Si la plupart des associations sont présentes sur Wikipedia, près d’un tiers d’entres elles (31%) ont des pages qui ne sont pas à jour.
  70. 70. Réseaux sociaux / TOPs & FLOPs 2014 70 TOPS 2014 FLOPS 2014   Action contre la Faim   Croix-Rouge française   WWF France   Unicef France   Greenpeace France   Orphéopolis   Fondation de l’Avenir   Enfance et partage   Fondation des Monastères   Fondation Voir et Entendre
  71. 71. Storytelling / vidéos & webdocs 71 NON 9% OUI 91% Versus 2013 : +20% Les contenus vidéos continuent d’être plébiscités par les associations qui sont de plus en plus nombreuses à investir dessus et ce, sous ses différents formats (web document, websérie, etc.)
  72. 72. Storytelling / illustration 72 Exemple websérie de la Fédération Française de Cardiologie
  73. 73. Storytelling / blogs 73 NON 82% OUI 18% Versus 2013 : -100% Les blogs d’associations continuent de disparaître petit à petit, celles-ci privilégiant dorénavant les réseaux sociaux pour « raconter » la vie de l’association.
  74. 74. Storytelling / portraits - témoignages 74 NON 11% OUI 89% Versus 2013 : +21% Les portraits / témoignages sont davantage utilisés cette année, poussés par une utilisation accrue sur les réseaux sociaux.
  75. 75. Storytelling / TOPs & FLOPs 2014 75 TOPS 2014 FLOPS 2014   Action Enfance   La Chaîne de l’Espoir   Institut Curie   Fondation Raoul Follereau   Secours Catholique – Caritas France   Association Valentin Haüy   Fondation HEC   GEFLUC   Delta 7   Fondation Hôpital Saint Joseph
  76. 76. mobilité / site optimisé mobile 76 NON 71% OUI 29% Versus 2013 : +21% Alors même que le trafic mobile représente aujourd’hui entre 30% et 40% du trafic internet, moins d’un tiers des associations ont des versions responsives de leur site, même si ce chiffre bondit de 21% par rapport à 2013.
  77. 77. mobilité / applications mobile 77 NON 85% OUI 15% Versus 2013 : = Le nombre d’applications reste stable par rapport à 2013, les associations ayant davantage privilégié le développement des versions responsives de leurs sites.
  78. 78. mobilité / TOPs & FLOPs 2014 78 TOPS 2014   Fédération Française de Cardiologie   Croix-Rouge française   30 Millions d’Amis   Unicef France   Médecins sans frontières
  79. 79. moyenne des associations (1/5) 79 Moyennes établies sur la base de l’ensemble des items testés, sur un maximum de 103 points, et ramenées à une note sur 20. 1.  Action contre la faim = 16,3 2.  CCFD-Terre solidaire = 16,3 3.  Unicef France = 16,1 4.  Croix-Rouge française = 15,5 5.  Médecins sans frontières = 15,3 6.  Greenpeace France = 14,6 7.  Ligue nationale contre le cancer = 14,2 8.  Sidaction = 14,2 9.  WWF France = 14 10. Amnesty International= 13,8 11. Fondation de France = 13,8 12. Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme = 13,8 13. Solidarités International = 13,6 14. AFM-Téléthon = 13,4 15. Le Rire Médecin = 13,4 16. 30 Millions d’Amis = 13,2 17. APF = 13,2 18. Apprentis d’Auteuil = 13,2 19. Fondation Abbé Pierre = 13,2 20. Médecins du Monde = 13,2 Moyenne 2013 : 10,4/20
  80. 80. moyenne des associations (2/5) 80 21. Secours Catholique – Caritas France = 13,2 22. La Chaîne de l’Espoir = 13 23. Les Restos du Cœur = 13 24. Vision du Monde = 13 25. Fondation ARC = 12,6 26. AIDES = 12,4 27. Fédération Française de Cardiologie = 12,4 28. Les petits frères des Pauvres = 12,2 29. Secours Islamique de France = 12,2 30. Vaincre la Mucoviscidose = 12,2 31. Fondation Jérôme Lejeune = 12 32. Handicap International = 12 33. Secours populaire français = 12 34. Care France = 11,8 35. Frères des Hommes = 11,8 36. Ordre de Malte = 11,8 37. Oxfam France = 11,8 38. Société Nationale de Sauvetage en Mer = 11,8 39. Plan France = 11,7 40. Scouts et Guides de France = 11,7 41. Institut Curie = 11,5 42. Institut Pasteur = 11,5 Moyenne 2013 : 10,4/20
  81. 81. moyenne des associations (3/5) 81 43. Un Enfant par la Main = 11,1 44. Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières = 10,9 45. Association Grégory Lemarchal = 10,9 46. Habitat et Humanisme = 10,9 47. SPA = 10,9 48. FIDH = 10,7 49. France Nature Environnement = 10,7 50. Action Enfance = 10,5 51. Bureau International Catholique de l’Enfance (BICE) = 10,5 52. Mécénat Chirurgie Cardiaque = 10,5 53. Partage = 10,5 54. Fondation Française de l’Ordre de Malte = 10,3 55. SOS Sahel = 10,3 56. SOS Villages d’Enfants = 10,3 57. ACAT France = 10,1 58. Perce-Neige = 10,1 59. Fonds ADIE = 9,9 60. L’Adapt = 9,9 61. CIMADE = 9,7 62. Human Rights Watch = 9,5 63. Institut du Cerveau et de la Moelle épinière = 9,5 64. Transparency International France = 9,5 65. Fondation Gustave Roussy = 9,3 Moyenne 2013 : 10,4/20
  82. 82. moyenne des associations (4/5) 82 66. Laurette Fugain = 9,3 67. Œuvre de secours aux enfants France = 9,3 68. Asmae - Association Sœur Emmanuelle = 9,1 69. Association Française des Diabétiques = 9,1 70. Association Valentin Haüy = 9,1 71. Fondation du Souffle = 9,1 72. Fondation pour la Recherche Médicale = 9,1 73. Fondation ARSEP = 8,9 74. La Mie de Pain = 8,9 75. Aide et action = 8,7 76. Elevages sans frontières = 8,5 77. Emmaüs France = 8,5 78. Petits Princes = 8,5 79. EEUdF Eclaireuses et Eclaireurs Unionistes de France = 8,3 80. France Parrainages = 8,3 81. Fondation de l'Armée du Salut = 8,2 82. Solidarité Laïque = 8,2 83. Fondation des Hôpitaux de Paris Hôpitaux de France = 8 84. Fondation Raoul Follereau = 8 85. Nos Petits frères et sœurs = 8 86. Comité français pour la solidarité internationale = 7,8 87. France Alzheimer = 7,8 88. France Libertés = 7,6 Moyenne 2013 : 10,4/20
  83. 83. moyenne des associations (4/5) 83 89. Fondation Notre Dame = 7,4 90. CFRT le Jour du Seigneur = 7,2 91. Fondation ATD Quart Monde = 7,2 92. France Parkinson = 7,2 93. Act Up Paris = 7 94. Fondation Brigitte Bardot = 7 95. Les Amis de la Terre = 7 96. Maison d'Accueil l'Ilot = 7 97. Fonds Social Juif Unifié = 6 98. Fédération Française des Associations de Chiens guides d'Aveugles = 5,6 99. Fondation de l'Avenir = 5,6 100. Œuvre des Pupilles = 5,6 101. Foyer de Cachan = 5,4 102. Fondation Hôpital Saint Joseph = 5 103. Fondation HEC = 4,9 104. La Jeunesse au Plein Air = 4,9 105. Emmaüs International = 4,7 106. Fondation Voir et Entendre = 4,5 107. Enfance et partage = 4,3 108. Orphéopolis = 4,3 109. Fondation des Monastères = 3,7 110. GEFLUC - Entreprises contre le cancer = 3,5 111. Delta 7 = 2,5 Moyenne 2013 : 10,4/20

×