fiche n°2
MOBILITÉS VOYAGEURS :
Pour se déplacer,
jouons collectif !
Des grands réseaux de transport européens
aux déplace...
Campagne de Caux
Caux Vallée de Seine
Communauté de Communes
de Quillebeuf-sur-Seine
Communauté de Communes
du Canton de B...
Ligne24
Ligne
23
Ligne 20
Ligne 20 express
Tramw
ay
Pont de
Normandie
Pont de
Tancarville
TER
LER
Honfleur
10 AR/js 30 mn ...
Un réseau autoroutier complet
Le territoire bénéficie d’un réseau autoroutier solide (A13, A131, A29)
qui favorise son ouv...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Un SCoT pour le territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire (fiche SCoT LHPCE n°2)

816 vues

Publié le

Situé au coeur de l'Estuaire et à la porte de la Vallée de la Seine, le territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire occupe une position stratégique en façade maritime. Son schéma de cohérence territoriale précise les grandes orientations prospectives du territoire et prévoit son organisation spatiale en harmonisant les politiques d'aménagement.

Approuvé en février 2012, le SCoT va être révisé à l'horizon 2017. Les élus ont entamé l'élaboration de la révision en juin 2014.

Dans la fiche n°2, document synthétique de 4 pages, vous en saurez plus sur :

- les objectifs du SCoT,
- les déplacements au sein du territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire,
- les acteurs de la mobilité,
- les enjeux mobilité pour le territoire,
- le réseau de transports interurbains

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
816
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
322
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Un SCoT pour le territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire (fiche SCoT LHPCE n°2)

  1. 1. fiche n°2 MOBILITÉS VOYAGEURS : Pour se déplacer, jouons collectif ! Des grands réseaux de transport européens aux déplacements de proximité, la mobilité organise notre vie quotidienne : déposer ses enfants à l’école, aller au travail, faire ses courses, se rendre à un spectacle… À travers le SCoT, la mobilité questionne la capacité du territoire à proposer des solutions de transport durables mais pragmatiques tant à l’échelle locale qu’au niveau de l’Estuaire et de la Vallée de Seine. scot-lhpce.fr
  2. 2. Campagne de Caux Caux Vallée de Seine Communauté de Communes de Quillebeuf-sur-Seine Communauté de Communes du Canton de Beuzeville Communauté de Communes du Pays de Honfleur Embouchure de la Seine La Manche Pont de Normandie Pont de Tancarville Communauté de Communes du Canton de Criquetot-l’Esneval Réalisation : AURH (SCAP 10/2014) Fond : © CODAH - droits réservés / MOS Haut-Normand (2009), BD Topo Sources : CG 76 / DIRNO / SAPN / CCI du Havre 0 42 Km D 925 D 489 D 6015 A 131 D 6382 A 29 D 940 D 31 A29 A 131 D32 D 31 D910 D910 12 416 16 517 9 013 9 713 32 864 70 151 6 138 59 157 30 424 18 134 6 551 6 626 3 013 3 807 25 472 17 399 19 590 19 078 17 685 3 308 6 368 19 986 42 445 2 les objectifs du scot Garant des grands équilibres, le SCoT fixe les objectifs des politiques publiques des transports et des déplacements. Il propose des solutions réalistes qui diminuent les obligations de déplacement en voiture au profit d’autres modes de transport. Il intègre également une approche qualitative prenant en compte les temps de parcours. Le SCoT favorise l’urbanisation, la création d’équipements et de services dans les lieux déjà desservis par les transports collectifs. DÉFINITION D’UN DÉPLACEMENT Un déplacement a une origine, une destination et un motif. Un actif qui, après le travail, va acheter une baguette de pain, puis va chercher son enfant à l’école avant de rentrer à son domicile, effectue 3 déplacements. comment organiser la mobilité pour demain ? Des déplacements nombreux, concentrés, courts et en voiture Les déplacements en voiture dominent sur le territoire quelles que soient les distances et l’offre en transport en commun. L’essentiel des flux se concentre à l’intérieur ou en direction du cœur d’agglomération. Les migrations quotidiennes entre le plateau de Caux et Le Havre sont moins importantes mais impactent fortement l’environnement (pollution, bruit, encombrement) et la vie des ménages (temps de parcours, budget). Au-delà du Havre et de sa première couronne, les transports publics peinent à capter des usagers qui se concentrent sur quelques nœuds et axes routiers saturés aux heures de pointe (Brèque, RD925, RD6015, RD489). Des signaux au vert Le succès du TER et de la LER, combiné avec le tramway ainsi que la pratique accrue du vélo en ville et du covoiturage, indiquent des changements de comportements que le SCoT peut encourager. Les gares, haltes, stations et parking relais sont autant de lieux pour développer l’emploi, le commerce, les équipements et ainsi optimiser les investissements réalisés. * 570 000 déplacements par jour en voiture 150 000 déplacements domicile-travail par jour 255 880 HABITANTS 1million de déplacements par jour * Réseau principal et intensité du trafic routier en 2013 Trafic moyen journalier tous véhicules Poste de comptage 10 000
  3. 3. Ligne24 Ligne 23 Ligne 20 Ligne 20 express Tramw ay Pont de Normandie Pont de Tancarville TER LER Honfleur 10 AR/js 30 mn Pont Audemer 2 AR/js 1hCaen 2 AR/js 1h30 Etretat 5 AR/js 1h (40mn en été) Lillebonne 2 AR/js 30 mn Lillebonne 13 AR/js 1h10 Fécamp 11 AR/js 1h40 (1h15 l’été) Etainhus 9 AR/js 13 mn St Romain de Colbosc 9 AR/js 35 mn Rolleville 5 AR/js 25 mn St Laurent de Brévedent 9 AR/js 10 mn Le Havre Gares Rouen 19 AR/js 55 mn Paris 13 AR/js 2h10 Montivilliers 25 AR/js 16 mn emerr h Réalisation : AURH (SCAP 10/2014) Fond : © CODAH - droits réservés / MOS Haut-Normand (2009), BD Topo Sources : CG 76 / DIRNO / SAPN / CCI du Havre 0 42 Km eine nes e Fréquentation des gares en 2012 La LER (Lézard’Express Régionale) le réseau LiA de la Codah Les données le réseau de transports interurbains Les acteurs de la mobilité Les communes : voirie communale et stationnement, aménagements cyclables La Codah : transports urbains (tramway, bus et transports scolaires), Plan de déplacements urbains caux estuaire : études mobilité, schéma local de déplacement, gares d’Étainhus / St-Romain et de St-Laurent / Gainneville CCI Le Havre : gestion des ponts de Normandie et de Tancarville Les départements : cars inter-urbains et transports scolaires, grands itinéraires cyclables, routes départementales Les régions : transport ferroviaire régional avec RFF, la SNCF et la Codah pour la LER L’État : voirie nationale, prévention et sécurité Les enjeux mobilités pour le territoire Le report modal depuis la périphérie vers le centre au moyen de transports publics performants. La multimodalité en zone urbaine pour choisir le moyen de transport le plus pertinent selon le trajet et le motif. La pratique du vélo a de fortes marges de progression. Le rôle des haltes ferroviaires et stations de tramway dans l’aménagement du territoire : disponibilités foncières et projets, équipements et services de proximité, rabattement efficace, stationnement tous modes. Le secteur de la Brèque et de l’entrée de ville, qui concentrent tous les réseaux entrants et sortant vers Le Havre : routes, LER, TER, bus et cars inter-urbains, véloroutes. La desserte de la zone industrialo- portuaire et la gouvernance autour de la mobilité des salariés. La mise en réseau des deux rives de l’Estuaire de la Seine pour les actifs, habitants, touristes, croisiéristes. L’ouverture et la desserte du territoire à l’échelle de la Vallée de Seine. Les perspectives de la Ligne Nouvelle Paris-Normandie (LNPN). La coordination entre les Autorités Organisatrices de Transport (AOT) sur un territoire à la croisée de deux régions et trois départements. *communes du Havre et de Sainte-Adresse *un aller-retour = 2 voyages Sources:EnquêteMénages2007(1)-INSEE-CRHN-SNCF AR/js : nombre d’allers/retours par jour en semaine. Le temps indiqué est le temps de parcours depuis Le Havre Gares. Motifs de déplacement (1) Migrations Domicile-Travail Modes de déplacement (1) J’ai au moins 2 voitures (1) 4 actifs sur 5 prennent leur voiture pour se rendre au travail 89 000 actifs habitent et travaillent sur le territoire du SCoT 700 000 voyages* en 2013 25 400 actifs habitent en dehors du territoire du SCoT et viennent y travailler dont : 1 habitant sur 2 se déplace à pied pour ses achats 1 usager sur 5 du réseau LiA est élève ou étudiant Au Havre : 1 ménage sur 5 Plateau de Caux : 2 ménages sur 3 Le Havre 1 000 000 de voyageurs/an (Rouen 3,2 millions) Étainhus / Saint-Romain 32 000 voyageurs/an 71 % 78 % + 10 % entre 2012 et 2013 + 10 % entre 2012 et 2013 22 % des déplacements se font à l’intérieur du cœur d’agglomération* (1) Voiture 55 % Marche à pied 34 % Transports urbains (LiA) 8 % Cars et trains 1 % Vélo 1 % 2 roues motorisés 1 % Autres 1 % 10 000 du Pays des Hautes Falaises 6 500 du Pays Caux Vallée de Seine 2 200 du Pays Risle Estuaire 1 300 du Pays d’Auge 5 400 en dehors des 5 pays de l’Estuaire Voies ferroviaires Liaisons interurbaines par car
  4. 4. Un réseau autoroutier complet Le territoire bénéficie d’un réseau autoroutier solide (A13, A131, A29) qui favorise son ouverture sur les territoires voisins ainsi qu’une intégration au réseau européen. Avec l’ouverture du Pont de Normandie en 1995, le territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire étend son aire d’attractivité vers la rive sud de la Seine. En 2011, 5 000 actifs franchissaient l’Estuaire chaque jour dont 4 000 vers la rive nord. Des dessertes ferroviaires peu performantes Bien que bénéficiant d’un programme lourd de remise en état par RFF (78 M€ entre 2008 et 2014), la ligne Paris - Le Havre connaît de graves problèmes de saturation au niveau des nœuds ferroviaires de Rouen et de Mantes-la-Jolie. La fiabilité du service est régulièrement mise à mal par des retards réguliers. Le projet de Ligne Nouvelle Paris-Normandie : rendez-vous en 2030 La LNPN propose un nouveau modèle de ferroviaire inter-régional basé à la fois sur la performance du service et sur une desserte fine des territoires. Retenu comme prioritaire dans le Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT) de 2012, le projet comportera une première phase (2014- 2030) sur les tronçons jugés prioritaires à l’amélioration de l’offre ferroviaire normande : Paris-Mantes-Evreux et Rouen Saint-Sever – Yvetot (à priori le long de l’A150). Syndicat du SCoT le Havre Pointe de Caux Estuaire 4 quai Guillaume le Testu 76063 LE HAVRE Cedex Tél 02 32 74 09 27 Fax 02 35 21 51 57 Editeur:AURH-Conceptionetexécution:B.D.S.A.LeHavre,0235192116,RCS32543750700024-Impression:L2P-Novembre2014. Le ferroviaire : la priorité pour les passagers et le fret Serqueux Gisors Louviers Vernon Gaillon Val de Reuil Oissel Bernay Serquigny Deauville- Trouville Mézidon - Canon Fécamp Dieppe Le Havre Caen Rouen Paris Mantes-la-Jolie Yvetot Bréauté Evreux Lisieux Rouen Saint Sever Lignes ferroviaires actuelles LNPN Phase 1 : livraison 2025-2030* LNPN Phase 2 : après 2030* * tracés indicatifs Ligne Nouvelle Paris-Normandie Horizon 2030 : Le Havre à 1h50 de Paris fond : IGN EGIS

×